SlideShare une entreprise Scribd logo
Chapitre 7Chapitre 7
Les intermédiaires et lesLes intermédiaires et les
stratégies de commercialisationstratégies de commercialisation
Sommaire
• Les trois grands modes de distribution
• L’exportation directe
• L’exportation indirecte.
• L’exportation en partenariat
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
Objectifs d’apprentissage
• Établir la différence entre l’exportation directe et l’exportation
indirecte ;
• Comprendre que la représentation à l’étranger peut se faire de
différentes façons ;
• Savoir comment recruter un agent commercial ;
• Connaître les principes de base de la rémunération d’un agent
à commission ;
• Expliquer pourquoi une firme voudrait s’implanter seule dans
un marché cible ;
• Connaître le rôle des grossistes et leur mode de paiement ;
• Décrire le mode de fonctionnement des maisons de
commerce.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
7.1 Les trois grands modes de
distribution
Il existe trois grands modes de distribution. Afin
de déterminer le mode de distribution le plus
approprié pour elle, l’entreprise doit étudier les
caractéristiques de son marché cible.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
7.2 L’exportation directe
L’exportation directe, ou implantation sur le marché
étranger, signifie que l’exportateur contrôle l’ensemble de
la transaction commerciale avec l’acheteur étranger.
L’approche directe représente des risques
d’investissement parfois importants, mais ses trois
principaux avantages sont :
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
7.2 L’exportation directe
1. Un contrôle absolu sur tous les aspects de la mise en
marché.
2. Une augmentation des revenus donc une diminution
possible des prix aux clients.
3. Un contact direct avec les clients.
Une prospection et une vente plus complexes, plus
longues et plus coûteuses constituent les principaux
inconvénients de l’exportation directe. L’exportateur se
charge seul de l’acheminement de la marchandise chez le
client, assume seul le développement de marchés et prend
également seul tous les risques financiers liés aux
transactions avec l’étranger.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
7.2 L’exportation directe (suite)
L’exportation directe à distance
Le lien entre le siège social et l’entité hors pays est très
clair : cette dernière ne peut agir qu’en respectant
strictement les règles dictées par la société mère.
a) La vente directe à partir du siège social
Implique que la commercialisation et la distribution soient
entièrement dirigées et mises en œuvre par le personnel
situé au siège social.
b) Le représentant salarié
Une autre forme d’exportation fait appel à un représentant
salarié.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
7.2 L’exportation directe (suite)
c) L’agent commercial
L’agent peut être apparenté à un représentant local pour
l’exportateur et conclut généralement les ventes. Il
s’engage dans tous les secteurs d’activité, est lié par un
mandat au fournisseur. Il est payé de façon proportionnelle
au chiffre d’affaires qu’il réalise. Il permet à la direction du
manufacturier de contrôler sa force de vente, car il est en
fait un vendeur sur le terrain rattaché à l’entreprise et
n’entraîne pour l’entreprise que des coûts proportionnels
au chiffre d’affaires réalisé.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
7.2 L’exportation directe (suite)
L’exportation directe par implantation
a) Le bureau de représentation
Assurer une présence sur le marché local permet à
l’entreprise exportatrice de se doter d’une image locale.
Cependant, l’ouverture d’un tel bureau requiert des
ressources financières. L’établissement d’un bureau de
représentation n’est donc recommandé que si l’entreprise
possède une bonne expérience dans l’exportation et sur le
marché étranger cible et si le marché offre un potentiel de
vente important justifiant le coût d’implantation du bureau de
représentation.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
7.2 L’exportation directe (suite)
b) L’implantation directe à l’étranger
La filiale commerciale de la société multinationale est
autonome du point de vue de la gestion quotidienne, mais
fortement dépendante de la maison mère sur le plan
stratégique.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
7.2 L’exportation directe (suite)
La complexité de ce mode de distribution, le degré
d’investissement requis et le risque financier sont des freins à
ce type d’implantation à l’étranger. Il peut être approprié pour
les entreprises qui offrent une gamme complète de produits
sur un marché de consommation de masse.
Cette stratégie canalise normalement le temps et les
ressources d’une nouvelle division dans le pays cible,
laquelle prend en charge tous les maillons de la chaîne de
distribution.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
7.3 L’exportation indirecte
L’exportation directe par implantation
Au Québec, la PME type possède des moyens financiers
limités. Cette situation fait en sorte qu’elle décide souvent de
vendre ses produits à l’étranger en passant par des maisons
de commerce, des distributeurs ou des agents. Un
manufacturier québécois débutant dans l’exportation fait
ordinairement ses premières armes sur les marchés
limitrophes, comme certains États américains qui deviennent
une extension naturelle du marché québécois, à ces
différences près qu’il y a une frontière à traverser et une
monnaie différente.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
7.3 L’exportation indirecte
Par contre, un fabricant canadien qui veut développer des
marchés outre-mer fait face à de nombreuses embûches.
Dans un tel contexte, le recours à des intermédiaires qualifiés
devient un outil incontournable pour gérer les risques et
permet à la fois de surmonter les barrières entre entreprise et
clients étrangers, de partager les coûts, de pallier les
conséquences de son manque de connaissance du terrain et
d’adapter plus facilement son produit.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
7.3 L’exportation indirecte
La distance qui sépare le fournisseur de l’acheteur,
particulièrement grande dans le domaine international,
explique la présence d’intermédiaires. La tâche de ces
derniers est de rapprocher deux partenaires.
Il existe quatre types d’intermédiaires, suivant qu’ils
possèdent ou non la marchandise : les sociétés de gestion
export, les bureaux d’achat, les grossistes-distributeurs et les
maisons de commerce.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
7.3 L’exportation indirecte (suite)
La société de gestion export
La société de gestion export vise à faciliter l’exportation de
biens. La société prend charge de toutes les activités liées au
développement des marchés, à la commercialisation et aux
opérations, sans toutefois devenir propriétaire de la
marchandise vendue. Elle est rémunérée à commission.
Le bureau d’achat
Un bureau d’achat vise à faciliter l’importation de biens. Il est
dirigé par des professionnels du domaine. Au nom de la
société mère, le bureau d’achat effectue l’approvisionnement
de biens précis. Pour justifier la mise sur pied d’un bureau
d’achat, un certain volume d’affaires est requis.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
7.3 L’exportation indirecte (suite)
Le grossiste-distributeur
L’entreprise exportatrice peut vendre à un grossiste tout
comme l’entreprise importatrice peut s’approvisionner chez
ce dernier. Comme le fabricant, le grossiste doit s’engager
auprès de ses distributeurs étrangers, par exemple en
partageant les frais des campagnes publicitaires ou des
stands lors de participations conjointes à des foires
commerciales. Pour l’exportateur, il est avantageux d’opter
pour un distributeur étranger en ce sens que celui-ci
nécessite peu de formation de base, qu’il connaît son
marché, qu’il possède une clientèle bien établie et qu’il offre
le service après-vente.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
7.3 L’exportation indirecte (suite)
La maison de commerce
Les maisons de commerce constituent un outil de premier
choix pour aider les entreprises à percer de nouveaux
marchés.
Quatre sortes de sociétés exercent ce type d’activité :
1. Les anciennes sociétés de comptoirs
2. Les so–go– sho–sha japonais
3. Les sociétés de négoce international spécialisées par pays
4. Les sociétés de négoce international spécialisées par produit
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
7.3 L’exportation indirecte (suite)
La relation entre le producteur, la maison de
commerce et l’acheteur varie en fonction du rôle
joué par la maison de commerce. En effet, cette
dernière peut jouer le rôle d’un négociant « pur » ou
celui d’un agent commercial.
La maison de commerce assume les risques
associés aux transactions commerciales
Internationales, mais offre très peu de possibilités de
contrôle au fournisseur sur la façon dont son produit
sera positionné et commercialisé sur le marché
étranger.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
7.4 L’exportation en partenariat
Différentes stratégies de coopération peuvent être utilisées :
• Le groupement d’exportateurs : Un certain nombre
d’entreprises se dotent d’une infrastructure de travail
commune, et déterminent des objectifs et un plan d’action
communs.
• Le piggy-back ou portage : un petit exportateur (entreprise
portée) se greffe au réseau ou à une activité réalisée par une
autre entreprise (entreprise porteuse), habituellement plus
grande et mieux connue dans le marché visé.
• La franchise commerciale : Le franchiseur concède à un
franchisé le droit exclusif, sur une zone géographique définie,
d’utiliser certains droits de propriété industrielle.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
7.4 L’exportation en partenariat (suite)
• la coentreprise (joint venture) : Deux (ou de plusieurs)
entreprises ou entités investissent et créent une nouvelle
entité juridique distincte, ou achètent une entreprise dans le
marché cible.
• la licence (transfert de technologie) : Une entreprise d’un
pays (donneur de licence ou concédant) concède à une
entreprise située dans un autre pays (licencié) le droit
d’utiliser ou d’exploiter, pendant une durée limitée et sous
certaines conditions, un ou plusieurs droits de propriété
intellectuelle dont elle est titulaire sur un territoire défini.
• la sous-traitance : le manufacturier ne quitte pas son site de
production. Il cherche parfois simplement à réaliser un
contrat, sans penser à développer sa clientèle internationale.© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
Les avantages et les désavantages des
trois stratégies d’exportation
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
Les caractéristiques des principaux intermédiaires
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
Questions sur le chapitre
1. Quel mode de distribution entraîne les risques les plus
importants pour les exportateurs canadiens : l’exportation
directe ou l’exportation indirecte ? Pourquoi ?
2. Pour quelles raisons les PME manufacturières sont-elles
amenées à opter pour l’exportation indirecte?
3. En quoi l’exportation par l’entremise de maisons de commerce
n’est-elle pas réellement de l’exportation?
4. Quelles sont les caractéristiques du distributeur étranger?
5. Dans quels cas l’exportateur a-t-il intérêt à opter pour un agent
local?
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
Questions sur le chapitre (suite)
6. De quelle manière un exportateur peut-il trouver le meilleur
intermédiaire?
7. Quels sont les trois facteurs prioritaires que doivent considérer
les exportateurs avant de choisir une stratégie d’exportation
directe?
8. Du point de vue du client, pourquoi est-il souhaitable que le
fabricant assure une présence sur le marché local?
9. Quels critères la maison mère doit-elle considérer avant
d’investir dans une stratégie de réseau de points de vente?
10. Pourquoi l’implantation d’une filiale à l’étranger est-elle si
complexe?
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
Questions sur l’étude de cas
1. Décrivez les étapes suivies par Techplast et expliquez sa
stratégie de développement.
2. Quels sont les avantages de l’exportation directe pour cette
entreprise?
3. Techplast est maintenant une multinationale. Est-ce que toutes
les entreprises devraient suivre son exemple ? Pourquoi ?
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
Liens utiles
LES SITES INCONTOURNABLES
Affaires étrangères et Commerce international Canada, Trouver des
contacts qualifiés
www.deleguescommerciaux.gc.ca/fra/trouver-contacts-qualifies.jsp
Banque de développement du Canada, Questions et réponses sur la
distribution
www.bdc.ca/fr/business_tools/ask_professionnal/archives/distribution_marketin
g.htm
Fabricants et distributeurs du Québec
www.icriq.com
Industrie Canada, Répertoires d’entreprises
www.ic.gc.ca/eic/site/ic1.nsf/fra/h_00070.html
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.
Liens utiles
LES SITES À CONNAÎTRE
Librarian’s Internet Index, Portail de sites de diverses industries
www.lii.org/pub/topic/industries
Ministère du Développement économique, de l’Innovation et de
l’Exportation, Ententes avec un agent manufacturier, avec un détaillant
et avec un distributeur
www.mdeie.gouv.qc.ca/index.php?id=2842
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e
édition.

Contenu connexe

Tendances

Cours de marketing international (1)
Cours de marketing international (1)Cours de marketing international (1)
Cours de marketing international (1)
Nihal Bén
 
Marketing international
Marketing internationalMarketing international
Marketing international
sohaylaba
 
Transport international
Transport internationalTransport international
Transport international
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
Comment prospecter à l'international ?
Comment prospecter à l'international ?Comment prospecter à l'international ?
Comment prospecter à l'international ?
Kompass
 
Les stratégies marketing à l'international
Les stratégies marketing à l'internationalLes stratégies marketing à l'international
Les stratégies marketing à l'international
Mariem SELLAMI
 
Marketing international_ISCAE-csg-2005
Marketing international_ISCAE-csg-2005Marketing international_ISCAE-csg-2005
Marketing international_ISCAE-csg-2005
Ilyas Azzioui
 
Présentation ppt documents d'accompagnement export
Présentation ppt documents d'accompagnement exportPrésentation ppt documents d'accompagnement export
Présentation ppt documents d'accompagnement exportcciducher
 
Cours marketing international
Cours marketing internationalCours marketing international
Cours marketing international
BONAVENTURE GUILLAUM NGORAN
 
Diagnostic export
Diagnostic exportDiagnostic export
Diagnostic export
Ahmed Zani
 
Le mix marketing international
Le mix marketing internationalLe mix marketing international
Le mix marketing internationalImàn El
 
L’environnement du commerce international
L’environnement du commerce internationalL’environnement du commerce international
L’environnement du commerce international
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
Marketing international
Marketing internationalMarketing international
Marketing international
Philippe Dancause
 
Marketing international
Marketing internationalMarketing international
Marketing international
sadmaximus
 
Externalisation de la chaîne logistique
Externalisation de la chaîne logistiqueExternalisation de la chaîne logistique
Externalisation de la chaîne logistique
Hanae Guenouni
 
Rapport stage Problématique commerce international
Rapport stage Problématique commerce internationalRapport stage Problématique commerce international
Rapport stage Problématique commerce international
ElHassan Laachach
 
CONTRAT DE VENTE INTERNATIONALE - Modèle de Contrat et Exemple
CONTRAT DE VENTE INTERNATIONALE - Modèle de Contrat et ExempleCONTRAT DE VENTE INTERNATIONALE - Modèle de Contrat et Exemple
CONTRAT DE VENTE INTERNATIONALE - Modèle de Contrat et Exemple
Global Negotiator
 
L'approvisionnement, l'importation et les douanes
L'approvisionnement, l'importation et les douanesL'approvisionnement, l'importation et les douanes
L'approvisionnement, l'importation et les douanes
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
Séance annexe 5 segmentation, ciblage et positionnement à l'international
Séance annexe 5   segmentation, ciblage et positionnement à l'internationalSéance annexe 5   segmentation, ciblage et positionnement à l'international
Séance annexe 5 segmentation, ciblage et positionnement à l'international
Esteban Giner
 
La promotion des ventes
La promotion des ventesLa promotion des ventes
La promotion des ventesTaha Can
 

Tendances (20)

Cours de marketing international (1)
Cours de marketing international (1)Cours de marketing international (1)
Cours de marketing international (1)
 
Marketing international
Marketing internationalMarketing international
Marketing international
 
Transport international
Transport internationalTransport international
Transport international
 
Comment prospecter à l'international ?
Comment prospecter à l'international ?Comment prospecter à l'international ?
Comment prospecter à l'international ?
 
Les stratégies marketing à l'international
Les stratégies marketing à l'internationalLes stratégies marketing à l'international
Les stratégies marketing à l'international
 
Marketing international_ISCAE-csg-2005
Marketing international_ISCAE-csg-2005Marketing international_ISCAE-csg-2005
Marketing international_ISCAE-csg-2005
 
Présentation ppt documents d'accompagnement export
Présentation ppt documents d'accompagnement exportPrésentation ppt documents d'accompagnement export
Présentation ppt documents d'accompagnement export
 
Cours marketing international
Cours marketing internationalCours marketing international
Cours marketing international
 
Diagnostic export
Diagnostic exportDiagnostic export
Diagnostic export
 
Le mix marketing international
Le mix marketing internationalLe mix marketing international
Le mix marketing international
 
L’environnement du commerce international
L’environnement du commerce internationalL’environnement du commerce international
L’environnement du commerce international
 
Marketing international
Marketing internationalMarketing international
Marketing international
 
Marketing international
Marketing internationalMarketing international
Marketing international
 
Externalisation de la chaîne logistique
Externalisation de la chaîne logistiqueExternalisation de la chaîne logistique
Externalisation de la chaîne logistique
 
Marche de change
Marche de changeMarche de change
Marche de change
 
Rapport stage Problématique commerce international
Rapport stage Problématique commerce internationalRapport stage Problématique commerce international
Rapport stage Problématique commerce international
 
CONTRAT DE VENTE INTERNATIONALE - Modèle de Contrat et Exemple
CONTRAT DE VENTE INTERNATIONALE - Modèle de Contrat et ExempleCONTRAT DE VENTE INTERNATIONALE - Modèle de Contrat et Exemple
CONTRAT DE VENTE INTERNATIONALE - Modèle de Contrat et Exemple
 
L'approvisionnement, l'importation et les douanes
L'approvisionnement, l'importation et les douanesL'approvisionnement, l'importation et les douanes
L'approvisionnement, l'importation et les douanes
 
Séance annexe 5 segmentation, ciblage et positionnement à l'international
Séance annexe 5   segmentation, ciblage et positionnement à l'internationalSéance annexe 5   segmentation, ciblage et positionnement à l'international
Séance annexe 5 segmentation, ciblage et positionnement à l'international
 
La promotion des ventes
La promotion des ventesLa promotion des ventes
La promotion des ventes
 

En vedette

La préparation au commerce international
La préparation au commerce internationalLa préparation au commerce international
La préparation au commerce international
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
Bpifrance et le financement de l'immatériel
Bpifrance et le financement de l'immatérielBpifrance et le financement de l'immatériel
Bpifrance et le financement de l'immatériel
Bpifrance
 
Les technologies de l'information et leurs applications en commerce internati...
Les technologies de l'information et leurs applications en commerce internati...Les technologies de l'information et leurs applications en commerce internati...
Les technologies de l'information et leurs applications en commerce internati...
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
Structurer son offre innovante
Structurer son offre innovanteStructurer son offre innovante
Structurer son offre innovanteSebastien Chaillot
 
Securite international business - french
Securite international business - frenchSecurite international business - french
Securite international business - french
Bretagne Sud
 
Matrice de priorisation
Matrice de priorisation Matrice de priorisation
Matrice de priorisation
altruff35
 
Les assurances transports
Les assurances transportsLes assurances transports
Les assurances transportsBadr Banar
 
Les transports maritimes de marchandises
Les transports maritimes de marchandisesLes transports maritimes de marchandises
Les transports maritimes de marchandises
Xavier Monty
 
S 1 introduction au cours et à la logistique internationale
S 1   introduction au cours et à la logistique internationaleS 1   introduction au cours et à la logistique internationale
S 1 introduction au cours et à la logistique internationaleBobDurelle
 
Les incoterms : INternational COmmercial TERMS
Les incoterms : INternational COmmercial TERMSLes incoterms : INternational COmmercial TERMS
Les incoterms : INternational COmmercial TERMSNeedeo
 
40 Minutes on Business Model Innovation
40 Minutes on Business Model Innovation40 Minutes on Business Model Innovation
40 Minutes on Business Model Innovation
Alexander Osterwalder
 
How to write a business plan
How to write a business planHow to write a business plan
How to write a business plan
Tony Osime
 
Contrat de-transport-maritime-international
Contrat de-transport-maritime-internationalContrat de-transport-maritime-international
Contrat de-transport-maritime-internationalRabah HELAL
 
Innovation Strategy
Innovation StrategyInnovation Strategy
Innovation Strategy
Yodhia Antariksa
 
Logistique Internationale
Logistique InternationaleLogistique Internationale
Logistique Internationale
Hanae Guenouni
 

En vedette (20)

M11 gestion des risques et incoterms 2000
M11   gestion des risques et incoterms 2000M11   gestion des risques et incoterms 2000
M11 gestion des risques et incoterms 2000
 
La préparation au commerce international
La préparation au commerce internationalLa préparation au commerce international
La préparation au commerce international
 
Bpifrance et le financement de l'immatériel
Bpifrance et le financement de l'immatérielBpifrance et le financement de l'immatériel
Bpifrance et le financement de l'immatériel
 
Les technologies de l'information et leurs applications en commerce internati...
Les technologies de l'information et leurs applications en commerce internati...Les technologies de l'information et leurs applications en commerce internati...
Les technologies de l'information et leurs applications en commerce internati...
 
Structurer son offre innovante
Structurer son offre innovanteStructurer son offre innovante
Structurer son offre innovante
 
Securite international business - french
Securite international business - frenchSecurite international business - french
Securite international business - french
 
Matrice de priorisation
Matrice de priorisation Matrice de priorisation
Matrice de priorisation
 
Les assurances transports
Les assurances transportsLes assurances transports
Les assurances transports
 
Les moyens de paiement.
Les moyens de paiement.Les moyens de paiement.
Les moyens de paiement.
 
Les transports maritimes de marchandises
Les transports maritimes de marchandisesLes transports maritimes de marchandises
Les transports maritimes de marchandises
 
Incoterms
IncotermsIncoterms
Incoterms
 
S 1 introduction au cours et à la logistique internationale
S 1   introduction au cours et à la logistique internationaleS 1   introduction au cours et à la logistique internationale
S 1 introduction au cours et à la logistique internationale
 
Les incoterms : INternational COmmercial TERMS
Les incoterms : INternational COmmercial TERMSLes incoterms : INternational COmmercial TERMS
Les incoterms : INternational COmmercial TERMS
 
40 Minutes on Business Model Innovation
40 Minutes on Business Model Innovation40 Minutes on Business Model Innovation
40 Minutes on Business Model Innovation
 
M12 moyens de paiement
M12    moyens de paiementM12    moyens de paiement
M12 moyens de paiement
 
How to write a business plan
How to write a business planHow to write a business plan
How to write a business plan
 
Contrat de-transport-maritime-international
Contrat de-transport-maritime-internationalContrat de-transport-maritime-international
Contrat de-transport-maritime-international
 
Innovation Strategy
Innovation StrategyInnovation Strategy
Innovation Strategy
 
Logistique Internationale
Logistique InternationaleLogistique Internationale
Logistique Internationale
 
Distribution
DistributionDistribution
Distribution
 

Similaire à Les intermédiaires et les stratégies de commercialisation

Séance annexe 8 la politique de présence à l’étranger
Séance annexe 8   la politique de présence à l’étrangerSéance annexe 8   la politique de présence à l’étranger
Séance annexe 8 la politique de présence à l’étranger
Esteban Giner
 
Pourquoi et comment faire du commerce international
Pourquoi et comment faire du commerce internationalPourquoi et comment faire du commerce international
Pourquoi et comment faire du commerce international
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
chapitre1-110913063525--phpapp02 (1).ppt
chapitre1-110913063525--phpapp02 (1).pptchapitre1-110913063525--phpapp02 (1).ppt
chapitre1-110913063525--phpapp02 (1).ppt
widedbenmoussa2021
 
La gestion du service international
La gestion du service internationalLa gestion du service international
La gestion du service international
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
Cours-Techniques-de-vente-converti.pptx
Cours-Techniques-de-vente-converti.pptxCours-Techniques-de-vente-converti.pptx
Cours-Techniques-de-vente-converti.pptx
ZakariaBrigui1
 
Rapport stage SOFA Maroc
Rapport stage SOFA MarocRapport stage SOFA Maroc
Rapport stage SOFA Maroc
Idriss Bentananat
 
Stratégie commerciale internationale
Stratégie commerciale internationaleStratégie commerciale internationale
Stratégie commerciale internationale
khayatigalaxy
 
Cours_de_Marketing_International.pdf
Cours_de_Marketing_International.pdfCours_de_Marketing_International.pdf
Cours_de_Marketing_International.pdf
Ofzorztpzppztpz
 
Horizons International Exploration
Horizons  International ExplorationHorizons  International Exploration
Horizons International Exploration
guest216cc28
 
smaex
smaexsmaex
smaex
hmznjb
 
Prospection et des démarchages des entreprises etrangeres presentes au maroc ...
Prospection et des démarchages des entreprises etrangeres presentes au maroc ...Prospection et des démarchages des entreprises etrangeres presentes au maroc ...
Prospection et des démarchages des entreprises etrangeres presentes au maroc ...
Mamadou Diop
 
Le Commerce
Le CommerceLe Commerce
Le Commerce
guest2a382fe
 
2183_Marketing_Chap13.ppt marketing dans toutes ses facettes
2183_Marketing_Chap13.ppt marketing dans toutes ses facettes2183_Marketing_Chap13.ppt marketing dans toutes ses facettes
2183_Marketing_Chap13.ppt marketing dans toutes ses facettes
doss1kc
 
Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...
Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...
Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...
Bpifrance
 
How to expand internationally by BPI france
How to expand internationally by BPI franceHow to expand internationally by BPI france
How to expand internationally by BPI france
Gauthier SIX
 

Similaire à Les intermédiaires et les stratégies de commercialisation (20)

M8 couts et_negociationversion
M8 couts et_negociationversionM8 couts et_negociationversion
M8 couts et_negociationversion
 
Séance annexe 8 la politique de présence à l’étranger
Séance annexe 8   la politique de présence à l’étrangerSéance annexe 8   la politique de présence à l’étranger
Séance annexe 8 la politique de présence à l’étranger
 
Chapitre 1
Chapitre 1Chapitre 1
Chapitre 1
 
Pourquoi et comment faire du commerce international
Pourquoi et comment faire du commerce internationalPourquoi et comment faire du commerce international
Pourquoi et comment faire du commerce international
 
chapitre1-110913063525--phpapp02 (1).ppt
chapitre1-110913063525--phpapp02 (1).pptchapitre1-110913063525--phpapp02 (1).ppt
chapitre1-110913063525--phpapp02 (1).ppt
 
La gestion du service international
La gestion du service internationalLa gestion du service international
La gestion du service international
 
M9 les sci et les stratégies de prix
M9   les sci et les stratégies de prixM9   les sci et les stratégies de prix
M9 les sci et les stratégies de prix
 
Cours-Techniques-de-vente-converti.pptx
Cours-Techniques-de-vente-converti.pptxCours-Techniques-de-vente-converti.pptx
Cours-Techniques-de-vente-converti.pptx
 
Rapport stage SOFA Maroc
Rapport stage SOFA MarocRapport stage SOFA Maroc
Rapport stage SOFA Maroc
 
Stratégie commerciale internationale
Stratégie commerciale internationaleStratégie commerciale internationale
Stratégie commerciale internationale
 
Cours_de_Marketing_International.pdf
Cours_de_Marketing_International.pdfCours_de_Marketing_International.pdf
Cours_de_Marketing_International.pdf
 
Horizons International Exploration
Horizons  International ExplorationHorizons  International Exploration
Horizons International Exploration
 
smaex
smaexsmaex
smaex
 
Prospection et des démarchages des entreprises etrangeres presentes au maroc ...
Prospection et des démarchages des entreprises etrangeres presentes au maroc ...Prospection et des démarchages des entreprises etrangeres presentes au maroc ...
Prospection et des démarchages des entreprises etrangeres presentes au maroc ...
 
Le Commerce
Le CommerceLe Commerce
Le Commerce
 
pduc gilles guillot
pduc gilles guillotpduc gilles guillot
pduc gilles guillot
 
2183_Marketing_Chap13.ppt marketing dans toutes ses facettes
2183_Marketing_Chap13.ppt marketing dans toutes ses facettes2183_Marketing_Chap13.ppt marketing dans toutes ses facettes
2183_Marketing_Chap13.ppt marketing dans toutes ses facettes
 
Chapitre 3
Chapitre 3Chapitre 3
Chapitre 3
 
Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...
Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...
Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...
 
How to expand internationally by BPI france
How to expand internationally by BPI franceHow to expand internationally by BPI france
How to expand internationally by BPI france
 

Plus de Karl Miville de Chene EMBA PACI

Pas-a-pas a l'exportation - un guide pour le Mali
Pas-a-pas a l'exportation - un guide pour le MaliPas-a-pas a l'exportation - un guide pour le Mali
Pas-a-pas a l'exportation - un guide pour le Mali
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
An online presence in order to export with a digital strategy
An online presence in order to export with a digital strategyAn online presence in order to export with a digital strategy
An online presence in order to export with a digital strategy
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
Développer une présence en ligne en commerce extérieur
Développer une présence en ligne en commerce extérieurDévelopper une présence en ligne en commerce extérieur
Développer une présence en ligne en commerce extérieur
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
Pour debuter evaluer son potentiel export.pptx
Pour debuter evaluer son potentiel export.pptxPour debuter evaluer son potentiel export.pptx
Pour debuter evaluer son potentiel export.pptx
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
RÉPUBLIQUE DU CONGO - commerce extérieur.pptx
RÉPUBLIQUE DU CONGO - commerce extérieur.pptxRÉPUBLIQUE DU CONGO - commerce extérieur.pptx
RÉPUBLIQUE DU CONGO - commerce extérieur.pptx
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
Les sociétés de commerce internationales
Les sociétés de commerce internationalesLes sociétés de commerce internationales
Les sociétés de commerce internationales
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
Pas à-pas à l'exportation - mali
Pas à-pas à l'exportation - maliPas à-pas à l'exportation - mali
Pas à-pas à l'exportation - mali
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
Formation des formateurs 2021
Formation des formateurs 2021Formation des formateurs 2021
Formation des formateurs 2021
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
Education et ti
Education et tiEducation et ti
Pleins feux sur le marketing international
Pleins feux sur le marketing internationalPleins feux sur le marketing international
Pleins feux sur le marketing international
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
formation des formateurs en espagnol
formation des formateurs en espagnolformation des formateurs en espagnol
formation des formateurs en espagnol
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
La logistique et le transport
La logistique et le transportLa logistique et le transport
La logistique et le transport
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
Les outils financiers et les outils de gestion des risques
Les outils financiers et les outils de gestion des risquesLes outils financiers et les outils de gestion des risques
Les outils financiers et les outils de gestion des risques
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
Les aspects juridiques d'une transaction internationale
Les aspects juridiques d'une transaction internationaleLes aspects juridiques d'une transaction internationale
Les aspects juridiques d'une transaction internationale
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
La recherche, l'analyse et la sélection de marchés
La recherche, l'analyse et la sélection de marchésLa recherche, l'analyse et la sélection de marchés
La recherche, l'analyse et la sélection de marchés
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
La prospection et l'adaptation du produit
La prospection et l'adaptation du produitLa prospection et l'adaptation du produit
La prospection et l'adaptation du produit
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
Exportez aux USA
Exportez aux USAExportez aux USA
Guide d’exportation agro-alimentaire en Afrique
Guide d’exportation agro-alimentaire en AfriqueGuide d’exportation agro-alimentaire en Afrique
Guide d’exportation agro-alimentaire en Afrique
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
Education et technologie de l,information
Education et technologie de l,informationEducation et technologie de l,information
Education et technologie de l,information
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 

Plus de Karl Miville de Chene EMBA PACI (20)

Pas-a-pas a l'exportation - un guide pour le Mali
Pas-a-pas a l'exportation - un guide pour le MaliPas-a-pas a l'exportation - un guide pour le Mali
Pas-a-pas a l'exportation - un guide pour le Mali
 
An online presence in order to export with a digital strategy
An online presence in order to export with a digital strategyAn online presence in order to export with a digital strategy
An online presence in order to export with a digital strategy
 
Développer une présence en ligne en commerce extérieur
Développer une présence en ligne en commerce extérieurDévelopper une présence en ligne en commerce extérieur
Développer une présence en ligne en commerce extérieur
 
Pour debuter evaluer son potentiel export.pptx
Pour debuter evaluer son potentiel export.pptxPour debuter evaluer son potentiel export.pptx
Pour debuter evaluer son potentiel export.pptx
 
RÉPUBLIQUE DU CONGO - commerce extérieur.pptx
RÉPUBLIQUE DU CONGO - commerce extérieur.pptxRÉPUBLIQUE DU CONGO - commerce extérieur.pptx
RÉPUBLIQUE DU CONGO - commerce extérieur.pptx
 
Les sociétés de commerce internationales
Les sociétés de commerce internationalesLes sociétés de commerce internationales
Les sociétés de commerce internationales
 
Pas à-pas à l'exportation - mali
Pas à-pas à l'exportation - maliPas à-pas à l'exportation - mali
Pas à-pas à l'exportation - mali
 
Formation des formateurs 2021
Formation des formateurs 2021Formation des formateurs 2021
Formation des formateurs 2021
 
Education et ti
Education et tiEducation et ti
Education et ti
 
Incoterms 2020
Incoterms 2020 Incoterms 2020
Incoterms 2020
 
Pleins feux sur le marketing international
Pleins feux sur le marketing internationalPleins feux sur le marketing international
Pleins feux sur le marketing international
 
formation des formateurs en espagnol
formation des formateurs en espagnolformation des formateurs en espagnol
formation des formateurs en espagnol
 
La logistique et le transport
La logistique et le transportLa logistique et le transport
La logistique et le transport
 
Les outils financiers et les outils de gestion des risques
Les outils financiers et les outils de gestion des risquesLes outils financiers et les outils de gestion des risques
Les outils financiers et les outils de gestion des risques
 
Les aspects juridiques d'une transaction internationale
Les aspects juridiques d'une transaction internationaleLes aspects juridiques d'une transaction internationale
Les aspects juridiques d'une transaction internationale
 
La recherche, l'analyse et la sélection de marchés
La recherche, l'analyse et la sélection de marchésLa recherche, l'analyse et la sélection de marchés
La recherche, l'analyse et la sélection de marchés
 
La prospection et l'adaptation du produit
La prospection et l'adaptation du produitLa prospection et l'adaptation du produit
La prospection et l'adaptation du produit
 
Exportez aux USA
Exportez aux USAExportez aux USA
Exportez aux USA
 
Guide d’exportation agro-alimentaire en Afrique
Guide d’exportation agro-alimentaire en AfriqueGuide d’exportation agro-alimentaire en Afrique
Guide d’exportation agro-alimentaire en Afrique
 
Education et technologie de l,information
Education et technologie de l,informationEducation et technologie de l,information
Education et technologie de l,information
 

Dernier

Livre Blanc sur l'Intelligence économique, discipline endémique à la francoph...
Livre Blanc sur l'Intelligence économique, discipline endémique à la francoph...Livre Blanc sur l'Intelligence économique, discipline endémique à la francoph...
Livre Blanc sur l'Intelligence économique, discipline endémique à la francoph...
benj_2
 
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière SolidayPrésentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Soliday das Sonnensegel
 
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdfAnalyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Paperjam_redaction
 
FORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptx
FORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptxFORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptx
FORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptx
HervBriceKOYA
 
Agile Tour Genève 2024-Sully ou comment l'humain est plus fort que les frame...
Agile Tour Genève 2024-Sully ou comment l'humain est plus fort que les frame...Agile Tour Genève 2024-Sully ou comment l'humain est plus fort que les frame...
Agile Tour Genève 2024-Sully ou comment l'humain est plus fort que les frame...
Couthaïer FARFRA
 
Cours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptx
Cours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptxCours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptx
Cours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptx
HervBriceKOYA
 

Dernier (6)

Livre Blanc sur l'Intelligence économique, discipline endémique à la francoph...
Livre Blanc sur l'Intelligence économique, discipline endémique à la francoph...Livre Blanc sur l'Intelligence économique, discipline endémique à la francoph...
Livre Blanc sur l'Intelligence économique, discipline endémique à la francoph...
 
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière SolidayPrésentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
 
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdfAnalyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
 
FORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptx
FORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptxFORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptx
FORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptx
 
Agile Tour Genève 2024-Sully ou comment l'humain est plus fort que les frame...
Agile Tour Genève 2024-Sully ou comment l'humain est plus fort que les frame...Agile Tour Genève 2024-Sully ou comment l'humain est plus fort que les frame...
Agile Tour Genève 2024-Sully ou comment l'humain est plus fort que les frame...
 
Cours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptx
Cours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptxCours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptx
Cours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptx
 

Les intermédiaires et les stratégies de commercialisation

  • 1. Chapitre 7Chapitre 7 Les intermédiaires et lesLes intermédiaires et les stratégies de commercialisationstratégies de commercialisation
  • 2. Sommaire • Les trois grands modes de distribution • L’exportation directe • L’exportation indirecte. • L’exportation en partenariat © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 3. Objectifs d’apprentissage • Établir la différence entre l’exportation directe et l’exportation indirecte ; • Comprendre que la représentation à l’étranger peut se faire de différentes façons ; • Savoir comment recruter un agent commercial ; • Connaître les principes de base de la rémunération d’un agent à commission ; • Expliquer pourquoi une firme voudrait s’implanter seule dans un marché cible ; • Connaître le rôle des grossistes et leur mode de paiement ; • Décrire le mode de fonctionnement des maisons de commerce. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 4. 7.1 Les trois grands modes de distribution Il existe trois grands modes de distribution. Afin de déterminer le mode de distribution le plus approprié pour elle, l’entreprise doit étudier les caractéristiques de son marché cible. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 5. 7.2 L’exportation directe L’exportation directe, ou implantation sur le marché étranger, signifie que l’exportateur contrôle l’ensemble de la transaction commerciale avec l’acheteur étranger. L’approche directe représente des risques d’investissement parfois importants, mais ses trois principaux avantages sont : © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 6. 7.2 L’exportation directe 1. Un contrôle absolu sur tous les aspects de la mise en marché. 2. Une augmentation des revenus donc une diminution possible des prix aux clients. 3. Un contact direct avec les clients. Une prospection et une vente plus complexes, plus longues et plus coûteuses constituent les principaux inconvénients de l’exportation directe. L’exportateur se charge seul de l’acheminement de la marchandise chez le client, assume seul le développement de marchés et prend également seul tous les risques financiers liés aux transactions avec l’étranger. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 7. 7.2 L’exportation directe (suite) L’exportation directe à distance Le lien entre le siège social et l’entité hors pays est très clair : cette dernière ne peut agir qu’en respectant strictement les règles dictées par la société mère. a) La vente directe à partir du siège social Implique que la commercialisation et la distribution soient entièrement dirigées et mises en œuvre par le personnel situé au siège social. b) Le représentant salarié Une autre forme d’exportation fait appel à un représentant salarié. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 8. 7.2 L’exportation directe (suite) c) L’agent commercial L’agent peut être apparenté à un représentant local pour l’exportateur et conclut généralement les ventes. Il s’engage dans tous les secteurs d’activité, est lié par un mandat au fournisseur. Il est payé de façon proportionnelle au chiffre d’affaires qu’il réalise. Il permet à la direction du manufacturier de contrôler sa force de vente, car il est en fait un vendeur sur le terrain rattaché à l’entreprise et n’entraîne pour l’entreprise que des coûts proportionnels au chiffre d’affaires réalisé. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 9. 7.2 L’exportation directe (suite) L’exportation directe par implantation a) Le bureau de représentation Assurer une présence sur le marché local permet à l’entreprise exportatrice de se doter d’une image locale. Cependant, l’ouverture d’un tel bureau requiert des ressources financières. L’établissement d’un bureau de représentation n’est donc recommandé que si l’entreprise possède une bonne expérience dans l’exportation et sur le marché étranger cible et si le marché offre un potentiel de vente important justifiant le coût d’implantation du bureau de représentation. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 10. 7.2 L’exportation directe (suite) b) L’implantation directe à l’étranger La filiale commerciale de la société multinationale est autonome du point de vue de la gestion quotidienne, mais fortement dépendante de la maison mère sur le plan stratégique. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 11. 7.2 L’exportation directe (suite) La complexité de ce mode de distribution, le degré d’investissement requis et le risque financier sont des freins à ce type d’implantation à l’étranger. Il peut être approprié pour les entreprises qui offrent une gamme complète de produits sur un marché de consommation de masse. Cette stratégie canalise normalement le temps et les ressources d’une nouvelle division dans le pays cible, laquelle prend en charge tous les maillons de la chaîne de distribution. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 12. 7.3 L’exportation indirecte L’exportation directe par implantation Au Québec, la PME type possède des moyens financiers limités. Cette situation fait en sorte qu’elle décide souvent de vendre ses produits à l’étranger en passant par des maisons de commerce, des distributeurs ou des agents. Un manufacturier québécois débutant dans l’exportation fait ordinairement ses premières armes sur les marchés limitrophes, comme certains États américains qui deviennent une extension naturelle du marché québécois, à ces différences près qu’il y a une frontière à traverser et une monnaie différente. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 13. 7.3 L’exportation indirecte Par contre, un fabricant canadien qui veut développer des marchés outre-mer fait face à de nombreuses embûches. Dans un tel contexte, le recours à des intermédiaires qualifiés devient un outil incontournable pour gérer les risques et permet à la fois de surmonter les barrières entre entreprise et clients étrangers, de partager les coûts, de pallier les conséquences de son manque de connaissance du terrain et d’adapter plus facilement son produit. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 14. 7.3 L’exportation indirecte La distance qui sépare le fournisseur de l’acheteur, particulièrement grande dans le domaine international, explique la présence d’intermédiaires. La tâche de ces derniers est de rapprocher deux partenaires. Il existe quatre types d’intermédiaires, suivant qu’ils possèdent ou non la marchandise : les sociétés de gestion export, les bureaux d’achat, les grossistes-distributeurs et les maisons de commerce. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 15. 7.3 L’exportation indirecte (suite) La société de gestion export La société de gestion export vise à faciliter l’exportation de biens. La société prend charge de toutes les activités liées au développement des marchés, à la commercialisation et aux opérations, sans toutefois devenir propriétaire de la marchandise vendue. Elle est rémunérée à commission. Le bureau d’achat Un bureau d’achat vise à faciliter l’importation de biens. Il est dirigé par des professionnels du domaine. Au nom de la société mère, le bureau d’achat effectue l’approvisionnement de biens précis. Pour justifier la mise sur pied d’un bureau d’achat, un certain volume d’affaires est requis. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 16. 7.3 L’exportation indirecte (suite) Le grossiste-distributeur L’entreprise exportatrice peut vendre à un grossiste tout comme l’entreprise importatrice peut s’approvisionner chez ce dernier. Comme le fabricant, le grossiste doit s’engager auprès de ses distributeurs étrangers, par exemple en partageant les frais des campagnes publicitaires ou des stands lors de participations conjointes à des foires commerciales. Pour l’exportateur, il est avantageux d’opter pour un distributeur étranger en ce sens que celui-ci nécessite peu de formation de base, qu’il connaît son marché, qu’il possède une clientèle bien établie et qu’il offre le service après-vente. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 17. 7.3 L’exportation indirecte (suite) La maison de commerce Les maisons de commerce constituent un outil de premier choix pour aider les entreprises à percer de nouveaux marchés. Quatre sortes de sociétés exercent ce type d’activité : 1. Les anciennes sociétés de comptoirs 2. Les so–go– sho–sha japonais 3. Les sociétés de négoce international spécialisées par pays 4. Les sociétés de négoce international spécialisées par produit © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 18. 7.3 L’exportation indirecte (suite) La relation entre le producteur, la maison de commerce et l’acheteur varie en fonction du rôle joué par la maison de commerce. En effet, cette dernière peut jouer le rôle d’un négociant « pur » ou celui d’un agent commercial. La maison de commerce assume les risques associés aux transactions commerciales Internationales, mais offre très peu de possibilités de contrôle au fournisseur sur la façon dont son produit sera positionné et commercialisé sur le marché étranger. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 19. 7.4 L’exportation en partenariat Différentes stratégies de coopération peuvent être utilisées : • Le groupement d’exportateurs : Un certain nombre d’entreprises se dotent d’une infrastructure de travail commune, et déterminent des objectifs et un plan d’action communs. • Le piggy-back ou portage : un petit exportateur (entreprise portée) se greffe au réseau ou à une activité réalisée par une autre entreprise (entreprise porteuse), habituellement plus grande et mieux connue dans le marché visé. • La franchise commerciale : Le franchiseur concède à un franchisé le droit exclusif, sur une zone géographique définie, d’utiliser certains droits de propriété industrielle. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 20. 7.4 L’exportation en partenariat (suite) • la coentreprise (joint venture) : Deux (ou de plusieurs) entreprises ou entités investissent et créent une nouvelle entité juridique distincte, ou achètent une entreprise dans le marché cible. • la licence (transfert de technologie) : Une entreprise d’un pays (donneur de licence ou concédant) concède à une entreprise située dans un autre pays (licencié) le droit d’utiliser ou d’exploiter, pendant une durée limitée et sous certaines conditions, un ou plusieurs droits de propriété intellectuelle dont elle est titulaire sur un territoire défini. • la sous-traitance : le manufacturier ne quitte pas son site de production. Il cherche parfois simplement à réaliser un contrat, sans penser à développer sa clientèle internationale.© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 21. Les avantages et les désavantages des trois stratégies d’exportation © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 22. Les caractéristiques des principaux intermédiaires © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 23. Questions sur le chapitre 1. Quel mode de distribution entraîne les risques les plus importants pour les exportateurs canadiens : l’exportation directe ou l’exportation indirecte ? Pourquoi ? 2. Pour quelles raisons les PME manufacturières sont-elles amenées à opter pour l’exportation indirecte? 3. En quoi l’exportation par l’entremise de maisons de commerce n’est-elle pas réellement de l’exportation? 4. Quelles sont les caractéristiques du distributeur étranger? 5. Dans quels cas l’exportateur a-t-il intérêt à opter pour un agent local? © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 24. Questions sur le chapitre (suite) 6. De quelle manière un exportateur peut-il trouver le meilleur intermédiaire? 7. Quels sont les trois facteurs prioritaires que doivent considérer les exportateurs avant de choisir une stratégie d’exportation directe? 8. Du point de vue du client, pourquoi est-il souhaitable que le fabricant assure une présence sur le marché local? 9. Quels critères la maison mère doit-elle considérer avant d’investir dans une stratégie de réseau de points de vente? 10. Pourquoi l’implantation d’une filiale à l’étranger est-elle si complexe? © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 25. Questions sur l’étude de cas 1. Décrivez les étapes suivies par Techplast et expliquez sa stratégie de développement. 2. Quels sont les avantages de l’exportation directe pour cette entreprise? 3. Techplast est maintenant une multinationale. Est-ce que toutes les entreprises devraient suivre son exemple ? Pourquoi ? © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 26. Liens utiles LES SITES INCONTOURNABLES Affaires étrangères et Commerce international Canada, Trouver des contacts qualifiés www.deleguescommerciaux.gc.ca/fra/trouver-contacts-qualifies.jsp Banque de développement du Canada, Questions et réponses sur la distribution www.bdc.ca/fr/business_tools/ask_professionnal/archives/distribution_marketin g.htm Fabricants et distributeurs du Québec www.icriq.com Industrie Canada, Répertoires d’entreprises www.ic.gc.ca/eic/site/ic1.nsf/fra/h_00070.html © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 27. Liens utiles LES SITES À CONNAÎTRE Librarian’s Internet Index, Portail de sites de diverses industries www.lii.org/pub/topic/industries Ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, Ententes avec un agent manufacturier, avec un détaillant et avec un distributeur www.mdeie.gouv.qc.ca/index.php?id=2842 © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.