ABCÈS DU POUMON        Dr. Henzazi hind.        CES pneumologie         CHUN FANN
PLANI- INTRODUCTION:  1-1- définition.  1-2- intérêts.  1-3- rappels.II- DIAGNOSTIC POSITIF:  2-1- TDD: abcès poumon adult...
III- DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL.IV- DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE.V- TRAITEMENT.VI- CONCLUSION.
I-INTRODUCTION
1-1- Définition :suppuration collectée dans une ouplusieurs cavités néoformées,creusées dans le parenchymepulmonaire par u...
1-2- Intérêts : Formes classiques: rares (ATB) Fréquence masculine avec SR = 4. FDR : alcoolisme et tabagisme. Adulte ...
 Terrain particulier. Affection grave : Pc vital et Pc fonctionnel. Cancer excavé. Étiologies +++: anaérobies. Ttt st...
1-3- rappel historique :- Hippocrate.- Bayle en 1810.- Laennec : DDB, gangrène pulm et les abcès.- Veillon en 1898 : anaér...
1-4- Etiopathogénie :   Voie bronchogène+++ :● Inhalation de particules septiques (VAS) :    - circonstances path: alcool...
● Pneumonie à Klebsiella, Staph, strepto, HI.● Pneumopathie obstructive (CE, cancer, ou DDB). voie hématogène +/-:● Septi...
1-5- Anatomie               pathologique :1-5-1- macroscopiquement :- cavité unique +++.- taille variable: < à 4cm de diam...
1-5- Anatomie              pathologique :1-5-2- microscopiquement :Selon la date d’intervention:                    - abcè...
a- Abcès aigu :Alvéolite exsudative : plage hépatiséeFonte purulente : destruction de l’armature pulm,brches, Vx.Collectio...
b- Abcès chronique :complication grave : persistance de la suppuration.histo de la bordure interne on a 3 types  :   -   A...
   Les abcès évolutifs à revêtement purulent :bordure interne: zones épithélialisées avec un  épithélium malpighien.cavit...
   Les abcès épithélialisés sur granulome :épithélium de surface continu : malpighien+++.séquestre.sclérose étendue dépou...
   Les abcès fibreux sur coque fibreuse :épithélium de revêtement continu : cylindrique cilié.pas de séquestres au sein d...
   Lésions associées :bronches collabées ou au contraire dilatées.Les altérations vasculaires.réaction pleurale.adénites ...
II- DIAGNOSTIC POSITIF 
2-1-TDD : ABCES DU POUMON DEL’ADULTE JEUNE IMMUNOCOMPÉTENT:   2-1-1- Signes cliniques :trois moments évolutifs  :         ...
a- Le stade de foyer fermé : Tableau de pneumopathie aigue. Abcédation si :terrain déficient, Ttt inefficace. ► Signes fon...
a- Le stade de foyer fermé :► Signes généraux : Importance variable :      - Fièvre oscillante 39 à 40°c, en dents de scie...
a- Le stade de foyer fermé : ► Signes physiques :Discrets :       - Syndrome de condensation pulmonaire.       - Râles cré...
a- Le stade de foyer fermé : Craindre l’abcédation si : persistance de fièvre élevée   avec AEG , douleur thoracique tenac...
b- le stade de vomique :Vomique : rejet par la bouche,suite à un violant accès de  toux, d’une gde qtité de pus franc, fét...
 Vomique dite massive :Évoque immédiatement le Dc.Brutale et abondante.État de choc : tachycardie, cyanose, agitation, an...
 Vomique fractionnée :Facilement méconnue.Expectoration en ptes qtités plusieurs fois /24 h.
 Vomique nummulaire :Crachats épais, nbreux, arrondis « pièces de monnaie »Inaperçue++.
Recueillir dans un verre gradué pour apprécier :  abondance, odeur, couleur et aspect après  sédimentation.Caractéristique...
c- le stade de foyer ouvert :► Signes fonctionnels :              Toux.               Expectoration.              Dyspn...
c- le stade de foyer ouvert :► Signes généraux :- Chute thermique incplète : fièvre oscillante 38 à 39°c- AEG : pâleur, fa...
c- le stade de foyer ouvert :► Signes physiques :- Rarement évocateur.- Foyer de condensation et/ou un syndrome cavitaire.
II- DIAGNOSTIC POSITIF :2-1-2- Signes para cliniques :a- Imagerie thoracique :     Rx thoracique F/P.     TDM thoracique...
a-1- Radiographie thoracique F/P:Plusieurs aspects Rx : stade évolutif.Au stade de constitution :opacité dense homogène, m...
a-1- Radiographie thoracique F/P:Stade de foyer ouvert :- cavité au sein d’une opacité non systématisée.- parois moins épa...
Radiographie thoracique F/PTopographie précise : profil++.siège : lobe sup (segment dorsal), segments post du   lobe inf o...
a-2- TDM thoracique :Dc précoce.Bilan des lésions : topographie, taille et nombre.Lésions associées : tumeurs et DDB.Surve...
a-3- Échographie thoracique : Abcès proche de la paroi. Zone hypo échogène avec renforcement postérieur. Ponction écho gui...
2-1-2- Signes para cliniques :b- Biologie :      ► NFS : hyperleucocytose à PNN.      ► VS : accélérée.      ► CRP : augme...
2-1-2- Signes para cliniques :c- Bactériologie :       ECBC.       Prélèvements per-fibroscopiques.       Hémocultures....
   ECBC :Sensibilité et spécificité faibles.Avant ATB.Examen direct, culture, antibiogramme.conditions techniques préalab...
   ECBC:Critères d’interprétation : - l’examen cyto : >25 PNN et < 10 cellules épith/champ.         origine sous glottiq...
Prélèvements per-fibroscopiques : Aspiration trachéobronchique : sensible mais risque  contamination = l’ECBC. LBA : gr...
 Hémocultures :        répétées. peuvent isoler le germe Recherche des Ag solubles :         dans le sang et les urines.
Dc = trépied symptomatique :  Syndrome fonctionnel : expectoration purulte.  Syndrome général : fièvre, AEG .  Syndrome...
2-1-3- Évolution :a- Éléments de surveillance :       Courbe : température, expectoration, poids.       État général.     ...
b- Modalités évolutives :b-1- Évolution favorable :Habituelle : Ttt ATB (90% des cas).Clinique en 2 semaines : tO, crachat...
b-2- Évolution défavorable :Exceptionnelle : résistance bactérienne, Ttt inefficace,  terrain déficient. À la phase aigue...
b-2- Évolution défavorable : À long terme :      - évolution vers la chronicité       - les séquelles 
 évolution vers la chronicité :Rémission clinique incomplète.RX : cavité inchangée, remaniement, DDB au voisinage.Chirurg...
 les séquelles :Cavités résiduelles : bulles à contours fins.Risque évolutif de ces cavités :             surinfection b...
2-2- FORMES CLINIQUES :2-2-1- Formes selon le terrain :a- Chez le nourrisson :SPPSignes digestifs +++.RX thorax : abcès mu...
2-2- FORMES CLINIQUES :2-2-2- Formes symptomatiques :a- les formes sur aigues :Alcooliques, rarement chez diabétiques.SG e...
2-2- FORMES CLINIQUES :2-2-3- formes topographiques :Coté droit +++ :  Lobe supérieur : origine septi, segmt axillaire, s...
III. DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL :
3-1- Au stade de foyer fermé :Dcs différentiels de pneumopathie aigue :         Pneumopathies virales.         Pneumonie...
3-2- Au stade de vomique :    Pseudo vomique d’origine bucco pharyngée.    Vomique hydatique.    DDB.
 Pseudo vomique bucco pharyngée (phlegmon amygdalien, abcès dentaire)- Évoquée dvt : pus par la bouche, fétidité de l’hal...
 Vomique hydatique :- Évoquée dvt : toux, douleur, vomique et image   hydroaérique à la Rx.- Éliminée dvt : caractère de ...
 Dilatation des bronches :- Évoquée dvt : toux, expectoration abondante, purulte.- Éliminée dvt : absence de toilette mat...
3-3- Au stade de foyer ouvert :cavités avec ou sans niveau liquide:       Cancer excavé.       Tuberculose pulmonaire ex...
 Cancer broncho-pulmonaire excavé :Homme > 40 ans.RX : évocateur si contour interne de la cavité anfractueux et si démarc...
 Tuberculose pulmonaire excavée :Y penser devant: ATCD tuberculeux, images évocatrices  à la RX ( nodules ou cavités).Clé...
 Abcès sur cavité préexistante :Dc délicat : absence documents ant révélant la  préexistence des anomalies pulmonaires.Y ...
 Pleurésie purulente fistulisée dans les  bronches :Pleurésie localisée dans une scissure ou dans la grande   cavité, en ...
IV- DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE :
4-1- Terrain :- Troubles de la conscience : maladie du SNC (AVC),   anesthésie générale, coma, Ttt sédatif, convulsion.- F...
4-2- Portes d’entrée :   foyer ORL : +++angines, amygdalites, rhinite, sinusite, et otite.Foyers dentaires infectés. Aut...
4-3- Germes :Flore poly microbienne, anaérobies (60-90%), aérobies. Bactéries anaérobies. bactéries gram positif: Staphy...
 B.anaérobies : bacteroides,    fusobact, peptostrepto :Inhalation.FF : coma, convulsions, anesthésie, foyer dentaire ou ...
RX :infiltrats segmentaires, excavations, pleurésie  purulente+++.évolution dépend du Ttt.
 b. gram+: Staphylocoques :Nourrisson+++. adulte (immunodépression).Porte d’entrée: cutanée, cathéters intraveineuxPneumo...
 les bactéries gram- : KlebsiellaAffection grave : mortelle (50 %).Homme > 40 ans.FF: alcoolisme, DID, path pulmonaires c...
 les bactéries gram- : Pseudomonas Plus fréqt et plus grave des abcès nosocomiaux. Sujets débilités, brûlés et malades en...
 Abcès amibien :2ème localisation après le foie.y penser si : pus chocolat, amicrobien, ATCD de   dysenterie et surtt d’a...
Volumineux abcès amibien pulmonaire basal droit
V- TRAITEMENT :
5-1- Traitement curatif :5-1-1- Buts :     Stériliser le foyer infectieux     Éviter les complications.     prendre en ...
5-1-2- Moyens :a- Mesures hygiéno-diététiques : Repos strict au lit Apports nutritionnels hypercaloriques, protidiques, ...
b- Médicaments :Antibiotiques : Bétalactamines :- Péni G : 20 à 40 millions UI /24 h en IM ou IV- C1G, C2G, C3G- Péni : A.
 Aminosides :  - Strepto : 1gr/24h (25 à 50 mg/kg/24h)   - Genta : 1 à 3 mg/24 h en IM Macrolides. Imidazoles. Cyclines.
b- Médicaments :Autres :       Expectorants.       Muco régulateurs.       Antalgiques et antipyrétiques.       Anti-anémi...
5-1-2- Moyens :c- Kinésie thérapie respiratoire :  drainage postural :Définition : effets de la pesanteur pour favoriser  ...
c- drainage postural :Description :Nébulisation préalable.Postures déduites de l’orientation anatomique des  bronches à dr...
c- drainage postural :N’est utile que si :    volume des secrétions important.    encombrement des bronches de gros cali...
c- drainage postural :Limites et CI :    Inconfort et longueur des séances +++.    Instabilité hémodynamique    Détresse r...
d- Chirurgie :Jamais entrepris d’emblée : échec du Ttt médical,  tendance à la chronicité, mdie incurable  médicalement.Ex...
5-1-3- Indications : Antibiothérapie :Probabiliste au début puis adaptée à l’antibiogramme.Au moins 2 ATB, à doses effica...
5-1-3- Indications : Corriger une « tare », équilibrer DHA et dénutrition,  corriger une anémie, vitaminothérapie. Trait...
5-1-4- surveillance :Les éléments  :        - Clinique : SF, SG et SP.        - Biologie : NFS, VS, CRP.        - Bactério...
5-1-5- Résultats- Pronostic:Sous Ttt correct : simple. (95 % de guérisons dans  abcès récents, 60 % dans abcès anciens).Cr...
5-2- Traitement préventif :consiste à :Traiter les pneumopathies aigues par ATB efficace.Traiter les portes d’entrée.Équil...
VI CONCLUSION
Pathologie encore fréquente sous nos cieux.Fréquence diminuée depuis l’introduction des ATB.Souvent secondaire à une cause...
merci
Abces du poumon
Abces du poumon
Abces du poumon
Abces du poumon
Abces du poumon
Abces du poumon
Abces du poumon
Abces du poumon
Abces du poumon
Abces du poumon
Abces du poumon
Abces du poumon
Abces du poumon
Abces du poumon
Abces du poumon
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Abces du poumon

6 180 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 180
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
152
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Abces du poumon

  1. 1. ABCÈS DU POUMON Dr. Henzazi hind. CES pneumologie CHUN FANN
  2. 2. PLANI- INTRODUCTION: 1-1- définition. 1-2- intérêts. 1-3- rappels.II- DIAGNOSTIC POSITIF: 2-1- TDD: abcès poumon adulte jeune immunocompétent 2-2- formes cliniques.
  3. 3. III- DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL.IV- DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE.V- TRAITEMENT.VI- CONCLUSION.
  4. 4. I-INTRODUCTION
  5. 5. 1-1- Définition :suppuration collectée dans une ouplusieurs cavités néoformées,creusées dans le parenchymepulmonaire par une inflammationaigue bactérienne non tuberculeuse.
  6. 6. 1-2- Intérêts : Formes classiques: rares (ATB) Fréquence masculine avec SR = 4. FDR : alcoolisme et tabagisme. Adulte de 40 à 50 ans. enfant: SPP du nourrisson.
  7. 7.  Terrain particulier. Affection grave : Pc vital et Pc fonctionnel. Cancer excavé. Étiologies +++: anaérobies. Ttt stt médical : ATB + drainage postural .
  8. 8. 1-3- rappel historique :- Hippocrate.- Bayle en 1810.- Laennec : DDB, gangrène pulm et les abcès.- Veillon en 1898 : anaérobies.- 1920 : nouveaux moyens d’exploration. - L’antibiothérapie en 1945.
  9. 9. 1-4- Etiopathogénie : Voie bronchogène+++ :● Inhalation de particules septiques (VAS) : - circonstances path: alcool, SNC , anesthésie , coma… - anaérobies+++. - segmt post/lobe sup, segmt apical/lobe inf du poumon droit. - FF+++: un mauvais état buccodentaire.
  10. 10. ● Pneumonie à Klebsiella, Staph, strepto, HI.● Pneumopathie obstructive (CE, cancer, ou DDB). voie hématogène +/-:● Septicémie ou d’embolies infectantes (abcès multiples+++). infection de voisinage:● Mediastinale, sous diaphragmatique
  11. 11. 1-5- Anatomie pathologique :1-5-1- macroscopiquement :- cavité unique +++.- taille variable: < à 4cm de diamètre.- abcédations multiples +/-.
  12. 12. 1-5- Anatomie pathologique :1-5-2- microscopiquement :Selon la date d’intervention: - abcès dits « aigues » - abcès « chroniques ».
  13. 13. a- Abcès aigu :Alvéolite exsudative : plage hépatiséeFonte purulente : destruction de l’armature pulm,brches, Vx.Collection purulente limitée par une membrane pyogèneÉvacuation par une bronche non oblitérée.
  14. 14. b- Abcès chronique :complication grave : persistance de la suppuration.histo de la bordure interne on a 3 types  : - Abcès évolutifs à revêtement purulent. - Abcès épithélialisés sur granulome.  - Abcès fibreux sur coque fibreuse. 
  15. 15.  Les abcès évolutifs à revêtement purulent :bordure interne: zones épithélialisées avec un épithélium malpighien.cavité : séquestre fait de muco-pus.sclérose importante sans coque nette.
  16. 16.  Les abcès épithélialisés sur granulome :épithélium de surface continu : malpighien+++.séquestre.sclérose étendue dépourvue de coque : donc évolutifs.
  17. 17.  Les abcès fibreux sur coque fibreuse :épithélium de revêtement continu : cylindrique cilié.pas de séquestres au sein de la cavité.sclérose modérée : coque bien individualisée.pas évolutifs : forme séquellaire.
  18. 18.  Lésions associées :bronches collabées ou au contraire dilatées.Les altérations vasculaires.réaction pleurale.adénites hilaires volumineuses.
  19. 19. II- DIAGNOSTIC POSITIF 
  20. 20. 2-1-TDD : ABCES DU POUMON DEL’ADULTE JEUNE IMMUNOCOMPÉTENT: 2-1-1- Signes cliniques :trois moments évolutifs  :  stade de foyer fermé.  stade de vomique.  stade de foyer ouvert.
  21. 21. a- Le stade de foyer fermé : Tableau de pneumopathie aigue. Abcédation si :terrain déficient, Ttt inefficace. ► Signes fonctionnels :  Douleur thoracique: point de coté intense.  Toux: quinteuse, productive.  Expectoration: parfois hémoptoique, fetide+/-  Dyspnée: polypnée superficielle.
  22. 22. a- Le stade de foyer fermé :► Signes généraux : Importance variable : - Fièvre oscillante 39 à 40°c, en dents de scie. - Pouls accéléré. - Asthénie et anorexie.
  23. 23. a- Le stade de foyer fermé : ► Signes physiques :Discrets : - Syndrome de condensation pulmonaire. - Râles crépitants localisés. - Examen physique normal.
  24. 24. a- Le stade de foyer fermé : Craindre l’abcédation si : persistance de fièvre élevée avec AEG , douleur thoracique tenace. Tableau abâtardi: ATB.
  25. 25. b- le stade de vomique :Vomique : rejet par la bouche,suite à un violant accès de toux, d’une gde qtité de pus franc, fétide, quelque fois mêlé à du sang.Prodromes : fétidité l’haleine, nausées ou hmptysie.3 aspects : massive - fractionnée - nummulaire
  26. 26.  Vomique dite massive :Évoque immédiatement le Dc.Brutale et abondante.État de choc : tachycardie, cyanose, agitation, angoisse.
  27. 27.  Vomique fractionnée :Facilement méconnue.Expectoration en ptes qtités plusieurs fois /24 h.
  28. 28.  Vomique nummulaire :Crachats épais, nbreux, arrondis « pièces de monnaie »Inaperçue++.
  29. 29. Recueillir dans un verre gradué pour apprécier : abondance, odeur, couleur et aspect après sédimentation.Caractéristiques orientent vers une étiologie précise.
  30. 30. c- le stade de foyer ouvert :► Signes fonctionnels :  Toux.   Expectoration.  Dyspnée d’effort.
  31. 31. c- le stade de foyer ouvert :► Signes généraux :- Chute thermique incplète : fièvre oscillante 38 à 39°c- AEG : pâleur, faciès de l’infecté, langue saburrale, asthénie, anorexie et amaigrissement.
  32. 32. c- le stade de foyer ouvert :► Signes physiques :- Rarement évocateur.- Foyer de condensation et/ou un syndrome cavitaire.
  33. 33. II- DIAGNOSTIC POSITIF :2-1-2- Signes para cliniques :a- Imagerie thoracique :  Rx thoracique F/P.  TDM thoracique.  Écho thoracique.
  34. 34. a-1- Radiographie thoracique F/P:Plusieurs aspects Rx : stade évolutif.Au stade de constitution :opacité dense homogène, mal systématisée à limites floues.
  35. 35. a-1- Radiographie thoracique F/P:Stade de foyer ouvert :- cavité au sein d’une opacité non systématisée.- parois moins épaisses et plus régulières / néo excavé.- niveau liquide horizontal ► IMAGE HYDROAERIQUE.
  36. 36. Radiographie thoracique F/PTopographie précise : profil++.siège : lobe sup (segment dorsal), segments post du lobe inf ou lobe moyen.
  37. 37. a-2- TDM thoracique :Dc précoce.Bilan des lésions : topographie, taille et nombre.Lésions associées : tumeurs et DDB.Surveillance de la bonne évolution.
  38. 38. a-3- Échographie thoracique : Abcès proche de la paroi. Zone hypo échogène avec renforcement postérieur. Ponction écho guidée.
  39. 39. 2-1-2- Signes para cliniques :b- Biologie : ► NFS : hyperleucocytose à PNN. ► VS : accélérée. ► CRP : augmentée.
  40. 40. 2-1-2- Signes para cliniques :c- Bactériologie :  ECBC.  Prélèvements per-fibroscopiques.  Hémocultures.   Recherche des antigènes solubles.
  41. 41.  ECBC :Sensibilité et spécificité faibles.Avant ATB.Examen direct, culture, antibiogramme.conditions techniques préalables : - rinçage de la bouche. - toux profonde + expectoration. - transport rapide au labo : 2 heures.
  42. 42.  ECBC:Critères d’interprétation : - l’examen cyto : >25 PNN et < 10 cellules épith/champ.  origine sous glottique - examen direct : coloration de gram. - culture : germe pathogène si >107 (UFC)/ml.
  43. 43. Prélèvements per-fibroscopiques : Aspiration trachéobronchique : sensible mais risque contamination = l’ECBC. LBA : grde surface explorée, le seuil 105 UFC/ml. BBP : bonne sensibilité et spécificité, le seuil 103 UFC/ml.
  44. 44.  Hémocultures : répétées. peuvent isoler le germe Recherche des Ag solubles : dans le sang et les urines.
  45. 45. Dc = trépied symptomatique :  Syndrome fonctionnel : expectoration purulte.  Syndrome général : fièvre, AEG .  Syndrome Rx : image hydroaérique
  46. 46. 2-1-3- Évolution :a- Éléments de surveillance : Courbe : température, expectoration, poids. État général. NFS et VS répétées. Rx répétés et réguliers.
  47. 47. b- Modalités évolutives :b-1- Évolution favorable :Habituelle : Ttt ATB (90% des cas).Clinique en 2 semaines : tO, crachatsPNN, VS se normalisent progressivement.RX en 4 à 6 semaines : guérison = image normale, ou aspect cicatriciel (travée scléreuse ou étoilée).
  48. 48. b-2- Évolution défavorable :Exceptionnelle : résistance bactérienne, Ttt inefficace, terrain déficient. À la phase aigue : - la vomique asphyxique. - la septicémie : abcès , CIVD. - la cachexie . - la pleurésie purulente.
  49. 49. b-2- Évolution défavorable : À long terme : - évolution vers la chronicité  - les séquelles 
  50. 50.  évolution vers la chronicité :Rémission clinique incomplète.RX : cavité inchangée, remaniement, DDB au voisinage.Chirurgie +/- large vers le 3ème mois.
  51. 51.  les séquelles :Cavités résiduelles : bulles à contours fins.Risque évolutif de ces cavités :  surinfection bactérienne ou tuberculeuse.  hémoptysie  greffe aspergellaire.
  52. 52. 2-2- FORMES CLINIQUES :2-2-1- Formes selon le terrain :a- Chez le nourrisson :SPPSignes digestifs +++.RX thorax : abcès multiples avec composante pleurale.Guérison sous Ttt fréquente.b- chez les sujets débilités (diabète, IRC, immunodépression, alcoolisme) : complications +++.
  53. 53. 2-2- FORMES CLINIQUES :2-2-2- Formes symptomatiques :a- les formes sur aigues :Alcooliques, rarement chez diabétiques.SG et des SF bruyants, mais cèdent à l’ATB intensive.b- les formes abâtardies :+++Pseudo tuberculeuses.Ttt insuffisant au début.
  54. 54. 2-2- FORMES CLINIQUES :2-2-3- formes topographiques :Coté droit +++ :  Lobe supérieur : origine septi, segmt axillaire, se draine bien.  Lobe moyen : rare, se draine mal.  Lobe inférieur : la base, se complique précocement DDB.
  55. 55. III. DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL :
  56. 56. 3-1- Au stade de foyer fermé :Dcs différentiels de pneumopathie aigue :  Pneumopathies virales.  Pneumonie tuberculeuse.  Pneumocystose.  Cancer bronchique primitif ou secondaire.  Embolie pulmonaire.  Fibrose pulmonaire.  OAP cardiogenique.
  57. 57. 3-2- Au stade de vomique :  Pseudo vomique d’origine bucco pharyngée.  Vomique hydatique.  DDB.
  58. 58.  Pseudo vomique bucco pharyngée (phlegmon amygdalien, abcès dentaire)- Évoquée dvt : pus par la bouche, fétidité de l’haleine, fièvre, AEG, hyperleucocytose.- Éliminée dvt :lésions dentaires et pharyngées et images Rx.
  59. 59.  Vomique hydatique :- Évoquée dvt : toux, douleur, vomique et image hydroaérique à la Rx.- Éliminée dvt : caractère de vomique, RX: limite sup du niveau hydroaérique peut être horizontale, en nénuphar, en coucher du soleil ou en arc en ciel.
  60. 60.  Dilatation des bronches :- Évoquée dvt : toux, expectoration abondante, purulte.- Éliminée dvt : absence de toilette matinale, AEG, images de DDB à la Rx et à la TDM.
  61. 61. 3-3- Au stade de foyer ouvert :cavités avec ou sans niveau liquide:  Cancer excavé.  Tuberculose pulmonaire excavée.  Abcès sur cavité préexistante.  Pleurésie fistulisée dans les bronches.
  62. 62.  Cancer broncho-pulmonaire excavé :Homme > 40 ans.RX : évocateur si contour interne de la cavité anfractueux et si démarcation nette entre parenchyme et opacité.La bronchoscopie : indispensable, peut ne pas déceler un carcinome distal.
  63. 63.  Tuberculose pulmonaire excavée :Y penser devant: ATCD tuberculeux, images évocatrices à la RX ( nodules ou cavités).Clé du Dc : recherche de BAAR, culture sur milieu de Lowenstein, évolution sous Ttt.
  64. 64.  Abcès sur cavité préexistante :Dc délicat : absence documents ant révélant la préexistence des anomalies pulmonaires.Y penser si :  taille de l’image RX inchangée au cours de l’évolution.  après la guérison, persistance d’une image claire à paroi mince.
  65. 65.  Pleurésie purulente fistulisée dans les bronches :Pleurésie localisée dans une scissure ou dans la grande cavité, en arrière.Réaction pleurale n’est pas rare.
  66. 66. IV- DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE :
  67. 67. 4-1- Terrain :- Troubles de la conscience : maladie du SNC (AVC), anesthésie générale, coma, Ttt sédatif, convulsion.- FF: mauvaise hygiène dentaire, alcoolisme, tabagisme, immunodépression (cortico, diabète, VIH…).
  68. 68. 4-2- Portes d’entrée : foyer ORL : +++angines, amygdalites, rhinite, sinusite, et otite.Foyers dentaires infectés. Autres  : septicémie ou septicopyoémie : Appendicite. Cholécystite. annexite. prostatite ou orchiépididymite.
  69. 69. 4-3- Germes :Flore poly microbienne, anaérobies (60-90%), aérobies. Bactéries anaérobies. bactéries gram positif: Staphylocoques. les bactéries gram négatif : - Klebsiella pneumoniae. - Pseudomonas aeruginosa. Abcès amibien.
  70. 70.  B.anaérobies : bacteroides, fusobact, peptostrepto :Inhalation.FF : coma, convulsions, anesthésie, foyer dentaire ou ORL, cancer, DDB.phase de foyer fermé brève mais sévère.Rapidement : nécrose et suppuration avec SG d’allure toxi-infectieuse et fétidité de l’haleine+++.
  71. 71. RX :infiltrats segmentaires, excavations, pleurésie purulente+++.évolution dépend du Ttt.
  72. 72.  b. gram+: Staphylocoques :Nourrisson+++. adulte (immunodépression).Porte d’entrée: cutanée, cathéters intraveineuxPneumopathie diffuse avec participation interstitielle impte ( lésions bulleuses)  pyopneumothorax.RX : abcès multiplesGermes résistants +++.
  73. 73.  les bactéries gram- : KlebsiellaAffection grave : mortelle (50 %).Homme > 40 ans.FF: alcoolisme, DID, path pulmonaires chroniques.Classiquement : prostration, hypotension, hemoptysie.RX : condensation pulmonaire (lobes sup) , cavitations multiples et bombement de la scissure.
  74. 74.  les bactéries gram- : Pseudomonas Plus fréqt et plus grave des abcès nosocomiaux. Sujets débilités, brûlés et malades en réa. Clinique: bronchopneumonie extensive svt bilat. Évolution défavorable : germe résistant.
  75. 75.  Abcès amibien :2ème localisation après le foie.y penser si : pus chocolat, amicrobien, ATCD de dysenterie et surtt d’amibiase hépatique.RX: abcès basal droit, paralysie diaphragmatique.Ttt d’épreuve antiamibien : test Dc majeur.
  76. 76. Volumineux abcès amibien pulmonaire basal droit
  77. 77. V- TRAITEMENT :
  78. 78. 5-1- Traitement curatif :5-1-1- Buts :  Stériliser le foyer infectieux  Éviter les complications.  prendre en charge le terrain
  79. 79. 5-1-2- Moyens :a- Mesures hygiéno-diététiques : Repos strict au lit Apports nutritionnels hypercaloriques, protidiques, vitamines, oligoéléments et sels minéraux.
  80. 80. b- Médicaments :Antibiotiques : Bétalactamines :- Péni G : 20 à 40 millions UI /24 h en IM ou IV- C1G, C2G, C3G- Péni : A.
  81. 81.  Aminosides : - Strepto : 1gr/24h (25 à 50 mg/kg/24h) - Genta : 1 à 3 mg/24 h en IM Macrolides. Imidazoles. Cyclines.
  82. 82. b- Médicaments :Autres : Expectorants. Muco régulateurs. Antalgiques et antipyrétiques. Anti-anémiques. Complexes vitaminiques.
  83. 83. 5-1-2- Moyens :c- Kinésie thérapie respiratoire : drainage postural :Définition : effets de la pesanteur pour favoriser l’écoulement des secrétions des bronches segmentaires vers les bronches de gros calibre puis vers la trachée.
  84. 84. c- drainage postural :Description :Nébulisation préalable.Postures déduites de l’orientation anatomique des bronches à drainer.Partie distale du segt à drainer doit être au dessus de la partie proximale.
  85. 85. c- drainage postural :N’est utile que si :  volume des secrétions important.  encombrement des bronches de gros calibre.  viscosité basse.  posture maintenue longtemps (10 à 15 min au minimum).Techniques associés: désencombrement manu ou instrum.
  86. 86. c- drainage postural :Limites et CI : Inconfort et longueur des séances +++. Instabilité hémodynamique Détresse respiratoire aigue. Postures en déclive : RGO
  87. 87. d- Chirurgie :Jamais entrepris d’emblée : échec du Ttt médical, tendance à la chronicité, mdie incurable médicalement.Exérèse : segmentectomie, lobectomie ou pneumectomie.Pyopneumothorax: drainage.
  88. 88. 5-1-3- Indications : Antibiothérapie :Probabiliste au début puis adaptée à l’antibiogramme.Au moins 2 ATB, à doses efficaces, voie parentérale +++Durée : jamais < 6 semaines,bétalactamine + métronidazole ou C3G + aminoside. Drainage postural : 2 à 4 fois /jour,
  89. 89. 5-1-3- Indications : Corriger une « tare », équilibrer DHA et dénutrition, corriger une anémie, vitaminothérapie. Traiter la porte d’entrée. Ttt chirurgical : échec Ttt médical, séquelles.
  90. 90. 5-1-4- surveillance :Les éléments  : - Clinique : SF, SG et SP. - Biologie : NFS, VS, CRP. - Bactério : ECBC. - Rx thoracique.
  91. 91. 5-1-5- Résultats- Pronostic:Sous Ttt correct : simple. (95 % de guérisons dans abcès récents, 60 % dans abcès anciens).Critères de guérison : - BEG. - Absence de SF et/ou SP. - VS normale. - Apyrexie stable. - Recul évolutif de 6 semaines d’ATB. - Images Rx : normale, cicatrice stellaire, cavité résiduelle.
  92. 92. 5-2- Traitement préventif :consiste à :Traiter les pneumopathies aigues par ATB efficace.Traiter les portes d’entrée.Équilibrer les états glycémiques.Arrêter l’alcool et le tabac.Vaccination anti-pneumococcique.
  93. 93. VI CONCLUSION
  94. 94. Pathologie encore fréquente sous nos cieux.Fréquence diminuée depuis l’introduction des ATB.Souvent secondaire à une cause locale ou générale.Ttt : action synergique d’ATB et drainage postural.Pronostic dépend de la cause et du terrain.
  95. 95. merci

×