SlideShare une entreprise Scribd logo
LA MANIPULATION DE LA
CHAMBRE IMPLANTABLE EN
HÉMATOLOGIE
Z. Chihat, D.Ait Ouali, M.Benakli, RM.Hamladji, R.Ahmed Nacer
Service hématologie-Greffe de la moelle osseuse, CPMC. Alger
3ème journée des infirmiers en Hématologie
07-08 octobre 2016
I. introduction
 La chambre implantable est apparue en oncologie
au début des années 1980 afin de diminuer le
risque d’extravasation et de préserver l’état des
veines périphériques
 Ce dispositif permet l’accès répété au système
vasculaire de gros calibre à partir d’une simple
ponction
1. Dénominations
 CCI: chambre à cathéter implantable
 CIP: chambre implantable pour perfusion
 DAVI: dispositif d’accès veineux implantable
 PAC : Port à cath
 DIVLD: dispositif intraveineux de longue durée
2. définition
 Une Chambre à
Cathéter Implantable
(CCI) est :
 un cathéter central
relié à une chambre
d’injection
 placée sous la peau
assurant l’administration
percutanée.
3. Indications
 Protection du capital veineux chez les patients nécessitant
des traitements à long terme supérieur à 3 mois (la
chimiothérapie, l’alimentation parentérale……..)
 lors d’impossibilité d’un abord veineux périphérique
 Injection de produit de contraste en radiologie.
4. Contre-Indications
 Troubles majeurs de la coagulation
 États septiques
 L’altération cutanée (zone irradiée ; brûlures, métastases
cutanées, ….).
5. Descriptif de la chambre implantable
La chambre implantable est
constituée de 3 parties
 la chambre ou réservoir
 Un cathéter souple
Et pour relier ces deux
éléments
 Le système de
verrouillage
Septum : membrane en silicone
Tube de sortieCathéter
Coque
Bague de connexion Volume mort Réservoir
5.1.Descriptif de la chambre implantable
Coupe longitudinale d’une chambre
5.2.Descriptif de la chambre implantable
Différents modèles sont commercialisés :
- taille : adulte, pédiatrique
- chambre simple (le plus courant)
- double chambre, pour administrer 2 produits
incompatibles
La membrane de silicone
peut supporter environ
2000 ponctions ( une
ponction / j pendant 5
ans)
6. Les lieux d'implantation
Les sites d'insertion les plus fréquents sont les veines jugulaires et sous-clavières
6.1. Les lieux d'implantation
11. Recommandations générales pour la
manipulation
 Asepsie rigoureuse
 Absence d’air: toujours travailler avec un matériel purgé
 L’utilisation d’une aiguille spécifique de « Huber »
 Le rinçage pulsé au sérum physiologique
 Ne jamais utiliser les seringues inférieures à 10cc
 Le retrait de l’aiguille de Huber doit être en pression
positive
 Malade en décubitus dorsal ou demi assise
 Ne pas laisser une aiguille en place sans perfusion.
111. Education du patient
un carnet de suivi de malade
Port permanent
 ôter le pansement au bout de 24 heures
 Pas de douche jusqu’à cicatrisation complète
 éviter tout sport violent qui entraine un mouvement
ample du bras en rotation externe car risque de
retournement de la chambre .
 signaler au service tout problème(température;….)
IV. Risques et Complications
 Infection
 Risque de retournement de boitier
 Thrombose veineuse ou obstruction du cathéter :(caillot
de sang ou de la solution médicamenteuse injectée)
 Risque d’extravasation si l’aiguille n’est pas en place ;rupture
du cathéter
 Risque de désunion du cathéter et de la chambre
 Risque d’embolie gazeuse
 pneumothorax
 complications cutanées:
extériorisation du boitier
V. les règles de manipulation d'une
chambre implantable
1. Les règles de manipulations
- Décubitus
dorsal ou demi
assis
- Bavette
- Charlotte (si
cheveux long)
malade
-Lavage des mains
-Tenu propre
- Bavette
-Charlotte
-Les gants stériles
infirmier
2. Les règles de manipulations
évite l’effet de carottage
Aiguille simple : (type 1) aiguille + prolongateur
(type 2) : Gripper
Aiguilles disponibles
 Toujours utiliser aiguille spécifique de «Huber» :
Choix du diamètre
 20 G( 0,9mm) L : 20mm = 24-30ml/min polyvalente
 Les longueurs d'aiguille varient entre :
 15 mm (patient maigre)
 à 35 mm (patient obèse).
3. Les règles de manipulations
3- SÉCHAGE
4- ASEPSIE
Antiseptique alcoolique
5- DEUXIÈME
ASEPSIE
Antiseptique alcoolique
RESPECTER les 5 étapes de
l’antisepsie de la peau
1- DETERSION
Savon Antiseptique
2- RINÇAGE
Sérum physiologique
 Vérifier l'état cutané avant tout soin : diminue le risque infectieux
4. Les règles de manipulations
❶Ligne principale
(soluté) (4j)
❷médicaments
(Entre2produits)
❹lipides (24h)
❺Sang et dérivés (fin)
Aiguille de Huber
avec
1er robinet (5 à 7j)
rampe
 Changement des tubulures et annexes avec respect
de l’ordre de placement des lignes de perfusion
❸P continu (4j)
 Manipuler les robinets avec des compresses
stériles imbibées d’un antiseptique
alcoolique
5. Les règles de manipulations
 Utiliser une seringue supérieure ou égale à 10 ml :
pour ne pas exercer une pression trop forte qui pourrait
entraîner une rupture du cathéter.
 Prendre systématiquement des seringues à pas de vis
(embout Luer-Lock )
6. les règles de manipulations
 Maintenir fermement la chambre entre deux doigts
lors des manipulations : permet d'avoir un geste précis
et efficace pour éviter le retournement du boîtier et les
douleurs.
7. les règles de manipulations
 Piquer perpendiculairement jusqu'à la butée de
l'aiguille : pour être certain d'injecter dans la chambre.
8. les règles de manipulations
 Injecter du sérum physiologique avant toute
injection médicamenteuse : diminue les risques liés à
l'extravasation et les obstructions.
9. Les règles de manipulations
 Injecter sans exercer de pression trop forte :
pour ne pas créer une rupture du cathéter.
10. Les règles de manipulations
 Maintenir le système fermé et en pression continue :
pour éviter une embolie gazeuse et le reflux sanguin dans
le cathéter (risque de coagulation).
 Toujours travailler avec du matériel purgé.
 Toujours manipuler en système clos.
11. Les règles de manipulations
 Rinçage pulsé de la chambre après chaque
manipulation : évite l'apparition d'un thrombus qui nuirait
à la perméabilité du cathéter.
 Le rinçage avant et après le prélèvement
Le rinçage pulsé est
plus efficace que le
rinçage continu
 Le rinçage doit être pulsé en 3 poussées
successives sur le piston de la seringue
avec au moins 10 cc de NaCl 0.9 %
12. Les règles de manipulations
 Tourner le biseau de l’aiguille vers la lumière du cathéter
Pansement : occlusif, stérile et transparent pour surveiller le point de ponction.
 Réfection de pansement : 5 à 7 jours
 Si contient une compresse : tous les 4 j
 dés que souillé, mouillé, décollé
13. Les règles de manipulations
 utiliser des bandelettes de fixation pour maintenir
l'aiguille en place lors des mouvements du patient :
Pour limiter, le déplacement de l'aiguille, et éviter le
risque d’extravasation
14. Les règles de manipulations
Rinçage
pulsé 2 à 3 saccades
• Seringue à10cc de sérum
physiologique
Rotation à 180°de
l’aiguille
• Faire tourner l’aiguille
lors du rinçage pulsé afin
de bien rincer l’intérieur
de la chambre
Retrait en pression
positive
• Retrait de l’aiguille en
simultané
 Tout retrait d'aiguille de Huber ou gripper se fait en
pression positive : pour éviter l’obstruction du cathéter
14.1.Retrait d’aiguille de Huber : technique
classique ( sans pression positive)
Initiation du retrait le
septum se soulève, reflux
distal: V1
Fin du retrait :le
septum revient à sa
position initiale
Mais persistance d’un
reflux « résiduel » :V2
Effet ventouse : phénomène du reflux sanguin
- Injecter
- Clamper
- Retirer l’aiguille
Mauvaise pratique
au retrait
VI. conclusion
 La chambre implantable a amélioré la qualité de
vie des malades ; elle est devenue primordiale
pour eux
 Mais pour la garder le plus long possible et
éviter les complications il nous faut un
personnel hospitalier formé (infirmiers;
réanimateurs chirurgiens); Sans oublier la
traçabilité des soins avec le partenariat de
malade qui est très important .
Merci pour votre attention
Dans l’espoir d’améliorer la qualité des soins

Contenu connexe

Tendances

Temps de saignement
Temps de saignementTemps de saignement
Temps de saignement
S/Abdessemed
 
Examen de l appareil respiratoire
Examen de l appareil respiratoireExamen de l appareil respiratoire
Examen de l appareil respiratoire
Soulaf Sel
 
La tvp des mi
La tvp des miLa tvp des mi
La tvp des mi
sguif
 
CHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenirCHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenir
Claude EUGENE
 
Epistaxis mh
Epistaxis mhEpistaxis mh
Epistaxis mh
Mohamed Haddou
 
Syndrome hémolytique et urémique
Syndrome hémolytique et urémiqueSyndrome hémolytique et urémique
Syndrome hémolytique et urémique
Kamel Abidi
 
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsExam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Mehdi Razzok
 
Bilirubine
BilirubineBilirubine
Bilirubine
ispits fes
 
Lésions élémentaires en dermatologie
Lésions élémentaires en dermatologieLésions élémentaires en dermatologie
Lésions élémentaires en dermatologie
laamlove
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaire
hind henzazi
 
Conduite a tenir devant un traumatisme cranien
Conduite a tenir devant un traumatisme cranienConduite a tenir devant un traumatisme cranien
Conduite a tenir devant un traumatisme cranien
Asma Semsouma
 
Role de l'infirmier bloc.ppt
Role de l'infirmier bloc.pptRole de l'infirmier bloc.ppt
Role de l'infirmier bloc.ppt
Sandro Zorzi
 
Etat de choc cardiogénique -Tizi-
Etat de choc cardiogénique -Tizi-Etat de choc cardiogénique -Tizi-
Etat de choc cardiogénique -Tizi-
L-ilia
 
La mesure de la résistance capillaire
La mesure de la résistance capillaireLa mesure de la résistance capillaire
La mesure de la résistance capillaire
S/Abdessemed
 
Cat devant une hémorragie digestive
Cat devant une hémorragie digestiveCat devant une hémorragie digestive
Cat devant une hémorragie digestive
Hamlaoui Saddek
 
Etats de choc
Etats de chocEtats de choc
Etats de choc
Hamlaoui Saddek
 
Antifongiques
AntifongiquesAntifongiques
Antifongiques
Mehdi Razzok
 
Ponction biopsie pleurale
Ponction biopsie pleurale Ponction biopsie pleurale
Ponction biopsie pleurale
Dr. Kerfah Soumia
 
Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++
Basset azd
 

Tendances (20)

Temps de saignement
Temps de saignementTemps de saignement
Temps de saignement
 
Examen de l appareil respiratoire
Examen de l appareil respiratoireExamen de l appareil respiratoire
Examen de l appareil respiratoire
 
La tvp des mi
La tvp des miLa tvp des mi
La tvp des mi
 
CHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenirCHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenir
 
Epistaxis mh
Epistaxis mhEpistaxis mh
Epistaxis mh
 
Syndrome hémolytique et urémique
Syndrome hémolytique et urémiqueSyndrome hémolytique et urémique
Syndrome hémolytique et urémique
 
Ponction pleurale
Ponction pleurale  Ponction pleurale
Ponction pleurale
 
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsExam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
 
Bilirubine
BilirubineBilirubine
Bilirubine
 
Lésions élémentaires en dermatologie
Lésions élémentaires en dermatologieLésions élémentaires en dermatologie
Lésions élémentaires en dermatologie
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaire
 
Conduite a tenir devant un traumatisme cranien
Conduite a tenir devant un traumatisme cranienConduite a tenir devant un traumatisme cranien
Conduite a tenir devant un traumatisme cranien
 
Role de l'infirmier bloc.ppt
Role de l'infirmier bloc.pptRole de l'infirmier bloc.ppt
Role de l'infirmier bloc.ppt
 
Etat de choc cardiogénique -Tizi-
Etat de choc cardiogénique -Tizi-Etat de choc cardiogénique -Tizi-
Etat de choc cardiogénique -Tizi-
 
La mesure de la résistance capillaire
La mesure de la résistance capillaireLa mesure de la résistance capillaire
La mesure de la résistance capillaire
 
Cat devant une hémorragie digestive
Cat devant une hémorragie digestiveCat devant une hémorragie digestive
Cat devant une hémorragie digestive
 
Etats de choc
Etats de chocEtats de choc
Etats de choc
 
Antifongiques
AntifongiquesAntifongiques
Antifongiques
 
Ponction biopsie pleurale
Ponction biopsie pleurale Ponction biopsie pleurale
Ponction biopsie pleurale
 
Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++
 

Similaire à chambre implantable chimiotherapie

Port a cath chambres implantables bonnes pratiques
Port a cath  chambres implantables bonnes pratiquesPort a cath  chambres implantables bonnes pratiques
Port a cath chambres implantables bonnes pratiques
Patou Conrath
 
Ponction biopsie medullaire
Ponction biopsie medullairePonction biopsie medullaire
Ponction biopsie medullaire
Patou Conrath
 
Pose et gestion d’une sonde vésicale
Pose et gestion d’une sonde vésicalePose et gestion d’une sonde vésicale
Pose et gestion d’une sonde vésicale
Sandro Zorzi
 
Pac piccline vvc
Pac piccline vvcPac piccline vvc
Pac piccline vvc
Patou Conrath
 
neuro La derivation ventriculaire externe (1)
neuro La derivation ventriculaire externe (1)neuro La derivation ventriculaire externe (1)
neuro La derivation ventriculaire externe (1)
Patou Conrath
 
neuro La derivation ventriculaire externe
neuro  La derivation ventriculaire externeneuro  La derivation ventriculaire externe
neuro La derivation ventriculaire externe
Patou Conrath
 
Exercise Francais Musanze council préparation-1.doc
Exercise Francais Musanze council préparation-1.docExercise Francais Musanze council préparation-1.doc
Exercise Francais Musanze council préparation-1.doc
RBGroup
 
Rwanda National council Ncnm 3📝.doc
Rwanda National council Ncnm 3📝.docRwanda National council Ncnm 3📝.doc
Rwanda National council Ncnm 3📝.doc
RBGroup
 
Bonnes pratiques d'anesthésie
Bonnes  pratiques d'anesthésieBonnes  pratiques d'anesthésie
Bonnes pratiques d'anesthésie
Sandro Zorzi
 
Prélèvementa rtériel gaz du sang.pptx
Prélèvementa     rtériel gaz du sang.pptxPrélèvementa     rtériel gaz du sang.pptx
Prélèvementa rtériel gaz du sang.pptx
Messaoudi Maher
 
2016-Les-voies-centrales-.pdf
2016-Les-voies-centrales-.pdf2016-Les-voies-centrales-.pdf
2016-Les-voies-centrales-.pdf
hayzen120
 
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdfDrainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
forcefemme83
 
Piccline atelier picc soins-surveillance-risques
Piccline atelier picc soins-surveillance-risquesPiccline atelier picc soins-surveillance-risques
Piccline atelier picc soins-surveillance-risques
Patou Conrath
 
Injections d'héparine par Nadia
Injections d'héparine par NadiaInjections d'héparine par Nadia
Injections d'héparine par Nadia
Panora Mix
 
Exercise Francais-NURSING CHIRURGICALE.doc
Exercise Francais-NURSING CHIRURGICALE.docExercise Francais-NURSING CHIRURGICALE.doc
Exercise Francais-NURSING CHIRURGICALE.doc
RBGroup
 
Sonde rectale
Sonde rectaleSonde rectale
Sonde rectale
RachidaFAOUZI
 
Peridurale compile pdfs
Peridurale compile pdfs Peridurale compile pdfs
Peridurale compile pdfs
Patou Conrath
 
Prevention infection compile4
Prevention infection  compile4Prevention infection  compile4
Prevention infection compile4
Patou Conrath
 
les catheters centraux en pediatrie
les catheters centraux en pediatrieles catheters centraux en pediatrie
les catheters centraux en pediatrie
Patou Conrath
 
Augmentez l’efficacité de votre collecte de données sur les ISO
Augmentez l’efficacité de votre collecte de données sur les ISOAugmentez l’efficacité de votre collecte de données sur les ISO
Augmentez l’efficacité de votre collecte de données sur les ISO
Canadian Patient Safety Institute
 

Similaire à chambre implantable chimiotherapie (20)

Port a cath chambres implantables bonnes pratiques
Port a cath  chambres implantables bonnes pratiquesPort a cath  chambres implantables bonnes pratiques
Port a cath chambres implantables bonnes pratiques
 
Ponction biopsie medullaire
Ponction biopsie medullairePonction biopsie medullaire
Ponction biopsie medullaire
 
Pose et gestion d’une sonde vésicale
Pose et gestion d’une sonde vésicalePose et gestion d’une sonde vésicale
Pose et gestion d’une sonde vésicale
 
Pac piccline vvc
Pac piccline vvcPac piccline vvc
Pac piccline vvc
 
neuro La derivation ventriculaire externe (1)
neuro La derivation ventriculaire externe (1)neuro La derivation ventriculaire externe (1)
neuro La derivation ventriculaire externe (1)
 
neuro La derivation ventriculaire externe
neuro  La derivation ventriculaire externeneuro  La derivation ventriculaire externe
neuro La derivation ventriculaire externe
 
Exercise Francais Musanze council préparation-1.doc
Exercise Francais Musanze council préparation-1.docExercise Francais Musanze council préparation-1.doc
Exercise Francais Musanze council préparation-1.doc
 
Rwanda National council Ncnm 3📝.doc
Rwanda National council Ncnm 3📝.docRwanda National council Ncnm 3📝.doc
Rwanda National council Ncnm 3📝.doc
 
Bonnes pratiques d'anesthésie
Bonnes  pratiques d'anesthésieBonnes  pratiques d'anesthésie
Bonnes pratiques d'anesthésie
 
Prélèvementa rtériel gaz du sang.pptx
Prélèvementa     rtériel gaz du sang.pptxPrélèvementa     rtériel gaz du sang.pptx
Prélèvementa rtériel gaz du sang.pptx
 
2016-Les-voies-centrales-.pdf
2016-Les-voies-centrales-.pdf2016-Les-voies-centrales-.pdf
2016-Les-voies-centrales-.pdf
 
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdfDrainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
 
Piccline atelier picc soins-surveillance-risques
Piccline atelier picc soins-surveillance-risquesPiccline atelier picc soins-surveillance-risques
Piccline atelier picc soins-surveillance-risques
 
Injections d'héparine par Nadia
Injections d'héparine par NadiaInjections d'héparine par Nadia
Injections d'héparine par Nadia
 
Exercise Francais-NURSING CHIRURGICALE.doc
Exercise Francais-NURSING CHIRURGICALE.docExercise Francais-NURSING CHIRURGICALE.doc
Exercise Francais-NURSING CHIRURGICALE.doc
 
Sonde rectale
Sonde rectaleSonde rectale
Sonde rectale
 
Peridurale compile pdfs
Peridurale compile pdfs Peridurale compile pdfs
Peridurale compile pdfs
 
Prevention infection compile4
Prevention infection  compile4Prevention infection  compile4
Prevention infection compile4
 
les catheters centraux en pediatrie
les catheters centraux en pediatrieles catheters centraux en pediatrie
les catheters centraux en pediatrie
 
Augmentez l’efficacité de votre collecte de données sur les ISO
Augmentez l’efficacité de votre collecte de données sur les ISOAugmentez l’efficacité de votre collecte de données sur les ISO
Augmentez l’efficacité de votre collecte de données sur les ISO
 

Plus de Patou Conrath

4. dermatoses bulleuses
4. dermatoses bulleuses4. dermatoses bulleuses
4. dermatoses bulleuses
Patou Conrath
 
Notice bbraun perfusor-spaceversionn
Notice bbraun perfusor-spaceversionnNotice bbraun perfusor-spaceversionn
Notice bbraun perfusor-spaceversionn
Patou Conrath
 
bbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-space
bbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-spacebbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-space
bbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-space
Patou Conrath
 
Bbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifiee
Bbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifieeBbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifiee
Bbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifiee
Patou Conrath
 
Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2
Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2
Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2
Patou Conrath
 
Respi evita xl notice d utilisation_evita_xl_drager
Respi evita xl notice d utilisation_evita_xl_dragerRespi evita xl notice d utilisation_evita_xl_drager
Respi evita xl notice d utilisation_evita_xl_drager
Patou Conrath
 
Respi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateur
Respi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateurRespi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateur
Respi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateur
Patou Conrath
 
Boulot ira et covid
Boulot ira et covidBoulot ira et covid
Boulot ira et covid
Patou Conrath
 
Agilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavpAgilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavp
Patou Conrath
 
Boulot hemostase et covid
Boulot hemostase et covidBoulot hemostase et covid
Boulot hemostase et covid
Patou Conrath
 
Ofcf manuel agiliasp
Ofcf manuel agiliaspOfcf manuel agiliasp
Ofcf manuel agiliasp
Patou Conrath
 
Agilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mc
Agilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mcAgilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mc
Agilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mc
Patou Conrath
 
Agilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavpAgilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavp
Patou Conrath
 
Burncenterventilation
BurncenterventilationBurncenterventilation
Burncenterventilation
Patou Conrath
 
Mes 190701-evita infinity-drager
Mes 190701-evita infinity-dragerMes 190701-evita infinity-drager
Mes 190701-evita infinity-drager
Patou Conrath
 
Mes 190701-evita infinity-drager (1)
Mes 190701-evita infinity-drager (1)Mes 190701-evita infinity-drager (1)
Mes 190701-evita infinity-drager (1)
Patou Conrath
 
Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)
Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)
Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)
Patou Conrath
 
Burncenterventilation
BurncenterventilationBurncenterventilation
Burncenterventilation
Patou Conrath
 
Lit arjo message d'erreur
Lit arjo message d'erreurLit arjo message d'erreur
Lit arjo message d'erreur
Patou Conrath
 
respi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primus
respi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primusrespi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primus
respi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primus
Patou Conrath
 

Plus de Patou Conrath (20)

4. dermatoses bulleuses
4. dermatoses bulleuses4. dermatoses bulleuses
4. dermatoses bulleuses
 
Notice bbraun perfusor-spaceversionn
Notice bbraun perfusor-spaceversionnNotice bbraun perfusor-spaceversionn
Notice bbraun perfusor-spaceversionn
 
bbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-space
bbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-spacebbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-space
bbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-space
 
Bbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifiee
Bbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifieeBbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifiee
Bbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifiee
 
Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2
Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2
Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2
 
Respi evita xl notice d utilisation_evita_xl_drager
Respi evita xl notice d utilisation_evita_xl_dragerRespi evita xl notice d utilisation_evita_xl_drager
Respi evita xl notice d utilisation_evita_xl_drager
 
Respi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateur
Respi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateurRespi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateur
Respi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateur
 
Boulot ira et covid
Boulot ira et covidBoulot ira et covid
Boulot ira et covid
 
Agilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavpAgilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavp
 
Boulot hemostase et covid
Boulot hemostase et covidBoulot hemostase et covid
Boulot hemostase et covid
 
Ofcf manuel agiliasp
Ofcf manuel agiliaspOfcf manuel agiliasp
Ofcf manuel agiliasp
 
Agilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mc
Agilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mcAgilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mc
Agilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mc
 
Agilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavpAgilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavp
 
Burncenterventilation
BurncenterventilationBurncenterventilation
Burncenterventilation
 
Mes 190701-evita infinity-drager
Mes 190701-evita infinity-dragerMes 190701-evita infinity-drager
Mes 190701-evita infinity-drager
 
Mes 190701-evita infinity-drager (1)
Mes 190701-evita infinity-drager (1)Mes 190701-evita infinity-drager (1)
Mes 190701-evita infinity-drager (1)
 
Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)
Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)
Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)
 
Burncenterventilation
BurncenterventilationBurncenterventilation
Burncenterventilation
 
Lit arjo message d'erreur
Lit arjo message d'erreurLit arjo message d'erreur
Lit arjo message d'erreur
 
respi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primus
respi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primusrespi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primus
respi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primus
 

chambre implantable chimiotherapie

  • 1. LA MANIPULATION DE LA CHAMBRE IMPLANTABLE EN HÉMATOLOGIE Z. Chihat, D.Ait Ouali, M.Benakli, RM.Hamladji, R.Ahmed Nacer Service hématologie-Greffe de la moelle osseuse, CPMC. Alger 3ème journée des infirmiers en Hématologie 07-08 octobre 2016
  • 2. I. introduction  La chambre implantable est apparue en oncologie au début des années 1980 afin de diminuer le risque d’extravasation et de préserver l’état des veines périphériques  Ce dispositif permet l’accès répété au système vasculaire de gros calibre à partir d’une simple ponction
  • 3. 1. Dénominations  CCI: chambre à cathéter implantable  CIP: chambre implantable pour perfusion  DAVI: dispositif d’accès veineux implantable  PAC : Port à cath  DIVLD: dispositif intraveineux de longue durée
  • 4. 2. définition  Une Chambre à Cathéter Implantable (CCI) est :  un cathéter central relié à une chambre d’injection  placée sous la peau assurant l’administration percutanée.
  • 5. 3. Indications  Protection du capital veineux chez les patients nécessitant des traitements à long terme supérieur à 3 mois (la chimiothérapie, l’alimentation parentérale……..)  lors d’impossibilité d’un abord veineux périphérique  Injection de produit de contraste en radiologie.
  • 6. 4. Contre-Indications  Troubles majeurs de la coagulation  États septiques  L’altération cutanée (zone irradiée ; brûlures, métastases cutanées, ….).
  • 7. 5. Descriptif de la chambre implantable La chambre implantable est constituée de 3 parties  la chambre ou réservoir  Un cathéter souple Et pour relier ces deux éléments  Le système de verrouillage
  • 8. Septum : membrane en silicone Tube de sortieCathéter Coque Bague de connexion Volume mort Réservoir 5.1.Descriptif de la chambre implantable Coupe longitudinale d’une chambre
  • 9. 5.2.Descriptif de la chambre implantable Différents modèles sont commercialisés : - taille : adulte, pédiatrique - chambre simple (le plus courant) - double chambre, pour administrer 2 produits incompatibles La membrane de silicone peut supporter environ 2000 ponctions ( une ponction / j pendant 5 ans)
  • 10. 6. Les lieux d'implantation Les sites d'insertion les plus fréquents sont les veines jugulaires et sous-clavières
  • 11. 6.1. Les lieux d'implantation
  • 12. 11. Recommandations générales pour la manipulation  Asepsie rigoureuse  Absence d’air: toujours travailler avec un matériel purgé  L’utilisation d’une aiguille spécifique de « Huber »  Le rinçage pulsé au sérum physiologique  Ne jamais utiliser les seringues inférieures à 10cc  Le retrait de l’aiguille de Huber doit être en pression positive  Malade en décubitus dorsal ou demi assise  Ne pas laisser une aiguille en place sans perfusion.
  • 13. 111. Education du patient un carnet de suivi de malade Port permanent  ôter le pansement au bout de 24 heures  Pas de douche jusqu’à cicatrisation complète  éviter tout sport violent qui entraine un mouvement ample du bras en rotation externe car risque de retournement de la chambre .  signaler au service tout problème(température;….)
  • 14. IV. Risques et Complications  Infection  Risque de retournement de boitier  Thrombose veineuse ou obstruction du cathéter :(caillot de sang ou de la solution médicamenteuse injectée)  Risque d’extravasation si l’aiguille n’est pas en place ;rupture du cathéter  Risque de désunion du cathéter et de la chambre  Risque d’embolie gazeuse  pneumothorax  complications cutanées: extériorisation du boitier
  • 15. V. les règles de manipulation d'une chambre implantable
  • 16. 1. Les règles de manipulations - Décubitus dorsal ou demi assis - Bavette - Charlotte (si cheveux long) malade -Lavage des mains -Tenu propre - Bavette -Charlotte -Les gants stériles infirmier
  • 17. 2. Les règles de manipulations évite l’effet de carottage Aiguille simple : (type 1) aiguille + prolongateur (type 2) : Gripper Aiguilles disponibles  Toujours utiliser aiguille spécifique de «Huber» :
  • 18. Choix du diamètre  20 G( 0,9mm) L : 20mm = 24-30ml/min polyvalente  Les longueurs d'aiguille varient entre :  15 mm (patient maigre)  à 35 mm (patient obèse).
  • 19. 3. Les règles de manipulations 3- SÉCHAGE 4- ASEPSIE Antiseptique alcoolique 5- DEUXIÈME ASEPSIE Antiseptique alcoolique RESPECTER les 5 étapes de l’antisepsie de la peau 1- DETERSION Savon Antiseptique 2- RINÇAGE Sérum physiologique  Vérifier l'état cutané avant tout soin : diminue le risque infectieux
  • 20. 4. Les règles de manipulations ❶Ligne principale (soluté) (4j) ❷médicaments (Entre2produits) ❹lipides (24h) ❺Sang et dérivés (fin) Aiguille de Huber avec 1er robinet (5 à 7j) rampe  Changement des tubulures et annexes avec respect de l’ordre de placement des lignes de perfusion ❸P continu (4j)  Manipuler les robinets avec des compresses stériles imbibées d’un antiseptique alcoolique
  • 21. 5. Les règles de manipulations  Utiliser une seringue supérieure ou égale à 10 ml : pour ne pas exercer une pression trop forte qui pourrait entraîner une rupture du cathéter.  Prendre systématiquement des seringues à pas de vis (embout Luer-Lock )
  • 22. 6. les règles de manipulations  Maintenir fermement la chambre entre deux doigts lors des manipulations : permet d'avoir un geste précis et efficace pour éviter le retournement du boîtier et les douleurs.
  • 23. 7. les règles de manipulations  Piquer perpendiculairement jusqu'à la butée de l'aiguille : pour être certain d'injecter dans la chambre.
  • 24. 8. les règles de manipulations  Injecter du sérum physiologique avant toute injection médicamenteuse : diminue les risques liés à l'extravasation et les obstructions.
  • 25. 9. Les règles de manipulations  Injecter sans exercer de pression trop forte : pour ne pas créer une rupture du cathéter.
  • 26. 10. Les règles de manipulations  Maintenir le système fermé et en pression continue : pour éviter une embolie gazeuse et le reflux sanguin dans le cathéter (risque de coagulation).  Toujours travailler avec du matériel purgé.  Toujours manipuler en système clos.
  • 27. 11. Les règles de manipulations  Rinçage pulsé de la chambre après chaque manipulation : évite l'apparition d'un thrombus qui nuirait à la perméabilité du cathéter.  Le rinçage avant et après le prélèvement Le rinçage pulsé est plus efficace que le rinçage continu  Le rinçage doit être pulsé en 3 poussées successives sur le piston de la seringue avec au moins 10 cc de NaCl 0.9 %
  • 28. 12. Les règles de manipulations  Tourner le biseau de l’aiguille vers la lumière du cathéter Pansement : occlusif, stérile et transparent pour surveiller le point de ponction.  Réfection de pansement : 5 à 7 jours  Si contient une compresse : tous les 4 j  dés que souillé, mouillé, décollé
  • 29. 13. Les règles de manipulations  utiliser des bandelettes de fixation pour maintenir l'aiguille en place lors des mouvements du patient : Pour limiter, le déplacement de l'aiguille, et éviter le risque d’extravasation
  • 30. 14. Les règles de manipulations Rinçage pulsé 2 à 3 saccades • Seringue à10cc de sérum physiologique Rotation à 180°de l’aiguille • Faire tourner l’aiguille lors du rinçage pulsé afin de bien rincer l’intérieur de la chambre Retrait en pression positive • Retrait de l’aiguille en simultané  Tout retrait d'aiguille de Huber ou gripper se fait en pression positive : pour éviter l’obstruction du cathéter
  • 31. 14.1.Retrait d’aiguille de Huber : technique classique ( sans pression positive) Initiation du retrait le septum se soulève, reflux distal: V1 Fin du retrait :le septum revient à sa position initiale Mais persistance d’un reflux « résiduel » :V2 Effet ventouse : phénomène du reflux sanguin - Injecter - Clamper - Retirer l’aiguille Mauvaise pratique au retrait
  • 32. VI. conclusion  La chambre implantable a amélioré la qualité de vie des malades ; elle est devenue primordiale pour eux  Mais pour la garder le plus long possible et éviter les complications il nous faut un personnel hospitalier formé (infirmiers; réanimateurs chirurgiens); Sans oublier la traçabilité des soins avec le partenariat de malade qui est très important .
  • 33. Merci pour votre attention Dans l’espoir d’améliorer la qualité des soins