Enquête : Les médecins généralistes et leurs perceptions des discussions avec les patients au sujet d’internet
Prochain SlideShare
Loading in...5
×

Vous aimez ? Partagez donc ce contenu avec votre réseau

Partager

Enquête : Les médecins généralistes et leurs perceptions des discussions avec les patients au sujet d’internet

  • 4,044 vues
Uploaded on

Congrès de la médecine générale – Nice 24 juin 2011 ...

Congrès de la médecine générale – Nice 24 juin 2011
Table ronde « Plus de deux Français sur trois sur Internet : quel impact pour vous, généralistes? »

L’enquête a pour objet de répondre à la question « comment les médecins ressentent-ils les discussions où les patients font état de leurs recherches sur Internet? ».
– Les médecins sont-ils « pro-actifs » sur le sujet?
– Les patients leur parlent-ils de leurs recherches sur Internet?
– Les médecins pensent-ils que ces discussions sont utiles aux patients?
– Les médecins ressentent-ils une gêne?
– Les médecins ont-ils le sentiment d’apprendre quelque chose?

Un échantillon représentatif de 200 médecins généralistes français, exerçant en France métropolitaine hors Corse et DOM-TOM, a été interrogé par téléphone entre avril et juillet 2010.

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Êtes-vous sûr de vouloir
    Votre message apparaîtra ici
    Be the first to comment
No Downloads

Vues

Total des vues
4,044
Sur Slideshare
2,284
From Embeds
1,760
Nombre d'ajouts
4

Actions

Partages
Téléchargements
32
Commentaires
0
J'aime
1

Ajouts 1,760

http://www.scoop.it 1,751
http://translate.googleusercontent.com 4
https://twitter.com 3
http://dev.synchvideos.com 2

Signaler un contenu

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Plus de deux Français sur trois sur Internet : quel impact pour vous, généralistes?Congrès de la médecine générale – Nice 24 juin 2011 Françoise Auger Géraldine Bloy Dominique Dupagne Hervé Nabarette Denise Silber
  • 2. Sommaire Les médecins généralistes et leurs perceptions des discussions avec les patients au sujet d’internet Congrès de la médecine générale – Nice 24 juin 2011 Hervé Nabarette, Jean Brami, Kue Gilles Gaba 24 juin 2011 2
  • 3. Sommaire1. Objectif2. Méthode3. Résultats4. Discussions (éléments) 24 juin 2011 3
  • 4. Médecins, patients et InternetObjectif de l’enquête Répondre à la question « comment les médecins ressentent-ils les discussions où les patients font état de leurs recherches sur Internet? ». – Les médecins sont-ils « pro-actifs » sur le sujet? – Les patients leur parlent-ils de leurs recherches sur Internet? – Les médecins pensent-ils que ces discussions sont utiles aux patients? – Les médecins ressentent-ils une gêne? – Les médecins ont-ils le sentiment d’apprendre quelque chose? 24 juin 2011 4
  • 5. Médecins, patients et InternetMéthode Un échantillon représentatif de 200 médecins généralistes français, exerçant en France métropolitaine hors Corse et DOM-TOM, a été interrogé par téléphone entre avril et juillet 2010*. * Les médecins ont été interrogés dans le cadre d’une thèse pour l’obtention du doctorat en médecine soutenue le 27 octobre 2010 par Sandrine Berthet Lavallé : Internet et la relation médecin-patient (collaboration université Paris 5- Haute autorité de santé : auteurs+ Sandrine Berthet Lavallé+Sabine Laversin) Question sur le médecin : connexion au cabinet, âge, nombre de consultations par semaine Questions sur les initiatives du médecins : vous recommandez des sites? Interrogez les patients sur leurs recherches? Donnez des conseils pour surfer? 24 juin 2011 5
  • 6. Médecins, patients et InternetMéthode Question sur les patients : ils vous parlent des informations qu’ils trouvent? Si oui, les discussions – Permettent un dialogue + meilleure compréhension de la maladie? – Peuvent vous donner limpression davoir délivré préalablement une information incomplète ou mal comprise – Peuvent vous donner limpression que vos patients vérifient votre niveau de connaissance – Peuvent parasiter votre consultation par multiplication des questions et donc des explications – Peuvent vous permettre d’apprendre quelque chose 24 juin 2011 6
  • 7. Médecins, patients et InternetRésultats (tris à plat) Connexion au cabinet : oui, 72 % Âge : moins de 60 ans, 75% Nombre de consultations par semaine : moins de 100 actes, 53,5% Vous recommandez des sites : oui, 15,5% Vous interrogez les patients sur leurs recherches : oui, 7% Vous donnez des conseils pour précautions dans recherche : oui, 11% 24 juin 2011 7
  • 8. Médecins, patients et InternetRésultats (tris à plat) Les patients vous parlent des informations trouvées : oui, 69% Si oui, les discussions – Permettent un dialogue + meilleure compréhension de la maladie? Oui, 55,8% – Peuvent vous donner limpression davoir délivré préalablement une information incomplète ou mal comprise Oui, 25,4% – Peuvent vous donner limpression que vos patients vérifient votre niveau de connaissance Oui, 36,2% – Peuvent parasiter votre consultation par multiplication des questions et donc des explications Oui, 77,5% – Peuvent vous permettre d’apprendre quelque chose Oui, 47,8% 24 juin 2011 8
  • 9. Médecins, patients et InternetRésultats (analyse de données) 5 classes de médecins 24 juin 2011 9
  • 10. Médecins, patients et InternetRésultats (analyse de données) 24 juin 2011 10
  • 11. Médecins, patients et InternetDiscussion (éléments) – Les médecins ne sont pas « pro-actifs » – Une majorité (69%) rapporte que les patients leur parlent de leurs recherches – Parmi ces médecins • Une grande majorité (77%) estime les discussions peuvent parasiter la consultation par multiplication des questions et donc des explications • Une majorité (56%) pense que ces discussions sont utiles aux patients • Un sur deux (48%) pense qu’il peut apprendre quelque chose • Une minorité (25% ; 36%) est gênée 24 juin 2011 11
  • 12. Médecins, patients et InternetDiscussion (éléments) – Des groupes de médecins semblent se distinguer : • Ceux à qui les patients ne parlent pas de leurs recherches, ils ne sont pas connectés (cf classe 5) • Ceux pour qui Internet est un allié (cf classe 1) • Ceux pour qui Internet est avant tout l’affaire du patient (cf classe 3) • Ceux pour qui Internet est une menace (cf classe 2) • Ceux pour qui les discussions sont utiles aux patients, leur permettant de comprendre un point incomplètement expliqué ou mal compris (cf classe 4) 24 juin 2011 12