SlideShare une entreprise Scribd logo
L’humanisme numérique
Clément Dussarps – Février 2020
L’humanisme
Un peu d’histoire (très succincte et ô combien caricaturale ici : je vous invite à vous documenter à ce sujet !)
Parchemin, vers 1330-1340
La renaissance
Du Moyen-Âge à la Renaissance…
Début de la renaissance : une date sujette à controverses
(début 1400 pour les arts, 1450 pour l’Imprimerie, 1453+ pour
les migrations grecques/byzantines vers l’occident, 1492 pour la
découverte de l’Amérique / fin de la Reconquista…).
En réalité, une continuité (ex. en musique : Guillaume de
Machaut / ex. en littérature et pour les valeurs humanistes :
Pétrarque)
Renaissance italienne (XIVe) ? Venise & le commerce mondial,
Pétrarque, Salutati (crée la première chaire de Grec à
Florence)…
Souvent présentée comme une redécouverte de l’antiquité
(savoirs, arts, pensée…) : même si accès un peu plus aisé aux
textes et à la pensée (migrations), surtout une imitation / une
valorisation de l’antiquité (greco-romaine), une ouverture
des textes anciens (déjà connus) à un plus grand nombre, petit
à petit.
L’imprimerie va accélérer le mouvement (1500+).
Fin estimée vers 1600.
Antonello de Messine - Vierge Marie, 1476
L’humanisme (renaissance)
Retour à l’antique comme modèle de vie, de pensée, des arts…
A l’origine, l’humaniste est le professeur de littérature greco-
latines et de langues…
… et la diffusion plus large de textes permet à des personnes
moins lettrées d’avoir une bibliothèque personnelle (+ riche
bourgeoisie de plus en plus nombreuse).
Dans l’éducation, on prône (petit à petit) la pensée libre,
l’absence de sévices, la place du corps (sport, activités en plein
air…)
La place de l’Homme dans l’antiquité vs l’Eglise (les humanistes
sont croyants mais désirent développer l’esprit critique, la
vérification en science, etc.).
 Pas nouveau mais plus général et s’ancre dans les pensées
(le doute est désormais sain)…
 Synthèse entre judéo-christianisme et pensée de l’antiquité
classique.
Disputes sur la langue des textes lues : Latin (catholique) vs
Grec (orthodoxe) ou hébreux (juif).
Réforme protestante (Luther, Calvin) en réponse au commerce
des indulgences (entre autres) & contre-réforme.
Raphaël - L’école d’Athènes, 1508-1512
L’humanisme (renaissance)
Intérêt pour l’Homme et le Monde,
pensée réactionnaire face à l’Eglise, ses choix politiques et à
l’attitude de certains membres du clergé (cf. indulgences), mais
pas le christianisme.
(Il y eu des savants dans le clergé aussi ! Et des penseurs qui analysent
les textes bibliques et critiquent l’Eglise bien avant la renaissance : ex.
Université de Paris créée au XIIIe s. : « comment articuler la raison et la foi
? »)
Révolution copernicienne (pas si nouvelle : l’héliocentrisme est
une hypothèse antique), nombreuses autres avancées
scientifiques.
Ecriture de plus en plus souvent dans la langue du royaume / de
la république plutôt qu’en latin, enseignement un peu plus
accessible à tous.
Diffusion du savoir à une plus grande échelle : imprimerie,
routes commerciales plus nombreuses et temps de transport
plus rapide…
Art de l’antiquité et au-delà ! Peinture, sculpture, musique…
Portraits plus fréquents.
Quelques noms : Pétrarque, Erasme, Rabelais, Montaigne (XVIe
siècle).
(Plus ancien : Thomas d’Aquin, XIIIe siècle)
Florence
L’humanisme (Lumières)
Période : 1715-1789. Epoque de changements économiques
(capitalisme) et bourgeoisie de plus en plus riche et puissante
(l’aristocratie le reste surtout dans les régimes parlementaires).
Valeurs affichées : liberté (émancipation des pouvoirs en place
et fin des privilèges accordés au clergé et à la noblesse),
universalisme (humains supérieurs aux autres créatures grâce à
la raison et la parole), raison (opposition aux croyances).
Kant (1784) : « Les Lumières, c’est la sortie de l’homme hors de
l’état de tutelle dont il est lui-même responsable. L’état de tutelle
est l’incapacité de se servir de son entendement sans la
conduite d’un autre. »
Souvent déistes ou athées (matérialisme), et anticléricaux.
Encyclopédistes (sous l’impulsion de Diderot et D’Alembert),
échanges épistolaires, rencontres dans des salons, académies,
loges…
Finalités concrètes : indépendance américaine (appuyée par la
France) en 1776, révolution française et constitution (1791), ~un
siècle après la monarchie parlementaire en Angleterre.
Quelques noms : Montesquieu, Voltaire, Diderot, Condorcet,
Rousseau, Locke, Franklin…
Lemonnier - Le Salon de Mme Geoffrin (avec Diderot, d’Alembert, Montesquieu…), 1812
L’humanisme (aujourd’hui)
Académie française (dictionnaire de 2011) :
« doctrine, attitude philosophique, mouvement de pensée qui
prend l’Homme pour fin et valeur suprême, qui vise à
l’épanouissement de la personne humaine et au respect de sa
dignité »
Emancipation du dogme religieux : déisme, agnosticisme,
athéisme. Séparation des Eglises et de l’Etat (1905), laïcité.
Progrès scientifiques et technologiques comme moyens
d’émancipation, de bonheur, de démocratie… mais aussi
d’aliénation (usines du début du XXe, marketing et psychologie
comportementale, management agressif…)
Libéralisme (social, politique, économique) : aspirations
démocratiques, féminisme, tolérance (des individualités, des
cultures, des ethnies…), pacifisme, etc. vs pouvoirs
(économiques et politiques), marchés, violences, performance…
Accès à l’information et au savoir (bibliothèques, écoles, web…)
vs fractures et accessibilité, idéologies, manipulation…
 Des oppositions, des tensions, des questions.
« Les temps modernes » (1936) - C. Chaplin
Numérique
Le numérique
Analogique vs Numérique
Informatique, électronique et télécommunications (notamment
Internet le Web) : ensemble de technologies d’information et de
communication (hardware et software).
Le numérique : « une technique comme à l’époque le livre,
l’imprimé […]. La technique ne crée pas le changement, c’est
son application sociale qui nous intéresse […] c’est les
utilisateurs […]. L’application de la technique découle de ce que
les utilisateurs en font […] » (Y. Théorêt)
Une culture informationnelle / de l’information, des pratiques
(formelles et informelles), des connaissances/compétences, un
accès au savoir, un moyen de lien social inédit… une véritable
culture, une nouvelle civilisation (Doueihi)
Aujourd’hui, questions vives sur : l’intelligence artificielle, le
transhumanisme, l’Homme augmenté, l’Internet des objets…
 Pose des questions économiques, sociales, sociétales,
politiques, éthiques…
Humanisme numérique
Toute cette partie concerne exclusivement les discours de M. Doueihi.
Les références de pages proviennent de : Doueihi, M. (2011) Pour un humanisme numérique. Seuil.
Humanisme numérique
L’humanisme numérique est :
« […] le résultat d’une convergence entre notre héritage culturel
complexe et une technique devenue un lieu de sociabilité sans
précédent [et] qui, au lieu de simplement renouer l’antique et l’actuel,
redistribue les concepts, les catégories et les objets, comme les
comportements et les pratiques […] » (p. 9)
« C’est la manière dont les disciplines lettrées de l’humanisme
classique ont reçu et sont en partie façonnées par le numérique,
tant dans leur manière de produire le savoir, que dans leur aptitude à
le partager et le transmettre. [...] le premier humaniste numérique n’est
autre qu’Alan Turing. Quand on lit son texte fondateur de 1950 MIND,
on est tout de suite frappé par l’importance accordée aux sciences
humaines. » (La République des Livres, 2016 : Interview de M. Doueihi)
« Pourquoi un humanisme numérique ? Tout simplement parce que le
numérique est une culture nouvelle, qui, comme toute nouvelle
culture, interroge nos certitudes et nos vérités, en mettant en place de
nouveaux critères et de nouveaux repères. Ce sont ces repères et
ces critères qui sont les objets premiers de l’humanisme numérique. »
(p. 55)
Milad Doueihi
Humanisme numérique
4e révolution humaniste (d’après C. Lévi-Strauss pour les trois
premiers) –pp. 34-35 :
1. Humanisme de la renaissance, aristocratique (retour aux savoirs
antiques)
2. Humanisme du XIXe siècle, exotique et bourgeois (découverte
des cultures orientales et asiatiques)
3. Humanisme du XXe siècle, démocratique (« fait appel à la totalité
des sociétés humaines pour élaborer une connaissance globale
de l’homme » - Lévi-Strauss, 1954)
4. Humanisme numérique : convertit les trois premiers à sa façon,
du côté du patrimoine et de l’Histoire, de l’espace urbain et du
retour des pratiques du corps.
Milad Doueihi
Technique vs humanité ?
Invite à sortir de l’opposition technique vs humanité (pp. 46-48), des
« discours de la peur souvent évoqués par les médias classiques
quand il s’agit de discuter du numérique (vol d’identité, pédophilie,
etc.) » (p. 48) qui relèvent d’un conflit, perçu comme inévitable par
certains, entre culture et technique, homme et machine.
 passer d’informatique (technique) à numérique (pratiques, valeurs,
accessibilité des savoirs, échanges, créativité, etc.)
 passer de la technique à la civilisation, c’est-à-dire un changement
social profond (p. 49).
 Tout au long de son essai, M. Doueihi prend comme paradigme
pour présenter l’humanisme numérique la convergence (et non pas
l’opposition), entre des notions du passé et leur réalité aujourd’hui
dans le numérique.
Milad Doueihi
Le « triomphe de l’hybride »
Le numérique est le « triomphe de l’hybride » :
« hybridation de notre espace habitable [(domotique, mobilité,
écrans dans la ville, espaces physiques et virtuels hybridés,
frontière intime/extime, géolocalisation, rapprochement de
cultures géographiquement distantes, « globalisation »,
changement d’échelle, lieux de stockage du savoir…)], de nos
modes de communication, de nos représentations identitaires et de
nos valeurs […] » (p. 49),
« La culture numérique […] est une forme inédite de la maîtrise de
la mémoire. De la mémoire individuelle comme de la mémoire
collective. Elle ne cesse […] de nous faire miroiter des promesses
d’archives sans limites, des archives sans oubli. » (p. 151)
 critique sur une vision fantasmée de la mémoire numérique
(aucun oubli) en opposition à la mémoire humaine (failles).
 Or, « la culture numérique […] nous [fait] croire que la mémoire
est l’équivalent de l’accès à des données ou synonyme d’une forme
de disponibilité de l’information » (p. 152)
Milad Doueihi
Religion et numérique
« la religion comme le numérique sont tous deux des techniques de
la médiation et de la communication qui, chacune à sa manière,
modifient les rapports entre les individus et la collectivité et
mettent en place une nouvelle dimension éthique capable
d’influencer et de façonner les actions et les comportements. […] le
numérique […] façonn[e], tout comme la religion, le lien social, et,
ce faisant, apport[e] un changement.
Mieux encore, la nature même des plates-formes numériques
intériorise des valeurs déterminantes qui sont d’ores et déjà des
choix politiques (transparence, responsabilité dans l’échange et le
dialogue, primauté de la libre circulation de l’information et des
opinions, etc.).
[…] L’engagement des hackers pour des causes multiples
(économiques, politiques et sociales) ne fait qu’accentuer et étendre
ce passage à ce qui est sans doute une nouvelle forme de
civilisation, la civilisation numérique » (pp. 41-42)
Rapport à l’espace
Le rapport à l’espace et la place du corps (« hybride, partagé
entre le réel et le virtuel »
–p. 18, cf. tactile, voix…).
Domotique, mobilité, écrans dans la ville, espaces physiques et
virtuels hybridés, frontière intime/extime, géolocalisation,
rapprochement de cultures géographiquement distantes,
« globalisation », changement d’échelle, réalité augmentée
(hybridation virtuel et réel), mondes virtuels, lieux de stockage du
savoir…
Sur ce dernier point : concerne à la fois les espaces de savoirs (en
ligne et collaboratifs notamment) et les moyens d’accès
(classification, recherche…), le libre accès, l’archivage et la
mémoire, ce que l’on conserve et ce qui se perd
(« anthologisation »), l’hypertextualité…
« Le navigateur, paradigme de l’interface, redessine nos interfaces à
l’information, aux dispositifs et à la dynamique de leur production,
transmission et partage » (p. 136) : en effet, on passe par le
navigateur dans la quasi-totalité de nos actions sur le web, y
compris l’accès au savoir.
Le corps : tactile, voix, biométrie, géolocalisation…
Universum, C. Flammarion, gravure sur bois, Paris 1888.
L’amitié numérique
« L’amitié numérique », à la base des réseaux sociaux : « la notion
d’amitié, simplifiée et transformée en agent constitutif de la
sociabilité numérique »
(p. 39), organise les relations entre les Hommes.
L’échange voire la rencontre se font en ligne, et « sont de plus en
plus centralisés [(quelques plateformes ont le monopole)], malgré
les apparences d’une diversité » (p. 62)
« L’amitié traditionnelle est restreinte […]. Elle est caractérisée par
la rareté. Dans le monde numérique, […] tout le système est conçu
pour étendre et élargir la relation d’amitié à tout réseau. » (p. 63) Et
partant, de sortir de l’amitié intime pour passer à une forme d’amitié
publique… d’autant plus qu’elle se base notamment sur la popularité
(likes, etc.).
« L’amitié numérique » consacre le lien et le partage (y compris de
ses amis via les recommandations). Image de soi mise en avant,
forgeant pour partie l’identité numérique.
Le lien quasi-permanent avec les réseaux sociaux (mobilité) : un
moyen d’éviter la solitude ?
Universum, C. Flammarion, gravure sur bois, Paris 1888.
L’anthologie à l’ère numérique
L’économie de l’information : de la rareté (antiquité) à une économie
de la surabondance (numérique), en passant par un entre-deux
(imprimerie)
 retour aux anthologies (populaires ou savantes
–p. 111), notamment via les ontologies.
« Le numérique s'accompagne d'un métissage de l'écrit, de l'image,
des formes de communication. […] La fragmentation de l'écrit s'est
généralisée [(ex. Twitter)] […] l'anthologisation […] renoue avec
une tradition ancestrale : toute la littérature de la sagesse antique a
été transmise par fragments, car les copies étaient rares et
difficilement accessibles. D'où le recours aux anthologies de
morceaux choisis les plus intéressants. Aujourd'hui, l'information
est si pléthorique que nous sommes obligés de renouer […] avec la
manière de faire des Anciens […]. L'humanisme numérique permet
de rappeler cet héritage tout en accueillant de nouvelles formes
culturelles.» Entretien - La Croix (2012)
Cette époque « inaugure la renaissance du lecteur »
(p. 111), notamment en tant qu’auteur d’anthologies, de méthodes
de classement (cf. par ex. la folksonomie).
Dimension communautaire (et donc identitaire) de la curation (p.
125-126).
Universum, C. Flammarion, gravure sur bois, Paris 1888.Les sciences et les arts dans la Grèce antique (Fondation hellénique, CIUP)
Quelques points à retenir
(D’après les écrits & interviews de M. Doueihi)
• Le numérique, quatrième humanisme : modifie les trois premiers
et introduit de nouvelles perspectives socio-politiques
(notamment).
• Idéal de transparence et de partage, transdisciplinaire,
transgénérationnel… outil démocratique mais aussi de
surveillance et de censure.
• Change notre rapport au monde : à l’espace, au savoir, à nous-
même (individu) et au groupe (communauté), à la société et à son
organisation, à la culture…
• Numérique : « triomphe de l’hybride », pour aller au-delà des
discours opposant technique et humanité (par ex. sur des sujets
comme les IA)
• En somme : le numérique ne nous fait pas renoncer au passé
(notamment à ce qui a été conservé de l’antiquité et remodelé au
travers des « trois humanismes »), il nous invite à l’hybridation et
nous donne des conditions inédites de faire société.
Universum, C. Flammarion, gravure sur bois, Paris 1888.Raphael : L’école d’Athènes (1509-1511)
Une vision plus nuancée
D’après l’ouvrage de Guy Vallancien (chirurgien, membre de l’académie nationale de médecine, pionnier de la
robotique chirurgicale, professeur d’urologie à Paris-Descartes) :
Vallancien, G. (2017). Homo artificialis. Plaidoyer pour un humanisme numérique. Michalon.
Les robots : gains et pertes
La téléchirurgie (opérer à distance) grâce à des bras articulés… et
bientôt des robots autonomes (pour des opérations simples et
programmables) : « le rôle du chirurgien se bornera à dessiner le
volume à traiter puis à superviser le bon déroulement de l’acte sans
agir lui-même […]. A terme, la manipulation sera effectuée par un
infirmier spécialisé devenu ingénieur opérateur ». (pp. 31-32)
 Dialectique du maître et de l’esclave (Hegel) ?
« Le Human Super Robot de Toyota est capable de tirer les rideaux de
la chambre du malade, de ramasser les objets tombés du lit,
d’apporter au patient alité une bouteille d’eau, un repas ou des
médicaments. » (p. 46)
 Quelle place à l’empathie, aux sentiments ?
« des drones militaires furtifs sont capables de déclencher eux-mêmes
le feu sur leur cible présélectionnée et reconnue sans l’aval d’une
décision de commandement humain » (p. 48)
 Quelle place pour la responsabilité ? L’erreur ? Comment réagit le
robot face à un enfant ?
Universum, C. Flammarion, gravure sur bois, Paris 1888.Raphael : L’école d’Athènes (1509-1511)
Intelligence artificielle
« A l’occasion d’une réception, je me trouve dans un hall au milieu
d’une foule bruyante. Importuné par une personne qui me pose des
questions incongrues, je dis à mon robot personnel qui m’accompagne
: ‘’Ce type me gonfle, fasse qu’il se taise !’’ » (p. 56)
Les difficultés :
• Sélectionner la voix du Maître face aux autres voix
• Sélectionner les sons correspondant à des mots
• Comprendre la phrase :
• « Type », « TIP » ?
• « Fasse », « face » ?
• « Taise », « thèse » ?
• « Gonfle » : mon Maître n’a pas enflé ?!
« Comment donc pourrions-nous créer cette intelligence globale qui
nous fait être humain, puisque nous-mêmes ignorons comment nous
fonctionnons ? »
Des difficultés aujourd’hui, mais à terme ?
Universum, C. Flammarion, gravure sur bois, Paris 1888.Raphael : L’école d’Athènes (1509-1511)A.I. Artifical Intelligence (film, 2001)
Intelligence artificielle : Watson
Exemple d’une IA : Watson (IBM), lancée en 2006
Gagne le jeu télévisé Jeopardy! face à deux champions en 2011…
… mais surtout, depuis 2012, IBM s’emploie à le rendre capable de
réaliser certaines tâches, du fait de sa capacité à comprendre le
langage naturel :
• Traiter des quantités massives de textes pour proposer des
synthèses (nécessite un « éducateur » pour lui apprendre)
• Accompagner les médecins pour proposer un ensemble de
diagnostics possibles suite à l’étude de l’anamnèse du patient
(quelle place pour
l’instinct ? Y a-t-il une perte de connaissance ?)
• Trier des e-mails dans une grosse entreprise selon leur
importance pour faciliter le travail des employés
• Trouver les données les plus intéressantes pour des avocats
• …
Watson est vendu à des entreprises et adapté au cas par cas. IBM
l’affiche comme un moyen d’augmenter l’intelligence humaine (et non
la remplacer).
Universum, C. Flammarion, gravure sur bois, Paris 1888.Raphael : L’école d’Athènes (1509-1511)Watson (IBM)
La relation médiatisée
« Nos neurones ont besoin de la présence physique des autres et
d’une mise en relation empathique avec eux. Les SMS, tweets,
Instagram et autres Facebook […] sont un pis-aller insuffisant nous
exposant à terme à de sérieuses difficultés relationnelles.
Au moindre échange émotionnel, les rencontres avec autrui
provoquent une cascade de réactions dans les circuits neuronaux. Au
moindre sourire échangé, y compris avec une personne anonyme, le
cerveau entre en résonance. » (p. 66)
 Altérité, empathie… Perturbées ? Différentes ?
Mises à mal ?
Her (film, 2013)
Transhumanisme
Améliorer la condition humaine, l’augmenter (parfois aussi
« réparer »), tant sur le plan physique (muscles, ossature,
exosquelette…) que cognitif (stimulation, rapidité…)
Pose des questions :
• Eugénisme et sélection sociale (économique) ?
• La performance à tout prix ?
• Transformer l’humain, jusqu’où, à quel prix ?
• La quête de l’immortalité : aujourd’hui, recherche sur la vie
un peu plus longue (régénération des cellules, etc.) et
l’augmentation pour préserver le corps (remplacement
d’organes, etc.)
& « sauvegarde » d’un individu dans une entité non
biologique (ce qui relève encore du fantasme)
• Pour ce sujet comme les précédents, se pose la question de
la technique échappant au contrôle de l’Homme (Jacques
Ellul)
La transformation de l’humain = une nouvelle humanité, une
(des) nouvelle(s) civilisation(s)…
Exemple de l’étude de cas de (l’utopique) immortalité : la vie ne
serait plus du tout la même !
Deus Ex 2
Travail
Selon le temps restant…
Exercice 1
• Par groupe de 3
• Recherches (1h) et présentation orale (5 min par groupe =~ 30 min)
• Quelle place pour (penser) l’humanisme numérique dans le secteur…
• … de la santé
• … de la politique
• … de l’éducation
• … de l’information-documentation
• … de l’entreprise
• … de la défense (armée)
• économique
• … autre, au choix
Exercice 2
• Par groupe de 3.
• Problématique, plan, idées type CAPES (composition) à partir du texte de M. Doueihi suivant
• Vous vous interrogerez sur l’humanisme à l’ère numérique
• En ligne : https://www.cairn.info/revue-communication-et-langages1-2011-1-page-3.htm
« On est confronté actuellement aux usages et aux outils numériques qui sont en train de façonner
la production, l’évaluation, la réception et la transmission de l’activité culturelle. Dans cette
perspective, le défi des Digital Humanities ne se limite pas exclusivement à surmonter les obstacles
(importants) représentés par l’héritage de la culture de l’imprimé et du livre dans le cadre de
l’environnement numérique émergent, mais dans l’acte d’imaginer et de créer de nouveaux outils et
de mettre en place de nouvelles pratiques qui correspondent mieux à la nature de l’objet et à
l’environnement numériques. Un défi donc qui transformera les Digital Humanities en un
humanisme numérique qui réfléchit sur l’épistémologie de la dynamique historique entre les outils
et les pratiques et la transformation des objets : leur matérialité en mutation, leur transmission
dans les nouveaux formats, leur réception dans le cadre des nouvelles plateformes. Et surtout, en
tout cas pour moi, la nouvelle digital literacy, le savoir-lire et savoir-écrire associé à cette nouvelle
République des lettres marquée par la particularité de la production et de la circulation des idées,
des expertises émergentes et des documents souvent perçus comme problématiques. Un
humanisme numérique, donc, un peu à la manière de Vico, pour qui la méthode de l’étude et de
l’analyse s’inspire directement de ses objets. »

Contenu connexe

Tendances

Méthodologie de recherche : Comment entamer son mémoire de fin d'étude
Méthodologie de recherche : Comment entamer son mémoire de fin d'étudeMéthodologie de recherche : Comment entamer son mémoire de fin d'étude
Méthodologie de recherche : Comment entamer son mémoire de fin d'étude
Connaissance Créative
 
Théories des Sciences de l'Information et de la Communication (partie 1)
Théories des Sciences de l'Information et de la Communication (partie 1)Théories des Sciences de l'Information et de la Communication (partie 1)
Théories des Sciences de l'Information et de la Communication (partie 1)
Clément Dussarps
 
Knowledge Management: Les Concepts de base du KM & ETUDE DE CAS - EDF
Knowledge Management: Les Concepts de base du KM & ETUDE DE CAS - EDFKnowledge Management: Les Concepts de base du KM & ETUDE DE CAS - EDF
Knowledge Management: Les Concepts de base du KM & ETUDE DE CAS - EDF
Seifeddine Dridi
 
Enjeux de la communication événementielle pour le positionnement d’un produit...
Enjeux de la communication événementielle pour le positionnement d’un produit...Enjeux de la communication événementielle pour le positionnement d’un produit...
Enjeux de la communication événementielle pour le positionnement d’un produit...
Michel GOUGOU
 
Memoire master 2: Comment améliorer le retour sur investissement des campagne...
Memoire master 2: Comment améliorer le retour sur investissement des campagne...Memoire master 2: Comment améliorer le retour sur investissement des campagne...
Memoire master 2: Comment améliorer le retour sur investissement des campagne...
Fabien Denais
 
Introduction aux systèmes d’information des entreprises
Introduction aux systèmes d’information des entreprisesIntroduction aux systèmes d’information des entreprises
Introduction aux systèmes d’information des entreprises
Messaoud Hatri
 
Cours Intelligence Economique pour l'Ecole doctorale d'Orsay
Cours Intelligence Economique pour l'Ecole doctorale d'OrsayCours Intelligence Economique pour l'Ecole doctorale d'Orsay
Cours Intelligence Economique pour l'Ecole doctorale d'Orsay
Aurelien Gaucherand
 
Réussir son analyse des besoins dans la conduite d'un projet informatique (2007)
Réussir son analyse des besoins dans la conduite d'un projet informatique (2007)Réussir son analyse des besoins dans la conduite d'un projet informatique (2007)
Réussir son analyse des besoins dans la conduite d'un projet informatique (2007)
Ardesi Midi-Pyrénées
 
Chap1 systéme d'information
Chap1 systéme d'informationChap1 systéme d'information
Chap1 systéme d'informationGhita Benabdellah
 
Rédaction scientifique_Partie 1
Rédaction scientifique_Partie 1Rédaction scientifique_Partie 1
Rédaction scientifique_Partie 1
Ibrahima Sylla
 
Les clés de la transformation digitale
Les clés de la transformation digitaleLes clés de la transformation digitale
Les clés de la transformation digitale
Frederic CAVAZZA
 
Les différentes phases d’un projet - La phase d’initialisation
Les différentes phases d’un projet - La phase d’initialisationLes différentes phases d’un projet - La phase d’initialisation
Les différentes phases d’un projet - La phase d’initialisation
Communauté d'agglomération du Pays de Grasse
 
Le paradigme interactionniste, Introduction aux théories de la communication ...
Le paradigme interactionniste, Introduction aux théories de la communication ...Le paradigme interactionniste, Introduction aux théories de la communication ...
Le paradigme interactionniste, Introduction aux théories de la communication ...Amar LAKEL, PhD
 
Numérique et éducation (décembre 2014)
Numérique et éducation (décembre 2014)Numérique et éducation (décembre 2014)
Numérique et éducation (décembre 2014)
Elie ALLOUCHE
 
Veille technologique : méthode et outils
Veille technologique : méthode et outilsVeille technologique : méthode et outils
Veille technologique : méthode et outilsM-Colette Fauré
 
Memoire marketing evenementiel fethi ferhane
Memoire marketing evenementiel fethi ferhaneMemoire marketing evenementiel fethi ferhane
Memoire marketing evenementiel fethi ferhaneFethi Ferhane
 
INTELLIGENCE ECONOMIQUE
INTELLIGENCE ECONOMIQUEINTELLIGENCE ECONOMIQUE
INTELLIGENCE ECONOMIQUE
Babacar LO
 
Atelier de coaching sur les techniques de redaction administrative
Atelier de coaching sur les techniques de redaction administrativeAtelier de coaching sur les techniques de redaction administrative
Atelier de coaching sur les techniques de redaction administrative
Elisée KOUMAN
 
Méthodologie de recherche : Choix du sujet de la problématique et des hypothèses
Méthodologie de recherche : Choix du sujet de la problématique et des hypothèsesMéthodologie de recherche : Choix du sujet de la problématique et des hypothèses
Méthodologie de recherche : Choix du sujet de la problématique et des hypothèses
Karen Abou Assi
 

Tendances (20)

Méthodologie de recherche : Comment entamer son mémoire de fin d'étude
Méthodologie de recherche : Comment entamer son mémoire de fin d'étudeMéthodologie de recherche : Comment entamer son mémoire de fin d'étude
Méthodologie de recherche : Comment entamer son mémoire de fin d'étude
 
technique d'enquete
technique d'enquetetechnique d'enquete
technique d'enquete
 
Théories des Sciences de l'Information et de la Communication (partie 1)
Théories des Sciences de l'Information et de la Communication (partie 1)Théories des Sciences de l'Information et de la Communication (partie 1)
Théories des Sciences de l'Information et de la Communication (partie 1)
 
Knowledge Management: Les Concepts de base du KM & ETUDE DE CAS - EDF
Knowledge Management: Les Concepts de base du KM & ETUDE DE CAS - EDFKnowledge Management: Les Concepts de base du KM & ETUDE DE CAS - EDF
Knowledge Management: Les Concepts de base du KM & ETUDE DE CAS - EDF
 
Enjeux de la communication événementielle pour le positionnement d’un produit...
Enjeux de la communication événementielle pour le positionnement d’un produit...Enjeux de la communication événementielle pour le positionnement d’un produit...
Enjeux de la communication événementielle pour le positionnement d’un produit...
 
Memoire master 2: Comment améliorer le retour sur investissement des campagne...
Memoire master 2: Comment améliorer le retour sur investissement des campagne...Memoire master 2: Comment améliorer le retour sur investissement des campagne...
Memoire master 2: Comment améliorer le retour sur investissement des campagne...
 
Introduction aux systèmes d’information des entreprises
Introduction aux systèmes d’information des entreprisesIntroduction aux systèmes d’information des entreprises
Introduction aux systèmes d’information des entreprises
 
Cours Intelligence Economique pour l'Ecole doctorale d'Orsay
Cours Intelligence Economique pour l'Ecole doctorale d'OrsayCours Intelligence Economique pour l'Ecole doctorale d'Orsay
Cours Intelligence Economique pour l'Ecole doctorale d'Orsay
 
Réussir son analyse des besoins dans la conduite d'un projet informatique (2007)
Réussir son analyse des besoins dans la conduite d'un projet informatique (2007)Réussir son analyse des besoins dans la conduite d'un projet informatique (2007)
Réussir son analyse des besoins dans la conduite d'un projet informatique (2007)
 
Chap1 systéme d'information
Chap1 systéme d'informationChap1 systéme d'information
Chap1 systéme d'information
 
Rédaction scientifique_Partie 1
Rédaction scientifique_Partie 1Rédaction scientifique_Partie 1
Rédaction scientifique_Partie 1
 
Les clés de la transformation digitale
Les clés de la transformation digitaleLes clés de la transformation digitale
Les clés de la transformation digitale
 
Les différentes phases d’un projet - La phase d’initialisation
Les différentes phases d’un projet - La phase d’initialisationLes différentes phases d’un projet - La phase d’initialisation
Les différentes phases d’un projet - La phase d’initialisation
 
Le paradigme interactionniste, Introduction aux théories de la communication ...
Le paradigme interactionniste, Introduction aux théories de la communication ...Le paradigme interactionniste, Introduction aux théories de la communication ...
Le paradigme interactionniste, Introduction aux théories de la communication ...
 
Numérique et éducation (décembre 2014)
Numérique et éducation (décembre 2014)Numérique et éducation (décembre 2014)
Numérique et éducation (décembre 2014)
 
Veille technologique : méthode et outils
Veille technologique : méthode et outilsVeille technologique : méthode et outils
Veille technologique : méthode et outils
 
Memoire marketing evenementiel fethi ferhane
Memoire marketing evenementiel fethi ferhaneMemoire marketing evenementiel fethi ferhane
Memoire marketing evenementiel fethi ferhane
 
INTELLIGENCE ECONOMIQUE
INTELLIGENCE ECONOMIQUEINTELLIGENCE ECONOMIQUE
INTELLIGENCE ECONOMIQUE
 
Atelier de coaching sur les techniques de redaction administrative
Atelier de coaching sur les techniques de redaction administrativeAtelier de coaching sur les techniques de redaction administrative
Atelier de coaching sur les techniques de redaction administrative
 
Méthodologie de recherche : Choix du sujet de la problématique et des hypothèses
Méthodologie de recherche : Choix du sujet de la problématique et des hypothèsesMéthodologie de recherche : Choix du sujet de la problématique et des hypothèses
Méthodologie de recherche : Choix du sujet de la problématique et des hypothèses
 

Similaire à Humanisme numerique

La démocratie est-elle le meilleur régime ?
La démocratie est-elle le meilleur régime ?La démocratie est-elle le meilleur régime ?
La démocratie est-elle le meilleur régime ?
Gabriel Gay-Para
 
Analyse du passé pour penser le futur
Analyse du passé pour penser le futurAnalyse du passé pour penser le futur
Territoires, flux et réseaux_Partie 1
Territoires, flux et réseaux_Partie 1Territoires, flux et réseaux_Partie 1
Territoires, flux et réseaux_Partie 1
Ibrahima Sylla
 
le lumieres.pptx
le lumieres.pptxle lumieres.pptx
le lumieres.pptx
NikolNavarroDiaz
 
Sociologies Innovation08 09
Sociologies Innovation08 09Sociologies Innovation08 09
Sociologies Innovation08 09
Alexandre Serres
 
Les tiers-lieux, nouveaux espaces de création ?
Les tiers-lieux, nouveaux espaces de création ?Les tiers-lieux, nouveaux espaces de création ?
Les tiers-lieux, nouveaux espaces de création ?
luc brou
 
Les intellectuels et son role dans la construction d'un monde de progres pour...
Les intellectuels et son role dans la construction d'un monde de progres pour...Les intellectuels et son role dans la construction d'un monde de progres pour...
Les intellectuels et son role dans la construction d'un monde de progres pour...
Fernando Alcoforado
 
Sciences impliquées en médiasos
Sciences impliquées en médiasosSciences impliquées en médiasos
Sciences impliquées en médiasosNinou Haiko
 
Vérité mensonge fins et moyens
Vérité mensonge fins et moyensVérité mensonge fins et moyens
Vérité mensonge fins et moyens
Florence Piron
 
Communication et espace publics
Communication et espace publicsCommunication et espace publics
Communication et espace publicsCindy Pooch
 
Postmodernité et postradiomorphoses : contexte, enjeux et limites
Postmodernité et postradiomorphoses : contexte, enjeux et limitesPostmodernité et postradiomorphoses : contexte, enjeux et limites
Postmodernité et postradiomorphoses : contexte, enjeux et limites
Dr Sebastien Poulain
 
(Tapez bibliothèque identitaire) grece manifeste pour une renaissance euro...
(Tapez bibliothèque identitaire)  grece   manifeste pour une renaissance euro...(Tapez bibliothèque identitaire)  grece   manifeste pour une renaissance euro...
(Tapez bibliothèque identitaire) grece manifeste pour une renaissance euro...
freemens
 
L’ÉTHIQUE POSTHUMANISTE CHEZ JEAN-MICHEL BESNIER
L’ÉTHIQUE POSTHUMANISTE CHEZ JEAN-MICHEL BESNIERL’ÉTHIQUE POSTHUMANISTE CHEZ JEAN-MICHEL BESNIER
L’ÉTHIQUE POSTHUMANISTE CHEZ JEAN-MICHEL BESNIER
AJHSSR Journal
 
Diaporama renaissance-humanisme
Diaporama renaissance-humanismeDiaporama renaissance-humanisme
Diaporama renaissance-humanismeDuretC
 
Humanités numériques et littératies
Humanités numériques et littératiesHumanités numériques et littératies
Humanités numériques et littératies
Olivier Le Deuff
 
Introduction aux digital humanities
Introduction aux digital humanitiesIntroduction aux digital humanities
Introduction aux digital humanities
OpenEdition
 
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 06. De 1930 à 1939
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 06. De 1930 à 1939Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 06. De 1930 à 1939
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 06. De 1930 à 1939
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 

Similaire à Humanisme numerique (20)

La démocratie est-elle le meilleur régime ?
La démocratie est-elle le meilleur régime ?La démocratie est-elle le meilleur régime ?
La démocratie est-elle le meilleur régime ?
 
Analyse du passé pour penser le futur
Analyse du passé pour penser le futurAnalyse du passé pour penser le futur
Analyse du passé pour penser le futur
 
Territoires, flux et réseaux_Partie 1
Territoires, flux et réseaux_Partie 1Territoires, flux et réseaux_Partie 1
Territoires, flux et réseaux_Partie 1
 
le lumieres.pptx
le lumieres.pptxle lumieres.pptx
le lumieres.pptx
 
Jacques ellul et le
Jacques ellul et leJacques ellul et le
Jacques ellul et le
 
Sociologies Innovation08 09
Sociologies Innovation08 09Sociologies Innovation08 09
Sociologies Innovation08 09
 
Les tiers-lieux, nouveaux espaces de création ?
Les tiers-lieux, nouveaux espaces de création ?Les tiers-lieux, nouveaux espaces de création ?
Les tiers-lieux, nouveaux espaces de création ?
 
Les intellectuels et son role dans la construction d'un monde de progres pour...
Les intellectuels et son role dans la construction d'un monde de progres pour...Les intellectuels et son role dans la construction d'un monde de progres pour...
Les intellectuels et son role dans la construction d'un monde de progres pour...
 
Sciences impliquées en médiasos
Sciences impliquées en médiasosSciences impliquées en médiasos
Sciences impliquées en médiasos
 
Vérité mensonge fins et moyens
Vérité mensonge fins et moyensVérité mensonge fins et moyens
Vérité mensonge fins et moyens
 
Communication et espace publics
Communication et espace publicsCommunication et espace publics
Communication et espace publics
 
Postmodernité et postradiomorphoses : contexte, enjeux et limites
Postmodernité et postradiomorphoses : contexte, enjeux et limitesPostmodernité et postradiomorphoses : contexte, enjeux et limites
Postmodernité et postradiomorphoses : contexte, enjeux et limites
 
Smart city 19juin2013
Smart city 19juin2013Smart city 19juin2013
Smart city 19juin2013
 
(Tapez bibliothèque identitaire) grece manifeste pour une renaissance euro...
(Tapez bibliothèque identitaire)  grece   manifeste pour une renaissance euro...(Tapez bibliothèque identitaire)  grece   manifeste pour une renaissance euro...
(Tapez bibliothèque identitaire) grece manifeste pour une renaissance euro...
 
L’ÉTHIQUE POSTHUMANISTE CHEZ JEAN-MICHEL BESNIER
L’ÉTHIQUE POSTHUMANISTE CHEZ JEAN-MICHEL BESNIERL’ÉTHIQUE POSTHUMANISTE CHEZ JEAN-MICHEL BESNIER
L’ÉTHIQUE POSTHUMANISTE CHEZ JEAN-MICHEL BESNIER
 
Diaporama renaissance-humanisme
Diaporama renaissance-humanismeDiaporama renaissance-humanisme
Diaporama renaissance-humanisme
 
Humanités numériques et littératies
Humanités numériques et littératiesHumanités numériques et littératies
Humanités numériques et littératies
 
Introduction aux digital humanities
Introduction aux digital humanitiesIntroduction aux digital humanities
Introduction aux digital humanities
 
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 06. De 1930 à 1939
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 06. De 1930 à 1939Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 06. De 1930 à 1939
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 06. De 1930 à 1939
 
Pour une Union Occidentale
Pour une Union OccidentalePour une Union Occidentale
Pour une Union Occidentale
 

Plus de Clément Dussarps

Etudes quantitatives par questionnaire
Etudes quantitatives par questionnaireEtudes quantitatives par questionnaire
Etudes quantitatives par questionnaire
Clément Dussarps
 
Qu'est-ce que la formation à distance ?
Qu'est-ce que la formation à distance ?Qu'est-ce que la formation à distance ?
Qu'est-ce que la formation à distance ?
Clément Dussarps
 
Recherche, données, représentations
Recherche, données, représentationsRecherche, données, représentations
Recherche, données, représentations
Clément Dussarps
 
Introduction à la recherche
Introduction à la rechercheIntroduction à la recherche
Introduction à la recherche
Clément Dussarps
 
L’abandon en formation à distance : constats et leviers possibles pour le lim...
L’abandon en formation à distance : constats et leviers possibles pour le lim...L’abandon en formation à distance : constats et leviers possibles pour le lim...
L’abandon en formation à distance : constats et leviers possibles pour le lim...
Clément Dussarps
 
Le jeu vidéo comme médiateur d’apprentissages informels : le cas des jeux Eur...
Le jeu vidéo comme médiateur d’apprentissages informels : le cas des jeux Eur...Le jeu vidéo comme médiateur d’apprentissages informels : le cas des jeux Eur...
Le jeu vidéo comme médiateur d’apprentissages informels : le cas des jeux Eur...
Clément Dussarps
 
Traitement documentaire - Indexation
Traitement documentaire - IndexationTraitement documentaire - Indexation
Traitement documentaire - Indexation
Clément Dussarps
 
Design de l'information, design pedagogique
Design de l'information, design pedagogiqueDesign de l'information, design pedagogique
Design de l'information, design pedagogique
Clément Dussarps
 
Théories des Sciences de l'Information et de la Communication (partie 2)
Théories des Sciences de l'Information et de la Communication (partie 2) Théories des Sciences de l'Information et de la Communication (partie 2)
Théories des Sciences de l'Information et de la Communication (partie 2)
Clément Dussarps
 
Systèmes d'information, société de l'information
Systèmes d'information, société de l'informationSystèmes d'information, société de l'information
Systèmes d'information, société de l'information
Clément Dussarps
 
Ergonomie web
Ergonomie webErgonomie web
Ergonomie web
Clément Dussarps
 
Informatique, web... Préparation au C2i
Informatique, web... Préparation au C2iInformatique, web... Préparation au C2i
Informatique, web... Préparation au C2i
Clément Dussarps
 
Evaluer les risques dans un projet
Evaluer les risques dans un projetEvaluer les risques dans un projet
Evaluer les risques dans un projet
Clément Dussarps
 
Etude de faisabilité et analyse de l'existant
Etude de faisabilité et analyse de l'existantEtude de faisabilité et analyse de l'existant
Etude de faisabilité et analyse de l'existant
Clément Dussarps
 
Introduction à la Gestion de projets
Introduction à la Gestion de projetsIntroduction à la Gestion de projets
Introduction à la Gestion de projets
Clément Dussarps
 
Evaluation par les pairs dans les MOOC : résultats d'une enquête
Evaluation par les pairs dans les MOOC : résultats d'une enquêteEvaluation par les pairs dans les MOOC : résultats d'une enquête
Evaluation par les pairs dans les MOOC : résultats d'une enquête
Clément Dussarps
 
Gestion des ressources avec PERT et GANTT
Gestion des ressources avec PERT et GANTTGestion des ressources avec PERT et GANTT
Gestion des ressources avec PERT et GANTT
Clément Dussarps
 
Le rôle de l’autre en formation à distance : enjeux motivationnels
Le rôle de l’autre en formation à distance : enjeux motivationnelsLe rôle de l’autre en formation à distance : enjeux motivationnels
Le rôle de l’autre en formation à distance : enjeux motivationnels
Clément Dussarps
 
Pratiques des relations sociales médiatisées et abandon en formation à distance
Pratiques des relations sociales médiatisées et abandon en formation à distancePratiques des relations sociales médiatisées et abandon en formation à distance
Pratiques des relations sociales médiatisées et abandon en formation à distance
Clément Dussarps
 
Pratiques sociales en formation à distance : entre solitude et abandon
Pratiques sociales en formation à distance : entre solitude et abandonPratiques sociales en formation à distance : entre solitude et abandon
Pratiques sociales en formation à distance : entre solitude et abandon
Clément Dussarps
 

Plus de Clément Dussarps (20)

Etudes quantitatives par questionnaire
Etudes quantitatives par questionnaireEtudes quantitatives par questionnaire
Etudes quantitatives par questionnaire
 
Qu'est-ce que la formation à distance ?
Qu'est-ce que la formation à distance ?Qu'est-ce que la formation à distance ?
Qu'est-ce que la formation à distance ?
 
Recherche, données, représentations
Recherche, données, représentationsRecherche, données, représentations
Recherche, données, représentations
 
Introduction à la recherche
Introduction à la rechercheIntroduction à la recherche
Introduction à la recherche
 
L’abandon en formation à distance : constats et leviers possibles pour le lim...
L’abandon en formation à distance : constats et leviers possibles pour le lim...L’abandon en formation à distance : constats et leviers possibles pour le lim...
L’abandon en formation à distance : constats et leviers possibles pour le lim...
 
Le jeu vidéo comme médiateur d’apprentissages informels : le cas des jeux Eur...
Le jeu vidéo comme médiateur d’apprentissages informels : le cas des jeux Eur...Le jeu vidéo comme médiateur d’apprentissages informels : le cas des jeux Eur...
Le jeu vidéo comme médiateur d’apprentissages informels : le cas des jeux Eur...
 
Traitement documentaire - Indexation
Traitement documentaire - IndexationTraitement documentaire - Indexation
Traitement documentaire - Indexation
 
Design de l'information, design pedagogique
Design de l'information, design pedagogiqueDesign de l'information, design pedagogique
Design de l'information, design pedagogique
 
Théories des Sciences de l'Information et de la Communication (partie 2)
Théories des Sciences de l'Information et de la Communication (partie 2) Théories des Sciences de l'Information et de la Communication (partie 2)
Théories des Sciences de l'Information et de la Communication (partie 2)
 
Systèmes d'information, société de l'information
Systèmes d'information, société de l'informationSystèmes d'information, société de l'information
Systèmes d'information, société de l'information
 
Ergonomie web
Ergonomie webErgonomie web
Ergonomie web
 
Informatique, web... Préparation au C2i
Informatique, web... Préparation au C2iInformatique, web... Préparation au C2i
Informatique, web... Préparation au C2i
 
Evaluer les risques dans un projet
Evaluer les risques dans un projetEvaluer les risques dans un projet
Evaluer les risques dans un projet
 
Etude de faisabilité et analyse de l'existant
Etude de faisabilité et analyse de l'existantEtude de faisabilité et analyse de l'existant
Etude de faisabilité et analyse de l'existant
 
Introduction à la Gestion de projets
Introduction à la Gestion de projetsIntroduction à la Gestion de projets
Introduction à la Gestion de projets
 
Evaluation par les pairs dans les MOOC : résultats d'une enquête
Evaluation par les pairs dans les MOOC : résultats d'une enquêteEvaluation par les pairs dans les MOOC : résultats d'une enquête
Evaluation par les pairs dans les MOOC : résultats d'une enquête
 
Gestion des ressources avec PERT et GANTT
Gestion des ressources avec PERT et GANTTGestion des ressources avec PERT et GANTT
Gestion des ressources avec PERT et GANTT
 
Le rôle de l’autre en formation à distance : enjeux motivationnels
Le rôle de l’autre en formation à distance : enjeux motivationnelsLe rôle de l’autre en formation à distance : enjeux motivationnels
Le rôle de l’autre en formation à distance : enjeux motivationnels
 
Pratiques des relations sociales médiatisées et abandon en formation à distance
Pratiques des relations sociales médiatisées et abandon en formation à distancePratiques des relations sociales médiatisées et abandon en formation à distance
Pratiques des relations sociales médiatisées et abandon en formation à distance
 
Pratiques sociales en formation à distance : entre solitude et abandon
Pratiques sociales en formation à distance : entre solitude et abandonPratiques sociales en formation à distance : entre solitude et abandon
Pratiques sociales en formation à distance : entre solitude et abandon
 

Dernier

Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
Friends of African Village Libraries
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
BenotGeorges3
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
M2i Formation
 

Dernier (6)

Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
 

Humanisme numerique

  • 2. L’humanisme Un peu d’histoire (très succincte et ô combien caricaturale ici : je vous invite à vous documenter à ce sujet !)
  • 3. Parchemin, vers 1330-1340 La renaissance Du Moyen-Âge à la Renaissance… Début de la renaissance : une date sujette à controverses (début 1400 pour les arts, 1450 pour l’Imprimerie, 1453+ pour les migrations grecques/byzantines vers l’occident, 1492 pour la découverte de l’Amérique / fin de la Reconquista…). En réalité, une continuité (ex. en musique : Guillaume de Machaut / ex. en littérature et pour les valeurs humanistes : Pétrarque) Renaissance italienne (XIVe) ? Venise & le commerce mondial, Pétrarque, Salutati (crée la première chaire de Grec à Florence)… Souvent présentée comme une redécouverte de l’antiquité (savoirs, arts, pensée…) : même si accès un peu plus aisé aux textes et à la pensée (migrations), surtout une imitation / une valorisation de l’antiquité (greco-romaine), une ouverture des textes anciens (déjà connus) à un plus grand nombre, petit à petit. L’imprimerie va accélérer le mouvement (1500+). Fin estimée vers 1600. Antonello de Messine - Vierge Marie, 1476
  • 4. L’humanisme (renaissance) Retour à l’antique comme modèle de vie, de pensée, des arts… A l’origine, l’humaniste est le professeur de littérature greco- latines et de langues… … et la diffusion plus large de textes permet à des personnes moins lettrées d’avoir une bibliothèque personnelle (+ riche bourgeoisie de plus en plus nombreuse). Dans l’éducation, on prône (petit à petit) la pensée libre, l’absence de sévices, la place du corps (sport, activités en plein air…) La place de l’Homme dans l’antiquité vs l’Eglise (les humanistes sont croyants mais désirent développer l’esprit critique, la vérification en science, etc.).  Pas nouveau mais plus général et s’ancre dans les pensées (le doute est désormais sain)…  Synthèse entre judéo-christianisme et pensée de l’antiquité classique. Disputes sur la langue des textes lues : Latin (catholique) vs Grec (orthodoxe) ou hébreux (juif). Réforme protestante (Luther, Calvin) en réponse au commerce des indulgences (entre autres) & contre-réforme. Raphaël - L’école d’Athènes, 1508-1512
  • 5. L’humanisme (renaissance) Intérêt pour l’Homme et le Monde, pensée réactionnaire face à l’Eglise, ses choix politiques et à l’attitude de certains membres du clergé (cf. indulgences), mais pas le christianisme. (Il y eu des savants dans le clergé aussi ! Et des penseurs qui analysent les textes bibliques et critiquent l’Eglise bien avant la renaissance : ex. Université de Paris créée au XIIIe s. : « comment articuler la raison et la foi ? ») Révolution copernicienne (pas si nouvelle : l’héliocentrisme est une hypothèse antique), nombreuses autres avancées scientifiques. Ecriture de plus en plus souvent dans la langue du royaume / de la république plutôt qu’en latin, enseignement un peu plus accessible à tous. Diffusion du savoir à une plus grande échelle : imprimerie, routes commerciales plus nombreuses et temps de transport plus rapide… Art de l’antiquité et au-delà ! Peinture, sculpture, musique… Portraits plus fréquents. Quelques noms : Pétrarque, Erasme, Rabelais, Montaigne (XVIe siècle). (Plus ancien : Thomas d’Aquin, XIIIe siècle) Florence
  • 6. L’humanisme (Lumières) Période : 1715-1789. Epoque de changements économiques (capitalisme) et bourgeoisie de plus en plus riche et puissante (l’aristocratie le reste surtout dans les régimes parlementaires). Valeurs affichées : liberté (émancipation des pouvoirs en place et fin des privilèges accordés au clergé et à la noblesse), universalisme (humains supérieurs aux autres créatures grâce à la raison et la parole), raison (opposition aux croyances). Kant (1784) : « Les Lumières, c’est la sortie de l’homme hors de l’état de tutelle dont il est lui-même responsable. L’état de tutelle est l’incapacité de se servir de son entendement sans la conduite d’un autre. » Souvent déistes ou athées (matérialisme), et anticléricaux. Encyclopédistes (sous l’impulsion de Diderot et D’Alembert), échanges épistolaires, rencontres dans des salons, académies, loges… Finalités concrètes : indépendance américaine (appuyée par la France) en 1776, révolution française et constitution (1791), ~un siècle après la monarchie parlementaire en Angleterre. Quelques noms : Montesquieu, Voltaire, Diderot, Condorcet, Rousseau, Locke, Franklin… Lemonnier - Le Salon de Mme Geoffrin (avec Diderot, d’Alembert, Montesquieu…), 1812
  • 7. L’humanisme (aujourd’hui) Académie française (dictionnaire de 2011) : « doctrine, attitude philosophique, mouvement de pensée qui prend l’Homme pour fin et valeur suprême, qui vise à l’épanouissement de la personne humaine et au respect de sa dignité » Emancipation du dogme religieux : déisme, agnosticisme, athéisme. Séparation des Eglises et de l’Etat (1905), laïcité. Progrès scientifiques et technologiques comme moyens d’émancipation, de bonheur, de démocratie… mais aussi d’aliénation (usines du début du XXe, marketing et psychologie comportementale, management agressif…) Libéralisme (social, politique, économique) : aspirations démocratiques, féminisme, tolérance (des individualités, des cultures, des ethnies…), pacifisme, etc. vs pouvoirs (économiques et politiques), marchés, violences, performance… Accès à l’information et au savoir (bibliothèques, écoles, web…) vs fractures et accessibilité, idéologies, manipulation…  Des oppositions, des tensions, des questions. « Les temps modernes » (1936) - C. Chaplin
  • 9. Le numérique Analogique vs Numérique Informatique, électronique et télécommunications (notamment Internet le Web) : ensemble de technologies d’information et de communication (hardware et software). Le numérique : « une technique comme à l’époque le livre, l’imprimé […]. La technique ne crée pas le changement, c’est son application sociale qui nous intéresse […] c’est les utilisateurs […]. L’application de la technique découle de ce que les utilisateurs en font […] » (Y. Théorêt) Une culture informationnelle / de l’information, des pratiques (formelles et informelles), des connaissances/compétences, un accès au savoir, un moyen de lien social inédit… une véritable culture, une nouvelle civilisation (Doueihi) Aujourd’hui, questions vives sur : l’intelligence artificielle, le transhumanisme, l’Homme augmenté, l’Internet des objets…  Pose des questions économiques, sociales, sociétales, politiques, éthiques…
  • 10. Humanisme numérique Toute cette partie concerne exclusivement les discours de M. Doueihi. Les références de pages proviennent de : Doueihi, M. (2011) Pour un humanisme numérique. Seuil.
  • 11. Humanisme numérique L’humanisme numérique est : « […] le résultat d’une convergence entre notre héritage culturel complexe et une technique devenue un lieu de sociabilité sans précédent [et] qui, au lieu de simplement renouer l’antique et l’actuel, redistribue les concepts, les catégories et les objets, comme les comportements et les pratiques […] » (p. 9) « C’est la manière dont les disciplines lettrées de l’humanisme classique ont reçu et sont en partie façonnées par le numérique, tant dans leur manière de produire le savoir, que dans leur aptitude à le partager et le transmettre. [...] le premier humaniste numérique n’est autre qu’Alan Turing. Quand on lit son texte fondateur de 1950 MIND, on est tout de suite frappé par l’importance accordée aux sciences humaines. » (La République des Livres, 2016 : Interview de M. Doueihi) « Pourquoi un humanisme numérique ? Tout simplement parce que le numérique est une culture nouvelle, qui, comme toute nouvelle culture, interroge nos certitudes et nos vérités, en mettant en place de nouveaux critères et de nouveaux repères. Ce sont ces repères et ces critères qui sont les objets premiers de l’humanisme numérique. » (p. 55) Milad Doueihi
  • 12. Humanisme numérique 4e révolution humaniste (d’après C. Lévi-Strauss pour les trois premiers) –pp. 34-35 : 1. Humanisme de la renaissance, aristocratique (retour aux savoirs antiques) 2. Humanisme du XIXe siècle, exotique et bourgeois (découverte des cultures orientales et asiatiques) 3. Humanisme du XXe siècle, démocratique (« fait appel à la totalité des sociétés humaines pour élaborer une connaissance globale de l’homme » - Lévi-Strauss, 1954) 4. Humanisme numérique : convertit les trois premiers à sa façon, du côté du patrimoine et de l’Histoire, de l’espace urbain et du retour des pratiques du corps. Milad Doueihi
  • 13. Technique vs humanité ? Invite à sortir de l’opposition technique vs humanité (pp. 46-48), des « discours de la peur souvent évoqués par les médias classiques quand il s’agit de discuter du numérique (vol d’identité, pédophilie, etc.) » (p. 48) qui relèvent d’un conflit, perçu comme inévitable par certains, entre culture et technique, homme et machine.  passer d’informatique (technique) à numérique (pratiques, valeurs, accessibilité des savoirs, échanges, créativité, etc.)  passer de la technique à la civilisation, c’est-à-dire un changement social profond (p. 49).  Tout au long de son essai, M. Doueihi prend comme paradigme pour présenter l’humanisme numérique la convergence (et non pas l’opposition), entre des notions du passé et leur réalité aujourd’hui dans le numérique. Milad Doueihi
  • 14. Le « triomphe de l’hybride » Le numérique est le « triomphe de l’hybride » : « hybridation de notre espace habitable [(domotique, mobilité, écrans dans la ville, espaces physiques et virtuels hybridés, frontière intime/extime, géolocalisation, rapprochement de cultures géographiquement distantes, « globalisation », changement d’échelle, lieux de stockage du savoir…)], de nos modes de communication, de nos représentations identitaires et de nos valeurs […] » (p. 49), « La culture numérique […] est une forme inédite de la maîtrise de la mémoire. De la mémoire individuelle comme de la mémoire collective. Elle ne cesse […] de nous faire miroiter des promesses d’archives sans limites, des archives sans oubli. » (p. 151)  critique sur une vision fantasmée de la mémoire numérique (aucun oubli) en opposition à la mémoire humaine (failles).  Or, « la culture numérique […] nous [fait] croire que la mémoire est l’équivalent de l’accès à des données ou synonyme d’une forme de disponibilité de l’information » (p. 152) Milad Doueihi
  • 15. Religion et numérique « la religion comme le numérique sont tous deux des techniques de la médiation et de la communication qui, chacune à sa manière, modifient les rapports entre les individus et la collectivité et mettent en place une nouvelle dimension éthique capable d’influencer et de façonner les actions et les comportements. […] le numérique […] façonn[e], tout comme la religion, le lien social, et, ce faisant, apport[e] un changement. Mieux encore, la nature même des plates-formes numériques intériorise des valeurs déterminantes qui sont d’ores et déjà des choix politiques (transparence, responsabilité dans l’échange et le dialogue, primauté de la libre circulation de l’information et des opinions, etc.). […] L’engagement des hackers pour des causes multiples (économiques, politiques et sociales) ne fait qu’accentuer et étendre ce passage à ce qui est sans doute une nouvelle forme de civilisation, la civilisation numérique » (pp. 41-42)
  • 16. Rapport à l’espace Le rapport à l’espace et la place du corps (« hybride, partagé entre le réel et le virtuel » –p. 18, cf. tactile, voix…). Domotique, mobilité, écrans dans la ville, espaces physiques et virtuels hybridés, frontière intime/extime, géolocalisation, rapprochement de cultures géographiquement distantes, « globalisation », changement d’échelle, réalité augmentée (hybridation virtuel et réel), mondes virtuels, lieux de stockage du savoir… Sur ce dernier point : concerne à la fois les espaces de savoirs (en ligne et collaboratifs notamment) et les moyens d’accès (classification, recherche…), le libre accès, l’archivage et la mémoire, ce que l’on conserve et ce qui se perd (« anthologisation »), l’hypertextualité… « Le navigateur, paradigme de l’interface, redessine nos interfaces à l’information, aux dispositifs et à la dynamique de leur production, transmission et partage » (p. 136) : en effet, on passe par le navigateur dans la quasi-totalité de nos actions sur le web, y compris l’accès au savoir. Le corps : tactile, voix, biométrie, géolocalisation… Universum, C. Flammarion, gravure sur bois, Paris 1888.
  • 17. L’amitié numérique « L’amitié numérique », à la base des réseaux sociaux : « la notion d’amitié, simplifiée et transformée en agent constitutif de la sociabilité numérique » (p. 39), organise les relations entre les Hommes. L’échange voire la rencontre se font en ligne, et « sont de plus en plus centralisés [(quelques plateformes ont le monopole)], malgré les apparences d’une diversité » (p. 62) « L’amitié traditionnelle est restreinte […]. Elle est caractérisée par la rareté. Dans le monde numérique, […] tout le système est conçu pour étendre et élargir la relation d’amitié à tout réseau. » (p. 63) Et partant, de sortir de l’amitié intime pour passer à une forme d’amitié publique… d’autant plus qu’elle se base notamment sur la popularité (likes, etc.). « L’amitié numérique » consacre le lien et le partage (y compris de ses amis via les recommandations). Image de soi mise en avant, forgeant pour partie l’identité numérique. Le lien quasi-permanent avec les réseaux sociaux (mobilité) : un moyen d’éviter la solitude ? Universum, C. Flammarion, gravure sur bois, Paris 1888.
  • 18. L’anthologie à l’ère numérique L’économie de l’information : de la rareté (antiquité) à une économie de la surabondance (numérique), en passant par un entre-deux (imprimerie)  retour aux anthologies (populaires ou savantes –p. 111), notamment via les ontologies. « Le numérique s'accompagne d'un métissage de l'écrit, de l'image, des formes de communication. […] La fragmentation de l'écrit s'est généralisée [(ex. Twitter)] […] l'anthologisation […] renoue avec une tradition ancestrale : toute la littérature de la sagesse antique a été transmise par fragments, car les copies étaient rares et difficilement accessibles. D'où le recours aux anthologies de morceaux choisis les plus intéressants. Aujourd'hui, l'information est si pléthorique que nous sommes obligés de renouer […] avec la manière de faire des Anciens […]. L'humanisme numérique permet de rappeler cet héritage tout en accueillant de nouvelles formes culturelles.» Entretien - La Croix (2012) Cette époque « inaugure la renaissance du lecteur » (p. 111), notamment en tant qu’auteur d’anthologies, de méthodes de classement (cf. par ex. la folksonomie). Dimension communautaire (et donc identitaire) de la curation (p. 125-126). Universum, C. Flammarion, gravure sur bois, Paris 1888.Les sciences et les arts dans la Grèce antique (Fondation hellénique, CIUP)
  • 19. Quelques points à retenir (D’après les écrits & interviews de M. Doueihi) • Le numérique, quatrième humanisme : modifie les trois premiers et introduit de nouvelles perspectives socio-politiques (notamment). • Idéal de transparence et de partage, transdisciplinaire, transgénérationnel… outil démocratique mais aussi de surveillance et de censure. • Change notre rapport au monde : à l’espace, au savoir, à nous- même (individu) et au groupe (communauté), à la société et à son organisation, à la culture… • Numérique : « triomphe de l’hybride », pour aller au-delà des discours opposant technique et humanité (par ex. sur des sujets comme les IA) • En somme : le numérique ne nous fait pas renoncer au passé (notamment à ce qui a été conservé de l’antiquité et remodelé au travers des « trois humanismes »), il nous invite à l’hybridation et nous donne des conditions inédites de faire société. Universum, C. Flammarion, gravure sur bois, Paris 1888.Raphael : L’école d’Athènes (1509-1511)
  • 20. Une vision plus nuancée D’après l’ouvrage de Guy Vallancien (chirurgien, membre de l’académie nationale de médecine, pionnier de la robotique chirurgicale, professeur d’urologie à Paris-Descartes) : Vallancien, G. (2017). Homo artificialis. Plaidoyer pour un humanisme numérique. Michalon.
  • 21. Les robots : gains et pertes La téléchirurgie (opérer à distance) grâce à des bras articulés… et bientôt des robots autonomes (pour des opérations simples et programmables) : « le rôle du chirurgien se bornera à dessiner le volume à traiter puis à superviser le bon déroulement de l’acte sans agir lui-même […]. A terme, la manipulation sera effectuée par un infirmier spécialisé devenu ingénieur opérateur ». (pp. 31-32)  Dialectique du maître et de l’esclave (Hegel) ? « Le Human Super Robot de Toyota est capable de tirer les rideaux de la chambre du malade, de ramasser les objets tombés du lit, d’apporter au patient alité une bouteille d’eau, un repas ou des médicaments. » (p. 46)  Quelle place à l’empathie, aux sentiments ? « des drones militaires furtifs sont capables de déclencher eux-mêmes le feu sur leur cible présélectionnée et reconnue sans l’aval d’une décision de commandement humain » (p. 48)  Quelle place pour la responsabilité ? L’erreur ? Comment réagit le robot face à un enfant ? Universum, C. Flammarion, gravure sur bois, Paris 1888.Raphael : L’école d’Athènes (1509-1511)
  • 22. Intelligence artificielle « A l’occasion d’une réception, je me trouve dans un hall au milieu d’une foule bruyante. Importuné par une personne qui me pose des questions incongrues, je dis à mon robot personnel qui m’accompagne : ‘’Ce type me gonfle, fasse qu’il se taise !’’ » (p. 56) Les difficultés : • Sélectionner la voix du Maître face aux autres voix • Sélectionner les sons correspondant à des mots • Comprendre la phrase : • « Type », « TIP » ? • « Fasse », « face » ? • « Taise », « thèse » ? • « Gonfle » : mon Maître n’a pas enflé ?! « Comment donc pourrions-nous créer cette intelligence globale qui nous fait être humain, puisque nous-mêmes ignorons comment nous fonctionnons ? » Des difficultés aujourd’hui, mais à terme ? Universum, C. Flammarion, gravure sur bois, Paris 1888.Raphael : L’école d’Athènes (1509-1511)A.I. Artifical Intelligence (film, 2001)
  • 23. Intelligence artificielle : Watson Exemple d’une IA : Watson (IBM), lancée en 2006 Gagne le jeu télévisé Jeopardy! face à deux champions en 2011… … mais surtout, depuis 2012, IBM s’emploie à le rendre capable de réaliser certaines tâches, du fait de sa capacité à comprendre le langage naturel : • Traiter des quantités massives de textes pour proposer des synthèses (nécessite un « éducateur » pour lui apprendre) • Accompagner les médecins pour proposer un ensemble de diagnostics possibles suite à l’étude de l’anamnèse du patient (quelle place pour l’instinct ? Y a-t-il une perte de connaissance ?) • Trier des e-mails dans une grosse entreprise selon leur importance pour faciliter le travail des employés • Trouver les données les plus intéressantes pour des avocats • … Watson est vendu à des entreprises et adapté au cas par cas. IBM l’affiche comme un moyen d’augmenter l’intelligence humaine (et non la remplacer). Universum, C. Flammarion, gravure sur bois, Paris 1888.Raphael : L’école d’Athènes (1509-1511)Watson (IBM)
  • 24. La relation médiatisée « Nos neurones ont besoin de la présence physique des autres et d’une mise en relation empathique avec eux. Les SMS, tweets, Instagram et autres Facebook […] sont un pis-aller insuffisant nous exposant à terme à de sérieuses difficultés relationnelles. Au moindre échange émotionnel, les rencontres avec autrui provoquent une cascade de réactions dans les circuits neuronaux. Au moindre sourire échangé, y compris avec une personne anonyme, le cerveau entre en résonance. » (p. 66)  Altérité, empathie… Perturbées ? Différentes ? Mises à mal ? Her (film, 2013)
  • 25. Transhumanisme Améliorer la condition humaine, l’augmenter (parfois aussi « réparer »), tant sur le plan physique (muscles, ossature, exosquelette…) que cognitif (stimulation, rapidité…) Pose des questions : • Eugénisme et sélection sociale (économique) ? • La performance à tout prix ? • Transformer l’humain, jusqu’où, à quel prix ? • La quête de l’immortalité : aujourd’hui, recherche sur la vie un peu plus longue (régénération des cellules, etc.) et l’augmentation pour préserver le corps (remplacement d’organes, etc.) & « sauvegarde » d’un individu dans une entité non biologique (ce qui relève encore du fantasme) • Pour ce sujet comme les précédents, se pose la question de la technique échappant au contrôle de l’Homme (Jacques Ellul) La transformation de l’humain = une nouvelle humanité, une (des) nouvelle(s) civilisation(s)… Exemple de l’étude de cas de (l’utopique) immortalité : la vie ne serait plus du tout la même ! Deus Ex 2
  • 27. Exercice 1 • Par groupe de 3 • Recherches (1h) et présentation orale (5 min par groupe =~ 30 min) • Quelle place pour (penser) l’humanisme numérique dans le secteur… • … de la santé • … de la politique • … de l’éducation • … de l’information-documentation • … de l’entreprise • … de la défense (armée) • économique • … autre, au choix
  • 28. Exercice 2 • Par groupe de 3. • Problématique, plan, idées type CAPES (composition) à partir du texte de M. Doueihi suivant • Vous vous interrogerez sur l’humanisme à l’ère numérique • En ligne : https://www.cairn.info/revue-communication-et-langages1-2011-1-page-3.htm « On est confronté actuellement aux usages et aux outils numériques qui sont en train de façonner la production, l’évaluation, la réception et la transmission de l’activité culturelle. Dans cette perspective, le défi des Digital Humanities ne se limite pas exclusivement à surmonter les obstacles (importants) représentés par l’héritage de la culture de l’imprimé et du livre dans le cadre de l’environnement numérique émergent, mais dans l’acte d’imaginer et de créer de nouveaux outils et de mettre en place de nouvelles pratiques qui correspondent mieux à la nature de l’objet et à l’environnement numériques. Un défi donc qui transformera les Digital Humanities en un humanisme numérique qui réfléchit sur l’épistémologie de la dynamique historique entre les outils et les pratiques et la transformation des objets : leur matérialité en mutation, leur transmission dans les nouveaux formats, leur réception dans le cadre des nouvelles plateformes. Et surtout, en tout cas pour moi, la nouvelle digital literacy, le savoir-lire et savoir-écrire associé à cette nouvelle République des lettres marquée par la particularité de la production et de la circulation des idées, des expertises émergentes et des documents souvent perçus comme problématiques. Un humanisme numérique, donc, un peu à la manière de Vico, pour qui la méthode de l’étude et de l’analyse s’inspire directement de ses objets. »