Le Burn-Out chez soi et ses collègues
Philippe Corten
Professeur d’Université ULB
Fondateur de la clinique du stress au CH...
Etes-vous un bon candidat au Burn-Out?
(Petit quiz)
• Question 1
– Honnêtement est-ce que
le temps que vous
consacrez à vo...
Etes-vous un bon candidat au Burn-Out?
(Petit quiz)
• Question 2
– Honnêtement est-ce que
le temps que vous
consacrez à vo...
Etes-vous un bon candidat au Burn-Out?
(Petit quiz)
• Question 3
– Honnêtement est-ce que
le temps que vous
consacrez à vo...
Etes-vous un bon candidat au Burn-Out?
(Petit quiz)
• Question 4
– Etes-vous quelqu’un de
méticuleux ou
perfectionniste?
–...
Etes-vous un bon candidat au Burn-Out?
(Petit quiz)
• Question 5
– Etes-vous quelqu’un
d’exigeant pour vous et pour
les au...
Etes-vous un bon candidat au Burn-Out?
(Petit quiz)
• Résultat du quiz
– 0 à 5
– Plus vous êtes proche de
5, plus vous ête...
Vulnérabilité
Personnalité accélérant le processus de Burn-Out
• Travailleur infatigable
• Exigeant vis à vis de lui-
même...
Lagaffe ne fera jamais de Burn-Out
mais est-ce un bon collaborateur?
http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
Le burn-Out est une forme de stress
chronique.
 Le stress, au sens strict est
une réaction physiologique
 Archaïque
 Ma...
Que se passe-t-il lorsque la survie d’un animal
est mise en danger?
 Réaction du système
nerveux autonome dit
orthosympat...
Quand cette réaction d’alarme se met-
elle en branle?
• Quand on est en danger
• Quand quelqu’un rentre dans notre périmèt...
Que se passe-t-il lorsque l’animal a
eu la vie sauve?
• Réaction du système
nerveux autonome dit
parasympathique
• Rôle du...
Cette réaction s’appelle la réaction de stress
• Mise en évidence par Selye en 1936: stress = stretch
• Cette réaction, n’...
Mais que se passe-t-il si la réaction
d’alarme persiste?
• McLean: le syndrome
général d’adaptation
Ortho
Adaptation
Ortho...
Qu’est-ce que le Burn-Out?
• Le Burn-Out est un tableau clinique
– consécutif à l’exposition prolongée à un stress (en ann...
Qu’est-ce que le Burn-Out?
Modèle psychodynamique
• Modèle de Maslasch et
Freudenberger
– A partir de l’observation du
dév...
Qu'est-ce que le Burn-Out?
Mécanismes de défense
• Pour faire face au stress
(mécanismes adaptatifs)
– 1: S’endurcir
émoti...
Avantage inconvénients
de l’anesthésie des sensations
http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
Avantage inconvénients
de prendre de la distance
http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
Avantage inconvénients
de réduire ses ambitions
http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
Mais pas de perdre ses rêves!
http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
« Burn-Out:
Une maladie de l’âme en deuil de son
idéal »
Freudenberger
http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
Qu'est-ce que le Burn-Out?
Modèle Clinique
• Apparence: « lifting »
http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
Qu'est-ce que le Burn-Out?
Modèle Clinique
• Apparence: « lifting »
• Signes indispensables
– Irritabilité
– Troubles de l...
Qu'est-ce que le Burn-Out?
Modèle Clinique
• Apparence: « lifting »
• Signes indispensables
– Fatigabilité
– Troubles de l...
Diagnostics différentiels
Dépression
• Dysphorie (Tristesse)
• Anhédonie (Perte de plaisir
et d’intérêt)
• Pessimisme (Idé...
Burn-Out Maladie professionnelle?
• Incontestablement, cependant
l’organisation contemporaine du
travail favorise le proce...
Et si le Burn-Out n’était pas que
professionnel ?
http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
Rappel:
le Burn-Out provient de l’utilisation
incessante des mécanismes
adaptatifs.
D’où l’importance de comprendre que
le...
http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
Signes d’alarmes
chez soi et les collègues
• Le sourire « commercial »
de plus en plus figé
• L’irritabilité
• L’accumulat...
Prévention collective:
C’est principalement le responsable
qui fixe l’atmosphère de travail
• Travailler sur le processus:...
Prévention collective
Travailler sur le processus
1. Eviter l’épuisement émotionnel
a) Au travail: demander comment on s’e...
Prévention collective
Travailler sur le processus
2. Eviter la déshumanisation des relations
a) Autoriser à ce que les mem...
Prévention collective
Travailler sur le processus
3. Eviter la démotivation de l’équipe
a) Poser des défis, reconnus par t...
Prévention collective
Travailler sur le processus
4. Communiquer
a) Autoriser les discussions impromptues autour
d’un café...
Prévention collective
Travailler sur le processus
5. Préserver la qualité de vie
a) Préserver l’équilibre entre la vie de ...
‘La vie est de qualité
quand la vie fait sens’
Les ‘sens’
comme
lieu de
plaisir
‘Signifiant’
‘Direction’
Affects
Valeurs
S...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le burnout chez soi et ses collègues_philippe corten

1 169 vues

Publié le

Présentation par Philippe Corten (FR), prof. ém. ULB et consultant clinique du stress Brugmann, 16/6/2015

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 169
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le burnout chez soi et ses collègues_philippe corten

  1. 1. Le Burn-Out chez soi et ses collègues Philippe Corten Professeur d’Université ULB Fondateur de la clinique du stress au CHU-Brugmann Juin 2015 http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  2. 2. Etes-vous un bon candidat au Burn-Out? (Petit quiz) • Question 1 – Honnêtement est-ce que le temps que vous consacrez à votre travail pourrait mettre en péril votre vie de couple ou familiale ? • Oui=1 • Non=0 http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  3. 3. Etes-vous un bon candidat au Burn-Out? (Petit quiz) • Question 2 – Honnêtement est-ce que le temps que vous consacrez à votre travail vous permet de développer vos hobbies ? • Oui = 0 • Non = 1 http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  4. 4. Etes-vous un bon candidat au Burn-Out? (Petit quiz) • Question 3 – Honnêtement est-ce que le temps que vous consacrez à votre travail vous permet d’avoir une vie sociale qui vous épanouit • Oui = 0 • Non = 1 http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  5. 5. Etes-vous un bon candidat au Burn-Out? (Petit quiz) • Question 4 – Etes-vous quelqu’un de méticuleux ou perfectionniste? – ou dit-on de vous que vous êtes méticuleux ou perfectionniste? • Oui = 1 • Non =0 http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  6. 6. Etes-vous un bon candidat au Burn-Out? (Petit quiz) • Question 5 – Etes-vous quelqu’un d’exigeant pour vous et pour les autres? – ou dit-on de vous que vous êtes quelqu’un d’exigeant pour vous et pour les autres? • Oui = 1 • Non =0 http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  7. 7. Etes-vous un bon candidat au Burn-Out? (Petit quiz) • Résultat du quiz – 0 à 5 – Plus vous êtes proche de 5, plus vous êtes un candidat au Burn-Out • Ce sont les travailleurs les plus performants qui sont les candidats au Burn-Out et non les tire-au-flanc ! http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  8. 8. Vulnérabilité Personnalité accélérant le processus de Burn-Out • Travailleur infatigable • Exigeant vis à vis de lui- même et des autres • Perfectionniste • Choisissant le fight > flight • Détestant le freeze • Mettant mal les limites • Ne demande pas de l’aide • (Type A?) C’est un winner http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  9. 9. Lagaffe ne fera jamais de Burn-Out mais est-ce un bon collaborateur? http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  10. 10. Le burn-Out est une forme de stress chronique.  Le stress, au sens strict est une réaction physiologique  Archaïque  Massive  Autonome  Du cerveau reptilien  Qui sert à assurer à l’animal en danger sa survie.  Bien souvent, on appelle stress des réactions des cerveaux supérieurs, comme l’angoisse ou l’anticipation (succès du mot stress)  Les 3 cerveaux (Mc Lean):  Le cerveau reptilien: ○ assurer les comportements de survie: boire, manger, copuler  Le cerveau des mammifères inférieurs: ○ Cerveau de l’affectivité et de la mémoire: être triste, heureux, angoissé  Le cerveau des mammifères supérieurs: ○ Cortex associatif: associer de manière différente ce qui a été mis en mémoire => processus anticipatoire et créatif, imaginaire http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  11. 11. Que se passe-t-il lorsque la survie d’un animal est mise en danger?  Réaction du système nerveux autonome dit orthosympathique • Rôle de l’orthosympathique: – Préparer l’action: attaquer ou fuir • vasculariser les muscles, • mydriase, • fermer les sphincters, • augmenter le rythme cardiaque, • Augmenter la tension artérielle • Augmenter le rythme respiratoireAlerte Ortho http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  12. 12. Quand cette réaction d’alarme se met- elle en branle? • Quand on est en danger • Quand quelqu’un rentre dans notre périmètre de sécurité (+/- 1m à 1,5m) – Exemple: courses le 24 décembre dans un grand magasin • Quand on ne peut ni fuir, ni attaquer (ni se mettre à l’abri, ni aller de l’avant). – Exemple: file d’attente à la caisse, délibérations • Quand on ne sait pas anticiper quelle sera la meilleure solution (Principe d’incertitude) http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  13. 13. Que se passe-t-il lorsque l’animal a eu la vie sauve? • Réaction du système nerveux autonome dit parasympathique • Rôle du parasympathique: – Préparer la détente et la récupération • relâcher les muscles • Relâcher les sphincters, • éliminer les toxines, • ralentir cœur et respiration, • myosis , • érection... Alerte Ortho Détente Para http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  14. 14. Cette réaction s’appelle la réaction de stress • Mise en évidence par Selye en 1936: stress = stretch • Cette réaction, n’est absolument pas toxique et peut se répéter indéfiniment sans aucune conséquence sur l’organisme, pour autant qu’à toute phase d’alarme succède assez rapidement une phase de détente. Alerte Alerte Alerte Détente Détente Détente http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  15. 15. Mais que se passe-t-il si la réaction d’alarme persiste? • McLean: le syndrome général d’adaptation Ortho Adaptation Ortho+Para Break Down  Phase 1: réaction orthosympathique  L’action n’est pas possible  Phase 2: le parasympathique fonctionne en même temps que l’orthosympathique  L’organisme s’adapte peu à peu à la contrainte (diminution des perceptions désagréables)  Phase 3: Effondrement grave: infarctus, hémorragie cérébrale, ulcère perforé, accidents, suicides http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  16. 16. Qu’est-ce que le Burn-Out? • Le Burn-Out est un tableau clinique – consécutif à l’exposition prolongée à un stress (en années) – d’apparition insidieuse – Rarement avec décompensation brutale (mais « last drop ») – ne disparaissant pas par simple écartement de la situation stressante http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  17. 17. Qu’est-ce que le Burn-Out? Modèle psychodynamique • Modèle de Maslasch et Freudenberger – A partir de l’observation du développement de la médecine communautaire aux USA – Objet d’analyse: les soignants ayant choisi cette option ont développé un Burn-Out • Hypothèses: – 1- Pour faire face à la situation, les soignants ont mobilisé des mécanismes de défenses adaptatifs et sains. – 2- La pathologie proviendrait de l’usage incessant de ces mécanismes adaptatifs http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  18. 18. Qu'est-ce que le Burn-Out? Mécanismes de défense • Pour faire face au stress (mécanismes adaptatifs) – 1: S’endurcir émotionnellement – 2: Prendre de la distance, relativiser – 3: Adapter ses ambitions à la réalité • Burn-Out : répétition incessante du même mécanisme, même dans la vie privée – 1: On ne s’endurcit pas que face aux émotions négatives mais aussi positives – 2: A force de prendre de la distance on devient cynique et on objectalise les relations – 3: A force de réduire ses ambitions on se démotive. http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  19. 19. Avantage inconvénients de l’anesthésie des sensations http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  20. 20. Avantage inconvénients de prendre de la distance http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  21. 21. Avantage inconvénients de réduire ses ambitions http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  22. 22. Mais pas de perdre ses rêves! http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  23. 23. « Burn-Out: Une maladie de l’âme en deuil de son idéal » Freudenberger http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  24. 24. Qu'est-ce que le Burn-Out? Modèle Clinique • Apparence: « lifting » http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  25. 25. Qu'est-ce que le Burn-Out? Modèle Clinique • Apparence: « lifting » • Signes indispensables – Irritabilité – Troubles de la mémoire immédiate et concentration – Fatigabilité http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  26. 26. Qu'est-ce que le Burn-Out? Modèle Clinique • Apparence: « lifting » • Signes indispensables – Fatigabilité – Troubles de la mémoire immédiate et concentration – Irritabilité • Signes accessoires – Epuisement – Réveil 4h du matin – Phobie des foules http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  27. 27. Diagnostics différentiels Dépression • Dysphorie (Tristesse) • Anhédonie (Perte de plaisir et d’intérêt) • Pessimisme (Idées noires) Burn-Out • Dysphorie (Irritabilité, pas de tristesse) • Anhédonie (Perte de plaisir mais maintien de l’intérêt) • Pessimisme sans idées noires • Cynisme http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  28. 28. Burn-Out Maladie professionnelle? • Incontestablement, cependant l’organisation contemporaine du travail favorise le processus du Burn-Out – Pas d’états d’âme, business is business • Épuisement émotionnel – C’est l’entreprise qui compte (pas vous, ni les problèmes du client) • Cynisme et déshumanisation – Atteindre les objectifs fixés par l’entreprise (pas par vous) • Démotivation personnelle • En plus flexibilité du temps de travail, faisant disparaître la séparation entre temps de travail et temps privé. http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  29. 29. Et si le Burn-Out n’était pas que professionnel ? http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  30. 30. Rappel: le Burn-Out provient de l’utilisation incessante des mécanismes adaptatifs. D’où l’importance de comprendre que les bulles, les breaks et les pauses dans l’organisation du travail ne sont pas des pertes de temps mais des temps de RESSOURCEMENT. http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  31. 31. http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  32. 32. Signes d’alarmes chez soi et les collègues • Le sourire « commercial » de plus en plus figé • L’irritabilité • L’accumulation de « petites boulettes » et d’imperfections • Augmentation du petit absentéisme • Le réveil 4h du matin sans troubles de l’endormissement http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  33. 33. Prévention collective: C’est principalement le responsable qui fixe l’atmosphère de travail • Travailler sur le processus: 1. Laisser aux émotions leur place 2. Garder la bonne distance d’empathie 3. Fixer des objectifs réalistes 4. Communiquer avec les autres 5. Préserver sa Qualité de Vie http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  34. 34. Prévention collective Travailler sur le processus 1. Eviter l’épuisement émotionnel a) Au travail: demander comment on s’est senti face à telle situation et pas seulement ce qu’on a fait (ou pas fait) b) Avec son conjoint: lui demander le soir comment s’est passée sa journée et non ce qu’il a fait (et vice versa). c) Favoriser au sein de l’équipe le sens de l’humour. d) Ne pas accepter qu’un collègue consacre toute sa vie à sa vie professionnelle. =>LES EMOTIONS NE PERTURBENT PAS LE FONCTIONEMENT D’UN SERVICE. BIEN PARTAGEES, ELLES LE RENFORCENT. http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  35. 35. Prévention collective Travailler sur le processus 2. Eviter la déshumanisation des relations a) Autoriser à ce que les membres de l’équipe cherchent à se former davantage. b) Ne pas (s’) autoriser de rudoiement moral au sein des collègues. c) Penser à l’importance de la reconnaissance a) Reconnaissance intrinsèque: donner aux collaborateurs des tâches qui sont de leur niveau b) Reconnaissance extrinsèque: PENSER A FELICITER http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  36. 36. Prévention collective Travailler sur le processus 3. Eviter la démotivation de l’équipe a) Poser des défis, reconnus par tous, réalistes. Mais des défis quand même! b) Ne pas laisser tomber les bras c) Etre tant le relais de la direction vers l’équipe que de l’équipe vers la direction d) Favoriser les initiatives e) Favoriser les formations f) Féliciter plutôt que souligner ce qui ne va pas. NE JAMAIS OUBLIER DE DIRE MERCI. http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  37. 37. Prévention collective Travailler sur le processus 4. Communiquer a) Autoriser les discussions impromptues autour d’un café même pendant le travail b) Ne pas garder pour soi toutes les informations c) S’autoriser et autoriser les autres à verbaliser leurs émotions d) Favoriser les réunions d’équipe où le vécu peut s’exprimer et pas uniquement les faits. http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  38. 38. Prévention collective Travailler sur le processus 5. Préserver la qualité de vie a) Préserver l’équilibre entre la vie de travail et la vie sociale et affective b) Mettre en valeur les compétences extra professionnelles d’un collègue c) Penser à lui aux moments clés de sa vie (anniversaires, naissances, maladies…) d) Leur donner la possibilité de s’exprimer et d’accueillir favorablement leurs suggestions e) Donner un SENS à ce que l’on fait http://homepages.ulb.ac.be/phcorten
  39. 39. ‘La vie est de qualité quand la vie fait sens’ Les ‘sens’ comme lieu de plaisir ‘Signifiant’ ‘Direction’ Affects Valeurs Spiritualité Importance Cognitions Passé: Personalité Histoire Futur: Aspirations Expectations Sensorialité Motricité Besoins http://homepages.ulb.ac.be/phcorten

×