Staphy youssef final

1 531 vues

Publié le

good

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 531
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
322
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Staphy youssef final

  1. 1. Staphylococcus aureus Réalisé par : DAOULATLI Youssef
  2. 2. Plan :I- Généralités: 1- Agent pathogène 2- Réservoir et transmission 3- Physiopathologie 4- Epidémiologie 5- Terrains à risquesII- Clinique: 1- Infections cutanéo-muqueuses 2- Bactériémie - Septicémie 3- Infections viscéralesII- Prophylaxie: 2
  3. 3. I- Généralités :1- Agent pathogène :• Famille des Micrococcaceae• Cocci (forme sphérique) G+, groupé en tétrade ou grappe de raisin• Capsulé, non sporulé, Immobile• Très résistant dans le milieu extérieur• Peu exigeant en culture 3
  4. 4. 2- Réservoir et transmission : a- Réservoir :• Principal réservoir = Homme (porteur sain (30%) ou malade)• Commensale de la peau et du naso ‐pharynx (+intestin, vagin, rectum).• Contamination des surfaces, air et eau = germe ubiquitaire
  5. 5. b- Transmission :• Transmission directe par des lésions ouvertes• Manuportée en milieu hospitalier (personnel)• Transmission indirecte par voie aérienne et les objets souillés (matériel…) 5
  6. 6. 3- Physiopathologie : Porte d’entrée cutanée par plaie minime ou un point de ponction.
  7. 7. a- Facteurs protégeant la bactérie de laphagocytose:Quatre vingt dix pour cent des souches cliniquesde S. aureus produisent une capsule composéed’exopolysaccharides. Les exopolysaccharidesainsi que la protéine A protègent la bactérie dela phagocytose favorisant ainsi l’extension del’infection. 7
  8. 8. b- Facteurs conduisant à l’extension del’infection ( lésions cellulaires :S. aureus produit plusieurs toxines ayant pour cible lesmembranes cellulaires. Ces toxines se fixent à descellules cibles et provoquent la formation de canauxmembranaires laissant passer les ions (pore-formingtoxins). 8
  9. 9. • Ces toxines agissant en synergie pour créer des pores dans les membranes cellulaires de différentes cellules eucaryotes. 9
  10. 10. c- Toxines :• Le syndrome de choc toxique staphylococcique est provoqué par la diffusion dans l’organisme de la toxine (TSST-1) et/ou des entérotoxine qui provoque :  une fièvre supérieure à 39°C  une hypotension artérielle,  La mortalité est de l’ordre de 10 %. 10
  11. 11. Effet de la toxine sur les neutrophile 11
  12. 12. 4- Epidémiologie : Les infections à staphylocoques sont ubiquitaires et peuvent se présenter sous forme dinfections communautaires ou surtout hospitalière. 12
  13. 13. 5- Terrains à risques : a- Communautaires :• Déficit immunitaires inné ou acquis• Rupture cutanée• Corps étranger (Gravillon, Prothèse)• Âge• Diabète sucré 13• Menstruations (Tampons)
  14. 14. b- Hospitaliers ( Nosocomial ) :• Acte chirurgical long• Prothèse• La transmission est essentiellement manu portée par le personnel soignant. 14
  15. 15. II- Clinique :1- Infections cutanéo-muqueuses : a- Infections dermiques:• Impétigo bulleux (mb et visage/enfant++)• Onyxis/peri‐onyxis, panaris 15
  16. 16. b- Infections du follicule pilo‐ sébacée :• Folliculite c’est une infection qui comprend le poil, la glande sébacée un muscle arrecteur(redresseur) 16
  17. 17. c- Infections sous cutanée (profond) :• Abcès, phlegmon (/tendon), cellulite orbitaire Photos d’un abcès 17
  18. 18. d- Infections des muqueuses :• Conjonctivite, [angine, sinusite, otite (infection des voies respiratoires ) Conjonctivite Photo d’une OMA à un stade avancé 18
  19. 19. e- Infections du Nez et du nourrisson :• Pemphigus épidémique• Autres Pemphigus chez le nourrisson 19
  20. 20. 2- Bactériémie – Septicémie : possible à tout âge, toujours graves 20
  21. 21. Formes communautaires (70%) porte d’entrée :• cutanée• ORL• dentaire• urinaire ou génitale• inconnue dans 30% des cas 21
  22. 22. Formes Hospitalières :• post‐chirurgie• En réanimation et chez les grands brulés• Prothèses, chambres• implantables 22
  23. 23. 3- Infections viscérales :a- Pleuro-Pulmonaire :• Pneumopathie avec abcès, nécrose et pneumothorax• Pneumopathie bulleuse chez l’enfant Pneumopathie 23
  24. 24. b- Uro-Génitale :• Infection urinaire sur sonde ou hématogène• Pyélonéphrite aiguë chez le diabétique• Abcès du rein et de la prostate Photo d ’une Pyélonéphrite 24
  25. 25. c- Neuro - Méningé :• Abcès cérébral via• Suppuration ORL,• Traumatique• Dissémination hématogène d’une endocardite 25 Abcès cérébral
  26. 26. III- Prophylaxie :La prophylaxie repose sur l’application des mesuresd’antisepsie et d’hygiène individuelle (traitementdes lésions pouvant représenter une porte d’entréeà des infections plus graves) et collective (luttecontre les infections dans les hôpitaux, surveillancedes cuisines). 26
  27. 27. 27
  28. 28. Le portage manuel est la base de latransmission directe interhumainedes souches notamment en milieuhospitalier. Les staphylocoquespeuvent coloniser les patients et lesmembres du personnel soignantayant un contact direct avec lespatients. 28
  29. 29. Merci pour votre attention

×