SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  24
Abdelouahab BOUCHAREB
Département d’Architecture
Faculté d’Architecture et d’Urbanisme
Université Constantine 3
RECHERCHE-ACTION
Questions d’hypothèses
Les travaux produits s’inscrivent davantage dans
l’enrichissement des concepts et des notions , des savoirs,
des méthodes d’analyse ou d’évaluation, dans l’élaboration
des diagnostics, dans la modélisation……
Ils sont toujours clôturés par des RECOMMANDATIONS.
Les recommandations sont souvent difficiles à être mise en
pratique.
LA RECHERCHE EN
ARCHITECTURE ET EN
URBANISME
SITUATIONS URBAINES ET ARCHITECTURALES
Si les travaux de recherche menés
dans le cadre académique sont
« validés », car ils approfondissent
les connaissances,
POUR LES PROFESSIONNELS,
ILS RESTENT DEPOURVUS
D’UTILITES PRATIQUES !
REPROCHES/RESERVES.
DANS LE CHAMPS URBANISTIQUE ET ARCHITETURAL.
ABORDER DES SITUATIONS URBAINES,
TECHNIQUES ET NOTIONNELLES COMPLEXES
FOURNIR UNE « MODE » DE MISE EN PROJET
LES ATTENTES
ELABORATION D’OUTILS
D’AIDE A LA DECISION
LES COMMANDES PUBLIQUES :
PROPOSITION DE SOLUTIONS SUSCEPTIBLES DE
PERMETTRE DE DEPASSER LES SITUATIONS
PROBLEMATIUES
Techniques, processus, scenarii, permettant de
« décider » d’une OPTION, jugée la plus rentable,
la plus efficace, la plus indiquée, la plus
appropriée, pour aborder une situation
complexe.
Ils sont à l’intérieur du projet…..
Ils s’imposent dans le processus
« opérationnel ».
OUTIL D’AIDE A LA DECISION ?
• FOURNIR LES INSFORMATIONS COMPLETES ET
NECESSAIRES SUR LA SITUATION (Diagnostic).
• IDENTIFIER LES PARTIES PRENANTES DANS LE
PROJET AUSSI BIEN DANS SA CONCEPTION, DANS
SA REALISATION QUE DANS SA RECEPTION
(EXPLOITATION) (politiques, économiques, sociaux,
financiers, usagers )
• S’APPUYER SUR LES EXPERIENCES ET LES EXPERTISES
DANS LE DOMAINE
LA FORME DES OAD
ELABORATION DES
SCENARII.
LA RECHERCHE-ACTION
POUR QUELLES RECHERCHES
PEUT-ON OPTER?
UNE IMMERSION DANS UNE SITUATION EN VUE DE
COLLECTER LES SAVOIRS, LES CONNAISSANCES,
LES INFORMATIONS SUSCEPTIBLES DE FOURNIR UNE
MATIERE, DES ORIENTATIONS ET DES APPUIS A
L’ACTION.
CHANGER , OPTIMISER, « DURABILISER »……
PRODUIT UN SAVOIR sur une situation particulière (locale,
cas….)
UTILE A L’ACTION
LE CHERCHEUR S’IMPLIQUE:
ANIMATEUR/MODERATEUR/FORMATEUR
LE CHERCHEUR PARTICIPE: ACTEUR
• Chercher à mieux poser les problèmes et suggérer
des hypothèses
• Aboutir à des conclusions opératoires
• Découvrir les causes en observant les effets.
LA RECHERCHE-ACTION
RECHERCHE FONDAMENTALE: connaissances et savoirs nouveaux sur les
phénomènes
LA RECHERCHE APPLIQUEE: connaissances pour des objectifs pratiques
(généralisables)
« est un professionnel et un chercheur qui mène sa recherche sur son
terrain professionnel, ou sur un terrain proche, dans un monde
professionnel présentant des similitudes ou des liens avec son
environnement ou son domaine d’activité. »
L’activité professionnelle oriente, incite, suggère d’aborder les
situations problématiques rencontrées dans la pratique.
La recherche réoriente la pratique. Elle permet d’expérimenter « les
propositions » de solution.
LE PRATICIEN-CHERCHEUR
Collectes des données: OBSERVATION DE
L’INTERIEUR/IMMERSION
Rapports aux « sujets »:
VALORISATION/COLLABORATION/ADHESION
Références: ETABLISSEMENT D’ UN « CADRE
REFERENTIEL » COMMUN
Expérimentation (Intersubjective) :
CONFRONTATION/NEGOCIATION/CO-
ELABORATION/COLLABORATION
METHODOLOGIES
La recherche-action tente de cerner des problèmes
concrets;
Elle s’inscrit dans le champs (urbain) concret ,
géographique, social, culturel, local, écologique…
LE CHERCHEUR ETABLIT
• Les situations à analyser (sur le terrain)
• L’identification des acteurs potentiels
(impliqués directement ou indirectement dans
la situation )
• Les interrelations, les rapports, les
prérogatives, les références…
• Le cadre qui permet les « négociations ».
• Les évaluations des réceptions des ouvrages urbains
font souvent ressortir un DECALAGE avec le VECU.
• les reproches mettent en exergue l’absence de
l’HABITANT, de l’USAGER dans les opérations
urbaines.
IL N’EST PAS CONSULTE,
IL NE PARTICIPE PAS DANS L’ELABORATION DES
PROJETS
IL N’EST MEME PAS INFORME DES PROJETS QUI
CONCERNENT SA VILLE, SON QUARTIER,
QUI CONNAIT LE VECU
QUOTIDIEN urbain?
EXEMPLE
L’USAGER, il possède le droit d’usage,
d’exploitation….des services « publics » de l’espace
public
L’ACTEUR, c’est un usager « engagé », militant.
LE CLIENT, un usager dont le service est
« personnalisé ». Service contre paiement.
L’UTILISATEUR: usager des « machines » pour
prestation de services….
L’USAGER ?
• Montage (Chef de projet, programmiste,
financiers, juridique, commande…)
• Communication - participation
• Conception (architecte, urbaniste,
ingénieur)
• Réalisation (entreprises)
• Gestion exploitation maintenance
Tous ces intervenants « pensent »
pour l’USAGER…..
MAITRE D’OUVRAGE
COMMANDITAIRE
USAGER
CLIENT
ACTEUR
MAITRE D’ŒUVRE
EXEPERT
CONCEPTEUR
PORTEUR D’UN PROJET
DESTINE A L’USAGE PUBLIC
SOUCI DE PROCEDURAL
DETENTEUR DE FONDS
DETENTEUR DE SAVOIR S
TECHNIQUES
COMPETENCE
SOUCI, REPONDRE A LA
COMMANDE
PORTEUR D’UN BESOIN
DETENTEUR DE SAVOIRS
ORDINAIRES
SOUCI: MISE EN EXPLOITATION/
RECEPTION
LES PRINCIPAUX ACTEURS D’UNE OPERATION DE MAITRISE D’OUVRAGE
UN MAITRE
D’OUVRAGE
EXPRIMANT LE BESOIN
D’USAGERS
« GENERIQUES »
UN MAITRE D’OEUVRE
REPONDANT A UNE
COMMANDE (EN
RAPPORT AVEC LE
BESOIN EXPRIME PAR
LE MOA
UN USAGER QUI N’EST NI
CONSULTE, NI INVITE A
PARTICIPER .
IL SE CONTENTERA DE
L’USAGER , TOUT LE MONDE PENSE POUR
LUI…..
MAIS PERSONNE NE LE CONSULTE
Groupe d’usagers, génériques, lambda,
Informe, « masse », …ghachi….
Citoyen générique, ses besoins sont considérés comme
« basiques ». Ses références: pédantesques, clichés,
expériences personnelles
Et POURTANT, IL Y A PARMI EUX, des
PERSONNES AGEES, DES PMR, DES
ENFANTS, DES FEMMES, DES
ANALPAHBETES, DES GENS
VULNERABLES, LEURS BESOINS SONT
SPECIFIQUES, LOCALISEES….
PROFIL DE L’USAGER
….ET POURTANT, PERSONNE NE CONNAIT LE VECU
QUOTIDIEN COMME LUI…
C’EST UN EXPERTDE L’USAGE….
PAR SON EXPERIENCE DU VECU QUOTIDIEN, L’USAGE IL DEVIENT
DETENTEUR DESAVOIRS « ORDINAIRES » : UN EXEPERT!
LA RECHERCHE- ACTION, Le chercheur s’immiscera pour établir « un mode »
interactif entre les différents acteurs
IL A SES REFERENCES
« REGLEMENTAIRE S»,
PROGRAMME ,
OBJECTIFS
CONNAISSANCES TECHNIQUES,
COMPETENCES,
LES USAGERS ONT DES
BESOINS, DES SAVOIRS,
DES EXPERIENCES, DES
CAPACITES DE
MOBILISATION,
COMMENT, QUAND ET DE QUELLES
MANIERES INSERER L’USAGER DANS LE
PROCESSUS DE PRODUCTION DE
L’URBAIN….?
Quels mécanismes actionner pour
inciter les habitants à achever leurs
constructions (les façades)?
CONCLUSION
COMMENT EVITER LE « FACE A FACE »?
COMMENT ADOPTER LE « COTE A COTE »?
LES HYPOTHESES:
ETABLISSEMENT DE SCENARII,
MISE EN EXERGUE DE L’INTELLIGENCE SOCIALE COMME
RESSOURCE INDISPENSABLE AU PROJET URBAIN, A LA
PRODUCTION DE L’URBAIN , A LA FABRIQUE DE LA VILLE.

Contenu connexe

Tendances

Les pépinières-dentreprise-en-tunisie
Les pépinières-dentreprise-en-tunisieLes pépinières-dentreprise-en-tunisie
Les pépinières-dentreprise-en-tunisieMaher Younes
 
Soutenance (thèse de doctorat de Aymen BAOUAB)
Soutenance (thèse de doctorat de Aymen BAOUAB) Soutenance (thèse de doctorat de Aymen BAOUAB)
Soutenance (thèse de doctorat de Aymen BAOUAB) baouab
 
lexique pedagogique.ppt
lexique pedagogique.pptlexique pedagogique.ppt
lexique pedagogique.pptHassanAboulla1
 
Fablabs, des espaces potentiels de fabrication
Fablabs, des espaces potentiels de fabricationFablabs, des espaces potentiels de fabrication
Fablabs, des espaces potentiels de fabricationBoris Maynadier
 
Concepts de sciences de l’éducation et formation
Concepts de sciences de l’éducation et formationConcepts de sciences de l’éducation et formation
Concepts de sciences de l’éducation et formationphilip61
 
Démarches-méthodes-techniques pédagogiques.pdf
Démarches-méthodes-techniques pédagogiques.pdfDémarches-méthodes-techniques pédagogiques.pdf
Démarches-méthodes-techniques pédagogiques.pdfayoubmanai
 
Creation d'entreprise : de l'idée au succès (le model IPOP)
Creation d'entreprise :   de l'idée au succès (le model IPOP)Creation d'entreprise :   de l'idée au succès (le model IPOP)
Creation d'entreprise : de l'idée au succès (le model IPOP)Fethi Ferhane
 
Industrie du Futur : comment orchestrer au mieux la production
Industrie du Futur : comment orchestrer au mieux la productionIndustrie du Futur : comment orchestrer au mieux la production
Industrie du Futur : comment orchestrer au mieux la productionLIEGE CREATIVE
 
2.1 la charte du projet
2.1 la charte du projet2.1 la charte du projet
2.1 la charte du projetAshoka France
 
Dimensionnement d'un Tour (IGH) R+17 sous Eurocodes
Dimensionnement d'un Tour (IGH)  R+17 sous Eurocodes Dimensionnement d'un Tour (IGH)  R+17 sous Eurocodes
Dimensionnement d'un Tour (IGH) R+17 sous Eurocodes Souhail Bouzidi
 
Méthodologie recherche action participative
Méthodologie recherche action participativeMéthodologie recherche action participative
Méthodologie recherche action participativeGCAF
 
L’Ingénierie des corpus : Méthodes, outils et aspects normatifs
L’Ingénierie des corpus : Méthodes, outils et aspects normatifs L’Ingénierie des corpus : Méthodes, outils et aspects normatifs
L’Ingénierie des corpus : Méthodes, outils et aspects normatifs Mokhtar Ben Henda
 
Processus d'apprentissage, révision en travaux dirigés
Processus d'apprentissage, révision en travaux dirigésProcessus d'apprentissage, révision en travaux dirigés
Processus d'apprentissage, révision en travaux dirigésphilip61
 
Présentation projet espace Coworking / FabLab à claret
Présentation projet espace Coworking / FabLab à claretPrésentation projet espace Coworking / FabLab à claret
Présentation projet espace Coworking / FabLab à claretRaid Entreprendre
 
Essai Limites d’Atterberg : IP
Essai Limites d’Atterberg : IP Essai Limites d’Atterberg : IP
Essai Limites d’Atterberg : IP OFPPT LAND
 
L’innovation pédagogique et l’apprentissage à l’ère du numérique: une perspec...
L’innovation pédagogique et l’apprentissage à l’ère du numérique: une perspec...L’innovation pédagogique et l’apprentissage à l’ère du numérique: une perspec...
L’innovation pédagogique et l’apprentissage à l’ère du numérique: une perspec...Raynauld Jacques
 

Tendances (20)

Les pépinières-dentreprise-en-tunisie
Les pépinières-dentreprise-en-tunisieLes pépinières-dentreprise-en-tunisie
Les pépinières-dentreprise-en-tunisie
 
La charte de projet
La charte de projetLa charte de projet
La charte de projet
 
Soutenance (thèse de doctorat de Aymen BAOUAB)
Soutenance (thèse de doctorat de Aymen BAOUAB) Soutenance (thèse de doctorat de Aymen BAOUAB)
Soutenance (thèse de doctorat de Aymen BAOUAB)
 
lexique pedagogique.ppt
lexique pedagogique.pptlexique pedagogique.ppt
lexique pedagogique.ppt
 
Fablabs, des espaces potentiels de fabrication
Fablabs, des espaces potentiels de fabricationFablabs, des espaces potentiels de fabrication
Fablabs, des espaces potentiels de fabrication
 
Concepts de sciences de l’éducation et formation
Concepts de sciences de l’éducation et formationConcepts de sciences de l’éducation et formation
Concepts de sciences de l’éducation et formation
 
Béton précontraint
Béton précontraintBéton précontraint
Béton précontraint
 
1321609 (3).ppt
1321609 (3).ppt1321609 (3).ppt
1321609 (3).ppt
 
Démarches-méthodes-techniques pédagogiques.pdf
Démarches-méthodes-techniques pédagogiques.pdfDémarches-méthodes-techniques pédagogiques.pdf
Démarches-méthodes-techniques pédagogiques.pdf
 
Creation d'entreprise : de l'idée au succès (le model IPOP)
Creation d'entreprise :   de l'idée au succès (le model IPOP)Creation d'entreprise :   de l'idée au succès (le model IPOP)
Creation d'entreprise : de l'idée au succès (le model IPOP)
 
Industrie du Futur : comment orchestrer au mieux la production
Industrie du Futur : comment orchestrer au mieux la productionIndustrie du Futur : comment orchestrer au mieux la production
Industrie du Futur : comment orchestrer au mieux la production
 
2.1 la charte du projet
2.1 la charte du projet2.1 la charte du projet
2.1 la charte du projet
 
Rapport visite de-chantier
Rapport visite de-chantierRapport visite de-chantier
Rapport visite de-chantier
 
Dimensionnement d'un Tour (IGH) R+17 sous Eurocodes
Dimensionnement d'un Tour (IGH)  R+17 sous Eurocodes Dimensionnement d'un Tour (IGH)  R+17 sous Eurocodes
Dimensionnement d'un Tour (IGH) R+17 sous Eurocodes
 
Méthodologie recherche action participative
Méthodologie recherche action participativeMéthodologie recherche action participative
Méthodologie recherche action participative
 
L’Ingénierie des corpus : Méthodes, outils et aspects normatifs
L’Ingénierie des corpus : Méthodes, outils et aspects normatifs L’Ingénierie des corpus : Méthodes, outils et aspects normatifs
L’Ingénierie des corpus : Méthodes, outils et aspects normatifs
 
Processus d'apprentissage, révision en travaux dirigés
Processus d'apprentissage, révision en travaux dirigésProcessus d'apprentissage, révision en travaux dirigés
Processus d'apprentissage, révision en travaux dirigés
 
Présentation projet espace Coworking / FabLab à claret
Présentation projet espace Coworking / FabLab à claretPrésentation projet espace Coworking / FabLab à claret
Présentation projet espace Coworking / FabLab à claret
 
Essai Limites d’Atterberg : IP
Essai Limites d’Atterberg : IP Essai Limites d’Atterberg : IP
Essai Limites d’Atterberg : IP
 
L’innovation pédagogique et l’apprentissage à l’ère du numérique: une perspec...
L’innovation pédagogique et l’apprentissage à l’ère du numérique: une perspec...L’innovation pédagogique et l’apprentissage à l’ère du numérique: une perspec...
L’innovation pédagogique et l’apprentissage à l’ère du numérique: une perspec...
 

En vedette

ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013
ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013
ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013Philippe Watrelot
 
Esc tls méthodologie de recherche
Esc tls méthodologie de rechercheEsc tls méthodologie de recherche
Esc tls méthodologie de recherche02111978
 
Methodologie de recherche
Methodologie de rechercheMethodologie de recherche
Methodologie de recherchecendrillon
 
Evaluation Cours 1
Evaluation   Cours 1Evaluation   Cours 1
Evaluation Cours 1Naimahtl
 
Innover pour apprendre et Apprendre pour innover
Innover pour apprendre et Apprendre pour innoverInnover pour apprendre et Apprendre pour innover
Innover pour apprendre et Apprendre pour innoverMarcel Lebrun
 
Jardins jardin-conférence-hortea-27-05-11
Jardins jardin-conférence-hortea-27-05-11Jardins jardin-conférence-hortea-27-05-11
Jardins jardin-conférence-hortea-27-05-11Hortea
 
Microcity, édifice hybride et amplificateur urbain
Microcity, édifice hybride et amplificateur urbainMicrocity, édifice hybride et amplificateur urbain
Microcity, édifice hybride et amplificateur urbainswissolar-romandie
 
Paysage sonore
Paysage sonorePaysage sonore
Paysage sonorepanlelapin
 
Espaces publiques 02
Espaces publiques 02Espaces publiques 02
Espaces publiques 02Sami Sahli
 
Analyse Paysage sonore
Analyse Paysage sonoreAnalyse Paysage sonore
Analyse Paysage sonorepanlelapin
 
Isolation Acoustique Batiment Florent Cappoen
Isolation Acoustique Batiment  Florent CappoenIsolation Acoustique Batiment  Florent Cappoen
Isolation Acoustique Batiment Florent Cappoenmboma
 
Permaculture flower-poster
Permaculture flower-posterPermaculture flower-poster
Permaculture flower-posterlychees1
 
Espaces publiques 01
Espaces publiques 01Espaces publiques 01
Espaces publiques 01Sami Sahli
 
Landscape approaches to maximize social, economic and environmental outcomes ...
Landscape approaches to maximize social, economic and environmental outcomes ...Landscape approaches to maximize social, economic and environmental outcomes ...
Landscape approaches to maximize social, economic and environmental outcomes ...CIFOR-ICRAF
 
1 cours . pu pg 14 15 CRISE DE L'URBAIN OU CRISE DE L'URBANISME?
1 cours  . pu pg 14 15 CRISE DE L'URBAIN OU CRISE DE L'URBANISME?1 cours  . pu pg 14 15 CRISE DE L'URBAIN OU CRISE DE L'URBANISME?
1 cours . pu pg 14 15 CRISE DE L'URBAIN OU CRISE DE L'URBANISME?Wahab Bouchareb
 
L’art dans la publicité
L’art dans la publicitéL’art dans la publicité
L’art dans la publicitéDhekra KHELIFI
 

En vedette (20)

Dumontm Mertens Final
Dumontm Mertens FinalDumontm Mertens Final
Dumontm Mertens Final
 
ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013
ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013
ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013
 
AMED Workshop
AMED WorkshopAMED Workshop
AMED Workshop
 
Esc tls méthodologie de recherche
Esc tls méthodologie de rechercheEsc tls méthodologie de recherche
Esc tls méthodologie de recherche
 
Methodologie de recherche
Methodologie de rechercheMethodologie de recherche
Methodologie de recherche
 
Evaluation Cours 1
Evaluation   Cours 1Evaluation   Cours 1
Evaluation Cours 1
 
Innover pour apprendre et Apprendre pour innover
Innover pour apprendre et Apprendre pour innoverInnover pour apprendre et Apprendre pour innover
Innover pour apprendre et Apprendre pour innover
 
Jardins jardin-conférence-hortea-27-05-11
Jardins jardin-conférence-hortea-27-05-11Jardins jardin-conférence-hortea-27-05-11
Jardins jardin-conférence-hortea-27-05-11
 
Strasbourg2010-Woloszyn-ambioflux
Strasbourg2010-Woloszyn-ambiofluxStrasbourg2010-Woloszyn-ambioflux
Strasbourg2010-Woloszyn-ambioflux
 
Microcity, édifice hybride et amplificateur urbain
Microcity, édifice hybride et amplificateur urbainMicrocity, édifice hybride et amplificateur urbain
Microcity, édifice hybride et amplificateur urbain
 
Paysage sonore
Paysage sonorePaysage sonore
Paysage sonore
 
Espaces publiques 02
Espaces publiques 02Espaces publiques 02
Espaces publiques 02
 
Analyse Paysage sonore
Analyse Paysage sonoreAnalyse Paysage sonore
Analyse Paysage sonore
 
Isolation Acoustique Batiment Florent Cappoen
Isolation Acoustique Batiment  Florent CappoenIsolation Acoustique Batiment  Florent Cappoen
Isolation Acoustique Batiment Florent Cappoen
 
Permaculture flower-poster
Permaculture flower-posterPermaculture flower-poster
Permaculture flower-poster
 
Fra cerda - 230109
Fra   cerda  - 230109Fra   cerda  - 230109
Fra cerda - 230109
 
Espaces publiques 01
Espaces publiques 01Espaces publiques 01
Espaces publiques 01
 
Landscape approaches to maximize social, economic and environmental outcomes ...
Landscape approaches to maximize social, economic and environmental outcomes ...Landscape approaches to maximize social, economic and environmental outcomes ...
Landscape approaches to maximize social, economic and environmental outcomes ...
 
1 cours . pu pg 14 15 CRISE DE L'URBAIN OU CRISE DE L'URBANISME?
1 cours  . pu pg 14 15 CRISE DE L'URBAIN OU CRISE DE L'URBANISME?1 cours  . pu pg 14 15 CRISE DE L'URBAIN OU CRISE DE L'URBANISME?
1 cours . pu pg 14 15 CRISE DE L'URBAIN OU CRISE DE L'URBANISME?
 
L’art dans la publicité
L’art dans la publicitéL’art dans la publicité
L’art dans la publicité
 

Similaire à Recherche action

Élaboration d’une démarche de recherche-développement et d’accompagnement de ...
Élaboration d’une démarche de recherche-développement et d’accompagnement de ...Élaboration d’une démarche de recherche-développement et d’accompagnement de ...
Élaboration d’une démarche de recherche-développement et d’accompagnement de ...Alex Boudreau
 
Avancement de mon doctorat (Damien Clauzel, janvier 2009)
Avancement de mon doctorat (Damien Clauzel, janvier 2009)Avancement de mon doctorat (Damien Clauzel, janvier 2009)
Avancement de mon doctorat (Damien Clauzel, janvier 2009)Damien Clauzel
 
Vers une approche praxéologique du design
Vers une approche praxéologique du designVers une approche praxéologique du design
Vers une approche praxéologique du designlaureno
 
PRÉSENTATION AGENCE SEPTEMBRE 2016
PRÉSENTATION AGENCE SEPTEMBRE 2016PRÉSENTATION AGENCE SEPTEMBRE 2016
PRÉSENTATION AGENCE SEPTEMBRE 2016THE INSPERIENCE.CO
 
design thinking & ergonomie prospective
design thinking & ergonomie prospectivedesign thinking & ergonomie prospective
design thinking & ergonomie prospectiveFlorence Mourey
 
E-sessions - 3 octobre 2014 - Julie Houriez, Signes de Sens, Soyons accessibl...
E-sessions - 3 octobre 2014 - Julie Houriez, Signes de Sens, Soyons accessibl...E-sessions - 3 octobre 2014 - Julie Houriez, Signes de Sens, Soyons accessibl...
E-sessions - 3 octobre 2014 - Julie Houriez, Signes de Sens, Soyons accessibl...Atl@s
 
01 planification projets 01
01 planification projets 0101 planification projets 01
01 planification projets 01Walid Williams
 
Actualités de ENS Mines Stetienne Mars2009
Actualités de ENS Mines Stetienne Mars2009Actualités de ENS Mines Stetienne Mars2009
Actualités de ENS Mines Stetienne Mars2009periercamby
 
Methodologie de recherche (de mémoire) Pr. Souiah master 2
Methodologie de recherche (de mémoire) Pr. Souiah master 2 Methodologie de recherche (de mémoire) Pr. Souiah master 2
Methodologie de recherche (de mémoire) Pr. Souiah master 2 k Marou
 
METIERS DE L' Ingénieur BACHELIERUp.pptx
METIERS DE L' Ingénieur BACHELIERUp.pptxMETIERS DE L' Ingénieur BACHELIERUp.pptx
METIERS DE L' Ingénieur BACHELIERUp.pptxmazuyabernard83
 
Formation génie écologique
Formation génie écologiqueFormation génie écologique
Formation génie écologiqueThomas Redoulez
 
LA RECHERCHE-PROJET : UNE MÉTHODE POUR LA RECHERCHE EN DESIGN
LA RECHERCHE-PROJET :  UNE MÉTHODE POUR LA RECHERCHE EN DESIGNLA RECHERCHE-PROJET :  UNE MÉTHODE POUR LA RECHERCHE EN DESIGN
LA RECHERCHE-PROJET : UNE MÉTHODE POUR LA RECHERCHE EN DESIGNGeoffrey Dorne
 
Principal investigator : project managers or scientific entrepreneurs
Principal investigator : project managers or scientific entrepreneursPrincipal investigator : project managers or scientific entrepreneurs
Principal investigator : project managers or scientific entrepreneursVincent Mangematin
 
Design, ergonomie et IHM : études complémentaires pour favoriser les activité...
Design, ergonomie et IHM : études complémentaires pour favoriser les activité...Design, ergonomie et IHM : études complémentaires pour favoriser les activité...
Design, ergonomie et IHM : études complémentaires pour favoriser les activité...Geoffrey Dorne
 
Etude Apec/Cesi - Les compétences mobilisées dans les métiers cadres de l’ind...
Etude Apec/Cesi - Les compétences mobilisées dans les métiers cadres de l’ind...Etude Apec/Cesi - Les compétences mobilisées dans les métiers cadres de l’ind...
Etude Apec/Cesi - Les compétences mobilisées dans les métiers cadres de l’ind...Apec
 

Similaire à Recherche action (20)

Élaboration d’une démarche de recherche-développement et d’accompagnement de ...
Élaboration d’une démarche de recherche-développement et d’accompagnement de ...Élaboration d’une démarche de recherche-développement et d’accompagnement de ...
Élaboration d’une démarche de recherche-développement et d’accompagnement de ...
 
Avancement de mon doctorat (Damien Clauzel, janvier 2009)
Avancement de mon doctorat (Damien Clauzel, janvier 2009)Avancement de mon doctorat (Damien Clauzel, janvier 2009)
Avancement de mon doctorat (Damien Clauzel, janvier 2009)
 
Webinaire RMT BATICE 13_12_2022.pdf
Webinaire RMT BATICE 13_12_2022.pdfWebinaire RMT BATICE 13_12_2022.pdf
Webinaire RMT BATICE 13_12_2022.pdf
 
Vers une approche praxéologique du design
Vers une approche praxéologique du designVers une approche praxéologique du design
Vers une approche praxéologique du design
 
PRÉSENTATION AGENCE SEPTEMBRE 2016
PRÉSENTATION AGENCE SEPTEMBRE 2016PRÉSENTATION AGENCE SEPTEMBRE 2016
PRÉSENTATION AGENCE SEPTEMBRE 2016
 
design thinking & ergonomie prospective
design thinking & ergonomie prospectivedesign thinking & ergonomie prospective
design thinking & ergonomie prospective
 
E-sessions - 3 octobre 2014 - Julie Houriez, Signes de Sens, Soyons accessibl...
E-sessions - 3 octobre 2014 - Julie Houriez, Signes de Sens, Soyons accessibl...E-sessions - 3 octobre 2014 - Julie Houriez, Signes de Sens, Soyons accessibl...
E-sessions - 3 octobre 2014 - Julie Houriez, Signes de Sens, Soyons accessibl...
 
01 planification projets 01
01 planification projets 0101 planification projets 01
01 planification projets 01
 
3 architecte-si
3 architecte-si3 architecte-si
3 architecte-si
 
Actualités de ENS Mines Stetienne Mars2009
Actualités de ENS Mines Stetienne Mars2009Actualités de ENS Mines Stetienne Mars2009
Actualités de ENS Mines Stetienne Mars2009
 
Methodologie de recherche (de mémoire) Pr. Souiah master 2
Methodologie de recherche (de mémoire) Pr. Souiah master 2 Methodologie de recherche (de mémoire) Pr. Souiah master 2
Methodologie de recherche (de mémoire) Pr. Souiah master 2
 
METIERS DE L' Ingénieur BACHELIERUp.pptx
METIERS DE L' Ingénieur BACHELIERUp.pptxMETIERS DE L' Ingénieur BACHELIERUp.pptx
METIERS DE L' Ingénieur BACHELIERUp.pptx
 
Formation génie écologique
Formation génie écologiqueFormation génie écologique
Formation génie écologique
 
LA RECHERCHE-PROJET : UNE MÉTHODE POUR LA RECHERCHE EN DESIGN
LA RECHERCHE-PROJET :  UNE MÉTHODE POUR LA RECHERCHE EN DESIGNLA RECHERCHE-PROJET :  UNE MÉTHODE POUR LA RECHERCHE EN DESIGN
LA RECHERCHE-PROJET : UNE MÉTHODE POUR LA RECHERCHE EN DESIGN
 
Principal investigator : project managers or scientific entrepreneurs
Principal investigator : project managers or scientific entrepreneursPrincipal investigator : project managers or scientific entrepreneurs
Principal investigator : project managers or scientific entrepreneurs
 
Design, ergonomie et IHM : études complémentaires pour favoriser les activité...
Design, ergonomie et IHM : études complémentaires pour favoriser les activité...Design, ergonomie et IHM : études complémentaires pour favoriser les activité...
Design, ergonomie et IHM : études complémentaires pour favoriser les activité...
 
Etude design et_brevet_mars 2011
Etude design et_brevet_mars 2011Etude design et_brevet_mars 2011
Etude design et_brevet_mars 2011
 
Synthese Ateliers 104
Synthese Ateliers 104Synthese Ateliers 104
Synthese Ateliers 104
 
Etude Apec/Cesi - Les compétences mobilisées dans les métiers cadres de l’ind...
Etude Apec/Cesi - Les compétences mobilisées dans les métiers cadres de l’ind...Etude Apec/Cesi - Les compétences mobilisées dans les métiers cadres de l’ind...
Etude Apec/Cesi - Les compétences mobilisées dans les métiers cadres de l’ind...
 
Cour du méthodologie
Cour du méthodologieCour du méthodologie
Cour du méthodologie
 

Plus de Wahab Bouchareb

VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.
VILLES  ET ARCHITECTURES COLONIALES  AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.VILLES  ET ARCHITECTURES COLONIALES  AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.
VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.Wahab Bouchareb
 
Urbanisme; vers la transdisciplinarité
Urbanisme; vers la transdisciplinaritéUrbanisme; vers la transdisciplinarité
Urbanisme; vers la transdisciplinaritéWahab Bouchareb
 
VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S. Cons...
VILLES  ET ARCHITECTURES COLONIALES  AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S. Cons...VILLES  ET ARCHITECTURES COLONIALES  AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S. Cons...
VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S. Cons...Wahab Bouchareb
 
Cours hca antiquité préromaine
Cours hca antiquité préromaineCours hca antiquité préromaine
Cours hca antiquité préromaineWahab Bouchareb
 

Plus de Wahab Bouchareb (6)

Projet
ProjetProjet
Projet
 
VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.
VILLES  ET ARCHITECTURES COLONIALES  AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.VILLES  ET ARCHITECTURES COLONIALES  AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.
VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.
 
1 cours 2 . pu pg 14 15
1 cours 2 . pu pg 14 151 cours 2 . pu pg 14 15
1 cours 2 . pu pg 14 15
 
Urbanisme; vers la transdisciplinarité
Urbanisme; vers la transdisciplinaritéUrbanisme; vers la transdisciplinarité
Urbanisme; vers la transdisciplinarité
 
VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S. Cons...
VILLES  ET ARCHITECTURES COLONIALES  AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S. Cons...VILLES  ET ARCHITECTURES COLONIALES  AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S. Cons...
VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S. Cons...
 
Cours hca antiquité préromaine
Cours hca antiquité préromaineCours hca antiquité préromaine
Cours hca antiquité préromaine
 

Dernier

Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.pptFormation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.pptBOULANORICHRAF
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024frizzole
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfOssamaLachheb
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsTechnologia Formation
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptxTxaruka
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfDafWafia
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Pedago Lu
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"ArchivesdeLyon
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptxTxaruka
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Technologia Formation
 
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"tachakourtzineb
 

Dernier (12)

Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.pptFormation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptx
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptxTraitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
 
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
 

Recherche action

  • 1. Abdelouahab BOUCHAREB Département d’Architecture Faculté d’Architecture et d’Urbanisme Université Constantine 3 RECHERCHE-ACTION Questions d’hypothèses
  • 2. Les travaux produits s’inscrivent davantage dans l’enrichissement des concepts et des notions , des savoirs, des méthodes d’analyse ou d’évaluation, dans l’élaboration des diagnostics, dans la modélisation…… Ils sont toujours clôturés par des RECOMMANDATIONS. Les recommandations sont souvent difficiles à être mise en pratique. LA RECHERCHE EN ARCHITECTURE ET EN URBANISME SITUATIONS URBAINES ET ARCHITECTURALES
  • 3. Si les travaux de recherche menés dans le cadre académique sont « validés », car ils approfondissent les connaissances, POUR LES PROFESSIONNELS, ILS RESTENT DEPOURVUS D’UTILITES PRATIQUES ! REPROCHES/RESERVES. DANS LE CHAMPS URBANISTIQUE ET ARCHITETURAL.
  • 4. ABORDER DES SITUATIONS URBAINES, TECHNIQUES ET NOTIONNELLES COMPLEXES FOURNIR UNE « MODE » DE MISE EN PROJET LES ATTENTES ELABORATION D’OUTILS D’AIDE A LA DECISION LES COMMANDES PUBLIQUES : PROPOSITION DE SOLUTIONS SUSCEPTIBLES DE PERMETTRE DE DEPASSER LES SITUATIONS PROBLEMATIUES
  • 5. Techniques, processus, scenarii, permettant de « décider » d’une OPTION, jugée la plus rentable, la plus efficace, la plus indiquée, la plus appropriée, pour aborder une situation complexe. Ils sont à l’intérieur du projet….. Ils s’imposent dans le processus « opérationnel ». OUTIL D’AIDE A LA DECISION ?
  • 6. • FOURNIR LES INSFORMATIONS COMPLETES ET NECESSAIRES SUR LA SITUATION (Diagnostic). • IDENTIFIER LES PARTIES PRENANTES DANS LE PROJET AUSSI BIEN DANS SA CONCEPTION, DANS SA REALISATION QUE DANS SA RECEPTION (EXPLOITATION) (politiques, économiques, sociaux, financiers, usagers ) • S’APPUYER SUR LES EXPERIENCES ET LES EXPERTISES DANS LE DOMAINE LA FORME DES OAD ELABORATION DES SCENARII.
  • 7. LA RECHERCHE-ACTION POUR QUELLES RECHERCHES PEUT-ON OPTER? UNE IMMERSION DANS UNE SITUATION EN VUE DE COLLECTER LES SAVOIRS, LES CONNAISSANCES, LES INFORMATIONS SUSCEPTIBLES DE FOURNIR UNE MATIERE, DES ORIENTATIONS ET DES APPUIS A L’ACTION. CHANGER , OPTIMISER, « DURABILISER »……
  • 8. PRODUIT UN SAVOIR sur une situation particulière (locale, cas….) UTILE A L’ACTION LE CHERCHEUR S’IMPLIQUE: ANIMATEUR/MODERATEUR/FORMATEUR LE CHERCHEUR PARTICIPE: ACTEUR • Chercher à mieux poser les problèmes et suggérer des hypothèses • Aboutir à des conclusions opératoires • Découvrir les causes en observant les effets. LA RECHERCHE-ACTION RECHERCHE FONDAMENTALE: connaissances et savoirs nouveaux sur les phénomènes LA RECHERCHE APPLIQUEE: connaissances pour des objectifs pratiques (généralisables)
  • 9. « est un professionnel et un chercheur qui mène sa recherche sur son terrain professionnel, ou sur un terrain proche, dans un monde professionnel présentant des similitudes ou des liens avec son environnement ou son domaine d’activité. » L’activité professionnelle oriente, incite, suggère d’aborder les situations problématiques rencontrées dans la pratique. La recherche réoriente la pratique. Elle permet d’expérimenter « les propositions » de solution. LE PRATICIEN-CHERCHEUR
  • 10. Collectes des données: OBSERVATION DE L’INTERIEUR/IMMERSION Rapports aux « sujets »: VALORISATION/COLLABORATION/ADHESION Références: ETABLISSEMENT D’ UN « CADRE REFERENTIEL » COMMUN Expérimentation (Intersubjective) : CONFRONTATION/NEGOCIATION/CO- ELABORATION/COLLABORATION METHODOLOGIES
  • 11. La recherche-action tente de cerner des problèmes concrets; Elle s’inscrit dans le champs (urbain) concret , géographique, social, culturel, local, écologique… LE CHERCHEUR ETABLIT • Les situations à analyser (sur le terrain) • L’identification des acteurs potentiels (impliqués directement ou indirectement dans la situation ) • Les interrelations, les rapports, les prérogatives, les références… • Le cadre qui permet les « négociations ».
  • 12. • Les évaluations des réceptions des ouvrages urbains font souvent ressortir un DECALAGE avec le VECU. • les reproches mettent en exergue l’absence de l’HABITANT, de l’USAGER dans les opérations urbaines. IL N’EST PAS CONSULTE, IL NE PARTICIPE PAS DANS L’ELABORATION DES PROJETS IL N’EST MEME PAS INFORME DES PROJETS QUI CONCERNENT SA VILLE, SON QUARTIER, QUI CONNAIT LE VECU QUOTIDIEN urbain? EXEMPLE
  • 13. L’USAGER, il possède le droit d’usage, d’exploitation….des services « publics » de l’espace public L’ACTEUR, c’est un usager « engagé », militant. LE CLIENT, un usager dont le service est « personnalisé ». Service contre paiement. L’UTILISATEUR: usager des « machines » pour prestation de services…. L’USAGER ?
  • 14.
  • 15. • Montage (Chef de projet, programmiste, financiers, juridique, commande…) • Communication - participation • Conception (architecte, urbaniste, ingénieur) • Réalisation (entreprises) • Gestion exploitation maintenance Tous ces intervenants « pensent » pour l’USAGER…..
  • 16. MAITRE D’OUVRAGE COMMANDITAIRE USAGER CLIENT ACTEUR MAITRE D’ŒUVRE EXEPERT CONCEPTEUR PORTEUR D’UN PROJET DESTINE A L’USAGE PUBLIC SOUCI DE PROCEDURAL DETENTEUR DE FONDS DETENTEUR DE SAVOIR S TECHNIQUES COMPETENCE SOUCI, REPONDRE A LA COMMANDE PORTEUR D’UN BESOIN DETENTEUR DE SAVOIRS ORDINAIRES SOUCI: MISE EN EXPLOITATION/ RECEPTION LES PRINCIPAUX ACTEURS D’UNE OPERATION DE MAITRISE D’OUVRAGE
  • 17. UN MAITRE D’OUVRAGE EXPRIMANT LE BESOIN D’USAGERS « GENERIQUES » UN MAITRE D’OEUVRE REPONDANT A UNE COMMANDE (EN RAPPORT AVEC LE BESOIN EXPRIME PAR LE MOA UN USAGER QUI N’EST NI CONSULTE, NI INVITE A PARTICIPER . IL SE CONTENTERA DE L’USAGER , TOUT LE MONDE PENSE POUR LUI….. MAIS PERSONNE NE LE CONSULTE
  • 18. Groupe d’usagers, génériques, lambda, Informe, « masse », …ghachi…. Citoyen générique, ses besoins sont considérés comme « basiques ». Ses références: pédantesques, clichés, expériences personnelles Et POURTANT, IL Y A PARMI EUX, des PERSONNES AGEES, DES PMR, DES ENFANTS, DES FEMMES, DES ANALPAHBETES, DES GENS VULNERABLES, LEURS BESOINS SONT SPECIFIQUES, LOCALISEES…. PROFIL DE L’USAGER
  • 19. ….ET POURTANT, PERSONNE NE CONNAIT LE VECU QUOTIDIEN COMME LUI… C’EST UN EXPERTDE L’USAGE…. PAR SON EXPERIENCE DU VECU QUOTIDIEN, L’USAGE IL DEVIENT DETENTEUR DESAVOIRS « ORDINAIRES » : UN EXEPERT!
  • 20. LA RECHERCHE- ACTION, Le chercheur s’immiscera pour établir « un mode » interactif entre les différents acteurs
  • 21. IL A SES REFERENCES « REGLEMENTAIRE S», PROGRAMME , OBJECTIFS CONNAISSANCES TECHNIQUES, COMPETENCES, LES USAGERS ONT DES BESOINS, DES SAVOIRS, DES EXPERIENCES, DES CAPACITES DE MOBILISATION, COMMENT, QUAND ET DE QUELLES MANIERES INSERER L’USAGER DANS LE PROCESSUS DE PRODUCTION DE L’URBAIN….?
  • 22. Quels mécanismes actionner pour inciter les habitants à achever leurs constructions (les façades)?
  • 23.
  • 24. CONCLUSION COMMENT EVITER LE « FACE A FACE »? COMMENT ADOPTER LE « COTE A COTE »? LES HYPOTHESES: ETABLISSEMENT DE SCENARII, MISE EN EXERGUE DE L’INTELLIGENCE SOCIALE COMME RESSOURCE INDISPENSABLE AU PROJET URBAIN, A LA PRODUCTION DE L’URBAIN , A LA FABRIQUE DE LA VILLE.

Notes de l'éditeur

  1. FOURNIR