SlideShare une entreprise Scribd logo
CANEVAS DU PROJETCANEVAS DU PROJET
HUMANITAIREHUMANITAIRE
Suivez nos cours surSuivez nos cours sur
www.gp.elearning.usig.chwww.gp.elearning.usig.ch
PAGE DE GARDEPAGE DE GARDE
• Positionnement des logos et des signes de
visibilité (Votre organisation+le bailleur ou
autres institutions pertinentes).
• Votre logo de préférence à gauche
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
LE TITRE DU PROJETLE TITRE DU PROJET
• Formuler en bon français;
• Ne pas être hors sujet donc s’inscrire dans le
domaine sollicité;
• Ne pas être vague mais précis, mesurable et réaliste;
• Préférence l’écrire de manière expressive et projet
en lien direct avec l’humanité;
• ACTION + CIBLE (Quantité) + OBJET (Facultatif) +
LIEU
SOMMAIRE EXÉCUTIFSOMMAIRE EXÉCUTIF
• Elaborez un sommaire général de votre projet en
tenant compte des titres et paginations.
• Se place au début du projet, juste après la page de
garde ; maximum 1 page et reprend tous les titres
des points détaillés
• Souci scientifique de présentation.
RÉSUMÉRÉSUMÉ
• Rappeler le titre, le décrire succinctement;
• Lieu et durée;
• Pourquoi et pour qui le projet est fait?
• La logique d’intervention; /Chaîne des résultats
• Montant global;
• Conditions pour engager le projet
INTRODUCTIONINTRODUCTION
• L’introduction prend en compte la problématique
centrale du projet et annonce les grands axes de celui-
ci.
• Intégrez la localisation dans l’introduction.
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
LA LOCALISATIONLA LOCALISATION
• Tout projet a lieu dans un Pays, dans une région, dans
une ville, dans une commune, dans un quartier;
• Donnez absolument la situation géographique du
déroulement de l’action;
• Localisation, une condition de suivi et d’évaluation;
• Une belle carte est souhaitable.
• Ne pas seulement donner la ville ou le village.
• LA PRISE EN COMPTE DES CARACTERISTIQUES
SOCIO-DEMOGRAPHIQUES: UNE INNOVATION DE LA
LOCALISATION
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
CONTEXTECONTEXTE
• Situez les contextes (mondial, continental, régional,
national, local etc…)
• D’ou sort votre décision de réagir? Rappelez la
genèse du mal à résoudre;
• Quel est l’environnement socio-économique et/ou
politique qui prévaut?
• Pour qui voulez-vous réagir?
• Relations avec les autres programmes déjà existants
ou potentiels le cas échéant.
• Références aux Documents pertinents…Rapport des
Organisations internationales, Colloques,
Conférences…
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
JUSTIFICATION
• Ne montez jamais de projet si vous n’avez pas les
preuves d’une situation à faire changer.
• Grandes lignes du diagnostic stratégique de la
situation et argumentaire du scénario retenu. Ex:
enquête, étude du milieu etc…
• Sans le projet, on n’inversera pas les tendances. Ne
pas confondre justification du contexte et justification
du projet.
METHODOLOGIE DE L’ESCALIERMETHODOLOGIE DE L’ESCALIER
« LOGIQUE »« LOGIQUE »
• CAS PRATIQUE SUR L’ELABORATION DU CONTEXTE
ET DE LA JUSTIFICATION DU PROJET.
• APPLICATION INDIVIDUELLE
Présentation du Projet
• Stratégie d’intervention:
• Objectifs: Objectifs généraux; Objectif spécifique.
• Résultats:
• Activités:
• Définition: source Dictionnaire de management de
projet, AFNOR, 2010, p.183.
• But à atteindre, exprimé en termes mesurables et
quantifiables (FD X50-115)= OBJECTIF DU
PROJET=OBJECTIF SPECIFIQUE.
• OBJECTIF D’ENSEMBLE =OBJECTIFS FINAUX
LES OBJECTIFS
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
OBJECTIF SPECIFIQUE
• Amélioration positive de la situation d’un groupe
cible ou de son environnement qu’un projet vise
par ses activités.
• Préférable de fixer un seul objectif spécifique;
Toutefois, ne pas dépasser 3.
• Avantage de ne pas reprendre les activités
• Souci d’efficacité et de maîtrise.
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
OBJECTIFS GLOBAUX
• Quelle est la finalité? Impact.
• Objectif de plus haut niveau que le projet doit
atteindre.
• Objectif d’ensemble.
• Toujours le mettre en phase avec le cadre global de
l’action.
• On utilise, en général, un verbe de haut niveau tel
que: Contribuer à…
CAS PRATIQUE
• Comment détecter un objectif général dans un
document de politique générale?
• NB: Ne jamais oublier de se référer aux Objectifs de
Développement Durable (ODD).
CAS PRATIQUE AVEC LES ODD• Objectif 1 : Éliminer l’extrême pauvreté et la faim
• Objectif 2 : Éliminer la faim, assurer la sécurité
alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir
l’agriculture durable
• Objectif 3 : Permettre à tous de vivre en bonne santé
et promouvoir le bien-être de tous à tout âge
• Objectif 4 : Assurer l’accès de tous à une éducation
de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les
possibilités d’apprentissage tout au long de la vie
• Objectif 5 : Parvenir à l’égalité des sexes et
autonomiser toutes les femmes et les filles
• Objectif 6 : Garantir l’accès de tous à l’eau et à
l’assainissement et assurer une gestion durable des
ressources en eau
• Objectif 7 : Garantir l’accès de tous à des services
énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût
abordable
• Objectif 8 : Promouvoir une croissance économique
soutenue, partagée et durable, le plein emploi
productif et un travail décent pour tous
• Objectif 9 : Bâtir une infrastructure résiliente,
promouvoir une industrialisation durable qui
profite à tous et encourager l’innovation
• Objectif 10 : Réduire les inégalités dans les pays et
d’un pays à l’autre
• Objectif 11 : Faire en sorte que les villes et les
établissements humains soient ouverts à tous, sûrs,
résilients et durables
• Objectif 12 : Établir des modes de consommation et de
production durables
• Objectif 13 : Prendre d’urgence des mesures pour
lutter contre les changements climatiques et leurs
répercussions
• Objectif 14 : Conserver et exploiter de manière
durable les océans, les mers et les ressources marines
aux fins du développement durable
• Objectif 15 : Préserver et restaurer les écosystèmes
terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable,
gérer durablement les forêts, lutter contre la
désertification, enrayer et inverser le processus de
dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement
de la biodiversité
• Objectif 16 : Promouvoir l’avènement de sociétés
pacifiques et ouvertes à tous aux fins du
développement durable, assurer l’accès de tous à la
justice et mettre en place, à tous les niveaux, des
institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous
• Objectif 17 : Partenariats pour la réalisation des
objectifs.
LES RÉSULTATS
• Rendement qualitatif ou quantitatif;
• Les livrables;
• Doivent être concrets: mesurables et observables;
• Attention, le résultat c’est ce à quoi vous devez
aboutir…donc soyez réaliste pour ne pas paraître
ridicule.
• Copier et coller les résultats: Attention ACL/GAR
FORMULATION DES RESULTATS
• On formule au passé et si comme si on avait
obtenu. Appréciation optimale.
• Ne jamais changer le verbe de base.
• Norme FD X50-138/AFNOR
LES ACTIVITÉS
• Une formulation en actions
• Des activités classiques à connaître:
-Formation
-Sensibilisation
-Encadrement/assistance
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
LA DURÉE
• C’est la durée du projet.
• En général, il est prudent de ne pas mettre des dates
précises car on se sait quand le bailleur va démarrer la
subvention
• Mettre la durée en mois ou en année seulement si
pertinent.
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
PUBLIC CIBLE
• C’est le bénéficiaire direct; celui qu’on vise
directement et pour qui et/ou sur qui on agit.
• Quelques exemples dans le projet témoin:
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
BÉNÉFICIAIRES FINAUX
• Par quelqu’un (le public cible) on peut faire
bénéficier le projet à d’autres personnes.
Ainsi par le public cible, d’autres peuvent jouir des
bénéfices de l’action;
• Quelques bénéficiaires finaux potentiels:
• Toujours hiérarchiser…
ANALYSE DES PARTIES PRENANTES
• « Dans un environnement constitué d’une grande
diversité d’acteurs, savoir coordonner ses actions et
lier des alliances tout en préservant son indépendance
et son impartialité est souvent un grand défi. Pour
cela, il est fondamental d’avoir une bonne
connaissance de tous les acteurs et de comprendre
leurs intérêts et positionnements par rapport à la
crise. » (URD)
• Toute personne physique ou morale, privée ou
publique qui participe de façon directe ou indirecte,
active ou potentielle à en tout ou partie
(partiellement) au Projet.
Tableau d’analyse des parties prenantes
CARACTÉRISTIQUES
DES PARTIES
PRENANTES
INTÉRÊTS ET
NIVEAU
D’AFFECTATION
CAPACITÉ ET
MOTIVATION POUR
LE CHANGEMENT
STRATÉGIES
POSSIBLES POUR
PRENDRE EN
COMPTE LEURS
INTÉRÊTS
STRATÉGIE DE PRISESTRATÉGIE DE PRISE
EN COMPTE DU GENREEN COMPTE DU GENRE
STRATÉGIE
ENVIRONNEMENTALE
• Analyse de la faisabilité environnementale
et recommandations
STRATÉGIE DE VIABILITÉ
• Analyse de la durabilité du projet
DEFINITION DURABILITÉ
• Capacité d’un projet à atteindre et à préserver ses
résultats sans compromettre le futur.
• On parle aussi de pérennité ou viabilité.
• A ne pas confondre avec durée du projet: date de
fin-date de début. A ne pas confondre avec
développement durable.
4 sortes
Durabilité par appropriation collective:
• Implication en tout ou partie d’une partie
prenante directe du projet en vue de son
appropriation pour la poursuite du projet.
Durabilité institutionnelle:
• Engagement de prise en compte du projet pour
sa continuité dans le programme de
financement de l’institution.
Durabilité financière et économique:
• Stratégie financière choisie pour générer des
ressources en vue de continuer un ou
plusieurs aspects du projet.
Durabilité légale ou réglementaire:
• Stratégie de cadre juridique (arrêtés, décret,
lois, etc…) consistant à interdire un
comportement qui nuit à la réalisation de la
finalité du projet.
STRATÉGIE DE GESTIONSTRATÉGIE DE GESTION
DES RISQUESDES RISQUES
STRATÉGIE DE FINANCEMENT
• Étude de faisabilité financière
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
PARTENAIRE
• L’union fait la force mais il vaut mieux être seul que
de disperser ses forces;
• Partenariat, une stratégie…
• Quels partenaires choisir et comment?
• Partenaire potentiel et partenaire acquis, quelle
différence?
MÉTHODOLOGIE…
• Si vous ignorez celui pour qui vous agissez il vaut
mieux ne plus agir…Tendances des bailleurs de
fonds vers l’approche participative
• Agir en associant le public cible, le bénéficiaire
direct.
• Valable dans le suivi et l’évaluation.
DÉFINITION EFFETS MULTIPLICATEURS
• Image à retenir:
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
• Quand on jette une pierre dans l'eau, à l'endroit de
l'impact se créent des cercles qui se diffusent sur toute
la surface.
• C'est le principe de l'effet multiplicateur.
• C’est l’extension, l’ensemble des effets induits que le
projet créé autres que ce qu’il devait produire
logiquement ou normalement.
PROCÉDURE DE SUIVI ET D’ÉVALUATION
• Des techniques révolues?
Évaluation interne et évaluation externe
Une approche révolutionnaire: l’évaluation participative
Prévoir les indicateurs et les phases de suivi (mi-parcours, à
la fin)…
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
LE SUIVI ÉVALUATION:UN SYSTÈME
• Le S.E pas un simple travail statistique mais un
système intégré de réflexion et de
communication qui doit être planifié, géré et
doté de moyens adaptés.
• Conception et mise en place du système;
• Collecte et gestion de l’information;
• Réflexion critique en vue d’amélioration;
• Communication des informations, rapports.
PLAN D’ACTION
• La matrice de GANTT
• En quoi consiste sa méthode
• Les avantages de la méthode
• Démonstration par logiciel.
• PERT (Programm of Evaluation and Review
Technic)
• MPM (Méthode des potentiels Metra)
ÉQUIPE D’ EXÉCUTION
• Quels sont ceux qui exécuteront le projet?
• Eviter les postes vagues car le projet n’est pas
une association ni une administration
générale.
Un acteur clé de toute démarche de projet
AUTRES ACTEURS
• Coordonnateur du suivi-évaluation
• Chargé de suivi-évaluation
• Chargé de programme
• Administrateur financier
• Superviseurs
• Assistants etc…
MANAGEMENT DE L’ÉQUIPE
• Savoir détecter les conflits;
• Savoir gérer et résoudre les conflits;
• Leadership;
• Etc…
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
INSTAURER UN ESPRIT D’EQUIPE
ABSOLUMENT
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
LE BUDGET
• Budgéter ce qui est « budgétable »;
• Budget doit être…Réaliste
• Attention, éviter les forfaits
• Dépenser pour l’action et non pour vous: cas
des frais administratifs à distinguer des frais
techniques
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
BUDGET RSCE
• Réaliste : il doit tenir compte des contraintes
du milieu, des ressources disponibles.
• Suffisant : il doit couvrir tous les éléments
nécessaires à la réalisation du projet.
• Crédible : il doit pouvoir convaincre les
bailleurs de fonds.
• Explicite : il doit offrir suffisamment de détails
pour permettre la vérification du bien-fondé
des dépenses proposées.
I-RESSOURCES HUMAINES
• → La masse salariale de l’équipe du projet
notamment les professionnels et le personnel
administratif ;
• → Les honoraires des spécialistes et des
formateurs ;
• → Le coût des avantages sociaux et des
indemnités sauf celles liées au déplacement qui
seront analysées plus tard.
II-RESSOURCES
LOGISTIQUES/TRANSPORT
• → Achat ou location de véhicules ;
• → Frais de fonctionnement tels carburant,
assurance, entretien, visite auto et réparation ;
• → Indemnités de déplacement et perdiem à
allouer aux ressources humaines dans le
projet ;
• → Transport et hébergement des bénéficiaires
le cas échéant.
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
III-MATÉRIELS SPECIALISES
• → Le matériel pédagogique ;
• → Achat ou conception de tests psycho-
techniques ;
• → Documentation spéciale;
• → Logiciels informatiques…
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
IV-ÉQUIPEMENTS
• → Micro-ordinateurs ;
• → Photocopieurs ;
• → Machine à écrire ;
• → Machine à calculer ;
• → Magnétophone ;
• →Rétroprojecteurs …
V-LOCAUX
• → Coût des locations d’espace de bureau ;
• → Location salle de formation ;
• → Location salle de conférence et autres
charges locatives.
VI-FOURNITURES DE BUREAU
• Crayons
• Stylos
• Post it
• Rames
• Trombones etc…
VII-AUTRES FRAIS ET COÛTS DE SERVICE
• → Frais de téléphone ;
• → Frais de boîte postale ;
• → Frais de connexion Internet ;
• → Frais d’eau;
• → Frais d’électricité.
Stratégie de financement
Présentation de votre organisation
ANNEXES
• Tout est utile mais tout ne se place pas dans
le corps du projet.
On classe ici:
1-Existence légale le cas échéant
2-Synthèse des estimations budgétaires
3- Lettre d’appuis,
4-Documents de la MARP, etc…
NB: Adapter les annexes au projet donné.
Canevas du projet humanitaire ok

Contenu connexe

Tendances

Management de projet slide share
Management de projet slide shareManagement de projet slide share
Management de projet slide share
Emmanuel Urschel Villier
 
Formation Gestion de projet
Formation Gestion de projetFormation Gestion de projet
Formation Gestion de projet
Echecs et Stratégie
 
Les parties prenantes des projets
Les parties prenantes des  projetsLes parties prenantes des  projets
Les parties prenantes des projets
USIGGENEVE
 
Initiation à la gestion de projet
Initiation à la gestion de projetInitiation à la gestion de projet
Initiation à la gestion de projet
Samer EL SAWDA, Ph.D.
 
La gestion du cycle de projet
La gestion du cycle de projetLa gestion du cycle de projet
La gestion du cycle de projet
Institut Pasteur de Madagascar
 
Gestion de projet
Gestion de projetGestion de projet
Gestion de projet
Joanna de Bruijn
 
Guide montage projet
Guide montage projetGuide montage projet
Guide montage projet
Asso Asah
 
Le service au restaurant
Le service au restaurantLe service au restaurant
Le service au restaurant
PROYECCIÓN Formación y Consultoría
 
Webinaire - La matrice pouvoir et intérêt
Webinaire - La matrice pouvoir et intérêtWebinaire - La matrice pouvoir et intérêt
Webinaire - La matrice pouvoir et intérêt
PMI-Montréal
 
Les clés pour conduire un projet en entreprise
Les clés pour conduire un projet en entrepriseLes clés pour conduire un projet en entreprise
Les clés pour conduire un projet en entreprise
Echecs & Stratégie
 
Les 4 phases du management de projet
Les 4 phases du management de projetLes 4 phases du management de projet
Les 4 phases du management de projet
Antonin GAUNAND
 
Guide pour élaborer un cadre logique ue
Guide pour élaborer un cadre logique ueGuide pour élaborer un cadre logique ue
Guide pour élaborer un cadre logique ue
Jamaity
 
Gp 01 Genèse Des Projets
Gp 01   Genèse Des ProjetsGp 01   Genèse Des Projets
Gp 01 Genèse Des Projets
Claude Michaud
 
Gestion de projet
Gestion de projetGestion de projet
Gestion de projet
Echecs et Stratégie
 
La Gestion du Temps
La Gestion du TempsLa Gestion du Temps
La Gestion du Temps
Echecs et Stratégie
 
Gestion du temps.pptx
Gestion du temps.pptxGestion du temps.pptx
Gestion du temps.pptx
AHMEDAHMED331251
 
Introduction gestion de projet
Introduction gestion de projetIntroduction gestion de projet
Introduction gestion de projet
Mohamed Amine BOURHIL
 
Outils d'organisation de Projet
Outils d'organisation de ProjetOutils d'organisation de Projet
Outils d'organisation de Projet
Rémi Bachelet
 
Management de projet
Management de projetManagement de projet
Management de projet
Pascal Thery Formations
 

Tendances (20)

Elaboration d'un cadre logique
Elaboration d'un cadre logiqueElaboration d'un cadre logique
Elaboration d'un cadre logique
 
Management de projet slide share
Management de projet slide shareManagement de projet slide share
Management de projet slide share
 
Formation Gestion de projet
Formation Gestion de projetFormation Gestion de projet
Formation Gestion de projet
 
Les parties prenantes des projets
Les parties prenantes des  projetsLes parties prenantes des  projets
Les parties prenantes des projets
 
Initiation à la gestion de projet
Initiation à la gestion de projetInitiation à la gestion de projet
Initiation à la gestion de projet
 
La gestion du cycle de projet
La gestion du cycle de projetLa gestion du cycle de projet
La gestion du cycle de projet
 
Gestion de projet
Gestion de projetGestion de projet
Gestion de projet
 
Guide montage projet
Guide montage projetGuide montage projet
Guide montage projet
 
Le service au restaurant
Le service au restaurantLe service au restaurant
Le service au restaurant
 
Webinaire - La matrice pouvoir et intérêt
Webinaire - La matrice pouvoir et intérêtWebinaire - La matrice pouvoir et intérêt
Webinaire - La matrice pouvoir et intérêt
 
Les clés pour conduire un projet en entreprise
Les clés pour conduire un projet en entrepriseLes clés pour conduire un projet en entreprise
Les clés pour conduire un projet en entreprise
 
Les 4 phases du management de projet
Les 4 phases du management de projetLes 4 phases du management de projet
Les 4 phases du management de projet
 
Guide pour élaborer un cadre logique ue
Guide pour élaborer un cadre logique ueGuide pour élaborer un cadre logique ue
Guide pour élaborer un cadre logique ue
 
Gp 01 Genèse Des Projets
Gp 01   Genèse Des ProjetsGp 01   Genèse Des Projets
Gp 01 Genèse Des Projets
 
Gestion de projet
Gestion de projetGestion de projet
Gestion de projet
 
La Gestion du Temps
La Gestion du TempsLa Gestion du Temps
La Gestion du Temps
 
Gestion du temps.pptx
Gestion du temps.pptxGestion du temps.pptx
Gestion du temps.pptx
 
Introduction gestion de projet
Introduction gestion de projetIntroduction gestion de projet
Introduction gestion de projet
 
Outils d'organisation de Projet
Outils d'organisation de ProjetOutils d'organisation de Projet
Outils d'organisation de Projet
 
Management de projet
Management de projetManagement de projet
Management de projet
 

Similaire à Canevas du projet humanitaire ok

DOCUMENT FORMA DE PROJET POUR LES MANAGER
DOCUMENT FORMA DE PROJET POUR LES MANAGERDOCUMENT FORMA DE PROJET POUR LES MANAGER
DOCUMENT FORMA DE PROJET POUR LES MANAGER
RomaricJudicaelYobou1
 
Melanie REQUIER "Assessing actions to combat desertification, what valuations"
Melanie REQUIER "Assessing actions to combat desertification, what valuations"Melanie REQUIER "Assessing actions to combat desertification, what valuations"
Melanie REQUIER "Assessing actions to combat desertification, what valuations"
Global Risk Forum GRFDavos
 
Mélanie requier desjardins on the rate of return of prjecots to combat desert...
Mélanie requier desjardins on the rate of return of prjecots to combat desert...Mélanie requier desjardins on the rate of return of prjecots to combat desert...
Mélanie requier desjardins on the rate of return of prjecots to combat desert...
Global Risk Forum GRFDavos
 
Charte de ccopération entre pôle universitaires et Bpifrance
Charte de ccopération entre pôle universitaires et BpifranceCharte de ccopération entre pôle universitaires et Bpifrance
Charte de ccopération entre pôle universitaires et Bpifrance
Bpifrance
 
Capitalisation de politiques publiques et d'un partenariat scientifique en Af...
Capitalisation de politiques publiques et d'un partenariat scientifique en Af...Capitalisation de politiques publiques et d'un partenariat scientifique en Af...
Capitalisation de politiques publiques et d'un partenariat scientifique en Af...
valéry ridde
 
Reponses pratiques lors des tests ou inteviews pour des postes.pptx
Reponses pratiques lors des tests ou inteviews pour des postes.pptxReponses pratiques lors des tests ou inteviews pour des postes.pptx
Reponses pratiques lors des tests ou inteviews pour des postes.pptx
damiba1
 
Presentation AIODM TUNISIE
Presentation AIODM TUNISIEPresentation AIODM TUNISIE
G007FR-Parler-et-faire-une-presentation-en-public-booklet.pdf
G007FR-Parler-et-faire-une-presentation-en-public-booklet.pdfG007FR-Parler-et-faire-une-presentation-en-public-booklet.pdf
G007FR-Parler-et-faire-une-presentation-en-public-booklet.pdf
moustaphandiath
 
GIECO IPBC - GT2 predation
GIECO IPBC - GT2 predationGIECO IPBC - GT2 predation
GIECO IPBC - GT2 predation
nous sommes vivants
 
D’un pilotage de projet traditionnel à innovant, quelle marche à suivre ?
D’un pilotage de projet traditionnel à innovant, quelle marche à suivre ?D’un pilotage de projet traditionnel à innovant, quelle marche à suivre ?
D’un pilotage de projet traditionnel à innovant, quelle marche à suivre ?
dibs-conseil
 
Social entrepreneurship: the example of Kinomé
Social entrepreneurship: the example of KinoméSocial entrepreneurship: the example of Kinomé
Social entrepreneurship: the example of Kinomé
Damien Kuhn
 
Que sera ma PME dans trois ans?
Que sera ma PME dans trois ans?Que sera ma PME dans trois ans?
Que sera ma PME dans trois ans?
Prof. Jacques Folon (Ph.D)
 
Doxa inter2019-manager le changement
Doxa inter2019-manager le changementDoxa inter2019-manager le changement
Doxa inter2019-manager le changement
DOXACONSEILRHetFORMA
 
CV-MarieChéron140216
CV-MarieChéron140216CV-MarieChéron140216
CV-MarieChéron140216
Marie Cheron
 
Covid-19 - La crise en commun : garder le lien / par Spintank
Covid-19 - La crise en commun : garder le lien / par SpintankCovid-19 - La crise en commun : garder le lien / par Spintank
Covid-19 - La crise en commun : garder le lien / par Spintank
Spintank
 
French-FellgroupBrochure-150ppi
French-FellgroupBrochure-150ppiFrench-FellgroupBrochure-150ppi
French-FellgroupBrochure-150ppi
David Gatchell
 
Relations publiques et médias sociaux : planification stratégique délibérée o...
Relations publiques et médias sociaux : planification stratégique délibérée o...Relations publiques et médias sociaux : planification stratégique délibérée o...
Relations publiques et médias sociaux : planification stratégique délibérée o...
omsrp
 
Mieux connaître ses lecteurs
Mieux connaître ses lecteursMieux connaître ses lecteurs
Mieux connaître ses lecteurs
Cap'Com
 
03042012 dmichalon-dd eet rse, comment
03042012 dmichalon-dd eet rse, comment03042012 dmichalon-dd eet rse, comment
03042012 dmichalon-dd eet rse, comment
Dominique MICHALON
 
Comment monter un projet solidaire ?
Comment monter un projet solidaire ? Comment monter un projet solidaire ?
Comment monter un projet solidaire ?
AnepAsso
 

Similaire à Canevas du projet humanitaire ok (20)

DOCUMENT FORMA DE PROJET POUR LES MANAGER
DOCUMENT FORMA DE PROJET POUR LES MANAGERDOCUMENT FORMA DE PROJET POUR LES MANAGER
DOCUMENT FORMA DE PROJET POUR LES MANAGER
 
Melanie REQUIER "Assessing actions to combat desertification, what valuations"
Melanie REQUIER "Assessing actions to combat desertification, what valuations"Melanie REQUIER "Assessing actions to combat desertification, what valuations"
Melanie REQUIER "Assessing actions to combat desertification, what valuations"
 
Mélanie requier desjardins on the rate of return of prjecots to combat desert...
Mélanie requier desjardins on the rate of return of prjecots to combat desert...Mélanie requier desjardins on the rate of return of prjecots to combat desert...
Mélanie requier desjardins on the rate of return of prjecots to combat desert...
 
Charte de ccopération entre pôle universitaires et Bpifrance
Charte de ccopération entre pôle universitaires et BpifranceCharte de ccopération entre pôle universitaires et Bpifrance
Charte de ccopération entre pôle universitaires et Bpifrance
 
Capitalisation de politiques publiques et d'un partenariat scientifique en Af...
Capitalisation de politiques publiques et d'un partenariat scientifique en Af...Capitalisation de politiques publiques et d'un partenariat scientifique en Af...
Capitalisation de politiques publiques et d'un partenariat scientifique en Af...
 
Reponses pratiques lors des tests ou inteviews pour des postes.pptx
Reponses pratiques lors des tests ou inteviews pour des postes.pptxReponses pratiques lors des tests ou inteviews pour des postes.pptx
Reponses pratiques lors des tests ou inteviews pour des postes.pptx
 
Presentation AIODM TUNISIE
Presentation AIODM TUNISIEPresentation AIODM TUNISIE
Presentation AIODM TUNISIE
 
G007FR-Parler-et-faire-une-presentation-en-public-booklet.pdf
G007FR-Parler-et-faire-une-presentation-en-public-booklet.pdfG007FR-Parler-et-faire-une-presentation-en-public-booklet.pdf
G007FR-Parler-et-faire-une-presentation-en-public-booklet.pdf
 
GIECO IPBC - GT2 predation
GIECO IPBC - GT2 predationGIECO IPBC - GT2 predation
GIECO IPBC - GT2 predation
 
D’un pilotage de projet traditionnel à innovant, quelle marche à suivre ?
D’un pilotage de projet traditionnel à innovant, quelle marche à suivre ?D’un pilotage de projet traditionnel à innovant, quelle marche à suivre ?
D’un pilotage de projet traditionnel à innovant, quelle marche à suivre ?
 
Social entrepreneurship: the example of Kinomé
Social entrepreneurship: the example of KinoméSocial entrepreneurship: the example of Kinomé
Social entrepreneurship: the example of Kinomé
 
Que sera ma PME dans trois ans?
Que sera ma PME dans trois ans?Que sera ma PME dans trois ans?
Que sera ma PME dans trois ans?
 
Doxa inter2019-manager le changement
Doxa inter2019-manager le changementDoxa inter2019-manager le changement
Doxa inter2019-manager le changement
 
CV-MarieChéron140216
CV-MarieChéron140216CV-MarieChéron140216
CV-MarieChéron140216
 
Covid-19 - La crise en commun : garder le lien / par Spintank
Covid-19 - La crise en commun : garder le lien / par SpintankCovid-19 - La crise en commun : garder le lien / par Spintank
Covid-19 - La crise en commun : garder le lien / par Spintank
 
French-FellgroupBrochure-150ppi
French-FellgroupBrochure-150ppiFrench-FellgroupBrochure-150ppi
French-FellgroupBrochure-150ppi
 
Relations publiques et médias sociaux : planification stratégique délibérée o...
Relations publiques et médias sociaux : planification stratégique délibérée o...Relations publiques et médias sociaux : planification stratégique délibérée o...
Relations publiques et médias sociaux : planification stratégique délibérée o...
 
Mieux connaître ses lecteurs
Mieux connaître ses lecteursMieux connaître ses lecteurs
Mieux connaître ses lecteurs
 
03042012 dmichalon-dd eet rse, comment
03042012 dmichalon-dd eet rse, comment03042012 dmichalon-dd eet rse, comment
03042012 dmichalon-dd eet rse, comment
 
Comment monter un projet solidaire ?
Comment monter un projet solidaire ? Comment monter un projet solidaire ?
Comment monter un projet solidaire ?
 

Plus de USIGGENEVE

MEDIATION
MEDIATIONMEDIATION
MEDIATION
USIGGENEVE
 
Presentation (activite wash en urgence)
Presentation (activite wash en urgence)Presentation (activite wash en urgence)
Presentation (activite wash en urgence)
USIGGENEVE
 
Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)
Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)
Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)
USIGGENEVE
 
Presentation (comprendre le telephone satelitaire)
Presentation (comprendre le telephone satelitaire)Presentation (comprendre le telephone satelitaire)
Presentation (comprendre le telephone satelitaire)
USIGGENEVE
 
SURVEILLANCE PAR SATELLITE
SURVEILLANCE PAR SATELLITESURVEILLANCE PAR SATELLITE
SURVEILLANCE PAR SATELLITE
USIGGENEVE
 
GESTION EQUIPEMENTS MEDICAUX
GESTION EQUIPEMENTS MEDICAUXGESTION EQUIPEMENTS MEDICAUX
GESTION EQUIPEMENTS MEDICAUX
USIGGENEVE
 
GESTION DES STOCKS MEDICAUX
GESTION DES STOCKS MEDICAUXGESTION DES STOCKS MEDICAUX
GESTION DES STOCKS MEDICAUX
USIGGENEVE
 
APPROVISIONNEMENTS MEDICAUX
APPROVISIONNEMENTS MEDICAUXAPPROVISIONNEMENTS MEDICAUX
APPROVISIONNEMENTS MEDICAUX
USIGGENEVE
 
INTRO
INTROINTRO
INTRO
USIGGENEVE
 
CHAINE LOGISTIQUE MEDICALE
CHAINE LOGISTIQUE MEDICALECHAINE LOGISTIQUE MEDICALE
CHAINE LOGISTIQUE MEDICALE
USIGGENEVE
 
COMPRENDRE LES PROCEDURES USAID
COMPRENDRE LES PROCEDURES USAIDCOMPRENDRE LES PROCEDURES USAID
COMPRENDRE LES PROCEDURES USAID
USIGGENEVE
 
Systemes electoraux
Systemes electoraux Systemes electoraux
Systemes electoraux
USIGGENEVE
 
Normes et principes de la conduite des elections ok
Normes et principes de la conduite des elections okNormes et principes de la conduite des elections ok
Normes et principes de la conduite des elections ok
USIGGENEVE
 
Comprendre et connaitre les catastrophes environnementales
Comprendre et connaitre les catastrophes environnementalesComprendre et connaitre les catastrophes environnementales
Comprendre et connaitre les catastrophes environnementales
USIGGENEVE
 
Cours de nutrition modules iv
Cours de nutrition  modules ivCours de nutrition  modules iv
Cours de nutrition modules iv
USIGGENEVE
 
Msproject
MsprojectMsproject
Msproject
USIGGENEVE
 
Gestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluation
Gestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluationGestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluation
Gestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluation
USIGGENEVE
 
Ppt techniques de colectes de donnees en suivi evaluation
Ppt techniques de colectes de donnees en suivi evaluationPpt techniques de colectes de donnees en suivi evaluation
Ppt techniques de colectes de donnees en suivi evaluation
USIGGENEVE
 
Gps localisation
Gps localisationGps localisation
Gps localisation
USIGGENEVE
 
Communication satellitaire
Communication satellitaireCommunication satellitaire
Communication satellitaire
USIGGENEVE
 

Plus de USIGGENEVE (20)

MEDIATION
MEDIATIONMEDIATION
MEDIATION
 
Presentation (activite wash en urgence)
Presentation (activite wash en urgence)Presentation (activite wash en urgence)
Presentation (activite wash en urgence)
 
Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)
Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)
Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)
 
Presentation (comprendre le telephone satelitaire)
Presentation (comprendre le telephone satelitaire)Presentation (comprendre le telephone satelitaire)
Presentation (comprendre le telephone satelitaire)
 
SURVEILLANCE PAR SATELLITE
SURVEILLANCE PAR SATELLITESURVEILLANCE PAR SATELLITE
SURVEILLANCE PAR SATELLITE
 
GESTION EQUIPEMENTS MEDICAUX
GESTION EQUIPEMENTS MEDICAUXGESTION EQUIPEMENTS MEDICAUX
GESTION EQUIPEMENTS MEDICAUX
 
GESTION DES STOCKS MEDICAUX
GESTION DES STOCKS MEDICAUXGESTION DES STOCKS MEDICAUX
GESTION DES STOCKS MEDICAUX
 
APPROVISIONNEMENTS MEDICAUX
APPROVISIONNEMENTS MEDICAUXAPPROVISIONNEMENTS MEDICAUX
APPROVISIONNEMENTS MEDICAUX
 
INTRO
INTROINTRO
INTRO
 
CHAINE LOGISTIQUE MEDICALE
CHAINE LOGISTIQUE MEDICALECHAINE LOGISTIQUE MEDICALE
CHAINE LOGISTIQUE MEDICALE
 
COMPRENDRE LES PROCEDURES USAID
COMPRENDRE LES PROCEDURES USAIDCOMPRENDRE LES PROCEDURES USAID
COMPRENDRE LES PROCEDURES USAID
 
Systemes electoraux
Systemes electoraux Systemes electoraux
Systemes electoraux
 
Normes et principes de la conduite des elections ok
Normes et principes de la conduite des elections okNormes et principes de la conduite des elections ok
Normes et principes de la conduite des elections ok
 
Comprendre et connaitre les catastrophes environnementales
Comprendre et connaitre les catastrophes environnementalesComprendre et connaitre les catastrophes environnementales
Comprendre et connaitre les catastrophes environnementales
 
Cours de nutrition modules iv
Cours de nutrition  modules ivCours de nutrition  modules iv
Cours de nutrition modules iv
 
Msproject
MsprojectMsproject
Msproject
 
Gestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluation
Gestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluationGestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluation
Gestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluation
 
Ppt techniques de colectes de donnees en suivi evaluation
Ppt techniques de colectes de donnees en suivi evaluationPpt techniques de colectes de donnees en suivi evaluation
Ppt techniques de colectes de donnees en suivi evaluation
 
Gps localisation
Gps localisationGps localisation
Gps localisation
 
Communication satellitaire
Communication satellitaireCommunication satellitaire
Communication satellitaire
 

Dernier

La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
Editions La Dondaine
 
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
MahouwetinJacquesGBO
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Txaruka
 
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certificationMS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
OlivierLumeau1
 
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdfapprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
kamouzou878
 
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
mcevapi3
 
Chap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdf
Chap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdfChap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdf
Chap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdf
TimogoTRAORE
 
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptxMARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
Martin M Flynn
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Friends of African Village Libraries
 
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
NadineHG
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Txaruka
 

Dernier (11)

La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
 
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
 
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certificationMS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
 
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdfapprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
 
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
 
Chap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdf
Chap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdfChap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdf
Chap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdf
 
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptxMARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
 
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
 

Canevas du projet humanitaire ok

  • 1. CANEVAS DU PROJETCANEVAS DU PROJET HUMANITAIREHUMANITAIRE Suivez nos cours surSuivez nos cours sur www.gp.elearning.usig.chwww.gp.elearning.usig.ch
  • 2. PAGE DE GARDEPAGE DE GARDE • Positionnement des logos et des signes de visibilité (Votre organisation+le bailleur ou autres institutions pertinentes). • Votre logo de préférence à gauche
  • 3. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable LE TITRE DU PROJETLE TITRE DU PROJET • Formuler en bon français; • Ne pas être hors sujet donc s’inscrire dans le domaine sollicité; • Ne pas être vague mais précis, mesurable et réaliste; • Préférence l’écrire de manière expressive et projet en lien direct avec l’humanité; • ACTION + CIBLE (Quantité) + OBJET (Facultatif) + LIEU
  • 4. SOMMAIRE EXÉCUTIFSOMMAIRE EXÉCUTIF • Elaborez un sommaire général de votre projet en tenant compte des titres et paginations. • Se place au début du projet, juste après la page de garde ; maximum 1 page et reprend tous les titres des points détaillés • Souci scientifique de présentation.
  • 5. RÉSUMÉRÉSUMÉ • Rappeler le titre, le décrire succinctement; • Lieu et durée; • Pourquoi et pour qui le projet est fait? • La logique d’intervention; /Chaîne des résultats • Montant global; • Conditions pour engager le projet
  • 6. INTRODUCTIONINTRODUCTION • L’introduction prend en compte la problématique centrale du projet et annonce les grands axes de celui- ci. • Intégrez la localisation dans l’introduction.
  • 7. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable LA LOCALISATIONLA LOCALISATION • Tout projet a lieu dans un Pays, dans une région, dans une ville, dans une commune, dans un quartier; • Donnez absolument la situation géographique du déroulement de l’action; • Localisation, une condition de suivi et d’évaluation; • Une belle carte est souhaitable. • Ne pas seulement donner la ville ou le village. • LA PRISE EN COMPTE DES CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES: UNE INNOVATION DE LA LOCALISATION
  • 8. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable CONTEXTECONTEXTE • Situez les contextes (mondial, continental, régional, national, local etc…) • D’ou sort votre décision de réagir? Rappelez la genèse du mal à résoudre; • Quel est l’environnement socio-économique et/ou politique qui prévaut? • Pour qui voulez-vous réagir? • Relations avec les autres programmes déjà existants ou potentiels le cas échéant. • Références aux Documents pertinents…Rapport des Organisations internationales, Colloques, Conférences…
  • 9. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable JUSTIFICATION • Ne montez jamais de projet si vous n’avez pas les preuves d’une situation à faire changer. • Grandes lignes du diagnostic stratégique de la situation et argumentaire du scénario retenu. Ex: enquête, étude du milieu etc… • Sans le projet, on n’inversera pas les tendances. Ne pas confondre justification du contexte et justification du projet.
  • 10. METHODOLOGIE DE L’ESCALIERMETHODOLOGIE DE L’ESCALIER « LOGIQUE »« LOGIQUE » • CAS PRATIQUE SUR L’ELABORATION DU CONTEXTE ET DE LA JUSTIFICATION DU PROJET. • APPLICATION INDIVIDUELLE
  • 11. Présentation du Projet • Stratégie d’intervention: • Objectifs: Objectifs généraux; Objectif spécifique. • Résultats: • Activités:
  • 12. • Définition: source Dictionnaire de management de projet, AFNOR, 2010, p.183. • But à atteindre, exprimé en termes mesurables et quantifiables (FD X50-115)= OBJECTIF DU PROJET=OBJECTIF SPECIFIQUE. • OBJECTIF D’ENSEMBLE =OBJECTIFS FINAUX LES OBJECTIFS
  • 13. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable OBJECTIF SPECIFIQUE • Amélioration positive de la situation d’un groupe cible ou de son environnement qu’un projet vise par ses activités. • Préférable de fixer un seul objectif spécifique; Toutefois, ne pas dépasser 3. • Avantage de ne pas reprendre les activités • Souci d’efficacité et de maîtrise.
  • 14. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable OBJECTIFS GLOBAUX • Quelle est la finalité? Impact. • Objectif de plus haut niveau que le projet doit atteindre. • Objectif d’ensemble. • Toujours le mettre en phase avec le cadre global de l’action. • On utilise, en général, un verbe de haut niveau tel que: Contribuer à…
  • 15. CAS PRATIQUE • Comment détecter un objectif général dans un document de politique générale? • NB: Ne jamais oublier de se référer aux Objectifs de Développement Durable (ODD).
  • 16. CAS PRATIQUE AVEC LES ODD• Objectif 1 : Éliminer l’extrême pauvreté et la faim • Objectif 2 : Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable • Objectif 3 : Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge • Objectif 4 : Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie • Objectif 5 : Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles
  • 17. • Objectif 6 : Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau • Objectif 7 : Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable • Objectif 8 : Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous • Objectif 9 : Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation
  • 18. • Objectif 10 : Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre • Objectif 11 : Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables • Objectif 12 : Établir des modes de consommation et de production durables • Objectif 13 : Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions • Objectif 14 : Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable
  • 19. • Objectif 15 : Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité • Objectif 16 : Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes à tous aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous • Objectif 17 : Partenariats pour la réalisation des objectifs.
  • 20. LES RÉSULTATS • Rendement qualitatif ou quantitatif; • Les livrables; • Doivent être concrets: mesurables et observables; • Attention, le résultat c’est ce à quoi vous devez aboutir…donc soyez réaliste pour ne pas paraître ridicule. • Copier et coller les résultats: Attention ACL/GAR
  • 21. FORMULATION DES RESULTATS • On formule au passé et si comme si on avait obtenu. Appréciation optimale. • Ne jamais changer le verbe de base. • Norme FD X50-138/AFNOR
  • 22. LES ACTIVITÉS • Une formulation en actions • Des activités classiques à connaître: -Formation -Sensibilisation -Encadrement/assistance
  • 23. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable LA DURÉE • C’est la durée du projet. • En général, il est prudent de ne pas mettre des dates précises car on se sait quand le bailleur va démarrer la subvention • Mettre la durée en mois ou en année seulement si pertinent.
  • 24. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable PUBLIC CIBLE • C’est le bénéficiaire direct; celui qu’on vise directement et pour qui et/ou sur qui on agit. • Quelques exemples dans le projet témoin:
  • 25. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable BÉNÉFICIAIRES FINAUX • Par quelqu’un (le public cible) on peut faire bénéficier le projet à d’autres personnes. Ainsi par le public cible, d’autres peuvent jouir des bénéfices de l’action; • Quelques bénéficiaires finaux potentiels: • Toujours hiérarchiser…
  • 26. ANALYSE DES PARTIES PRENANTES • « Dans un environnement constitué d’une grande diversité d’acteurs, savoir coordonner ses actions et lier des alliances tout en préservant son indépendance et son impartialité est souvent un grand défi. Pour cela, il est fondamental d’avoir une bonne connaissance de tous les acteurs et de comprendre leurs intérêts et positionnements par rapport à la crise. » (URD) • Toute personne physique ou morale, privée ou publique qui participe de façon directe ou indirecte, active ou potentielle à en tout ou partie (partiellement) au Projet.
  • 27. Tableau d’analyse des parties prenantes CARACTÉRISTIQUES DES PARTIES PRENANTES INTÉRÊTS ET NIVEAU D’AFFECTATION CAPACITÉ ET MOTIVATION POUR LE CHANGEMENT STRATÉGIES POSSIBLES POUR PRENDRE EN COMPTE LEURS INTÉRÊTS
  • 28. STRATÉGIE DE PRISESTRATÉGIE DE PRISE EN COMPTE DU GENREEN COMPTE DU GENRE
  • 29. STRATÉGIE ENVIRONNEMENTALE • Analyse de la faisabilité environnementale et recommandations
  • 30. STRATÉGIE DE VIABILITÉ • Analyse de la durabilité du projet
  • 31. DEFINITION DURABILITÉ • Capacité d’un projet à atteindre et à préserver ses résultats sans compromettre le futur. • On parle aussi de pérennité ou viabilité. • A ne pas confondre avec durée du projet: date de fin-date de début. A ne pas confondre avec développement durable.
  • 32. 4 sortes Durabilité par appropriation collective: • Implication en tout ou partie d’une partie prenante directe du projet en vue de son appropriation pour la poursuite du projet. Durabilité institutionnelle: • Engagement de prise en compte du projet pour sa continuité dans le programme de financement de l’institution.
  • 33. Durabilité financière et économique: • Stratégie financière choisie pour générer des ressources en vue de continuer un ou plusieurs aspects du projet. Durabilité légale ou réglementaire: • Stratégie de cadre juridique (arrêtés, décret, lois, etc…) consistant à interdire un comportement qui nuit à la réalisation de la finalité du projet.
  • 34. STRATÉGIE DE GESTIONSTRATÉGIE DE GESTION DES RISQUESDES RISQUES
  • 35. STRATÉGIE DE FINANCEMENT • Étude de faisabilité financière
  • 36. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable PARTENAIRE • L’union fait la force mais il vaut mieux être seul que de disperser ses forces; • Partenariat, une stratégie… • Quels partenaires choisir et comment? • Partenaire potentiel et partenaire acquis, quelle différence?
  • 37. MÉTHODOLOGIE… • Si vous ignorez celui pour qui vous agissez il vaut mieux ne plus agir…Tendances des bailleurs de fonds vers l’approche participative • Agir en associant le public cible, le bénéficiaire direct. • Valable dans le suivi et l’évaluation.
  • 39. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable • Quand on jette une pierre dans l'eau, à l'endroit de l'impact se créent des cercles qui se diffusent sur toute la surface. • C'est le principe de l'effet multiplicateur. • C’est l’extension, l’ensemble des effets induits que le projet créé autres que ce qu’il devait produire logiquement ou normalement.
  • 40. PROCÉDURE DE SUIVI ET D’ÉVALUATION • Des techniques révolues? Évaluation interne et évaluation externe Une approche révolutionnaire: l’évaluation participative Prévoir les indicateurs et les phases de suivi (mi-parcours, à la fin)…
  • 41. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable LE SUIVI ÉVALUATION:UN SYSTÈME • Le S.E pas un simple travail statistique mais un système intégré de réflexion et de communication qui doit être planifié, géré et doté de moyens adaptés. • Conception et mise en place du système; • Collecte et gestion de l’information; • Réflexion critique en vue d’amélioration; • Communication des informations, rapports.
  • 42. PLAN D’ACTION • La matrice de GANTT • En quoi consiste sa méthode • Les avantages de la méthode • Démonstration par logiciel. • PERT (Programm of Evaluation and Review Technic) • MPM (Méthode des potentiels Metra)
  • 43. ÉQUIPE D’ EXÉCUTION • Quels sont ceux qui exécuteront le projet? • Eviter les postes vagues car le projet n’est pas une association ni une administration générale.
  • 44. Un acteur clé de toute démarche de projet
  • 45. AUTRES ACTEURS • Coordonnateur du suivi-évaluation • Chargé de suivi-évaluation • Chargé de programme • Administrateur financier • Superviseurs • Assistants etc…
  • 46. MANAGEMENT DE L’ÉQUIPE • Savoir détecter les conflits; • Savoir gérer et résoudre les conflits; • Leadership; • Etc…
  • 47. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable INSTAURER UN ESPRIT D’EQUIPE ABSOLUMENT
  • 48. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable LE BUDGET • Budgéter ce qui est « budgétable »; • Budget doit être…Réaliste • Attention, éviter les forfaits • Dépenser pour l’action et non pour vous: cas des frais administratifs à distinguer des frais techniques
  • 49. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable BUDGET RSCE • Réaliste : il doit tenir compte des contraintes du milieu, des ressources disponibles. • Suffisant : il doit couvrir tous les éléments nécessaires à la réalisation du projet. • Crédible : il doit pouvoir convaincre les bailleurs de fonds. • Explicite : il doit offrir suffisamment de détails pour permettre la vérification du bien-fondé des dépenses proposées.
  • 50. I-RESSOURCES HUMAINES • → La masse salariale de l’équipe du projet notamment les professionnels et le personnel administratif ; • → Les honoraires des spécialistes et des formateurs ; • → Le coût des avantages sociaux et des indemnités sauf celles liées au déplacement qui seront analysées plus tard.
  • 51. II-RESSOURCES LOGISTIQUES/TRANSPORT • → Achat ou location de véhicules ; • → Frais de fonctionnement tels carburant, assurance, entretien, visite auto et réparation ; • → Indemnités de déplacement et perdiem à allouer aux ressources humaines dans le projet ; • → Transport et hébergement des bénéficiaires le cas échéant.
  • 52. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable III-MATÉRIELS SPECIALISES • → Le matériel pédagogique ; • → Achat ou conception de tests psycho- techniques ; • → Documentation spéciale; • → Logiciels informatiques…
  • 53. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable IV-ÉQUIPEMENTS • → Micro-ordinateurs ; • → Photocopieurs ; • → Machine à écrire ; • → Machine à calculer ; • → Magnétophone ; • →Rétroprojecteurs …
  • 54. V-LOCAUX • → Coût des locations d’espace de bureau ; • → Location salle de formation ; • → Location salle de conférence et autres charges locatives.
  • 55. VI-FOURNITURES DE BUREAU • Crayons • Stylos • Post it • Rames • Trombones etc…
  • 56. VII-AUTRES FRAIS ET COÛTS DE SERVICE • → Frais de téléphone ; • → Frais de boîte postale ; • → Frais de connexion Internet ; • → Frais d’eau; • → Frais d’électricité.
  • 58. Présentation de votre organisation
  • 59. ANNEXES • Tout est utile mais tout ne se place pas dans le corps du projet. On classe ici: 1-Existence légale le cas échéant 2-Synthèse des estimations budgétaires 3- Lettre d’appuis, 4-Documents de la MARP, etc… NB: Adapter les annexes au projet donné.