08 biologie dauville 2014

1 291 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 291
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
13
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

08 biologie dauville 2014

  1. 1. Minilaloratoire en médecine d’urgence pré hospitalière: « La Biologie embarquée » (Biologie délocalisée) POUR +++++ Patrick Ecollan SAMU de PARIS SMUR PITIE-SALPETRIERE DAR
  2. 2. Le SAMU : un service de réanimation au domicile des patient. Une régulation dans chaque SAMU 95 SAMU en France 1 SAMU par département SMUR SAMU 5 à 10 SMUR par département.
  3. 3. SMUR = service mobile d’urgence et réanimation Peco 04 Médecin urgentiste Infirmier Ambulancier
  4. 4. •  Diagnostique : ECG, PNI SpO2,EtCO2 •  Thérapeutique : Médicaments défibrillateur seringues Auto oxygène CPAP Respirateur •  Monitoring : Scope Spo2 ETCO2 Matériel et médicaments du SMUR • Nouveautés 2000: Mini laboratoire,CPAP, PI Echo
  5. 5. « une Biologie délocalisée » En 2014 Ionogramme sanguin Gaz du sang Enzymologie cardiaque … • Mesures de constantes biologiques au lit du patient • Appareils transportables, sur batteries • Cartouches à usage unique I-STAT TRIAGE CARDIAQUE h-FABP « La Biologie embarquée »
  6. 6. Les analyseurs POC 10 1995 1998 1998 1999 2009 1994 2011
  7. 7. I-STAT •  Mini laboratoire société Istat 1990 USA •  Distribué en 1998 par HP (arrivé en France) •  CEDIT (APHP) en 2000 et 2005 •  Racheté par Abott en 2002
  8. 8. UTILISATION DU MINILABORATOIRE « I-STAT » .FIABLE .FACILE .UTILE ISTAT
  9. 9. « I-STAT » FIABLE • Utilisé aux Etats Unis depuis 1992 (actuellement dans 4500 hôpitaux) ! 15 études américaines de 1993 à 2000
  10. 10. « I-STAT » FIABLE • Utilisé en France depuis 1997 ( 100 analyseurs en 2005 ) ! 6 études françaises de 1997 à 2000 - Réanimation infantile, CHIC 1997 - Laboratoires de l ’AP-HP ( Cochin, H. Mondor ) - CEDIT 2005
  11. 11. -5 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 tropohospitalière -5 0 5 10 15 20 25 30 35 POC (Biosite Triage Meter Plus) Y = ,309 + 1,253 * X; R^2 = ,961 CentralLaboratory r=0.980 p<0.0001 N patients =61 Correlation study troponin lab vs troponin POC testing P Ecollan JP Collet Groupe hospitalier Pitie Salpetriere SAMU/ Cardiology Care Unit 2005
  12. 12. « I-STAT » FIABLE Contrôles de qualité: - pour chaque cartouche - pour chaque lot de cartouche - pour l’instrumentation
  13. 13. FACILE
  14. 14. FACILE
  15. 15. « I-STAT » UTILE Bénéfices pour le patient: - échantillon de faible volume - prélèvement moins douloureux - résultat immédiat au lit du patient (qlq mn)
  16. 16. « I-STAT » UTILE Bénéfices pour les soignants: - simplification des procédures (6 vs 17) - portatif - disponibilité quasi immédiate - pas de maintenance
  17. 17. « I-STAT » ASPECTS REGLEMENTAIRES Rôle du biologiste: • défini par le Rapport Goudable (DGS 2006) et le Rapport Ballereau (2008) pour la biologie délocalisée (NF ISO 22870) • être le garant de la biologie hors du laboratoire
  18. 18. « I-STAT » ASPECTS REGLEMENTAIRES Rôle du personnel paramédical: • primordial dans l ’exécution des analyses au lit du patient • vide juridique (Décret du 15/03/93 autorisant uniquement le recueil de la glycémie et de l ’acétonémie par des techniques de lecture instantannée)
  19. 19. UTILISATION EN SMUR « I-STAT » u  Orientation diagnostique plus rapide u Adaptation instantanée de la thérapeutique u  Transformation de la prise en charge
  20. 20. “I-STAT” •  Population étudiée ( 4000 interventions primaires) UTILE 0% 10% 20% 30% 40% 50% pneumologie traumatologie cardiologie arret cardio intoxication divers 15
  21. 21. Sur 1 000 interventions primaires : •  120 patients analysés (décision du médecin transporteur) soit 12 %. SMUR PITIE ( 1998-1999) 3958 interventions
  22. 22. Sur 1 000 interventions primaires : •  97 patients analysés (décision du médecin transporteur) soit 10 %. SMUR PITIE ( 2008-2009) 3658 interventions
  23. 23. Résultats des 450 mesures •  385 ionogrammes –  95 troubles Dyskaliemies Dysnatrémies (hypo) Hyperuricémies Hypercalcemies Période jan.1998 /déc.1999
  24. 24. NecrosisBeginning Ischemia Beggining Necrosis Cardiac Markers during the ACS PlateRupture Onsetsymptoms 0-12 à 0 hrs 24 h Time Tissue injury Troponin CK H-FABP Myoglobin
  25. 25. ECG CLINIQUE SCA Enzymes Diagnostic de SCA > 3 h > 30 min coronarographie 80% SAMU!
  26. 26. Diagnosis of ACS: NSTEMI before 2000 ACS STEMI Treatment CCU / PCI NSTEMI monitoring Emergency room Home
  27. 27. Diagnosis of ACS: NSTEMI After 2000 ACS STEMI Treatment CCU / PCI NSTEMI monitoring Emergency room
  28. 28. The American Journal of Cardiology 2011
  29. 29. Resuscitation 2004
  30. 30. 1 Prehospital rapid assay troponine determination in mobile intensive care units. A predictor of one month mortality in patients suspected acute coronary syndromes. Sauval P, Danchin N, Boukriche A. AHA Circulation 2003:2944 2 Diagnostic et orientation des patients suspects de syndromes coronariens aigus en médecine préhospitalière Viggiano M, Sicot J, Marx JS. JEUR 2000;13:229-34 Several pre hospital studies1,2 showed point of care testings modified the hospital orientation and mortality rate.
  31. 31. Non hospitalized Patients Cardiac markers drawings at home patient with a non pathologic ECG and a chest pain permit to not hospitalized patients and to address patient later on to a medical consultation. « Chest pain non hospitalized » n = 102 C. Michenet medecine Thesis PITIE SALPETRIERE june 2004
  32. 32. ECG Anomalies du segment ST ECG Normal ou non interpretable Stratégie non invasive Stratégie Invasive Troponine + Troponine 2x négative Risque faible Risque élevé Invasive en urgence Invasive précoce < 72 h Stratégie conservatrice Syndromes coronaires aigus Sans sus décalage du segment ST Arbre décisionnel Douleur
  33. 33. Intérêt et faisabilité du dosage du Brain Natriuretic Peptide (BNP) dans la prise en charge préhospitalière des dyspnées aiguës. Teboul A, Sauval P, Gaffinel A, Greffet A, Gerson P, Carli P. SAMU de Paris, CHU Necker. Paris 15ème. Congrès de la SFAR Septembre 2002 SMUR Necker
  34. 34. BNP et détresse respiratoire Gravité et orientation. BOON G, CLAVIE F, FIEVET ML, GHERARDI C, SICOT J ECOLLAN P. DAR PITIE SALPETRIERE SAMU de Paris, SMUR PITIE. Paris 13 Congres Urgences 2003 SAMU PITIE
  35. 35. Intérêt de la h FABP dans l’infarctus du myocarde en médecine pré hospitalière: Étude FABHEU P. Ecollan, G. Boon, ML Fievet , N. Bertho, R. Haas, S. Siami, Y. Sergent SMUR Pitié Salpétrière -SAMU JP Collet, G. Montalescot- USIC Pitié Salpétrière - Paris Le CardioDetect® Test identification h FABP Pre-Hospital Detection of Acute Myocardial Infarction with Ultra-Rapid Human Fatty Acid Binding Protein (H-FABP) Imunoassay Int J Cardio. jul 2007 31;119(3) 349-54 Epub 2006 nov 13 Patrick Ecollan, MD; Jean-Philippe Collet MD, PhD; Guillaume Boon and al
  36. 36. Conclusion : Oui pour la Biolo. déloc.? La biologie embarquée est une biologie délocalisée ou le problème des coûts et de la rapidité des analyses faites par les biologistes ne se pose pas. La seul question qu’il faut se poser c’est son utilité au domicile des patients. Utile pour le traitement et/ou l’orientation. Pour ce qui est du iono, gaz du sang, enzymes cardiaques, BNP C’est oui! L’avenir (avec les industriels!) nous apportera d’autres marqueurs à nous de répondre à la question.
  37. 37. 46
  38. 38. Intérêt et faisabilité du dosage du Brain Natriuretic Peptide (BNP) dans la prise en charge préhospitalière des dyspnées aiguës. Teboul A, Sauval P, Gaffinel A, Greffet A, Gerson P, Carli P. SAMU de Paris, CHU Necker. Paris 15ème. Congrès de la SFAR Septembre 2002 SMUR Necker
  39. 39. Résultats Orientations diagnostiques avant et après dosage du BNP. Diagnostic 1 Diagnostic 2 Diagnostics " corrigés" Cardiogénique 21 36 15 vers IVG Pneumologique 7 10 3 vers pneumologie Mixte ou incertain 24 5 Total 52/52 51/52 18/51 (35 % ) Diagnostic 1 : suspicion diagnostique sur les critères usuels Diagnostic 2 : diagnostic > dosage du BNP. 51 patients dyspnéiques dont 24 d’étiologie incertaine BNP > 100 pg/ml
  40. 40. BNP et détresse respiratoire Gravité et orientation. BOON G, CLAVIE F, FIEVET ML, GHERARDI C, SICOT J ECOLLAN P. DAR PITIE SALPETRIERE SAMU de Paris, SMUR PITIE. Paris 13 Congres Urgences 2003 SAMU PITIE
  41. 41. Objectifs comparer le classement clinique de l’OAP au taux BNP étude de la cinétique du BNP / intérêt dans l’orientation Résultats 106 patients classement Nb total OAP léger OAP modéré OAP important OAP grave BNPmédiane 694 294 373 653 865 BNP <300 21 4 6 4 7 BNP 300 à 800 40 2 7 12 19 BNP >800 45 1 2 13 29 22 patients mal classés
  42. 42. h- FABP Nouveau marqueur de la nécrose myocardique précoce dans le diagnostic du syndrome coronarien aigu Patrick Ecollan Samu de Paris SMUR PITIE
  43. 43. La h-FABP • H eart F atty A cid B-inding P rotein (Isoforme Cardiaque) • Petite protéine (14,5 kD)- 132 acides aminés1 • Relie 2 molécules d’acides gras (Krebs) • Très abondante dans le myocyte cardiaque (10 fois / muscle squelettique)² • Sa concentration plasmatique basale est pratiquement nulle • Nécrose= libération dans les 20 minutes avec une cinétique rapide3 • Perméabilité transmembranaire augmentée lors du début de l’ischémie • Elimination par clearance urinaire 1. Glatz JFC, Van der Vusse GJ. Cellular fatty acid-binding protein : current concepts and future directions. Mol Cell Biochem 1990;89 237-251 2. Veerkamp JH, Peeters RA, Maatman RG. Structural and functional features of different types of cytoplasmic fatty acid-binding proteins. Biochim Biophys Acta 1991; 1081: 1-24 3. Yoshimoto K, Tanaka T, Somiya K, Tsuji R, Okamoto F, Kawamura K, et al. Human heart type cytoplasmic fatty acid-binding protein as an indicator of acute myocardial infarction. Heart Vessels 1995; 10: 304-305
  44. 44. La h-FABP: cinétique Début de la nécrose Temps (H) Concentration post IDM - Pic: 5H Retour: 24 H &
  45. 45. Les études h-FABP • 1992 à 40 études rétrospectives comparent le hFABP à l’ECG et aux marqueurs de la nécrose • 2000 à 4 études rétrospectives comparant à la troponine • à ce jour aucune étude prospective car impossibilité de dosage rapide de l’hFABP
  46. 46. Intérêt de la h FABP dans l’infarctus du myocarde en médecine pré hospitalière: Étude FABHEU P. Ecollan, G. Boon, ML Fievet , N. Bertho, R. Haas, S. Siami, Y. Sergent SMUR Pitié Salpétrière -SAMU JP Collet, G. Montalescot- USIC Pitié Salpétrière - Paris Le CardioDetect® Test identification h FABP Pre-Hospital Detection of Acute Myocardial Infarction with Ultra-Rapid Human Fatty Acid Binding Protein (H-FABP) Imunoassay Int J Cardio. jul 2007 31;119(3) 349-54 Epub 2006 nov 13 Patrick Ecollan, MD; Jean-Philippe Collet MD, PhD; Guillaume Boon and al

×