SlideShare une entreprise Scribd logo
République Algérienne Démocratique Et Populaire
Ministère De L'enseignement Supérieur Et De La
Recherche Scientifique
Université Ferhat Abbas - Sétif Département de la biologie et de
et
Physiologie Animale

1ére Année Master LMD
Parasitologie Médicale
Vétérinaire

Réalisé par :

-Chouar Abir
-Saouci Malia
Docteur: Bounechada Mostafa.
 Introduction

I. Etude du parasite
1. Morphologie
2. Reproduction
3. Systématique
II.Cycle de vie
III.Epidémiologie
IV.pathophisiologie:
V.Clinique
VI.Diagnostic
VII.Traitement
VIII.Prophylaxie
Conclusion
Introduction

Les protozoaires sont des êtres
uniques par leur caractères
unicellulaire et leur place en
parasitologie, ils sont aussi
uniques par la violence des
attaques de certains d’entre eux,
meurtriers pour l’homme ou
pour les animaux où ils sont
responsables des maladies
parasitaires
les
plus
répandues et les plus
sévères surtout en milieu
tropical,
parmi toutes les
protozoaires
la majorité provoquent
des protozooses
intestinales et
l’exemple le plus
commun des maladies
d’origine hydrique
c’est la giardiose qui est une
infection Provoqué par

Giardia intestinalis
(synonymes : Giardia lamblia ,
G. duodenalis)

où c’est un parasite flagellé qui doit
obligatoirement parasiter un hôte
pour compléter son cycle de vie,
il infeste l’homme et certain
mammifères, essentiellement
localisés au duodénum , On sait
actuellement que c'est un parasite
cosmopolite extrêmement
contagieux touchant les populations
vivant en climats tempérés et
chauds.
-Quel sont les facteurs
responsables de la propagation
du giardiose ?
-Comment pouvant diagnostiquer la
maladie?
I. l'étude de parasite
1-morphologie :

la forme kystique:

-Taille 8 X 14 de long x 6-10 µm de large

-C’est la forme de résistance
-Il est très caractéristique,

ovoïde
-2-4 noyaux
-Renferme des flagelles groupés
en un faisceau réfringent dans
l’axe longitudinal du kyste.

-une coque lisse et très
réfringente
la forme trophozoïte ou végétative
-Taille:10-20 µm
-piriforme

-Mobile
-Il est facile de distinguer 2
noyaux à l’état frais
(figure1):la forme trophozoites
-De face:
-Il ressemble à un cerfvolant.
- 4 paires de flagelles:

(6 flagelles antérieurs + 2 postérieurs)

•Très longs
• Dirigés vers la partie postérieure
• Mouvements « en chute de
feuilles»
- Corps parabasaux: corps
médians

• Nombre: 1-2
• Médians
• En virgule
• Épais et courts
• Réfringents
De profil:
A cause de la dépression,
le profil de Giardia est en
cuillère, en croissant très
caractéristique.
2-Reproduction :

Est asexuée :
tous les éléments de
la cellule mère se
multiplient par
divisions binaires
renouvelée
3-systématique
Règne

Animalia

S/Régne

Protozoa

Embranchement

Sarcomastigophora

S/embranchement

Mastigophora

Classe

Zoomastigophora

Ordre
Famille

Diplomonadidea
Hexamitidae

Genre

Giardia

Espèce:

Giardia intestinalis
II.Cycle de Vie

Giardia a un cycle
de vie directe
monoxène
court avec deux
stades différents
Les kystes de
parasites sont
présents dans les
fèces d’un hôte
infesté.
Ce stade – le «
stade infectieux» est responsable
pour la propagation
de l’organisme
Quand les kystes sont
avalés par quelqu’un

ils vont se libérer
de leurs capsules
(éclosion)
dés qu’ils passent de
l’estomac à l’intestin
grêle
Après qu’ils sont
libérés de leurs
capsules, le
deuxième stade
commence.
Les kystes éclos
vont transformer à
des trophozoites
sous l'effet de
l'action de la
trypsine,
Et ils vont
multipliés et
attachés à la
muqueuse de
l'intestin
grêle exactement
fixé à la surface de
la bordure en
brosse des cellules
intestinales,
essentiellement à
la base des
villosités, causant
la diarrhée.
Dés que diarrhée
dans la personne
infestée (le hôte)
commence
les trophozoites
vont détachés, Ils
passent dans la
partie
postérieure de
l’intestin grêle où a
lieu l’enkystement
Puis sortir du
corps et retourner
à l’environnement
où ils vont trouver
un nouveau hôte
pour infecter.
quelques trophozoïtes
peuvent même passer
dans les fèces
mais ils ne survivent
pas très longtemps
en dehors de leur
hôte ceci est
comment le cycle
continue
III. Épidémiologies
1- Fréquence :
- la prévalence chez l’adulte
est de 2 à 7,5% dans les pays
industrialisés, de 12 à 30%
dans les PED.
- la prévalence chez l’enfant est
de 7 à 25% dans les pays
industrialisés et jusqu’à 76% en
Inde (enfants de 6 à 9 ans).
les facteur de risque sont:

les voyages dans les pays
hyper- endémiques.
la consommation d’eau
du robinet, de végétaux
cru souillées (salades).
la natation dans les
rivières, les lacs.
le contact avec de jeunes
enfants portant des
couches.
2- Résistance :
les kystes restent infectieux
dans l’eau douce pendant 2
semaines à 25°C
et 11 semaines à 4°C; dans les
selles de 1 à 4 semaines
3- Réservoir de parasites :

l’homme et les animaux domestiques
(chiens, chats, bovins) et sauvages
sont réservoirs de parasites.
Cependant, les animaux sont
contaminés par des génotypes
qui sont en général non
infectants pour l’homme.
La giardiose est une
maladie des mains sales,
lié eau péril fécal direct
ou indirect.
C’est une maladie à transmission
féco-orale, expliquant les
épidémies dans les collectivités
d’enfants.
4 -Charge parasitaire :

la symptomatologie est
d’autant plus bruyante
que la charge
parasitaire est élevée
contamination par 1 kyste :
absence de maladie.
 entre 10 et 100 kystes : dose
minimale infectante.
 par plus de 100 kystes : 100%
de maladie.
IV.Physiopathologie
Les mécanismes de l’entéropathogénicité sont
mal connus. On retient :
 Le rôle de l’appareil de fixation du
trophozoïte :
adhérence par son disque ventral,
comparable à une ventouse, broutage par des
bourrelets latéraux,
 La compétition avec l’entérocyte pour
l’absorption des aliments,
 L’inhibition enzymatique de la
bordure en brosse,
portant surtout sur les
disaccharides,

La pullulation microbienne
anormale par déconjugaison des sels
biliaires et modification de
l’écosystème intestinal,
 Et surtout le déficit de
l’immunité humorale :
déficit en IgA sériques et en
IgA sécrétoires ; taux d’IgA bas
chez l’enfant par rapport à
l’adulte ; fréquence chez l’enfant
nourri au lait artificiel :
14,7% par rapport à l’enfant
nourri au lait maternel : 1,2%.
V.Clinique
La giardiose est le plus souvent
asymptomatique chez l’adulte. Elle
est plus fréquente et souvent plus
sévère chez l’enfant et chez les
patients immuno-déprimés (SIDA).
L’incubation a une durée très
variable et les symptômes
peuvent précéder d’un ou
deux jours l’émission des
premiers kystes.
1- Les troubles digestifs
sont en général au premier plan :

selles pâteuses ou diarrhéiques,
parfois glaireuses,
douleurs abdominales, parfois postprandiales, avec météorisme fréquent
chez l’adulte,
nausées

En peut trouver des
lipides, parfois du sang en
nature ou du mucus trouvé
dans les fécès.
Au maximum, chez l’enfant la
giardiose peut entraîner un
syndrome de malabsorption
intestinale proche de ce que
l’on observe dans la maladie
cœliaque.
2- une altération de l’état général
avec anorexie et amaigrissement,
peut être observée chez l’enfant.
L’apyrexie est constante,fiévre
3- Des manifestations allergiques
à type d’urticaire ont
décrites, exceptionnellement.

été
VI.Diagnostic
1. L’examen coprologique des selles:
A. prélèvement des selles :
L'examen
parasitologique
des
selles
nécessite
3
examens
coprologiques à quelques jours
d'intervalle après une préparation
correcte du malade.
•préparation
- éliminer certains médicaments (charbon, laxatifs,
baryte….)
- éliminer certains aliments (féculents, certains
fruits…)
•matériel
Pots transparents, propre fermeture hermétique
•acheminement
- Idéal.Selles fraîches prélevées au laboratoire
- Si différé conservateur. froid,formol, mif……
•technique :
-déposer une goutte d’eau sur une lame
port_objet propre
-prélever un fragment des selle en plusieurs
endroits
-réaliser un mélange homogène et recouvrir
d’une lamelle
-observer au microscope au G 100 puis 400
B. examen direct microscopique :
seul examen à l’état frais permettant de
mettre en évidence les formes végétatives de
giardia et d’étudier leur mobilité.
soit -directement à partir du prélèvement
des selles, entre lame et lamelle.
soit -plus souvent après coloration d’un
frottis de selles .
soit- enfin après des techniques de
concentration.
•Techniques de colorations :
Principe :

Poser une goutte d'eau sur une lame
porte objet + un fragment des selles.

Rajouter une goutte du colorant
utilisé (MIF,lugol ,baillenger …)
Giardia lamblia: kyste
Coloration au Lugol
Giardia lamblia: kyste
Coloration au MIF
•Techniques de concentration
cette technique permet
d’augmenter la sensibilité de la
recherche de formes kystiques
les formes végétatives ne
peuvent plus être en évidence
après concentration.
2- Tests de diagnostic rapide:

sur bandelette mettant en évidence
des antigènes de Giardia duodenalis
dans les selles.
Il n'y a pas de réaction croisée avec
les autres pathogènes fécaux, y
compris Cryptosporidium spp. Il
s'agit d'un test de dépistage pour les
infections en phase aiguë.
3 - Utilisation des anticorps
monoclonaux

pour la détection
des parasites par
immunofluorescence
ou détection des
coproantigènes par
immunofixation ou
ELISA
4- Diagnostic sérologique :
dosage des IgG sériques
par ELISA, dont l’intérêt
est l’étude épidémiologique
5- Intérêt actuel de la PCR en
temps réel :

elle permet de détecter le
parasite et de déterminer le
génotype spécifique
VII.Traitement
Pour guérir les infections intestinales
causées par Giardia, la phytothérapie
dispose de remèdes à base de plantes
médicinale parmi lesquelles on distingue :
L'Ail

est un régulateur de la flore
intestinale et un antiseptique
général, aussi bon contre les
diarrhées que contre les
lourdeurs et les ballonnements
Extrait de pépins de
pamplemousse (Citrus paradisi )
L’extrait de pépins de
pamplemousse est
particulièrement utile
contre Giardia
La berbérine aristé (berberis
aristata
La
berbérine
se
révèle
efficace dans le traitement
de la plupart des infections
gastro-intestinales courantes.
La berbérine aristé (berberis aristata):
Armoise absinthe ( Artemesia
absinthium)
L’armoise absinthe contient des
lactones de sesquiterpène
provoquant l’affaiblissent les
membranes des parasites.certains
suggèrent que l’armoise absinthe
serait aussi efficace contre
giardia.
Armoise absinthe ( Artemesia absinthium L.)
VIII.Prophylaxie
Prophylaxie individuelle: liée au péril
fécal
•lavage des mains, lavage des fruits et
légumes
•En cas de risque de
contamination de l’eau :
porter
à
ébullition
pendant 1min, filtration
ou désinfection par l’eau
de Javel (1-2 gouttes/L
et laisser agir pendant
au moins 30min)
Prophylaxie collective :
pour éviter la dissémination des
kystes à partir des selles humaines :
•installation de latrines en zone
tropicale
•traitement des eaux usées et de
l’eau de boisson
•interdiction d’utiliser l’engrais
humain pour les cultures maraîchères
Conclusion
La contamination de l’homme par des
parasitoses intestinales est devenue un
problème de santé publique en raison de
la survenue de nombreuses épidémies
ayant pour origine une contamination
par l’eau surtout et comme on a vu
toutes infections de Giardia sont causer
par l’ingestion du pathogène ;
alors logiquement censé dire pour
éviter de devenir malade, contact
avec l’organisme devrait être
évité, mais en réalité
malgré
l’amélioration des techniques de
traitement de l’eau potable,
la possibilité d'infection par
Giardia lamblia retrouvés en
quantité minime dans l’eau traitée,
est toujours une menace. Puisque
ces parasites sont résistants à la
désinfection, le risque d’épidémie
demeure toujours possible
D’une autre part l’utilisation des
plantes médicinales prouvé leur
efficacité contre ce parasite plus
qu’un traitement médical , il
n’est pas 100% efficace car le
parasite est résistant à certaines
molécules et la réinfection est aisée
via l’environnement.
et il reste beaucoup à faire pour
lute contre ce fléau et plus
particulièrement du cote
d’hygiène et pour cela il fait
avoir une culture hygiénique
dans le domaine scolaire que
dans la vie quotidienne de la
population.
Giardia intestinalis (protozoaire parasite d'homme)

Contenu connexe

Tendances

Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMAIntroduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
IMANE HALIMA BENLARIBI
 
Plal (leishmaniose)
Plal (leishmaniose)Plal (leishmaniose)
Plal (leishmaniose)
Mehdi Razzok
 
Anguillulose0910
Anguillulose0910Anguillulose0910
Anguillulose0910Lo Lo
 
Introduction à la parasitologie (1).pptx
Introduction à la parasitologie (1).pptxIntroduction à la parasitologie (1).pptx
Introduction à la parasitologie (1).pptx
MajdaHelal
 
Hymenolepiose botriocephalose
Hymenolepiose   botriocephaloseHymenolepiose   botriocephalose
Hymenolepiose botriocephaloseRIADH HAMMEDI
 
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med TlemcenAmibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med TlemcenArbaoui Bouzid
 
Parasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdfParasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdf
S/Abdessemed
 
Flagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptx
Flagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptxFlagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptx
Flagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptx
IMANE HALIMA BENLARIBI
 
Amibes
AmibesAmibes
Amibes
laamir amah
 
Polycopie parasito myco-2006-2007
Polycopie parasito myco-2006-2007Polycopie parasito myco-2006-2007
Polycopie parasito myco-2006-2007RIADH HAMMEDI
 
1 trypanosoma
1 trypanosoma1 trypanosoma
1 trypanosoma
AmarAmar40
 
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halimaDermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
IMANE HALIMA BENLARIBI
 
Les technique de protozoaires
Les technique de protozoairesLes technique de protozoaires
Les technique de protozoairesabir
 
La diphterie
La diphterieLa diphterie
La diphterie
belaibzino
 

Tendances (20)

Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMAIntroduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
 
Plal (leishmaniose)
Plal (leishmaniose)Plal (leishmaniose)
Plal (leishmaniose)
 
Anguillulose0910
Anguillulose0910Anguillulose0910
Anguillulose0910
 
Introduction à la parasitologie (1).pptx
Introduction à la parasitologie (1).pptxIntroduction à la parasitologie (1).pptx
Introduction à la parasitologie (1).pptx
 
Hymenolepiose botriocephalose
Hymenolepiose   botriocephaloseHymenolepiose   botriocephalose
Hymenolepiose botriocephalose
 
Filarioses
FilariosesFilarioses
Filarioses
 
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med TlemcenAmibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
 
Parasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdfParasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdf
 
Flagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptx
Flagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptxFlagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptx
Flagellés et ciliés des cavités ouvertes Dr Benlaribi 2023.pptx
 
Distomatose
DistomatoseDistomatose
Distomatose
 
Toxoplasmose
ToxoplasmoseToxoplasmose
Toxoplasmose
 
Amibes et amibiases
Amibes et amibiasesAmibes et amibiases
Amibes et amibiases
 
Amibes
AmibesAmibes
Amibes
 
Polycopie parasito myco-2006-2007
Polycopie parasito myco-2006-2007Polycopie parasito myco-2006-2007
Polycopie parasito myco-2006-2007
 
Bilharziose
BilharzioseBilharziose
Bilharziose
 
1 trypanosoma
1 trypanosoma1 trypanosoma
1 trypanosoma
 
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halimaDermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
 
Hydatidose
HydatidoseHydatidose
Hydatidose
 
Les technique de protozoaires
Les technique de protozoairesLes technique de protozoaires
Les technique de protozoaires
 
La diphterie
La diphterieLa diphterie
La diphterie
 

En vedette

Protozoaires opportunistes au cours du sida
Protozoaires opportunistes au cours du sidaProtozoaires opportunistes au cours du sida
Protozoaires opportunistes au cours du sida
karimabdk
 
L. cutanée
L. cutanéeL. cutanée
L. cutanéeabir
 
Giardiase2009 10
Giardiase2009 10Giardiase2009 10
Giardiase2009 10Lo Lo
 
Parasitologie fiches pratiques
Parasitologie fiches pratiquesParasitologie fiches pratiques
Parasitologie fiches pratiques
S/Abdessemed
 
0. dr hachri concept et champs santé publique 2015 presentation de unite (1)
0. dr hachri concept et champs santé publique 2015 presentation de unite (1)0. dr hachri concept et champs santé publique 2015 presentation de unite (1)
0. dr hachri concept et champs santé publique 2015 presentation de unite (1)
bou bnbadri
 
Atelier sante environnement_2015
Atelier sante environnement_2015Atelier sante environnement_2015
Atelier sante environnement_2015bou bnbadri
 
Copie de abir sofia (les methode de lutte )
Copie de abir sofia (les methode de lutte )Copie de abir sofia (les methode de lutte )
Copie de abir sofia (les methode de lutte )abir
 
Photothèque:parasitologie
Photothèque:parasitologiePhotothèque:parasitologie
Photothèque:parasitologie
S/Abdessemed
 
Les maladies parasitaire des batraciens
Les maladies parasitaire des batraciensLes maladies parasitaire des batraciens
Les maladies parasitaire des batraciensabir
 
Les outils de la biologie moléculaire appliqués à la recherche d’OGM. Authent...
Les outils de la biologie moléculaire appliqués à la recherche d’OGM. Authent...Les outils de la biologie moléculaire appliqués à la recherche d’OGM. Authent...
Les outils de la biologie moléculaire appliqués à la recherche d’OGM. Authent...
Pôle Qualiméditerranée
 
Béton a haute performance
Béton a haute performanceBéton a haute performance
Béton a haute performanceSami Sahli
 
Conduite +á tenir devant une fievre aigue
Conduite +á tenir devant une fievre aigueConduite +á tenir devant une fievre aigue
Conduite +á tenir devant une fievre aigueIbrahima Thiam
 
Sérodiagnostic de la toxoplasmose
Sérodiagnostic de la toxoplasmoseSérodiagnostic de la toxoplasmose
Sérodiagnostic de la toxoplasmose
S/Abdessemed
 
Guide de formation dur les 5 regles de l'hygiène alimentaire
Guide de formation dur les 5 regles de l'hygiène alimentaireGuide de formation dur les 5 regles de l'hygiène alimentaire
Guide de formation dur les 5 regles de l'hygiène alimentairebou bnbadri
 
Manuel tbc 2011
Manuel tbc 2011Manuel tbc 2011
Manuel tbc 2011
Alain Cmi
 
Programme national de lutte contre la tuberculose
Programme national de lutte contre la tuberculoseProgramme national de lutte contre la tuberculose
Programme national de lutte contre la tuberculosebelaibzino
 
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
Mehdi Razzok
 
Programme national de lutte contre la Rage
Programme national de lutte contre la RageProgramme national de lutte contre la Rage
Programme national de lutte contre la Rage
Mehdi Razzok
 
Mécanismes de Financement de la Santé: La mise en commun des risques
Mécanismes de Financementde la Santé: La mise en commun des risquesMécanismes de Financementde la Santé: La mise en commun des risques
Mécanismes de Financement de la Santé: La mise en commun des risques
HFG Project
 

En vedette (20)

Protozoaires opportunistes au cours du sida
Protozoaires opportunistes au cours du sidaProtozoaires opportunistes au cours du sida
Protozoaires opportunistes au cours du sida
 
L. cutanée
L. cutanéeL. cutanée
L. cutanée
 
Giardiase2009 10
Giardiase2009 10Giardiase2009 10
Giardiase2009 10
 
Parasitologie fiches pratiques
Parasitologie fiches pratiquesParasitologie fiches pratiques
Parasitologie fiches pratiques
 
0. dr hachri concept et champs santé publique 2015 presentation de unite (1)
0. dr hachri concept et champs santé publique 2015 presentation de unite (1)0. dr hachri concept et champs santé publique 2015 presentation de unite (1)
0. dr hachri concept et champs santé publique 2015 presentation de unite (1)
 
LIVRE pdf
LIVRE pdfLIVRE pdf
LIVRE pdf
 
Atelier sante environnement_2015
Atelier sante environnement_2015Atelier sante environnement_2015
Atelier sante environnement_2015
 
Copie de abir sofia (les methode de lutte )
Copie de abir sofia (les methode de lutte )Copie de abir sofia (les methode de lutte )
Copie de abir sofia (les methode de lutte )
 
Photothèque:parasitologie
Photothèque:parasitologiePhotothèque:parasitologie
Photothèque:parasitologie
 
Les maladies parasitaire des batraciens
Les maladies parasitaire des batraciensLes maladies parasitaire des batraciens
Les maladies parasitaire des batraciens
 
Les outils de la biologie moléculaire appliqués à la recherche d’OGM. Authent...
Les outils de la biologie moléculaire appliqués à la recherche d’OGM. Authent...Les outils de la biologie moléculaire appliqués à la recherche d’OGM. Authent...
Les outils de la biologie moléculaire appliqués à la recherche d’OGM. Authent...
 
Béton a haute performance
Béton a haute performanceBéton a haute performance
Béton a haute performance
 
Conduite +á tenir devant une fievre aigue
Conduite +á tenir devant une fievre aigueConduite +á tenir devant une fievre aigue
Conduite +á tenir devant une fievre aigue
 
Sérodiagnostic de la toxoplasmose
Sérodiagnostic de la toxoplasmoseSérodiagnostic de la toxoplasmose
Sérodiagnostic de la toxoplasmose
 
Guide de formation dur les 5 regles de l'hygiène alimentaire
Guide de formation dur les 5 regles de l'hygiène alimentaireGuide de formation dur les 5 regles de l'hygiène alimentaire
Guide de formation dur les 5 regles de l'hygiène alimentaire
 
Manuel tbc 2011
Manuel tbc 2011Manuel tbc 2011
Manuel tbc 2011
 
Programme national de lutte contre la tuberculose
Programme national de lutte contre la tuberculoseProgramme national de lutte contre la tuberculose
Programme national de lutte contre la tuberculose
 
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
 
Programme national de lutte contre la Rage
Programme national de lutte contre la RageProgramme national de lutte contre la Rage
Programme national de lutte contre la Rage
 
Mécanismes de Financement de la Santé: La mise en commun des risques
Mécanismes de Financementde la Santé: La mise en commun des risquesMécanismes de Financementde la Santé: La mise en commun des risques
Mécanismes de Financement de la Santé: La mise en commun des risques
 

Similaire à Giardia intestinalis (protozoaire parasite d'homme)

Bioécologie des anophèles et capacité vectorielle
Bioécologie des anophèles et capacité vectorielleBioécologie des anophèles et capacité vectorielle
Bioécologie des anophèles et capacité vectorielle
Institut Pasteur de Madagascar
 
Groupes microbien Microbiologie Alimentaire.pptx
Groupes microbien Microbiologie Alimentaire.pptxGroupes microbien Microbiologie Alimentaire.pptx
Groupes microbien Microbiologie Alimentaire.pptx
zidani2
 
Filarioses humaines asiatiques Épidémiologie, Diagnostic, traitement et Préve...
Filarioses humaines asiatiques Épidémiologie, Diagnostic, traitement et Préve...Filarioses humaines asiatiques Épidémiologie, Diagnostic, traitement et Préve...
Filarioses humaines asiatiques Épidémiologie, Diagnostic, traitement et Préve...
thidachanh Soukhasem
 
Présentation1.pptx
Présentation1.pptxPrésentation1.pptx
Présentation1.pptx
JeanHovozounkou
 
gy1234.pptx
gy1234.pptxgy1234.pptx
gy1234.pptx
AbderrazzakHamama2
 
Oxyurose ascaridiose - trichocephalose
Oxyurose   ascaridiose - trichocephaloseOxyurose   ascaridiose - trichocephalose
Oxyurose ascaridiose - trichocephaloseRIADH HAMMEDI
 
Le devenir de l'infection palustre
Le devenir de l'infection palustreLe devenir de l'infection palustre
Le devenir de l'infection palustre
Institut Pasteur de Madagascar
 
Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)
Mehdi Razzok
 
Plabbilharziose 160319201040
Plabbilharziose 160319201040Plabbilharziose 160319201040
Plabbilharziose 160319201040
Jalal Chafiq
 
infectiologie
infectiologie infectiologie
infectiologie
Patou Conrath
 
Peron vhavhe
Peron  vhavhePeron  vhavhe
Peron vhavheodeckmyn
 
Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09
Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09
Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09raymondteyrouz
 
Consultation du retour dc 08 03 16
Consultation du retour dc 08 03 16Consultation du retour dc 08 03 16
Consultation du retour dc 08 03 16
raymondteyrouz
 
leishmanies_tripanozomess.ppt parasites sangicoles
leishmanies_tripanozomess.ppt parasites sangicolesleishmanies_tripanozomess.ppt parasites sangicoles
leishmanies_tripanozomess.ppt parasites sangicoles
Hind FQ
 
Peron jm vha 2014
Peron jm vha 2014Peron jm vha 2014
Peron jm vha 2014odeckmyn
 
Leptospirose
LeptospiroseLeptospirose
Leptospirose
nouairi mohamed
 
Ebola
EbolaEbola
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist NatPeron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Natodeckmyn
 

Similaire à Giardia intestinalis (protozoaire parasite d'homme) (20)

Bioécologie des anophèles et capacité vectorielle
Bioécologie des anophèles et capacité vectorielleBioécologie des anophèles et capacité vectorielle
Bioécologie des anophèles et capacité vectorielle
 
Groupes microbien Microbiologie Alimentaire.pptx
Groupes microbien Microbiologie Alimentaire.pptxGroupes microbien Microbiologie Alimentaire.pptx
Groupes microbien Microbiologie Alimentaire.pptx
 
Filarioses humaines asiatiques Épidémiologie, Diagnostic, traitement et Préve...
Filarioses humaines asiatiques Épidémiologie, Diagnostic, traitement et Préve...Filarioses humaines asiatiques Épidémiologie, Diagnostic, traitement et Préve...
Filarioses humaines asiatiques Épidémiologie, Diagnostic, traitement et Préve...
 
Présentation1.pptx
Présentation1.pptxPrésentation1.pptx
Présentation1.pptx
 
gy1234.pptx
gy1234.pptxgy1234.pptx
gy1234.pptx
 
Oxyurose ascaridiose - trichocephalose
Oxyurose   ascaridiose - trichocephaloseOxyurose   ascaridiose - trichocephalose
Oxyurose ascaridiose - trichocephalose
 
Paludisme
PaludismePaludisme
Paludisme
 
Le devenir de l'infection palustre
Le devenir de l'infection palustreLe devenir de l'infection palustre
Le devenir de l'infection palustre
 
Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)
 
Plabbilharziose 160319201040
Plabbilharziose 160319201040Plabbilharziose 160319201040
Plabbilharziose 160319201040
 
infectiologie
infectiologie infectiologie
infectiologie
 
2 nematodes
2 nematodes2 nematodes
2 nematodes
 
Peron vhavhe
Peron  vhavhePeron  vhavhe
Peron vhavhe
 
Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09
Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09
Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09
 
Consultation du retour dc 08 03 16
Consultation du retour dc 08 03 16Consultation du retour dc 08 03 16
Consultation du retour dc 08 03 16
 
leishmanies_tripanozomess.ppt parasites sangicoles
leishmanies_tripanozomess.ppt parasites sangicolesleishmanies_tripanozomess.ppt parasites sangicoles
leishmanies_tripanozomess.ppt parasites sangicoles
 
Peron jm vha 2014
Peron jm vha 2014Peron jm vha 2014
Peron jm vha 2014
 
Leptospirose
LeptospiroseLeptospirose
Leptospirose
 
Ebola
EbolaEbola
Ebola
 
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist NatPeron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
 

Dernier

Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdfEdito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
WarlockeTamagafk
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
Friends of African Village Libraries
 
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
mrelmejri
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
M2i Formation
 
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La JeunesseConseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Oscar Smith
 
Procédure consignation Lock Out Tag Out.pptx
Procédure consignation  Lock Out Tag Out.pptxProcédure consignation  Lock Out Tag Out.pptx
Procédure consignation Lock Out Tag Out.pptx
caggoune66
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
BenotGeorges3
 
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Billy DEYLORD
 
Iris et les hommes.pptx
Iris      et         les      hommes.pptxIris      et         les      hommes.pptx
Iris et les hommes.pptx
Txaruka
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
cristionobedi
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 

Dernier (13)

Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdfEdito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
 
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
 
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La JeunesseConseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
 
Procédure consignation Lock Out Tag Out.pptx
Procédure consignation  Lock Out Tag Out.pptxProcédure consignation  Lock Out Tag Out.pptx
Procédure consignation Lock Out Tag Out.pptx
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
 
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
 
Iris et les hommes.pptx
Iris      et         les      hommes.pptxIris      et         les      hommes.pptx
Iris et les hommes.pptx
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
 

Giardia intestinalis (protozoaire parasite d'homme)

  • 1. République Algérienne Démocratique Et Populaire Ministère De L'enseignement Supérieur Et De La Recherche Scientifique Université Ferhat Abbas - Sétif Département de la biologie et de et Physiologie Animale 1ére Année Master LMD Parasitologie Médicale Vétérinaire Réalisé par : -Chouar Abir -Saouci Malia Docteur: Bounechada Mostafa.
  • 2.  Introduction I. Etude du parasite 1. Morphologie 2. Reproduction 3. Systématique II.Cycle de vie III.Epidémiologie IV.pathophisiologie: V.Clinique VI.Diagnostic VII.Traitement VIII.Prophylaxie Conclusion
  • 3. Introduction Les protozoaires sont des êtres uniques par leur caractères unicellulaire et leur place en parasitologie, ils sont aussi uniques par la violence des attaques de certains d’entre eux,
  • 4. meurtriers pour l’homme ou pour les animaux où ils sont responsables des maladies parasitaires les plus répandues et les plus sévères surtout en milieu tropical,
  • 5. parmi toutes les protozoaires la majorité provoquent des protozooses intestinales et l’exemple le plus commun des maladies d’origine hydrique
  • 6. c’est la giardiose qui est une infection Provoqué par Giardia intestinalis (synonymes : Giardia lamblia , G. duodenalis) où c’est un parasite flagellé qui doit obligatoirement parasiter un hôte pour compléter son cycle de vie,
  • 7. il infeste l’homme et certain mammifères, essentiellement localisés au duodénum , On sait actuellement que c'est un parasite cosmopolite extrêmement contagieux touchant les populations vivant en climats tempérés et chauds.
  • 8. -Quel sont les facteurs responsables de la propagation du giardiose ? -Comment pouvant diagnostiquer la maladie?
  • 9. I. l'étude de parasite
  • 10. 1-morphologie : la forme kystique: -Taille 8 X 14 de long x 6-10 µm de large -C’est la forme de résistance -Il est très caractéristique, ovoïde -2-4 noyaux
  • 11. -Renferme des flagelles groupés en un faisceau réfringent dans l’axe longitudinal du kyste. -une coque lisse et très réfringente
  • 12. la forme trophozoïte ou végétative -Taille:10-20 µm -piriforme -Mobile -Il est facile de distinguer 2 noyaux à l’état frais
  • 14. -De face: -Il ressemble à un cerfvolant. - 4 paires de flagelles: (6 flagelles antérieurs + 2 postérieurs) •Très longs • Dirigés vers la partie postérieure • Mouvements « en chute de feuilles»
  • 15. - Corps parabasaux: corps médians • Nombre: 1-2 • Médians • En virgule • Épais et courts • Réfringents
  • 16. De profil: A cause de la dépression, le profil de Giardia est en cuillère, en croissant très caractéristique.
  • 17. 2-Reproduction : Est asexuée : tous les éléments de la cellule mère se multiplient par divisions binaires renouvelée
  • 20. II.Cycle de Vie Giardia a un cycle de vie directe monoxène court avec deux stades différents
  • 21. Les kystes de parasites sont présents dans les fèces d’un hôte infesté. Ce stade – le « stade infectieux» est responsable pour la propagation de l’organisme
  • 22. Quand les kystes sont avalés par quelqu’un ils vont se libérer de leurs capsules (éclosion) dés qu’ils passent de l’estomac à l’intestin grêle
  • 23. Après qu’ils sont libérés de leurs capsules, le deuxième stade commence. Les kystes éclos vont transformer à des trophozoites
  • 24. sous l'effet de l'action de la trypsine, Et ils vont multipliés et attachés à la muqueuse de l'intestin
  • 25. grêle exactement fixé à la surface de la bordure en brosse des cellules intestinales, essentiellement à la base des villosités, causant la diarrhée.
  • 26. Dés que diarrhée dans la personne infestée (le hôte) commence les trophozoites vont détachés, Ils passent dans la partie
  • 27. postérieure de l’intestin grêle où a lieu l’enkystement Puis sortir du corps et retourner à l’environnement où ils vont trouver un nouveau hôte pour infecter.
  • 28. quelques trophozoïtes peuvent même passer dans les fèces mais ils ne survivent pas très longtemps en dehors de leur hôte ceci est comment le cycle continue
  • 29. III. Épidémiologies 1- Fréquence : - la prévalence chez l’adulte est de 2 à 7,5% dans les pays industrialisés, de 12 à 30% dans les PED.
  • 30. - la prévalence chez l’enfant est de 7 à 25% dans les pays industrialisés et jusqu’à 76% en Inde (enfants de 6 à 9 ans).
  • 31. les facteur de risque sont: les voyages dans les pays hyper- endémiques. la consommation d’eau du robinet, de végétaux cru souillées (salades).
  • 32. la natation dans les rivières, les lacs. le contact avec de jeunes enfants portant des couches.
  • 33. 2- Résistance : les kystes restent infectieux dans l’eau douce pendant 2 semaines à 25°C et 11 semaines à 4°C; dans les selles de 1 à 4 semaines
  • 34. 3- Réservoir de parasites : l’homme et les animaux domestiques (chiens, chats, bovins) et sauvages sont réservoirs de parasites.
  • 35. Cependant, les animaux sont contaminés par des génotypes qui sont en général non infectants pour l’homme. La giardiose est une maladie des mains sales, lié eau péril fécal direct ou indirect.
  • 36. C’est une maladie à transmission féco-orale, expliquant les épidémies dans les collectivités d’enfants.
  • 37. 4 -Charge parasitaire : la symptomatologie est d’autant plus bruyante que la charge parasitaire est élevée
  • 38. contamination par 1 kyste : absence de maladie.  entre 10 et 100 kystes : dose minimale infectante.  par plus de 100 kystes : 100% de maladie.
  • 39. IV.Physiopathologie Les mécanismes de l’entéropathogénicité sont mal connus. On retient :  Le rôle de l’appareil de fixation du trophozoïte : adhérence par son disque ventral, comparable à une ventouse, broutage par des bourrelets latéraux,
  • 40.  La compétition avec l’entérocyte pour l’absorption des aliments,  L’inhibition enzymatique de la bordure en brosse, portant surtout sur les disaccharides, La pullulation microbienne anormale par déconjugaison des sels biliaires et modification de l’écosystème intestinal,
  • 41.  Et surtout le déficit de l’immunité humorale : déficit en IgA sériques et en IgA sécrétoires ; taux d’IgA bas chez l’enfant par rapport à l’adulte ; fréquence chez l’enfant nourri au lait artificiel : 14,7% par rapport à l’enfant nourri au lait maternel : 1,2%.
  • 42. V.Clinique La giardiose est le plus souvent asymptomatique chez l’adulte. Elle est plus fréquente et souvent plus sévère chez l’enfant et chez les patients immuno-déprimés (SIDA).
  • 43. L’incubation a une durée très variable et les symptômes peuvent précéder d’un ou deux jours l’émission des premiers kystes.
  • 44. 1- Les troubles digestifs sont en général au premier plan : selles pâteuses ou diarrhéiques, parfois glaireuses, douleurs abdominales, parfois postprandiales, avec météorisme fréquent chez l’adulte,
  • 45. nausées En peut trouver des lipides, parfois du sang en nature ou du mucus trouvé dans les fécès.
  • 46. Au maximum, chez l’enfant la giardiose peut entraîner un syndrome de malabsorption intestinale proche de ce que l’on observe dans la maladie cœliaque.
  • 47. 2- une altération de l’état général avec anorexie et amaigrissement, peut être observée chez l’enfant. L’apyrexie est constante,fiévre
  • 48. 3- Des manifestations allergiques à type d’urticaire ont décrites, exceptionnellement. été
  • 49. VI.Diagnostic 1. L’examen coprologique des selles: A. prélèvement des selles : L'examen parasitologique des selles nécessite 3 examens coprologiques à quelques jours d'intervalle après une préparation correcte du malade.
  • 50. •préparation - éliminer certains médicaments (charbon, laxatifs, baryte….) - éliminer certains aliments (féculents, certains fruits…) •matériel Pots transparents, propre fermeture hermétique •acheminement - Idéal.Selles fraîches prélevées au laboratoire - Si différé conservateur. froid,formol, mif……
  • 51. •technique : -déposer une goutte d’eau sur une lame port_objet propre -prélever un fragment des selle en plusieurs endroits -réaliser un mélange homogène et recouvrir d’une lamelle -observer au microscope au G 100 puis 400
  • 52. B. examen direct microscopique : seul examen à l’état frais permettant de mettre en évidence les formes végétatives de giardia et d’étudier leur mobilité. soit -directement à partir du prélèvement des selles, entre lame et lamelle. soit -plus souvent après coloration d’un frottis de selles . soit- enfin après des techniques de concentration.
  • 53. •Techniques de colorations : Principe : Poser une goutte d'eau sur une lame porte objet + un fragment des selles. Rajouter une goutte du colorant utilisé (MIF,lugol ,baillenger …)
  • 56. •Techniques de concentration cette technique permet d’augmenter la sensibilité de la recherche de formes kystiques les formes végétatives ne peuvent plus être en évidence après concentration.
  • 57. 2- Tests de diagnostic rapide: sur bandelette mettant en évidence des antigènes de Giardia duodenalis dans les selles. Il n'y a pas de réaction croisée avec les autres pathogènes fécaux, y compris Cryptosporidium spp. Il s'agit d'un test de dépistage pour les infections en phase aiguë.
  • 58. 3 - Utilisation des anticorps monoclonaux pour la détection des parasites par immunofluorescence ou détection des coproantigènes par immunofixation ou ELISA
  • 59. 4- Diagnostic sérologique : dosage des IgG sériques par ELISA, dont l’intérêt est l’étude épidémiologique
  • 60. 5- Intérêt actuel de la PCR en temps réel : elle permet de détecter le parasite et de déterminer le génotype spécifique
  • 61. VII.Traitement Pour guérir les infections intestinales causées par Giardia, la phytothérapie dispose de remèdes à base de plantes médicinale parmi lesquelles on distingue :
  • 62. L'Ail est un régulateur de la flore intestinale et un antiseptique général, aussi bon contre les diarrhées que contre les lourdeurs et les ballonnements
  • 63. Extrait de pépins de pamplemousse (Citrus paradisi ) L’extrait de pépins de pamplemousse est particulièrement utile contre Giardia
  • 64. La berbérine aristé (berberis aristata La berbérine se révèle efficace dans le traitement de la plupart des infections gastro-intestinales courantes.
  • 65. La berbérine aristé (berberis aristata):
  • 66. Armoise absinthe ( Artemesia absinthium) L’armoise absinthe contient des lactones de sesquiterpène provoquant l’affaiblissent les membranes des parasites.certains suggèrent que l’armoise absinthe serait aussi efficace contre giardia.
  • 67. Armoise absinthe ( Artemesia absinthium L.)
  • 68.
  • 70. Prophylaxie individuelle: liée au péril fécal •lavage des mains, lavage des fruits et légumes
  • 71. •En cas de risque de contamination de l’eau : porter à ébullition pendant 1min, filtration ou désinfection par l’eau de Javel (1-2 gouttes/L et laisser agir pendant au moins 30min)
  • 72. Prophylaxie collective : pour éviter la dissémination des kystes à partir des selles humaines : •installation de latrines en zone tropicale •traitement des eaux usées et de l’eau de boisson •interdiction d’utiliser l’engrais humain pour les cultures maraîchères
  • 73. Conclusion La contamination de l’homme par des parasitoses intestinales est devenue un problème de santé publique en raison de la survenue de nombreuses épidémies ayant pour origine une contamination par l’eau surtout et comme on a vu toutes infections de Giardia sont causer par l’ingestion du pathogène ;
  • 74. alors logiquement censé dire pour éviter de devenir malade, contact avec l’organisme devrait être évité, mais en réalité malgré l’amélioration des techniques de traitement de l’eau potable,
  • 75. la possibilité d'infection par Giardia lamblia retrouvés en quantité minime dans l’eau traitée, est toujours une menace. Puisque ces parasites sont résistants à la désinfection, le risque d’épidémie demeure toujours possible
  • 76. D’une autre part l’utilisation des plantes médicinales prouvé leur efficacité contre ce parasite plus qu’un traitement médical , il n’est pas 100% efficace car le parasite est résistant à certaines molécules et la réinfection est aisée via l’environnement.
  • 77. et il reste beaucoup à faire pour lute contre ce fléau et plus particulièrement du cote d’hygiène et pour cela il fait avoir une culture hygiénique dans le domaine scolaire que dans la vie quotidienne de la population.