grand format 1!
Démêler les relations!
avec les médias!
AVEC!
Alain Doudiès, Jean-Marie Charon, Alain Dusart,
Emmanuel Des...
#capcom14 #GF1!
1 - Médias locaux : !
quel nouveau paysage ?!
!
•  Jean-Marie Charon!
! !Sociologue (EHESS)!
•  Emmanuel D...
#capcom14 #GF1!
2 – Collectivités locales : !
quelles pratiques ?!
!
•  Jean Breillat!
! !Chef de cabinet de la Ville de T...
#capcom14 #GF1!
3 – Quelles nouvelles coopérations ?!
!
•  Jean Breillat!
•  Jean-Marie Charon!
•  Jean de Legge!
•  Emman...
1	
  
	
  
Fragilisation	
  des	
  médias	
  locaux.	
  
	
  
Moment	
   particulier	
   de	
   notre	
   rencontre,	
   f...
2	
  
	
  
des	
  gratuits	
  ciblant	
  les	
  jeunes	
  urbains	
  dans	
  ces	
  grandes	
  villes	
  
(sélection	
   d...
3	
  
	
  
Dépendance	
  des	
  radios	
  associatives	
  au	
  FSER	
  :	
  
Une	
   partie	
   des	
   radios	
   locale...
4	
  
	
  
	
  
Créations	
  et	
  échecs	
  de	
  pure	
  players	
  locaux	
  :	
  
L’univers	
   des	
   pure	
   playe...
CAP	
  COM	
  
Metz	
  –Nancy	
  	
  	
  DECEMBRE	
  2014
- Médias locaux “Collectivités Locales » : un nécessaire partena...
Il ne faut, en effet pas être prisonnier de cette équation. Etre vigilant vis-à-vis de cette confusion
d’action et de dest...
#capcom14 #GF1
1- UN APERCU DES TELEVISIONS LOCALES
Un secteur au poids grandissant
Une dynamique de structuration
2- LES ...
#capcom14 #GF1
UN APERCU DES TELEVISIONS LOCALES
Un secteur au poids grandissant
• Bref historique des télévisions locales...
#capcom14 #GF1
Une dynamique de structuration
• Le Syndicat Télévisions Locales de France : créer un réseau
-22 chaînes lo...
#capcom14 #GF1
GF1
Démêler les relations avec les médias
LES RELATIONS CHAINES ET COLLECTIVITES
LOCALES
La collectivité ac...
#capcom14 #GF1
GF1
Démêler les relations avec les médias
Les liens de partenariat durables à travers les COM
• Le partenar...
#capcom14 #GF1
LES CHAINES LOCALES, OUTILS DE LIEN SOCIAL
ET SUPPORT DE L’ACTION PUBLIQUE
Impliquer le citoyen au cœur de ...
#capcom14 #GF1
Donner accès au plus grand nombre à des événements et projets
soutenus par les collectivités locales
• Rend...
#capcom14 #GF1!
GF1!
Démêler les relations avec les médias!
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

#CapCom14 : GF1 – Démêler les relations avec les médias

643 vues

Publié le

Le monde des médias, locaux comme nationaux, est soumis à de grandes mutations qui bouleversent la manière de produire et diffuser l’information. La fracture des modèles économiques, l’impact du numérique, l’émergence d’acteurs nouveaux (gratuits, bloggeurs, chaînes d’info…), les changements d’habitudes de consommation d’information n’ont pas suffisamment été intégrés dans les relations qu’entretiennent presse et collectivités territoriales. D’autant que celles-ci occupent une place de plus en plus importante dans le paysage médiatique local. Les anciens réflexes prévalent et le sempiternel débat journaliste vs communicant n’est jamais très loin. Il convient d’en sortir pour mettre à plat l’ensemble des relations entre la presse et les collectivités : les relations presse bien entendu mais aussi l’achat d’espace, ses différentes formes et ses incidences ; les partenariats éditoriaux ou événementiels ; la coédition de supports. Comment, dans ce contexte, déployer de nouvelles collaborations dans le respect des prérogatives de ceux qui informent et de ceux qui communiquent ? L’enjeu est partagé : éclairer les citoyens.

En écho, un atelier sera organisé sur la même thématique lors des 8e Assises du journalisme et de l’information qui se tiendront à Metz en octobre prochain. Les travaux des Assises feront l’objet d’une restitution lors des débats du Forum. Une manière originale d’organiser l’écoute et la compréhension de chacun.

Dans le prolongement des débats, une visite inédite de l’Est Républicain sera proposée à la suite du Grand Format : rencontre avec la rédaction et visite des installations à l’heure du bouclage.

Avec :
Alain DOUDIÈS, consultant en communication publique et ancien journaliste
Alain DUSART, rédacteur en chef adjoint de L'Est Républicain
Emmanuel DESHAYES, rédacteur en chef de France 3 Lorraine
Jean BREILLAT, chef de cabinet de la ville de Tours
Jean DE LEGGE, ancien directeur de la communication de Rennes et Rennes Métropole, auteur des "Propagandes nécessaires"
Jean-Marie CHARON, sociologue, spécialisé dans l'étude des médias et du journalisme
Marjorie VOLLAND, déléguée du Syndicat Télévisions Locales de France
Philippe LANCELLE, directeur de la communication de la Région Franche-Comté

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
643
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
59
Actions
Partages
0
Téléchargements
22
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

#CapCom14 : GF1 – Démêler les relations avec les médias

  1. 1. grand format 1! Démêler les relations! avec les médias! AVEC! Alain Doudiès, Jean-Marie Charon, Alain Dusart, Emmanuel Deshayes, Jean Breillat, Jean de Legge, Philippe Lancelle, Marjorie Volland!
  2. 2. #capcom14 #GF1! 1 - Médias locaux : ! quel nouveau paysage ?! ! •  Jean-Marie Charon! ! !Sociologue (EHESS)! •  Emmanuel Deshayes! ! !Rédacteur en chef de France 3 Lorraine! •  Alain Dusart! ! !Rédacteur en chef adjoint de LʼEst Républicain! ! ! ! GF1! Démêler les relations avec les médias!
  3. 3. #capcom14 #GF1! 2 – Collectivités locales : ! quelles pratiques ?! ! •  Jean Breillat! ! !Chef de cabinet de la Ville de Tours! •  Jean de Legge! ! !Ancien directeur de la communication de Rennes ! ! ! !et de Rennes Métropole! •  Philippe Lancelle! ! !Directeur de la communication de la Région France-Comté! •  Marjorie Volland! ! !Déléguée du Syndicat Télévisions Locales de France! ! ! GF1! Démêler les relations avec les médias!
  4. 4. #capcom14 #GF1! 3 – Quelles nouvelles coopérations ?! ! •  Jean Breillat! •  Jean-Marie Charon! •  Jean de Legge! •  Emmanuel Deshayes! •  Alain Dusart! •  Philippe Lancelle! •  Marjorie Volland! ! !! ! GF1! Démêler les relations avec les médias!
  5. 5. 1     Fragilisation  des  médias  locaux.     Moment   particulier   de   notre   rencontre,   fait   d’initiatives,   d’espoirs  de  renouvellement  de  l’offre,  mais  sur  un  fond  de   fragilité   des   médias   d’information   qu’il   s’agisse   des   anciens   ou  des  nouveaux.     Forces  et  faiblesses  de  la  PQR  :   Tendance  générale  au  recul  de  la  diffusion.  Il  n’y  a  plus  un   titre   dont   la   diffusion   soit   en   progression,   avec   parfois   des   reculs   très   substantiels  :   Le   Parisien   (-­‐7,86%),   La   Dépêche   (-­‐ 4,78%),  Midi  Libre  (-­‐4,46%),  La  Provence  (-­‐4,16),  Nice  Matin  (-­‐ 5,81),  Paris  Normandie  (7,73%),  Havre  Libre  (-­‐9,15%),  etc.   Je  rappellerai  les  faillites  de  Paris  Normandie,  Nice  Matin,  la   mise  en  redressement  de  La  Marseillaise,  etc.   La   PQR   reste   forte   en   territoire   à   sociologie   traditionnelle,   souvent  aussi  aiguillonnée  par  la  concurrence  (Ouest  France  /   Télégramme  (-­‐0,53%)).     En  revanche,  le  recul  est  constant  sur  la  longue  période  dans   les   régions   des   villes   métropoles   et   ville   à   activités   de   pointe  :  La  Provence  (-­‐53,2%  entre  80  et  2013),  Le  Progrès    (-­‐ 47,4%),  La  Voix  du  nord  (36,9%),  La  Dépêche  (-­‐35,9%)  etc.     Outre  la  question  urbaine  se  pose  celle  du  vieillissement  et   de  la  moindre  présence  des  femmes  (principalement  actives).   Question  liée  à  une  information  de  type  consensuel  dans  des   sociétés  urbaines,  qui  ne  le  sont  pas.  Conforté  par  le  succès  
  6. 6. 2     des  gratuits  ciblant  les  jeunes  urbains  dans  ces  grandes  villes   (sélection   de   qq   infos   urbaines,   plus   services,   loisirs,   sortie,   conso).   La  dégradation  de  la  situation  économique  des  entreprises  de   PQR  conduit  à  une  multiplication  des  plans  sociaux  (+  clauses   de   cession,   etc.)   affectant   les   rédactions  :   La   Provence   (-­‐ 40/200),   journaux   du   midi   (10   +   25   à   40   CDD   par   fusion   d’éditions),  La  Dépêche  (-­‐54/200),  Sud-­‐Ouest  (25/287),  Centre   France  (37/500)  dont  La  Montagne  (14/200)…     Combinée   à   la   multiplication   des   plateformes   (imprimé,   ordinateur,   smartphone,   voire   tablette   comme   à   Ouest   France   avec   l’Edition   du   Soir)   tension   sur   la   couverture   locale  :   localiers   remplacés   par   correspondants   locaux   (plus   dépendants  de  leurs  sources,  souvent  moins  d’initiatives).   Appel  à  un  tournant  éditorial  radical,  où  le  numérique  est  la   réponse  au  public  urbain,  particulièrement  jeune  et  féminin   avec  un  certain  degré  d’offre  «  personnalisée  ».     Quid  de  la  PHR  :   Situation  contrastée  de  la  diffusion  des  hebdos  locaux,  avec   des   titres   qui   continuent   de   progresser,   parfois   à   petite   échelle  (La  voix  du  Cantal  :  +4,69%  mais  pour  2007  ex),  avec   des  reculs  nombreux  où  l’on  retrouve  des  villes  à  sociologie   tertiaire   (La   Gazette   de   Montpellier  :   -­‐4,81%),   beaucoup   au   sud   (Le   Tarn   Libre  :   -­‐5,17%)   et   parfois   de   gros   décrochages   (L’Avenir  de  l’Artois  :  -­‐7,18%).    
  7. 7. 3     Dépendance  des  radios  associatives  au  FSER  :   Une   partie   des   radios   locales,   les   associatives,   restent   fortement   dépendantes   du   niveau   du   Fond   de   soutien   à   l’expression   radiophonique,   ainsi   qu’aux   apports   des   collectivités   territoriales.   Pour   rappel   le   FSER   représentait   28,8M€   (soit   –   200  000   €)   à   répartir   sur   678   dossiers   de   candidats.  Elles  réalisent  une  audience  de  2,3%  (sept  2014).   Au-­‐delà  le  secteur  est  plutôt  dynamique  avec  l’addition  des   Radios   Locales   Indépendantes   (16,6%)   d’audience   et   le   réseau   des   44   stations   de   France   Bleu   (7,4%),   même   si   à   l’unité  chacune  dispose  de  rédactions  aux  effectifs  modestes.     Questions  à  propos  des  TV  locales  :   L’année  2014  est  plutôt  tragique  sur  le  front  des  télévisions   locales   avec   multiplication   d’annonces   négatives   ou   inquiétantes.   Fermeture  de  télévisions  «  historiques  »  comme  Téléssonne,   liquidation  de  VooTV  à  Dijon.   Mise  en  redressement  d’Antenne  Télévision  Guyane   Licenciements  à  TV8  Mont  Blanc  (1/3  de  l’effectif).   Cession  avec  plan  social  d’Opal  TV  à  STM  (Voix  du  Nord).   Les  contre-­‐performances  des  TV  locales  posent  la  question  de   la   contribution   des   collectivités   territoriales,   chambres   consulaires,  etc.  soit  la  question  des  modalités  de  dispositifs   garantissant  une  autonomie  éditoriale.  
  8. 8. 4       Créations  et  échecs  de  pure  players  locaux  :   L’univers   des   pure   players   locaux   (Rue89Lyon,   Strasbourg,   Bordeaux,   Marsactu   et   Marseco,   76Actu,   etc.)   reste   très   dynamique.   Foisonnement   permanent   de   nouveaux   dossiers   (ex.   LeMiroirMag  à  Dijon,  36degrésmag  à  Tours,  GoNet,  Citypost,   ChezAlbert  à  Marseille,  Capacité  en  cours  de  test  à  Grenoble).   Mais   aussi   de   très   nombreuses   défaillances   (Dijonscope,   Carrédinfo,   Leperiscope,   MyGlobalBordeaux,   Grand-­‐rouen,   etc.)  ou  difficultés  à  installer  un  modèle  économique  viable   (cf.  Appel  au  crowdfunding  [jaimelinfo]  pour  Aqui.fr).   Aiguillon  de  la  PQR,  à  une  échelle  très  réduite  (rédactions  de   2   à   3   personnes   bien   souvent,   avec   pigistes   et   bénévoles).   Laboratoire   et   bouillon   de   culture   dans   le   traitement   de   la   locale  urbaine.  
  9. 9. CAP  COM   Metz  –Nancy      DECEMBRE  2014 - Médias locaux “Collectivités Locales » : un nécessaire partenariat dans le cadre d’une co- production sur le territoire. - Il s’agit bien sûr de dépasser l’idée de défiance entre les deux parties. Il ne s’agit pas d’un jeu de dupe. Chacun connaît son rôle, chacun est éduqué, chacun est à sa place et connaît les règles du jeu. Dans le contexte économique que l’on sait, il y a nécessité à assurer une certaine solidarité entre médias, représentants de la presse locale, et Collectivités Territoriales ou EPCI. Il y a en effet une responsabilité des élus locaux à soutenir une économie de la presse fragilisée dans un contexte de fragmentation des émetteurs, de raréfaction de budget d’annonceurs et de décridibilisation partagée d’une certaine forme d’informations. Je crois aussi à une sorte de système de solidarité active entre médias et Collectivités. Il s’agit de défendre aussi l’identité du territoire et le développement économique représenté par les emplois qui sont en jeu. Aujourd’hui, les relations entre Collectivités et médias se sont à la fois complexifiées et enrichies ; il n’y a plus, un, mais des modes de relations croisées, qui lient les acteurs sur un même territoire, cette complexité pouvant être à la fois un atout et une force pour peu que l’on sache l’appréhender, l’exploiter de manière intelligente. En effet, il peut s’agir dans la même semaine d’achats d’espaces, de coédition de documents ou d’ouvrages ou encore d’exposition, de relations presse au sens classique du terme bien sûr. Mais encore de co-animation de manifestations publiques à l’exemple de ce que l’on peut connaître en Indre et Loire dans le cadre d’un partenariat global avec le groupe de la Nouvelle République du Centre Ouest. Un partenariat qui s’inscrit à la fois dans le temps et dans un espace spécifique et qui est fondé sur une relation de dualité étroitement liée au territoire entre la Ville et un journal (né à la libération…. Jean Meunier, ancien Maire de Tours…..) Ainsi peuvent se confondre l’histoire comme l’identité d’un média et d’une ville qui participent ensemble d’une mission de développement et d’animation du territoire. Exemples : - Exposition « Mémoire d’une Ville » - Exposition « 70 ans de le Nouvelle République » - 10 et 20 kms et Marathon de Touraine. Mais ce lien ne doit pas contredire évidemment, la nécessaire distance qui s’exprime entre médias et Collectivités afin de préserver les principes déontologiques au risque d’une confusion dangereuse des genres.
  10. 10. Il ne faut, en effet pas être prisonnier de cette équation. Etre vigilant vis-à-vis de cette confusion d’action et de destin qui ne doit jamais s’opposer à l’indépendance des journalistes. Dans cette relation renouvelée, il faut donc avec tout le tact nécessaire, respecter les équilibres et savoir faire la part entre information, rédaction, promotion, relations extérieures et communication et toujours défendre l’idée, dans le respect réciproque que l’on se doit, de l’honnêteté intellectuelle comme engagement de la de collectivité vis-à-vis des représentants des médias. Il faut en même temps garder le contact au quotidien, nourrir le dialogue permanent pour être capable d’enrichir cette relation gagnant gagnant dans le cadre d’une coproduction. On accepte dès lors, qu’il y ait à la fois des relations formelles, écrites et de manière plus informelle et à dimension plus stratégique et politique ces deux types de relations cohabitant avec l’intelligence et la prudence qui s’imposent. Dans le contexte de crise et de défiance vis-à-vis de la politique et des médias il y a donc une nécessité de réaffirmer cette exigence partagée d’une information qualitative et honnête, enjeux importants pour l’expression de la démocratie et d’une information ayant du sens pour les citoyens. Ne jamais oublier qu’un média est aussi un acteur important de la vie locale et la vie sociale de la cité. Il faut accepter d’être sur le fil du rasoir dans des relations aujourd’hui plurielles avec des médias devenus multi facettes.  
  11. 11. #capcom14 #GF1 1- UN APERCU DES TELEVISIONS LOCALES Un secteur au poids grandissant Une dynamique de structuration 2- LES RELATIONS CHAINES-COLLECTIVITES LOCALES La collectivité actionnaire Les liens de partenariat durables à travers les COM 3- LES CHAINES LOCALES, OUTILS DE LIEN SOCIAL ET SUPPORT DE L’ACTION PUBLIQUE Impliquer le citoyen au cœur de son quotidien Donner accès au plus grand nombre à des événements et projets soutenus par les collectivités locales GF1 Démêler les relations avec les médias
  12. 12. #capcom14 #GF1 UN APERCU DES TELEVISIONS LOCALES Un secteur au poids grandissant • Bref historique des télévisions locales : -Suite au mouvement de décentralisation dès 1982 ; décentralisation de l’audiovisuel suit la tendance -Vraie chaîne locale, dès 1988 -A partir de 2008 : passage sur la TNT, de l’analogique au numérique • Poids des télévisions locales aujourd’hui : données chiffrées • Une prise en compte croissante par l’Autorité de régulation : -les recommandations du CSA sont étendues depuis deux ans aux chaînes locales (temps de parole pour les élections municipales ; Charte alimentaire) GF1 Démêler les relations avec les médias
  13. 13. #capcom14 #GF1 Une dynamique de structuration • Le Syndicat Télévisions Locales de France : créer un réseau -22 chaînes locales hertziennes en 2015 -Mots d’ordre : fédérer et représenter -Problématiques communes : numérotation, diffusion, commercialisation des contenus • Terres de France : exemple de Syndication réussie des programmes Emission présentée par Jacques Legros, coproduite et co-diffusée par plus de 30 chaînes locales. Gros succès du programme. • Une régie nationale commune, dédiée aux locales GF1 Démêler les relations avec les médias
  14. 14. #capcom14 #GF1 GF1 Démêler les relations avec les médias LES RELATIONS CHAINES ET COLLECTIVITES LOCALES La collectivité actionnaire • Différents types de participation au capital de chaînes locales -société privées -Société d’Economie Mixte • La question de l’indépendance éditoriale -journalistes et rédacteurs en chefs professionnels et indépendants -existence de cloisons entre l’actionnaire et la chaîne -exemple du Comité d’Ethique
  15. 15. #capcom14 #GF1 GF1 Démêler les relations avec les médias Les liens de partenariat durables à travers les COM • Le partenariat volontaire régit par un COM -Définition et Référence législative : article L 1426-1 du CGCT -La collectivité met à disposition de la chaine des moyens financiers, en contrepartie de la réalisation d’actions par la chaîne -Caractéristiques de la relation créée : pérennité, travail dans la confiance -lien avec l’économie des chaînes
  16. 16. #capcom14 #GF1 LES CHAINES LOCALES, OUTILS DE LIEN SOCIAL ET SUPPORT DE L’ACTION PUBLIQUE Impliquer le citoyen au cœur de son quotidien •Exemple de partenariat avec une commune MATELE et la captation d’un Conseil Municipal interactif • Exemple de partenariat avec un Conseil Général sur le débat « Mieux vieillir » Wéo Nord-Pas-de-Calais et les débats citoyens GF1 Démêler les relations avec les médias
  17. 17. #capcom14 #GF1 Donner accès au plus grand nombre à des événements et projets soutenus par les collectivités locales • Rendre accessible au public des actions sportives ou culturelles : Le groupe Médias du Sud et la captation de Water polo et autres événements régionaux • Présenter à tous des actions menées par une collectivité LCN et son partenariat avec la Région sur la formation professionnelle GF1 Démêler les relations avec les médias
  18. 18. #capcom14 #GF1! GF1! Démêler les relations avec les médias!

×