18 Bragard Jfk Stabilisation Lombale

1 272 vues

Publié le

Conférence invitée (JFK2009)

Publié dans : Santé & Médecine, Business
1 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 272
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
14
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
1
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

18 Bragard Jfk Stabilisation Lombale

  1. 1. stabilisation lombale… le problème des patients lombalgiques D. Bragard, C. Jouret Journées de formation continue, kinésithérapie la revue 23 janvier 2009 département kinésithérapie, H.E. Léonard de Vinci, Bruxelles
  2. 2. lombalgie… <ul><li>prévalence importante >70% </li></ul><ul><li>récurrence de 60-80% dans l'année qui suit l'épisode initial </li></ul><ul><li>imagerie médicale peu discriminante… </li></ul><ul><li>origine fonctionnelle > stabilisation </li></ul>
  3. 3. <ul><li>ROM – range of motion : amplitude maximale d’un mouvement intervertébral / structures ostéo-ligamentaires </li></ul><ul><li>NZ - zone neutre : partie de ROM dans laquelle un déplacement intersegmentaire intervient avec des contraintes minimales / structures musculaires </li></ul>stabilisation lombale > Panjabi, 1992
  4. 4. actions musculaires local global TrA MF OI Dia PP RA OE ES OI <ul><li>muscles profonds </li></ul><ul><li>stabilisation intervertébrale </li></ul><ul><li>muscles superficiels </li></ul><ul><li>orientation segmentaire </li></ul>> Bergmark, 1989
  5. 5. muscle local > activité tonique maintien postural actions musculaires muscle global > mobilisation du segment tronc
  6. 6. (Richardson et al., 1999) actions musculaires > rentrer le ventre
  7. 7. (Richardson 2004) <ul><li>genèse PIA : action synergique mm. TrA, Dia, PP </li></ul><ul><li>production d'un moment en extension de la colonne lombaire… réduction des contraintes en compression </li></ul><ul><li>problème : effort violent… pressions élevées… maintenir la cavité abdominale étanche </li></ul><ul><li>importance d'une coordination musculaire optimale </li></ul>mécanismes stabilisateurs > pression intra-abdominale (PIA)
  8. 8. <ul><li>TrA (+OI) se prolongent par le FTL jusqu'aux processus transverses des vertèbres lombaires </li></ul><ul><li>directions obliques des différentes parties du FTL </li></ul><ul><li>la contraction bilatérale TrA & OI, tend le FTL et stabilise les vertèbres </li></ul>(Bogduk 2005, Richardson 2004) > fascia thoraco-lombaire (FTL) mécanismes stabilisateurs
  9. 9. (Richardson, 2004) mécanismes stabilisateurs > interaction TrA, MF, fascias
  10. 10. <ul><li>importance des structures musculaires dans la stabilisation </li></ul><ul><li>TrA (+OI) significativement associés au développement de la PIA et à la mise en tension du FTL </li></ul><ul><li>participation active & coordonnée de tous les muscles locaux : TrA, OI, MF, Dia, PP </li></ul>CONCLUSION : stabilisation lombale
  11. 11. muscles abdominaux & LBP <ul><li>force & endurance musculaires réduites ? changements associés à l'inactivité ? </li></ul><ul><li>certains muscles semblent inhibés mais d'autres fonctionnent normalement… !? </li></ul><ul><li>problème du contrôle & coordination des muscles… </li></ul>
  12. 12. réponse posturale sujets LBP > les sujets LBP présentent un retard significatif de la réponse posturale du TrA ! (Hodges et al., 1999) * * * * * * *
  13. 13. (Danneels et al., Eur Spine J 2000) <ul><li>atrophie du MF chez les patients LBP (L4-L5) </li></ul><ul><li>pas de différence significative pour les mm. IC, LG et psoas </li></ul>PS MF LG IC
  14. 14. (Ferreira et al., Spine 2004) <ul><li>activation TrA plus faible chez des sujets CLBP </li></ul><ul><li>PAS de différence significative pour les mm. OI/OE </li></ul>activation TrA sujets LBP > activité EMG des mm. abdos lors d'un exercice d'extension genou en décubitus dorsal
  15. 15. <ul><li>inhibition de l'activité tonique du TrA associée à une stimulation douloureuse (injection saline au niveau paraspinal) </li></ul>douleur lombaire & TrA (Hodges et al. 2003) situation normale injection isotonique injection hypertonique
  16. 16. activation mm. locaux/globaux <ul><li>> activité EMG abdos lors d'un exercice de rentrer de ventre chez des sujets lombalgiques chroniques </li></ul>(O’Sullivan 1997) > les sujets CLBP sont incapables d’isoler la contraction des muscles locaux et compensent par une activation excessive des muscles globaux Groupe Control CLBP p RA 0.188 0.343 0.114 OI 0.837 0.629 0.235 Ratio OI/RA 8.74 2.41 0.035
  17. 17. muscles abdominaux & LBP <ul><li>épisode lombalgique… </li></ul><ul><li>inhibition de l'activité des muscles stabilisateurs locaux </li></ul><ul><li>compensation par les muscles mobilisateurs globaux </li></ul><ul><li>déficit de stabilisation… risque de récurrence </li></ul>
  18. 18. inhibition des muscles locaux <ul><li>déficit des fonctions posturales </li></ul><ul><li>touche également les autres fonctions associées à ces muscles (TrA, Dia, PP) </li></ul><ul><li>pathologies associées… </li></ul>
  19. 19. pathologies associées étude épidémiologique, 2523 femmes, 45-50 ans, LBP récurrente > les pathologies d'incontinence ou respiratoires sont plus fortement associées aux problèmes de LBP que l'obésité ou le niveau d'activité physique (Smith Austr J Physiother 2006) Risque de développer LBP récurrente IMC sous-poids 0.8 acceptable 1.0 surpoids 1.3 obèse 1.4 AP non 1.0 peu 0.8 modérée 0.8 élevée 0.6 IU non 1.0 rarement 1.7 parfois 1.6 souvent 2.3 Respi non 1.0 rarement 1.9 parfois 1.7 souvent 2.0
  20. 20. pathologies associées <ul><ul><ul><li>337 étudiantes (17-21 ans), sportives et en bonne santé </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>évaluation des douleurs lombaires (LBP) et des problèmes d’incontinence urinaire (IU) par questionnaire </li></ul></ul></ul>tests médicaux IESP2A (juin-septembre 2004) LBP IU 0 1 2 Non 96 31% 120 38% 95 31% Oui 3 11% 9 35% 14 54%
  21. 21. <ul><li>épisode douleur lombaire… diminution de l'activité des muscles locaux </li></ul><ul><li>compensation par une hyperactivité des muscles globaux </li></ul><ul><li>stabilisation lombaire déficiente… risque de lombalgie récurrente ou chronique </li></ul><ul><li>pathologies associées ! </li></ul>CONCLUSION : sit. pathologiques
  22. 22. pistes thérapeutiques <ul><li>activation des muscles locaux </li></ul><ul><li>coordination musculaire </li></ul><ul><li>réponses automatiques </li></ul>
  23. 23. <ul><li>douleur lombaire... inhibition des muscles stabilisateurs locaux </li></ul><ul><li>déficit de stabilisation... risques de LBP récurrente </li></ul><ul><li>piste thérapeutique... activation automatique des muscles locaux </li></ul>message pour lundi !
  24. 24. merci pour votre attention... ! > projet soutenu par la Région Wallonne dans le cadre d’un financement FIRST Haute Ecole

×