PLAIES DE LA               MAINRéaliser par :Abdelhafidh SLIMANE   Service d’orthopédie Sahloul                      Décem...
INTRODUCTION• 1ère localisation de l’ensemble des lésions traumatiques.• 2/3 d’accident de la vie courante, 1/3 d’accident...
• Absence de parallélisme entre taille ou le type de plaie et  l’importance des lésions sous jacentes.• Toute plaie de la ...
ETIOLOGIES Accidents du travail:-Traumatismes complexes. -Menuisiers, Mécaniciens, Boulangers et les travailleurs sur mac...
Les morsures:  Plaies contuses et fortement souillées.  Inoculation polymicrobienne en général  Traitement antibiotique re...
TYPES DE PLAIES3 types de plaies :             .simples             .contuses             .pertes de substances cutanée
Plaie netteLa plaie simple : il s’agit d’une plaie linéaire sans perte de substancecutanée, sans lésion des organes nobles...
Plaie contuseLa plaie complexe : comportant des lésions cutanées étendues   et des associations lésionnelles touchant vais...
Pertes de substances cutanées: Exposent parfois des élémentsnobles et nécessitent des couvertures par des gestes de chirur...
EXAMEN CLINIQUE                INTRROGATOIREPatient•   Lâge•   Les problèmes de terrain (diabète, immunodépression etc.)• ...
INSPECTION PLAIE Lésions Cutanées : siège et caractéristique Déformations évidentes : fracture déplacée associée ou  lux...
PALPATION-TESTING L’état vasculaire :   • chaleur, coloration des extrémités.   • pouls capillaire. L’état neurologique ...
Effet ténodèse du poignetLa mise en supination de l’avant bras et extension du poignet   entraîne une flexion des doigtsLa...
Diagnostic neurologique Sensibilité discriminative :      Test de Weber : Normalité ≤ 5 mm
Suspecter lésion artères collatérales : Ischémie doigtRecherche pouls capillaire
! ATTENTION !    UNE LESION TENDINEUSE PARTIELLE  N’ENTRAINE PAS DE DEFICIT, L’EXAMEN EST         FAUSSEMENT RASSURANT.UNE...
PLAIES DES TENDONS FLECHISSEURS12 tendons:     1 fléchisseur propre du pouce(LFP) (Nerf Médian)                 4 fléchiss...
fléchisseur ulnaire du carpe = cubital antérieurfléchisseur radial du carpe = Grand palmairelong palmaire = Petit palmaire
F.C.SF.C.PLong fléchisseur du pouce
Le fléchisseur commun profond (FCP): fléchit l’IPDLe fléchisseur commun superficiel (FCS): fléchit l’IPPLa flexion métacar...
CLASSIFICATION EN ZONES
1- Extrémités des doigts2- Coulisses ostéo-fibreuses3- Partie moyenne4- Canal carpien5- Poignet
EXAMEN CLINIQUE  Main du patient à plat sur la table,  Paume regardant vers le ciel,  L’examinateur bloque en exerçant ...
 Examen difficile en urgence (douleur) Examen normal n’élimine pas une lésion Exploration chirurgicale systématique de ...
Blocage de la phalange proximal(P1) : afin de rechercher une section du FCS. Onpeut également bloquer la flexion de tout l...
Blocage de la phalange moyenne (P2) : afin de rechercher une section du FCP
Section complète des 2 tendons fléchisseurs : l’effet de cascade des doigts est   interrompu et le doigt lésé se présente e...
TRAITEMENT Sutures tendineuses dans les 24h avec rééducation spécialisée. Sinon risque que le bout proximal du tendon se...
Réparation en urgence:- Chirurgie atraumatique: utilisant les instruments fins et des   instruments grossissants (microsco...
Les voies d’abord
Ré-insertion en en zone 1
Sutures des tendons   Suture directe     Pull out Bouton
Technique de Kessler
Rééducation En post op la suture tendineuse sera protégée par une attelle  maintenant poignet et MP en flexion Rééducati...
DURAN
KLEINERT
PLAIES DES TENDONS EXTENSEURSface dorsale de la main:  Peau fine :risque fréquent de plaies des tendons extenseurs
CLASSIFICATION EN ZONES• Les lésions tendineuses se manifestent par des tableaux différents  selon leurs siège• La face do...
• L’extension de la MP dépend uniquement de l’extenseur commun• L’extension des 2 dernières phalanges fait participer les ...
Le diagnostic d’une lésion de l’appareil extenseur des doigts ne peut être que    clinique. Toute plaie en regard d’un tra...
TESTING               DOIGTS LONGSL’extension de la MP dépend uniquement de l’extenseur communL’extension métacarpo-phalan...
Testing des tendons extenseurs propres de l’index et del’auriculaireManœuvre permettant de mettre en évidence classiquemen...
 L’extension des 2 dernières phalanges fait participer les interosseux  si MP en flexion L’étude de l’extension interpha...
Testing des tendons extenseurs communsHyperextension métacarpo-phalangienne prouvant l’intégrité destendons extenseurs ext...
POUCE Le long extenseur du pouce est testé main posée à plat sur le  plan de la table en demandant au patient de décoller...
Aspect de rupture du longextenseur du pouce avecdéfaut de rétropulsion dupouce.
 Le LAP écarte le premier métacarpien et le CEP étend P1 ;  lévaluation conjuguée de ces fonctions se fait en demandant  ...
 Le court extenseur du pouce est testé grâce à une extension  active contre résistance de la métacarpophalangienne.
Résultats Section tendon extenseur en amont ou au niveau MCP :  Déficit d’extension MCP (l’extension IPP et IPD est permis...
Au niveau de l’IPD :La lésion intéresse la bandelette terminale du système extenseur    déformation en maillet et seconda...
maillet          col de cygne
Au niveau de l’IPP :La lésion intéresse la bandelette médiane du système extenseur    flexion de l’IPPSecondairement : at...
Boutonnière
TRAITEMENT                                               suture des tendons ronds selon la                                ...
Zone 1Ré-insertion par micro-ancre mais:Risque de fistulisation du fil à la peau avec   arthrite septique IPDParfois, une ...
Différentes attelles utilisées dans letraitement des doigts en maillet
Zone 2Orthèse d’immobilisation en extension de l’IPP (MP et IPD  libres) =>3 semaines                            puisOrthè...
Zone 4Orthèse dynamique courte pour les lésions en zone 3 et 4 de l’appareilextenseur.
Zone 5 et 6      Orthèse d’assistance extension MP        Mobilisation active en flexion
PLAIES NERVEUSES3 nerfs assurent l’innervation motrice et sensitive de la  main :Médian (C6,C7,C8,T1)Ulnaire (C8, T1)Radia...
NERF MEDIAN
MoteurLe nerf médian innerve :  Rond pronateur, carré pronateur, long palmaire, FRC, FCS, 2eme et 3eme   FCP, LFP.  Opposa...
Paralysie du nerf Médian au poignet:Paralysie de l’opposition du pouceAtrophie de l’éminence thénarsAnesthésie face palmai...
La paralysie du médian donne l’attitude dite en main de  singe : Atrophie de l’éminence thénar.            Pouce en extens...
NERF ULNAIRE
MoteurFléchisseur ulnaire du carpe, 4émé et 5éme du FCPPratiquement tous les muscles intrinsèques (sauf 1er et 2ième   lom...
Paralysie du nerf Ulnair basse:Déficit de l’écartement et rapprochement des doigtsAtrophie de l’éminence hypothénarAttitud...
Signe de Froment : signe la paralysie    du court adducteur du pouce :    flexion de l’IP du pouce pour retenir    une feu...
signe de Froment et de Jeanne                                Griffe des 4ème et 5ème doigts
Paralysie des muscles intrinsèques de la main(impossibilité d’écarter et de rapprocher les doigts, impossibilitéd’extensio...
NERF RADIALLe nerf radial reçoit ses fibres de C6, C7 et C8 ; cest le nerf de   lextension du membre supérieur et de la su...
MoteurTous les muscles extenseurs        Rq: il est qualifié : nerf de la bienvenue.SensitiveMoitié externe de la face dor...
Paralysie du nerf Radial:Anesthésie de la face post de la moitié externe du dos de la main.Paralysie des extenseurs radiau...
QUESTION N°1:• Un patient de 30 ans consulte pour une  déformation du médius avec flexum de l’IPP et  hyper-extension de l...
QUESTION N°1:1/Déformation en boutonnière2/Section de la bandelette médiane de l’appareil  extenseur
QUESTION n°2:Un ouvrier droitier âgé de 20 ans consulte aux urgences pour une  plaie par meule à disque du poignet droit.L...
QUESTION n°2:1/Artère cubitale Nerf cubital  FCS, FCP de lauriculaire2/SAT, VAT  Parage  Exploration chirurgicale  Suture ...
QUESTION n°3:Un patient consulte pour des séquelles dune plaie  antérieure du poignet droit datant de 3 mois et suturée  d...
QUESTION n°3:Section négligée du nerf médian et du long  fléchisseur propre du pouce.
QUESTION n°4:Un patient se présente aux urgences avec une plaie en   regard du pli palmaire distal de la main droite par b...
QUESTION n°4:1/Fléchisseur commun superficiel et fléchisseur  commun profond de l’annulaire  Nerf interdigital du 3ème esp...
Plaies de la main
Plaies de la main
Plaies de la main
Plaies de la main
Plaies de la main
Plaies de la main
Plaies de la main
Plaies de la main
Plaies de la main
Plaies de la main
Plaies de la main
Plaies de la main
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Plaies de la main

35 231 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
2 commentaires
10 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
35 231
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
13
Actions
Partages
0
Téléchargements
269
Commentaires
2
J’aime
10
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Plaies de la main

  1. 1. PLAIES DE LA MAINRéaliser par :Abdelhafidh SLIMANE Service d’orthopédie Sahloul Décembre 2011
  2. 2. INTRODUCTION• 1ère localisation de l’ensemble des lésions traumatiques.• 2/3 d’accident de la vie courante, 1/3 d’accident de travail.• Dune grande banalité leur bénignité apparente cache souvent des lésions de réparation délicate.• La clef dun diagnostic et dun traitement correct est lexamen clinique systématique minutieux toujours mené de la même manière et suppose une connaissance anatomique précise de la main pour en tirer tous les fruits.
  3. 3. • Absence de parallélisme entre taille ou le type de plaie et l’importance des lésions sous jacentes.• Toute plaie de la main aussi minime soit-elle doit faire rechercher de façon systématique une lésion d’une structure sous jacente• Le TTT secondaire des plaies négligées est difficile et le résultat est souvent décevant (séquelles fonctionnelles)• Incidence socioéconomique considérable
  4. 4. ETIOLOGIES Accidents du travail:-Traumatismes complexes. -Menuisiers, Mécaniciens, Boulangers et les travailleurs sur machine. Accidents de la voie publique:Traumatismes à composantes multiples intéressants plusieurs éléments. La main après la vitre:Entité particulière observée chez des personnes stressées. Tentatives d’autolyse (suicide): Accidents domestiques: -Plaies souvent plus simples( section nette par bris de verre ou par instruments tranchants). -Certaines fêtes telle que de l’Aïd El Kébir.
  5. 5. Les morsures: Plaies contuses et fortement souillées. Inoculation polymicrobienne en général Traitement antibiotique recommandé d’une morsure = association Amoxicilline-Acide clavulanique Prévention VHB, VIH et rage selon procédures réglementaires Chien et Chat Germes: Staphylocoques, Streptocoques, Pasteurella, AnaérobiesMorsures humainesGermes: Staphylocoque, Streptocoque, anaérobiesRisque de transmission hépatites B et C, VIH
  6. 6. TYPES DE PLAIES3 types de plaies : .simples .contuses .pertes de substances cutanée
  7. 7. Plaie netteLa plaie simple : il s’agit d’une plaie linéaire sans perte de substancecutanée, sans lésion des organes nobles ou nintéressant quun seuld’entre eux : os, tendon, nerf ou vaisseaux. A suturer après parage etexploration chirurgicale.
  8. 8. Plaie contuseLa plaie complexe : comportant des lésions cutanées étendues et des associations lésionnelles touchant vaisseaux, tendons et os. Avec des berges dévitalisées et décollement cutané.
  9. 9. Pertes de substances cutanées: Exposent parfois des élémentsnobles et nécessitent des couvertures par des gestes de chirurgieplastique à type de lambeaux ou des greffes cutanées. Perte de substance cutanée
  10. 10. EXAMEN CLINIQUE INTRROGATOIREPatient• Lâge• Les problèmes de terrain (diabète, immunodépression etc.)• Côté dominant• Profession et Hobbies• Contexte socio-économique• Allergies• Antécédents traumatiques sur la main blessée• vaccination antitétaniqueAccident:• Lagent causal• Mode de survenue et son contexte• Délai écoulé depuis laccident• Traitements éventuels mis en route (antibiothérapie à laveugle?)• Heure dernier repas
  11. 11. INSPECTION PLAIE Lésions Cutanées : siège et caractéristique Déformations évidentes : fracture déplacée associée ou luxation Inclusion éventuelles : septiques, CE, peinture… L’aspect de la plaie ne permet pas de préjuger des lésions des éléments nobles
  12. 12. PALPATION-TESTING L’état vasculaire : • chaleur, coloration des extrémités. • pouls capillaire. L’état neurologique : • sensibilité, motricité. L’état ostéo-articulaire : • déformation, douleur, amplitudes des mouvements. L’état tendineux : • effet ténodèse, Testing.
  13. 13. Effet ténodèse du poignetLa mise en supination de l’avant bras et extension du poignet entraîne une flexion des doigtsLa mise en pronation de l’avant bras et flexion du poignet entraîne une extension des doigts
  14. 14. Diagnostic neurologique Sensibilité discriminative : Test de Weber : Normalité ≤ 5 mm
  15. 15. Suspecter lésion artères collatérales : Ischémie doigtRecherche pouls capillaire
  16. 16. ! ATTENTION ! UNE LESION TENDINEUSE PARTIELLE N’ENTRAINE PAS DE DEFICIT, L’EXAMEN EST FAUSSEMENT RASSURANT.UNE PLAIE SUR LE TRAJET D’UN TENDON DOIT ÊTRE EXPLOREE CHIRURGICALEMENT
  17. 17. PLAIES DES TENDONS FLECHISSEURS12 tendons: 1 fléchisseur propre du pouce(LFP) (Nerf Médian) 4 fléchisseurs communs superficielles des doigts (FCS) (flexion IPP) (Nerf Médian) 4 fléchisseurs communs profonds des doigts (FCP) (flexion IPD) (Nerf Médian + Ulnaire) 1 fléchisseur ulnaire du carpe = cubital antérieur 1 fléchisseur radial du carpe = Grand palmaire 1 long palmaire = Petit palmaireRq: Une plaie nerveuse au-dessous du tiers supérieur de l’avant bras n’entrainera pas de paralysie de ces muscles seulement des muscles intrinsèques
  18. 18. fléchisseur ulnaire du carpe = cubital antérieurfléchisseur radial du carpe = Grand palmairelong palmaire = Petit palmaire
  19. 19. F.C.SF.C.PLong fléchisseur du pouce
  20. 20. Le fléchisseur commun profond (FCP): fléchit l’IPDLe fléchisseur commun superficiel (FCS): fléchit l’IPPLa flexion métacarpo-phalangienne (MP) se produit par effetindirect de retour des deux fléchisseurs + Interosseux
  21. 21. CLASSIFICATION EN ZONES
  22. 22. 1- Extrémités des doigts2- Coulisses ostéo-fibreuses3- Partie moyenne4- Canal carpien5- Poignet
  23. 23. EXAMEN CLINIQUE  Main du patient à plat sur la table,  Paume regardant vers le ciel,  L’examinateur bloque en exerçant une pression au doigt: La phalange proximal(P1) : rechercher section du FCS La phalange moyenne (P2) : rechercher section du FCPSection d’un tendon fléchisseur = impossibilité ou la diminutionde la flexion active ou de l’enroulement d’un doigt.
  24. 24.  Examen difficile en urgence (douleur) Examen normal n’élimine pas une lésion Exploration chirurgicale systématique de toute plaie sur le trajet d’un fléchisseur
  25. 25. Blocage de la phalange proximal(P1) : afin de rechercher une section du FCS. Onpeut également bloquer la flexion de tout les autres doigt pour tester le FCS dudoigt traumatisé : Manœuvre de Quadrige
  26. 26. Blocage de la phalange moyenne (P2) : afin de rechercher une section du FCP
  27. 27. Section complète des 2 tendons fléchisseurs : l’effet de cascade des doigts est interrompu et le doigt lésé se présente en extension par rapport aux autres. Néanmoins la flexion active du doigt doit toujours être testée. Section incomplète ou plaie simple de la gaine des tendons fléchisseurs : La position des doigts est normale ainsi que la mobilité active. Une flexion contre résistance douloureuse est le témoin : soit d’une plaie de la gaine des fléchisseurs pouvant occasionner un phlegmon si celle-ci est méconnue, soit d’une plaie partielle pouvant être à l’origine d’adhérences péri- tendineuses avec raideur, de ressaut douloureux à la mobilisation active du doigt (cicatrisation nodulaire), ou de rupture tendineuse secondaire à l’utilisation de la main par fragilité tendineuse. L’exploration chirurgicale doit être systématique.
  28. 28. TRAITEMENT Sutures tendineuses dans les 24h avec rééducation spécialisée. Sinon risque que le bout proximal du tendon se rétracte vers le haut, va adhérer aux structures avoisinantes et la suture directe n’est plus possible, obligeant ainsi la greffe tendineuse.
  29. 29. Réparation en urgence:- Chirurgie atraumatique: utilisant les instruments fins et des instruments grossissants (microscope ou lunette).- Suture tendineuse par un point de "Kessler modifié"- Mobilisation précoce- Diminution de la tension au niveau de la suture par la posture en légère flexion du poignet et des articulations métacarpo- phalangienne (attelle plâtrée) .
  30. 30. Les voies d’abord
  31. 31. Ré-insertion en en zone 1
  32. 32. Sutures des tendons Suture directe Pull out Bouton
  33. 33. Technique de Kessler
  34. 34. Rééducation En post op la suture tendineuse sera protégée par une attelle maintenant poignet et MP en flexion Rééducation précoce assistée et protégée La flexion: passive par le rééducateur ou le patient lui-même L’extension: active Une plaie du syst fléchisseur nécessite 2 à 3 mois de ttt et d’arrêt de travail
  35. 35. DURAN
  36. 36. KLEINERT
  37. 37. PLAIES DES TENDONS EXTENSEURSface dorsale de la main: Peau fine :risque fréquent de plaies des tendons extenseurs
  38. 38. CLASSIFICATION EN ZONES• Les lésions tendineuses se manifestent par des tableaux différents selon leurs siège• La face dorsale de la main est divisée en 8 zones topographiques
  39. 39. • L’extension de la MP dépend uniquement de l’extenseur commun• L’extension des 2 dernières phalanges fait participer les interosseux si MP en flexion
  40. 40. Le diagnostic d’une lésion de l’appareil extenseur des doigts ne peut être que clinique. Toute plaie en regard d’un trajet tendineux à la main nécessite une exploration chirurgicale au moins sous anesthésie locale. Il faut se méfier d’un examen clinique rapide dans le contexte de l’urgence.
  41. 41. TESTING DOIGTS LONGSL’extension de la MP dépend uniquement de l’extenseur communL’extension métacarpo-phalangienne permet de tester les tendons extenseurs communs et extenseurs propres des doigts longs. L’examinateur demandera au blessé de “faire les cornes”, afin de tester indépendamment les extenseurs propres de l’index et de l’auriculaire.
  42. 42. Testing des tendons extenseurs propres de l’index et del’auriculaireManœuvre permettant de mettre en évidence classiquement lesextenseurs propres de l’index et de l’auriculaire.
  43. 43.  L’extension des 2 dernières phalanges fait participer les interosseux si MP en flexion L’étude de l’extension interphalangienne proximale teste essentiellement la bandelette médiane. Il faut se méfier d’une possible compensation à la phase initiale par les bandelettes latérales. Le testing de l’extension interphalangienne distale permet l’étude des bandelettes latérales et terminale et doit se pratiquer en extension métacarpophalangienne et interphalangienne proximale.
  44. 44. Testing des tendons extenseurs communsHyperextension métacarpo-phalangienne prouvant l’intégrité destendons extenseurs extrinsèques.
  45. 45. POUCE Le long extenseur du pouce est testé main posée à plat sur le plan de la table en demandant au patient de décoller le pouce vers le plafond. A la rétropulsion de la colonne du pouce, s’associe une hyperextension interphalangienne. Une extension inter-phalangienne sans hyperextension est permise en cas de section du long extenseur du pouce par l’action des muscles intrinsèques du pouce et de leur dossière.
  46. 46. Aspect de rupture du longextenseur du pouce avecdéfaut de rétropulsion dupouce.
  47. 47.  Le LAP écarte le premier métacarpien et le CEP étend P1 ; lévaluation conjuguée de ces fonctions se fait en demandant au patient décarter son pouce au maximum.
  48. 48.  Le court extenseur du pouce est testé grâce à une extension active contre résistance de la métacarpophalangienne.
  49. 49. Résultats Section tendon extenseur en amont ou au niveau MCP : Déficit d’extension MCP (l’extension IPP et IPD est permise par les muscles interosseux). Section tendon extenseur au dos de P1 ou au niveau IPP : Déficit d’extension IPP. Secondairement surviendra une « boutonnière » avec attitude spontanée en flexion IPP et hyperextension IPD. Section tendon extenseur au niveau P2 ou IPD : Déficit d’extension IPD : doigt en maillet ou mallet finger.
  50. 50. Au niveau de l’IPD :La lésion intéresse la bandelette terminale du système extenseur  déformation en maillet et secondairement une déformation en col de cygne maillet col de cygne
  51. 51. maillet col de cygne
  52. 52. Au niveau de l’IPP :La lésion intéresse la bandelette médiane du système extenseur  flexion de l’IPPSecondairement : attitude en hyper-extension de l’IPD  déformation en boutonnière Boutonnière
  53. 53. Boutonnière
  54. 54. TRAITEMENT suture des tendons ronds selon la technique dite de Kessler (A). Le fil de suture, en regard des points de sortie, peut également être réintroduit dans la boucle réalisant une suture bloquée. La suture est complétée par un surjet péritendineux (B)Sur les tendons plats, des points en U, unsurjet en aller-retour, ou un point en cadredont les fibres sont proches de l’axe médiandoit être réalisé.
  55. 55. Zone 1Ré-insertion par micro-ancre mais:Risque de fistulisation du fil à la peau avec arthrite septique IPDParfois, une simple immobilisation par attelle de Stack ou un brochage temporaire est préférable
  56. 56. Différentes attelles utilisées dans letraitement des doigts en maillet
  57. 57. Zone 2Orthèse d’immobilisation en extension de l’IPP (MP et IPD libres) =>3 semaines puisOrthèse dynamique d’extension IPP =>3 semaines avec mobilisation contrôlée en flexion
  58. 58. Zone 4Orthèse dynamique courte pour les lésions en zone 3 et 4 de l’appareilextenseur.
  59. 59. Zone 5 et 6 Orthèse d’assistance extension MP Mobilisation active en flexion
  60. 60. PLAIES NERVEUSES3 nerfs assurent l’innervation motrice et sensitive de la main :Médian (C6,C7,C8,T1)Ulnaire (C8, T1)Radial (C6,C7,C8)
  61. 61. NERF MEDIAN
  62. 62. MoteurLe nerf médian innerve : Rond pronateur, carré pronateur, long palmaire, FRC, FCS, 2eme et 3eme FCP, LFP. Opposant du pouce, court abducteur pouce, court fléchisseur pouce, 1er et 2éme lombrical. Nerf de la flexion des doigts Nerf de l’opposition du pouce Rq: il est qualifié : nerf des mvt de forces de la main, de l’opposition du pouce et du serrage du poing.SensitiveLa face palmaire de la main et des doigts, en dehors d’une ligne passant par l’axe de l’annulaire.La face dorsale des deux dernières phalanges de l’index, du médius et de la moitié externe de l’annulaire.Rq: il est qualifié : nerf de la sensibilité de la main.
  63. 63. Paralysie du nerf Médian au poignet:Paralysie de l’opposition du pouceAtrophie de l’éminence thénarsAnesthésie face palmaire Anesthésie de la pulpe de l’index avec possibilité de flexion des doigts.Paralysie du nerf Médian haute: il s’y associe : Paralysie des muscles extrinsèques Anesthésie pulpe index avec déficit de flexion des IPP, des doigts longs et de l’IP du pouce.
  64. 64. La paralysie du médian donne l’attitude dite en main de singe : Atrophie de l’éminence thénar. Pouce en extension et adduction. Paralysie de l’opposition du pouce
  65. 65. NERF ULNAIRE
  66. 66. MoteurFléchisseur ulnaire du carpe, 4émé et 5éme du FCPPratiquement tous les muscles intrinsèques (sauf 1er et 2ième lombricaux, opposant du pouce, faisceau supérieur du court fléchisseur du pouce, court abducteur du pouce innervés par le n. médian) : Interosseux (mvt de latéralité) 3éme et 4éme lombrical Loge hypothénar Court adducteur du pouce Court fléchisseur du pouce (chef profond) Rq: il est qualifié : nerf des mvt mouvement fins de la main.SensitiveFace palmaire : 5ème et moitié médiale du 4ème doigts ;Face dorsale : 5ème doigt, 4ème doigt
  67. 67. Paralysie du nerf Ulnair basse:Déficit de l’écartement et rapprochement des doigtsAtrophie de l’éminence hypothénarAttitude en griffe du 4éme et du 5émeSigne de FormentAnesthésie face palmaire Aspect en griffe des 2 derniers doigts + l’atrophie des muscles interosseux + anesthésie palmaire du 5émeParalysie du nerf Ulnair haute: il s’y associe : Paralysie des muscles extrinsèques Anesthésie palmaire et dorsale du 5éme
  68. 68. Signe de Froment : signe la paralysie du court adducteur du pouce : flexion de l’IP du pouce pour retenir une feuille dans la 1ere commissure.amyotrophie Griffe des 4ème et 5ème doigts
  69. 69. signe de Froment et de Jeanne Griffe des 4ème et 5ème doigts
  70. 70. Paralysie des muscles intrinsèques de la main(impossibilité d’écarter et de rapprocher les doigts, impossibilitéd’extension complète des inter-phalangiennes proximales et distalesde l’annulaire et de l’auriculaire)
  71. 71. NERF RADIALLe nerf radial reçoit ses fibres de C6, C7 et C8 ; cest le nerf de lextension du membre supérieur et de la supination.
  72. 72. MoteurTous les muscles extenseurs Rq: il est qualifié : nerf de la bienvenue.SensitiveMoitié externe de la face dorsale de la main et des doigts, le territoire spécifique: face post de la 1ére commissure.
  73. 73. Paralysie du nerf Radial:Anesthésie de la face post de la moitié externe du dos de la main.Paralysie des extenseurs radiaux du carpe et de l’extenseur ulnaire du carpe qui se traduit par une perte de la dorsiflexion de la main.Paralysie des extenseurs des doigts.Paralysie du long abducteur du pouce.Anesthésie du territoire Radial. Attitude de la main en col de cygne « la main tombante »
  74. 74. QUESTION N°1:• Un patient de 30 ans consulte pour une déformation du médius avec flexum de l’IPP et hyper-extension de l’IPD faisant suite à une plaie négligée dorsale du doigt ?1/Quel est ce type de déformation ?2/Quel est l’élément anatomique lésé ?
  75. 75. QUESTION N°1:1/Déformation en boutonnière2/Section de la bandelette médiane de l’appareil extenseur
  76. 76. QUESTION n°2:Un ouvrier droitier âgé de 20 ans consulte aux urgences pour une plaie par meule à disque du poignet droit.L’examen trouve : une plaie antéro-ulnaire du poignet Un saignement en jet Un signe de Froment positif Un déficit de flexion de l’auriculaire1/Quels sont les éléments lésés ?2/Quelle est votre conduite à tenir ?
  77. 77. QUESTION n°2:1/Artère cubitale Nerf cubital FCS, FCP de lauriculaire2/SAT, VAT Parage Exploration chirurgicale Suture vasculaire, tendineuse et nerveuse
  78. 78. QUESTION n°3:Un patient consulte pour des séquelles dune plaie antérieure du poignet droit datant de 3 mois et suturée dans une infirmerie.Lexamen trouve :Anesthésie de la face palmaire du pouceDéficit de la flexion active de linterphalangienne du pouceQuel est votre diagnostic?
  79. 79. QUESTION n°3:Section négligée du nerf médian et du long fléchisseur propre du pouce.
  80. 80. QUESTION n°4:Un patient se présente aux urgences avec une plaie en regard du pli palmaire distal de la main droite par bris de verre.L’examen clinique révèle un déficit de l’enroulement de l’annulaire avec une hypoesthésie des hémipulpes ulnaire du médius et radiale de l’annulaire.1/Quels sont les éléments anatomiques lésés ?2/Quelle est votre conduite à tenir ?
  81. 81. QUESTION n°4:1/Fléchisseur commun superficiel et fléchisseur commun profond de l’annulaire Nerf interdigital du 3ème espace2/SAT, VAT Parage Suture tendineuse et nerveuse

×