SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  70
Télécharger pour lire hors ligne
Réunion de Médecine du
Sport
Mercredi 09 décembre 2009
Amphi DELAPILLE UFR Staps
Docteur Didier POLIN
VO2Max – VMA
de la théorie à la pratique
Temps de travail/Temps de récupération
°
Bibliographie
De nombreuses diapositives sont tirés d’exposés
présentés depuis 2000.
De nombreux documents sont issus du:
Laboratoire de physiologie respiratoire et sportive du
CHU Rouen
De la théorie pour la pratique…
Facteur(s) limitant des performances
Evolution des VO2 max
A quoi ça sert l’O2?
°
Quels sont les facteurs limitant
de la performance?
Facteurs physiologiques
limitant potentiellement la
consommation maximale
d’oxygène lors de l’exercice
physique
D.R.Basset, E.T.Howley,
Med. Sci. Sports Excerc. 70-84, 1999
VO2 max
du nb.total GRs
de la quantité d’hémoglobine
capacité de transport de l’O2
de la VO2max
de l’O2 livré aux muscles
Extraction par la myoglobine
Rein et EPO
Moëlle osseuse et production
Rôle de la pompe
cardiaque et du
système respiratoire
°
Consommation par
le muscle
Acide Pyruvique
Acétyl-CoA
Cycle de Krebs
H2
ATP
C + O2
CO2
e- e- e-
H+ H+ H+
ATP
H2O
O2
Chaîne de Transport des
e-
Cytoplasme
Mitochondrie
Glycolyse
βOxydation
Protéolyse
Lipolyse
Acide Lactique
A quoi sert l’O2 dans le
muscle?
O2
à chaque foulée, notre corps est capable
de régénérer 10 milliards de milliard (10
puissance 19) de molécules d'ATP
ATP
C
H+
Permet d’éliminer les
déchets C et H+ sous
forme de H2O et CO2
Poumons
Reins
Remarque « pratique » N°1
L’oxygène
Est un grand récupérateur de déchets
Il a un rôle à l’effort…
…mais aussi et surtout en récupération
RAPPELS
La consommation d’O2 comme le rejet de CO2 sont des
débits (L/mn ou ml/mn/kg)
Ils sont symbolisés:
VO2 ou VCO2, où le ° a toute son importance
physiologique
De la même façon le débit cardiaque est symbolisé par:
Q
° °
°
Matériel(s) pour équation(s)
VO2 = Q x (CaO2-
CvO2)
° ° _
V.E.S
Q= V.E.S. x Fc°
Fc: batt/mn
ml/mn
CaO
2
CVO2
O2O2
= 17ml/100ml à l’effortO2O2
CaO2-CVO2 = 6ml/100ml au repos
Remarque « pratique » N°2
Le poumon
Permet d’apporter une quantité suffisante d’oxygène
Il a un rôle prépondérant dans l’élimination des déchets
Il n’est pas limitant de l’effort aérobie
Débit cardiaque au repos
VES FC Q°
Sédentaire 70,2 ml 70/mn 4940 ml/mn
Sportif 98,4ml 50/mn 4920 ml/mn
Haut niveau 140,4 ml 35/mn 4914ml/mn
Evolution du Débit Cardiaque
Au repos
Indépendant de l’entraînement
Sédentaire= Sportif= Haut niveau
A l’effort
VES augmente en premier
Puis la FC augmente
Puis la différence artério-veineuse en O2 augmente
Docteur Didier POLIN – Institut Régional de Médecine du Sport
VO2 du sportif de 60kg
Docteur Didier POLIN – Institut Régional de Médecine du Sport
VES
ml
FC
mn
Q°
ml/mn
Ca-Cv
ml/100ml
V°O2
L/mn
V°O2
ml/kg/mn
Au
repos 98,4 50 4920 6 0.295 4.91
A
l’effort
131,2 200 26240 15 3.93 65.5
0
VO2 de Miguel Indurain
6, 762 L/mn pour 78kg
Soit:
6762/78=86.692 ml/mn/kg
Presque 87 de VO2max !!
°
Remarque « pratique » N°3
Plus le niveau augmente:
Plus la consommation max d’O2 augmente
Plus la fréquence cardiaque de repos baisse
Plus le sportif à un gros coeur
Résultats
Hommes
Sédentaires : 35 à 50 ml/kg/mn
Entraînés: 45 à 85 ml/kg/mn
Femmes
Sédentaires: 25 à 40 ml/kg/mn
Entraînées: 40 à 75 ml/kg/mn
Enfants
Jusqu’à 10 ans égal chez les garçons et les filles
Max:
17 ans pour les garçons
13 ans pour les filles
Docteur Didier POLIN – Institut Régional de Médecine du Sport
Remarque « pratique » N°4
Entre 10 et 13 ans
Les programmes éducatifs au collège sont-ils bien adaptés
pour les filles par rapport aux garçons?
Les programmation d’entraînement en club permettent-ils
aux jeunes filles d’optimiser leur potentiel aérobie?
VO2 = Fc x{VESx (CaO2-
CvO2)}
° _
Q=VESxFc
°
Consommation d’O2 et effort
Variation de FC au cours de
l’effort
L’évolution de FC dépend de :
De la puissance imposée
Du niveau d’entraînement
Elle évolue linéairement avec la puissance
La pente dépend du degré d’aptitude
Sauf si évaluée en puissance relative
Docteur Didier POLIN – Institut Régional de Médecine du Sport
FC max
%VO2 max
60
100
180
50%
FC en fonction du % de la puissance maximale aérobie
100%
Remarque « pratique » N°5
Sur le terrain:
La Fréquence cardiaque est un bon reflet de la VO2
Le contrôle régulier du pouls est indispensable!!
°
FC max
VO2
60
100
180
1,2 l/mn
2,15 l/mn
FC en fonction de la puissance chez 2 sujets d’aptitude différente
4,3 l/mn
2,4 l/mn
130
100% 100%
Variations de la FC
Facteurs extérieurs
Tabac/Alcool/Drogues
Alimentation/hygiène de vie
Entraînement +++
Facteurs pathologiques
Fièvre/Anémie
Dysfonction thyroïdienne/Diabète
Dénutrition/carences
Didier POLIN – Institut Régional de Médecine du Sport
FC max
T°
60
100
180
FC de repos en fonction de la T°
37° 38° 39° 40°
Remarque « pratique » N°6
Pas d’APS si T°
Le cœur augmente sa FC de repos, donc le débit!
L’O2 est destiné aux organes infectés, pour produire de
l’ATP et des anticorps, pour éliminer les déchets
Avec l’effort le virus peut être disséminé ailleurs dans
l’organisme et les muscles (avec risque de myosite,
myocardite et mort subite!!)
Remarque « pratique » N°7
Récupération et sauna
Le cœur augmente sa FC de repos avec la T°
Le débit cardiaque augmente, sans travail musculaire (sans
production de déchet supplémentaire)
L’élimination du CO2 et de l’H2O « usée » est favorisée
Remarques « pratique » N°8
Récupération et footing
Le cœur augmente sa FC avec le footing
Le débit cardiaque augmente, avec travail musculaire
modéré (sans production de déchet excessive)
L’élimination du CO2 et de l’H2O « usée » est favorisée
Variation de FC max
Diminution de FC max avec l’âge
FC max = 220-âge (sédentaire)
FC max = 210-(60% de l’âge)+/- 10 (sportif)
FC de réserve = FC max – FC de repos
Variable selon l’ergomètre utilisé
Docteur Didier POLIN – Institut Régional de Médecine du Sport
200
FC max
VO2
60
100
180
1,2 l/mn 2,4 l/mn
50% de FCR = 50%(FC max - FC repos)
= 50% (200 – 60) = 50% de 140
= 70 au dessus de FC repos
70 + FC repos = 130
50% de Fcmax= 50% de 200
130
100%
Intensité de travail en fonction de la Fréquence cardiaque
Remarques « pratique » N°9
Programme d’entraînement
L’intensité proposée pour une séance est en % de Fc de
réserve
Les programmes en fonction du % de la Fc max sont faux!
Variation du potentiel aérobie
Hérédité : 25 à 50% selon les études
Age: Baisse de 0,7%/an après 30 ans
Le sexe: 25% inférieure chez les femmes
L’entraînabilité : variation de 0 à 40%
L’entraînement: spécificité
Docteur Didier POLIN – Institut Régional de Médecine du Sport
Evolution de la VO2 avec l’exercice
Rectangulaire: Intensité constante
VO2 augmente progressivement
Constitution du déficit en O2
Utilisation des réserves d’O2 sur la myoglobine
Utilisation d’ATP et de CP
Stabilité: Plateau d’équilibre
Couverture des besoins énergétiques
Niveau du plateau proportionnel à l’intensité
Récupération
Progressive en trois phases
Docteur Didier POLIN – Institut Régional de Médecine du Sport
Repos - E x e r c i c e - Récupération
I
N
T
E
N
S
I
T
E
VO2°
Temps
50%
Repos - E x e r c i c e - Récupération
I
N
T
E
N
S
I
T
E
VO2°
Déficit d’O2 État d’équilibre
Dette d’O2
Temps3mn
50%
Repos - E x e r c i c e - Récupération
I
N
T
E
N
S
I
T
E
VO2°
Dette d’O2:
- 1: très rapide qqcs secondes
- 2: lente (mn à heure)
- 3: ultra-lente (surcompensation)
Temps
1
2
3
3mn
50%
Repos - Exercice - R é c u p é r a t i o n
I
N
T
E
N
S
I
T
E
VO2°
Dette d’O2:
Temps
1
2
3
> 20 s
: ultra-lente (surcompensation)
: lente (mn à heure)
: très rapide qqcs secondes
O2 sur Mbg et Hbg
Absence d’équilibre:
accumulation lactique
15 s
100%
Repos- Exercice - R é c u p é r a t i o n
I
N
T
E
N
S
I
T
E
VO2°
Temps
1
2
3
15 s
: ultra-lente (surcompensation)
: lente (mn à heure)
: très rapide qqcs secondes
O2 sur Mbg et Hbg
Reconstitution CP
Utilisation CP et O2 de Mbg
15 s
100%
Repos - Exercice -Récupération- Exercice -Récupération- Exercice -
I
N
T
E
N
S
I
T
E
VO2°
Temps
15 s
15 s
100%
Evolution de la VO2 avec l’exercice
Triangulaire: Intensité croissante
VO2 augmente par pallier
Stabilité:
Plateau d’équilibre est à VO2max
PMA est à VO2max
VMA est à VO2max
FC max est à VO2max
Récupération
Progressive en trois phases
Docteur Didier POLIN – Institut Régional de Médecine du Sport
P.M.A
.
V.M.A
80
120
160
200
VE
°
Seuil
40
80
120
160
VO2
°
3.0
4.0
2.0
1.0
FC/mn
8
La
2
4
6
50%
75%
Evolution de la ventilation
(VE) °
Débit ventilatoire en fonction de la VO2 max
°
60%
70%
80%
85%
Endurance cardio-vasulaire/musculaire
Capacité
Puissance
L’endurance musculaire
Qualité permettant de maintenir la plus grande vitesse sur la
plus grande distance=Endurance « vitesse »
Endurance musculaire =capacité d’un muscle ou d’un
groupes musculaires à maintenir une haute intensité lors
d’exercices statiques ou dynamiques
Cette endurance est corrélée à la force musculaire et au
développement de ses aptitudes anaérobies
La durée de l’épreuve est limité à moins de 2 mn
L’endurance cardio-
respiratoire
Aptitude plus générale
Aptitude à poursuivre des exercices continus ou
intermitents
Exercices prolongés à allure soutenue et modérée
Permet de développer les aptitudes aérobies
Le développement aérobie est
essentiel pour toutes les activités
À caractère intermittent comme le foot ou le basket
À intensité modérée comme le golf
À durée prolongée comme la course à pied, le cyclisme, la
natation… comme la vie!!
Il est primordial pour améliorer la récupération
Capacité et puissance
aérobie
Approche physiologique
Quantité ou volume exprimé à partir d’une puissance
« Une bouteille que l’on remplit au robinet »
La bouteille est la capacité, le robinet donne par son débit la
puissance
Approche du terrain
Travail en « capacité »: gros volume, nombreux km
La puissance est une estimation de l’intensité
La capacité aérobie se travaille autour du seuil
La puissance aérobie se situe autour de la V.M.A.
Capacité et puissance
En course:
La puissance serait la vitesse
La capacité serait le temps pendant le quel la vitesse est
maintenue
Capacité et puissance sont donc indissociables
À chaque vitesse correspond une durée
À V.M.A. la capacité pour un sujet entraîné peut atteindre
6mn au pire chez l’enfant elle est de 2mn.
Terminologie commune
Energétique Filière aérobie Anaérobie
Zones Bleu Vert Orange Rouge
Année 1970 Endurance Résistance
Capacité aérobie Puissance aérobie
Capacité
lactique
Puissance
lactique
Terrain
endurance Résistance douce Résistance dure
Temps référent 2h04mn 27mn45 3mn20 ’’
Vitesse (km/h) 7 à 15 9 à 20 12 à 22 15 à 25 16 à 27
Distances Raids Marathon
15 km 10
km
3000m 2000m 1500
Temps max X heures 4h 2h 1h 30mn 7mn 5mn et -
Fc % max 50% 70% 85% 90% 100% max
% V.M.A. 50% 70% 75% 85% 90% 95%
100%
105%
110% et +
Footing lent moyen rapide Intervalle fractionné
Cooper
½ Cooper
Luc Léger/ VAMéval
Brue
Navettes
Cooper et ½ Cooper
12 mn ?
Équilibre VO2 pour une intensité donnée en 3mn
Régularité de la course (souvent trop rapide au début)
Aucun paramètre de contrôle
T limite à VO2max de 3 à 7mn selon l’entraînement
½ Cooper
6mn (trop fort pour 3mn, trop faible pour 7mn)
Même reproche que Cooper: Problème de rythme
Luc Léger /VAM éval
Luc léger:
Incrément de 1km/h /2mn
Plots 50m, piste, « cassette »
Pas d’éléments de contrôle
VAM éval:
Incrément de 0,5km/h /1mn
Logistique idem (plots tous les 20m)
Pas d’éléments de contrôle
¼ de cooper!!!
3 mn
Mieux pour des débutants
Piste de 200m, 4 balises (1/50 m)
3 ou 4 tests avec récup complète entre deux (5mn)
Moyenne de tests pour VMA
Le nombre de balises= la VMA
1km/h= 1000m/60mn= 100m/6mn= 50m/3mn
Contrôle du pouls à l’arrivée sur 6’’ (x10)
Type de séances
Du 15’’/15’’ au 7mn
Développement aérobie
Repos Exercice-Récupération-…
I
N
T
E
N
S
I
T
E
FC max
Temps
15 s
100%
15 s 1:30’’ à 2:00’’
r R
8
6
4
2
La(s)
Repos Exercice-Récupération-…
I
N
T
E
N
S
I
T
E
FC max
Temps
100%
1ère
série : 1’30’’ d’effort cumulé
1’30’’ de récup
1:30’’ à 2:00’’
R
15’’/15’’ à la carte
2 séries de 6 répétitions
3’00’’ d’effort cumulé
= développement capacité et puissance aérobie débutant
= séance de récupération et d’oxygénation pour un sprinter
4 séries de 8 répétitions
8’00’’ d’effort cumulé
= développement capacité et puissance aérobie confirmé
Repos Exercice-Récupération-…
I
N
T
E
N
S
I
T
E
FC max
Temps
1mn
100%
1mn 2:00’’ à 3:00’’
r R
8
6
4
2
La(s)
Repos Exercice-Récupération-…
I
N
T
E
N
S
I
T
E
FC max
Temps
30 s
100%
1 mn
r
8
6
4
2
La(s)
0:30 1:00 1:30 2:00 2:30 3:00 3:30 4:00 4:30 5:00 5:30 6:00 6:30 7:00
30
28
26
24
22
20
18
16
14
12
10
8
6
4
2 110% 105% 100% 95% 90% 85%
Nombre de séries: 4
Récupération en mn:
- entre les répétitions: 1
- entre les séries: 3
Nombre de séries: 3
Récupération en mn:
- entre les répétitions: 2
- entre les séries: 5
Nombre de séries: 2
Récupération en mn:
- entre les répétitions: 3
- entre les séries: 10
Nombre de séries: 1
Récupération en mn: 5
0:30 1:00 1:30 2:00 2:30 3:00 3:30 4:00 4:30 5:00 5:30 6:00 6:30 7:00
30
28
26
24
22
20
18
16
14
12
10
8
6
4
2 110% 105% 100% 95% 90% 85%
Nombre de séries: 1
Récupération en mn: 5
4 séries de 7 à 8 répétitions
Total de 28 à 32 répétitions
Durée 1mn 30 chaque à 85% de VMA
Récupération de:
* 1mn entre répétitions
* 3mn entre les séries
0:30 1:00 1:30 2:00 2:30 3:00 3:30 4:00 4:30 5:00 5:30 6:00 6:30 7:00
30
28
26
24
22
20
18
16
14
12
10
8
6
4
2 110% 105% 100% 95% 90% 85%
1 série de 4 répétitions
Durée 6mn chaque à 85% de VMA
Récupération de:
* 5mn entre répétitions
0:30 1:00 1:30 2:00 2:30 3:00 3:30 4:00 4:30 5:00 5:30 6:00 6:30 7:00
30
28
26
24
22
20
18
16
14
12
10
8
6
4
2 110% 105% 100% 95% 90% 85%
2 séries de 5 répétitions
Durée 1mn30 chaque à 100% de VMA
Récupération de:
* 3mn entre répétitions
* 10 mn entre séries
Vo2 et vma   de la théorie à la pratique

Contenu connexe

Tendances

Les bases physiologiques d'une séance d'entrainement
Les bases physiologiques d'une séance d'entrainement Les bases physiologiques d'une séance d'entrainement
Les bases physiologiques d'une séance d'entrainement
Aymen Slimen
 
Somatotypes & doms
Somatotypes & domsSomatotypes & doms
Somatotypes & doms
Lloyd Dean
 

Tendances (20)

VO2max and performance
VO2max and performanceVO2max and performance
VO2max and performance
 
Sciences des aliments.pdf
Sciences des aliments.pdfSciences des aliments.pdf
Sciences des aliments.pdf
 
Aula 5 Adaptacoes Respiratórias
Aula 5   Adaptacoes RespiratóriasAula 5   Adaptacoes Respiratórias
Aula 5 Adaptacoes Respiratórias
 
L'exercice en ambiance chaude : Constats théoriques & Applications pratiques
L'exercice en ambiance chaude : Constats théoriques & Applications pratiquesL'exercice en ambiance chaude : Constats théoriques & Applications pratiques
L'exercice en ambiance chaude : Constats théoriques & Applications pratiques
 
Qualite ishikawa
Qualite ishikawaQualite ishikawa
Qualite ishikawa
 
Les bases physiologiques d'une séance d'entrainement
Les bases physiologiques d'une séance d'entrainement Les bases physiologiques d'une séance d'entrainement
Les bases physiologiques d'une séance d'entrainement
 
Quantification de la charge d'entraînement
Quantification de la charge d'entraînementQuantification de la charge d'entraînement
Quantification de la charge d'entraînement
 
VO2max Explained | 2018
VO2max Explained | 2018VO2max Explained | 2018
VO2max Explained | 2018
 
Parte I - Avaliacao
Parte I - Avaliacao Parte I - Avaliacao
Parte I - Avaliacao
 
HANDBALL - Analyse de l'activité
HANDBALL - Analyse de l'activitéHANDBALL - Analyse de l'activité
HANDBALL - Analyse de l'activité
 
consumo-de-oxigenio-no-exercicio
 consumo-de-oxigenio-no-exercicio consumo-de-oxigenio-no-exercicio
consumo-de-oxigenio-no-exercicio
 
Hypertrophie et perte de poids
Hypertrophie et perte de poidsHypertrophie et perte de poids
Hypertrophie et perte de poids
 
Obesidade e Fisiologia do Exercício.pptx
Obesidade e Fisiologia do Exercício.pptxObesidade e Fisiologia do Exercício.pptx
Obesidade e Fisiologia do Exercício.pptx
 
Fontes de energia e exercício aula 5
Fontes de energia e exercício  aula 5Fontes de energia e exercício  aula 5
Fontes de energia e exercício aula 5
 
BTS diététique Adaptation a l effort
BTS diététique Adaptation a l effortBTS diététique Adaptation a l effort
BTS diététique Adaptation a l effort
 
Aerobic
AerobicAerobic
Aerobic
 
Sociologie de l'obésité
Sociologie de l'obésité Sociologie de l'obésité
Sociologie de l'obésité
 
Suivi de la Charge d'Entrainement pour élaborer des stratégies d'entrainement...
Suivi de la Charge d'Entrainement pour élaborer des stratégies d'entrainement...Suivi de la Charge d'Entrainement pour élaborer des stratégies d'entrainement...
Suivi de la Charge d'Entrainement pour élaborer des stratégies d'entrainement...
 
Somatotypes & doms
Somatotypes & domsSomatotypes & doms
Somatotypes & doms
 
7 vo2 máx
7   vo2 máx7   vo2 máx
7 vo2 máx
 

Similaire à Vo2 et vma de la théorie à la pratique

Meurin durée et intensité de l’entrainement2009
Meurin durée et intensité de l’entrainement2009Meurin durée et intensité de l’entrainement2009
Meurin durée et intensité de l’entrainement2009
Philippe Meurin
 
Colloque CIRCUIT ME Mathieu Phd v1.1
Colloque CIRCUIT ME Mathieu Phd v1.1Colloque CIRCUIT ME Mathieu Phd v1.1
Colloque CIRCUIT ME Mathieu Phd v1.1
Centre Circuit
 

Similaire à Vo2 et vma de la théorie à la pratique (20)

Meurin exercice physique chez l'insuffisant cardiaque
Meurin exercice physique chez l'insuffisant cardiaqueMeurin exercice physique chez l'insuffisant cardiaque
Meurin exercice physique chez l'insuffisant cardiaque
 
Adaptation respiratoire à l’effort
Adaptation respiratoire à l’effortAdaptation respiratoire à l’effort
Adaptation respiratoire à l’effort
 
Dopage sous controle
Dopage sous controleDopage sous controle
Dopage sous controle
 
entraînement physique du cardiaque-meurin
entraînement physique du cardiaque-meurinentraînement physique du cardiaque-meurin
entraînement physique du cardiaque-meurin
 
Adaptation circulatoire à l’effort
Adaptation circulatoire à l’effortAdaptation circulatoire à l’effort
Adaptation circulatoire à l’effort
 
Chap 7 cardio
Chap 7 cardioChap 7 cardio
Chap 7 cardio
 
Meurin durée et intensité de l’entrainement2009
Meurin durée et intensité de l’entrainement2009Meurin durée et intensité de l’entrainement2009
Meurin durée et intensité de l’entrainement2009
 
La bpco fg 14 05 13
La bpco fg 14 05 13La bpco fg 14 05 13
La bpco fg 14 05 13
 
Aides à la recup
Aides à la recupAides à la recup
Aides à la recup
 
Obesite et poumon
Obesite et poumonObesite et poumon
Obesite et poumon
 
Colloque CIRCUIT ME Mathieu Phd v1.1
Colloque CIRCUIT ME Mathieu Phd v1.1Colloque CIRCUIT ME Mathieu Phd v1.1
Colloque CIRCUIT ME Mathieu Phd v1.1
 
Villiot Danger JFK2011
Villiot Danger JFK2011Villiot Danger JFK2011
Villiot Danger JFK2011
 
Brunopierretestendurance
BrunopierretestenduranceBrunopierretestendurance
Brunopierretestendurance
 
à quelle intensité doit on entrainer les patients coronariens ?
à quelle intensité doit on entrainer les patients coronariens ?à quelle intensité doit on entrainer les patients coronariens ?
à quelle intensité doit on entrainer les patients coronariens ?
 
Formation continue des maîtres d’armes rhône alpins
Formation continue des maîtres d’armes rhône alpinsFormation continue des maîtres d’armes rhône alpins
Formation continue des maîtres d’armes rhône alpins
 
Présentation mémoire m2 scaf
Présentation mémoire m2 scafPrésentation mémoire m2 scaf
Présentation mémoire m2 scaf
 
L'entraînement cardiovasculaire
L'entraînement cardiovasculaireL'entraînement cardiovasculaire
L'entraînement cardiovasculaire
 
Thèse Cyril Schmit / Présentation
Thèse Cyril Schmit / PrésentationThèse Cyril Schmit / Présentation
Thèse Cyril Schmit / Présentation
 
Course a pied et physiologie
Course a pied et physiologieCourse a pied et physiologie
Course a pied et physiologie
 
Atelier JFK 2009 Fitting
Atelier JFK 2009 FittingAtelier JFK 2009 Fitting
Atelier JFK 2009 Fitting
 

Plus de IRMSHN276

Plus de IRMSHN276 (20)

Place des ondes de chocs et du laser classe 4 dans la prise en charge des ten...
Place des ondes de chocs et du laser classe 4 dans la prise en charge des ten...Place des ondes de chocs et du laser classe 4 dans la prise en charge des ten...
Place des ondes de chocs et du laser classe 4 dans la prise en charge des ten...
 
Ondes de choc radiales et focales mécanismes, indications, facteurs pronosti...
Ondes de choc radiales et focales  mécanismes, indications, facteurs pronosti...Ondes de choc radiales et focales  mécanismes, indications, facteurs pronosti...
Ondes de choc radiales et focales mécanismes, indications, facteurs pronosti...
 
Apport pronostique de l’échographie dans les tendinopathies du sportif
Apport pronostique de l’échographie dans les tendinopathies du sportifApport pronostique de l’échographie dans les tendinopathies du sportif
Apport pronostique de l’échographie dans les tendinopathies du sportif
 
Thérapie par laser haute intensite (classe 4) : principes, indications, retou...
Thérapie par laser haute intensite (classe 4) : principes, indications, retou...Thérapie par laser haute intensite (classe 4) : principes, indications, retou...
Thérapie par laser haute intensite (classe 4) : principes, indications, retou...
 
Explorations fonctionnelles métaboliques et myalgies d'effort - Dr D. DEBEAU...
Explorations fonctionnelles métaboliques et myalgies d'effort  - Dr D. DEBEAU...Explorations fonctionnelles métaboliques et myalgies d'effort  - Dr D. DEBEAU...
Explorations fonctionnelles métaboliques et myalgies d'effort - Dr D. DEBEAU...
 
5_PATELLA_Place du chirurgien dans le traitement de l'instabilité fémoro-pate...
5_PATELLA_Place du chirurgien dans le traitement de l'instabilité fémoro-pate...5_PATELLA_Place du chirurgien dans le traitement de l'instabilité fémoro-pate...
5_PATELLA_Place du chirurgien dans le traitement de l'instabilité fémoro-pate...
 
4_PATELLA_Intérêt de la podologie sur les pathologies patellaires - Dr B.BECHET
4_PATELLA_Intérêt de la podologie sur les pathologies patellaires - Dr B.BECHET4_PATELLA_Intérêt de la podologie sur les pathologies patellaires - Dr B.BECHET
4_PATELLA_Intérêt de la podologie sur les pathologies patellaires - Dr B.BECHET
 
3_PATELLA : Quelle est la place des orthèses dans le traitement. Dr Y.DELARUE
3_PATELLA : Quelle est la place des orthèses dans le traitement. Dr Y.DELARUE3_PATELLA : Quelle est la place des orthèses dans le traitement. Dr Y.DELARUE
3_PATELLA : Quelle est la place des orthèses dans le traitement. Dr Y.DELARUE
 
1_PATELLA_Biomécanique patellaire F.DUPARC, MD,PhD
1_PATELLA_Biomécanique patellaire F.DUPARC, MD,PhD1_PATELLA_Biomécanique patellaire F.DUPARC, MD,PhD
1_PATELLA_Biomécanique patellaire F.DUPARC, MD,PhD
 
6_MUSCLE_PRP et Lésion musculaire, attitude pratique - Dr. BERTIN
6_MUSCLE_PRP et Lésion musculaire, attitude pratique - Dr. BERTIN6_MUSCLE_PRP et Lésion musculaire, attitude pratique - Dr. BERTIN
6_MUSCLE_PRP et Lésion musculaire, attitude pratique - Dr. BERTIN
 
5_MUSCLE_Lésions musculaires du sportif, approches thérapeutiques - Dr. ROUDESLI
5_MUSCLE_Lésions musculaires du sportif, approches thérapeutiques - Dr. ROUDESLI5_MUSCLE_Lésions musculaires du sportif, approches thérapeutiques - Dr. ROUDESLI
5_MUSCLE_Lésions musculaires du sportif, approches thérapeutiques - Dr. ROUDESLI
 
4_MUSCLE_Lésions musculaires du sportif, quelle rééducation - T. ALLAIRE
4_MUSCLE_Lésions musculaires du sportif, quelle rééducation - T. ALLAIRE4_MUSCLE_Lésions musculaires du sportif, quelle rééducation - T. ALLAIRE
4_MUSCLE_Lésions musculaires du sportif, quelle rééducation - T. ALLAIRE
 
3_MUSCLE_Sport et blessure - J.LELIEVRE
3_MUSCLE_Sport et blessure - J.LELIEVRE3_MUSCLE_Sport et blessure - J.LELIEVRE
3_MUSCLE_Sport et blessure - J.LELIEVRE
 
1_Plasticité musculaire
1_Plasticité musculaire1_Plasticité musculaire
1_Plasticité musculaire
 
Le golf un sport où le muscle ne fait pas tout - Dr. AUFFRET
Le golf un sport où le muscle ne fait pas tout - Dr. AUFFRETLe golf un sport où le muscle ne fait pas tout - Dr. AUFFRET
Le golf un sport où le muscle ne fait pas tout - Dr. AUFFRET
 
Les lombalgies du golfeur - G.PRUM
Les lombalgies du golfeur - G.PRUMLes lombalgies du golfeur - G.PRUM
Les lombalgies du golfeur - G.PRUM
 
Le Golf : une pratique sportive mal connue - Dr GAZON
Le Golf : une pratique sportive mal connue - Dr GAZONLe Golf : une pratique sportive mal connue - Dr GAZON
Le Golf : une pratique sportive mal connue - Dr GAZON
 
Golf et Pathologies de la main et du poignet - Dr. Mouilhade
Golf et Pathologies de la main et du poignet  - Dr. MouilhadeGolf et Pathologies de la main et du poignet  - Dr. Mouilhade
Golf et Pathologies de la main et du poignet - Dr. Mouilhade
 
Pec tendinopathies collège rhumato pdf
Pec tendinopathies collège rhumato pdfPec tendinopathies collège rhumato pdf
Pec tendinopathies collège rhumato pdf
 
Traumatismes musculaires
Traumatismes musculairesTraumatismes musculaires
Traumatismes musculaires
 

Vo2 et vma de la théorie à la pratique

  • 1. Réunion de Médecine du Sport Mercredi 09 décembre 2009 Amphi DELAPILLE UFR Staps Docteur Didier POLIN VO2Max – VMA de la théorie à la pratique Temps de travail/Temps de récupération °
  • 2. Bibliographie De nombreuses diapositives sont tirés d’exposés présentés depuis 2000. De nombreux documents sont issus du: Laboratoire de physiologie respiratoire et sportive du CHU Rouen
  • 3. De la théorie pour la pratique… Facteur(s) limitant des performances Evolution des VO2 max A quoi ça sert l’O2? °
  • 4. Quels sont les facteurs limitant de la performance? Facteurs physiologiques limitant potentiellement la consommation maximale d’oxygène lors de l’exercice physique D.R.Basset, E.T.Howley, Med. Sci. Sports Excerc. 70-84, 1999 VO2 max
  • 5. du nb.total GRs de la quantité d’hémoglobine capacité de transport de l’O2 de la VO2max de l’O2 livré aux muscles Extraction par la myoglobine Rein et EPO Moëlle osseuse et production Rôle de la pompe cardiaque et du système respiratoire ° Consommation par le muscle
  • 6. Acide Pyruvique Acétyl-CoA Cycle de Krebs H2 ATP C + O2 CO2 e- e- e- H+ H+ H+ ATP H2O O2 Chaîne de Transport des e- Cytoplasme Mitochondrie Glycolyse βOxydation Protéolyse Lipolyse Acide Lactique
  • 7. A quoi sert l’O2 dans le muscle? O2 à chaque foulée, notre corps est capable de régénérer 10 milliards de milliard (10 puissance 19) de molécules d'ATP ATP C H+ Permet d’éliminer les déchets C et H+ sous forme de H2O et CO2 Poumons Reins
  • 8. Remarque « pratique » N°1 L’oxygène Est un grand récupérateur de déchets Il a un rôle à l’effort… …mais aussi et surtout en récupération
  • 9. RAPPELS La consommation d’O2 comme le rejet de CO2 sont des débits (L/mn ou ml/mn/kg) Ils sont symbolisés: VO2 ou VCO2, où le ° a toute son importance physiologique De la même façon le débit cardiaque est symbolisé par: Q ° ° °
  • 10.
  • 12. VO2 = Q x (CaO2- CvO2) ° ° _
  • 13. V.E.S Q= V.E.S. x Fc° Fc: batt/mn ml/mn
  • 14. CaO 2 CVO2 O2O2 = 17ml/100ml à l’effortO2O2 CaO2-CVO2 = 6ml/100ml au repos
  • 15. Remarque « pratique » N°2 Le poumon Permet d’apporter une quantité suffisante d’oxygène Il a un rôle prépondérant dans l’élimination des déchets Il n’est pas limitant de l’effort aérobie
  • 16. Débit cardiaque au repos VES FC Q° Sédentaire 70,2 ml 70/mn 4940 ml/mn Sportif 98,4ml 50/mn 4920 ml/mn Haut niveau 140,4 ml 35/mn 4914ml/mn
  • 17. Evolution du Débit Cardiaque Au repos Indépendant de l’entraînement Sédentaire= Sportif= Haut niveau A l’effort VES augmente en premier Puis la FC augmente Puis la différence artério-veineuse en O2 augmente Docteur Didier POLIN – Institut Régional de Médecine du Sport
  • 18. VO2 du sportif de 60kg Docteur Didier POLIN – Institut Régional de Médecine du Sport VES ml FC mn Q° ml/mn Ca-Cv ml/100ml V°O2 L/mn V°O2 ml/kg/mn Au repos 98,4 50 4920 6 0.295 4.91 A l’effort 131,2 200 26240 15 3.93 65.5 0
  • 19. VO2 de Miguel Indurain 6, 762 L/mn pour 78kg Soit: 6762/78=86.692 ml/mn/kg Presque 87 de VO2max !! °
  • 20. Remarque « pratique » N°3 Plus le niveau augmente: Plus la consommation max d’O2 augmente Plus la fréquence cardiaque de repos baisse Plus le sportif à un gros coeur
  • 21. Résultats Hommes Sédentaires : 35 à 50 ml/kg/mn Entraînés: 45 à 85 ml/kg/mn Femmes Sédentaires: 25 à 40 ml/kg/mn Entraînées: 40 à 75 ml/kg/mn Enfants Jusqu’à 10 ans égal chez les garçons et les filles Max: 17 ans pour les garçons 13 ans pour les filles Docteur Didier POLIN – Institut Régional de Médecine du Sport
  • 22. Remarque « pratique » N°4 Entre 10 et 13 ans Les programmes éducatifs au collège sont-ils bien adaptés pour les filles par rapport aux garçons? Les programmation d’entraînement en club permettent-ils aux jeunes filles d’optimiser leur potentiel aérobie?
  • 23. VO2 = Fc x{VESx (CaO2- CvO2)} ° _ Q=VESxFc °
  • 25. Variation de FC au cours de l’effort L’évolution de FC dépend de : De la puissance imposée Du niveau d’entraînement Elle évolue linéairement avec la puissance La pente dépend du degré d’aptitude Sauf si évaluée en puissance relative Docteur Didier POLIN – Institut Régional de Médecine du Sport
  • 26. FC max %VO2 max 60 100 180 50% FC en fonction du % de la puissance maximale aérobie 100%
  • 27. Remarque « pratique » N°5 Sur le terrain: La Fréquence cardiaque est un bon reflet de la VO2 Le contrôle régulier du pouls est indispensable!! °
  • 28. FC max VO2 60 100 180 1,2 l/mn 2,15 l/mn FC en fonction de la puissance chez 2 sujets d’aptitude différente 4,3 l/mn 2,4 l/mn 130 100% 100%
  • 29. Variations de la FC Facteurs extérieurs Tabac/Alcool/Drogues Alimentation/hygiène de vie Entraînement +++ Facteurs pathologiques Fièvre/Anémie Dysfonction thyroïdienne/Diabète Dénutrition/carences Didier POLIN – Institut Régional de Médecine du Sport
  • 30. FC max T° 60 100 180 FC de repos en fonction de la T° 37° 38° 39° 40°
  • 31. Remarque « pratique » N°6 Pas d’APS si T° Le cœur augmente sa FC de repos, donc le débit! L’O2 est destiné aux organes infectés, pour produire de l’ATP et des anticorps, pour éliminer les déchets Avec l’effort le virus peut être disséminé ailleurs dans l’organisme et les muscles (avec risque de myosite, myocardite et mort subite!!)
  • 32. Remarque « pratique » N°7 Récupération et sauna Le cœur augmente sa FC de repos avec la T° Le débit cardiaque augmente, sans travail musculaire (sans production de déchet supplémentaire) L’élimination du CO2 et de l’H2O « usée » est favorisée
  • 33. Remarques « pratique » N°8 Récupération et footing Le cœur augmente sa FC avec le footing Le débit cardiaque augmente, avec travail musculaire modéré (sans production de déchet excessive) L’élimination du CO2 et de l’H2O « usée » est favorisée
  • 34. Variation de FC max Diminution de FC max avec l’âge FC max = 220-âge (sédentaire) FC max = 210-(60% de l’âge)+/- 10 (sportif) FC de réserve = FC max – FC de repos Variable selon l’ergomètre utilisé Docteur Didier POLIN – Institut Régional de Médecine du Sport
  • 35. 200 FC max VO2 60 100 180 1,2 l/mn 2,4 l/mn 50% de FCR = 50%(FC max - FC repos) = 50% (200 – 60) = 50% de 140 = 70 au dessus de FC repos 70 + FC repos = 130 50% de Fcmax= 50% de 200 130 100% Intensité de travail en fonction de la Fréquence cardiaque
  • 36. Remarques « pratique » N°9 Programme d’entraînement L’intensité proposée pour une séance est en % de Fc de réserve Les programmes en fonction du % de la Fc max sont faux!
  • 37. Variation du potentiel aérobie Hérédité : 25 à 50% selon les études Age: Baisse de 0,7%/an après 30 ans Le sexe: 25% inférieure chez les femmes L’entraînabilité : variation de 0 à 40% L’entraînement: spécificité Docteur Didier POLIN – Institut Régional de Médecine du Sport
  • 38. Evolution de la VO2 avec l’exercice Rectangulaire: Intensité constante VO2 augmente progressivement Constitution du déficit en O2 Utilisation des réserves d’O2 sur la myoglobine Utilisation d’ATP et de CP Stabilité: Plateau d’équilibre Couverture des besoins énergétiques Niveau du plateau proportionnel à l’intensité Récupération Progressive en trois phases Docteur Didier POLIN – Institut Régional de Médecine du Sport
  • 39. Repos - E x e r c i c e - Récupération I N T E N S I T E VO2° Temps 50%
  • 40. Repos - E x e r c i c e - Récupération I N T E N S I T E VO2° Déficit d’O2 État d’équilibre Dette d’O2 Temps3mn 50%
  • 41. Repos - E x e r c i c e - Récupération I N T E N S I T E VO2° Dette d’O2: - 1: très rapide qqcs secondes - 2: lente (mn à heure) - 3: ultra-lente (surcompensation) Temps 1 2 3 3mn 50%
  • 42. Repos - Exercice - R é c u p é r a t i o n I N T E N S I T E VO2° Dette d’O2: Temps 1 2 3 > 20 s : ultra-lente (surcompensation) : lente (mn à heure) : très rapide qqcs secondes O2 sur Mbg et Hbg Absence d’équilibre: accumulation lactique 15 s 100%
  • 43. Repos- Exercice - R é c u p é r a t i o n I N T E N S I T E VO2° Temps 1 2 3 15 s : ultra-lente (surcompensation) : lente (mn à heure) : très rapide qqcs secondes O2 sur Mbg et Hbg Reconstitution CP Utilisation CP et O2 de Mbg 15 s 100%
  • 44. Repos - Exercice -Récupération- Exercice -Récupération- Exercice - I N T E N S I T E VO2° Temps 15 s 15 s 100%
  • 45. Evolution de la VO2 avec l’exercice Triangulaire: Intensité croissante VO2 augmente par pallier Stabilité: Plateau d’équilibre est à VO2max PMA est à VO2max VMA est à VO2max FC max est à VO2max Récupération Progressive en trois phases Docteur Didier POLIN – Institut Régional de Médecine du Sport
  • 47. Evolution de la ventilation (VE) °
  • 48. Débit ventilatoire en fonction de la VO2 max ° 60% 70% 80% 85%
  • 50. L’endurance musculaire Qualité permettant de maintenir la plus grande vitesse sur la plus grande distance=Endurance « vitesse » Endurance musculaire =capacité d’un muscle ou d’un groupes musculaires à maintenir une haute intensité lors d’exercices statiques ou dynamiques Cette endurance est corrélée à la force musculaire et au développement de ses aptitudes anaérobies La durée de l’épreuve est limité à moins de 2 mn
  • 51. L’endurance cardio- respiratoire Aptitude plus générale Aptitude à poursuivre des exercices continus ou intermitents Exercices prolongés à allure soutenue et modérée Permet de développer les aptitudes aérobies
  • 52. Le développement aérobie est essentiel pour toutes les activités À caractère intermittent comme le foot ou le basket À intensité modérée comme le golf À durée prolongée comme la course à pied, le cyclisme, la natation… comme la vie!! Il est primordial pour améliorer la récupération
  • 53. Capacité et puissance aérobie Approche physiologique Quantité ou volume exprimé à partir d’une puissance « Une bouteille que l’on remplit au robinet » La bouteille est la capacité, le robinet donne par son débit la puissance Approche du terrain Travail en « capacité »: gros volume, nombreux km La puissance est une estimation de l’intensité La capacité aérobie se travaille autour du seuil La puissance aérobie se situe autour de la V.M.A.
  • 54. Capacité et puissance En course: La puissance serait la vitesse La capacité serait le temps pendant le quel la vitesse est maintenue Capacité et puissance sont donc indissociables À chaque vitesse correspond une durée À V.M.A. la capacité pour un sujet entraîné peut atteindre 6mn au pire chez l’enfant elle est de 2mn.
  • 55. Terminologie commune Energétique Filière aérobie Anaérobie Zones Bleu Vert Orange Rouge Année 1970 Endurance Résistance Capacité aérobie Puissance aérobie Capacité lactique Puissance lactique Terrain endurance Résistance douce Résistance dure Temps référent 2h04mn 27mn45 3mn20 ’’ Vitesse (km/h) 7 à 15 9 à 20 12 à 22 15 à 25 16 à 27 Distances Raids Marathon 15 km 10 km 3000m 2000m 1500 Temps max X heures 4h 2h 1h 30mn 7mn 5mn et - Fc % max 50% 70% 85% 90% 100% max % V.M.A. 50% 70% 75% 85% 90% 95% 100% 105% 110% et + Footing lent moyen rapide Intervalle fractionné
  • 56. Cooper ½ Cooper Luc Léger/ VAMéval Brue Navettes
  • 57. Cooper et ½ Cooper 12 mn ? Équilibre VO2 pour une intensité donnée en 3mn Régularité de la course (souvent trop rapide au début) Aucun paramètre de contrôle T limite à VO2max de 3 à 7mn selon l’entraînement ½ Cooper 6mn (trop fort pour 3mn, trop faible pour 7mn) Même reproche que Cooper: Problème de rythme
  • 58. Luc Léger /VAM éval Luc léger: Incrément de 1km/h /2mn Plots 50m, piste, « cassette » Pas d’éléments de contrôle VAM éval: Incrément de 0,5km/h /1mn Logistique idem (plots tous les 20m) Pas d’éléments de contrôle
  • 59. ¼ de cooper!!! 3 mn Mieux pour des débutants Piste de 200m, 4 balises (1/50 m) 3 ou 4 tests avec récup complète entre deux (5mn) Moyenne de tests pour VMA Le nombre de balises= la VMA 1km/h= 1000m/60mn= 100m/6mn= 50m/3mn Contrôle du pouls à l’arrivée sur 6’’ (x10)
  • 60. Type de séances Du 15’’/15’’ au 7mn Développement aérobie
  • 61. Repos Exercice-Récupération-… I N T E N S I T E FC max Temps 15 s 100% 15 s 1:30’’ à 2:00’’ r R 8 6 4 2 La(s)
  • 62. Repos Exercice-Récupération-… I N T E N S I T E FC max Temps 100% 1ère série : 1’30’’ d’effort cumulé 1’30’’ de récup 1:30’’ à 2:00’’ R
  • 63. 15’’/15’’ à la carte 2 séries de 6 répétitions 3’00’’ d’effort cumulé = développement capacité et puissance aérobie débutant = séance de récupération et d’oxygénation pour un sprinter 4 séries de 8 répétitions 8’00’’ d’effort cumulé = développement capacité et puissance aérobie confirmé
  • 66. 0:30 1:00 1:30 2:00 2:30 3:00 3:30 4:00 4:30 5:00 5:30 6:00 6:30 7:00 30 28 26 24 22 20 18 16 14 12 10 8 6 4 2 110% 105% 100% 95% 90% 85% Nombre de séries: 4 Récupération en mn: - entre les répétitions: 1 - entre les séries: 3 Nombre de séries: 3 Récupération en mn: - entre les répétitions: 2 - entre les séries: 5 Nombre de séries: 2 Récupération en mn: - entre les répétitions: 3 - entre les séries: 10 Nombre de séries: 1 Récupération en mn: 5
  • 67. 0:30 1:00 1:30 2:00 2:30 3:00 3:30 4:00 4:30 5:00 5:30 6:00 6:30 7:00 30 28 26 24 22 20 18 16 14 12 10 8 6 4 2 110% 105% 100% 95% 90% 85% Nombre de séries: 1 Récupération en mn: 5 4 séries de 7 à 8 répétitions Total de 28 à 32 répétitions Durée 1mn 30 chaque à 85% de VMA Récupération de: * 1mn entre répétitions * 3mn entre les séries
  • 68. 0:30 1:00 1:30 2:00 2:30 3:00 3:30 4:00 4:30 5:00 5:30 6:00 6:30 7:00 30 28 26 24 22 20 18 16 14 12 10 8 6 4 2 110% 105% 100% 95% 90% 85% 1 série de 4 répétitions Durée 6mn chaque à 85% de VMA Récupération de: * 5mn entre répétitions
  • 69. 0:30 1:00 1:30 2:00 2:30 3:00 3:30 4:00 4:30 5:00 5:30 6:00 6:30 7:00 30 28 26 24 22 20 18 16 14 12 10 8 6 4 2 110% 105% 100% 95% 90% 85% 2 séries de 5 répétitions Durée 1mn30 chaque à 100% de VMA Récupération de: * 3mn entre répétitions * 10 mn entre séries