SlideShare une entreprise Scribd logo
HSE - Catering
Intoxication
-Problèmes de santé
pour les clients.
-Problèmes juridiques.
-Perte de notoriété.
-Perte de marchés.
-Dédommagements pour
les victimes.
-Perte de poste de travail.
-Perte de la confiance
des clients.
Voila ce que le client déteste
Voila ce que le client veut
Pas d’intoxication
- Bonne santé
- Clients satisfaits
- Bonne notoriété
- Cadre agréable de
travail
- Expansion et profit pour
la compagnie.
- Création de postes
d’emploi.
- Bénéfices économiques.
l’Hygiène est la 1er condition
•L’hygiène est la science qui traite des règles et
des mesures préventives nécessaires pour
conserver et améliorer la santé.
•L’hygiène n’est pas une lutte contre les
microbes mais une mise en place de
procédures et des techniques de nettoyage,
de stockage, de préparation et de distribution
qui visent à amoindrir les risques de
contamination.
Règle des 5 M
Souvent la contamination
est due au cinq causes
principales :
•Main d’œuvre.
•Matériel mal nettoyé..
•Méthode de travail inadéquate.
•Matière première de
mauvaise qualité
•Milieu de travail sale.
Limiter au maximum l’apport des
germes provenant des manipulateurs
(hygiène corporelle, mains, tenue,
comportement…)
Objectif
Hygiène des manipulateurs
1. Hygiène corporelle des
manipulateurs
• Avoir à disposition des vestiaires
propres.
• Prendre des douches quotidiennes
• Revêtir une tenue complète propre
de travail avant le début de service
La prévention passe obligatoirement par:
2. Veillez à:
• Avoir en tout temps des ongles courts et propres,
• Les cheveux propres et si nécessaire retenus
• Avoir un lave main équipé contenant
 Eau chaude et froide
 Savon liquide
 Brosse à ongle
 Poubelle
 Système d’essuyage à utilisation unique
Hygiène des manipulateurs
Surtout il ne faut pas oublier de se laver les mains
Avant:
• chaque reprise de travail
• la réalisation d’opérations sensibles (hachage,
conditionnement sous vide,…)
• la manipulation de produits fragiles (viande crue,
poisson,…)
Après:
• être allé aux toilettes
• s’être mouché
• avoir manipulé des légumes de la volaille,
des œufs ou du gibier.
Hygiène des manipulateurs
Désinfecter et protéger les blessures
Matériel et équipements
Nettoyage et désinfection
Limiter la contamination
indirecte par les matériels ou
les locaux
Objectif
Les équipements matériels et
les locaux doivent être bien
entretenus, ils ne doivent pas
représenter une source de
contamination des aliments
Propreté des locaux et du
matériel
1. Assurer un nettoyage et une
désinfection efficaces en utilisant:
• des produits adaptés
• une méthode adaptée
(TACT: Température,
Action mécanique,
Concentration du produit,
Temps de contact)
• un matériel de nettoyage et
désinfection adapté et en parfait état
d’entretien (Lavette, brosse, balai…)
Matériel et équipements Nettoyage et
désinfection
2. Assurer un nettoyage et une
désinfection réguliers selon
des fréquences adéquates.
L’efficacité n’est rien sans la fréquence et le niveau de
propreté générale dépend étroitement de la périodicité
à laquelle ces opérations sont réalisées.
Le professionnel doit veiller à nettoyer et désinfecter
son matériel et ses équipements aussi souvent que
nécessaire.
Matériel et équipements Nettoyage et
désinfection
1. La préparation
• Ranger le matériel
• Débrancher les machines
• Démonter si c’est possible
• Enlever les grosses
souillures
2. Le nettoyage
• Doser
• Brosser
• Frotter
• Laisser agir
3. Le rinçage
• Rincer à l’eau claire
Matériel et équipements Nettoyage et
désinfection
4. La Désinfection
• Doser
• Adapter la température du bain
• Appliquer
• Laisser agir
5. Deuxième rinçage
• Rincer de nouveau à l’eau claire
• Sécher par raclage
6. Enfin ne pas oublier
• De nettoyer et Rincer les
matériels de nettoyage
• Et de se laver les mains
Matériel et équipements Nettoyage et
désinfection
Il faut:
Assurer une marche en avant
dans l’espace ou dans le temps
Dans le temps il faut séparer
toutes ces opérations par un
nettoyage suivi d’une
désinfection.
Pour pallier à tout risque de contamination
Dans l’espace il faut séparer
toutes ces opérations par
l’utilisation de locaux et/ou
d’emplacements spécifiques
Méthode de travail
Séparer les secteurs propres et souillés et séparer
les opérations de niveaux de contamination
différents:
Limiter la contamination
des produits entrant dans
l’entreprise.
Objectif
Vérification à la réception et à l’utilisation
Vérifier dés la réception et lors d’utilisation
des produits:
• La provenance autorisée des produits
(fournisseurs agrées).
• L’état des produits: aspect, couleur et
odeur.
• L’état des emballages et conditionnement,
• Les dates limites de consommation (DLC)
ou d’utilisation optimale (DLUO) des
denrées.
Vérification à la réception et à l’utilisation
Vérifier à la réception que les conditions
de transport permettent:
• De transporter hygiéniquement les produits
(propreté du camion ou de l’équipement,
propreté du livreur, séparation des produits).
• De maintenir les produits aux températures
requises (vérifier la nature de l’équipement de
transport, la température du produit ou la
température du véhicule).
• En cas d’anomalie, émettre des réserves sur le
bon de livraison ou sur la facture et,
éventuellement refuser la marchandise.
Vérification à la réception et à l’utilisation
Eviter les contaminations croisées entres produits de
niveaux de contamination différents lors du stockage, de
l’exposition ou du transport des denrées en assurant un
arrangement rationnel dans les enceintes.
Objectif
Rangement rationnel
Stocker, exposer ou transporter les produits de
niveaux de décontamination différents:
• Soit dans des enceintes différentes,
• Soit dans une même enceinte à condition de ranger avec soin les
produits et/ou de les protéger (films, caisses plastiques munies de
couvercle,…).
• Assurer une spécialisation des zones de rangement. C’est-à-dire
ranger toujours aux mêmes endroits les mêmes produits. En particulier,
avoir des zones réservées pour le rangement des carcasses, des
volailles, des abats, des légumes… En attente du déballage, les
cartons seront rangés dans une zone qui leur est réservée.
• Choisir des emplacements afin d’éviter toute contamination par
égouttage ou par contact.
Ne pas placer un produit contaminant au dessus d’un produit plus
sensible. Par exemple: Placer les volailles crues en dessus des autres
produits. Placer les légumes en dessus des autres produits
alimentaires, dans des bacs propres fermés.
Ne pas mettre en contact direct des produits de niveaux de
contamination différents.
Au besoin, filmer ou disposer les produits dans un bac en plastique
fermé. Par exemple filmer les produits finis.
Rangement rationnel
Eviter que les germes présents ne puissent se multiplier
jusqu‘à des niveaux inacceptables pour la santé du
consommateur lors du stockage, du transport ou de
l’exposition des produits en les maintenant aux températures
requises.
Objectif
Maitrise du froid
Maintenir les installations de froid en bon état de
fonctionnement:
• Contrôler l’état des joints, le givrage, la température,
l’humidité…
• Entretien, réglages,…
Maintenir la chaine du froid sur les produits pendant le
transport, le stockage et l’exposition:
• Réduire toute attente hors froid; disposer les produits au
fond immédiatement après réception ou après préparation,
• Utiliser un équipement de transport des denrées en parfait
état de propreté et permettra de maintenir les produits aux
températures requises.
• Limiter la quantité exposée lorsque la température
d’exposition dépasse 4°C.
• Contrôler la température des installations de froid.
• Assurer un bon contrôle des vitrines: Mise en route des
équipements dans un délai suffisant avant chargement,
protection par rapport à l’ensoleillement, disposition et
densité de chargement des produits.
Maitrise du froid
Disposer pour le transport d’un équipement adapté:
• A la quantité de produits livrés,
• A la durée du trajet prévu,
• A la température extérieure:
 Caissons ou conteneurs isothermes
 Sacs isothermes
 Véhicules isotherme
 Véhicule réfrigéré
 Véhicule frigorifique.
Les produits doivent être conservés à des températures
limitant leur altération et particulièrement le développement
des micro-organismes pathogènes ou la formation de toxines
à des niveaux susceptibles d’entrainer un risque pour la santé.
Eviter que les déchets et les poubelles ne soient
une source de contamination des denrées.
Gestion des déchets et des
poubelles
Objectif
Déchets et poubelles
• Eliminer au fur et à mesure les déchets du
plan de travail dans un récipient situé à
proximité ou dans les poubelles.
Ces récipients peuvent ne pas comporter de
couvercle à condition que l’évacuation des
déchets vers des poubelles fermées ait lieu
très fréquemment.
• Adapter le nombre et le volume des poubelles
aux besoins de l’entreprise
• Utiliser de préférence des poubelles avec des
sacs en plastiques à usage unique résistants
• Les poubelles présentes au laboratoire
doivent être réservées à cet usage et
maintenues propres et fermées.
Les nettoyer quotidiennement.
Déchets et poubelles
• Stocker les poubelles de voirie à l’extérieur de
l’établissement ou dans un local réservé à cet
effet.
Elles ne doivent pas entrer dans le laboratoire
en cours du travail.
• Sortir les poubelles de voirie en dehors des
périodes de travail au laboratoire.
• Nettoyer et désinfecter périodiquement les
poubelles de voirie et leur local de stockage
• Se laver efficacement et se désinfecter les
mains après manipulation des poubelles ou
des déchets.
2eme Partie
Dans Le Poste De Travail
RESPONSABILITE DE L’ EMPLOYEUR
1- Politique de santé et
de sécurité
2- Equipements Surs
3- Méthodes et organisation
de travail sures.
4- Mettre en place les JSA
5- Un lieu de travail sain
et sur
6- Disponibilité des EPI
7. Formation et training
1.Soyez vigilants et
faire attention aux autres.
2. Respectez les règles
HSE
3. Utilisez les équipements
correctement
4. Respectez la
signalisation de sécurité.
5. Rapportez tous les
incidents et accidents.
TRAINING
SIGNALISATION HSE
OBLIGATOIRE
Cercle Bleu avec des
symboles et écriture en
blanc.
Vous devez respecter.
Ex: Lavez les mains
INTERDICTION
Cercle blanc, avec des bordures,
une barre en couleur rouge et
écriture en noir.
Vous ne devez pas faire.
Ex. Interdit de fumer
AVERTISSEMENT
Triangle jaune avec des
bordures en couleur noir
Un risque de danger.
Ex: Danger Electricité
CONDITION de sécurité
Rectangle ou carré de
couleur verte avec des
symboles en couleur
blanche.
Fournit des informations
Ex: Issue de secours
EQUIPMENT de
LUTTE INCENDIE
Carré ou rectangle de
couleur rouge avec des
symboles en couleur
blanche.
Souvent indique la
localisation des appareils
de lutte incendie.
Ex: Extincteur
La signalisation est importante et peut sauver des vies.
SIGNALISATION HSE
2- PREVENTION ACCIDENT
PORTER DES OBJETS
LANCER DES OBJETS
COURIR
DISTRACTION
DEVERSEMENT
VERRE BRISE &
OBJETS TRANCHANTS
ISSUES DE SECOURS
ETAGERES
ESPACE DE TRAVAIL
Que feriez vous si vous voyez toutes ces
actions et conditions dangereuses?
CORRIGEZ OU RAPPORTEZ A
VOTRE SUPERVISEUR!!!
Accidents communs
Couteaux à scie
Porter un couteau Pratique dangereuse
LAISSER DES COUTEAUX
DANS L’EVIER
RANGEMENT
ACTION DE COUPER
Accidents communs
Accidents communs
POISON ET PROBLEMES
RESPIRATOIRES
IRRITATION DE LA PEAU, BRULURE
BLESSURES AUX YEUX
Comment savez vous qu’un produit chimique est
dangereux?
Tous les produits chimiques pouvant causer des blessures porte un de
ces symboles.
Il y en a quatre
1. TOXIQUE
2. CORROSIF
3. NOCIF
4. IRRITANT
Contrôle de substances dangereuses pour la santé
Produit qui peut brûler et détruire les tissus vivants par simple
contact : Exemples : soude caustique, déboucheur de canalisation,
détartrant , Eau de Javel concentrée…. Ils provoquent des accidents
graves, et parfois la mort, chez le jeune enfant qui les avale.
Produit qui, par inhalation, ingestion ou pénétration cutanée peut
entraîner des accidents extrêmement graves, aigués ou chroniques
et même la mort. Exemples : EX Produit d’ antirouille
Contrôle de substances dangereuses pour la santé
Produit non corrosif qui, par contact immédiat, prolongé ou répété
avec la peau, les yeux, les muqueuses, peut provoquer une réaction
inflammatoire. Exemples : Eau de Javel diluée, produit détergent
pour vaisselle, lave-vitre.
Produit qui par inhalation, ingestion ou pénétration cutanée peut
causer une intoxication. Un produit nocif peut être très
dangereux si la dose reçue est importante ! Exemples : essence
de térébenthine, pesticide, antimite, Eau de Javel en pastille
effervescente.
Contrôle de substances dangereuses pour la santé
EQUIPMENT DE PROTECTION INDIVIDUELLE
(EPI)
GANTS
Q. Quels produits chimiques nécessitent de l’utilisateur le port de
gants?
A. l’ensemble des produits, mais particulièrement ceux qui portent un
symbole d’avertissement de couleur orange.
Tablier en plastique
Q. Quels produits chimiques nécessitent de l’utilisateur le port de
tablier en plastique?
A. Tout produit chimique liquide portant un symbole d’avertissement de
couleur orange.
Lunettes (Goggles)
Q. Quels produits chimiques nécessitent de l’utilisateur le port de
lunettes de protection?
A. Tout produit pouvant toucher les yeux de l’utilisateur Ex. liquides en
spray ou pouvant s’éclabousser.
Masque facial
Q. Quels produits chimiques nécessitent de l’utilisateur le port de
masque facial?
A. Tout produit produisant des fumées ou pouvant s’éclabousser sur le
visage de l’utilisateur.
Utiliser les produits chimiques selon le mode d’emploi!
Séparer les produits chimiques des denrées alimentaires!
Ranger les substances chimiques dans leurs conteneurs!
Porter les EPI requis lors de l’utilisation!
SE RAPPELER
Contrôle de substances dangereuses pour la santé
ELECTRICITE, GAZ, HUILE CHAUDE ET LA SECURITE
PROTECTION CONTRE LE CHOC ELECTRIQUE
1. Couper le courant
2. Appliquer les gestes
de secours
3. Appeler un électricien
qualifié
Comment identifier une présence d’une fuite de gaz?
En général vous pouvez sentir le gaz.
PRECAUTIONS A PRENDRE AVANT ET DURANT
L’UTILISATION D’EQUIPEMENTS FONCTIONNANT AU GAZ :
LE GAZ ET LA SECURITE
1. Couper ou fermer le robinet d’arrêt
2. Aérer
3. Vérifier l’équipement et ses accessoires avant usage
4. Mettre en position arret pendant la non utilisation
5. Entretenir l’équipement
1. Fermer le robinet par la vanne
principale
2. Aérer la zone – Ouvrir les portes et
les fenêtres.
NE PAS FAIRE FONCTIONNER
L’EXTRACTEUR QUI PEUT CREER UNE
ETINCELLE ET EXPLOSER L’ATMOSPHERE.
3. Rapporter l’incident au manager.
4. Localiser la source et réparer.
EN CAS DE FUITE DE GAZ
LE GAZ ET LA SECURITE
SI VOUS SENTEZ DU GAZ!
NE PAS FUMER OU
UTILISER DE FLAMME NUE!
NE PAS ALLUMER LA
LUMIERE OU EQUIPEMENTS
ELECTRIQUES!
LE GAZ ET LA SECURITE
INCENDIE ET EVACUATION
Classe A Bois, papier, tissu,
Matériaux Solides combustibles
Non métaux
Classe B Liquides inflammables : Essence,
Mazout, huile, graisse
Classe C D’origine électrique: Equipements
électriques
Classe D Aluminium, magnésium
CLASSES DE FEUX
Tirer la goupille
1
VISER la base du feu
2
PRESSER la gâchette
3 4
Balayer l’agent extincteur
Comment éteindre un début d’incendie
Couverture anti feu
PROCEDURE D’ EVACUATION
En DECOUVRANT UN FEU
1. DONNER L’ALARME
2. APPELEZ LA PROTECTION
CIVILE ET HSE
3. QUITTEZ LES LIEUX ET SE
DIRIGER AU POINT DU
RASSEMBLEMENT A
L’ENTREE DE LA BASE VIE
Avertir
 En tout premier, veillez à
vous mettre en sécurité.
Avertissez les services de
secours, le responsable ou
criez au secours.
 Aidez votre entourage à
se mettre en sécurité.
Et surtout : restez calme !
QUE FAIRE EN CAS D’INCENDIE?
PROCEDURE EN CAS D’ACCIDENT
• ASSISTER LA PERSONNE BLESSEE –
Prodiguer premiers soins uniquement si vous
avez reçu la formation.
Demandez de l’aide ET/OU appeler le
médecin de garde au numéro:
0553 678 298.
• PREVENIR LA RECURRENCE DES
ACCIDENTS
• Arranger et corriger les conditions et actions
dangereuses
• RAPPORTER LES ACCIDENTS – A votre
responsable
Premiers secours
• Secouriste:
Dans la cuisine, une
personne qualifiée
secouriste est exigée.
• Boites de premiers secours:
Une boite de premiers secours
Blessures et brulures mineures
Comment traiter des brulures
superficielles?
• Rincer ou tremper dans une eau
froide pour au moins 10 minutes
• Couvrir avec un linge ou un bandage
propre.
• Ne pas utiliser un sparadrap
• Si la brulure persiste ou des cloques
apparaissent voire le médecin.
Comment traiter une coupure ou
blessure mineure?
• Laver la blessure à l’eau froide
• Sécher à l’aide d’un linge propre
• Appliquez un sparadrap.
Pour arrêter le saignement d’une coupure,
couvrir fermement à l’aide d’un linge propre et
soulever la partie du corps de la blessure.
Accidents avec blessures sérieuses
1. Personne Inconsciente
2. Saignement abondant
3. Brulure grave
4. Choc important
Ne pas déplacer la personne
blessée sauf si c’est nécessaire
Les blessures graves nécessitent l’assistance sans délai d’un secouriste et
souvent d’un médecin et d’une ambulance. Types d’accidents graves:
Accidents de circulation à Hassi Messaoud sont plus fréquents
que les autres types d’accidents et malheureusement dans la
plus part des cas ces accidents sont tragiques.
Circulation routière
Le conducteur roulait trop vite au point ou il ne pouvait pas s’arrêter à l’entrée
d’une agglomération et son camion heurta le monument.
Le conducteur projeté vers l’extérieur à travers le pare-brise passa plusieurs
semaines à l’hôpital avec 02 cotes cassées, 02 jambes cassées, un nez
cassé et multiples blessures sur tout le corps.
Il ne portait par la ceinture de sécurité
ACCIDENTS DE CIRCULATION
A cause de la fatigue le conducteur dormit au volant et termina sa course
au fond d’un fossé. Il a été projeté 10 mètres plus loin du véhicule.
Son nuque fut brisée et mourut sur le coup.
Il ne portait pas sa ceinture de sécurité
ACCIDENTS DE CIRCULATION
Le conducteur prit un virage à une grande vitesse, le
véhicule s’est renversé et prit feu. Le conducteur s’estime
heureux il s’est enfuit sans aucune blessure.
Il portait sa ceinture de sécurité.
ACCIDENTS DE CIRCULATION
Dan était chanceux, il a survécu à un accident de circulation. L’autre
conducteur n’a pas entendu la klaxon de Dan et lui est rentré dedans.
Dan a reçu de sérieuses blessures au dos.
L’autre conducteur était très occupé au téléphone mobile.
ACCIDENTS DE CIRCULATION
Le conducteur roulait à 100Km/h, les freins n’ont répondu au moment de
freiner et heurta l’arrière d’un autre camion.
Le conducteur portait sa ceinture de sécurité et par
conséquent est sorti sain et sauf.
ACCIDENTS DE CIRCULATION
Ce véhicule a été heurté par un camion. Le conducteur du camion ne s’est
pas arrêté à un STOP. Le véhicule explosa brulant à mort ses occupants.
Il a pris plusieurs heures aux secouristes pour faire sortir les dépouilles du
véhicule.
Le conducteur du camion succomba à ses blessures quelques heures après
son admission à l’hôpital.
Appliquez les règles HSE
Eviter d’être un chiffre dans les
statistiques HSE

Contenu connexe

Tendances

Risques généraux
Risques généraux Risques généraux
Risques généraux
hammani bachir
 
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402
hammani bachir
 
les bonnes pratiques d'hygiène.pdf
les bonnes pratiques d'hygiène.pdfles bonnes pratiques d'hygiène.pdf
les bonnes pratiques d'hygiène.pdf
Kawther MEKNI
 
Optamium. Bonnes pratiques du stockage
Optamium. Bonnes pratiques du stockageOptamium. Bonnes pratiques du stockage
Optamium. Bonnes pratiques du stockage
Optamium
 
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdWGuide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
Hani sami joga
 
cours securité.pptx
cours securité.pptxcours securité.pptx
cours securité.pptx
abdelmoghitfathelkha1
 
147824489-134259000-tracabilite-pptx.pptx
147824489-134259000-tracabilite-pptx.pptx147824489-134259000-tracabilite-pptx.pptx
147824489-134259000-tracabilite-pptx.pptx
KhadidjaMedjahdi1
 
La prevention des risques chimiques et la ventilation industrielle
La prevention des risques chimiques et la ventilation industrielleLa prevention des risques chimiques et la ventilation industrielle
La prevention des risques chimiques et la ventilation industrielle
chokri SOLTANI
 
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
HSE-  hygiène sécurité en milieu travailHSE-  hygiène sécurité en milieu travail
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
hammani bachir
 
SST MEDECINE DE TRAVAIL HAMMANI.pptx
SST MEDECINE DE TRAVAIL   HAMMANI.pptxSST MEDECINE DE TRAVAIL   HAMMANI.pptx
SST MEDECINE DE TRAVAIL HAMMANI.pptx
hammani bachir
 
HSE.pptx
HSE.pptxHSE.pptx
HSE.pptx
IyedRahef
 
fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur
hammani bachir
 
Diapo prévention des risques.ppt
Diapo prévention des risques.pptDiapo prévention des risques.ppt
Diapo prévention des risques.ppt
MOUTIALGADOU
 
Cours de nutrition modules iv
Cours de nutrition  modules ivCours de nutrition  modules iv
Cours de nutrition modules iv
USIGGENEVE
 
Préparation des échantilons pour l'analyse microbiologique
Préparation des échantilons pour l'analyse microbiologiquePréparation des échantilons pour l'analyse microbiologique
Préparation des échantilons pour l'analyse microbiologiqueAli Ali
 
BPH et BPP.pdf
BPH et BPP.pdfBPH et BPP.pdf
BPH et BPP.pdf
AbdellahFettouhi
 
La sécurité au laboratoire
La sécurité au laboratoireLa sécurité au laboratoire
La sécurité au laboratoire
Abdel Hårii
 
Haccp az gt
Haccp az gtHaccp az gt
Haccp az gt
BUICKGT
 
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
hammani bachir
 

Tendances (20)

Risques généraux
Risques généraux Risques généraux
Risques généraux
 
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402
 
les bonnes pratiques d'hygiène.pdf
les bonnes pratiques d'hygiène.pdfles bonnes pratiques d'hygiène.pdf
les bonnes pratiques d'hygiène.pdf
 
Optamium. Bonnes pratiques du stockage
Optamium. Bonnes pratiques du stockageOptamium. Bonnes pratiques du stockage
Optamium. Bonnes pratiques du stockage
 
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdWGuide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
 
cours securité.pptx
cours securité.pptxcours securité.pptx
cours securité.pptx
 
147824489-134259000-tracabilite-pptx.pptx
147824489-134259000-tracabilite-pptx.pptx147824489-134259000-tracabilite-pptx.pptx
147824489-134259000-tracabilite-pptx.pptx
 
HACCP (2)
HACCP (2)HACCP (2)
HACCP (2)
 
La prevention des risques chimiques et la ventilation industrielle
La prevention des risques chimiques et la ventilation industrielleLa prevention des risques chimiques et la ventilation industrielle
La prevention des risques chimiques et la ventilation industrielle
 
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
HSE-  hygiène sécurité en milieu travailHSE-  hygiène sécurité en milieu travail
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
 
SST MEDECINE DE TRAVAIL HAMMANI.pptx
SST MEDECINE DE TRAVAIL   HAMMANI.pptxSST MEDECINE DE TRAVAIL   HAMMANI.pptx
SST MEDECINE DE TRAVAIL HAMMANI.pptx
 
HSE.pptx
HSE.pptxHSE.pptx
HSE.pptx
 
fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur
 
Diapo prévention des risques.ppt
Diapo prévention des risques.pptDiapo prévention des risques.ppt
Diapo prévention des risques.ppt
 
Cours de nutrition modules iv
Cours de nutrition  modules ivCours de nutrition  modules iv
Cours de nutrition modules iv
 
Préparation des échantilons pour l'analyse microbiologique
Préparation des échantilons pour l'analyse microbiologiquePréparation des échantilons pour l'analyse microbiologique
Préparation des échantilons pour l'analyse microbiologique
 
BPH et BPP.pdf
BPH et BPP.pdfBPH et BPP.pdf
BPH et BPP.pdf
 
La sécurité au laboratoire
La sécurité au laboratoireLa sécurité au laboratoire
La sécurité au laboratoire
 
Haccp az gt
Haccp az gtHaccp az gt
Haccp az gt
 
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
 

Similaire à Catering Traning.ppt

Présentation Dr Tazi CBEA.PRESENTATION DR TAZI GESTION DE LA QUALITE DES LAB...
Présentation Dr Tazi  CBEA.PRESENTATION DR TAZI GESTION DE LA QUALITE DES LAB...Présentation Dr Tazi  CBEA.PRESENTATION DR TAZI GESTION DE LA QUALITE DES LAB...
Présentation Dr Tazi CBEA.PRESENTATION DR TAZI GESTION DE LA QUALITE DES LAB...
bouabid6
 
Le système HACCP
Le système HACCPLe système HACCP
Le système HACCP
Mohcine Boudanes
 
Cheklist pour les bonnes pratiques d'hygiène cuisine.pdf
Cheklist pour les bonnes pratiques d'hygiène cuisine.pdfCheklist pour les bonnes pratiques d'hygiène cuisine.pdf
Cheklist pour les bonnes pratiques d'hygiène cuisine.pdf
Elyes ELEBRI
 
BONNES PRATIQUES D'HYGIÈNE EN UNITÉ AGROALIMENTAIRE.pdf
BONNES PRATIQUES D'HYGIÈNE EN UNITÉ AGROALIMENTAIRE.pdfBONNES PRATIQUES D'HYGIÈNE EN UNITÉ AGROALIMENTAIRE.pdf
BONNES PRATIQUES D'HYGIÈNE EN UNITÉ AGROALIMENTAIRE.pdf
ouattara58
 
etapes de sté.pptx
etapes de sté.pptxetapes de sté.pptx
etapes de sté.pptx
BadrAbouAlia
 
03MDE RC_Hygiène Restauration collective.ppt
03MDE RC_Hygiène Restauration collective.ppt03MDE RC_Hygiène Restauration collective.ppt
03MDE RC_Hygiène Restauration collective.ppt
Niass1
 
Prevention infection compile4
Prevention infection  compile4Prevention infection  compile4
Prevention infection compile4
Patou Conrath
 
les divers intervenants de la chaîne alimentaire
les divers intervenants de la chaîne alimentaireles divers intervenants de la chaîne alimentaire
les divers intervenants de la chaîne alimentaireNogueirense
 
Stélirisation
StélirisationStélirisation
Stélirisation
LABAKOUM BADR-EDDINE
 
Livre des cours+tp microbiologie
Livre des cours+tp microbiologieLivre des cours+tp microbiologie
Livre des cours+tp microbiologie
arezki sadoudi
 
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part2-
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part2-Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part2-
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part2-
Nissem Abdeljelil
 
Matériel et labo de microbiologie .doc
Matériel et labo de microbiologie .docMatériel et labo de microbiologie .doc
Matériel et labo de microbiologie .doc
othmaneboubarad
 
module 15 PCI associés aux soins en santé.pptx
module 15 PCI associés aux soins en santé.pptxmodule 15 PCI associés aux soins en santé.pptx
module 15 PCI associés aux soins en santé.pptx
OuedraogoSoumaila3
 
GESTION DES STOCKS MEDICAUX
GESTION DES STOCKS MEDICAUXGESTION DES STOCKS MEDICAUX
GESTION DES STOCKS MEDICAUX
USIGGENEVE
 
Désinfectant
DésinfectantDésinfectant
Désinfectant
elevageboc
 
Cours Nettoyage désinfection IAV HASSAN II .pdf
Cours Nettoyage désinfection IAV HASSAN II .pdfCours Nettoyage désinfection IAV HASSAN II .pdf
Cours Nettoyage désinfection IAV HASSAN II .pdf
001y001
 
ABATTOIR DE VOLAILLES 🐔.pptx
ABATTOIR DE VOLAILLES 🐔.pptxABATTOIR DE VOLAILLES 🐔.pptx
ABATTOIR DE VOLAILLES 🐔.pptx
DeoGracias4
 
TRAITEMENT DES DISPOSITIFS MEDICAUX.pptx
TRAITEMENT DES DISPOSITIFS MEDICAUX.pptxTRAITEMENT DES DISPOSITIFS MEDICAUX.pptx
TRAITEMENT DES DISPOSITIFS MEDICAUX.pptx
medohack1
 

Similaire à Catering Traning.ppt (20)

Présentation Dr Tazi CBEA.PRESENTATION DR TAZI GESTION DE LA QUALITE DES LAB...
Présentation Dr Tazi  CBEA.PRESENTATION DR TAZI GESTION DE LA QUALITE DES LAB...Présentation Dr Tazi  CBEA.PRESENTATION DR TAZI GESTION DE LA QUALITE DES LAB...
Présentation Dr Tazi CBEA.PRESENTATION DR TAZI GESTION DE LA QUALITE DES LAB...
 
Le système HACCP
Le système HACCPLe système HACCP
Le système HACCP
 
Cheklist pour les bonnes pratiques d'hygiène cuisine.pdf
Cheklist pour les bonnes pratiques d'hygiène cuisine.pdfCheklist pour les bonnes pratiques d'hygiène cuisine.pdf
Cheklist pour les bonnes pratiques d'hygiène cuisine.pdf
 
BONNES PRATIQUES D'HYGIÈNE EN UNITÉ AGROALIMENTAIRE.pdf
BONNES PRATIQUES D'HYGIÈNE EN UNITÉ AGROALIMENTAIRE.pdfBONNES PRATIQUES D'HYGIÈNE EN UNITÉ AGROALIMENTAIRE.pdf
BONNES PRATIQUES D'HYGIÈNE EN UNITÉ AGROALIMENTAIRE.pdf
 
etapes de sté.pptx
etapes de sté.pptxetapes de sté.pptx
etapes de sté.pptx
 
03MDE RC_Hygiène Restauration collective.ppt
03MDE RC_Hygiène Restauration collective.ppt03MDE RC_Hygiène Restauration collective.ppt
03MDE RC_Hygiène Restauration collective.ppt
 
Prevention infection compile4
Prevention infection  compile4Prevention infection  compile4
Prevention infection compile4
 
les divers intervenants de la chaîne alimentaire
les divers intervenants de la chaîne alimentaireles divers intervenants de la chaîne alimentaire
les divers intervenants de la chaîne alimentaire
 
Stélirisation
StélirisationStélirisation
Stélirisation
 
Livre des cours+tp microbiologie
Livre des cours+tp microbiologieLivre des cours+tp microbiologie
Livre des cours+tp microbiologie
 
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part2-
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part2-Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part2-
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part2-
 
Matériel et labo de microbiologie .doc
Matériel et labo de microbiologie .docMatériel et labo de microbiologie .doc
Matériel et labo de microbiologie .doc
 
module 15 PCI associés aux soins en santé.pptx
module 15 PCI associés aux soins en santé.pptxmodule 15 PCI associés aux soins en santé.pptx
module 15 PCI associés aux soins en santé.pptx
 
CV
CVCV
CV
 
GESTION DES STOCKS MEDICAUX
GESTION DES STOCKS MEDICAUXGESTION DES STOCKS MEDICAUX
GESTION DES STOCKS MEDICAUX
 
Désinfectant
DésinfectantDésinfectant
Désinfectant
 
Désinfectant
DésinfectantDésinfectant
Désinfectant
 
Cours Nettoyage désinfection IAV HASSAN II .pdf
Cours Nettoyage désinfection IAV HASSAN II .pdfCours Nettoyage désinfection IAV HASSAN II .pdf
Cours Nettoyage désinfection IAV HASSAN II .pdf
 
ABATTOIR DE VOLAILLES 🐔.pptx
ABATTOIR DE VOLAILLES 🐔.pptxABATTOIR DE VOLAILLES 🐔.pptx
ABATTOIR DE VOLAILLES 🐔.pptx
 
TRAITEMENT DES DISPOSITIFS MEDICAUX.pptx
TRAITEMENT DES DISPOSITIFS MEDICAUX.pptxTRAITEMENT DES DISPOSITIFS MEDICAUX.pptx
TRAITEMENT DES DISPOSITIFS MEDICAUX.pptx
 

Plus de bureau d’études HSE et environnement DJEGHOUBI

HSE plan and Bridging document
HSE plan and Bridging documentHSE plan and Bridging document
Procedure Flowchart Understanding the needs and expectations of relevant Inte...
Procedure Flowchart Understanding the needs and expectations of relevant Inte...Procedure Flowchart Understanding the needs and expectations of relevant Inte...
Procedure Flowchart Understanding the needs and expectations of relevant Inte...
bureau d’études HSE et environnement DJEGHOUBI
 
ProcedureFlowchart-Understanding the organization and Its context.pdf
ProcedureFlowchart-Understanding the organization and Its context.pdfProcedureFlowchart-Understanding the organization and Its context.pdf
ProcedureFlowchart-Understanding the organization and Its context.pdf
bureau d’études HSE et environnement DJEGHOUBI
 
Technique Pomodoro.pdf
Technique Pomodoro.pdfTechnique Pomodoro.pdf
le tutorat en entreprise.pdf
le tutorat en entreprise.pdfle tutorat en entreprise.pdf
méthode Servqual.pdf
méthode Servqual.pdfméthode Servqual.pdf
Gemba Walk.pdf
Gemba Walk.pdfGemba Walk.pdf
méthode Value Stream Mapping(VSM).pdf
méthode Value Stream Mapping(VSM).pdfméthode Value Stream Mapping(VSM).pdf
méthode Value Stream Mapping(VSM).pdf
bureau d’études HSE et environnement DJEGHOUBI
 
Poka-Yoke.pdf
Poka-Yoke.pdfPoka-Yoke.pdf
LA CARTOGRAPHIE DES PROCESSUS.pdf
LA CARTOGRAPHIE DES PROCESSUS.pdfLA CARTOGRAPHIE DES PROCESSUS.pdf
LA CARTOGRAPHIE DES PROCESSUS.pdf
bureau d’études HSE et environnement DJEGHOUBI
 
L’assurance qualité et le contrôle qualité (AQ vs CQ).pdf
L’assurance qualité et le contrôle qualité (AQ vs CQ).pdfL’assurance qualité et le contrôle qualité (AQ vs CQ).pdf
L’assurance qualité et le contrôle qualité (AQ vs CQ).pdf
bureau d’études HSE et environnement DJEGHOUBI
 
Le Muda.pdf
Le Muda.pdfLe Muda.pdf
COQ - Coût d’obtention de la qualité.pdf
COQ - Coût d’obtention de la qualité.pdfCOQ - Coût d’obtention de la qualité.pdf
COQ - Coût d’obtention de la qualité.pdf
bureau d’études HSE et environnement DJEGHOUBI
 
Vérification vs Validation.pdf
Vérification vs Validation.pdfVérification vs Validation.pdf
Vérification vs Validation.pdf
bureau d’études HSE et environnement DJEGHOUBI
 
C’est quoi la différence entre CCP, PRP et PRPo.pdf
C’est quoi la différence entre CCP, PRP et PRPo.pdfC’est quoi la différence entre CCP, PRP et PRPo.pdf
C’est quoi la différence entre CCP, PRP et PRPo.pdf
bureau d’études HSE et environnement DJEGHOUBI
 
La méthode HAZOP (HAZard and OPerability).pdf
La méthode HAZOP (HAZard and OPerability).pdfLa méthode HAZOP (HAZard and OPerability).pdf
La méthode HAZOP (HAZard and OPerability).pdf
bureau d’études HSE et environnement DJEGHOUBI
 
Certifications Bâtiment Durable.pdf
Certifications Bâtiment Durable.pdfCertifications Bâtiment Durable.pdf
Certifications Bâtiment Durable.pdf
bureau d’études HSE et environnement DJEGHOUBI
 
L’ETIQUETTE ENERGIE.pdf
L’ETIQUETTE ENERGIE.pdfL’ETIQUETTE ENERGIE.pdf
GESTION DES DECHETS.pdf
GESTION DES DECHETS.pdfGESTION DES DECHETS.pdf
L’osmose inverse.pdf
L’osmose inverse.pdfL’osmose inverse.pdf

Plus de bureau d’études HSE et environnement DJEGHOUBI (20)

HSE plan and Bridging document
HSE plan and Bridging documentHSE plan and Bridging document
HSE plan and Bridging document
 
Procedure Flowchart Understanding the needs and expectations of relevant Inte...
Procedure Flowchart Understanding the needs and expectations of relevant Inte...Procedure Flowchart Understanding the needs and expectations of relevant Inte...
Procedure Flowchart Understanding the needs and expectations of relevant Inte...
 
ProcedureFlowchart-Understanding the organization and Its context.pdf
ProcedureFlowchart-Understanding the organization and Its context.pdfProcedureFlowchart-Understanding the organization and Its context.pdf
ProcedureFlowchart-Understanding the organization and Its context.pdf
 
Technique Pomodoro.pdf
Technique Pomodoro.pdfTechnique Pomodoro.pdf
Technique Pomodoro.pdf
 
le tutorat en entreprise.pdf
le tutorat en entreprise.pdfle tutorat en entreprise.pdf
le tutorat en entreprise.pdf
 
méthode Servqual.pdf
méthode Servqual.pdfméthode Servqual.pdf
méthode Servqual.pdf
 
Gemba Walk.pdf
Gemba Walk.pdfGemba Walk.pdf
Gemba Walk.pdf
 
méthode Value Stream Mapping(VSM).pdf
méthode Value Stream Mapping(VSM).pdfméthode Value Stream Mapping(VSM).pdf
méthode Value Stream Mapping(VSM).pdf
 
Poka-Yoke.pdf
Poka-Yoke.pdfPoka-Yoke.pdf
Poka-Yoke.pdf
 
LA CARTOGRAPHIE DES PROCESSUS.pdf
LA CARTOGRAPHIE DES PROCESSUS.pdfLA CARTOGRAPHIE DES PROCESSUS.pdf
LA CARTOGRAPHIE DES PROCESSUS.pdf
 
L’assurance qualité et le contrôle qualité (AQ vs CQ).pdf
L’assurance qualité et le contrôle qualité (AQ vs CQ).pdfL’assurance qualité et le contrôle qualité (AQ vs CQ).pdf
L’assurance qualité et le contrôle qualité (AQ vs CQ).pdf
 
Le Muda.pdf
Le Muda.pdfLe Muda.pdf
Le Muda.pdf
 
COQ - Coût d’obtention de la qualité.pdf
COQ - Coût d’obtention de la qualité.pdfCOQ - Coût d’obtention de la qualité.pdf
COQ - Coût d’obtention de la qualité.pdf
 
Vérification vs Validation.pdf
Vérification vs Validation.pdfVérification vs Validation.pdf
Vérification vs Validation.pdf
 
C’est quoi la différence entre CCP, PRP et PRPo.pdf
C’est quoi la différence entre CCP, PRP et PRPo.pdfC’est quoi la différence entre CCP, PRP et PRPo.pdf
C’est quoi la différence entre CCP, PRP et PRPo.pdf
 
La méthode HAZOP (HAZard and OPerability).pdf
La méthode HAZOP (HAZard and OPerability).pdfLa méthode HAZOP (HAZard and OPerability).pdf
La méthode HAZOP (HAZard and OPerability).pdf
 
Certifications Bâtiment Durable.pdf
Certifications Bâtiment Durable.pdfCertifications Bâtiment Durable.pdf
Certifications Bâtiment Durable.pdf
 
L’ETIQUETTE ENERGIE.pdf
L’ETIQUETTE ENERGIE.pdfL’ETIQUETTE ENERGIE.pdf
L’ETIQUETTE ENERGIE.pdf
 
GESTION DES DECHETS.pdf
GESTION DES DECHETS.pdfGESTION DES DECHETS.pdf
GESTION DES DECHETS.pdf
 
L’osmose inverse.pdf
L’osmose inverse.pdfL’osmose inverse.pdf
L’osmose inverse.pdf
 

Dernier

Alternative - Complément au Tramway et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)
Alternative - Complément au Tramway  et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)Alternative - Complément au Tramway  et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)
Alternative - Complément au Tramway et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)
Daniel Bedard
 
QCM de révision pour la haute qualité.pdf
QCM de révision pour la haute qualité.pdfQCM de révision pour la haute qualité.pdf
QCM de révision pour la haute qualité.pdf
ffffourissou
 
PROVINLAIT - Bâtiment et bien-être estival
PROVINLAIT - Bâtiment et bien-être estivalPROVINLAIT - Bâtiment et bien-être estival
PROVINLAIT - Bâtiment et bien-être estival
idelewebmestre
 
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
idelewebmestre
 
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
Institut de l'Elevage - Idele
 
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Alternative - Complément au Tramway et 3ème lien de la ville de Québec
Alternative - Complément  au Tramway et 3ème lien de la ville de Québec  Alternative - Complément  au Tramway et 3ème lien de la ville de Québec
Alternative - Complément au Tramway et 3ème lien de la ville de Québec
Daniel Bedard
 
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdfRénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
idelewebmestre
 
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
Institut de l'Elevage - Idele
 
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
Institut de l'Elevage - Idele
 

Dernier (11)

Alternative - Complément au Tramway et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)
Alternative - Complément au Tramway  et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)Alternative - Complément au Tramway  et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)
Alternative - Complément au Tramway et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)
 
QCM de révision pour la haute qualité.pdf
QCM de révision pour la haute qualité.pdfQCM de révision pour la haute qualité.pdf
QCM de révision pour la haute qualité.pdf
 
PROVINLAIT - Bâtiment et bien-être estival
PROVINLAIT - Bâtiment et bien-être estivalPROVINLAIT - Bâtiment et bien-être estival
PROVINLAIT - Bâtiment et bien-être estival
 
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
 
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
 
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
 
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
 
Alternative - Complément au Tramway et 3ème lien de la ville de Québec
Alternative - Complément  au Tramway et 3ème lien de la ville de Québec  Alternative - Complément  au Tramway et 3ème lien de la ville de Québec
Alternative - Complément au Tramway et 3ème lien de la ville de Québec
 
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdfRénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
 
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
 
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
 

Catering Traning.ppt

  • 2. Intoxication -Problèmes de santé pour les clients. -Problèmes juridiques. -Perte de notoriété. -Perte de marchés. -Dédommagements pour les victimes. -Perte de poste de travail. -Perte de la confiance des clients. Voila ce que le client déteste
  • 3. Voila ce que le client veut Pas d’intoxication - Bonne santé - Clients satisfaits - Bonne notoriété - Cadre agréable de travail - Expansion et profit pour la compagnie. - Création de postes d’emploi. - Bénéfices économiques.
  • 4. l’Hygiène est la 1er condition •L’hygiène est la science qui traite des règles et des mesures préventives nécessaires pour conserver et améliorer la santé. •L’hygiène n’est pas une lutte contre les microbes mais une mise en place de procédures et des techniques de nettoyage, de stockage, de préparation et de distribution qui visent à amoindrir les risques de contamination.
  • 5. Règle des 5 M Souvent la contamination est due au cinq causes principales : •Main d’œuvre. •Matériel mal nettoyé.. •Méthode de travail inadéquate. •Matière première de mauvaise qualité •Milieu de travail sale.
  • 6. Limiter au maximum l’apport des germes provenant des manipulateurs (hygiène corporelle, mains, tenue, comportement…) Objectif Hygiène des manipulateurs
  • 7. 1. Hygiène corporelle des manipulateurs • Avoir à disposition des vestiaires propres. • Prendre des douches quotidiennes • Revêtir une tenue complète propre de travail avant le début de service La prévention passe obligatoirement par: 2. Veillez à: • Avoir en tout temps des ongles courts et propres, • Les cheveux propres et si nécessaire retenus • Avoir un lave main équipé contenant  Eau chaude et froide  Savon liquide  Brosse à ongle  Poubelle  Système d’essuyage à utilisation unique Hygiène des manipulateurs
  • 8. Surtout il ne faut pas oublier de se laver les mains Avant: • chaque reprise de travail • la réalisation d’opérations sensibles (hachage, conditionnement sous vide,…) • la manipulation de produits fragiles (viande crue, poisson,…) Après: • être allé aux toilettes • s’être mouché • avoir manipulé des légumes de la volaille, des œufs ou du gibier. Hygiène des manipulateurs Désinfecter et protéger les blessures
  • 9. Matériel et équipements Nettoyage et désinfection Limiter la contamination indirecte par les matériels ou les locaux Objectif Les équipements matériels et les locaux doivent être bien entretenus, ils ne doivent pas représenter une source de contamination des aliments
  • 10. Propreté des locaux et du matériel 1. Assurer un nettoyage et une désinfection efficaces en utilisant: • des produits adaptés • une méthode adaptée (TACT: Température, Action mécanique, Concentration du produit, Temps de contact) • un matériel de nettoyage et désinfection adapté et en parfait état d’entretien (Lavette, brosse, balai…) Matériel et équipements Nettoyage et désinfection
  • 11. 2. Assurer un nettoyage et une désinfection réguliers selon des fréquences adéquates. L’efficacité n’est rien sans la fréquence et le niveau de propreté générale dépend étroitement de la périodicité à laquelle ces opérations sont réalisées. Le professionnel doit veiller à nettoyer et désinfecter son matériel et ses équipements aussi souvent que nécessaire. Matériel et équipements Nettoyage et désinfection
  • 12. 1. La préparation • Ranger le matériel • Débrancher les machines • Démonter si c’est possible • Enlever les grosses souillures 2. Le nettoyage • Doser • Brosser • Frotter • Laisser agir 3. Le rinçage • Rincer à l’eau claire Matériel et équipements Nettoyage et désinfection
  • 13. 4. La Désinfection • Doser • Adapter la température du bain • Appliquer • Laisser agir 5. Deuxième rinçage • Rincer de nouveau à l’eau claire • Sécher par raclage 6. Enfin ne pas oublier • De nettoyer et Rincer les matériels de nettoyage • Et de se laver les mains Matériel et équipements Nettoyage et désinfection
  • 14. Il faut: Assurer une marche en avant dans l’espace ou dans le temps Dans le temps il faut séparer toutes ces opérations par un nettoyage suivi d’une désinfection. Pour pallier à tout risque de contamination Dans l’espace il faut séparer toutes ces opérations par l’utilisation de locaux et/ou d’emplacements spécifiques Méthode de travail Séparer les secteurs propres et souillés et séparer les opérations de niveaux de contamination différents:
  • 15. Limiter la contamination des produits entrant dans l’entreprise. Objectif Vérification à la réception et à l’utilisation
  • 16. Vérifier dés la réception et lors d’utilisation des produits: • La provenance autorisée des produits (fournisseurs agrées). • L’état des produits: aspect, couleur et odeur. • L’état des emballages et conditionnement, • Les dates limites de consommation (DLC) ou d’utilisation optimale (DLUO) des denrées. Vérification à la réception et à l’utilisation
  • 17. Vérifier à la réception que les conditions de transport permettent: • De transporter hygiéniquement les produits (propreté du camion ou de l’équipement, propreté du livreur, séparation des produits). • De maintenir les produits aux températures requises (vérifier la nature de l’équipement de transport, la température du produit ou la température du véhicule). • En cas d’anomalie, émettre des réserves sur le bon de livraison ou sur la facture et, éventuellement refuser la marchandise. Vérification à la réception et à l’utilisation
  • 18. Eviter les contaminations croisées entres produits de niveaux de contamination différents lors du stockage, de l’exposition ou du transport des denrées en assurant un arrangement rationnel dans les enceintes. Objectif Rangement rationnel
  • 19. Stocker, exposer ou transporter les produits de niveaux de décontamination différents: • Soit dans des enceintes différentes, • Soit dans une même enceinte à condition de ranger avec soin les produits et/ou de les protéger (films, caisses plastiques munies de couvercle,…). • Assurer une spécialisation des zones de rangement. C’est-à-dire ranger toujours aux mêmes endroits les mêmes produits. En particulier, avoir des zones réservées pour le rangement des carcasses, des volailles, des abats, des légumes… En attente du déballage, les cartons seront rangés dans une zone qui leur est réservée. • Choisir des emplacements afin d’éviter toute contamination par égouttage ou par contact. Ne pas placer un produit contaminant au dessus d’un produit plus sensible. Par exemple: Placer les volailles crues en dessus des autres produits. Placer les légumes en dessus des autres produits alimentaires, dans des bacs propres fermés. Ne pas mettre en contact direct des produits de niveaux de contamination différents. Au besoin, filmer ou disposer les produits dans un bac en plastique fermé. Par exemple filmer les produits finis. Rangement rationnel
  • 20. Eviter que les germes présents ne puissent se multiplier jusqu‘à des niveaux inacceptables pour la santé du consommateur lors du stockage, du transport ou de l’exposition des produits en les maintenant aux températures requises. Objectif Maitrise du froid
  • 21. Maintenir les installations de froid en bon état de fonctionnement: • Contrôler l’état des joints, le givrage, la température, l’humidité… • Entretien, réglages,… Maintenir la chaine du froid sur les produits pendant le transport, le stockage et l’exposition: • Réduire toute attente hors froid; disposer les produits au fond immédiatement après réception ou après préparation, • Utiliser un équipement de transport des denrées en parfait état de propreté et permettra de maintenir les produits aux températures requises. • Limiter la quantité exposée lorsque la température d’exposition dépasse 4°C. • Contrôler la température des installations de froid. • Assurer un bon contrôle des vitrines: Mise en route des équipements dans un délai suffisant avant chargement, protection par rapport à l’ensoleillement, disposition et densité de chargement des produits. Maitrise du froid
  • 22. Disposer pour le transport d’un équipement adapté: • A la quantité de produits livrés, • A la durée du trajet prévu, • A la température extérieure:  Caissons ou conteneurs isothermes  Sacs isothermes  Véhicules isotherme  Véhicule réfrigéré  Véhicule frigorifique.
  • 23. Les produits doivent être conservés à des températures limitant leur altération et particulièrement le développement des micro-organismes pathogènes ou la formation de toxines à des niveaux susceptibles d’entrainer un risque pour la santé.
  • 24. Eviter que les déchets et les poubelles ne soient une source de contamination des denrées. Gestion des déchets et des poubelles Objectif
  • 25. Déchets et poubelles • Eliminer au fur et à mesure les déchets du plan de travail dans un récipient situé à proximité ou dans les poubelles. Ces récipients peuvent ne pas comporter de couvercle à condition que l’évacuation des déchets vers des poubelles fermées ait lieu très fréquemment. • Adapter le nombre et le volume des poubelles aux besoins de l’entreprise • Utiliser de préférence des poubelles avec des sacs en plastiques à usage unique résistants • Les poubelles présentes au laboratoire doivent être réservées à cet usage et maintenues propres et fermées. Les nettoyer quotidiennement.
  • 26. Déchets et poubelles • Stocker les poubelles de voirie à l’extérieur de l’établissement ou dans un local réservé à cet effet. Elles ne doivent pas entrer dans le laboratoire en cours du travail. • Sortir les poubelles de voirie en dehors des périodes de travail au laboratoire. • Nettoyer et désinfecter périodiquement les poubelles de voirie et leur local de stockage • Se laver efficacement et se désinfecter les mains après manipulation des poubelles ou des déchets.
  • 27. 2eme Partie Dans Le Poste De Travail
  • 28. RESPONSABILITE DE L’ EMPLOYEUR 1- Politique de santé et de sécurité 2- Equipements Surs 3- Méthodes et organisation de travail sures. 4- Mettre en place les JSA
  • 29. 5- Un lieu de travail sain et sur 6- Disponibilité des EPI 7. Formation et training
  • 30. 1.Soyez vigilants et faire attention aux autres. 2. Respectez les règles HSE 3. Utilisez les équipements correctement 4. Respectez la signalisation de sécurité. 5. Rapportez tous les incidents et accidents.
  • 32. SIGNALISATION HSE OBLIGATOIRE Cercle Bleu avec des symboles et écriture en blanc. Vous devez respecter. Ex: Lavez les mains
  • 33. INTERDICTION Cercle blanc, avec des bordures, une barre en couleur rouge et écriture en noir. Vous ne devez pas faire. Ex. Interdit de fumer
  • 34. AVERTISSEMENT Triangle jaune avec des bordures en couleur noir Un risque de danger. Ex: Danger Electricité
  • 35. CONDITION de sécurité Rectangle ou carré de couleur verte avec des symboles en couleur blanche. Fournit des informations Ex: Issue de secours
  • 36. EQUIPMENT de LUTTE INCENDIE Carré ou rectangle de couleur rouge avec des symboles en couleur blanche. Souvent indique la localisation des appareils de lutte incendie. Ex: Extincteur La signalisation est importante et peut sauver des vies. SIGNALISATION HSE
  • 37. 2- PREVENTION ACCIDENT PORTER DES OBJETS LANCER DES OBJETS COURIR
  • 40. Que feriez vous si vous voyez toutes ces actions et conditions dangereuses? CORRIGEZ OU RAPPORTEZ A VOTRE SUPERVISEUR!!!
  • 41. Accidents communs Couteaux à scie Porter un couteau Pratique dangereuse
  • 42. LAISSER DES COUTEAUX DANS L’EVIER RANGEMENT ACTION DE COUPER Accidents communs
  • 44. POISON ET PROBLEMES RESPIRATOIRES IRRITATION DE LA PEAU, BRULURE BLESSURES AUX YEUX
  • 45. Comment savez vous qu’un produit chimique est dangereux? Tous les produits chimiques pouvant causer des blessures porte un de ces symboles. Il y en a quatre 1. TOXIQUE 2. CORROSIF 3. NOCIF 4. IRRITANT Contrôle de substances dangereuses pour la santé
  • 46. Produit qui peut brûler et détruire les tissus vivants par simple contact : Exemples : soude caustique, déboucheur de canalisation, détartrant , Eau de Javel concentrée…. Ils provoquent des accidents graves, et parfois la mort, chez le jeune enfant qui les avale. Produit qui, par inhalation, ingestion ou pénétration cutanée peut entraîner des accidents extrêmement graves, aigués ou chroniques et même la mort. Exemples : EX Produit d’ antirouille Contrôle de substances dangereuses pour la santé
  • 47. Produit non corrosif qui, par contact immédiat, prolongé ou répété avec la peau, les yeux, les muqueuses, peut provoquer une réaction inflammatoire. Exemples : Eau de Javel diluée, produit détergent pour vaisselle, lave-vitre. Produit qui par inhalation, ingestion ou pénétration cutanée peut causer une intoxication. Un produit nocif peut être très dangereux si la dose reçue est importante ! Exemples : essence de térébenthine, pesticide, antimite, Eau de Javel en pastille effervescente. Contrôle de substances dangereuses pour la santé
  • 48. EQUIPMENT DE PROTECTION INDIVIDUELLE (EPI) GANTS Q. Quels produits chimiques nécessitent de l’utilisateur le port de gants? A. l’ensemble des produits, mais particulièrement ceux qui portent un symbole d’avertissement de couleur orange. Tablier en plastique Q. Quels produits chimiques nécessitent de l’utilisateur le port de tablier en plastique? A. Tout produit chimique liquide portant un symbole d’avertissement de couleur orange. Lunettes (Goggles) Q. Quels produits chimiques nécessitent de l’utilisateur le port de lunettes de protection? A. Tout produit pouvant toucher les yeux de l’utilisateur Ex. liquides en spray ou pouvant s’éclabousser. Masque facial Q. Quels produits chimiques nécessitent de l’utilisateur le port de masque facial? A. Tout produit produisant des fumées ou pouvant s’éclabousser sur le visage de l’utilisateur.
  • 49. Utiliser les produits chimiques selon le mode d’emploi! Séparer les produits chimiques des denrées alimentaires! Ranger les substances chimiques dans leurs conteneurs! Porter les EPI requis lors de l’utilisation! SE RAPPELER Contrôle de substances dangereuses pour la santé
  • 50. ELECTRICITE, GAZ, HUILE CHAUDE ET LA SECURITE
  • 51. PROTECTION CONTRE LE CHOC ELECTRIQUE 1. Couper le courant 2. Appliquer les gestes de secours 3. Appeler un électricien qualifié
  • 52. Comment identifier une présence d’une fuite de gaz? En général vous pouvez sentir le gaz. PRECAUTIONS A PRENDRE AVANT ET DURANT L’UTILISATION D’EQUIPEMENTS FONCTIONNANT AU GAZ : LE GAZ ET LA SECURITE 1. Couper ou fermer le robinet d’arrêt 2. Aérer 3. Vérifier l’équipement et ses accessoires avant usage 4. Mettre en position arret pendant la non utilisation 5. Entretenir l’équipement
  • 53. 1. Fermer le robinet par la vanne principale 2. Aérer la zone – Ouvrir les portes et les fenêtres. NE PAS FAIRE FONCTIONNER L’EXTRACTEUR QUI PEUT CREER UNE ETINCELLE ET EXPLOSER L’ATMOSPHERE. 3. Rapporter l’incident au manager. 4. Localiser la source et réparer. EN CAS DE FUITE DE GAZ LE GAZ ET LA SECURITE
  • 54. SI VOUS SENTEZ DU GAZ! NE PAS FUMER OU UTILISER DE FLAMME NUE! NE PAS ALLUMER LA LUMIERE OU EQUIPEMENTS ELECTRIQUES! LE GAZ ET LA SECURITE
  • 56. Classe A Bois, papier, tissu, Matériaux Solides combustibles Non métaux Classe B Liquides inflammables : Essence, Mazout, huile, graisse Classe C D’origine électrique: Equipements électriques Classe D Aluminium, magnésium CLASSES DE FEUX
  • 57. Tirer la goupille 1 VISER la base du feu 2 PRESSER la gâchette 3 4 Balayer l’agent extincteur Comment éteindre un début d’incendie
  • 59. PROCEDURE D’ EVACUATION En DECOUVRANT UN FEU 1. DONNER L’ALARME 2. APPELEZ LA PROTECTION CIVILE ET HSE 3. QUITTEZ LES LIEUX ET SE DIRIGER AU POINT DU RASSEMBLEMENT A L’ENTREE DE LA BASE VIE
  • 60. Avertir  En tout premier, veillez à vous mettre en sécurité. Avertissez les services de secours, le responsable ou criez au secours.  Aidez votre entourage à se mettre en sécurité. Et surtout : restez calme ! QUE FAIRE EN CAS D’INCENDIE?
  • 61. PROCEDURE EN CAS D’ACCIDENT • ASSISTER LA PERSONNE BLESSEE – Prodiguer premiers soins uniquement si vous avez reçu la formation. Demandez de l’aide ET/OU appeler le médecin de garde au numéro: 0553 678 298. • PREVENIR LA RECURRENCE DES ACCIDENTS • Arranger et corriger les conditions et actions dangereuses • RAPPORTER LES ACCIDENTS – A votre responsable
  • 62. Premiers secours • Secouriste: Dans la cuisine, une personne qualifiée secouriste est exigée. • Boites de premiers secours: Une boite de premiers secours
  • 63. Blessures et brulures mineures Comment traiter des brulures superficielles? • Rincer ou tremper dans une eau froide pour au moins 10 minutes • Couvrir avec un linge ou un bandage propre. • Ne pas utiliser un sparadrap • Si la brulure persiste ou des cloques apparaissent voire le médecin. Comment traiter une coupure ou blessure mineure? • Laver la blessure à l’eau froide • Sécher à l’aide d’un linge propre • Appliquez un sparadrap. Pour arrêter le saignement d’une coupure, couvrir fermement à l’aide d’un linge propre et soulever la partie du corps de la blessure.
  • 64. Accidents avec blessures sérieuses 1. Personne Inconsciente 2. Saignement abondant 3. Brulure grave 4. Choc important Ne pas déplacer la personne blessée sauf si c’est nécessaire Les blessures graves nécessitent l’assistance sans délai d’un secouriste et souvent d’un médecin et d’une ambulance. Types d’accidents graves:
  • 65. Accidents de circulation à Hassi Messaoud sont plus fréquents que les autres types d’accidents et malheureusement dans la plus part des cas ces accidents sont tragiques. Circulation routière
  • 66. Le conducteur roulait trop vite au point ou il ne pouvait pas s’arrêter à l’entrée d’une agglomération et son camion heurta le monument. Le conducteur projeté vers l’extérieur à travers le pare-brise passa plusieurs semaines à l’hôpital avec 02 cotes cassées, 02 jambes cassées, un nez cassé et multiples blessures sur tout le corps. Il ne portait par la ceinture de sécurité
  • 67. ACCIDENTS DE CIRCULATION A cause de la fatigue le conducteur dormit au volant et termina sa course au fond d’un fossé. Il a été projeté 10 mètres plus loin du véhicule. Son nuque fut brisée et mourut sur le coup. Il ne portait pas sa ceinture de sécurité
  • 68. ACCIDENTS DE CIRCULATION Le conducteur prit un virage à une grande vitesse, le véhicule s’est renversé et prit feu. Le conducteur s’estime heureux il s’est enfuit sans aucune blessure. Il portait sa ceinture de sécurité.
  • 69. ACCIDENTS DE CIRCULATION Dan était chanceux, il a survécu à un accident de circulation. L’autre conducteur n’a pas entendu la klaxon de Dan et lui est rentré dedans. Dan a reçu de sérieuses blessures au dos. L’autre conducteur était très occupé au téléphone mobile.
  • 70. ACCIDENTS DE CIRCULATION Le conducteur roulait à 100Km/h, les freins n’ont répondu au moment de freiner et heurta l’arrière d’un autre camion. Le conducteur portait sa ceinture de sécurité et par conséquent est sorti sain et sauf.
  • 71. ACCIDENTS DE CIRCULATION Ce véhicule a été heurté par un camion. Le conducteur du camion ne s’est pas arrêté à un STOP. Le véhicule explosa brulant à mort ses occupants. Il a pris plusieurs heures aux secouristes pour faire sortir les dépouilles du véhicule. Le conducteur du camion succomba à ses blessures quelques heures après son admission à l’hôpital.
  • 72. Appliquez les règles HSE Eviter d’être un chiffre dans les statistiques HSE