SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  59
LA GESTION DE CLASSE
À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE
APPROCHES ET STRATÉGIES
2 53
VOTRE
ANIMATEUR
JEAN-LUC
TRUSSART
///
@JLTRUSSART@JLTRUSSART
Enseignant au secondaire
Conseiller pédagogique
EXPÉRIENCES
OBJECTIFS
DE L’ATELIER
EXPLORER LES
APPROCHES
DE GESTION DE CLASSE
DÉCOUVRIR MA DÉMARCHE POUR
ÉTABLIR
SES LIMITES
PARTAGER DES STRATÉGIES
POUR FAVORISER
L’ENGAGEMENT
DES ÉTUDIANTS
4 53
Ensemble des stratégies et comportements des enseignants visant à créer
un climat de classe propice à la socialisation, à l’autorégulation des
étudiants, ainsi qu’à leur engagement (sur les plans comportemental,
affectif et cognitif) dans des activités en lien avec les apprentissages du
cours plutôt que dans d’autres activités.
Source : Madona Moukhachen (2016)
DÉFINITION
GESTION DE CLASSE
5 53
Ensemble des stratégies et comportements des enseignants visant à créer
un climat de classe propice à la socialisation, à l’autorégulation des
étudiants, ainsi qu’à leur engagement (sur les plans comportemental,
affectif et cognitif) dans des activités en lien avec les apprentissages du
cours plutôt que dans d’autres activités.
Source : Madona Moukhachen (2016)
DÉFINITION
6 53
Ensemble des stratégies et comportements des enseignants visant à créer
un climat de classe propice à la socialisation, à l’autorégulation des
étudiants, ainsi qu’à leur engagement (sur les plans comportemental,
affectif et cognitif) dans des activités en lien avec les apprentissages du
cours plutôt que dans d’autres activités.
Source : Madona Moukhachen (2016)
DÉFINITION
7 53
Ensemble des stratégies et comportements des enseignants visant à créer
un climat de classe propice à la socialisation, à l’autorégulation des
étudiants, ainsi qu’à leur engagement (sur les plans comportemental,
affectif et cognitif) dans des activités en lien avec les apprentissages du
cours plutôt que dans d’autres activités.
Source : Madona Moukhachen (2016)
DÉFINITION
8 53
DÉFINITION
Ensemble des stratégies et comportements des enseignants visant à créer
un climat de classe propice à la socialisation, à l’autorégulation des
étudiants, ainsi qu’à leur engagement (sur les plans comportemental,
affectif et cognitif) dans des activités en lien avec les apprentissages du
cours plutôt que dans d’autres activités.
Source : Madona Moukhachen (2016)
9 53
L’INTÉGRATION
DES TIC
///
10 53
LA GESTION DE CLASSE
À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE
1. VARIER SES APPROCHES
11 53
INTÉGRER LE NUMÉRIQUE À SA GESTION DE CLASSE :
LE MODÈLE TPACK
12 53
6 APPROCHES
DE GESTION DE CLASSE
EXPLORATOIRE AUTORITAIREPERMISSIVE
COMPORTE-
MENTALISTE
COLLABORATIVE ANTICIPATIVE
Inspiré de Chouinard et Weber
13 53
DÉMARCHE
DÉFINIR
L’APPROCHE
IDENTIFIER
SES AVANTAGES
ET SES LIMITES
PRÉSENTER
DES STRATÉGIES
ET DES OUTILS
14 53
Consignes
Pendant la présentation…
• Cochez les approches et les stratégies de gestion de classe
que vous utilisez en classe.
Surlignez les approches et les stratégies à expérimenter.
EXPLORATOIRE
• Imiter les pratiques de collègues ou d’écrits
sur le sujet
• Procéder par essai et erreur
AVANTAGES/// LIMITES///
• Offre de multiples pistes de solution.
• Ne nécessite pas de s’appuyersur une
théoriede l’apprentissageen particulier.
• Ne garantitpas le succès de la démarche
ni sa répétition à long terme.
• Besoin d’assurer la cohérence avec votre
réalitéet vos objectifs
EXPLORATOIRE
Profweb
S’INSPIRER DE
SES COLLÈGUES
CDC, Pédagogie collégiale,
PAREA, AQPC, Performa, etc.
S’APPUYER SUR
LA RECHERCHE
Journées pédagogiques, APOP
ÉCHANGER
SUR LE SUJET
STRATÉGIES///
PERMISSIVE
• Favoriser l’autonomie et la libre expression des
étudiants.
• Intervenirle moins possible dans le processus de
gestion de classe.
AVANTAGES/// LIMITES///
• Cohérente avec l’objectif de développer une
autonomieaux études collégiales.
• Permet de consacrer votre tempsau contenu
des cours plutôt qu’à la supervision des
comportementsindividuels.
• Ne garantit pas que les étudiantssont
réellement disposés à apprendre.
• Peut faire apparaître des iniquités
entre les étudiants.
PERMISSIVE
SCHÉMATISER
SES ATTENTES
DÉFINIR SON
SYSTÈME DE VALEURS
STRATÉGIES///
Droits vs privilèges
AUTORITAIRE
• Définir des règlesstrictespour encadrer le
comportement des étudiants.
• Prévoir des sanctionspour punir les écarts.
AVANTAGES/// LIMITES///
• Ne nécessite pas de grande concertation.
• Permet d’énoncer vos attentesenvers les
étudiantset de les responsabiliser.
• N’incite pas les étudiants à développer leur
autonomie.
• Complexité d’assurer la cohérencede l’ensemble
des règles établies.
• Certainespratiques peuvent être perçues comme
humiliantespar les étudiants.
• Nécessite d’assurer la cohérence de vos
règlementsavec celles de votre institution.
AUTORITAIRE
Espace web / Plan de cours
ÉTABLIR DES
RÈGLEMENTS DE
CLASSE
CONTRÔLER
L’ENVIRONNEMENT
TECHNOLOGIQUE
STRATÉGIES///
italcs
AUTORITAIRE
Espace web / Plan de cours
ÉTABLIR DES
RÈGLEMENTS DE
CLASSE
CONTRÔLER
L’ENVIRONNEMENT
TECHNOLOGIQUE
PRÉCISER SA
POSITION
STRATÉGIES///
italcs
Arbre décisionnel
Arbre décisionnel
COMPORTEMENTALISTE
• Encourager les étudiants à adopter des
comportements appropriés.
• Prévenir et régler les problèmes de comportement
AVANTAGES/// LIMITES///
• Peut avoir un effet positif sur leur motivation.
• Permet de créer un historiquede vos interventionsqui
pourra compléter le dossier scolaire de l’étudiant et
l’informer sur sa participation au cours.
• Certains étudiantspourraient trouver cette
approche infantilisante.
• La préparation et le suivi des étudiants peuvent
exiger du temps.
COMPORTEMENTALISTE
INTÉGRER DES
MÉCANISMES DE JEU
STRATÉGIES///
COMPORTEMENTALISTE
INTÉGRER DES
MÉCANISMES DE JEU
UTILISER LES
BADGES DE COMPÉTENCE
ÉTABLIR DES
ENTENTES AVEC L’ÉTUDIANT
STRATÉGIES///
COLLABORATIVE
• Partagerl’autoritéavec les étudiants.
• Assurer la cohésiondu groupe et la qualité de
la relationpédagogique.
AVANTAGES/// LIMITES///
• Favorise la participation des étudiants et leur solidarité.
• S’harmonise bien avec des pratiques pédagogiques actives.
• Permet d’établir une relationde partenariat avec vos
étudiants.
• Requiert de bien définirvos attentes au préalable.
• Les étudiants tendent parfois à être plus sévères
entre eux.
• Besoin de conserver un droit de veto.
COLLABORATIVE
Télévoteurs
SONDER
LES ÉTUDIANTS
METTRE EN PLACE
DES GROUPES D’ÉTUDES
RÉDIGER DES
DOCUMENTS COMMUNS
STRATÉGIES///
ANTICIPATIVE
• Proposer des activités d’apprentissage correspondantaux acquis,
aux besoins et aux champsd’intérêt des étudiants.
• Donner de l’importance au choix et au déroulement des activités
d’apprentissage.
AVANTAGES/// LIMITES///
• Limite les risques d’oubli de matériel ou de confusion par
rapport aux consignes
• Assure une transition fluide entre les activités.
• Permet de réfléchir à la cohésionentre les activités, les
objectifs pédagogiqueset les caractéristiquesde vos
étudiants.
• Nécessite du temps à mettre en place, valider,
expérimenter, et améliorer.
• Peut devenir une contrainte,
• Nécessite de garder toujours une flexibilité,
notammentpour la durée de certaines activités.
ANTICIPATIVE
PLANIFIER OU CONSULTER
DES SCÉNARIOS
STRATÉGIES///
ANTICIPATIVE
PLANIFIER OU CONSULTER
DES SCÉNARIOS
ÉLABORER UNE
PROGRAMMATION
STRATÉGIES///
36 53
6 APPROCHES
DE GESTION DE CLASSE
EXPLORATOIRE AUTORITAIREPERMISSIVE
COMPORTE-
MENTALISTE
COLLABORATIVE ANTICIPATIVE
Inspiré de Chouinard et Weber
37 53
LA GESTION DE CLASSE
À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE
2. ÉTABLIR SES LIMITES
8:55
38 53
1. ÉTABLIR SES RÈGLES
70%
DÉFINIR DES RÈGLES DE FONCTIONNEMENT
• Commencer la phrase par un verbe d’action
• Utiliser des formulationspositives pour instaurer un
climat de collaboration
• Viser l’établissement de contextesfavorables dans lequel
vous et vos étudiants êtes à l’aise
• Limiterle nombre de règlements pour faciliter la
mémorisationet leur application
Exemples
« Abaisser l’écran d’ordinateur lorsque l’enseignant parle
pour demeurer attentif aux explications » plutôt que
« N’utilisez pas votre ordinateur lors des explications ».
39 53
1. ÉTABLIR SES RÈGLES
70%
DÉFINIR DES RÈGLES DE FONCTIONNEMENT
• Commencer la phrase par un verbe d’action
• Utiliser des formulationspositives pour instaurer un
climat de collaboration
• Viser l’établissement de contextesfavorables dans lequel
vous et vos étudiants êtes à l’aise
• Limiterle nombre de règlements pour faciliter la
mémorisationet leur application
Exemples
« Utilisez votre appareil mobile pour chercher et compléter
l’information présentéeen classe » plutôt que « Il est
interdit de jouer sur son téléphone pendant le cours ».
40 53
1. ÉTABLIR SES RÈGLES
70%
60%
30%
DÉFINIR DES RÈGLES DE FONCTIONNEMENT
DÉFINIR SES LIMITES PERSONNELLES
RESPECTER VOS VALEURS PERSONNELLES
ET VOTRE APPROCHE PÉDAGOGIQUE
41 53
2. TROUVER SA ZONE DE CONFORT
70%
60%
DÉFINIR ZONE DE TOLÉRANCE
RÉDUIRE LES ÉCARTS
• Enseignement explicite
• Rencontres individuelles ou en sous-groupes
• Système d’émulation-récompenses
42 53
2. TROUVER SA ZONE DE CONFORT
70%
60%
30%
DÉFINIR ZONE DE TOLÉRANCE
RÉDUIRE LES ÉCARTS
DÉTERMINER LA GRADATION
ET LES SANCTIONS
43 53
2. TROUVER SA ZONE DE CONFORT
30%
DÉTERMINER LA GRADATION
ET LES SANCTIONS
Conséquences logiques
Les conséquences logiques sont connues d’avance;
elles ne sont pas décidées de façon arbitraire (...).
Elles ont un lien direct avec la situation problème et
ont une visée éducative de réparation.
Source : Commission scolaire des Samares
44 53
Pour encadrer les activités pédagogiques, la plupart des cégeps se sont
dotés de règlements en matière de comportement étudiant.
Par exemple, le Règlement no 7 relatif aux conditions de vie et au
fonctionnement du Cégep régional de Lanaudière prévoit à l’article 3.1.3
des sanctions pour toute personne qui « perturbe le bon fonctionnement
d’une activité d’apprentissage. »
Vous pouvez appuyer vos sanctions sur ce type de règlement ou les
règlements encadrant l’utilisation des outils informatiques.
EXPULSER UN ÉTUDIANT DE SA CLASSE?///
45 53
3. ÉVITER LE POINT DE RUPTURE
70%
60%
30%
BIEN ANALYSER LA SITUATION
RÉTABLIR LES PONTS
IDENTIFIER LES ZONES D’INFLUENCES
ET LES PISTES D’INTERVENTION
46 53
3. ÉVITER LE POINT DE RUPTURE
70%
60%
30%
RÉTABLIR LES PONTS
47 53
LA GESTION DE CLASSE
À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE
3. ENGAGER LES ÉTUDIANTS
48 53
L’engagement, mot fourre-tout, est le produit
de l’interaction d’un ensemble de traits ou
d’attributs de l’étudiant et de l’établissement
qu’il fréquente.
DÉFINITIONS
CAPRES (2015) Des pistes pour accroître la
persévérance et la réussite à l’enseignement
supérieur
///
49 53
Si généralement l’expression de l’engagement scolaire renvoie à
l’investissement des étudiants à l’école,
DÉFINITIONS
sont autant de dimensions auxquelles recourent les chercheurs pour
définir et mesurer l’engagement scolaire.
Le sentiment d’appartenance Les liens sociaux à l’école L’affiliation scolaire L’implication éducative
La qualité émotionnelle de
l’implication des élèves envers
leurs apprentissages
Isabelle ARCHAMBAULT (2006) Professeur adjointe,
École de Psychoéducation, Université de Montréal
///
50 53
SOURCE: ISABELLE ARCHAMBAULT (CHERCHEURE PRINCIPALE), UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL. L’ENGAGEMENT SCOLAIRE AU
SECONDAIRE : UNE APPROCHE CENTRÉE SUR LA PERSONNE. PROGRAMME ACTIONS CONCERTÉES. DANS LE CADRE DU
PROGRAMME « LA PERSÉVÉRANCE ET LA RÉUSSITE SCOLAIRES RÉSULTATS DE RECHERCHE »
Comportementale
• les conduites disciplinaires
• la participation dans les
activités sociales et
parascolaires
Affective
• l’attrait pour l’école
• la perception de
l’utilité des matières
• le sentiment
d’appartenance
envers l’école
Cognitive
• l’investissement dans
les apprentissages
• les stratégies utilisées
pour apprendre
(l’autorégulation)
DIMENSIONS DE
L’ENGAGEMENT
SCOLAIRE
///
51 53
En demandant aux étudiants de s’impliquer intellectuellement dans leurs apprentissages.
En demandant aux étudiants de s’impliquer émotionnellement dans leurs apprentissages.
En demandant aux étudiants de s’impliquer de manière active dans les cours par des activités.
En s’assurant que la matière enseignée et les activités sont significatives pour les étudiants.
En s’assurant que la matière enseignée et les activités sont liées à leurs propres aspirations.
En créant un climat propice à l’apprentissage en classe.
En créant un environnement propice à l’apprentissage au Cégep.
STRATÉGIES POUR ENGAGER LES ÉTUDIANTS///
52 53
• Regroupez-vous en équipe de 6 personnes
• Partagez des exemples de différentes stratégies favorisant
l’engagement des étudiants à partir
– de votre propre pratique
– de la pratique de vos collègues.
ACTIVITÉ D’ÉCHANGE///
53 53
STRATÉGIE
POUR ENGAGER
LES ÉTUDIANTS
EXEMPLE DANS
VOTRE PRATIQUE
EXEMPLE DE
PRATIQUES DE
VOS COLLÈGUES
1. En demandant aux
étudiants de
s’impliquer
intellectuellement
dans leurs
apprentissages.
Faire des liens
avec l’actualité
Apporte des
objets insolites
54 53
STRATÉGIE
POUR ENGAGER
LES ÉTUDIANTS
EXEMPLE DANS
VOTRE PRATIQUE
EXEMPLE DE
PRATIQUES DE
VOS COLLÈGUES
1. En demandant aux
étudiants de
s’impliquer
intellectuellement
dans leurs
apprentissages.
Faire des liens
avec l’actualité
Apporte des
objets insolites
55 53
STRATÉGIE
POUR ENGAGER
LES ÉTUDIANTS
EXEMPLE DANS
VOTRE PRATIQUE
EXEMPLE DE
PRATIQUES DE
VOS COLLÈGUES
1. En demandant aux
étudiants de
s’impliquer
intellectuellement
dans leurs
apprentissages.
Faire des liens
avec l’actualité
Apporter des
objets insolites
56 53
PARTAGEZ
UNE
PRATIQUE INSPIRANTE
SYNTHÈSE///
57 53
RÉFLÉCHIE
DIVERSIFÉE
SOUPLE ENGAGEANTE
FLEXIBLE
///
COHÉRENTE
EN
SOMME
58 53
• Enseignants, Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption
• L’équipe de Profweb
– Caroline Villeneuve, éditrice, Profweb
– Andréanne Turgeon, éditrice, Profweb
– Guillaume Vachon, intégrateur web, Profweb
REMERCIEMENTS///
59 53
MERCI
twitter.com/JLTrussart linked.in/in/JLTrussart

Contenu connexe

Tendances

Ingéniérie de la Foad
Ingéniérie de la FoadIngéniérie de la Foad
Ingéniérie de la Foad
Clerquin Sarah
 
Les theories de l-apprentissage.ppt
Les theories de l-apprentissage.pptLes theories de l-apprentissage.ppt
Les theories de l-apprentissage.ppt
HananeTounsi2
 
Organiser et animer des sequences d’apprentissage
Organiser et animer des sequences d’apprentissageOrganiser et animer des sequences d’apprentissage
Organiser et animer des sequences d’apprentissage
davidlahore
 
Qu'est l'ingénierie pédagogique?
Qu'est l'ingénierie pédagogique?Qu'est l'ingénierie pédagogique?
Qu'est l'ingénierie pédagogique?
fberaud
 

Tendances (20)

Les différentes méthodes pédagogiques
Les différentes méthodes pédagogiquesLes différentes méthodes pédagogiques
Les différentes méthodes pédagogiques
 
Ingéniérie de la Foad
Ingéniérie de la FoadIngéniérie de la Foad
Ingéniérie de la Foad
 
Activité addie
Activité   addieActivité   addie
Activité addie
 
Les 4 principales méthodes pédagogiques en formation
Les 4 principales méthodes pédagogiques en formation Les 4 principales méthodes pédagogiques en formation
Les 4 principales méthodes pédagogiques en formation
 
La compétence
La compétenceLa compétence
La compétence
 
Cours de didactique
Cours de didactiqueCours de didactique
Cours de didactique
 
Les theories de l-apprentissage.ppt
Les theories de l-apprentissage.pptLes theories de l-apprentissage.ppt
Les theories de l-apprentissage.ppt
 
l'animation pédagogique
l'animation pédagogiquel'animation pédagogique
l'animation pédagogique
 
CCIMP Le management Intergénérationnel
CCIMP Le management IntergénérationnelCCIMP Le management Intergénérationnel
CCIMP Le management Intergénérationnel
 
Jeu d'apprentissage et théories didactiques
Jeu d'apprentissage et théories didactiquesJeu d'apprentissage et théories didactiques
Jeu d'apprentissage et théories didactiques
 
L'INNOVATION, UN PROCESSUS D'APPRENTISSAGE À DIFFÉRENTES ÉCHELLES ET DANS ...
L'INNOVATION, UN PROCESSUS D'APPRENTISSAGE À DIFFÉRENTES ÉCHELLES ET DANS ...L'INNOVATION, UN PROCESSUS D'APPRENTISSAGE À DIFFÉRENTES ÉCHELLES ET DANS ...
L'INNOVATION, UN PROCESSUS D'APPRENTISSAGE À DIFFÉRENTES ÉCHELLES ET DANS ...
 
Manuel de formation des formateurs
Manuel de formation des formateursManuel de formation des formateurs
Manuel de formation des formateurs
 
La Didactique
La DidactiqueLa Didactique
La Didactique
 
Organiser et animer des sequences d’apprentissage
Organiser et animer des sequences d’apprentissageOrganiser et animer des sequences d’apprentissage
Organiser et animer des sequences d’apprentissage
 
Evaluation De La Qualité De La Formation Partie1
Evaluation De La Qualité De La Formation Partie1Evaluation De La Qualité De La Formation Partie1
Evaluation De La Qualité De La Formation Partie1
 
Cours TICE
Cours TICECours TICE
Cours TICE
 
Les méthodes et techniques pédagogiques
Les méthodes et techniques pédagogiquesLes méthodes et techniques pédagogiques
Les méthodes et techniques pédagogiques
 
Qu'est l'ingénierie pédagogique?
Qu'est l'ingénierie pédagogique?Qu'est l'ingénierie pédagogique?
Qu'est l'ingénierie pédagogique?
 
Enseigner et apprendre à l’ère numérique : Défis, enjeux, conditions et limites
Enseigner et apprendre  à l’ère numérique : Défis, enjeux, conditions et limitesEnseigner et apprendre  à l’ère numérique : Défis, enjeux, conditions et limites
Enseigner et apprendre à l’ère numérique : Défis, enjeux, conditions et limites
 
Comparaison des Methodes "actives" et "traditionnelles" avec le modèle IMAIP
Comparaison des Methodes "actives" et "traditionnelles" avec le modèle IMAIPComparaison des Methodes "actives" et "traditionnelles" avec le modèle IMAIP
Comparaison des Methodes "actives" et "traditionnelles" avec le modèle IMAIP
 

Similaire à La gestion de classe à l'ère du numérique

Cafipemf
CafipemfCafipemf
Cafipemf
bguigaz
 
Profil des étudiants et stratégies pédagogiques
Profil des étudiants et stratégies pédagogiquesProfil des étudiants et stratégies pédagogiques
Profil des étudiants et stratégies pédagogiques
Jean-Luc Trussart
 
Pres Saint-Louis
Pres Saint-LouisPres Saint-Louis
Pres Saint-Louis
DFIE Lyon
 
Pres St Louis Pasie
Pres St Louis PasiePres St Louis Pasie
Pres St Louis Pasie
DFIE Lyon
 

Similaire à La gestion de classe à l'ère du numérique (20)

Les interventions tutorales facilitant l'autonomie et la collaboration des ap...
Les interventions tutorales facilitant l'autonomie et la collaboration des ap...Les interventions tutorales facilitant l'autonomie et la collaboration des ap...
Les interventions tutorales facilitant l'autonomie et la collaboration des ap...
 
Homework1
Homework1Homework1
Homework1
 
Cadre du plan action 2013 2014
Cadre du plan action 2013 2014Cadre du plan action 2013 2014
Cadre du plan action 2013 2014
 
Webinaires AUF ENS-Luang Prabang Laos
Webinaires AUF ENS-Luang Prabang LaosWebinaires AUF ENS-Luang Prabang Laos
Webinaires AUF ENS-Luang Prabang Laos
 
Cafipemf
CafipemfCafipemf
Cafipemf
 
Profil des étudiants et stratégies pédagogiques
Profil des étudiants et stratégies pédagogiquesProfil des étudiants et stratégies pédagogiques
Profil des étudiants et stratégies pédagogiques
 
FORMATION FORMATEURS MODULE.ppt
FORMATION FORMATEURS MODULE.pptFORMATION FORMATEURS MODULE.ppt
FORMATION FORMATEURS MODULE.ppt
 
Exemples d'affiches présentées lors des séances de communications affichées d...
Exemples d'affiches présentées lors des séances de communications affichées d...Exemples d'affiches présentées lors des séances de communications affichées d...
Exemples d'affiches présentées lors des séances de communications affichées d...
 
Préparer et rédiger des scénarios d’interactivité à intégrer dans son cours
Préparer et rédiger des scénarios d’interactivité à intégrer dans son coursPréparer et rédiger des scénarios d’interactivité à intégrer dans son cours
Préparer et rédiger des scénarios d’interactivité à intégrer dans son cours
 
ingénierie pédagogique GERLACH AND ELY.pdf
ingénierie pédagogique GERLACH AND ELY.pdfingénierie pédagogique GERLACH AND ELY.pdf
ingénierie pédagogique GERLACH AND ELY.pdf
 
Flipped classroom, vers une pédagogie inversée
Flipped classroom, vers une pédagogie inverséeFlipped classroom, vers une pédagogie inversée
Flipped classroom, vers une pédagogie inversée
 
Animer un enseignement interactif
Animer un enseignement interactifAnimer un enseignement interactif
Animer un enseignement interactif
 
Pres Saint-Louis
Pres Saint-LouisPres Saint-Louis
Pres Saint-Louis
 
Méthodes et postures didactiques de l'enseignement de contenus non linguistiques
Méthodes et postures didactiques de l'enseignement de contenus non linguistiquesMéthodes et postures didactiques de l'enseignement de contenus non linguistiques
Méthodes et postures didactiques de l'enseignement de contenus non linguistiques
 
Flipped Classroom, vers une pédagogie inversée
Flipped Classroom, vers une pédagogie inverséeFlipped Classroom, vers une pédagogie inversée
Flipped Classroom, vers une pédagogie inversée
 
MTU pdf.pdf
MTU pdf.pdfMTU pdf.pdf
MTU pdf.pdf
 
Pres St Louis Pasie
Pres St Louis PasiePres St Louis Pasie
Pres St Louis Pasie
 
Presentation hoyek-fsedu-original
Presentation   hoyek-fsedu-originalPresentation   hoyek-fsedu-original
Presentation hoyek-fsedu-original
 
Comment enseigner à l'Université?
Comment enseigner à l'Université?Comment enseigner à l'Université?
Comment enseigner à l'Université?
 
strategies_apprentissage_presentation.pptx
strategies_apprentissage_presentation.pptxstrategies_apprentissage_presentation.pptx
strategies_apprentissage_presentation.pptx
 

Plus de Jean-Luc Trussart

Conception universelle de l'apprentissage
Conception universelle de l'apprentissageConception universelle de l'apprentissage
Conception universelle de l'apprentissage
Jean-Luc Trussart
 
Outil de scénarisation de cours
Outil de scénarisation de coursOutil de scénarisation de cours
Outil de scénarisation de cours
Jean-Luc Trussart
 
Litteratie numérique: impacts pédagogiques
Litteratie numérique: impacts pédagogiquesLitteratie numérique: impacts pédagogiques
Litteratie numérique: impacts pédagogiques
Jean-Luc Trussart
 
Plan de cours et plans cadres
Plan de cours et plans cadresPlan de cours et plans cadres
Plan de cours et plans cadres
Jean-Luc Trussart
 
Usages pédagogiques des télévoteurs (document de travail)
Usages pédagogiques des télévoteurs (document de travail)Usages pédagogiques des télévoteurs (document de travail)
Usages pédagogiques des télévoteurs (document de travail)
Jean-Luc Trussart
 
Les principales fonctions de LÉA
Les principales fonctions de LÉALes principales fonctions de LÉA
Les principales fonctions de LÉA
Jean-Luc Trussart
 
Différenciation pedagogique
Différenciation pedagogiqueDifférenciation pedagogique
Différenciation pedagogique
Jean-Luc Trussart
 
Réseaux sociaux : Applications pédagogiques
Réseaux sociaux : Applications pédagogiquesRéseaux sociaux : Applications pédagogiques
Réseaux sociaux : Applications pédagogiques
Jean-Luc Trussart
 
Plagiat : Détection et prévention
Plagiat : Détection et préventionPlagiat : Détection et prévention
Plagiat : Détection et prévention
Jean-Luc Trussart
 
Diaporamas et outils de présentation
Diaporamas et outils de présentationDiaporamas et outils de présentation
Diaporamas et outils de présentation
Jean-Luc Trussart
 

Plus de Jean-Luc Trussart (19)

Gestion de-classe-démarche-accompagnement
Gestion de-classe-démarche-accompagnementGestion de-classe-démarche-accompagnement
Gestion de-classe-démarche-accompagnement
 
Encourager le respect de la propriété intellectuelle
Encourager le respect de la propriété intellectuelleEncourager le respect de la propriété intellectuelle
Encourager le respect de la propriété intellectuelle
 
Mettre en oeuvre une approche programme mobilisante
Mettre en oeuvre une approche programme mobilisanteMettre en oeuvre une approche programme mobilisante
Mettre en oeuvre une approche programme mobilisante
 
L'évaluation des apprentissages et l'apprentissage actif - Colloque de AQPC 2014
L'évaluation des apprentissages et l'apprentissage actif - Colloque de AQPC 2014L'évaluation des apprentissages et l'apprentissage actif - Colloque de AQPC 2014
L'évaluation des apprentissages et l'apprentissage actif - Colloque de AQPC 2014
 
Conception universelle de l'apprentissage
Conception universelle de l'apprentissageConception universelle de l'apprentissage
Conception universelle de l'apprentissage
 
Mobiles en classe
Mobiles en classeMobiles en classe
Mobiles en classe
 
Classe inversée
Classe inverséeClasse inversée
Classe inversée
 
Outil de scénarisation de cours
Outil de scénarisation de coursOutil de scénarisation de cours
Outil de scénarisation de cours
 
Litteratie numérique: impacts pédagogiques
Litteratie numérique: impacts pédagogiquesLitteratie numérique: impacts pédagogiques
Litteratie numérique: impacts pédagogiques
 
Prise de notes 2.0
Prise de notes 2.0Prise de notes 2.0
Prise de notes 2.0
 
Plan de cours et plans cadres
Plan de cours et plans cadresPlan de cours et plans cadres
Plan de cours et plans cadres
 
Usages pédagogiques des télévoteurs (document de travail)
Usages pédagogiques des télévoteurs (document de travail)Usages pédagogiques des télévoteurs (document de travail)
Usages pédagogiques des télévoteurs (document de travail)
 
Taxonomie couleur2
Taxonomie couleur2Taxonomie couleur2
Taxonomie couleur2
 
Les principales fonctions de LÉA
Les principales fonctions de LÉALes principales fonctions de LÉA
Les principales fonctions de LÉA
 
La correction numérique
La correction numériqueLa correction numérique
La correction numérique
 
Différenciation pedagogique
Différenciation pedagogiqueDifférenciation pedagogique
Différenciation pedagogique
 
Réseaux sociaux : Applications pédagogiques
Réseaux sociaux : Applications pédagogiquesRéseaux sociaux : Applications pédagogiques
Réseaux sociaux : Applications pédagogiques
 
Plagiat : Détection et prévention
Plagiat : Détection et préventionPlagiat : Détection et prévention
Plagiat : Détection et prévention
 
Diaporamas et outils de présentation
Diaporamas et outils de présentationDiaporamas et outils de présentation
Diaporamas et outils de présentation
 

Dernier

Dernier (12)

Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.pptFormation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptx
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
 
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptxTraitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
 

La gestion de classe à l'ère du numérique

  • 1. LA GESTION DE CLASSE À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE APPROCHES ET STRATÉGIES
  • 3. OBJECTIFS DE L’ATELIER EXPLORER LES APPROCHES DE GESTION DE CLASSE DÉCOUVRIR MA DÉMARCHE POUR ÉTABLIR SES LIMITES PARTAGER DES STRATÉGIES POUR FAVORISER L’ENGAGEMENT DES ÉTUDIANTS
  • 4. 4 53 Ensemble des stratégies et comportements des enseignants visant à créer un climat de classe propice à la socialisation, à l’autorégulation des étudiants, ainsi qu’à leur engagement (sur les plans comportemental, affectif et cognitif) dans des activités en lien avec les apprentissages du cours plutôt que dans d’autres activités. Source : Madona Moukhachen (2016) DÉFINITION GESTION DE CLASSE
  • 5. 5 53 Ensemble des stratégies et comportements des enseignants visant à créer un climat de classe propice à la socialisation, à l’autorégulation des étudiants, ainsi qu’à leur engagement (sur les plans comportemental, affectif et cognitif) dans des activités en lien avec les apprentissages du cours plutôt que dans d’autres activités. Source : Madona Moukhachen (2016) DÉFINITION
  • 6. 6 53 Ensemble des stratégies et comportements des enseignants visant à créer un climat de classe propice à la socialisation, à l’autorégulation des étudiants, ainsi qu’à leur engagement (sur les plans comportemental, affectif et cognitif) dans des activités en lien avec les apprentissages du cours plutôt que dans d’autres activités. Source : Madona Moukhachen (2016) DÉFINITION
  • 7. 7 53 Ensemble des stratégies et comportements des enseignants visant à créer un climat de classe propice à la socialisation, à l’autorégulation des étudiants, ainsi qu’à leur engagement (sur les plans comportemental, affectif et cognitif) dans des activités en lien avec les apprentissages du cours plutôt que dans d’autres activités. Source : Madona Moukhachen (2016) DÉFINITION
  • 8. 8 53 DÉFINITION Ensemble des stratégies et comportements des enseignants visant à créer un climat de classe propice à la socialisation, à l’autorégulation des étudiants, ainsi qu’à leur engagement (sur les plans comportemental, affectif et cognitif) dans des activités en lien avec les apprentissages du cours plutôt que dans d’autres activités. Source : Madona Moukhachen (2016)
  • 10. 10 53 LA GESTION DE CLASSE À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE 1. VARIER SES APPROCHES
  • 11. 11 53 INTÉGRER LE NUMÉRIQUE À SA GESTION DE CLASSE : LE MODÈLE TPACK
  • 12. 12 53 6 APPROCHES DE GESTION DE CLASSE EXPLORATOIRE AUTORITAIREPERMISSIVE COMPORTE- MENTALISTE COLLABORATIVE ANTICIPATIVE Inspiré de Chouinard et Weber
  • 13. 13 53 DÉMARCHE DÉFINIR L’APPROCHE IDENTIFIER SES AVANTAGES ET SES LIMITES PRÉSENTER DES STRATÉGIES ET DES OUTILS
  • 14. 14 53 Consignes Pendant la présentation… • Cochez les approches et les stratégies de gestion de classe que vous utilisez en classe. Surlignez les approches et les stratégies à expérimenter.
  • 15. EXPLORATOIRE • Imiter les pratiques de collègues ou d’écrits sur le sujet • Procéder par essai et erreur AVANTAGES/// LIMITES/// • Offre de multiples pistes de solution. • Ne nécessite pas de s’appuyersur une théoriede l’apprentissageen particulier. • Ne garantitpas le succès de la démarche ni sa répétition à long terme. • Besoin d’assurer la cohérence avec votre réalitéet vos objectifs
  • 16. EXPLORATOIRE Profweb S’INSPIRER DE SES COLLÈGUES CDC, Pédagogie collégiale, PAREA, AQPC, Performa, etc. S’APPUYER SUR LA RECHERCHE Journées pédagogiques, APOP ÉCHANGER SUR LE SUJET STRATÉGIES///
  • 17. PERMISSIVE • Favoriser l’autonomie et la libre expression des étudiants. • Intervenirle moins possible dans le processus de gestion de classe. AVANTAGES/// LIMITES/// • Cohérente avec l’objectif de développer une autonomieaux études collégiales. • Permet de consacrer votre tempsau contenu des cours plutôt qu’à la supervision des comportementsindividuels. • Ne garantit pas que les étudiantssont réellement disposés à apprendre. • Peut faire apparaître des iniquités entre les étudiants.
  • 18. PERMISSIVE SCHÉMATISER SES ATTENTES DÉFINIR SON SYSTÈME DE VALEURS STRATÉGIES/// Droits vs privilèges
  • 19. AUTORITAIRE • Définir des règlesstrictespour encadrer le comportement des étudiants. • Prévoir des sanctionspour punir les écarts. AVANTAGES/// LIMITES/// • Ne nécessite pas de grande concertation. • Permet d’énoncer vos attentesenvers les étudiantset de les responsabiliser. • N’incite pas les étudiants à développer leur autonomie. • Complexité d’assurer la cohérencede l’ensemble des règles établies. • Certainespratiques peuvent être perçues comme humiliantespar les étudiants. • Nécessite d’assurer la cohérence de vos règlementsavec celles de votre institution.
  • 20. AUTORITAIRE Espace web / Plan de cours ÉTABLIR DES RÈGLEMENTS DE CLASSE CONTRÔLER L’ENVIRONNEMENT TECHNOLOGIQUE STRATÉGIES/// italcs
  • 21.
  • 22. AUTORITAIRE Espace web / Plan de cours ÉTABLIR DES RÈGLEMENTS DE CLASSE CONTRÔLER L’ENVIRONNEMENT TECHNOLOGIQUE PRÉCISER SA POSITION STRATÉGIES/// italcs Arbre décisionnel
  • 24. COMPORTEMENTALISTE • Encourager les étudiants à adopter des comportements appropriés. • Prévenir et régler les problèmes de comportement AVANTAGES/// LIMITES/// • Peut avoir un effet positif sur leur motivation. • Permet de créer un historiquede vos interventionsqui pourra compléter le dossier scolaire de l’étudiant et l’informer sur sa participation au cours. • Certains étudiantspourraient trouver cette approche infantilisante. • La préparation et le suivi des étudiants peuvent exiger du temps.
  • 26.
  • 27. COMPORTEMENTALISTE INTÉGRER DES MÉCANISMES DE JEU UTILISER LES BADGES DE COMPÉTENCE ÉTABLIR DES ENTENTES AVEC L’ÉTUDIANT STRATÉGIES///
  • 28.
  • 29. COLLABORATIVE • Partagerl’autoritéavec les étudiants. • Assurer la cohésiondu groupe et la qualité de la relationpédagogique. AVANTAGES/// LIMITES/// • Favorise la participation des étudiants et leur solidarité. • S’harmonise bien avec des pratiques pédagogiques actives. • Permet d’établir une relationde partenariat avec vos étudiants. • Requiert de bien définirvos attentes au préalable. • Les étudiants tendent parfois à être plus sévères entre eux. • Besoin de conserver un droit de veto.
  • 30. COLLABORATIVE Télévoteurs SONDER LES ÉTUDIANTS METTRE EN PLACE DES GROUPES D’ÉTUDES RÉDIGER DES DOCUMENTS COMMUNS STRATÉGIES///
  • 31. ANTICIPATIVE • Proposer des activités d’apprentissage correspondantaux acquis, aux besoins et aux champsd’intérêt des étudiants. • Donner de l’importance au choix et au déroulement des activités d’apprentissage. AVANTAGES/// LIMITES/// • Limite les risques d’oubli de matériel ou de confusion par rapport aux consignes • Assure une transition fluide entre les activités. • Permet de réfléchir à la cohésionentre les activités, les objectifs pédagogiqueset les caractéristiquesde vos étudiants. • Nécessite du temps à mettre en place, valider, expérimenter, et améliorer. • Peut devenir une contrainte, • Nécessite de garder toujours une flexibilité, notammentpour la durée de certaines activités.
  • 32. ANTICIPATIVE PLANIFIER OU CONSULTER DES SCÉNARIOS STRATÉGIES///
  • 33.
  • 34. ANTICIPATIVE PLANIFIER OU CONSULTER DES SCÉNARIOS ÉLABORER UNE PROGRAMMATION STRATÉGIES///
  • 35.
  • 36. 36 53 6 APPROCHES DE GESTION DE CLASSE EXPLORATOIRE AUTORITAIREPERMISSIVE COMPORTE- MENTALISTE COLLABORATIVE ANTICIPATIVE Inspiré de Chouinard et Weber
  • 37. 37 53 LA GESTION DE CLASSE À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE 2. ÉTABLIR SES LIMITES 8:55
  • 38. 38 53 1. ÉTABLIR SES RÈGLES 70% DÉFINIR DES RÈGLES DE FONCTIONNEMENT • Commencer la phrase par un verbe d’action • Utiliser des formulationspositives pour instaurer un climat de collaboration • Viser l’établissement de contextesfavorables dans lequel vous et vos étudiants êtes à l’aise • Limiterle nombre de règlements pour faciliter la mémorisationet leur application Exemples « Abaisser l’écran d’ordinateur lorsque l’enseignant parle pour demeurer attentif aux explications » plutôt que « N’utilisez pas votre ordinateur lors des explications ».
  • 39. 39 53 1. ÉTABLIR SES RÈGLES 70% DÉFINIR DES RÈGLES DE FONCTIONNEMENT • Commencer la phrase par un verbe d’action • Utiliser des formulationspositives pour instaurer un climat de collaboration • Viser l’établissement de contextesfavorables dans lequel vous et vos étudiants êtes à l’aise • Limiterle nombre de règlements pour faciliter la mémorisationet leur application Exemples « Utilisez votre appareil mobile pour chercher et compléter l’information présentéeen classe » plutôt que « Il est interdit de jouer sur son téléphone pendant le cours ».
  • 40. 40 53 1. ÉTABLIR SES RÈGLES 70% 60% 30% DÉFINIR DES RÈGLES DE FONCTIONNEMENT DÉFINIR SES LIMITES PERSONNELLES RESPECTER VOS VALEURS PERSONNELLES ET VOTRE APPROCHE PÉDAGOGIQUE
  • 41. 41 53 2. TROUVER SA ZONE DE CONFORT 70% 60% DÉFINIR ZONE DE TOLÉRANCE RÉDUIRE LES ÉCARTS • Enseignement explicite • Rencontres individuelles ou en sous-groupes • Système d’émulation-récompenses
  • 42. 42 53 2. TROUVER SA ZONE DE CONFORT 70% 60% 30% DÉFINIR ZONE DE TOLÉRANCE RÉDUIRE LES ÉCARTS DÉTERMINER LA GRADATION ET LES SANCTIONS
  • 43. 43 53 2. TROUVER SA ZONE DE CONFORT 30% DÉTERMINER LA GRADATION ET LES SANCTIONS Conséquences logiques Les conséquences logiques sont connues d’avance; elles ne sont pas décidées de façon arbitraire (...). Elles ont un lien direct avec la situation problème et ont une visée éducative de réparation. Source : Commission scolaire des Samares
  • 44. 44 53 Pour encadrer les activités pédagogiques, la plupart des cégeps se sont dotés de règlements en matière de comportement étudiant. Par exemple, le Règlement no 7 relatif aux conditions de vie et au fonctionnement du Cégep régional de Lanaudière prévoit à l’article 3.1.3 des sanctions pour toute personne qui « perturbe le bon fonctionnement d’une activité d’apprentissage. » Vous pouvez appuyer vos sanctions sur ce type de règlement ou les règlements encadrant l’utilisation des outils informatiques. EXPULSER UN ÉTUDIANT DE SA CLASSE?///
  • 45. 45 53 3. ÉVITER LE POINT DE RUPTURE 70% 60% 30% BIEN ANALYSER LA SITUATION RÉTABLIR LES PONTS IDENTIFIER LES ZONES D’INFLUENCES ET LES PISTES D’INTERVENTION
  • 46. 46 53 3. ÉVITER LE POINT DE RUPTURE 70% 60% 30% RÉTABLIR LES PONTS
  • 47. 47 53 LA GESTION DE CLASSE À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE 3. ENGAGER LES ÉTUDIANTS
  • 48. 48 53 L’engagement, mot fourre-tout, est le produit de l’interaction d’un ensemble de traits ou d’attributs de l’étudiant et de l’établissement qu’il fréquente. DÉFINITIONS CAPRES (2015) Des pistes pour accroître la persévérance et la réussite à l’enseignement supérieur ///
  • 49. 49 53 Si généralement l’expression de l’engagement scolaire renvoie à l’investissement des étudiants à l’école, DÉFINITIONS sont autant de dimensions auxquelles recourent les chercheurs pour définir et mesurer l’engagement scolaire. Le sentiment d’appartenance Les liens sociaux à l’école L’affiliation scolaire L’implication éducative La qualité émotionnelle de l’implication des élèves envers leurs apprentissages Isabelle ARCHAMBAULT (2006) Professeur adjointe, École de Psychoéducation, Université de Montréal ///
  • 50. 50 53 SOURCE: ISABELLE ARCHAMBAULT (CHERCHEURE PRINCIPALE), UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL. L’ENGAGEMENT SCOLAIRE AU SECONDAIRE : UNE APPROCHE CENTRÉE SUR LA PERSONNE. PROGRAMME ACTIONS CONCERTÉES. DANS LE CADRE DU PROGRAMME « LA PERSÉVÉRANCE ET LA RÉUSSITE SCOLAIRES RÉSULTATS DE RECHERCHE » Comportementale • les conduites disciplinaires • la participation dans les activités sociales et parascolaires Affective • l’attrait pour l’école • la perception de l’utilité des matières • le sentiment d’appartenance envers l’école Cognitive • l’investissement dans les apprentissages • les stratégies utilisées pour apprendre (l’autorégulation) DIMENSIONS DE L’ENGAGEMENT SCOLAIRE ///
  • 51. 51 53 En demandant aux étudiants de s’impliquer intellectuellement dans leurs apprentissages. En demandant aux étudiants de s’impliquer émotionnellement dans leurs apprentissages. En demandant aux étudiants de s’impliquer de manière active dans les cours par des activités. En s’assurant que la matière enseignée et les activités sont significatives pour les étudiants. En s’assurant que la matière enseignée et les activités sont liées à leurs propres aspirations. En créant un climat propice à l’apprentissage en classe. En créant un environnement propice à l’apprentissage au Cégep. STRATÉGIES POUR ENGAGER LES ÉTUDIANTS///
  • 52. 52 53 • Regroupez-vous en équipe de 6 personnes • Partagez des exemples de différentes stratégies favorisant l’engagement des étudiants à partir – de votre propre pratique – de la pratique de vos collègues. ACTIVITÉ D’ÉCHANGE///
  • 53. 53 53 STRATÉGIE POUR ENGAGER LES ÉTUDIANTS EXEMPLE DANS VOTRE PRATIQUE EXEMPLE DE PRATIQUES DE VOS COLLÈGUES 1. En demandant aux étudiants de s’impliquer intellectuellement dans leurs apprentissages. Faire des liens avec l’actualité Apporte des objets insolites
  • 54. 54 53 STRATÉGIE POUR ENGAGER LES ÉTUDIANTS EXEMPLE DANS VOTRE PRATIQUE EXEMPLE DE PRATIQUES DE VOS COLLÈGUES 1. En demandant aux étudiants de s’impliquer intellectuellement dans leurs apprentissages. Faire des liens avec l’actualité Apporte des objets insolites
  • 55. 55 53 STRATÉGIE POUR ENGAGER LES ÉTUDIANTS EXEMPLE DANS VOTRE PRATIQUE EXEMPLE DE PRATIQUES DE VOS COLLÈGUES 1. En demandant aux étudiants de s’impliquer intellectuellement dans leurs apprentissages. Faire des liens avec l’actualité Apporter des objets insolites
  • 58. 58 53 • Enseignants, Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption • L’équipe de Profweb – Caroline Villeneuve, éditrice, Profweb – Andréanne Turgeon, éditrice, Profweb – Guillaume Vachon, intégrateur web, Profweb REMERCIEMENTS///