SlideShare une entreprise Scribd logo
Trombinoscopes "Chercheurs d’humanité"
Penseurs et acteurs
d’un changement sociétal
9- 1960 à 1969
É. G. - 11.04.2021
Cherifa Kheddar
Née en 1960, militante féministe algérienne, fonctionnaire à la
préfecture de Blida. En juin 1996, sa soeur Leïla, avocate, et son frère,
Mohamed Rédha, architecte, sont assassinés par les islamistes.
Présidente de l’’association Djazaïrouna (‘Notre Algérie’) des victimes
du terrorisme islamiste’, créée en octobre 1996, structure de soutien et
d'accompagnement pour les victimes du terrorisme lors de la décennie
noire de guerre civile qui a frappé l'Algérie à partir de 1991. Mène un triple
combat pour la mémoire, pour la vérité et pour la justice. Collecte tous les
noms des victimes algériennes du terrorisme islamiste, avec leurs
prénoms, photos, dates et lieux de naissance pour honorer leur mémoire.
N’accepte pas le déni de justice et l’impunité des assassins dans le
cadre de l’amnistie prévue par la ‘Charte pour la paix et la réconciliation
nationale’.
« Il ne suffit pas de condamner le terrorisme, il faut lutter contre
l’intégrisme : condamner la base du terrorisme, les prêches contre les
femmes, les prêches contre les non-Musulmans, les prêches contre les
musulmans non conformes à leur vision de l’islam… »
Tabassée en mars 2015 par les policiers dans un commissariat
algérois pour avoir déployé, le jour du 8 mars, journée internationale de
lutte pour les droits des femmes, une banderole portant les noms des
femmes et des jeunes filles assassinées par les terroristes islamistes.
Damien Carême
Né en 1960, homme politique français. Animateur socio-
culturel, notamment avec des handicapés moteurs, puis informaticien.
Élu maire de Grande-Synthe (Nord) depuis 2001 sous l’étiquette du
‘Parti socialiste’ (PS).
Réélu en 2008, puis en 2014 (adhère un peu après à ‘Europe
Écologie-Les Verts’), mène une politique sociale et écologique
ambitieuse : gestion différenciée et raisonnée des espaces verts,
introduction de l’éco-pâturage, création de jardins partagés, d’une
université populaire, passage au 100 % bio dans les cantines,
construction de logements sociaux économes en énergie. Ces
actions valent à la ville d'être désignée « Capitale de la biodiversité »
en 2010.
En 2015-2016, face à l'arrivée de milliers de réfugiés, principalement
originaires du Kurdistan irakien, et en collaboration avec ‘Médecins
sans frontières’, fait construire un camp humanitaire doté de
sanitaires et de locaux permettant aux associations d'aider les
réfugiés, malgré l'absence de financement de la part de l'État. En
septembre 2018, cofonde avec plusieurs maires de diverses
tendances l’’Association nationale des villes et territoires accueillants’,
association dont il assure la présidence.
Xia Yeliang
Né en 1960, économiste chinois. Professeur d'économie de renom
à la School of Economics de l'université de Pékin, apprécié par le régime,
se voit offrir de seconder le directeur de la faculté d'économie à condition
de rester dans la ligne du ‘Parti communiste chinois’.
Refuse et, en 2008, signe la ‘Charte 08’ (image du bas), manifeste
d'intellectuels en faveur des droits de l'homme et de la démocratie dont
son principal rédacteur est Liu Xiaobo.
En 2009, écrit une lettre vigoureuse à Liu Yunshan directeur du
département de la Propagande du Parti, dénonçant la censure. Licencié
fin 2013, pour "incompétence". Ne pas conteste pas cette décision par
crainte des représailles, espérant rejoindre le Wellesley College de
Harvard qui lui propose une bourse de chercheur associé.
Plusieurs fois incarcéré et assigné à résidence, continue de
prôner l'instauration d'un État de droit et la liberté d'expression. En janvier
2014, se réfugie aux États-Unis.
« Je me suis demandé comment, avec 5 000 ans d'histoire, la
Chine pouvait être si pauvre alors que les États-Unis se portaient si bien
au bout de 200 ans d'existence. Les Américains ne sont pas nés plus
intelligents. Ils ont juste de meilleures institutions. Rien ne peut changer
avec le parti unique. »
Latifa ibn Ziaten
Née en 1960 au Maroc, mère de Imad ibn Ziaten (né en 1981), le
premier militaire assassiné à Toulouse par le terroriste islamiste franco-
algérien Mohammed Merah le 11 mars 2012.
Après la mort de son fils, se rend aux Izards, une cité du nord-est de
Toulouse où vivait l’assassin de son fils. Un groupe de jeunes garçons qui
traînent au pied des tours l’interpelle et lui dit que le terroriste était “ un
héros, un martyr de l'islam ”. En apprenant son identité, ils s'excusent.
À la suite de cette rencontre, décide en avril 2012 de créer
l’association Imad-ibn-Ziaten pour la jeunesse et pour la paix dans le but de
venir en aide aux jeunes des quartiers en difficulté, et de promouvoir la
laïcité et le dialogue interreligieux.
« Notre but ultime est de vivre ensemble dans une nation apaisée qui
reconnait tous ses citoyens sans distinction. Notre jeunesse doit se sentir
aimée afin qu'elle s'épanouisse et donne le meilleur d'elle même. »
Valentin Konsana
Né en 1960 ?, paysan et pasteur togolais, fondateur et ancien
président du MAPTO (Mouvement Alliance paysanne du Togo).
Créé en 2003, le MAPTO a une double mission : défendre le
monde paysan, professionnaliser et organiser les filières agricoles.
« Notre objectif est de faire entendre la voix des paysans, le
soutenir et développer leur professionnalisme. Nous avons mis au
point une mesure de 2,5 kg de céréales, le bol MAPTO, qui permet
aux paysans de ne plus se laisser abuser par des commerçants
malhonnêtes.
Nous avons mis en œuvre dans nos fermes-écoles des
techniques d’agriculture durable qui ont doublé les rendements de
céréales, obtenu une hausse substantielle du prix du maïs, nous
développons l’accès au crédit, nous sommes reconnus comme la
principale centrale syndicale du pays. Redonner aux gens la fierté
d’être paysan, c’est aussi lutter contre la faim, l’exode rural,
l’analphabétisme, la maladie ».
Iris Jassmin Barrios Aguilar
Juge guatémaltèque née en 19??.
Présidente du tribunal, composé également de Patricia Isabel
Bustamante Garcia et Pablo Xitumul de Paz, qui, en mai 2013,
condamne à 80 ans de prison le dictateur guatémaltèque Jose Efrain
Rios Montt (1926-2018) pour génocide et crime contre l’humanité.
Rios Montt avait pratiqué la politique de la "terre brûlée", estimant
que pour éliminer la guérilla, il fallait lui "ôter son eau" comme à un
poisson. Des centaines de villages mayas ont été massacrés dans tout
le pays.
C’est la première fois que la justice d’un pays est amenée à mener
elle-même un procès pour "génocide". Jusqu’ici, c’étaient des cours
internationales qui avaient toujours procédé.
Photo du bas : des femmes pendant le procès. Le 19 mai 2013, la Cour constitutionnelle casse
le jugement et ordonne la reprise du procès au point où il en était le 19 avril.
Hugues Reiner
Né en 1960 (son père, Silvain Reiner, est un écrivain
d’origine roumaine et juive), chef d'orchestre et chef de chœur
français.
En 1993, dirige un concert filmé au sommet du mont
Blanc (dont Adagio à l'Europe, œuvre écrite par Didier Van
Damme) et travaille à reconstituer l'Orchestre de la Radio-
Télévision de la ville de Sarajevo assiégée.
Fonde avec Boris Cyrulnik l’Organisation Internationale
des Chœurs Résilience, dirige des chorales de personnes en
difficulté présentant un handicap physique, mental, social ou
psychique.
«À Sarajevo, vous avez été l’honneur de l’Europe».
Jacques Delors
« Le seul ennemi, le seul handicap, c’est la résignation.
La foi est une résilience en soi. » H.R.
Jean-Marie Fardeau
Né en 1960, diplômé de l‘’École Nationale Supérieure Agronomi-
que’ de Rennes. Stage de fin d'études au Brésil. Objecteur de
conscience. Porte-parole de ‘Pa'Dak’, collectif d'associations africaines
et européennes opposées au rallye Paris-Dakar. Secrétaire national
d‘’Agir ici’ pour un monde solidaire. Responsable du plaidoyer de la
CIDSE, ‘Coopération Internationale pour le Développement et la
Solidarité’. Secrétaire général du CCFD (Comité Catholique contre la
Faim et pour le Développement). Directeur France de Human Rights
Watch, organisation internationale de défense des droits humains
Fondateur en 2016 de ‘VoxPublic’, association qui a pour but « de
soutenir et d’accompagner les initiatives citoyennes lorsque celles-ci
visent à influencer les politiques publiques pour réduire les injustices
sociales, les discriminations et les pratiques de corruption. »
« Nous souhaitons une démocratie capable de se nourrir de la
richesse des expériences et des propositions de la société civile et des
citoyens organisés. Nous voulons une société civile en capacité de se
faire entendre des décideurs. (…) Nous attendons que celles et ceux
auxquels les citoyens délèguent un pouvoir, se comportent de manière
exemplaire et transparente. »
Éric Julien
Français né en 1960, géographe et diplômé en science
politique, consultant en entreprise.
Guide de haute montagne, alors qu’il découvre la Sierra
Nevada de Santa Marta, la plus haute montagne du monde en
bordure de mer, est sauvé d’une mort certaine par embolie
pulmonaire à plus de 5 000 m d’altitude par les Indiens Kogi de
Colombie, héritiers directs des Mayas. Les retrouve après 10 ans.
Crée en 1997 l’association Tchendukua (6 000 adhérents et
donateurs) qui les aide à récupérer leurs terres (2 000 ha achetés),
aide les peuples racines, sauvegarde la biodiversité, forme au
développement durable.
« Le problème, c’est la coupure de l’homme avec la nature, et
donc avec sa propre nature intérieure. Cela provoque une multitude
de déséquilibres qui vont aller en s’accentuant.
Notre propre avenir passe par la réintroduction, dans nos sociétés
modernes, des principes de vie qui fondent les sociétés racines. »
../..
Éric Julien
10 principes de vie des sociétés racines :
- Une mémoire orale collective
- Une parole partagée en permanence
- Une convivialité vitale et obligée
- Une finalité générale d’équilibre
- Une expérience cyclique et renouvelée
- L’appartenance à un lieu
- Les lois sociales fondées sur le vivant
- Une fertilisation croisée des contraires
- Un pouvoir canalisé et partagé
- Une prédominance de l’invisible sur la matière.
Odile Anot
Née en 1960, éducatrice et mère de famille française. Éducatrice
de jeunes enfants, conseillère conjugale et familiale. Pendant 24 ans
accompagnatrice de couples bénévole dans l’organisme ‘Personnalité et
Relations Humaines’ (PRH), rédactrice en chef de la revue L’enfant et la
vie jusqu’en 2015. En 2003, au sein du ‘Centre Nascita* du Nord’, crée le
terme ‘parent-chercheur’. Donne des conférences et anime des ‘ateliers
parents-chercheurs’ afin de proposer la pensée de Maria Montessori
appliquée aux parents, travaille aussi auprès des assistantes maternelles.
Auteure d’un livre où elle développe l’outil des parents chercheurs.
- O. Anot ** : « Éclairer et former les parents, est-ce un de vos
axes de développement ? »
- Renilde Montessori : « La formation des parents doit devenir un
des axes les plus importants de tous ceux qui se préoccupent de l’avenir
de l’humanité. Mais il faut qu’elle commence bien avant que les êtres
humains deviennent parents et au plus tard avec les jeunes
adolescents. »
*Le premier des Centres Nascita, souhaités par Maria Montessori, voit le jour à Rome en 1949
grâce à son assistante Adèle Costa Gnocchi (1883-1967). Ils ont avec pour mission d’accom-
pagner les parents afin que l’éducation qu’ils offrent devienne une aide à la vie de l’enfant, plutôt
qu’un obstacle, et cela par une connaissance des lois naturelles de son développement.
** échange écrit en 2001 avec Renilde Montessori (1929-2012), petite-fille de Maria.
Arundhati Roy
Née en 1961, écrivaine et militante indienne, engagée en faveur
de l'écologie, des droits humains et de l'altermondialisme. Étudie
l'architecture à New Delhi puis travaille comme décoratrice, actrice, et
scénariste.
Rejoint le mouvement de protestation contre la construction de
barrages gigantesques dans la vallée de la Narmada.
S’engage contre les essais nucléaires indiens de Pokharan au
Rajasthan, la privatisation des canaux de la distribution de l'eau et de
l'électricité, dénonce la mainmise des grandes sociétés multinationales
sur les économies locales.
Défend l'idée d'actions radicales de désobéissance civile.
« Je suis pour la mondialisation de la justice, pour celle des droits
de l'homme. »
« Le vieux monde s’effondre, disparaît. Je ne sais pas si je vivrai
assez longtemps pour connaître le nouveau monde, mais à bien
réfléchir, quand tout est calme autour de moi, je l’entends déjà
respirer. »
Marc Vella
Né en 1961, pianiste et compositeur français. 1er prix de composition
à Rome en 1999 (Torneo Internazionale di Musica). Parcourt depuis plus
de 15 ans notre planète à la rencontre des hommes et des musiques du
monde. En avril 2002, traverse le Sahara occidental en autobus, avec son
piano à queue.
Concepteur de la Caravane amoureuse, emmène avec lui, en avril
2004, 30 personnes dans 3 bus pour partager, sourire et chanter le désir
du monde.
« Seules la compassion et la bienveillance permettent le miracle de la
transformation. Mettre de la tendresse sur nos blessures, c’est bâtir
l’amour. » Marc Vella
« Marc nous interpelle. Il nous invite à nous écarter des idées toutes
faites, du chemin tout tracé qu’on veut nous imposer, du conforme, du
conventionnel. Et surtout, il nous invite à réapprendre à regarder l’autre
avec intérêt, tolérance et compassion parfois ». Pierre Richard
David Graeber
Né en 1961, anthropologue et militant anarchiste étatsunien, issu
d’une famille juive, théoricien de la pensée libertaire nord-américaine et
figure de proue du mouvement Occupy Wall Street. Élève de Marshall
Sahlins, qui a produit une critique de l’économie en mettant en évidence
ses racines théologiques. Évincé de l'université Yale en 2007, professeur à
la London School of Economics.
Soutient que les entreprises privées sont aussi bureaucratiques
que le service public et que la bureaucratie est un fléau du capitalisme
moderne. Pour lui, certains emplois (consultants en ressources humaines,
en communication, en stratégie, avocats d’affaires, chercheurs en
relations publiques, lobbyistes, etc.), souvent considérés comme peu
utiles et très bien payés, sont carrément inutiles : les "emplois à la con".
Cette inutilité provoque des dégâts moraux et spirituels profonds. Postule
que ceux qui occupent ces emplois à la con sont les mieux placés pour
savoir si leur travail en est un ou pas.
D’autres emplois, les "emplois de merde", concernent des tâches
nécessaires et indiscutablement bénéfiques à la société, mais mal payées
: travailleurs de force, balayeurs, éboueurs, gardiens, vendeurs sur le
trottoir, etc.
Favorable à la proposition d’un revenu universel de base qui éviterait
de considérer le travail comme une marchandise sur un marché.
Otto Scharmer
Né en 1961 en Allemagne, maître de conférences au Massachu-
setts Institute of Technology (MIT), professeur au programme Thousand
Talents à l'Université de Tsinghua à Beijing (Chine) et co-fondateur de
l'Institut Presencing. Fondateur d'ELIAS (Emerging Leaders Innovate
Across Sectors), programme de leadership transversal qui rassemble des
institutions du monde des affaires et des organisations.
La Théorie U, issue de son travail de recherche et de son activité
de consultant, est un modèle de conduite du changement fondé sur la
conscience de l'urgence pour la mise en place de solutions durables et
globales. C’est un parcours en 5 étapes : 1) Initier, 2) Percevoir, 3) Être
présent, 4) Créer, 5) Déployer.
Ces étapes visent à capter de nouveaux modes d'émergence et à
rénover l'approche collaborative et la conduite de projet. Propose 9
environnements d'apprentissage pour apporter des réponses concrètes aux
questions posées. La réussite du processus passe par la capacité des
dirigeants d'ouvrir leur esprit, leur cœur et leur volonté.
« Se poser la question “De quelle source viennent nos actions ?”
peut mener à des innovations majeures. Le point le plus bas du U laisse
place aux questions essentielles (la raison d’être qu’une équipe ou d’une
organisation par exemple) : c’est une source immense de créativité dans
un groupe. »
Rodrigo Mundaca
Rodrigo Mundaca Cabrera, né en 1961, agronome chilien. Milite
pour l'accès à l'eau en tant que bien public et droit fondamental de
l'homme.
Cofondateur en 2010 et porte-parole national du Movimiento de
Defensa por el Acceso al Agua, la Tierra y la Proteccion del Medio
Ambiente ‘Mouvement de défense pour l'accès à l'eau, la terre et la
protection de l'environnement’ (MODATIMA). Lutte pour les droits des
agriculteurs, travailleurs et habitants de la région de Petorca, victimes du
vol et de l’accaparement de l’eau par « les seigneurs de l’eau », des
entreprises de l’agrobusiness qui pratiquent la monoculture massive d’
avocats dans les collines de la région.
À cause de son action, subit censure et intimidation. Les autorités
chiliennes engagent 4 procédures pénales à son encontre. En 2015, est
agressé dans la rue. En 2017, reçoit des menaces de mort. Aujourd’hui,
continue son combat avec courage et détermination.
« Sous Pinochet, le gouvernement a distribué gratuitement des
droits de propriété sur l’eau, qui peuvent ensuite être vendus, comme
des actions. Ces droits sont indépendants de la propriété de la terre, et
même de la consommation de l’eau… Des personnes ont accumulé des
droits énormes, alors que s’assèchent les puits des familles et des
paysans. »
Isabelle Peloux
Française née en 1961. Professeure des écoles, formatrice à la
relation entre l'enseignant et l'enseigné, accompagnatrice de groupes de
parole de parents.
Fondatrice de l'école élémentaire du Colibri au cœur de la ferme
agroécologique des Amanins à Roche-sur-Grâne (Drôme). La
pédagogie, axée sur la coopération et la résolution non-violente des
conflits, est destinée à former des écocitoyens autonomes, protecteurs
de la Terre. Elle repose sur la coopération plutôt que sur la compétition
et vise à apprendre aux enfants à travailler autrement tout en respectant
le programme scolaire habituel.
« Notre pédagogie s’inspire de trois grands courants
pédagogiques : - le mouvement Freinet fondé sur l’expression libre
des enfants et le tâtonnement expérimental, - la gestion mentale
d’Antoine de La Garanderie qui explore, décrit et étudie les gestes
mentaux de la connaissance, - le conflit sociocognitif qui permet à
l’enfant de prendre conscience du point de vue d’autrui et de reformuler
le sien. »
« Quels enfants laisserons-nous à la planète ? »
Ahmed Aboutaleb
Né en 1961 au Maroc, ingénieur électronicien, homme politique
néerlandais, membre du ‘Parti du travail’ (PVDA). Secrétaire d'État
aux Affaires sociales (2008-2009), maire de Rotterdam depuis 2009.
Ses succès contre la délinquance ont permis sa réélection.
Musulman pratiquant, appelle les Musulmans à se mobiliser contre la
violence.
« Pourquoi ces criminels ont-ils pu interpréter le Coran et
l’islam dans un sens qui les a conduits à justifier leurs agissements ?
Les Musulmans européens doivent faire pression sur leurs leaders
religieux pour qu’ils se saisissent de ce débat. (…)
Les mineurs tentés par la violence ne sont pas conscients de
ce qu’ils font. Il faut leur retirer leur passeport, leur fournir l’aide
psychologique nécessaire, les protéger, voire les soustraire à leurs
parents s’ils sont en danger .(…) Mais ceux qui recourent aux armes
sont des criminels qui relèvent de la police. Il faut les mettre hors
d’état de nuire »
Image du bas : blason de Rotterdam
Paul Barton
Né en 1961, pianiste anglais. Après avoir étudié à la Royal
Academy of Arts de Londres, mène une carrière de pianiste.
Rencontre en Thaïlande sa femme, Khwan, elle-même artiste, ouvre
à Bangkok un studio d’enregistrement;
Depuis 2011, joue du piano dans le centre de réhabilitation
Elephant World, créé en 2008 près de Kanchanaburi, par le
vétérinaire Samart Prasitthiphon et son épouse Khun Fon pour des
éléphants âgés et blessés, souvent aveugles.
« La première fois que j’ai joué du piano, un éléphant aveugle
appelé Phara était le plus proche de mon instrument. Quand il a
entendu Beethoven pour la première fois, il a cessé de manger, il
s’est tenu immobile et a écouté la musique. (…) Certains éléphants
s’approchent d’eux-mêmes du piano, ils se risquent même à poser le
bout de leur trompe sur les touches du piano. D’autres gardent leur
trompe dans la bouche lorsqu’ils entendent la musique et se
balancent au rythme de la musique. D’autres pleurent en écoutant
des œuvres de Bach. »
David Choquehuanca
Né en1961, homme d'État bolivien. Paysan aymara issu
des hauts plateaux de la province d’Omasuyos, défend les populations
indigènes et les droits de la nature à travers le concept de buen vivir (bien
vivre). Participe aux mobilisations en faveur de la reconnaissance des
droits des communautés indiennes, qui aboutissent à la création de l’État
plurinational en 2009.
Vice-président de l'État depuis le nov. 2020. Dans son discours
d’intronisation, avec des références aux dieux et à la Terre-mère, en
appelle à un retour à la sagesse et à l’héritage culturel des peuples
indigènes, qui vivaient en harmonie entre eux et avec leur environnement.
Le temps de l’égocentrisme est terminé au profit de l’ère de la commu-
nauté et de la reconnexion avec la nature et le vivant.
« Le bien-être collectif est le bien-être individuel, aider nous aide à
grandir et à être heureux, renoncer à quelque chose au profit de son
prochain nous renforce. S’unir et se reconnaître dans le “tout” est la voie
du passé, du présent, de demain et de toujours, cette voie de laquelle
nous ne nous sommes jamais éloignés. (…) Le temps est venu de
retourner au Jiwasa*, il ne s’agit pas du ‘soi’ mais du ‘nous’. Jiwasa
représente la fin de l’égocentrisme, Jiwasa est la mort de l’anthropo-
centrisme et la fin de l’eurocentrisme. »
* Jiwasa : un tout, composé de singularités​
Abderrahmane Sissako
Né en 1961, cinéaste et producteur mauritanien. Études de
cinéma à Moscou, est en France depuis 1990. Le thème principal de
son œuvre est l'exil, le déplacement.
Son film Timbuktu (sélection officielle Festival de Cannes
2014, prix du Jury œcuménique) dépeint l’occupation de Tombouctou
par les djihadistes en 2012.
Face à l’humiliation, aux sévices et aux meurtres perpétrés par
les intégristes fanatiques, il raconte le combat silencieux et digne de
femmes et d’hommes pour la liberté, la culture et la vie.
« La chose la plus essentielle dans mon travail de cinéaste est
de rendre visibles les anonymes. Dans aucun pays, on ne trouve de
monument à leur gloire. Ces anonymes qui résistent me fascinent
par leur courage. (…)
À Cannes (…), j’avais l’impression de m’accaparer une réalité et une
souffrance (…) Je pleurais pour ceux dont je parlais, pour leur
combat silencieux. »
Taslima Nasreen
Née en 1962 au Bangladesh. Médecin-chef à l’hôpital central de
Dacca, écrivaine.
Sa tête est mise à prix par un groupuscule islamiste à la suite de
parution de son livre Lajja ("La honte"), dénonçant l'oppression
musulmane sur une famille hindoue.
Démissionne quand le gouvernement lui retire son passeport
sous la pression des islamistes.
S'enfuit de son pays en 1994, habite Berlin, Stockholm, New-
York, Calcutta.
« Parce je suis allée un cran trop loin dans la dénonciation de la
religion et de l’oppression des femmes, j’ai dû quitter mon pays. (…) Si
au lieu d’un droit islamique, on avait un droit séculier avec séparation
entre État et religion, il serait plus facile de mettre ces criminels en
prison et d’établir en pratique l’égalité entre hommes et femmes ».
Catherine Dumonteil-Kremer
« Trouver le parent qu'on aimerait être, comprendre son propre
stress, comprendre son bébé ou son enfant, mettre son intelligence
aimante à son service, repérer les parents épuisés autour de nous,
prendre du recul. »
« Nous avons les moyens de restaurer notre équilibre intérieur :
pleurer, trembler, transpirer, rire, etc. »
« Il y a des jeux très drôles : parents et enfants tous ensemble sur le
grand lit parental ou sur un tapis, enlever les chaussettes de l’autre tout
en essayant de garder les siennes. »
Née en 1962. Consultante familiale, formatrice aux techniques de
communication interpersonnelle, éducatrice Montessori et animatrice en
chant prénatal et familial.
Pionnière dans le domaine de la parentalité et de l'accompagne-
ment respectueux des enfants. Cofondatrice avec Olivier Maurel de
‘l’Observatoire de la violence éducative ordinaire’ (OVÉO), initiatrice du
numéro d’appel téléphonique gratuit ‘SOS parentalité’. A institué en France
la ‘Journée de la non-violence éducative’, les ‘Réseaux d’appui, d’écoute
et d’accompagnement des parents’, le cycle ‘Vivre et grandir ensemble’.
Rédactrice en chef de PEPS, le 1er magazine dédié à la parentalité
positive.
Dominique Méda
Française née en 1962, philosophe et sociologue,
normalienne, énarque et Inspectrice générale des affaires sociales.
Mène une réflexion sur la place du travail dans nos sociétés, la
place des femmes dans l'emploi, le modèle social français.
Propose une politique de civilisation appuyée sur une nouvelle
conception de la richesse et du progrès, et de nouveaux indicateurs.
« Le véritable scandale, pour reprendre Galbraith dans son
livre Mensonges de l’économie, c’est d’employer le même mot
"Travail" pour désigner d’un côté une activité très épanouissante et
bien payée pour les uns, et d’un autre côté des tâches fastidieuses et
mal payées pour les autres.(…)
Si on veut donner un coup d’arrêt à la croissance, sans
provoquer une crise majeure de l’emploi, il faudra l’accommoder d’un
véritable partage du travail. Et passer aux 32 heures ou à autre
chose. Mais il faudra faire un pas supplémentaire. »
Marc Crépon
Né en 1962. Philosophe français, traducteur, directeur
de recherche au CNRS, directeur du département de philo-
sophie de l‘’École normale supérieure’.
A écrit plusieurs ouvrages sur la haine, la violence et le refus de la
violence.
« La haine ne se réduit pas à un conflit d’opinion ni à une opposition
politique, à un désaccord, mais s’apparente à une rage de destruction, une
volonté d’anéantissement. Elle n’est jamais rationnelle ni raisonnable, quels
que soient les arguments qu’elle avance pour se justifier.
C’est pourquoi la violence est son instrument. La haine cherche la
violence, elle la demande, elle la désire, de façon plus ou moins explicite et
avouée, elle ne vaut pas autre chose, elle ne sait pas sortir de son
obsession envahissante.
Il n’y a pas de haine sans la désignation fantasmatique d’un
‟ennemi”, qui ne repose sur rien de réel. C’est son aveuglement, et c’est ce
qui la rend si redoutable. »
Rick Hoyt
États-unien né en 1962, gravement infirme moteur cérébral à la
suite d'une complication à la naissance. Des médecins préconisent à
ses parents de le confier à une institution, ne leur laissant que peu
d'espoir sur une amélioration future de son état. Ses parents, au
regard de l'acuité visuelle que Rick démontre en les suivant des yeux
dans la salle, pensent qu'un espoir existe de le voir communiquer un
jour avec eux. Ils l'amènent chaque week-end à l'hôpital pour enfants
de Boston, y rencontrent un médecin qui les encourage dans leur
démarche et les pousse à l'élever comme n'importe quel autre enfant.
Judy. La mère de Rick, passe des heures chaque jour à lui enseigner
l'alphabet qu'il apprend rapidement. À l'âge de 11 ans, Rick est
équipé d'un ordinateur qui lui permet de communiquer.
En 1977, Rick demande à son père Dick (né en 1940, ancien
lieutenant-colonel de la Garde nationale aérienne des États-Unis) s'ils
peuvent courir ensemble au profit d'un joueur de cross de son école
devenu handicapé. À 2, ils forment la Team Hoyt (Équipe Hoyt) et
courent ensemble des marathons et des triathlons. En 2009, l’équipe
fête sa 1000ème compétition lors du marathon de Boston.
Leur histoire inspire le scénario du fil franco-belge De toutes nos
forces, réalisé par Nils Tavernier (2013)
Irène Frachon
Née Allier en 1963, médecin pneumologue français, Protestante.
En poste au CHU de Brest, en 2007, constate des cas d'atteintes
cardiaques chez des patients traités par le benfluorex (principe actif du
Mediator), médicament très diffusé en France (300 000 traitements) et
commercialisé par les laboratoires Servier de 1976 à 2009.
Précédemment alertée sur des problèmes similaires dus à une
molécule commercialisée par la même entreprise, la dexfenfluramine
(nom commercial : Isoméride), entreprend une longue étude
épidémiologique, qui confirmera ses inquiétudes et aboutira au retrait du
médicament en novembre 2009 par l'Afssaps (Agence française de
sécurité sanitaire des produits de santé).
Le Mediator a provoqué la mort d'au moins 2 000 malades.
Cf. le film La fille de Brest.
« Je ne nie absolument pas l’intérêt de travailler avec l’industrie
pharmaceutique ! C’est important pour permettre de progresser en
thérapeutique, sous réserve d’une grande transparence dans la
réalisation des essais cliniques et d’une gestion rigoureuse des liens
d’intérêts. »
Marc Dullaert
Né en 1963, chef d’entreprise néerlandais. Études de théologie
et de sciences sociales à l’Université catholique de Louvain. Premier
Kinderombudsman (médiateur des enfants) aux Pays-Bas (2011-
2016), président du ‘Réseau européen des médiateurs pour enfants’
ENOC (33 pays européens)
Avec Ingrid Ikink, crée en 2003 la KidsRights Foundation, qui
promeut les droits des enfants dans les pays en développement.
Prend l'initiative de la conférence KidsRights Millennium Development
Goals, présidée par l'archevêque Desmond Tutu et l'ancien président
sud-africain De Klerk. La fondation publie le KidsRights Index, un
instrument qui mesure l'adhésion de 196 pays aux droits de l'enfant.
« Les lauréats du Prix de la paix pour la jeunesse montrent
que les enfants sont bien plus que des bénéficiaires passifs de l'aide,
ils peuvent apporter un changement réel. Les enfants sont des
acteurs de changement et font bouger le monde !
Emmanuel Jaffelin
Né en 1963, philosophe et écrivain français, agrégé de philosophie.
Enseigne en France et au Brésil. Diplomate en Afrique (Angola,
2009-2013) et en Amérique latine (Brésil, 2003-2007). Professeur de
philosophie au lycée Lakanal de Sceaux.
« Entre sagesse et sainteté, la gentillesse offre aux hommes une
morale praticable au quotidien et fondatrice d'un nouveau rapport à
l'autre.(…) Elle forge une morale pour notre temps, à portée de main, dont
les petits gestes déploient de grands effets et préfigurent l'avènement d'un
nouveau gentilhomme. Le contraire de la gentillesse, ce n'est pas la
méchanceté mais le cynisme. »
« La gentillesse (…) vient en complément  : elle est ce que l’on fait en
plus, quand on est à l’écoute d’autrui et qu’on va lui rendre le service qu’il
demande. Alors, on s’aperçoit que là, on est fécond, on s’enrichit autrement
que matériellement. Je pense que le monde du travail va être envahi par
cela. Ce ne sera pas le grand soir, mais ce sera peut-être très productif. »
Félix Tshisekedi
Né en 1963, homme d'État congolais (RDC), président de la
République depuis janvier 2019. Est élu président de ‘l’Union africaine’
pour 2021 alors que le Congo-Zaïre fête le 60ème anniversaire de la
disparition de Patrice Lumumba.
Propose à ‘l’Union africaine’ un programme ambitieux : lutte
contre le changement climatique, accélération de l’intégration régionale,
investissement dans le capital humain, promotion de la culture africaine,
autonomisation des femmes et des jeunes, accélération de la mise en
place de la zone de libre-échange du continent africain (ZLECAf).
Une de ses priorités est la campagne ‘Faire taire les armes’, qui
a été prolongée jusqu'en 2030, et se compose désormais d'une feuille
de route et de mesures pratiques pour atteindre ses objectifs.
« Je me propose de faire sortir notre organisation, avec votre
concours à tous, des salles de conférences, des disques durs de nos
ordinateurs et des dossiers bien ficelés de nos secrétariats. J’entends
l’amener dans les cours d’écoles, au milieu de camps de réfugiés, au
cœur des marchés de nos villes et de champs de nos villages. »
Hervé Drévillon et Giusto Traina
H. D., né en 1963, historien français. Titulaire d'une chaire
d'histoire moderne de l'université Panthéon-Sorbonne et spécia-
liste de l’histoire militaire, directeur de ‘l’Institut des Études sur la
Guerre et la Paix’ et directeur de la Recherche au ‘Service Historique
de la Défense’.
Directeur, avec Giusto Traina (né en 1959, historien italien,
professeur d'histoire romaine à Sorbonne Université), de la collec-
tion Mondes en guerre, dont l’ambition est d’explorer la diversité des
pratiques guerrières sur tous les continents depuis la Préhistoire
jusqu'à nos jours.
Tome 1 : de la Préhistoire au Moyen-Âge
Tome 2 : L’Âge classique (15ème - 19ème siècles)
Tome 3 : Guerres mondiales et impériales (1870-1945)
Tome 4 : Guerres sans frontières (1945 à nos jours).
Thèmes abordés : guerre et pouvoir, guerre et batailles, savoir
militaire, les combattants, les armes, les empires, les mobilisations, les
refus, les crimes de guerre, la sacralisation de la violence, etc.
« Le rôle de l’imprimé fut décisif dans la révolution militaire de
l’Europe entre le XVIe et le XIXe siècle, en ce qu’il a contribué à la
politisation et à la publicisation de la guerre ».
Dominique Potier
Né en 1964, agriculteur, militant et homme politique français,
issu d’une famille d’agriculteurs. Études de géographie. Créé une
coopérative biologique et éducative avec 3 associés à partir de la ferme
familiale. Maire de Lay-Saint-Remy puis président de la communauté de
communes du Toulois (Meurthe-et-Moselle). Créé les premiers groupes
de développement durable au sein de la Chambre d’agriculture.
Élu député (Parti Socialiste) en 2012. S’abstient lors du vote sur
le "mariage" homosexuel. Chef de file à l’Assemblée nationale dans la
lutte contre les paradis fiscaux. En 2013, fonde "Esprit civique", labora-
toire d’idées qui réunit des hommes politiques, des personnes engagées
dans le mouvement social et dans le monde de l’entreprise. Auteur en
2014 du rapport "Pesticides et agro-écologie", président du groupe
d’études sur l’économie circulaire.
En 2015, auteur de propositions de loi sur l’expérimentation des
territoires zéro chômage de longue durée (avec ATD Quart-Monde) et
sur le devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises
donneuses d’ordre. En 2017, dépose avec Boris Vallaud une proposition
de loi "Nouvelle entreprise, nouvelles gouvernances »
Jamy Gourmaud
Né en 1964, journaliste et animateur de télévision français.
Depuis 1993, anime de nombreuses émissions scientifiques sur
France 3 dont C’est pas sorcier avec Frédéric Courant et Sabine
Quindou, ainsi qu’Incroyables Expériences jusqu'en 2012.
Ses émissions de vulgarisation concernent les sciences, la santé,
l’architecture et les bâtisseurs, l’histoire, les phares, les volcans,
l’archéologie, la cohabitation entre l’homme et l’animal, etc.
« Notre objectif, c’est que la science soit accessible au plus
grand nombre. »
« L’audience, c’est pas mon job ! J’essaye de faire partager au
public le plaisir que je prends à comprendre quelque chose, j’essaye
toujours de me placer de l’autre côté de l’écran. »
« Je veux remettre les choses en perspective, resituer les
constructions dans leur époque. Ainsi pour les gens du Moyen Âge,
les voûtes, c'était de la magie noire ! »
Atanase Périfan
Français né en 1964, fis d’un réfugié politique roumain.
Adjoint au maire du 17ème arrondissement de Paris.
Après qu’on ait découvert dans un appartement une femme âgée
décédée depuis 2 mois, crée en 2000 la Fête des voisins -
Immeubles en Fête (puis la Journée européenne des voisins).
Président de l’association Voisins Solidaires.
La Fête des Voisins, célébrée en 2012 par 7 millions de
personnes en France et 15 millions à l’étranger, se veut un moment
de partage, de convivialité et d’échange, en réponse à la morosité
ambiante et à l’individualisme grandissant.
« Plus on se connaît, plus on se respecte, moins on a peur
les uns des autres. »
Jean-François Noubel
Français né en 1964, ex-chef d’entreprise high tech, consacre
sa vie à l’organisation Intelligence, Sagesse et Conscience collective
(ISCC).
Crée The Transitioner, qui réunit des pionniers incarnant la
transition entre notre monde actuel et celui qui est en train de naître.
Travaille sur l’holoptisme, la capacité d’intelligence collective
des petits groupes, et sur un autre système monétaire (projet Open
money) fondé sur des monnaies complémentaires (sociales,
commerciales, affectées, etc.)
« Le monde de demain ne sera pas celui de nos réactions,
mais celui de nos créations ».
« Les technologies de l’information participent à un chemine-
ment spirituel de l’humanité »
Yazid Chir
Français né en 1964, fils d’un chauffeur de taxi d’origine
algérienne et d’une mère garde d’enfants. BTS de micromécanique,
travaille dans l’industrie automobile et aéronautique, puis créé en
1998 avec deux ingénieurs, une start-up nommée Neocles.
En 2006, ils revendent leur entreprise à Orange. Rejoint la
multinationale, avant de créer en 2012 une nouvelle start-up, Be-
Bound, qui simplifie l’accès à l’Internet mobile dans les pays du Sud.
Élu à la tête du Medef de Seine-Saint-Denis en 2005,
fonde et préside l’association "Nos quartiers ont des talents".
En près de dix ans, l’association a accompagné 25 000
jeunes défavorisés et a permis à 71 % d’entre eux de trouver un
emploi à la hauteur de leur qualification.
« Tendre la main, aller vers l’autre, ne procure pas
d’avantage matériel. Il faut donc s’engager, sans voir au départ ce
qu’on va en tirer. Ce qui implique de raisonner non pas de manière
pragmatique, mais en faisant appel aux émotions, en parlant au
cœur. C’est à cette condition que la réciprocité va s’opérer. »
Dounia Bouzar
Née en 1964, française née d'un père maroco-algérien et
d'une mère d'origine corse. Docteure en anthropologie spécialisée
dans l'analyse du fait religieux. Membre de l’"Observatoire de la laïcité".
Contactée par de nombreuses familles dont les enfants ont
été endoctrinés pour partir en Syrie, crée avec d'autres experts le
"Centre de Prévention des Dérives Sectaires liées à l'Islam".
Le CPDSI passe par l’émotion pour remobiliser chaque
individu en trois étapes (qui reposent sur la cellule familiale, les
témoignages de repentis et la rétroanalyse du parcours du jeune).
L’individu est amené à comprendre le sens de son histoire,
en partant de son embrigadement, et à trouver lui-même les défauts de
son premier engagement pour en reconstruire un nouveau dans le
monde réel.
« Les rabatteurs adaptent l’idéologie djihadiste aux
aspirations cognitives et émotionnelles des individus (envie d’être utile,
de se venger, de mourir, besoin de protection, recherche de toute
puissance, etc.) Si un discours fait autorité sur un jeune, c’est qu’il fait
sens ».
Waris Dirie
Née en 1965, écrivaine somalienne. Excisée à l'âge de 5 ans, n'a
que 13 ans lorsqu'elle s'enfuit du camp nomade où vivent ses parents,
ses frères et sœurs, pour échapper à un mariage arrangé avec un
homme plus âgé que son propre père. Rejoint Londres et y travaille pour
l'ambassadeur de Somalie à Londres, qui est alors son oncle. Après
quelques mois de travail chez MacDo, devient mannequin, puis top
model et actrice à New-York.
À la demande de Kofi Annan, est durant plusieurs années "ambassa-
drice de bonne volonté" de l'ONU, chargée des questions de mutilations
génitales féminines.
En 2002, fonde la Waris Dirie Fondation, qui deviendra en 2010 la
Desert Floxer Fondation dont le siège est en Autriche, pour lutter contre
les mutilations sexuelles. Naturalisée autrichienne en 2007, habite à
Gdansk (Pologne).
En 2009, devient membre du conseil d'administration de la
‘fondation PPR (Pinaud-Printemps-Redoute) pour la dignité et le droit
des femmes’, soutien d'une vingtaine de projets en partenariat avec les
ONG locales et internationales, notamment au Mali, en Inde, au
Pakistan, au Nicaragua et en France.
Charmian Gooch, Patrick Alley et Simon Taylor
C.G (née en 1965), P. A. et S.T., Anglais, cofondateurs et
et directeurs de l’association de solidarité internationale
Global Witness. Cette organisation fait campagne pour mettre
fin aux pires atteintes à l'environnement et aux droits de
l'homme causées par l'exploitation des ressources naturelles
et par la corruption dans le système politique et économique
mondial.
Depuis deux décennies, G.W. travaille à briser les liens entre
l'exploitation des ressources naturelles, les conflits, la pauvreté, la
corruption et les violations des droits humains dans le monde entier, et
fait campagne en faveur d'une transparence totale dans les secteurs
des mines, de l'exploitation forestière, du pétrole et du gaz.
La méthodologie de G.W. combine la recherche d'investigation, la
publication de rapports et la réalisation de campagnes de plaidoyer. Les
rapports sont diffusés aux gouvernements, aux organisations
intergouvernementales, à la société civile et aux médias.
../..
Charmian Gooch, Patrick Alley et Simon Taylor
Global Witness travaille sur les diamants, le pétrole, le bois, le cacao, le gaz,
l'or et d'autres minéraux, a entrepris des recherches et des études de cas : Cambodge,
Angola, Liberia, République démocratique du Congo, Guinée équatoriale, Kazakhstan,
Birmanie, Indonésie, Zimbabwe, Turkménistan, Côte d'Ivoire. Il a contribué à mettre en
place des initiatives internationales telles que l'"Initiative pour la transparence des
industries extractives", le "Processus de Kimberley", et la Publish What You Pay Coalition.
« Au Brésil, 448 militants défendant les ressources naturelles ont été tués entre
2002 et 2013, au Honduras 109, au Pérou 58, aux Philippines 67 et en Thaïlande 16. »
« La seule façon de protéger les droits des peuples à la terre, aux moyens de
subsistance et à une part équitable de leur richesse nationale est d'exiger une
transparence totale du secteur des ressources, une gestion durable et équitable des
ressources et la fin du système financier international actuel. »
Matthew B. Crawford
États-Unien né en 1965, diplômé en physique et en philosophie
politique. Directeur d'un think tank de Washington, où il doit résumer 23
très longs articles par jour - « un objectif absurde et impossible, l'idée
étant qu'il faut écrire sans comprendre, car comprendre prend trop de
temps... » -, en démissionne pour ouvrir un garage de réparation de
motos.
Dans son livre plaidoyer en faveur du travail manuel, célèbre la
grandeur du « faire », qui éduque et permet d'être en prise directe avec
le monde par le biais des objets matériels.
À l'Institute for Advanced Studies in Culture de l'Université de
Virginie, s’interroge notamment sur la fragmentation de notre vie
mentale, montre que les processus mentaux et la virtuosité des
cuisiniers, des joueurs de hockey sur glace ou des facteurs d’orgues
sont des écoles de sagesse et d’épanouissement.
« L'autodiscipline, comme l'attention, est une ressource dont nous
ne disposons qu'en quantité finie. C'est pourquoi nombre d'entre nous
se sentent épuisés mentalement. »
Michel Desmurget
Né en 1965, chercheur français spécialisé en neurosciences
cognitives. Chargé de recherche au ‘CNRS’ pour le centre de
neuroscience cognitive de Lyon. En 2011, il est nommé directeur de
recherche à l‘’INSERM’.
Rédige un ouvrage, TV Lobotomie - la vérité scientifique sur les
effets de la télévision (2011), qui dénonce les effets délétères de la
télévision sur la santé et le développement cognitif, en particulier chez
l'enfant.
En 2019, publie La Fabrique du crétin digital. Les dangers des
écrans pour nos enfants. Qualifié de « livre de salubrité publique » par
‘France Inter’.
« La consommation du numérique sous toutes ses formes
(smartphones, tablettes, télévision, etc.), est loin d’améliorer les aptitudes
de nos enfants. Bien au contraire, elle a de lourdes conséquences : sur la
santé (obésité, développement cardio-vasculaire, espérance de vie
réduite), sur le comportement (agressivité, dépression, conduites à
risques) et sur les capacités intellectuelles (langage, concentration,
mémorisation). (…) Jamais sans doute, dans l’histoire de l’humanité, une
telle expérience de décérébration n’avait été conduite à aussi grande
échelle. »
Alexandre Jardin
Né en 1965, écrivain, cinéaste et pamphlétaire français, diplômé de
Sciences Po.
En 1999, cocréateur, avec le journaliste Pascal Guénée, de
l'association "Lire et faire lire" : des retraités fous de lecture transmettent
leur passion dans les écoles maternelles et primaires.
En 2002, créateur de l'association "Mille Mots" pour laquelle des
bénévoles retraités interviennent en prison.
En 2004, écrit une série d'ouvrages destinés aux adolescents, Les
Coloriés. En 2015, est à l'origine du mouvement citoyen collaboratif "Bleu
Blanc Zèbre", qui “vise à fédérer et unir la société civile dans l’action
concrète au bénéfice de la population. Chaque Zèbre est une part de la
solution et chacun prend sa part dans le succès de cette aventure
collective”. Lance une pétition nationale : le manifeste des “Faizeux”.
« Le plus merveilleux des défauts consiste à être absolument
déraisonnable. Tout ce qui est grand dans l'histoire fut réalisé par des gens
totalement déraisonnables. Leur tour de force était d'habiller leurs discours
des oripeaux de la cohérence, afin de ne pas trop choquer, mais leur
programme, en réalité, était fou. » ../..
Alexandre Jardin
Parmi les “Zèbres” cités par Alexandre Jardin :
Le directeur marketing de Mac Donald’s France qui fait diffuser à
plusieurs millions d’exemplaires 12 albums jeunesse dans les menus Happy
Meal de la chaîne de restauration.
Philippe Barre (photo du haut) et Jean-Marc Gancille qui convainquent
Alain Juppé, maire de Bordeaux, de leur confier la caserne Niel à l’abandon
pour lancer le projet Darwin, biotope destiné aux entrepreneurs “verts et
créatifs”.
Gilbert Magnier, Directeur des "Apprentis d’Auteuil" Île de France,
qui œuvre, avec des résultats impressionnants, à l’insertion professionnelle de
jeunes promis à tous les chemins de traverse.
Xavier Quérat-Hément (photo du milieu), Directeur Qualité du groupe La
Poste, à qui nous devons de ne plus faire la queue dans les bureaux de poste,
président de "Esprit de Service France".
Le général Philippe Loiacono (photo du bas), commandant du Service
Militaire Adapté destiné dans les DOM-TOM à des jeunes souffrant de graves
déficiences scolaires.
Frédéric Gros
Né en 1965, philosophe français, Normale Sup, doctorat de
philosophie. Professeur de pensée politique à l'Institut d'études politiques
de Paris (Sciences Po) et chercheur au CEVIPOF. Affirme que rien ne
doit aller de soi : ni les certitudes apprises, ni les conventions sociales, ni
les injustices économiques, ni les convictions morales.
« Cette obéissance-soumission sert de refuge à nos faiblesses, à
nos lâchetés, à notre paresse. N'est-ce pas aussi confortable d'obéir ?
On obéit pour ne pas avoir à affronter la peur de sa propre liberté. (…) Il
faut promouvoir une "démocratie critique" : c'est à dire une démocratie
qui inscrive au cœur du sujet politique une certaine vigilance, une
aptitude à ne pas tout accepter, l'éveil d'un sens critique, et, en fin de
compte, la philosophie en tant qu'elle demeure une inquiétude
fondamentale. Obéir, c'est désobéir à soi-même ; désobéir, c'est obéir à
soi-même. Tout acte de désobéissance est un acte à la première
personne et suppose la responsabilité d'un "je". Pour cela, il faut
accepter une tension permanente, une respiration permanente, des
frictions permanentes. C'est ce que Henry David Thoreau développe
dans son opuscule sur la désobéissance civile....." .
Frédéric Gros
« On nous fait obéir de plus en plus en nous rendant prisonniers
de notre propre désir (le nouveau paradigme pour penser l’aliénation, ce
n’est plus l’exploitation, mais l’addiction), de telle sorte que c’est en
cherchant à satisfaire ses propres envies, constamment sollicitées, que
chacun se révèle le plus docile. »
« Le risque de la désobéissance est effectivement la solitude.
C’est, au fond, le grand problème de la politique : l’être-ensemble
s’apprend prioritairement dans l’obéissance partagée, les communautés
se forment dans l’adoration et l’abnégation. Antigone illustre cette
dimension du courage : pour désobéir, il faut du courage. Le
conformisme passif est toujours la facilité.»
« Car s’il s’agissait simplement de désobéir pour désobéir,
l’insoumission ne serait jamais qu’une posture ou, pire, un nouveau mot
d’ordre. Il faut désobéir par "souci de soi" comme disaient les Anciens. Le
"souci de soi", ce n’est pas une forme de narcissisme complaisant ou
d’individualisme égoïste. Se soucier de soi, c’est accepter de ne faire que
ce avec quoi on est d’accord, c’est refuser de mettre sa conscience en
berne, c’est considérer qu’on a des devoirs pratiques envers ses
principes et sa pensée. »
Jimmy Wales
Né en 1966, homme d'affaires étatsunien. Études d’informatique
et de finances. Pendant 6 ans spéculateur financier.
Fonde le portail web étatsunien Bomis, moteur de recherche
érotique, qui lui permet de financer et fonder en janv. 2001 sur Internet
l'encyclopédie Wikipédia, libre et gratuite. Embauche Larry Sanger
comme rédacteur en chef. En 2003, crée la Wikimedia Foundation*,
organisation qui héberge les projets en ligne Wikipédia, Wiktionnaire,
Wikiquote, Wikibooks, Wikimedia Commons, Wikisource, Wikispecies,
Wikinews, Wikiversité, Wikivoyage et Wikidata développés grâce au
logiciel MediaWiki.
En 2015, lance TPO.com (The People's Operator), réseau
social facilitant les dons effectués aux œuvres caritatives. Partisan du
capitalisme libéral, adepte passionné de l'objectivisme développé par la
philosophe étatsunienne Ayn Rand (1905-1982).
« Imaginez un monde dans lequel chacun puisse avoir partout
sur la planète libre accès à la somme de toutes les connaissances
humaines. C'est ce que nous faisons. »
* La Wikimedia Foundation fonctionne pour l'essentiel par l'intermédiaire de dons, (en 2017,
78 millions d'euros). Les usagers et participants aux projets Wikimedia peuvent se rencontrer à
la conférence annuelle internationale Wikimania.
Laurence Noël
Française née en 1967. Enfance marquée par la honte : rejetée par
sa mère, abandonnée par son père, abusée sexuellement par son beau-
père à l’âge de 5 ans.
Jetée en dehors de chez elle à l’âge de 17 ans, tombe dans les
mains d’un proxénète et sombre dans l’enfer de la prostitution : 30 clients
par nuit. Pour s’anesthésier, recourt à l’alcool et à la drogue.
Grâce au mouvement ‘Le Nid’, association de lutte contre la
prostitution, entreprend un chemin de guérison.
Formatrice professionnelle d’adultes, spécialisée en relations
humaines et dans la prévention de toute forme de violence.
« Toutes les femmes de l’ombre que je connais ont toutes vécu des
histoires horribles. Ayant subi des abus sexuels enfant, à l’âge adulte, elles
développent des comportements destructeurs. C’est l’humiliation qui nous
fait croire que l’on n’est qu’un objet, que l’on est méprisable.
Pourquoi une jeune fille va prendre un boulot à McDo pour payer
ses études et une autre va se prostituer  ? La différence est que l’une se
respecte, s’estime, et l’autre pas. »
Jean-Christophe Parisot
(1967-2020) haut fonctionnaire français. Atteint d’une maladie
génétique évolutive, la myopathie, perd l’usage de ses deux jambes,
puis, peu à peu, de ses mains. Étudiant à ‘l'Institut d'études politiques
de Paris’, fonde en 1989 la ‘Ligue nationale des étudiants handicapés’.
En 1990, est recruté par Gilles de Robien, alors jeune maire d’Amiens.
Initiateur de mouvements citoyens favorables à la participation
des personnes en situation de handicap à la vie démocratique
française. Travaille avec François Chérèque, Inspecteur général des
affaires sociales, à la mise en œuvre du plan de lutte contre la pauvreté
et pour l'inclusion sociale. Ordonné en 2002 diacre permanent de
l'Église catholique en France
En 2008, nommé sous-préfet dans le Lot. Devient, en 2012,
préfet chargé de mission en Languedoc-Roussillon, le premier préfet
handicapé de France. En janvier 2020, publie Le Manifeste des
humains fragiles où il alerte les lecteurs sur la situation des oubliés de
la République.
« La vie est un défi permanent. »
« Si les humains s’inquiètent légitimement pour l’avenir de la
planète, il y a une autre urgence encore plus impérative : reconnaitre
aux humains fragiles leur rôle dans le développement durable. »
Glenn Greenwald
Né en 1967, journaliste politique, avocat, blogueur et écrivain états-
unien. Études de philosophie et de droit, avocat, plaide des droits
constitutionnels et civils. Exilé au Brésil depuis 2005, contribue à la fuite
de secrets d’État américains dans le sillage de l’affaire Snowden, qu’il a
chapeautée, notamment en fondant une publication en ligne spécialisée
dans le journalisme de données sensibles, The Intercept.
À partir de mai 2013, dévoile dans The Guardian l'existence des
programmes de surveillance de masse Tempora, PRISM et XKeyscore
des services de renseignements britanniques (GCHQ) et américains
(NSA, National Security Agency). En septembre 2013, invité par le
Parlement européen à participer à la première session publique du comité
d'enquête sur la surveillance électronique de masse de citoyens de
l'Union européenne.
Membre de la Freedom of the Press Foundation, ONGI créée en
décembre 2012 par Daniel Ellsberg qui soutient et finance des actions
d'intérêt public axées sur la liberté d'expression et la liberté de la presse.
« Pour moi, l’héroïsme, c’est d’être entièrement dédié à un principe
que vous appliquez quand ce n’est pas facile. Pas seulement quand il va
dans le sens de vos propres positions, ou quand il protège les personnes
que vous appréciez, mais quand il défend et protège les personnes que
vous détestez. »
Kamal Redouani
Né en 1968, journaliste français, documentariste, reporter de
guerre, Commence sa carrière à ‘Radio France International’. Sillonne
les pays arabes en guerre depuis 2005, vit depuis 2012 entre la
France et la zone d'influence du califat islamiste Daech. Celui-ci avait
sa propre administration, ses capitales (Raqqa en Syrie et Mossoul en
Irak), sa monnaie et ses impôts complétant les revenus tirés du
pétrole.
Dans son film Islam contre Islam : enquête sur une nouvelle
guerre, montre la ligne de fracture importante au cœur de l'islam :
deux courants rivaux qui s'opposent depuis 14 siècles. Dans L'origine
de la terreur, dévoile le visage totalitaire et criminel de Daech.
Dans le film Daech, dans le cerveau du monstre, s’intéresse au
fonctionnement de l’organisation terroriste ‘État islamique’ (ou Daech).
Son documentaire Dijahistes français, la part du monstre est le résultat
de son enquête pendant 12 mois en Syrie pour connaître le rôle joué
par les jihadistes français.
« J'ai passé plus de douze ans à infiltrer les groupes djihadistes.
Ce risque, je l'ai pris pour sensibiliser et informer contre le danger que
représente cette idéologie obscurantiste et barbare. »
Olivier Corchia
Français né en 1968. Licence de Droit, DESS en Ingénierie de
formation et chef de projet multimédia (1997). Enseignant en PNL, diplômé
de l’Université de Santa Cruz (Californie) Business & Leadership :
développement de la performance, techniques de leadership personnel,
coaching (managers, cadres dirigeants), en modélisation et analyse
systémique.
Fondateur et dirigeant du ‘Groupe Pace’, président du ‘Fonds de
dotation Pace pour l’éducation à la paix’. Comme Nelson Mandela dont il
utilise le modèle dans ses formations, sa mission est de "combler les
fossés" et de manifester la paix dans les relations humaines en éduquant à
la qualité d’être et à la compréhension des systèmes. Auteur du livre La
liberté d’être soi, avec ou sans masques, issu de la modélisation et
modernisation des masques de la Comedia del Arte, créateur de la
méthode Persona.
« Les masques, ce sont des manières de regarder le monde et
donc de vivre nos vies. Ils sont des morceaux de nous, acceptés ou mal
aimés. Ce sont aussi des limites et des ouvertures, des apprentissages et
des ressources à explorer. Nous sommes, en partie, ces personnages et
bien au-delà. Les masques ne cachent pas, ils révèlent. Les archétypes ne
sont pas extérieurs à nous, ce sont nos racines, nos mémoires, une
nourriture pour nous ouvrir à notre propre manière d’être. »
Abdel Belmokadem
Français né 1968 à Vaulx-en-Velin de parents tunisiens.
Autodidacte, débute comme boxeur professionnel, enchaîne les
petits boulots dans tous les secteurs.
En 1990, après les émeutes à Vaulx-en-Velin, s’improvise médiateur
et obtient le premier poste de médiateur de cité en France, mis en place
dans le cadre de la Politique de la ville.
Crée en 2000 le cabinet de formation en médiation, en gestion des
conflits et des violences urbaines Nes & Cité (15 salariés), devenu un
acteur reconnu pour son travail dans les zones urbaines sensibles (ZUS).
20 000 candidats présentés, 6 000 embauches en 10 ans.
« Mon avenir, c’était délinquant ou intégriste. (…) Le djihadisme se
nourrit de la pauvreté, du sentiment d’exclusion, d’une peur bleue de la
différence. Jamais la situation des jeunes n’a été aussi dure.
Quand va-t-on apporter de vraies réponses aux problèmes ?
Pourquoi ne pas former plus de profs d’arabe dans une école laïque et
républicaine ? Parlons un peu des 95 % qui veulent s’en sortir, pas toujours
de la minorité à la marge ! »
Tiken Jah Fakoly
De son vrai nom Doumbia Moussa Fakoly, né en 1968, auteur-
compositeur-interprète ivoirien, chanteur de reggae. Obtient la ‘Victoire
de la musique’ en 2003 pour l'album Françafrique.
En 2003, exilé au Mali à la suite de menaces de mort.. En raison
des événements politiques en Côte d'Ivoire et en Tunisie, lance une
semaine de solidarité à Paris en juin 2011. Participe activement au
documentaire Sababou (2013) réalisé par Samir Benchikh sur la Côte
d'Ivoire, montrant un visage positif de l'Afrique (engagement en faveur de
la paix, de la démocratie, lutte contre la faim, promotion de l'éducation
etc.).
Joue une musique pour « éveiller les consciences ». Ses
chansons évoquent les injustices que subit la population de son pays
d'origine, mais aussi et surtout le peuple africain dans son ensemble.
Altermondialiste, demande l’annulation de la dette des pays africains.
« Ils ont brûlé le Congo / Enflammé l'Angola. / Ils ont ruiné le
Gabon / Ils ont brûlé Kinshasa »
« C'est Babylone* qui nous exploite.»
* Le thème de Babylone, dans la culture reggae et rastafari, désigne
l'occident matérialiste.
Naâma Asfari
Né en 1969, Sahraoui*. Accusé de la mort de plusieurs
personnes lors du démantèlement par les forces de l’ordre
marocaines des milliers de tentes du camp de Gdeim Izik érigées par
les Sahraouis près de Laâyoune, alors même qu’il a été arrêté la veille
des événements. Emprisonné depuis novembre 2010, comme 24
autres Sahraouis. Torture, détention arbitraire, procès inéquitable,
emprisonnement hors du territoire occupé, etc. Sa femme française,
Claude Mangin, a été expulsée du Maroc et est interdite de visite en
prison.
À lui seul, il incarne les exactions et violations dont sont
victimes les Sahraouis qui militent pour leur droit à l’autodétermination
: la tenue d’un référendum est prévue depuis 1991.
« « L’illégalité de l’occupation marocaine du Sahara occidental
est la question sensible au Maroc. Le royaume chérifien s’emploie
depuis des années à empêcher toute discussion sur le sujet à coups
d’arrestations, tortures, condamnations, diffamation et expulsion
d’observateurs étrangers. » Hélène Legeay, de l’ACAT
* Son père est arrêté en 1976 puis disparaît 16 ans dans les bagnes peu après la grande
"marche verte" organisée par le Maroc à la conquête du Sahara occidental que quitte
l’ancienne puissance occupante espagnole. 165.000 réfugiés sahraouis qui ont fui les
combats entre le Maroc et la Front Polisario sont toujours hébergés dans des camps de
réfugiés dans le désert algérien
Wang Dan
Né en 1969, enseignant et militant politique chinois. Un des
leaders étudiants les plus médiatiques lors des manifestations de la
place Tian'anmen en 1989 (photo du haut). Arrêté en juillet 1969, est
condamné à 4 ans de prison en 1991 pour « activités contre-révolution-
naires. » À nouveau arrêté en 1995 pour « conspiration contre le Parti
communiste chinois », condamné en 1996 à 11 ans de prison. Peu
avant la visite en Chine du président Bill Clinton en 1998, est relâché
pour raisons médicales et s'envole pour les États-Unis. Diplômé d'un
doctorat en histoire de l'université Harvard.
Entre août 2009 et février 2010, enseigne l'histoire à l'Université
nationale de Chengchi, à Taïwan.
Toujours actif dans la promotion de la démocratie et de la liberté
en Chine, voyage à travers le monde pour recueillir le soutien des
diasporas chinoises autant que du grand public. Président de
l‘’Association pour la réforme constitutionnelle chinoise’. Anime
aujourd’hui un groupe de réflexion, Dialogue China, dont l’objectif est
de préparer des solutions concrètes quand le PC chinois tombera.
« L’expansion du modèles chinois est une grande menace pour
l’humanité. » ■
Ilham Tohti
Né en 1969, économiste ouïghour chinois. Enseigne le
droit constitutionnel et le commerce international à l‘’Université centrale
des minorités’ de Pékin. Ses étudiants sont des Ouïghours, mais aussi
des Hans, Mongols ou Tibétains. Célèbre pour ses conférences libres où
il n'hésite pas à aborder des sujets difficiles comme le bilinguisme au
Xinjiang, le contrôle de la presse et du Net... Cette dissidence lui vaut
une surveillance permanente.
Emprisonné quelques semaines en été 2009 en raison de sa
critique de la politique du gouvernement chinois envers les Ouïghours,
ethnie majoritairement musulmane de la Région autonome Ouïghour du
Xinjiang. Selon des organisations de défense des droits humains, plus
d’un million de Musulmans sont détenus arbitrairement dans des camps
de rééducation politique au Xinjiang.
Condamné en sept. 2014 à la prison à vie, pour séparatisme
et subversion après un simulacre de procès de 2 jours, au tribunal
d’Urumqi, avait duré deux jours. Depuis, en dépit des souffrances
endurées, plaide toujours pour la réconciliation. Comme il avait, pendant
plus de vingt ans, encouragé sans relâche le dialogue et la compréhen-
sion mutuelle entre les Ouïgours et les autres populations chinoises.
Le Parlement européen lui remet en déc. 2019 son prix Sakharov.
■

Contenu connexe

Tendances

La protection des animaux!
La protection des animaux!La protection des animaux!
La protection des animaux!
Flora Kyprianou
 
Introchap1ms
Introchap1msIntrochap1ms
Introchap1ms
yko1982
 
Msf leyre y clara terminado
Msf leyre y clara terminadoMsf leyre y clara terminado
Msf leyre y clara terminado
Estrella Robres Miró
 
Mini dossier population-vf
Mini dossier population-vfMini dossier population-vf
Mini dossier population-vf
gagnonlise
 
Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 02. De 1910 à 1935
Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 02. De 1910 à 1935Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 02. De 1910 à 1935
Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 02. De 1910 à 1935
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Solidarité avec la libération de l’Afrique et les peuple africaines partout!
Solidarité avec la libération de l’Afrique et les peuple africaines partout!Solidarité avec la libération de l’Afrique et les peuple africaines partout!
Solidarité avec la libération de l’Afrique et les peuple africaines partout!
apscuhuru
 
Medicins sans frontieres
Medicins sans frontieresMedicins sans frontieres
Medicins sans frontieres
Tiago Barata
 
CULTURE DE LA NON-VIOLENCE ET DE LA PAIX
CULTURE DE LA NON-VIOLENCE ET DE LA PAIXCULTURE DE LA NON-VIOLENCE ET DE LA PAIX
CULTURE DE LA NON-VIOLENCE ET DE LA PAIX
ifrctunisie
 
Trassard
TrassardTrassard
Trassard
Alain Grosrey
 
Histoire et figures de la non-violence. — 01. Précurseurs de la non-violence ...
Histoire et figures de la non-violence. — 01. Précurseurs de la non-violence ...Histoire et figures de la non-violence. — 01. Précurseurs de la non-violence ...
Histoire et figures de la non-violence. — 01. Précurseurs de la non-violence ...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 

Tendances (10)

La protection des animaux!
La protection des animaux!La protection des animaux!
La protection des animaux!
 
Introchap1ms
Introchap1msIntrochap1ms
Introchap1ms
 
Msf leyre y clara terminado
Msf leyre y clara terminadoMsf leyre y clara terminado
Msf leyre y clara terminado
 
Mini dossier population-vf
Mini dossier population-vfMini dossier population-vf
Mini dossier population-vf
 
Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 02. De 1910 à 1935
Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 02. De 1910 à 1935Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 02. De 1910 à 1935
Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 02. De 1910 à 1935
 
Solidarité avec la libération de l’Afrique et les peuple africaines partout!
Solidarité avec la libération de l’Afrique et les peuple africaines partout!Solidarité avec la libération de l’Afrique et les peuple africaines partout!
Solidarité avec la libération de l’Afrique et les peuple africaines partout!
 
Medicins sans frontieres
Medicins sans frontieresMedicins sans frontieres
Medicins sans frontieres
 
CULTURE DE LA NON-VIOLENCE ET DE LA PAIX
CULTURE DE LA NON-VIOLENCE ET DE LA PAIXCULTURE DE LA NON-VIOLENCE ET DE LA PAIX
CULTURE DE LA NON-VIOLENCE ET DE LA PAIX
 
Trassard
TrassardTrassard
Trassard
 
Histoire et figures de la non-violence. — 01. Précurseurs de la non-violence ...
Histoire et figures de la non-violence. — 01. Précurseurs de la non-violence ...Histoire et figures de la non-violence. — 01. Précurseurs de la non-violence ...
Histoire et figures de la non-violence. — 01. Précurseurs de la non-violence ...
 

Similaire à Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 09. De 1960 à 1969

Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 10. De 1970 à 1979
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 10. De 1970 à 1979 Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 10. De 1970 à 1979
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 10. De 1970 à 1979
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Histoire et figures de la non-violence. — 09. Depuis 1970
Histoire et figures de la non-violence. — 09. Depuis 1970Histoire et figures de la non-violence. — 09. Depuis 1970
Histoire et figures de la non-violence. — 09. Depuis 1970
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 07. De 1940 à 1949
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 07. De 1940 à 1949Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 07. De 1940 à 1949
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 07. De 1940 à 1949
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Histoire et figures de la non-violence. — 06. De 1939 à 1949
Histoire et figures de la non-violence. — 06. De 1939 à 1949Histoire et figures de la non-violence. — 06. De 1939 à 1949
Histoire et figures de la non-violence. — 06. De 1939 à 1949
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 05. De 1916 à 1929
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 05. De 1916 à 1929Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 05. De 1916 à 1929
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 05. De 1916 à 1929
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Histoire et figures de la non-violence. — 08. Depuis 1960
Histoire et figures de la non-violence. — 08. Depuis 1960Histoire et figures de la non-violence. — 08. Depuis 1960
Histoire et figures de la non-violence. — 08. Depuis 1960
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 12. De 1908 à 1915
Chercheurs de sens. — 12. De 1908 à 1915Chercheurs de sens. — 12. De 1908 à 1915
Chercheurs de sens. — 12. De 1908 à 1915
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Le conflit Israël-Palestine. — 04. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 04. Figures de la résistance à l'occupation is...Le conflit Israël-Palestine. — 04. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 04. Figures de la résistance à l'occupation is...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Histoire et figures de la non-violence. — 05. De 1930 à 1938
Histoire et figures de la non-violence. — 05. De 1930 à 1938Histoire et figures de la non-violence. — 05. De 1930 à 1938
Histoire et figures de la non-violence. — 05. De 1930 à 1938
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 22. Depuis 1969
Chercheurs de sens. — 22. Depuis 1969Chercheurs de sens. — 22. Depuis 1969
Chercheurs de sens. — 12. De 1908 à 1915
Chercheurs de sens. — 12. De 1908 à 1915Chercheurs de sens. — 12. De 1908 à 1915
Chercheurs de sens. — 12. De 1908 à 1915
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 10. De 1970 à 1979
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 10. De 1970 à 1979Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 10. De 1970 à 1979
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 10. De 1970 à 1979
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 05. De 1960 à 1969
Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 05. De 1960 à 1969Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 05. De 1960 à 1969
Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 05. De 1960 à 1969
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
La Presse Nouvelle Magazine N°292 janvier 2012
La Presse Nouvelle Magazine N°292  janvier 2012La Presse Nouvelle Magazine N°292  janvier 2012
La Presse Nouvelle Magazine N°292 janvier 2012
Tikoun38
 
Journée des droits des femmes 2022 - GERESO
Journée des droits des femmes 2022 - GERESOJournée des droits des femmes 2022 - GERESO
Journée des droits des femmes 2022 - GERESO
GERESO
 
Histoire et figures de la non-violence. — 07. De 1950 à 1959
Histoire et figures de la non-violence. — 07. De 1950 à 1959Histoire et figures de la non-violence. — 07. De 1950 à 1959
Histoire et figures de la non-violence. — 07. De 1950 à 1959
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 02. De 1910 à 1935
Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 02. De 1910 à 1935Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 02. De 1910 à 1935
Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 02. De 1910 à 1935
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Le conflit Israël-Palestine. — 05. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 05. Figures de la résistance à l'occupation is...Le conflit Israël-Palestine. — 05. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 05. Figures de la résistance à l'occupation is...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969
Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969
Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Final declaration-wsfm-2014-
Final declaration-wsfm-2014-Final declaration-wsfm-2014-
Final declaration-wsfm-2014-
Rodrigo Delfim
 

Similaire à Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 09. De 1960 à 1969 (20)

Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 10. De 1970 à 1979
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 10. De 1970 à 1979 Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 10. De 1970 à 1979
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 10. De 1970 à 1979
 
Histoire et figures de la non-violence. — 09. Depuis 1970
Histoire et figures de la non-violence. — 09. Depuis 1970Histoire et figures de la non-violence. — 09. Depuis 1970
Histoire et figures de la non-violence. — 09. Depuis 1970
 
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 07. De 1940 à 1949
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 07. De 1940 à 1949Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 07. De 1940 à 1949
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 07. De 1940 à 1949
 
Histoire et figures de la non-violence. — 06. De 1939 à 1949
Histoire et figures de la non-violence. — 06. De 1939 à 1949Histoire et figures de la non-violence. — 06. De 1939 à 1949
Histoire et figures de la non-violence. — 06. De 1939 à 1949
 
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 05. De 1916 à 1929
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 05. De 1916 à 1929Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 05. De 1916 à 1929
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 05. De 1916 à 1929
 
Histoire et figures de la non-violence. — 08. Depuis 1960
Histoire et figures de la non-violence. — 08. Depuis 1960Histoire et figures de la non-violence. — 08. Depuis 1960
Histoire et figures de la non-violence. — 08. Depuis 1960
 
Chercheurs de sens. — 12. De 1908 à 1915
Chercheurs de sens. — 12. De 1908 à 1915Chercheurs de sens. — 12. De 1908 à 1915
Chercheurs de sens. — 12. De 1908 à 1915
 
Le conflit Israël-Palestine. — 04. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 04. Figures de la résistance à l'occupation is...Le conflit Israël-Palestine. — 04. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 04. Figures de la résistance à l'occupation is...
 
Histoire et figures de la non-violence. — 05. De 1930 à 1938
Histoire et figures de la non-violence. — 05. De 1930 à 1938Histoire et figures de la non-violence. — 05. De 1930 à 1938
Histoire et figures de la non-violence. — 05. De 1930 à 1938
 
Chercheurs de sens. — 22. Depuis 1969
Chercheurs de sens. — 22. Depuis 1969Chercheurs de sens. — 22. Depuis 1969
Chercheurs de sens. — 22. Depuis 1969
 
Chercheurs de sens. — 12. De 1908 à 1915
Chercheurs de sens. — 12. De 1908 à 1915Chercheurs de sens. — 12. De 1908 à 1915
Chercheurs de sens. — 12. De 1908 à 1915
 
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 10. De 1970 à 1979
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 10. De 1970 à 1979Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 10. De 1970 à 1979
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 10. De 1970 à 1979
 
Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 05. De 1960 à 1969
Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 05. De 1960 à 1969Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 05. De 1960 à 1969
Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 05. De 1960 à 1969
 
La Presse Nouvelle Magazine N°292 janvier 2012
La Presse Nouvelle Magazine N°292  janvier 2012La Presse Nouvelle Magazine N°292  janvier 2012
La Presse Nouvelle Magazine N°292 janvier 2012
 
Journée des droits des femmes 2022 - GERESO
Journée des droits des femmes 2022 - GERESOJournée des droits des femmes 2022 - GERESO
Journée des droits des femmes 2022 - GERESO
 
Histoire et figures de la non-violence. — 07. De 1950 à 1959
Histoire et figures de la non-violence. — 07. De 1950 à 1959Histoire et figures de la non-violence. — 07. De 1950 à 1959
Histoire et figures de la non-violence. — 07. De 1950 à 1959
 
Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 02. De 1910 à 1935
Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 02. De 1910 à 1935Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 02. De 1910 à 1935
Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance. — 02. De 1910 à 1935
 
Le conflit Israël-Palestine. — 05. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 05. Figures de la résistance à l'occupation is...Le conflit Israël-Palestine. — 05. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 05. Figures de la résistance à l'occupation is...
 
Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969
Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969
Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969
 
Final declaration-wsfm-2014-
Final declaration-wsfm-2014-Final declaration-wsfm-2014-
Final declaration-wsfm-2014-
 

Plus de Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits

Chercheurs de sens. — 023. Depuis 1980
Chercheurs de sens. — 023.  Depuis  1980Chercheurs de sens. — 023.  Depuis  1980
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 009. De 1876 à 1887
Chercheurs de sens. — 009. De 1876 à 1887Chercheurs de sens. — 009. De 1876 à 1887
Chercheurs de sens. — 009. De 1876 à 1887
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 01. Introduction aux diaporamas <em>Chercheurs de sens<...
Chercheurs de sens. — 01. Introduction aux diaporamas <em>Chercheurs de sens<...Chercheurs de sens. — 01. Introduction aux diaporamas <em>Chercheurs de sens<...
Chercheurs de sens. — 01. Introduction aux diaporamas <em>Chercheurs de sens<...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Stratégie. — 02. Le combat non-violent pour la défense du Larzac
Stratégie. — 02. Le combat non-violent pour la défense du LarzacStratégie. — 02. Le combat non-violent pour la défense du Larzac
Stratégie. — 02. Le combat non-violent pour la défense du Larzac
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...
Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...
Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard Besret
Chercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard BesretChercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard Besret
Chercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard Besret
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940
Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940
Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Armes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléairesArmes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléaires
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...
Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...
Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Armes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléairesArmes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléaires
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos jours
Chercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos joursChercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos jours
Chercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos jours
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 

Plus de Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits (20)

Chercheurs de sens. — 023. Depuis 1980
Chercheurs de sens. — 023.  Depuis  1980Chercheurs de sens. — 023.  Depuis  1980
Chercheurs de sens. — 023. Depuis 1980
 
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
 
Chercheurs de sens. — 009. De 1876 à 1887
Chercheurs de sens. — 009. De 1876 à 1887Chercheurs de sens. — 009. De 1876 à 1887
Chercheurs de sens. — 009. De 1876 à 1887
 
Chercheurs de sens. — 01. Introduction aux diaporamas <em>Chercheurs de sens<...
Chercheurs de sens. — 01. Introduction aux diaporamas <em>Chercheurs de sens<...Chercheurs de sens. — 01. Introduction aux diaporamas <em>Chercheurs de sens<...
Chercheurs de sens. — 01. Introduction aux diaporamas <em>Chercheurs de sens<...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
 
Stratégie. — 02. Le combat non-violent pour la défense du Larzac
Stratégie. — 02. Le combat non-violent pour la défense du LarzacStratégie. — 02. Le combat non-violent pour la défense du Larzac
Stratégie. — 02. Le combat non-violent pour la défense du Larzac
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
 
Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...
Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...
Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...
 
Chercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard Besret
Chercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard BesretChercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard Besret
Chercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard Besret
 
Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940
Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940
Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...
 
Armes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléairesArmes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléaires
 
Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...
Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...
Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...
 
Armes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléairesArmes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléaires
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...
 
Chercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos jours
Chercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos joursChercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos jours
Chercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos jours
 

Dernier

GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGESGUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
DjibrilToure5
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Txaruka
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Txaruka
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Friends of African Village Libraries
 
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
Editions La Dondaine
 
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
NadineHG
 

Dernier (6)

GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGESGUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
 
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
 
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
 

Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 09. De 1960 à 1969

  • 1. Trombinoscopes "Chercheurs d’humanité" Penseurs et acteurs d’un changement sociétal 9- 1960 à 1969 É. G. - 11.04.2021
  • 2. Cherifa Kheddar Née en 1960, militante féministe algérienne, fonctionnaire à la préfecture de Blida. En juin 1996, sa soeur Leïla, avocate, et son frère, Mohamed Rédha, architecte, sont assassinés par les islamistes. Présidente de l’’association Djazaïrouna (‘Notre Algérie’) des victimes du terrorisme islamiste’, créée en octobre 1996, structure de soutien et d'accompagnement pour les victimes du terrorisme lors de la décennie noire de guerre civile qui a frappé l'Algérie à partir de 1991. Mène un triple combat pour la mémoire, pour la vérité et pour la justice. Collecte tous les noms des victimes algériennes du terrorisme islamiste, avec leurs prénoms, photos, dates et lieux de naissance pour honorer leur mémoire. N’accepte pas le déni de justice et l’impunité des assassins dans le cadre de l’amnistie prévue par la ‘Charte pour la paix et la réconciliation nationale’. « Il ne suffit pas de condamner le terrorisme, il faut lutter contre l’intégrisme : condamner la base du terrorisme, les prêches contre les femmes, les prêches contre les non-Musulmans, les prêches contre les musulmans non conformes à leur vision de l’islam… » Tabassée en mars 2015 par les policiers dans un commissariat algérois pour avoir déployé, le jour du 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, une banderole portant les noms des femmes et des jeunes filles assassinées par les terroristes islamistes.
  • 3. Damien Carême Né en 1960, homme politique français. Animateur socio- culturel, notamment avec des handicapés moteurs, puis informaticien. Élu maire de Grande-Synthe (Nord) depuis 2001 sous l’étiquette du ‘Parti socialiste’ (PS). Réélu en 2008, puis en 2014 (adhère un peu après à ‘Europe Écologie-Les Verts’), mène une politique sociale et écologique ambitieuse : gestion différenciée et raisonnée des espaces verts, introduction de l’éco-pâturage, création de jardins partagés, d’une université populaire, passage au 100 % bio dans les cantines, construction de logements sociaux économes en énergie. Ces actions valent à la ville d'être désignée « Capitale de la biodiversité » en 2010. En 2015-2016, face à l'arrivée de milliers de réfugiés, principalement originaires du Kurdistan irakien, et en collaboration avec ‘Médecins sans frontières’, fait construire un camp humanitaire doté de sanitaires et de locaux permettant aux associations d'aider les réfugiés, malgré l'absence de financement de la part de l'État. En septembre 2018, cofonde avec plusieurs maires de diverses tendances l’’Association nationale des villes et territoires accueillants’, association dont il assure la présidence.
  • 4. Xia Yeliang Né en 1960, économiste chinois. Professeur d'économie de renom à la School of Economics de l'université de Pékin, apprécié par le régime, se voit offrir de seconder le directeur de la faculté d'économie à condition de rester dans la ligne du ‘Parti communiste chinois’. Refuse et, en 2008, signe la ‘Charte 08’ (image du bas), manifeste d'intellectuels en faveur des droits de l'homme et de la démocratie dont son principal rédacteur est Liu Xiaobo. En 2009, écrit une lettre vigoureuse à Liu Yunshan directeur du département de la Propagande du Parti, dénonçant la censure. Licencié fin 2013, pour "incompétence". Ne pas conteste pas cette décision par crainte des représailles, espérant rejoindre le Wellesley College de Harvard qui lui propose une bourse de chercheur associé. Plusieurs fois incarcéré et assigné à résidence, continue de prôner l'instauration d'un État de droit et la liberté d'expression. En janvier 2014, se réfugie aux États-Unis. « Je me suis demandé comment, avec 5 000 ans d'histoire, la Chine pouvait être si pauvre alors que les États-Unis se portaient si bien au bout de 200 ans d'existence. Les Américains ne sont pas nés plus intelligents. Ils ont juste de meilleures institutions. Rien ne peut changer avec le parti unique. »
  • 5. Latifa ibn Ziaten Née en 1960 au Maroc, mère de Imad ibn Ziaten (né en 1981), le premier militaire assassiné à Toulouse par le terroriste islamiste franco- algérien Mohammed Merah le 11 mars 2012. Après la mort de son fils, se rend aux Izards, une cité du nord-est de Toulouse où vivait l’assassin de son fils. Un groupe de jeunes garçons qui traînent au pied des tours l’interpelle et lui dit que le terroriste était “ un héros, un martyr de l'islam ”. En apprenant son identité, ils s'excusent. À la suite de cette rencontre, décide en avril 2012 de créer l’association Imad-ibn-Ziaten pour la jeunesse et pour la paix dans le but de venir en aide aux jeunes des quartiers en difficulté, et de promouvoir la laïcité et le dialogue interreligieux. « Notre but ultime est de vivre ensemble dans une nation apaisée qui reconnait tous ses citoyens sans distinction. Notre jeunesse doit se sentir aimée afin qu'elle s'épanouisse et donne le meilleur d'elle même. »
  • 6. Valentin Konsana Né en 1960 ?, paysan et pasteur togolais, fondateur et ancien président du MAPTO (Mouvement Alliance paysanne du Togo). Créé en 2003, le MAPTO a une double mission : défendre le monde paysan, professionnaliser et organiser les filières agricoles. « Notre objectif est de faire entendre la voix des paysans, le soutenir et développer leur professionnalisme. Nous avons mis au point une mesure de 2,5 kg de céréales, le bol MAPTO, qui permet aux paysans de ne plus se laisser abuser par des commerçants malhonnêtes. Nous avons mis en œuvre dans nos fermes-écoles des techniques d’agriculture durable qui ont doublé les rendements de céréales, obtenu une hausse substantielle du prix du maïs, nous développons l’accès au crédit, nous sommes reconnus comme la principale centrale syndicale du pays. Redonner aux gens la fierté d’être paysan, c’est aussi lutter contre la faim, l’exode rural, l’analphabétisme, la maladie ».
  • 7. Iris Jassmin Barrios Aguilar Juge guatémaltèque née en 19??. Présidente du tribunal, composé également de Patricia Isabel Bustamante Garcia et Pablo Xitumul de Paz, qui, en mai 2013, condamne à 80 ans de prison le dictateur guatémaltèque Jose Efrain Rios Montt (1926-2018) pour génocide et crime contre l’humanité. Rios Montt avait pratiqué la politique de la "terre brûlée", estimant que pour éliminer la guérilla, il fallait lui "ôter son eau" comme à un poisson. Des centaines de villages mayas ont été massacrés dans tout le pays. C’est la première fois que la justice d’un pays est amenée à mener elle-même un procès pour "génocide". Jusqu’ici, c’étaient des cours internationales qui avaient toujours procédé. Photo du bas : des femmes pendant le procès. Le 19 mai 2013, la Cour constitutionnelle casse le jugement et ordonne la reprise du procès au point où il en était le 19 avril.
  • 8. Hugues Reiner Né en 1960 (son père, Silvain Reiner, est un écrivain d’origine roumaine et juive), chef d'orchestre et chef de chœur français. En 1993, dirige un concert filmé au sommet du mont Blanc (dont Adagio à l'Europe, œuvre écrite par Didier Van Damme) et travaille à reconstituer l'Orchestre de la Radio- Télévision de la ville de Sarajevo assiégée. Fonde avec Boris Cyrulnik l’Organisation Internationale des Chœurs Résilience, dirige des chorales de personnes en difficulté présentant un handicap physique, mental, social ou psychique. «À Sarajevo, vous avez été l’honneur de l’Europe». Jacques Delors « Le seul ennemi, le seul handicap, c’est la résignation. La foi est une résilience en soi. » H.R.
  • 9. Jean-Marie Fardeau Né en 1960, diplômé de l‘’École Nationale Supérieure Agronomi- que’ de Rennes. Stage de fin d'études au Brésil. Objecteur de conscience. Porte-parole de ‘Pa'Dak’, collectif d'associations africaines et européennes opposées au rallye Paris-Dakar. Secrétaire national d‘’Agir ici’ pour un monde solidaire. Responsable du plaidoyer de la CIDSE, ‘Coopération Internationale pour le Développement et la Solidarité’. Secrétaire général du CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement). Directeur France de Human Rights Watch, organisation internationale de défense des droits humains Fondateur en 2016 de ‘VoxPublic’, association qui a pour but « de soutenir et d’accompagner les initiatives citoyennes lorsque celles-ci visent à influencer les politiques publiques pour réduire les injustices sociales, les discriminations et les pratiques de corruption. » « Nous souhaitons une démocratie capable de se nourrir de la richesse des expériences et des propositions de la société civile et des citoyens organisés. Nous voulons une société civile en capacité de se faire entendre des décideurs. (…) Nous attendons que celles et ceux auxquels les citoyens délèguent un pouvoir, se comportent de manière exemplaire et transparente. »
  • 10. Éric Julien Français né en 1960, géographe et diplômé en science politique, consultant en entreprise. Guide de haute montagne, alors qu’il découvre la Sierra Nevada de Santa Marta, la plus haute montagne du monde en bordure de mer, est sauvé d’une mort certaine par embolie pulmonaire à plus de 5 000 m d’altitude par les Indiens Kogi de Colombie, héritiers directs des Mayas. Les retrouve après 10 ans. Crée en 1997 l’association Tchendukua (6 000 adhérents et donateurs) qui les aide à récupérer leurs terres (2 000 ha achetés), aide les peuples racines, sauvegarde la biodiversité, forme au développement durable. « Le problème, c’est la coupure de l’homme avec la nature, et donc avec sa propre nature intérieure. Cela provoque une multitude de déséquilibres qui vont aller en s’accentuant. Notre propre avenir passe par la réintroduction, dans nos sociétés modernes, des principes de vie qui fondent les sociétés racines. » ../..
  • 11. Éric Julien 10 principes de vie des sociétés racines : - Une mémoire orale collective - Une parole partagée en permanence - Une convivialité vitale et obligée - Une finalité générale d’équilibre - Une expérience cyclique et renouvelée - L’appartenance à un lieu - Les lois sociales fondées sur le vivant - Une fertilisation croisée des contraires - Un pouvoir canalisé et partagé - Une prédominance de l’invisible sur la matière.
  • 12. Odile Anot Née en 1960, éducatrice et mère de famille française. Éducatrice de jeunes enfants, conseillère conjugale et familiale. Pendant 24 ans accompagnatrice de couples bénévole dans l’organisme ‘Personnalité et Relations Humaines’ (PRH), rédactrice en chef de la revue L’enfant et la vie jusqu’en 2015. En 2003, au sein du ‘Centre Nascita* du Nord’, crée le terme ‘parent-chercheur’. Donne des conférences et anime des ‘ateliers parents-chercheurs’ afin de proposer la pensée de Maria Montessori appliquée aux parents, travaille aussi auprès des assistantes maternelles. Auteure d’un livre où elle développe l’outil des parents chercheurs. - O. Anot ** : « Éclairer et former les parents, est-ce un de vos axes de développement ? » - Renilde Montessori : « La formation des parents doit devenir un des axes les plus importants de tous ceux qui se préoccupent de l’avenir de l’humanité. Mais il faut qu’elle commence bien avant que les êtres humains deviennent parents et au plus tard avec les jeunes adolescents. » *Le premier des Centres Nascita, souhaités par Maria Montessori, voit le jour à Rome en 1949 grâce à son assistante Adèle Costa Gnocchi (1883-1967). Ils ont avec pour mission d’accom- pagner les parents afin que l’éducation qu’ils offrent devienne une aide à la vie de l’enfant, plutôt qu’un obstacle, et cela par une connaissance des lois naturelles de son développement. ** échange écrit en 2001 avec Renilde Montessori (1929-2012), petite-fille de Maria.
  • 13. Arundhati Roy Née en 1961, écrivaine et militante indienne, engagée en faveur de l'écologie, des droits humains et de l'altermondialisme. Étudie l'architecture à New Delhi puis travaille comme décoratrice, actrice, et scénariste. Rejoint le mouvement de protestation contre la construction de barrages gigantesques dans la vallée de la Narmada. S’engage contre les essais nucléaires indiens de Pokharan au Rajasthan, la privatisation des canaux de la distribution de l'eau et de l'électricité, dénonce la mainmise des grandes sociétés multinationales sur les économies locales. Défend l'idée d'actions radicales de désobéissance civile. « Je suis pour la mondialisation de la justice, pour celle des droits de l'homme. » « Le vieux monde s’effondre, disparaît. Je ne sais pas si je vivrai assez longtemps pour connaître le nouveau monde, mais à bien réfléchir, quand tout est calme autour de moi, je l’entends déjà respirer. »
  • 14. Marc Vella Né en 1961, pianiste et compositeur français. 1er prix de composition à Rome en 1999 (Torneo Internazionale di Musica). Parcourt depuis plus de 15 ans notre planète à la rencontre des hommes et des musiques du monde. En avril 2002, traverse le Sahara occidental en autobus, avec son piano à queue. Concepteur de la Caravane amoureuse, emmène avec lui, en avril 2004, 30 personnes dans 3 bus pour partager, sourire et chanter le désir du monde. « Seules la compassion et la bienveillance permettent le miracle de la transformation. Mettre de la tendresse sur nos blessures, c’est bâtir l’amour. » Marc Vella « Marc nous interpelle. Il nous invite à nous écarter des idées toutes faites, du chemin tout tracé qu’on veut nous imposer, du conforme, du conventionnel. Et surtout, il nous invite à réapprendre à regarder l’autre avec intérêt, tolérance et compassion parfois ». Pierre Richard
  • 15. David Graeber Né en 1961, anthropologue et militant anarchiste étatsunien, issu d’une famille juive, théoricien de la pensée libertaire nord-américaine et figure de proue du mouvement Occupy Wall Street. Élève de Marshall Sahlins, qui a produit une critique de l’économie en mettant en évidence ses racines théologiques. Évincé de l'université Yale en 2007, professeur à la London School of Economics. Soutient que les entreprises privées sont aussi bureaucratiques que le service public et que la bureaucratie est un fléau du capitalisme moderne. Pour lui, certains emplois (consultants en ressources humaines, en communication, en stratégie, avocats d’affaires, chercheurs en relations publiques, lobbyistes, etc.), souvent considérés comme peu utiles et très bien payés, sont carrément inutiles : les "emplois à la con". Cette inutilité provoque des dégâts moraux et spirituels profonds. Postule que ceux qui occupent ces emplois à la con sont les mieux placés pour savoir si leur travail en est un ou pas. D’autres emplois, les "emplois de merde", concernent des tâches nécessaires et indiscutablement bénéfiques à la société, mais mal payées : travailleurs de force, balayeurs, éboueurs, gardiens, vendeurs sur le trottoir, etc. Favorable à la proposition d’un revenu universel de base qui éviterait de considérer le travail comme une marchandise sur un marché.
  • 16. Otto Scharmer Né en 1961 en Allemagne, maître de conférences au Massachu- setts Institute of Technology (MIT), professeur au programme Thousand Talents à l'Université de Tsinghua à Beijing (Chine) et co-fondateur de l'Institut Presencing. Fondateur d'ELIAS (Emerging Leaders Innovate Across Sectors), programme de leadership transversal qui rassemble des institutions du monde des affaires et des organisations. La Théorie U, issue de son travail de recherche et de son activité de consultant, est un modèle de conduite du changement fondé sur la conscience de l'urgence pour la mise en place de solutions durables et globales. C’est un parcours en 5 étapes : 1) Initier, 2) Percevoir, 3) Être présent, 4) Créer, 5) Déployer. Ces étapes visent à capter de nouveaux modes d'émergence et à rénover l'approche collaborative et la conduite de projet. Propose 9 environnements d'apprentissage pour apporter des réponses concrètes aux questions posées. La réussite du processus passe par la capacité des dirigeants d'ouvrir leur esprit, leur cœur et leur volonté. « Se poser la question “De quelle source viennent nos actions ?” peut mener à des innovations majeures. Le point le plus bas du U laisse place aux questions essentielles (la raison d’être qu’une équipe ou d’une organisation par exemple) : c’est une source immense de créativité dans un groupe. »
  • 17. Rodrigo Mundaca Rodrigo Mundaca Cabrera, né en 1961, agronome chilien. Milite pour l'accès à l'eau en tant que bien public et droit fondamental de l'homme. Cofondateur en 2010 et porte-parole national du Movimiento de Defensa por el Acceso al Agua, la Tierra y la Proteccion del Medio Ambiente ‘Mouvement de défense pour l'accès à l'eau, la terre et la protection de l'environnement’ (MODATIMA). Lutte pour les droits des agriculteurs, travailleurs et habitants de la région de Petorca, victimes du vol et de l’accaparement de l’eau par « les seigneurs de l’eau », des entreprises de l’agrobusiness qui pratiquent la monoculture massive d’ avocats dans les collines de la région. À cause de son action, subit censure et intimidation. Les autorités chiliennes engagent 4 procédures pénales à son encontre. En 2015, est agressé dans la rue. En 2017, reçoit des menaces de mort. Aujourd’hui, continue son combat avec courage et détermination. « Sous Pinochet, le gouvernement a distribué gratuitement des droits de propriété sur l’eau, qui peuvent ensuite être vendus, comme des actions. Ces droits sont indépendants de la propriété de la terre, et même de la consommation de l’eau… Des personnes ont accumulé des droits énormes, alors que s’assèchent les puits des familles et des paysans. »
  • 18. Isabelle Peloux Française née en 1961. Professeure des écoles, formatrice à la relation entre l'enseignant et l'enseigné, accompagnatrice de groupes de parole de parents. Fondatrice de l'école élémentaire du Colibri au cœur de la ferme agroécologique des Amanins à Roche-sur-Grâne (Drôme). La pédagogie, axée sur la coopération et la résolution non-violente des conflits, est destinée à former des écocitoyens autonomes, protecteurs de la Terre. Elle repose sur la coopération plutôt que sur la compétition et vise à apprendre aux enfants à travailler autrement tout en respectant le programme scolaire habituel. « Notre pédagogie s’inspire de trois grands courants pédagogiques : - le mouvement Freinet fondé sur l’expression libre des enfants et le tâtonnement expérimental, - la gestion mentale d’Antoine de La Garanderie qui explore, décrit et étudie les gestes mentaux de la connaissance, - le conflit sociocognitif qui permet à l’enfant de prendre conscience du point de vue d’autrui et de reformuler le sien. » « Quels enfants laisserons-nous à la planète ? »
  • 19. Ahmed Aboutaleb Né en 1961 au Maroc, ingénieur électronicien, homme politique néerlandais, membre du ‘Parti du travail’ (PVDA). Secrétaire d'État aux Affaires sociales (2008-2009), maire de Rotterdam depuis 2009. Ses succès contre la délinquance ont permis sa réélection. Musulman pratiquant, appelle les Musulmans à se mobiliser contre la violence. « Pourquoi ces criminels ont-ils pu interpréter le Coran et l’islam dans un sens qui les a conduits à justifier leurs agissements ? Les Musulmans européens doivent faire pression sur leurs leaders religieux pour qu’ils se saisissent de ce débat. (…) Les mineurs tentés par la violence ne sont pas conscients de ce qu’ils font. Il faut leur retirer leur passeport, leur fournir l’aide psychologique nécessaire, les protéger, voire les soustraire à leurs parents s’ils sont en danger .(…) Mais ceux qui recourent aux armes sont des criminels qui relèvent de la police. Il faut les mettre hors d’état de nuire » Image du bas : blason de Rotterdam
  • 20. Paul Barton Né en 1961, pianiste anglais. Après avoir étudié à la Royal Academy of Arts de Londres, mène une carrière de pianiste. Rencontre en Thaïlande sa femme, Khwan, elle-même artiste, ouvre à Bangkok un studio d’enregistrement; Depuis 2011, joue du piano dans le centre de réhabilitation Elephant World, créé en 2008 près de Kanchanaburi, par le vétérinaire Samart Prasitthiphon et son épouse Khun Fon pour des éléphants âgés et blessés, souvent aveugles. « La première fois que j’ai joué du piano, un éléphant aveugle appelé Phara était le plus proche de mon instrument. Quand il a entendu Beethoven pour la première fois, il a cessé de manger, il s’est tenu immobile et a écouté la musique. (…) Certains éléphants s’approchent d’eux-mêmes du piano, ils se risquent même à poser le bout de leur trompe sur les touches du piano. D’autres gardent leur trompe dans la bouche lorsqu’ils entendent la musique et se balancent au rythme de la musique. D’autres pleurent en écoutant des œuvres de Bach. »
  • 21. David Choquehuanca Né en1961, homme d'État bolivien. Paysan aymara issu des hauts plateaux de la province d’Omasuyos, défend les populations indigènes et les droits de la nature à travers le concept de buen vivir (bien vivre). Participe aux mobilisations en faveur de la reconnaissance des droits des communautés indiennes, qui aboutissent à la création de l’État plurinational en 2009. Vice-président de l'État depuis le nov. 2020. Dans son discours d’intronisation, avec des références aux dieux et à la Terre-mère, en appelle à un retour à la sagesse et à l’héritage culturel des peuples indigènes, qui vivaient en harmonie entre eux et avec leur environnement. Le temps de l’égocentrisme est terminé au profit de l’ère de la commu- nauté et de la reconnexion avec la nature et le vivant. « Le bien-être collectif est le bien-être individuel, aider nous aide à grandir et à être heureux, renoncer à quelque chose au profit de son prochain nous renforce. S’unir et se reconnaître dans le “tout” est la voie du passé, du présent, de demain et de toujours, cette voie de laquelle nous ne nous sommes jamais éloignés. (…) Le temps est venu de retourner au Jiwasa*, il ne s’agit pas du ‘soi’ mais du ‘nous’. Jiwasa représente la fin de l’égocentrisme, Jiwasa est la mort de l’anthropo- centrisme et la fin de l’eurocentrisme. » * Jiwasa : un tout, composé de singularités​
  • 22. Abderrahmane Sissako Né en 1961, cinéaste et producteur mauritanien. Études de cinéma à Moscou, est en France depuis 1990. Le thème principal de son œuvre est l'exil, le déplacement. Son film Timbuktu (sélection officielle Festival de Cannes 2014, prix du Jury œcuménique) dépeint l’occupation de Tombouctou par les djihadistes en 2012. Face à l’humiliation, aux sévices et aux meurtres perpétrés par les intégristes fanatiques, il raconte le combat silencieux et digne de femmes et d’hommes pour la liberté, la culture et la vie. « La chose la plus essentielle dans mon travail de cinéaste est de rendre visibles les anonymes. Dans aucun pays, on ne trouve de monument à leur gloire. Ces anonymes qui résistent me fascinent par leur courage. (…) À Cannes (…), j’avais l’impression de m’accaparer une réalité et une souffrance (…) Je pleurais pour ceux dont je parlais, pour leur combat silencieux. »
  • 23. Taslima Nasreen Née en 1962 au Bangladesh. Médecin-chef à l’hôpital central de Dacca, écrivaine. Sa tête est mise à prix par un groupuscule islamiste à la suite de parution de son livre Lajja ("La honte"), dénonçant l'oppression musulmane sur une famille hindoue. Démissionne quand le gouvernement lui retire son passeport sous la pression des islamistes. S'enfuit de son pays en 1994, habite Berlin, Stockholm, New- York, Calcutta. « Parce je suis allée un cran trop loin dans la dénonciation de la religion et de l’oppression des femmes, j’ai dû quitter mon pays. (…) Si au lieu d’un droit islamique, on avait un droit séculier avec séparation entre État et religion, il serait plus facile de mettre ces criminels en prison et d’établir en pratique l’égalité entre hommes et femmes ».
  • 24. Catherine Dumonteil-Kremer « Trouver le parent qu'on aimerait être, comprendre son propre stress, comprendre son bébé ou son enfant, mettre son intelligence aimante à son service, repérer les parents épuisés autour de nous, prendre du recul. » « Nous avons les moyens de restaurer notre équilibre intérieur : pleurer, trembler, transpirer, rire, etc. » « Il y a des jeux très drôles : parents et enfants tous ensemble sur le grand lit parental ou sur un tapis, enlever les chaussettes de l’autre tout en essayant de garder les siennes. » Née en 1962. Consultante familiale, formatrice aux techniques de communication interpersonnelle, éducatrice Montessori et animatrice en chant prénatal et familial. Pionnière dans le domaine de la parentalité et de l'accompagne- ment respectueux des enfants. Cofondatrice avec Olivier Maurel de ‘l’Observatoire de la violence éducative ordinaire’ (OVÉO), initiatrice du numéro d’appel téléphonique gratuit ‘SOS parentalité’. A institué en France la ‘Journée de la non-violence éducative’, les ‘Réseaux d’appui, d’écoute et d’accompagnement des parents’, le cycle ‘Vivre et grandir ensemble’. Rédactrice en chef de PEPS, le 1er magazine dédié à la parentalité positive.
  • 25. Dominique Méda Française née en 1962, philosophe et sociologue, normalienne, énarque et Inspectrice générale des affaires sociales. Mène une réflexion sur la place du travail dans nos sociétés, la place des femmes dans l'emploi, le modèle social français. Propose une politique de civilisation appuyée sur une nouvelle conception de la richesse et du progrès, et de nouveaux indicateurs. « Le véritable scandale, pour reprendre Galbraith dans son livre Mensonges de l’économie, c’est d’employer le même mot "Travail" pour désigner d’un côté une activité très épanouissante et bien payée pour les uns, et d’un autre côté des tâches fastidieuses et mal payées pour les autres.(…) Si on veut donner un coup d’arrêt à la croissance, sans provoquer une crise majeure de l’emploi, il faudra l’accommoder d’un véritable partage du travail. Et passer aux 32 heures ou à autre chose. Mais il faudra faire un pas supplémentaire. »
  • 26. Marc Crépon Né en 1962. Philosophe français, traducteur, directeur de recherche au CNRS, directeur du département de philo- sophie de l‘’École normale supérieure’. A écrit plusieurs ouvrages sur la haine, la violence et le refus de la violence. « La haine ne se réduit pas à un conflit d’opinion ni à une opposition politique, à un désaccord, mais s’apparente à une rage de destruction, une volonté d’anéantissement. Elle n’est jamais rationnelle ni raisonnable, quels que soient les arguments qu’elle avance pour se justifier. C’est pourquoi la violence est son instrument. La haine cherche la violence, elle la demande, elle la désire, de façon plus ou moins explicite et avouée, elle ne vaut pas autre chose, elle ne sait pas sortir de son obsession envahissante. Il n’y a pas de haine sans la désignation fantasmatique d’un ‟ennemi”, qui ne repose sur rien de réel. C’est son aveuglement, et c’est ce qui la rend si redoutable. »
  • 27. Rick Hoyt États-unien né en 1962, gravement infirme moteur cérébral à la suite d'une complication à la naissance. Des médecins préconisent à ses parents de le confier à une institution, ne leur laissant que peu d'espoir sur une amélioration future de son état. Ses parents, au regard de l'acuité visuelle que Rick démontre en les suivant des yeux dans la salle, pensent qu'un espoir existe de le voir communiquer un jour avec eux. Ils l'amènent chaque week-end à l'hôpital pour enfants de Boston, y rencontrent un médecin qui les encourage dans leur démarche et les pousse à l'élever comme n'importe quel autre enfant. Judy. La mère de Rick, passe des heures chaque jour à lui enseigner l'alphabet qu'il apprend rapidement. À l'âge de 11 ans, Rick est équipé d'un ordinateur qui lui permet de communiquer. En 1977, Rick demande à son père Dick (né en 1940, ancien lieutenant-colonel de la Garde nationale aérienne des États-Unis) s'ils peuvent courir ensemble au profit d'un joueur de cross de son école devenu handicapé. À 2, ils forment la Team Hoyt (Équipe Hoyt) et courent ensemble des marathons et des triathlons. En 2009, l’équipe fête sa 1000ème compétition lors du marathon de Boston. Leur histoire inspire le scénario du fil franco-belge De toutes nos forces, réalisé par Nils Tavernier (2013)
  • 28. Irène Frachon Née Allier en 1963, médecin pneumologue français, Protestante. En poste au CHU de Brest, en 2007, constate des cas d'atteintes cardiaques chez des patients traités par le benfluorex (principe actif du Mediator), médicament très diffusé en France (300 000 traitements) et commercialisé par les laboratoires Servier de 1976 à 2009. Précédemment alertée sur des problèmes similaires dus à une molécule commercialisée par la même entreprise, la dexfenfluramine (nom commercial : Isoméride), entreprend une longue étude épidémiologique, qui confirmera ses inquiétudes et aboutira au retrait du médicament en novembre 2009 par l'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé). Le Mediator a provoqué la mort d'au moins 2 000 malades. Cf. le film La fille de Brest. « Je ne nie absolument pas l’intérêt de travailler avec l’industrie pharmaceutique ! C’est important pour permettre de progresser en thérapeutique, sous réserve d’une grande transparence dans la réalisation des essais cliniques et d’une gestion rigoureuse des liens d’intérêts. »
  • 29. Marc Dullaert Né en 1963, chef d’entreprise néerlandais. Études de théologie et de sciences sociales à l’Université catholique de Louvain. Premier Kinderombudsman (médiateur des enfants) aux Pays-Bas (2011- 2016), président du ‘Réseau européen des médiateurs pour enfants’ ENOC (33 pays européens) Avec Ingrid Ikink, crée en 2003 la KidsRights Foundation, qui promeut les droits des enfants dans les pays en développement. Prend l'initiative de la conférence KidsRights Millennium Development Goals, présidée par l'archevêque Desmond Tutu et l'ancien président sud-africain De Klerk. La fondation publie le KidsRights Index, un instrument qui mesure l'adhésion de 196 pays aux droits de l'enfant. « Les lauréats du Prix de la paix pour la jeunesse montrent que les enfants sont bien plus que des bénéficiaires passifs de l'aide, ils peuvent apporter un changement réel. Les enfants sont des acteurs de changement et font bouger le monde !
  • 30. Emmanuel Jaffelin Né en 1963, philosophe et écrivain français, agrégé de philosophie. Enseigne en France et au Brésil. Diplomate en Afrique (Angola, 2009-2013) et en Amérique latine (Brésil, 2003-2007). Professeur de philosophie au lycée Lakanal de Sceaux. « Entre sagesse et sainteté, la gentillesse offre aux hommes une morale praticable au quotidien et fondatrice d'un nouveau rapport à l'autre.(…) Elle forge une morale pour notre temps, à portée de main, dont les petits gestes déploient de grands effets et préfigurent l'avènement d'un nouveau gentilhomme. Le contraire de la gentillesse, ce n'est pas la méchanceté mais le cynisme. » « La gentillesse (…) vient en complément  : elle est ce que l’on fait en plus, quand on est à l’écoute d’autrui et qu’on va lui rendre le service qu’il demande. Alors, on s’aperçoit que là, on est fécond, on s’enrichit autrement que matériellement. Je pense que le monde du travail va être envahi par cela. Ce ne sera pas le grand soir, mais ce sera peut-être très productif. »
  • 31. Félix Tshisekedi Né en 1963, homme d'État congolais (RDC), président de la République depuis janvier 2019. Est élu président de ‘l’Union africaine’ pour 2021 alors que le Congo-Zaïre fête le 60ème anniversaire de la disparition de Patrice Lumumba. Propose à ‘l’Union africaine’ un programme ambitieux : lutte contre le changement climatique, accélération de l’intégration régionale, investissement dans le capital humain, promotion de la culture africaine, autonomisation des femmes et des jeunes, accélération de la mise en place de la zone de libre-échange du continent africain (ZLECAf). Une de ses priorités est la campagne ‘Faire taire les armes’, qui a été prolongée jusqu'en 2030, et se compose désormais d'une feuille de route et de mesures pratiques pour atteindre ses objectifs. « Je me propose de faire sortir notre organisation, avec votre concours à tous, des salles de conférences, des disques durs de nos ordinateurs et des dossiers bien ficelés de nos secrétariats. J’entends l’amener dans les cours d’écoles, au milieu de camps de réfugiés, au cœur des marchés de nos villes et de champs de nos villages. »
  • 32. Hervé Drévillon et Giusto Traina H. D., né en 1963, historien français. Titulaire d'une chaire d'histoire moderne de l'université Panthéon-Sorbonne et spécia- liste de l’histoire militaire, directeur de ‘l’Institut des Études sur la Guerre et la Paix’ et directeur de la Recherche au ‘Service Historique de la Défense’. Directeur, avec Giusto Traina (né en 1959, historien italien, professeur d'histoire romaine à Sorbonne Université), de la collec- tion Mondes en guerre, dont l’ambition est d’explorer la diversité des pratiques guerrières sur tous les continents depuis la Préhistoire jusqu'à nos jours. Tome 1 : de la Préhistoire au Moyen-Âge Tome 2 : L’Âge classique (15ème - 19ème siècles) Tome 3 : Guerres mondiales et impériales (1870-1945) Tome 4 : Guerres sans frontières (1945 à nos jours). Thèmes abordés : guerre et pouvoir, guerre et batailles, savoir militaire, les combattants, les armes, les empires, les mobilisations, les refus, les crimes de guerre, la sacralisation de la violence, etc. « Le rôle de l’imprimé fut décisif dans la révolution militaire de l’Europe entre le XVIe et le XIXe siècle, en ce qu’il a contribué à la politisation et à la publicisation de la guerre ».
  • 33. Dominique Potier Né en 1964, agriculteur, militant et homme politique français, issu d’une famille d’agriculteurs. Études de géographie. Créé une coopérative biologique et éducative avec 3 associés à partir de la ferme familiale. Maire de Lay-Saint-Remy puis président de la communauté de communes du Toulois (Meurthe-et-Moselle). Créé les premiers groupes de développement durable au sein de la Chambre d’agriculture. Élu député (Parti Socialiste) en 2012. S’abstient lors du vote sur le "mariage" homosexuel. Chef de file à l’Assemblée nationale dans la lutte contre les paradis fiscaux. En 2013, fonde "Esprit civique", labora- toire d’idées qui réunit des hommes politiques, des personnes engagées dans le mouvement social et dans le monde de l’entreprise. Auteur en 2014 du rapport "Pesticides et agro-écologie", président du groupe d’études sur l’économie circulaire. En 2015, auteur de propositions de loi sur l’expérimentation des territoires zéro chômage de longue durée (avec ATD Quart-Monde) et sur le devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d’ordre. En 2017, dépose avec Boris Vallaud une proposition de loi "Nouvelle entreprise, nouvelles gouvernances »
  • 34. Jamy Gourmaud Né en 1964, journaliste et animateur de télévision français. Depuis 1993, anime de nombreuses émissions scientifiques sur France 3 dont C’est pas sorcier avec Frédéric Courant et Sabine Quindou, ainsi qu’Incroyables Expériences jusqu'en 2012. Ses émissions de vulgarisation concernent les sciences, la santé, l’architecture et les bâtisseurs, l’histoire, les phares, les volcans, l’archéologie, la cohabitation entre l’homme et l’animal, etc. « Notre objectif, c’est que la science soit accessible au plus grand nombre. » « L’audience, c’est pas mon job ! J’essaye de faire partager au public le plaisir que je prends à comprendre quelque chose, j’essaye toujours de me placer de l’autre côté de l’écran. » « Je veux remettre les choses en perspective, resituer les constructions dans leur époque. Ainsi pour les gens du Moyen Âge, les voûtes, c'était de la magie noire ! »
  • 35. Atanase Périfan Français né en 1964, fis d’un réfugié politique roumain. Adjoint au maire du 17ème arrondissement de Paris. Après qu’on ait découvert dans un appartement une femme âgée décédée depuis 2 mois, crée en 2000 la Fête des voisins - Immeubles en Fête (puis la Journée européenne des voisins). Président de l’association Voisins Solidaires. La Fête des Voisins, célébrée en 2012 par 7 millions de personnes en France et 15 millions à l’étranger, se veut un moment de partage, de convivialité et d’échange, en réponse à la morosité ambiante et à l’individualisme grandissant. « Plus on se connaît, plus on se respecte, moins on a peur les uns des autres. »
  • 36. Jean-François Noubel Français né en 1964, ex-chef d’entreprise high tech, consacre sa vie à l’organisation Intelligence, Sagesse et Conscience collective (ISCC). Crée The Transitioner, qui réunit des pionniers incarnant la transition entre notre monde actuel et celui qui est en train de naître. Travaille sur l’holoptisme, la capacité d’intelligence collective des petits groupes, et sur un autre système monétaire (projet Open money) fondé sur des monnaies complémentaires (sociales, commerciales, affectées, etc.) « Le monde de demain ne sera pas celui de nos réactions, mais celui de nos créations ». « Les technologies de l’information participent à un chemine- ment spirituel de l’humanité »
  • 37. Yazid Chir Français né en 1964, fils d’un chauffeur de taxi d’origine algérienne et d’une mère garde d’enfants. BTS de micromécanique, travaille dans l’industrie automobile et aéronautique, puis créé en 1998 avec deux ingénieurs, une start-up nommée Neocles. En 2006, ils revendent leur entreprise à Orange. Rejoint la multinationale, avant de créer en 2012 une nouvelle start-up, Be- Bound, qui simplifie l’accès à l’Internet mobile dans les pays du Sud. Élu à la tête du Medef de Seine-Saint-Denis en 2005, fonde et préside l’association "Nos quartiers ont des talents". En près de dix ans, l’association a accompagné 25 000 jeunes défavorisés et a permis à 71 % d’entre eux de trouver un emploi à la hauteur de leur qualification. « Tendre la main, aller vers l’autre, ne procure pas d’avantage matériel. Il faut donc s’engager, sans voir au départ ce qu’on va en tirer. Ce qui implique de raisonner non pas de manière pragmatique, mais en faisant appel aux émotions, en parlant au cœur. C’est à cette condition que la réciprocité va s’opérer. »
  • 38. Dounia Bouzar Née en 1964, française née d'un père maroco-algérien et d'une mère d'origine corse. Docteure en anthropologie spécialisée dans l'analyse du fait religieux. Membre de l’"Observatoire de la laïcité". Contactée par de nombreuses familles dont les enfants ont été endoctrinés pour partir en Syrie, crée avec d'autres experts le "Centre de Prévention des Dérives Sectaires liées à l'Islam". Le CPDSI passe par l’émotion pour remobiliser chaque individu en trois étapes (qui reposent sur la cellule familiale, les témoignages de repentis et la rétroanalyse du parcours du jeune). L’individu est amené à comprendre le sens de son histoire, en partant de son embrigadement, et à trouver lui-même les défauts de son premier engagement pour en reconstruire un nouveau dans le monde réel. « Les rabatteurs adaptent l’idéologie djihadiste aux aspirations cognitives et émotionnelles des individus (envie d’être utile, de se venger, de mourir, besoin de protection, recherche de toute puissance, etc.) Si un discours fait autorité sur un jeune, c’est qu’il fait sens ».
  • 39. Waris Dirie Née en 1965, écrivaine somalienne. Excisée à l'âge de 5 ans, n'a que 13 ans lorsqu'elle s'enfuit du camp nomade où vivent ses parents, ses frères et sœurs, pour échapper à un mariage arrangé avec un homme plus âgé que son propre père. Rejoint Londres et y travaille pour l'ambassadeur de Somalie à Londres, qui est alors son oncle. Après quelques mois de travail chez MacDo, devient mannequin, puis top model et actrice à New-York. À la demande de Kofi Annan, est durant plusieurs années "ambassa- drice de bonne volonté" de l'ONU, chargée des questions de mutilations génitales féminines. En 2002, fonde la Waris Dirie Fondation, qui deviendra en 2010 la Desert Floxer Fondation dont le siège est en Autriche, pour lutter contre les mutilations sexuelles. Naturalisée autrichienne en 2007, habite à Gdansk (Pologne). En 2009, devient membre du conseil d'administration de la ‘fondation PPR (Pinaud-Printemps-Redoute) pour la dignité et le droit des femmes’, soutien d'une vingtaine de projets en partenariat avec les ONG locales et internationales, notamment au Mali, en Inde, au Pakistan, au Nicaragua et en France.
  • 40. Charmian Gooch, Patrick Alley et Simon Taylor C.G (née en 1965), P. A. et S.T., Anglais, cofondateurs et et directeurs de l’association de solidarité internationale Global Witness. Cette organisation fait campagne pour mettre fin aux pires atteintes à l'environnement et aux droits de l'homme causées par l'exploitation des ressources naturelles et par la corruption dans le système politique et économique mondial. Depuis deux décennies, G.W. travaille à briser les liens entre l'exploitation des ressources naturelles, les conflits, la pauvreté, la corruption et les violations des droits humains dans le monde entier, et fait campagne en faveur d'une transparence totale dans les secteurs des mines, de l'exploitation forestière, du pétrole et du gaz. La méthodologie de G.W. combine la recherche d'investigation, la publication de rapports et la réalisation de campagnes de plaidoyer. Les rapports sont diffusés aux gouvernements, aux organisations intergouvernementales, à la société civile et aux médias. ../..
  • 41. Charmian Gooch, Patrick Alley et Simon Taylor Global Witness travaille sur les diamants, le pétrole, le bois, le cacao, le gaz, l'or et d'autres minéraux, a entrepris des recherches et des études de cas : Cambodge, Angola, Liberia, République démocratique du Congo, Guinée équatoriale, Kazakhstan, Birmanie, Indonésie, Zimbabwe, Turkménistan, Côte d'Ivoire. Il a contribué à mettre en place des initiatives internationales telles que l'"Initiative pour la transparence des industries extractives", le "Processus de Kimberley", et la Publish What You Pay Coalition. « Au Brésil, 448 militants défendant les ressources naturelles ont été tués entre 2002 et 2013, au Honduras 109, au Pérou 58, aux Philippines 67 et en Thaïlande 16. » « La seule façon de protéger les droits des peuples à la terre, aux moyens de subsistance et à une part équitable de leur richesse nationale est d'exiger une transparence totale du secteur des ressources, une gestion durable et équitable des ressources et la fin du système financier international actuel. »
  • 42. Matthew B. Crawford États-Unien né en 1965, diplômé en physique et en philosophie politique. Directeur d'un think tank de Washington, où il doit résumer 23 très longs articles par jour - « un objectif absurde et impossible, l'idée étant qu'il faut écrire sans comprendre, car comprendre prend trop de temps... » -, en démissionne pour ouvrir un garage de réparation de motos. Dans son livre plaidoyer en faveur du travail manuel, célèbre la grandeur du « faire », qui éduque et permet d'être en prise directe avec le monde par le biais des objets matériels. À l'Institute for Advanced Studies in Culture de l'Université de Virginie, s’interroge notamment sur la fragmentation de notre vie mentale, montre que les processus mentaux et la virtuosité des cuisiniers, des joueurs de hockey sur glace ou des facteurs d’orgues sont des écoles de sagesse et d’épanouissement. « L'autodiscipline, comme l'attention, est une ressource dont nous ne disposons qu'en quantité finie. C'est pourquoi nombre d'entre nous se sentent épuisés mentalement. »
  • 43. Michel Desmurget Né en 1965, chercheur français spécialisé en neurosciences cognitives. Chargé de recherche au ‘CNRS’ pour le centre de neuroscience cognitive de Lyon. En 2011, il est nommé directeur de recherche à l‘’INSERM’. Rédige un ouvrage, TV Lobotomie - la vérité scientifique sur les effets de la télévision (2011), qui dénonce les effets délétères de la télévision sur la santé et le développement cognitif, en particulier chez l'enfant. En 2019, publie La Fabrique du crétin digital. Les dangers des écrans pour nos enfants. Qualifié de « livre de salubrité publique » par ‘France Inter’. « La consommation du numérique sous toutes ses formes (smartphones, tablettes, télévision, etc.), est loin d’améliorer les aptitudes de nos enfants. Bien au contraire, elle a de lourdes conséquences : sur la santé (obésité, développement cardio-vasculaire, espérance de vie réduite), sur le comportement (agressivité, dépression, conduites à risques) et sur les capacités intellectuelles (langage, concentration, mémorisation). (…) Jamais sans doute, dans l’histoire de l’humanité, une telle expérience de décérébration n’avait été conduite à aussi grande échelle. »
  • 44. Alexandre Jardin Né en 1965, écrivain, cinéaste et pamphlétaire français, diplômé de Sciences Po. En 1999, cocréateur, avec le journaliste Pascal Guénée, de l'association "Lire et faire lire" : des retraités fous de lecture transmettent leur passion dans les écoles maternelles et primaires. En 2002, créateur de l'association "Mille Mots" pour laquelle des bénévoles retraités interviennent en prison. En 2004, écrit une série d'ouvrages destinés aux adolescents, Les Coloriés. En 2015, est à l'origine du mouvement citoyen collaboratif "Bleu Blanc Zèbre", qui “vise à fédérer et unir la société civile dans l’action concrète au bénéfice de la population. Chaque Zèbre est une part de la solution et chacun prend sa part dans le succès de cette aventure collective”. Lance une pétition nationale : le manifeste des “Faizeux”. « Le plus merveilleux des défauts consiste à être absolument déraisonnable. Tout ce qui est grand dans l'histoire fut réalisé par des gens totalement déraisonnables. Leur tour de force était d'habiller leurs discours des oripeaux de la cohérence, afin de ne pas trop choquer, mais leur programme, en réalité, était fou. » ../..
  • 45. Alexandre Jardin Parmi les “Zèbres” cités par Alexandre Jardin : Le directeur marketing de Mac Donald’s France qui fait diffuser à plusieurs millions d’exemplaires 12 albums jeunesse dans les menus Happy Meal de la chaîne de restauration. Philippe Barre (photo du haut) et Jean-Marc Gancille qui convainquent Alain Juppé, maire de Bordeaux, de leur confier la caserne Niel à l’abandon pour lancer le projet Darwin, biotope destiné aux entrepreneurs “verts et créatifs”. Gilbert Magnier, Directeur des "Apprentis d’Auteuil" Île de France, qui œuvre, avec des résultats impressionnants, à l’insertion professionnelle de jeunes promis à tous les chemins de traverse. Xavier Quérat-Hément (photo du milieu), Directeur Qualité du groupe La Poste, à qui nous devons de ne plus faire la queue dans les bureaux de poste, président de "Esprit de Service France". Le général Philippe Loiacono (photo du bas), commandant du Service Militaire Adapté destiné dans les DOM-TOM à des jeunes souffrant de graves déficiences scolaires.
  • 46. Frédéric Gros Né en 1965, philosophe français, Normale Sup, doctorat de philosophie. Professeur de pensée politique à l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences Po) et chercheur au CEVIPOF. Affirme que rien ne doit aller de soi : ni les certitudes apprises, ni les conventions sociales, ni les injustices économiques, ni les convictions morales. « Cette obéissance-soumission sert de refuge à nos faiblesses, à nos lâchetés, à notre paresse. N'est-ce pas aussi confortable d'obéir ? On obéit pour ne pas avoir à affronter la peur de sa propre liberté. (…) Il faut promouvoir une "démocratie critique" : c'est à dire une démocratie qui inscrive au cœur du sujet politique une certaine vigilance, une aptitude à ne pas tout accepter, l'éveil d'un sens critique, et, en fin de compte, la philosophie en tant qu'elle demeure une inquiétude fondamentale. Obéir, c'est désobéir à soi-même ; désobéir, c'est obéir à soi-même. Tout acte de désobéissance est un acte à la première personne et suppose la responsabilité d'un "je". Pour cela, il faut accepter une tension permanente, une respiration permanente, des frictions permanentes. C'est ce que Henry David Thoreau développe dans son opuscule sur la désobéissance civile....." .
  • 47. Frédéric Gros « On nous fait obéir de plus en plus en nous rendant prisonniers de notre propre désir (le nouveau paradigme pour penser l’aliénation, ce n’est plus l’exploitation, mais l’addiction), de telle sorte que c’est en cherchant à satisfaire ses propres envies, constamment sollicitées, que chacun se révèle le plus docile. » « Le risque de la désobéissance est effectivement la solitude. C’est, au fond, le grand problème de la politique : l’être-ensemble s’apprend prioritairement dans l’obéissance partagée, les communautés se forment dans l’adoration et l’abnégation. Antigone illustre cette dimension du courage : pour désobéir, il faut du courage. Le conformisme passif est toujours la facilité.» « Car s’il s’agissait simplement de désobéir pour désobéir, l’insoumission ne serait jamais qu’une posture ou, pire, un nouveau mot d’ordre. Il faut désobéir par "souci de soi" comme disaient les Anciens. Le "souci de soi", ce n’est pas une forme de narcissisme complaisant ou d’individualisme égoïste. Se soucier de soi, c’est accepter de ne faire que ce avec quoi on est d’accord, c’est refuser de mettre sa conscience en berne, c’est considérer qu’on a des devoirs pratiques envers ses principes et sa pensée. »
  • 48. Jimmy Wales Né en 1966, homme d'affaires étatsunien. Études d’informatique et de finances. Pendant 6 ans spéculateur financier. Fonde le portail web étatsunien Bomis, moteur de recherche érotique, qui lui permet de financer et fonder en janv. 2001 sur Internet l'encyclopédie Wikipédia, libre et gratuite. Embauche Larry Sanger comme rédacteur en chef. En 2003, crée la Wikimedia Foundation*, organisation qui héberge les projets en ligne Wikipédia, Wiktionnaire, Wikiquote, Wikibooks, Wikimedia Commons, Wikisource, Wikispecies, Wikinews, Wikiversité, Wikivoyage et Wikidata développés grâce au logiciel MediaWiki. En 2015, lance TPO.com (The People's Operator), réseau social facilitant les dons effectués aux œuvres caritatives. Partisan du capitalisme libéral, adepte passionné de l'objectivisme développé par la philosophe étatsunienne Ayn Rand (1905-1982). « Imaginez un monde dans lequel chacun puisse avoir partout sur la planète libre accès à la somme de toutes les connaissances humaines. C'est ce que nous faisons. » * La Wikimedia Foundation fonctionne pour l'essentiel par l'intermédiaire de dons, (en 2017, 78 millions d'euros). Les usagers et participants aux projets Wikimedia peuvent se rencontrer à la conférence annuelle internationale Wikimania.
  • 49. Laurence Noël Française née en 1967. Enfance marquée par la honte : rejetée par sa mère, abandonnée par son père, abusée sexuellement par son beau- père à l’âge de 5 ans. Jetée en dehors de chez elle à l’âge de 17 ans, tombe dans les mains d’un proxénète et sombre dans l’enfer de la prostitution : 30 clients par nuit. Pour s’anesthésier, recourt à l’alcool et à la drogue. Grâce au mouvement ‘Le Nid’, association de lutte contre la prostitution, entreprend un chemin de guérison. Formatrice professionnelle d’adultes, spécialisée en relations humaines et dans la prévention de toute forme de violence. « Toutes les femmes de l’ombre que je connais ont toutes vécu des histoires horribles. Ayant subi des abus sexuels enfant, à l’âge adulte, elles développent des comportements destructeurs. C’est l’humiliation qui nous fait croire que l’on n’est qu’un objet, que l’on est méprisable. Pourquoi une jeune fille va prendre un boulot à McDo pour payer ses études et une autre va se prostituer  ? La différence est que l’une se respecte, s’estime, et l’autre pas. »
  • 50. Jean-Christophe Parisot (1967-2020) haut fonctionnaire français. Atteint d’une maladie génétique évolutive, la myopathie, perd l’usage de ses deux jambes, puis, peu à peu, de ses mains. Étudiant à ‘l'Institut d'études politiques de Paris’, fonde en 1989 la ‘Ligue nationale des étudiants handicapés’. En 1990, est recruté par Gilles de Robien, alors jeune maire d’Amiens. Initiateur de mouvements citoyens favorables à la participation des personnes en situation de handicap à la vie démocratique française. Travaille avec François Chérèque, Inspecteur général des affaires sociales, à la mise en œuvre du plan de lutte contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale. Ordonné en 2002 diacre permanent de l'Église catholique en France En 2008, nommé sous-préfet dans le Lot. Devient, en 2012, préfet chargé de mission en Languedoc-Roussillon, le premier préfet handicapé de France. En janvier 2020, publie Le Manifeste des humains fragiles où il alerte les lecteurs sur la situation des oubliés de la République. « La vie est un défi permanent. » « Si les humains s’inquiètent légitimement pour l’avenir de la planète, il y a une autre urgence encore plus impérative : reconnaitre aux humains fragiles leur rôle dans le développement durable. »
  • 51. Glenn Greenwald Né en 1967, journaliste politique, avocat, blogueur et écrivain états- unien. Études de philosophie et de droit, avocat, plaide des droits constitutionnels et civils. Exilé au Brésil depuis 2005, contribue à la fuite de secrets d’État américains dans le sillage de l’affaire Snowden, qu’il a chapeautée, notamment en fondant une publication en ligne spécialisée dans le journalisme de données sensibles, The Intercept. À partir de mai 2013, dévoile dans The Guardian l'existence des programmes de surveillance de masse Tempora, PRISM et XKeyscore des services de renseignements britanniques (GCHQ) et américains (NSA, National Security Agency). En septembre 2013, invité par le Parlement européen à participer à la première session publique du comité d'enquête sur la surveillance électronique de masse de citoyens de l'Union européenne. Membre de la Freedom of the Press Foundation, ONGI créée en décembre 2012 par Daniel Ellsberg qui soutient et finance des actions d'intérêt public axées sur la liberté d'expression et la liberté de la presse. « Pour moi, l’héroïsme, c’est d’être entièrement dédié à un principe que vous appliquez quand ce n’est pas facile. Pas seulement quand il va dans le sens de vos propres positions, ou quand il protège les personnes que vous appréciez, mais quand il défend et protège les personnes que vous détestez. »
  • 52. Kamal Redouani Né en 1968, journaliste français, documentariste, reporter de guerre, Commence sa carrière à ‘Radio France International’. Sillonne les pays arabes en guerre depuis 2005, vit depuis 2012 entre la France et la zone d'influence du califat islamiste Daech. Celui-ci avait sa propre administration, ses capitales (Raqqa en Syrie et Mossoul en Irak), sa monnaie et ses impôts complétant les revenus tirés du pétrole. Dans son film Islam contre Islam : enquête sur une nouvelle guerre, montre la ligne de fracture importante au cœur de l'islam : deux courants rivaux qui s'opposent depuis 14 siècles. Dans L'origine de la terreur, dévoile le visage totalitaire et criminel de Daech. Dans le film Daech, dans le cerveau du monstre, s’intéresse au fonctionnement de l’organisation terroriste ‘État islamique’ (ou Daech). Son documentaire Dijahistes français, la part du monstre est le résultat de son enquête pendant 12 mois en Syrie pour connaître le rôle joué par les jihadistes français. « J'ai passé plus de douze ans à infiltrer les groupes djihadistes. Ce risque, je l'ai pris pour sensibiliser et informer contre le danger que représente cette idéologie obscurantiste et barbare. »
  • 53. Olivier Corchia Français né en 1968. Licence de Droit, DESS en Ingénierie de formation et chef de projet multimédia (1997). Enseignant en PNL, diplômé de l’Université de Santa Cruz (Californie) Business & Leadership : développement de la performance, techniques de leadership personnel, coaching (managers, cadres dirigeants), en modélisation et analyse systémique. Fondateur et dirigeant du ‘Groupe Pace’, président du ‘Fonds de dotation Pace pour l’éducation à la paix’. Comme Nelson Mandela dont il utilise le modèle dans ses formations, sa mission est de "combler les fossés" et de manifester la paix dans les relations humaines en éduquant à la qualité d’être et à la compréhension des systèmes. Auteur du livre La liberté d’être soi, avec ou sans masques, issu de la modélisation et modernisation des masques de la Comedia del Arte, créateur de la méthode Persona. « Les masques, ce sont des manières de regarder le monde et donc de vivre nos vies. Ils sont des morceaux de nous, acceptés ou mal aimés. Ce sont aussi des limites et des ouvertures, des apprentissages et des ressources à explorer. Nous sommes, en partie, ces personnages et bien au-delà. Les masques ne cachent pas, ils révèlent. Les archétypes ne sont pas extérieurs à nous, ce sont nos racines, nos mémoires, une nourriture pour nous ouvrir à notre propre manière d’être. »
  • 54. Abdel Belmokadem Français né 1968 à Vaulx-en-Velin de parents tunisiens. Autodidacte, débute comme boxeur professionnel, enchaîne les petits boulots dans tous les secteurs. En 1990, après les émeutes à Vaulx-en-Velin, s’improvise médiateur et obtient le premier poste de médiateur de cité en France, mis en place dans le cadre de la Politique de la ville. Crée en 2000 le cabinet de formation en médiation, en gestion des conflits et des violences urbaines Nes & Cité (15 salariés), devenu un acteur reconnu pour son travail dans les zones urbaines sensibles (ZUS). 20 000 candidats présentés, 6 000 embauches en 10 ans. « Mon avenir, c’était délinquant ou intégriste. (…) Le djihadisme se nourrit de la pauvreté, du sentiment d’exclusion, d’une peur bleue de la différence. Jamais la situation des jeunes n’a été aussi dure. Quand va-t-on apporter de vraies réponses aux problèmes ? Pourquoi ne pas former plus de profs d’arabe dans une école laïque et républicaine ? Parlons un peu des 95 % qui veulent s’en sortir, pas toujours de la minorité à la marge ! »
  • 55. Tiken Jah Fakoly De son vrai nom Doumbia Moussa Fakoly, né en 1968, auteur- compositeur-interprète ivoirien, chanteur de reggae. Obtient la ‘Victoire de la musique’ en 2003 pour l'album Françafrique. En 2003, exilé au Mali à la suite de menaces de mort.. En raison des événements politiques en Côte d'Ivoire et en Tunisie, lance une semaine de solidarité à Paris en juin 2011. Participe activement au documentaire Sababou (2013) réalisé par Samir Benchikh sur la Côte d'Ivoire, montrant un visage positif de l'Afrique (engagement en faveur de la paix, de la démocratie, lutte contre la faim, promotion de l'éducation etc.). Joue une musique pour « éveiller les consciences ». Ses chansons évoquent les injustices que subit la population de son pays d'origine, mais aussi et surtout le peuple africain dans son ensemble. Altermondialiste, demande l’annulation de la dette des pays africains. « Ils ont brûlé le Congo / Enflammé l'Angola. / Ils ont ruiné le Gabon / Ils ont brûlé Kinshasa » « C'est Babylone* qui nous exploite.» * Le thème de Babylone, dans la culture reggae et rastafari, désigne l'occident matérialiste.
  • 56. Naâma Asfari Né en 1969, Sahraoui*. Accusé de la mort de plusieurs personnes lors du démantèlement par les forces de l’ordre marocaines des milliers de tentes du camp de Gdeim Izik érigées par les Sahraouis près de Laâyoune, alors même qu’il a été arrêté la veille des événements. Emprisonné depuis novembre 2010, comme 24 autres Sahraouis. Torture, détention arbitraire, procès inéquitable, emprisonnement hors du territoire occupé, etc. Sa femme française, Claude Mangin, a été expulsée du Maroc et est interdite de visite en prison. À lui seul, il incarne les exactions et violations dont sont victimes les Sahraouis qui militent pour leur droit à l’autodétermination : la tenue d’un référendum est prévue depuis 1991. « « L’illégalité de l’occupation marocaine du Sahara occidental est la question sensible au Maroc. Le royaume chérifien s’emploie depuis des années à empêcher toute discussion sur le sujet à coups d’arrestations, tortures, condamnations, diffamation et expulsion d’observateurs étrangers. » Hélène Legeay, de l’ACAT * Son père est arrêté en 1976 puis disparaît 16 ans dans les bagnes peu après la grande "marche verte" organisée par le Maroc à la conquête du Sahara occidental que quitte l’ancienne puissance occupante espagnole. 165.000 réfugiés sahraouis qui ont fui les combats entre le Maroc et la Front Polisario sont toujours hébergés dans des camps de réfugiés dans le désert algérien
  • 57. Wang Dan Né en 1969, enseignant et militant politique chinois. Un des leaders étudiants les plus médiatiques lors des manifestations de la place Tian'anmen en 1989 (photo du haut). Arrêté en juillet 1969, est condamné à 4 ans de prison en 1991 pour « activités contre-révolution- naires. » À nouveau arrêté en 1995 pour « conspiration contre le Parti communiste chinois », condamné en 1996 à 11 ans de prison. Peu avant la visite en Chine du président Bill Clinton en 1998, est relâché pour raisons médicales et s'envole pour les États-Unis. Diplômé d'un doctorat en histoire de l'université Harvard. Entre août 2009 et février 2010, enseigne l'histoire à l'Université nationale de Chengchi, à Taïwan. Toujours actif dans la promotion de la démocratie et de la liberté en Chine, voyage à travers le monde pour recueillir le soutien des diasporas chinoises autant que du grand public. Président de l‘’Association pour la réforme constitutionnelle chinoise’. Anime aujourd’hui un groupe de réflexion, Dialogue China, dont l’objectif est de préparer des solutions concrètes quand le PC chinois tombera. « L’expansion du modèles chinois est une grande menace pour l’humanité. » ■
  • 58. Ilham Tohti Né en 1969, économiste ouïghour chinois. Enseigne le droit constitutionnel et le commerce international à l‘’Université centrale des minorités’ de Pékin. Ses étudiants sont des Ouïghours, mais aussi des Hans, Mongols ou Tibétains. Célèbre pour ses conférences libres où il n'hésite pas à aborder des sujets difficiles comme le bilinguisme au Xinjiang, le contrôle de la presse et du Net... Cette dissidence lui vaut une surveillance permanente. Emprisonné quelques semaines en été 2009 en raison de sa critique de la politique du gouvernement chinois envers les Ouïghours, ethnie majoritairement musulmane de la Région autonome Ouïghour du Xinjiang. Selon des organisations de défense des droits humains, plus d’un million de Musulmans sont détenus arbitrairement dans des camps de rééducation politique au Xinjiang. Condamné en sept. 2014 à la prison à vie, pour séparatisme et subversion après un simulacre de procès de 2 jours, au tribunal d’Urumqi, avait duré deux jours. Depuis, en dépit des souffrances endurées, plaide toujours pour la réconciliation. Comme il avait, pendant plus de vingt ans, encouragé sans relâche le dialogue et la compréhen- sion mutuelle entre les Ouïgours et les autres populations chinoises. Le Parlement européen lui remet en déc. 2019 son prix Sakharov. ■