SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  5
Télécharger pour lire hors ligne
Le risque de désinsertion des aiguilles à fistule au
cours d’une séance d’épuration extra-rénale par
hémodialyse et techniques apparentées.
Alain BIRBES
e-mail : birbes.alain@gmail.com
Les techniques d’épuration extra-rénales par accès au circuit sanguin corporel :
L’hémodialyse, hémodiafiltration, hémofiltration, sont des méthodes de suppléance rénale qui
épurent le sang en éliminant certaines molécules et permettent d’extraire l’eau en excès.
Pour parvenir à ce but, on fait circuler le sang du patient dans un dialyseur au contact d’une fine
membrane percée de microscopiques trous à travers lesquels vont passer de l’eau et les petites
molécules à éliminer.
Source de l’image : www.doctissimo.fr
Cette technique nécessite la mise en place d’une circulation sanguine extracorporelle et la réalisation d’un
accès facile au sang, l’abord vasculaire. La méthode la plus couramment utilisée est celle de la fistule
artérioveineuse, la circulation du sang étant assurée à travers deux aiguilles à fistule
Principe de la fistule artério-veineuse
La fistule artério-veineuse (FAV) consiste à
créer une anastomose entre une artère et une
veine superficielle. On obtient ainsi une
augmentation significative du débit et de la
pression, ce qui provoque une dilatation de
la veine et un épaississement de la paroi.
Le but est d’avoir un accès vasculaire
superficiel FIABLE et FONCTIONNEL,
afin de pouvoir traiter les patients
insuffisants rénaux en dialyse.
Source:http://www.srlf.org/metier-dide-
reanimation/fiches-techniques/fiche-n13-ponction-de-
fistule-arterio-veineuse/
source : http://docplayer.fr/1416066-Soins-infirmiers-en-hemodialyse.html
Débit et pressions :
Le débit sanguin extra-corporel pendant le traitement est généralement compris entre 250 et
400 ml/minute. Le volume total de sang contenu chez le sujet normal représente environ 7 % de
son poids total (5 L pour un homme de 75 kg) (http://www.medix.free.fr/sim/physiologie-
circulation-veineuse.php). Ces chiffres montrent l’urgence à agir en cas de désinsertion de
l’aiguille veineuse.
La pression (dépression) d’aspiration au niveau du circuit veineux est comprise entre -50 et
-250 mmHg.
La pression de retour sanguin au niveau du circuit de retour est habituellement comprise entre
100 et 350 mmHg.
Désinsertion :
La désinsertion d’une aiguille à fistule pendant une séance de dialyse constitue un événement
grave au cours duquel le pronostic vital du patient est rapidement engagé.
Selon une étude sur 19 patients en centre lourd, 0,19 désinsertion pour mille séances ont été
observées. Les recommandations de bonnes pratiques ne détaillent pas les moyens de
sécurisation.
(Néphrologie & Thérapeutique Volume 11, Issue 5, September 2015, Pages 287 - Prévenir le
risque de désinsertion de l’aiguille veineuse pendant la séance d’hémodialyse - C. Kahil1, C. Le
Coeur, G. Majdalani http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1769725515001911)
Lorsque une aiguille est désinsérée, une hémorragie se produit nécessitant une intervention
rapide sur la fistule et le générateur de dialyse.
Il est impératif d’arrêter immédiatement l’hémorragie en comprimant le point de ponction laissé
libre par la désinsertion de l’aiguille et simultanément d’interrompre le fonctionnement de la
pompe à sang du générateur de dialyse si elle ne s’est pas automatiquement arrêtée.
Utilisation de la fistule artério-
veineuse :
Deux aiguilles à fistule sont
insérées dans la veine artérialisée
par la fistule,
- l’aiguille artérielle d’aspiration
assure le flux de sang vers la
circulation extracorporelle,
- l’aiguille veineuse de retour
assure la réinjection du sang épuré
au patient.
Désinsertion de l’aiguille artérielle :
Lorsque l’aiguille a libéré le point de ponction par sa désinsertion, du sang va s’échapper par le
point de ponction.
S’il s’agit de l’aiguille artérielle (aspiration), une aspiration d’air se produira par l’aiguille, l’air
remplira le circuit extracorporel, les sécurités de présence d’air dans le sang entraîneront une
alarme et l’arrêt de la pompe à sang du générateur
Désinsertion de l’aiguille veineuse :
Lorsque l’aiguille a libéré le point de ponction par sa désinsertion, du sang va s’échapper par le
point de ponction et par l’aiguille laissée libre.
Le générateur n’arrêtera pas la pompe à sang dans un premier temps. Pourquoi ?
La pompe à sang du générateur est asservie à plusieurs types d’alarme : fuite de sang (rupture
de la membrane), pression artérielle ou veineuse anormales, présence d’air dans le sang.
Lorsque l’aiguille veineuse est désinsérée, la pression veineuse dans le circuit extracorporel
veineux de retour n’est pratiquement pas modifiée si l’aiguille n’est pas déconnectée de la
tubulure veineuse de retour. Il n’y aura donc pas d’alarme de pression. Une alarme de pression
ne se produira que lorsque suffisamment de sang aura été perdu et que la pression artérielle du
patient chutant, une difficulté d’aspiration au niveau de l’aiguille artérielle surviendra.
La pression veineuse indiquée par le générateur est provoquée par la perte de charge dans
l’aiguille elle-même. Il ne s’agit pas de la pression dans la veine.
Même si l’aiguille veineuse est dénsérée, la « pression veineuse » ne varie pas de façon
significative et ne déclenchera pas d’alarme.
Références de pressions (http://www.medix.free.fr/sim/physiologie-circulation-veineuse.php)
Chez un sujet allongé, la pression dans les veines périphériques est de l’ordre de 8 mmHg. La
pression de la veine artérialisée par la fistule est plus élevée.
Chez l’adulte jeune, au repos, couché, les valeurs normales de la pression artérielle aortique ou
humérale sont de :
– 110 à 140 mmHg pour la systolique (17kPa) ; – 60 à 80 mmHg pour la diastolique (9kPa) ;
– 70 à 95 mmHg pour la moyenne (11kPa).
Limitation du risque de désinsertion :
Pour limiter le risque de désinsertion des aiguilles à fistule, deux processus doivent être mis en
œuvre :
- Une bonne fixation des aiguilles immédiatement après leur mise en place grâce à des rubans
adhésifs ou des pansements spécifiques.
- Une bonne fixation des tubulures de circulation extracorporelle, la tubulure constituant une
boucle, cette boucle, en cédant sous la traction éventuelle évitera l’arrachage des aiguilles.
Certains praticiens préconisent la réalisation d’une double boucle pour des enfants ou des
patients agités.
Fixation de l’aiguille veineuse Fixation des tubulures avec boucle
http://www.geres.org/docpdf/rr15hemodialyseX4.pdf
Utilisation de pansements spécifiques :
Aiguille en place Sécurisation par pansement fendu Recouvrement
Mise en évidence la désinsertion d’une aiguille :
Les aiguilles doivent rester apparentes, ne doivent pas être recouvertes par un drap ou une
couverture.
Il existe des dispositifs de sécurité qui alerteront en cas de désinsertion. Le fonctionnement de
ces dispositifs est basé sur la mesure de la conductivité électrique entre deux électrodes
placées à proximité des points de ponction. En cas de désinsertion d’aiguille ou de fuite de
sang pour une autre raison, le sang épanché, conducteur électrique, provoquera une
augmentation de la conductivité entre les électrodes. Un signal sonore sera émis, et sur
certains générateurs de dialyse, arrêtera la pompe à sang.
http://www.hemodialert.com/
MATERIOVIGILANCE :
La désinsertion d’une aiguille constitue un incident grave. Selon la suite de l’incident, la
déclaration à l’ANSM est obligatoire (cas C : Conséquences observées graves, par exemple
décès ou nécessité de transfusion) ou facultative (cas M : incident répétitif) ou n’a pas à être
transmise à l’ANSM (cas L : incident isolé). Selon CERFA 10246-05.

Contenu connexe

Tendances

Conductivite du dialysat en hémodialyse atd 2006
Conductivite du dialysat en hémodialyse atd 2006Conductivite du dialysat en hémodialyse atd 2006
Conductivite du dialysat en hémodialyse atd 2006alagout
 
Traitement de suffisance renale chronique mai 2009
Traitement de suffisance renale chronique mai 2009Traitement de suffisance renale chronique mai 2009
Traitement de suffisance renale chronique mai 2009Alain Birbes
 
Rea eer trucs et astuces
Rea eer trucs et astuces Rea eer trucs et astuces
Rea eer trucs et astuces Patou Conrath
 
Bases de la dialyse ab 2013
Bases de la dialyse ab 2013Bases de la dialyse ab 2013
Bases de la dialyse ab 2013Alain Birbes
 
Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003
Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003
Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003Alain Birbes
 
Etude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE Dräger
Etude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE DrägerEtude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE Dräger
Etude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE DrägerAnis Ben Brahim
 
Prescription d'une épuration extra rénale en réanimation
Prescription d'une épuration extra rénale en réanimationPrescription d'une épuration extra rénale en réanimation
Prescription d'une épuration extra rénale en réanimationOlivier Imauven
 
Physiopathologie de la douleur QCM
Physiopathologie de la douleur QCMPhysiopathologie de la douleur QCM
Physiopathologie de la douleur QCMSamuelKubuyakubwirwa
 
Respirateur de réanimation
Respirateur de réanimationRespirateur de réanimation
Respirateur de réanimationMOHAMED ZARBOUBI
 
EER prismaflex gestion des alarmes
EER prismaflex gestion des alarmes EER prismaflex gestion des alarmes
EER prismaflex gestion des alarmes Patou Conrath
 
POLYTRAUMATISME.ppt
POLYTRAUMATISME.pptPOLYTRAUMATISME.ppt
POLYTRAUMATISME.pptBahaEddine11
 
derivation ventriculaire externe dve 2016
derivation ventriculaire externe dve 2016derivation ventriculaire externe dve 2016
derivation ventriculaire externe dve 2016Patou Conrath
 

Tendances (20)

Conductivite du dialysat en hémodialyse atd 2006
Conductivite du dialysat en hémodialyse atd 2006Conductivite du dialysat en hémodialyse atd 2006
Conductivite du dialysat en hémodialyse atd 2006
 
Traitement de suffisance renale chronique mai 2009
Traitement de suffisance renale chronique mai 2009Traitement de suffisance renale chronique mai 2009
Traitement de suffisance renale chronique mai 2009
 
hémodialyse pédiatrique
hémodialyse pédiatrique hémodialyse pédiatrique
hémodialyse pédiatrique
 
Rea eer trucs et astuces
Rea eer trucs et astuces Rea eer trucs et astuces
Rea eer trucs et astuces
 
Bases de la dialyse ab 2013
Bases de la dialyse ab 2013Bases de la dialyse ab 2013
Bases de la dialyse ab 2013
 
Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003
Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003
Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003
 
Etude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE Dräger
Etude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE DrägerEtude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE Dräger
Etude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE Dräger
 
Cathéter longue durée
Cathéter longue duréeCathéter longue durée
Cathéter longue durée
 
Akik ivs elain
Akik ivs elainAkik ivs elain
Akik ivs elain
 
Prescription d'une épuration extra rénale en réanimation
Prescription d'une épuration extra rénale en réanimationPrescription d'une épuration extra rénale en réanimation
Prescription d'une épuration extra rénale en réanimation
 
Physiopathologie de la douleur QCM
Physiopathologie de la douleur QCMPhysiopathologie de la douleur QCM
Physiopathologie de la douleur QCM
 
Respirateur de réanimation
Respirateur de réanimationRespirateur de réanimation
Respirateur de réanimation
 
Machine d'anesthesie
Machine d'anesthesieMachine d'anesthesie
Machine d'anesthesie
 
EER prismaflex gestion des alarmes
EER prismaflex gestion des alarmes EER prismaflex gestion des alarmes
EER prismaflex gestion des alarmes
 
La Ponction biopsie rénale
La Ponction biopsie rénaleLa Ponction biopsie rénale
La Ponction biopsie rénale
 
Transfusion
TransfusionTransfusion
Transfusion
 
Chariot d'urgence
Chariot d'urgenceChariot d'urgence
Chariot d'urgence
 
Les Abords vasculaire
Les Abords vasculaireLes Abords vasculaire
Les Abords vasculaire
 
POLYTRAUMATISME.ppt
POLYTRAUMATISME.pptPOLYTRAUMATISME.ppt
POLYTRAUMATISME.ppt
 
derivation ventriculaire externe dve 2016
derivation ventriculaire externe dve 2016derivation ventriculaire externe dve 2016
derivation ventriculaire externe dve 2016
 

En vedette

Formation materiovigilance-alain-birbes-v3-20-11-07
Formation materiovigilance-alain-birbes-v3-20-11-07Formation materiovigilance-alain-birbes-v3-20-11-07
Formation materiovigilance-alain-birbes-v3-20-11-07Alain Birbes
 
Eau ccrevi 11 2006 ab b
Eau ccrevi 11 2006 ab bEau ccrevi 11 2006 ab b
Eau ccrevi 11 2006 ab bAlain Birbes
 
Conductivite ab atd 2006
Conductivite ab atd 2006Conductivite ab atd 2006
Conductivite ab atd 2006Alain Birbes
 
Vigilance system reporting
Vigilance system reportingVigilance system reporting
Vigilance system reportingSakthisri87
 
Osmose inverse et traitement de l'eau pour hemodialyse ensig 1999
Osmose inverse et traitement de l'eau pour hemodialyse ensig 1999Osmose inverse et traitement de l'eau pour hemodialyse ensig 1999
Osmose inverse et traitement de l'eau pour hemodialyse ensig 1999Alain Birbes
 
Diaporama type EPU
Diaporama type EPUDiaporama type EPU
Diaporama type EPUjrlarue
 
Cours photo filtre - collège pilote Tunisie
Cours photo filtre  - collège pilote TunisieCours photo filtre  - collège pilote Tunisie
Cours photo filtre - collège pilote TunisieTunisie collège
 
1ères rencontres autour des vigilances sanitaires : Intervention matériovigil...
1ères rencontres autour des vigilances sanitaires : Intervention matériovigil...1ères rencontres autour des vigilances sanitaires : Intervention matériovigil...
1ères rencontres autour des vigilances sanitaires : Intervention matériovigil...Vigipharm
 
Lésions dermatologiques et endocrinologie.
Lésions dermatologiques et endocrinologie.Lésions dermatologiques et endocrinologie.
Lésions dermatologiques et endocrinologie.endocrinologie
 
Energy as Motor of Seawater Reverse Osmosis Desalination Development
Energy as Motor of Seawater Reverse Osmosis Desalination DevelopmentEnergy as Motor of Seawater Reverse Osmosis Desalination Development
Energy as Motor of Seawater Reverse Osmosis Desalination DevelopmentDegrémont
 
Medical device reporting 27 sep2016
Medical device reporting 27 sep2016Medical device reporting 27 sep2016
Medical device reporting 27 sep2016Ann-Marie Roche
 
Projet de Recherche sur l'Eau Potable
Projet de Recherche sur l'Eau PotableProjet de Recherche sur l'Eau Potable
Projet de Recherche sur l'Eau PotableCyril Grandpierre
 
Fabrication d'un dessalinisateur solaire simple et très efficace.
Fabrication d'un dessalinisateur solaire simple et très efficace.Fabrication d'un dessalinisateur solaire simple et très efficace.
Fabrication d'un dessalinisateur solaire simple et très efficace.Cyril Grandpierre
 
2013session5 4
2013session5 42013session5 4
2013session5 4acvq
 

En vedette (20)

Formation materiovigilance-alain-birbes-v3-20-11-07
Formation materiovigilance-alain-birbes-v3-20-11-07Formation materiovigilance-alain-birbes-v3-20-11-07
Formation materiovigilance-alain-birbes-v3-20-11-07
 
Eau ccrevi 11 2006 ab b
Eau ccrevi 11 2006 ab bEau ccrevi 11 2006 ab b
Eau ccrevi 11 2006 ab b
 
5 20 377
5 20 3775 20 377
5 20 377
 
Corinne.Isnard Bagnis
Corinne.Isnard BagnisCorinne.Isnard Bagnis
Corinne.Isnard Bagnis
 
Conductivite ab atd 2006
Conductivite ab atd 2006Conductivite ab atd 2006
Conductivite ab atd 2006
 
Vigilance system reporting
Vigilance system reportingVigilance system reporting
Vigilance system reporting
 
Dialyse
DialyseDialyse
Dialyse
 
L'hemodialyse
L'hemodialyseL'hemodialyse
L'hemodialyse
 
Vigilance
VigilanceVigilance
Vigilance
 
Osmose inverse et traitement de l'eau pour hemodialyse ensig 1999
Osmose inverse et traitement de l'eau pour hemodialyse ensig 1999Osmose inverse et traitement de l'eau pour hemodialyse ensig 1999
Osmose inverse et traitement de l'eau pour hemodialyse ensig 1999
 
Diaporama type EPU
Diaporama type EPUDiaporama type EPU
Diaporama type EPU
 
Cours photo filtre - collège pilote Tunisie
Cours photo filtre  - collège pilote TunisieCours photo filtre  - collège pilote Tunisie
Cours photo filtre - collège pilote Tunisie
 
1ères rencontres autour des vigilances sanitaires : Intervention matériovigil...
1ères rencontres autour des vigilances sanitaires : Intervention matériovigil...1ères rencontres autour des vigilances sanitaires : Intervention matériovigil...
1ères rencontres autour des vigilances sanitaires : Intervention matériovigil...
 
Lésions dermatologiques et endocrinologie.
Lésions dermatologiques et endocrinologie.Lésions dermatologiques et endocrinologie.
Lésions dermatologiques et endocrinologie.
 
Energy as Motor of Seawater Reverse Osmosis Desalination Development
Energy as Motor of Seawater Reverse Osmosis Desalination DevelopmentEnergy as Motor of Seawater Reverse Osmosis Desalination Development
Energy as Motor of Seawater Reverse Osmosis Desalination Development
 
Medical device reporting 27 sep2016
Medical device reporting 27 sep2016Medical device reporting 27 sep2016
Medical device reporting 27 sep2016
 
Projet de Recherche sur l'Eau Potable
Projet de Recherche sur l'Eau PotableProjet de Recherche sur l'Eau Potable
Projet de Recherche sur l'Eau Potable
 
Fabrication d'un dessalinisateur solaire simple et très efficace.
Fabrication d'un dessalinisateur solaire simple et très efficace.Fabrication d'un dessalinisateur solaire simple et très efficace.
Fabrication d'un dessalinisateur solaire simple et très efficace.
 
2013session5 4
2013session5 42013session5 4
2013session5 4
 
LES ABORDS VASCULAIRES CHEZ LES PATIENTS DIABÉTIQUES EN HÉMODIALYSE
LES ABORDS VASCULAIRES CHEZ LES PATIENTS DIABÉTIQUES EN HÉMODIALYSELES ABORDS VASCULAIRES CHEZ LES PATIENTS DIABÉTIQUES EN HÉMODIALYSE
LES ABORDS VASCULAIRES CHEZ LES PATIENTS DIABÉTIQUES EN HÉMODIALYSE
 

Similaire à Desinsertion aiguille a fistule

Port a cath chambres implantables bonnes pratiques
Port a cath  chambres implantables bonnes pratiquesPort a cath  chambres implantables bonnes pratiques
Port a cath chambres implantables bonnes pratiquesPatou Conrath
 
030 035 francisco corrige
030 035 francisco corrige030 035 francisco corrige
030 035 francisco corrigesfa_angeiologie
 
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)Dr. Kerfah Soumia
 
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdfDrainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdfforcefemme83
 
SCLERUS, THROMBUS ET ASPIRATION
SCLERUS, THROMBUS ET ASPIRATIONSCLERUS, THROMBUS ET ASPIRATION
SCLERUS, THROMBUS ET ASPIRATIONNessie Productions
 
Les systèmes de fermeture artérielle
Les systèmes de fermeture artérielleLes systèmes de fermeture artérielle
Les systèmes de fermeture artérielleHervé Faltot
 
chambre implantable chimiotherapie
chambre implantable  chimiotherapie chambre implantable  chimiotherapie
chambre implantable chimiotherapie Patou Conrath
 
Cardiologie mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centrale
Cardiologie   mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centraleCardiologie   mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centrale
Cardiologie mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centraleGuillaume Michigan
 
Prélèvements Sanguin en Biochimie.pptx
Prélèvements Sanguin en Biochimie.pptxPrélèvements Sanguin en Biochimie.pptx
Prélèvements Sanguin en Biochimie.pptxnourDine8
 
Piccline atelier picc soins-surveillance-risques
Piccline atelier picc soins-surveillance-risquesPiccline atelier picc soins-surveillance-risques
Piccline atelier picc soins-surveillance-risquesPatou Conrath
 
Cardiopathies par obstacle du cœur gauche
Cardiopathies par obstacle du cœur gaucheCardiopathies par obstacle du cœur gauche
Cardiopathies par obstacle du cœur gaucheimma-dr
 
NeuroGérontoChirurgie Neurochirurgie
NeuroGérontoChirurgie   Neurochirurgie NeuroGérontoChirurgie   Neurochirurgie
NeuroGérontoChirurgie Neurochirurgie Michel Triffaux
 
Ma pire procédure comment je m'en suis sortie (coronaire)
Ma pire procédure comment je m'en suis sortie (coronaire)Ma pire procédure comment je m'en suis sortie (coronaire)
Ma pire procédure comment je m'en suis sortie (coronaire)Hervé Faltot
 
Perfusion caresite brochuredinformationsscientifiques
Perfusion caresite brochuredinformationsscientifiquesPerfusion caresite brochuredinformationsscientifiques
Perfusion caresite brochuredinformationsscientifiquesPatou Conrath
 

Similaire à Desinsertion aiguille a fistule (20)

Port a cath chambres implantables bonnes pratiques
Port a cath  chambres implantables bonnes pratiquesPort a cath  chambres implantables bonnes pratiques
Port a cath chambres implantables bonnes pratiques
 
1514891807 (1).pdf
1514891807 (1).pdf1514891807 (1).pdf
1514891807 (1).pdf
 
Coronarographie
Coronarographie Coronarographie
Coronarographie
 
030 035 francisco corrige
030 035 francisco corrige030 035 francisco corrige
030 035 francisco corrige
 
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
 
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdfDrainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
 
Insuffisance mitrale
Insuffisance mitraleInsuffisance mitrale
Insuffisance mitrale
 
SCLERUS, THROMBUS ET ASPIRATION
SCLERUS, THROMBUS ET ASPIRATIONSCLERUS, THROMBUS ET ASPIRATION
SCLERUS, THROMBUS ET ASPIRATION
 
Les systèmes de fermeture artérielle
Les systèmes de fermeture artérielleLes systèmes de fermeture artérielle
Les systèmes de fermeture artérielle
 
chambre implantable chimiotherapie
chambre implantable  chimiotherapie chambre implantable  chimiotherapie
chambre implantable chimiotherapie
 
ECMO
ECMOECMO
ECMO
 
Gachet mousse 2011
Gachet mousse 2011 Gachet mousse 2011
Gachet mousse 2011
 
Cardiologie mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centrale
Cardiologie   mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centraleCardiologie   mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centrale
Cardiologie mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centrale
 
Prélèvements Sanguin en Biochimie.pptx
Prélèvements Sanguin en Biochimie.pptxPrélèvements Sanguin en Biochimie.pptx
Prélèvements Sanguin en Biochimie.pptx
 
Piccline atelier picc soins-surveillance-risques
Piccline atelier picc soins-surveillance-risquesPiccline atelier picc soins-surveillance-risques
Piccline atelier picc soins-surveillance-risques
 
Cardiopathies par obstacle du cœur gauche
Cardiopathies par obstacle du cœur gaucheCardiopathies par obstacle du cœur gauche
Cardiopathies par obstacle du cœur gauche
 
NeuroGérontoChirurgie Neurochirurgie
NeuroGérontoChirurgie   Neurochirurgie NeuroGérontoChirurgie   Neurochirurgie
NeuroGérontoChirurgie Neurochirurgie
 
Ma pire procédure comment je m'en suis sortie (coronaire)
Ma pire procédure comment je m'en suis sortie (coronaire)Ma pire procédure comment je m'en suis sortie (coronaire)
Ma pire procédure comment je m'en suis sortie (coronaire)
 
Perfusion caresite brochuredinformationsscientifiques
Perfusion caresite brochuredinformationsscientifiquesPerfusion caresite brochuredinformationsscientifiques
Perfusion caresite brochuredinformationsscientifiques
 
ponction-ascite
 ponction-ascite  ponction-ascite
ponction-ascite
 

Plus de Alain Birbes

Le disconnecteur en hemodialyse alain birbes 2014
Le disconnecteur en hemodialyse alain birbes 2014Le disconnecteur en hemodialyse alain birbes 2014
Le disconnecteur en hemodialyse alain birbes 2014Alain Birbes
 
Tele alerte te & prevention indisponibilite unite de dialyse
Tele alerte te & prevention indisponibilite unite de dialyseTele alerte te & prevention indisponibilite unite de dialyse
Tele alerte te & prevention indisponibilite unite de dialyseAlain Birbes
 
Uad fonctionnement eau rejets ab 2008
Uad fonctionnement eau rejets ab 2008Uad fonctionnement eau rejets ab 2008
Uad fonctionnement eau rejets ab 2008Alain Birbes
 
Desinfection globale ab 2005
Desinfection globale ab  2005Desinfection globale ab  2005
Desinfection globale ab 2005Alain Birbes
 
Traitement eau dialyse domicile autodialyse conference journees neprho sare 1...
Traitement eau dialyse domicile autodialyse conference journees neprho sare 1...Traitement eau dialyse domicile autodialyse conference journees neprho sare 1...
Traitement eau dialyse domicile autodialyse conference journees neprho sare 1...Alain Birbes
 
Role traitement eau hemodialyse formation gbm 1990
Role traitement eau hemodialyse formation gbm 1990Role traitement eau hemodialyse formation gbm 1990
Role traitement eau hemodialyse formation gbm 1990Alain Birbes
 
Precaution conception realisation te analyse risques cttm 1998 birbes
Precaution  conception realisation te analyse risques  cttm 1998 birbesPrecaution  conception realisation te analyse risques  cttm 1998 birbes
Precaution conception realisation te analyse risques cttm 1998 birbesAlain Birbes
 
La desinfection des equipements de traitement d'eau de dialyse par les chloro...
La desinfection des equipements de traitement d'eau de dialyse par les chloro...La desinfection des equipements de traitement d'eau de dialyse par les chloro...
La desinfection des equipements de traitement d'eau de dialyse par les chloro...Alain Birbes
 
Evolution osmose inverse ab 2011
Evolution osmose inverse ab 2011Evolution osmose inverse ab 2011
Evolution osmose inverse ab 2011Alain Birbes
 
Evaluation couteauhemodialyseab
Evaluation couteauhemodialyseabEvaluation couteauhemodialyseab
Evaluation couteauhemodialyseabAlain Birbes
 
Epuration extra renal et ultrafiltration reunion gambro 1997
Epuration extra renal et ultrafiltration reunion gambro 1997Epuration extra renal et ultrafiltration reunion gambro 1997
Epuration extra renal et ultrafiltration reunion gambro 1997Alain Birbes
 
Creation installation traitement eau cahier charges
Creation installation traitement eau cahier chargesCreation installation traitement eau cahier charges
Creation installation traitement eau cahier chargesAlain Birbes
 
Transferts de solutes et de solvants formation atd 1995
Transferts de solutes et de solvants formation atd 1995Transferts de solutes et de solvants formation atd 1995
Transferts de solutes et de solvants formation atd 1995Alain Birbes
 

Plus de Alain Birbes (13)

Le disconnecteur en hemodialyse alain birbes 2014
Le disconnecteur en hemodialyse alain birbes 2014Le disconnecteur en hemodialyse alain birbes 2014
Le disconnecteur en hemodialyse alain birbes 2014
 
Tele alerte te & prevention indisponibilite unite de dialyse
Tele alerte te & prevention indisponibilite unite de dialyseTele alerte te & prevention indisponibilite unite de dialyse
Tele alerte te & prevention indisponibilite unite de dialyse
 
Uad fonctionnement eau rejets ab 2008
Uad fonctionnement eau rejets ab 2008Uad fonctionnement eau rejets ab 2008
Uad fonctionnement eau rejets ab 2008
 
Desinfection globale ab 2005
Desinfection globale ab  2005Desinfection globale ab  2005
Desinfection globale ab 2005
 
Traitement eau dialyse domicile autodialyse conference journees neprho sare 1...
Traitement eau dialyse domicile autodialyse conference journees neprho sare 1...Traitement eau dialyse domicile autodialyse conference journees neprho sare 1...
Traitement eau dialyse domicile autodialyse conference journees neprho sare 1...
 
Role traitement eau hemodialyse formation gbm 1990
Role traitement eau hemodialyse formation gbm 1990Role traitement eau hemodialyse formation gbm 1990
Role traitement eau hemodialyse formation gbm 1990
 
Precaution conception realisation te analyse risques cttm 1998 birbes
Precaution  conception realisation te analyse risques  cttm 1998 birbesPrecaution  conception realisation te analyse risques  cttm 1998 birbes
Precaution conception realisation te analyse risques cttm 1998 birbes
 
La desinfection des equipements de traitement d'eau de dialyse par les chloro...
La desinfection des equipements de traitement d'eau de dialyse par les chloro...La desinfection des equipements de traitement d'eau de dialyse par les chloro...
La desinfection des equipements de traitement d'eau de dialyse par les chloro...
 
Evolution osmose inverse ab 2011
Evolution osmose inverse ab 2011Evolution osmose inverse ab 2011
Evolution osmose inverse ab 2011
 
Evaluation couteauhemodialyseab
Evaluation couteauhemodialyseabEvaluation couteauhemodialyseab
Evaluation couteauhemodialyseab
 
Epuration extra renal et ultrafiltration reunion gambro 1997
Epuration extra renal et ultrafiltration reunion gambro 1997Epuration extra renal et ultrafiltration reunion gambro 1997
Epuration extra renal et ultrafiltration reunion gambro 1997
 
Creation installation traitement eau cahier charges
Creation installation traitement eau cahier chargesCreation installation traitement eau cahier charges
Creation installation traitement eau cahier charges
 
Transferts de solutes et de solvants formation atd 1995
Transferts de solutes et de solvants formation atd 1995Transferts de solutes et de solvants formation atd 1995
Transferts de solutes et de solvants formation atd 1995
 

Dernier

5- SDRA.ppt syndrome de détresse respiratoire aigue
5- SDRA.ppt syndrome de détresse respiratoire aigue5- SDRA.ppt syndrome de détresse respiratoire aigue
5- SDRA.ppt syndrome de détresse respiratoire aiguetitimbenzahir
 
PROGRAMME DU CONGRES AGOPR AVRIL 2024.pdf
PROGRAMME DU CONGRES AGOPR AVRIL 2024.pdfPROGRAMME DU CONGRES AGOPR AVRIL 2024.pdf
PROGRAMME DU CONGRES AGOPR AVRIL 2024.pdfnivinecherkaoui1
 
Papilloma et vaccination : de fausses croyance qui demeurent
Papilloma et vaccination : de fausses croyance qui demeurentPapilloma et vaccination : de fausses croyance qui demeurent
Papilloma et vaccination : de fausses croyance qui demeurentIpsos France
 
cours de toxoplasmose model de parasitologie
cours de toxoplasmose model de parasitologiecours de toxoplasmose model de parasitologie
cours de toxoplasmose model de parasitologietitimbenzahir
 
LES PARAMETRES VITAUX ET BIOLOGIQUES.pdf
LES PARAMETRES VITAUX ET BIOLOGIQUES.pdfLES PARAMETRES VITAUX ET BIOLOGIQUES.pdf
LES PARAMETRES VITAUX ET BIOLOGIQUES.pdfomtraore3
 
BIOCHIMIE STRUCTURALE ET METABOLOMIQUE .ppt
BIOCHIMIE STRUCTURALE ET METABOLOMIQUE .pptBIOCHIMIE STRUCTURALE ET METABOLOMIQUE .ppt
BIOCHIMIE STRUCTURALE ET METABOLOMIQUE .pptkhadijaKARIM10
 

Dernier (6)

5- SDRA.ppt syndrome de détresse respiratoire aigue
5- SDRA.ppt syndrome de détresse respiratoire aigue5- SDRA.ppt syndrome de détresse respiratoire aigue
5- SDRA.ppt syndrome de détresse respiratoire aigue
 
PROGRAMME DU CONGRES AGOPR AVRIL 2024.pdf
PROGRAMME DU CONGRES AGOPR AVRIL 2024.pdfPROGRAMME DU CONGRES AGOPR AVRIL 2024.pdf
PROGRAMME DU CONGRES AGOPR AVRIL 2024.pdf
 
Papilloma et vaccination : de fausses croyance qui demeurent
Papilloma et vaccination : de fausses croyance qui demeurentPapilloma et vaccination : de fausses croyance qui demeurent
Papilloma et vaccination : de fausses croyance qui demeurent
 
cours de toxoplasmose model de parasitologie
cours de toxoplasmose model de parasitologiecours de toxoplasmose model de parasitologie
cours de toxoplasmose model de parasitologie
 
LES PARAMETRES VITAUX ET BIOLOGIQUES.pdf
LES PARAMETRES VITAUX ET BIOLOGIQUES.pdfLES PARAMETRES VITAUX ET BIOLOGIQUES.pdf
LES PARAMETRES VITAUX ET BIOLOGIQUES.pdf
 
BIOCHIMIE STRUCTURALE ET METABOLOMIQUE .ppt
BIOCHIMIE STRUCTURALE ET METABOLOMIQUE .pptBIOCHIMIE STRUCTURALE ET METABOLOMIQUE .ppt
BIOCHIMIE STRUCTURALE ET METABOLOMIQUE .ppt
 

Desinsertion aiguille a fistule

  • 1. Le risque de désinsertion des aiguilles à fistule au cours d’une séance d’épuration extra-rénale par hémodialyse et techniques apparentées. Alain BIRBES e-mail : birbes.alain@gmail.com Les techniques d’épuration extra-rénales par accès au circuit sanguin corporel : L’hémodialyse, hémodiafiltration, hémofiltration, sont des méthodes de suppléance rénale qui épurent le sang en éliminant certaines molécules et permettent d’extraire l’eau en excès. Pour parvenir à ce but, on fait circuler le sang du patient dans un dialyseur au contact d’une fine membrane percée de microscopiques trous à travers lesquels vont passer de l’eau et les petites molécules à éliminer. Source de l’image : www.doctissimo.fr Cette technique nécessite la mise en place d’une circulation sanguine extracorporelle et la réalisation d’un accès facile au sang, l’abord vasculaire. La méthode la plus couramment utilisée est celle de la fistule artérioveineuse, la circulation du sang étant assurée à travers deux aiguilles à fistule Principe de la fistule artério-veineuse La fistule artério-veineuse (FAV) consiste à créer une anastomose entre une artère et une veine superficielle. On obtient ainsi une augmentation significative du débit et de la pression, ce qui provoque une dilatation de la veine et un épaississement de la paroi. Le but est d’avoir un accès vasculaire superficiel FIABLE et FONCTIONNEL, afin de pouvoir traiter les patients insuffisants rénaux en dialyse. Source:http://www.srlf.org/metier-dide- reanimation/fiches-techniques/fiche-n13-ponction-de- fistule-arterio-veineuse/
  • 2. source : http://docplayer.fr/1416066-Soins-infirmiers-en-hemodialyse.html Débit et pressions : Le débit sanguin extra-corporel pendant le traitement est généralement compris entre 250 et 400 ml/minute. Le volume total de sang contenu chez le sujet normal représente environ 7 % de son poids total (5 L pour un homme de 75 kg) (http://www.medix.free.fr/sim/physiologie- circulation-veineuse.php). Ces chiffres montrent l’urgence à agir en cas de désinsertion de l’aiguille veineuse. La pression (dépression) d’aspiration au niveau du circuit veineux est comprise entre -50 et -250 mmHg. La pression de retour sanguin au niveau du circuit de retour est habituellement comprise entre 100 et 350 mmHg. Désinsertion : La désinsertion d’une aiguille à fistule pendant une séance de dialyse constitue un événement grave au cours duquel le pronostic vital du patient est rapidement engagé. Selon une étude sur 19 patients en centre lourd, 0,19 désinsertion pour mille séances ont été observées. Les recommandations de bonnes pratiques ne détaillent pas les moyens de sécurisation. (Néphrologie & Thérapeutique Volume 11, Issue 5, September 2015, Pages 287 - Prévenir le risque de désinsertion de l’aiguille veineuse pendant la séance d’hémodialyse - C. Kahil1, C. Le Coeur, G. Majdalani http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1769725515001911) Lorsque une aiguille est désinsérée, une hémorragie se produit nécessitant une intervention rapide sur la fistule et le générateur de dialyse. Il est impératif d’arrêter immédiatement l’hémorragie en comprimant le point de ponction laissé libre par la désinsertion de l’aiguille et simultanément d’interrompre le fonctionnement de la pompe à sang du générateur de dialyse si elle ne s’est pas automatiquement arrêtée. Utilisation de la fistule artério- veineuse : Deux aiguilles à fistule sont insérées dans la veine artérialisée par la fistule, - l’aiguille artérielle d’aspiration assure le flux de sang vers la circulation extracorporelle, - l’aiguille veineuse de retour assure la réinjection du sang épuré au patient.
  • 3. Désinsertion de l’aiguille artérielle : Lorsque l’aiguille a libéré le point de ponction par sa désinsertion, du sang va s’échapper par le point de ponction. S’il s’agit de l’aiguille artérielle (aspiration), une aspiration d’air se produira par l’aiguille, l’air remplira le circuit extracorporel, les sécurités de présence d’air dans le sang entraîneront une alarme et l’arrêt de la pompe à sang du générateur Désinsertion de l’aiguille veineuse : Lorsque l’aiguille a libéré le point de ponction par sa désinsertion, du sang va s’échapper par le point de ponction et par l’aiguille laissée libre. Le générateur n’arrêtera pas la pompe à sang dans un premier temps. Pourquoi ? La pompe à sang du générateur est asservie à plusieurs types d’alarme : fuite de sang (rupture de la membrane), pression artérielle ou veineuse anormales, présence d’air dans le sang. Lorsque l’aiguille veineuse est désinsérée, la pression veineuse dans le circuit extracorporel veineux de retour n’est pratiquement pas modifiée si l’aiguille n’est pas déconnectée de la tubulure veineuse de retour. Il n’y aura donc pas d’alarme de pression. Une alarme de pression ne se produira que lorsque suffisamment de sang aura été perdu et que la pression artérielle du patient chutant, une difficulté d’aspiration au niveau de l’aiguille artérielle surviendra. La pression veineuse indiquée par le générateur est provoquée par la perte de charge dans l’aiguille elle-même. Il ne s’agit pas de la pression dans la veine. Même si l’aiguille veineuse est dénsérée, la « pression veineuse » ne varie pas de façon significative et ne déclenchera pas d’alarme.
  • 4. Références de pressions (http://www.medix.free.fr/sim/physiologie-circulation-veineuse.php) Chez un sujet allongé, la pression dans les veines périphériques est de l’ordre de 8 mmHg. La pression de la veine artérialisée par la fistule est plus élevée. Chez l’adulte jeune, au repos, couché, les valeurs normales de la pression artérielle aortique ou humérale sont de : – 110 à 140 mmHg pour la systolique (17kPa) ; – 60 à 80 mmHg pour la diastolique (9kPa) ; – 70 à 95 mmHg pour la moyenne (11kPa). Limitation du risque de désinsertion : Pour limiter le risque de désinsertion des aiguilles à fistule, deux processus doivent être mis en œuvre : - Une bonne fixation des aiguilles immédiatement après leur mise en place grâce à des rubans adhésifs ou des pansements spécifiques. - Une bonne fixation des tubulures de circulation extracorporelle, la tubulure constituant une boucle, cette boucle, en cédant sous la traction éventuelle évitera l’arrachage des aiguilles. Certains praticiens préconisent la réalisation d’une double boucle pour des enfants ou des patients agités. Fixation de l’aiguille veineuse Fixation des tubulures avec boucle http://www.geres.org/docpdf/rr15hemodialyseX4.pdf
  • 5. Utilisation de pansements spécifiques : Aiguille en place Sécurisation par pansement fendu Recouvrement Mise en évidence la désinsertion d’une aiguille : Les aiguilles doivent rester apparentes, ne doivent pas être recouvertes par un drap ou une couverture. Il existe des dispositifs de sécurité qui alerteront en cas de désinsertion. Le fonctionnement de ces dispositifs est basé sur la mesure de la conductivité électrique entre deux électrodes placées à proximité des points de ponction. En cas de désinsertion d’aiguille ou de fuite de sang pour une autre raison, le sang épanché, conducteur électrique, provoquera une augmentation de la conductivité entre les électrodes. Un signal sonore sera émis, et sur certains générateurs de dialyse, arrêtera la pompe à sang. http://www.hemodialert.com/ MATERIOVIGILANCE : La désinsertion d’une aiguille constitue un incident grave. Selon la suite de l’incident, la déclaration à l’ANSM est obligatoire (cas C : Conséquences observées graves, par exemple décès ou nécessité de transfusion) ou facultative (cas M : incident répétitif) ou n’a pas à être transmise à l’ANSM (cas L : incident isolé). Selon CERFA 10246-05.