SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  70
Télécharger pour lire hors ligne
INFECTIONS CUTANEES
Cours GMS 2021
BADR GARGAR
CHU de MARRAKECH
Plan
• Peau et lésions cutanées
• Impétigo
• Erysipèle
• Dermo-hypodermite et fasciite nécrosantes
• Intertrigo
• Gale
Peau et lésions cutanées
Peau
• barrière protectrice
• colonisée par une flore bactérienne non pathogène
Infections cutanées fréquentes et d’étiologies variées
– bactériennes
– fongiques
– parasitaires
– virales
 cours non exhaustif
Sémiologie dermatologique
• Erythème : lésion rouge disparaissant à la vitropression
• Purpura : lésion rouge ne disparaissant pas à la
vitropression, +/- infiltrée
• Inflammation :
– Rougeur
– Chaleur
– Douleur
– Œdème
Macule: petite tache < 1 cm,
sans aucun relief
Plaque: tache en relief de 1 cm à
plusieurs cm
Vésicule: soulèvement limité épidermique
contenant un liquide clair (1-2 mm de diamètre)
Bulle: soulèvement épidermique contenant
un liquide clair (1-2 cm de diamètre minimum)
Pustule: petite tache en relief contenant
du pus(liquide trouble)
Croûte:élément correspondant
à la coagulation d ’un exsudat
(pus, sang, sérosité)
Erosion: plaie superficielle, limitée à
l ’épiderme
Infections cutanées bactériennes
• Effraction de la barrière cutanée
• Pénétration, multiplication et diffusion du germe
 infection locale
 infection loco-régionale : ostéarthrite
 infection disséminée : septicémie, endocardite, ostéite …
• Action des toxines bactériennes
• FdR:
– malnutrition, OH, diabète, déficit immunitaire
– hygiène
• Diagnostic clinique
Impétigo
Impétigo : généralités
• Atteinte de l’épiderme
• Fréquent, enfant +++
• Staphylocoque doré
streptocoque pyogenes (= strepto A)
• Contagieux, auto-infestations
• Impétiginisation : évolution en impétigo d’une
dermatose préexistante (souvent prurigineuse)
Impétigo
Diagnostic clinique
1. Vésico-bulles sur peau inflammatoire
2. Érosion suintante
3. Lésion croûteuse à extension centrifuge, jaunâtre
(= croûtes mélicériques)
4. Regroupement de plusieurs lésions en placard
polycycliques à contours circinés
• Localisation variables
• Souvent péri-orificiel (bouche) chez l’enfant
• Pas de signes généraux
Traitement
• Hygiène +++
– Ongles coupés court
– Éviter la macération (couches…)
• Traitement local ++
– Application pluri-quotidienne d’antiseptique
– +/- ATB en topique : mupirocine, acide fusidique
– Pas de corticoïdes locaux
• Antibiothérapie générale : peu d’indication, sauf lésions
très étendues (péni M, amoxicilline + acide clavulanique,
C1G, C2G)
• Éviction scolaire ou de la crèche
Érysipèle
Érysipèle : généralités
= dermohypodermite bactérienne aiguë non nécrosante
• Streptocoque pyogenes ß (= strepto A)
• Terrain
– Adulte > 40 ans
– Surpoids
– Diabète
– Insuffisance veineuse, lympoedème chronique
• Localisation :
– membres inférieurs +++
– Visage, membre supérieur : rare
Dermo-
hypodermite
bactérienne
aigüe
Diagnostic clinique
• Début brutal
• Signes généraux
– Fièvre 39-40°C
– frissons
• Signes locaux
– Placard inflammatoire = érythémateux, oedémateux, douloureux, chaud
 Délimiter les contours (évolution)
– Absence d’écoulement purulent
– Adénopathies satellites +/- lymphangite
• Rechercher la porte d’entrée cutanée +++ : plaie
traumatique, ulcère, intertrigo
Signes biologiques
• Hyperleucocyose à PNN Sd inflammatoire
• Augmentation de la CRP biologique
• Hémocultures rarement positives
Traitement
• Repos +++
• Jambes surélevées
• ATB générale
– ß lactamines : amoxicilline, péni G
– pristinamycine
• Antalgiques
• Contre-indication : AINS, corticoïdes
• Traitement de la porte d’entrée
• Traitement des facteurs favorisants
– Equilibre du diabète
– Bas de contention si insuffisance veineuse
Complications
• Dermohypodermite bactérienne nécrosante
• Fasciite nécrosante
• Abcédation
• Récidive
Dermohypodermite nécrosante
Fasciite nécrosante
DHD / fasciite nécrosante : généralités
• Streptocoque pyogenes ( = strepto A) ++
Autres germes en fonction de la localisation
• Infection rare mais grave +++
– Décès 30%
– Séquelles fonctionnelles majeures
• Terrain
– > 50 ans
– Diabète ++, immunodépression, hémopathie, cancer…
– Toxicomanie
– Alcoolisme
– Prise d’AINS
Fasciite
nécrosante
fasciia
peau
muscle
Nécrose limité à l’hypoderme = DHD nécrosante
Nécrose atteignant le fasciia = fasciite nécrosante
Diagnostic clinique
• Idem dermo-hypodermite bactérienne non
nécrosante
Mais douleurs très intenses
• + sepsis sévère :
– tachycardie, polypnée, hypotension
– Agitation, confusion
– Défaillance d’organes…
• + nécrose ( = zones indolores)
+/- bulles, phlyctènes
• Biologie
– Sd inflammatoire: HLPNN, augmentation de la CRP
– Défaillance viscérale : insuffisance rénale, CIVD…
– Augmentation des CPK si atteinte musculaire
• Prélèvements bactériologiques
– Hémocultures
– Ponction des bulles
– Prélèvements per-opératoires
Signes biologiques et
prélèvements bactériologiques
Traitement
• URGENCE !
• Urgence CHIRURGICALE
 chirurgie délabrante
• Urgence médicale
– Antibiothérapie adaptée à la localisation
– Traitement des défaillances d’organes
• +/- hospitalisation en réanimation
« Jambe rouge aigue fébrile » :
érysipèle ou DHD / fasciite nécrosante ?
• Si pas de nécrose évidente initialement :
suivre l’évolution +++
• Attention si :
– Extension de la lésion (délimiter les contours ++)
– Douleur croissante
– Œdème induré diffus
– Caractère purpurique et/ou bulleux
– Hypoesthésie
– Aspect livedoïde
Infections cutanées fongiques
Intertrigo
Intertrigo : généralités
• Infection cutanée fongique
• Dermatophytes > Candida
• Dermatose inflammatoire des plis
= zones de macération
– Grands plis : axillaires, sous-mammaires, inguinaux, interfessier
– Petits plis : interdigitaux, interorteils
• Facteurs favorisants
– obésité
– diabète
– mauvaise hygiène
– macération
Diagnostic clinique
• Plaque érythémateuse
– Débute au fond du pli puis s’étend de façon centrifuge
– Prurigineuse
– allongée dans le sens du pli
• Intertrigo des grands plis (dermatophytes, Candida)
– Plaque érythémateuse suintante
– Bordure nette, inflammatoire, érythémato-vésiculeuse
Intertrigo inter-orteil (dermatophytes):
• érosion linéaire
• bordée de squames décollées
• +/- onyxis
• porte d’entrée d’une surinfection bactérienne (= érysipèle)
Traitement
• Antifongique local
– Imidazolés en poudre ou pommade
– Application 2/jour
– Long = 1 à 3 semaines
• Traitement d’un onyxis associé
– Local +/- général (si atteinte matricielle)
– > 6 mois
• Hygiène = éviter la macération
TEIGNES
• Cuir chevelu
• Enfant en collectivité, venant zone tropicale
• Peut être d’origine animale
• Teignes tondantes (alopécie)
• Teignes suppurées
• Tt systémique
Infections cutanées parasitaires
Gale
Gale : généralités
• Ectoparasitose : Sarcoptes scabiei hominis
• Endémie mondiale
• Homme = seul réservoir
• Transmission inter-humaine
– contact cutané direct
– Linges, literie, vêtements
 survie dans l’environnement 2-4 jours
• Facteurs favorisants
– promiscuité : milieu familiale, crèche, maison de retraite
– manque d’hygiène
Salive du sarcopte femelle  réaction urticarienne  prurit
Diagnostic clinique
• Durée d’incubation = 3 semaines
• Prurit +++
– Début progressif, intensité variable
– Recrudescence nocturne
• Lésions cutanées
– Sillons = fins trajets sinueux 5-15mm
– Vésicules perlées (faces internes des doigts)
– Nodules scabieux = papules, nodules
– Lésions de grattage associées
• Risque de surinfection bactérienne
– Espaces interdigitaux
– Faces antérieures des poignets + avant-bras
– Plis des coudes, aisselles
– Ceinture
– Organes génitaux, face interne des cuisses
– Respect du visage et du dos
Diagnostic
• Clinique ++
• Dermatoscopie
• Confirmation par recherche du parasite
– Grattage d’un sillon
– Effondrement d’une vésicule perlée
 Microscope : adultes, œufs, larves
Traitement topique
Benzoate de benzyle
Ascabiol®
• +/- répéter à 2 ou 7 jours
• Protection du visage
• Laisser en contact
pendant 24h puis
savonnage + douche
Espadepallethrine
Sprégal®
• Protection
– Yeux
– Voies respiratoires
• CI : asthme
• Laisser en contact
pendant 12h puis
savonnage + douche
Traitement (suite)
• Traitement orale : ivermectine en PU
– Inactif sur les œufs  à renouveler à 7 jours
– +/- traitement local
• Traiter tous les membres de la famille ou de la
collectivités en même temps
• Traiter vêtements, linge, literie
– Machine à laver à 60°c
– Congélateur 24h
– Dans un sac fermé pendant 1 semaine
– Apar® + sac fermé 24h
• Éviction scolaire
• Déclaration et enquête épidémiologique dans les
collectivités
Infections cutanées virales
HERPES
• Oral HSV1
• Génital HSV2
• Homme seul réservoir
• Possibles réactivations (soleil, stress,
grossesse, infection…)
• Incubation lors primo-infection: 2-12jours
HSV1
• Primo-infection:
– Enfance
– Asymptomatique (70%) ou gingivo-stomatite
– Odynophagie +++
– Alimentation difficile voire impossible
– Ulcérations buccales diffuses pouvant déborder sur
lèvres ou menton
– Surinfection bactérienne possible
– Guérison spontanée 11j-3semaines
• Récurrences
– Classique bouton de fièvre
• Kératite herpétique
– Évaluation ophtalmo
HSV2
• IST
• Primo-infection
– Incubation 2-7j
– Bruyante, multiples vésicules sur fond érythémateux,
évoluant vers ulcérations
– Gland, pénis, vulve, périnée, fesses, col utérus, vagin
– Parfois accompagné de signes généraux
• Récurrences génitales
– Moindre intensité
– Prodromes (brûlure, prurit, paresthésie,…)
– Vésicules en bouquet s’ulcérant
– 6-7j
traitement
• Curatif des primo-infections:
– Valaciclovir 500mgx2/j pdt 10j
– Aciclovir 5 mg/kg/8h iv si po impossible +/-
hydratation
• Récurrences pas systématique
– Valaciclovir 500mgx2/j 5 jours
– Traitement prophylactique possible si
récurrences fréquentes
– Dans tous les cas penser prévention:
préservatif…
Maladies éruptives de l’enfant
Sémiologie dermatologique
• Erythème : lésion rouge disparaissant à la vitropression
• Exanthème : lésions érythémateuses diffuses cutanées
– Morbiliforme : macules/papules érythémateuses lenticulaires +/–
confluentes en plaques irrégulières avec intervalles de peau
saine, non prurigineuses
– Scarlatiniforme : vastes placards rouges vifs confluents sans
intervalle de peau saine, aspect granité, cuisants, desquamation
– Rubéoliforme : discrètes macules roses pâles de petites taille
commençant au visage
– Roséoliforme : macules roses pâles non confluentes
• Enanthème : lésions érythémateuses des muqueuses
ROUGEOLE
• Maladie à prévention vaccinale
• Très contagieuse
• Éruption 14jours après contage
• Complications bactériennes et
neurologiques parfois fatales
MEGALERYTHEME
EPIDEMIQUE
5ème maladie
• Épidémies scolaires
• Éruption débutant u visage puis descendante
• Arthrite
• Complications chez le patient
immunodéprimé et la femme enceinte
SCARALATINE
• Angine à streptocoque avec exanthème et
énanthème
• Éruption évoluant vers la desquamation
• TT antibiotique (péni A)
RUBEOLE
• Infection virale à prévention vaccinale
• Éruption morbilliforme
• Arthrite , arthralgies, thrombopénie
• Complications neurologiques
• Rubéole congénitale
VARICELLE
• Infection virale secondaire à VZV
• Incubation 2 sem
• Éruption maculeuse puis vésiculeuse
• Vésicules évoluant vers croûtes
• Complication cutanée (surinfections), pneumonie,
neurologiques
• Varicelle congénitale
• Très sévère chez l’immunodéprimé
• Tt formes graves ou à risque de complication
• Vaccin?
Messages généraux de prévention
• Attention hygiène des mains+++
• Penser aux isolements+++
• Prévention des IST: port du préservatif,
dépistage
• Vaccination :
– avez-vous bien reçu 2 injections pour ROR???
Prévention des cas nosocomiaux et de l’adulte
– Avez-vous fait la varicelle? Si non faire une
sérologie et vaccination le cas échéant

Contenu connexe

Tendances

Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireDr. Kerfah Soumia
 
Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune Dr. Kerfah Soumia
 
Leishmaniose cours 2011_fin_2
Leishmaniose cours 2011_fin_2Leishmaniose cours 2011_fin_2
Leishmaniose cours 2011_fin_2killua zoldyck
 
Prise en charge de la crise drepanocytaire
Prise en charge de la crise drepanocytairePrise en charge de la crise drepanocytaire
Prise en charge de la crise drepanocytairelaamlove
 
Infection urinaire ext
Infection urinaire extInfection urinaire ext
Infection urinaire extkillua zoldyck
 
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014Nouhoum L Traore
 
lésions elementaires en dermatologie
lésions elementaires en dermatologielésions elementaires en dermatologie
lésions elementaires en dermatologielaamlove
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonairehind henzazi
 
Infections cutanées bactériennes medecine-cours.com
Infections cutanées bactériennes medecine-cours.comInfections cutanées bactériennes medecine-cours.com
Infections cutanées bactériennes medecine-cours.comNabil Geekk
 
Plal (leishmaniose)
Plal (leishmaniose)Plal (leishmaniose)
Plal (leishmaniose)Mehdi Razzok
 
Pneumothorax spontane
Pneumothorax spontanePneumothorax spontane
Pneumothorax spontanehind henzazi
 
Impétigo chez l'enfant: Signes-Diagnostic-Traitement ppt
Impétigo  chez l'enfant: Signes-Diagnostic-Traitement pptImpétigo  chez l'enfant: Signes-Diagnostic-Traitement ppt
Impétigo chez l'enfant: Signes-Diagnostic-Traitement pptNouhoum L Traore
 

Tendances (20)

Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
 
La miliaire tuberculeuse
La miliaire tuberculeuseLa miliaire tuberculeuse
La miliaire tuberculeuse
 
Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune
 
Sarcoidose
SarcoidoseSarcoidose
Sarcoidose
 
Leishmaniose cours 2011_fin_2
Leishmaniose cours 2011_fin_2Leishmaniose cours 2011_fin_2
Leishmaniose cours 2011_fin_2
 
Endocardite infectieuse
Endocardite infectieuseEndocardite infectieuse
Endocardite infectieuse
 
L'hémogramme
L'hémogrammeL'hémogramme
L'hémogramme
 
Prise en charge de la crise drepanocytaire
Prise en charge de la crise drepanocytairePrise en charge de la crise drepanocytaire
Prise en charge de la crise drepanocytaire
 
Infection urinaire ext
Infection urinaire extInfection urinaire ext
Infection urinaire ext
 
Typhoide
TyphoideTyphoide
Typhoide
 
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
 
lésions elementaires en dermatologie
lésions elementaires en dermatologielésions elementaires en dermatologie
lésions elementaires en dermatologie
 
Abcès du poumon
Abcès du poumonAbcès du poumon
Abcès du poumon
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaire
 
Etat de choc
Etat de chocEtat de choc
Etat de choc
 
Infections cutanées bactériennes medecine-cours.com
Infections cutanées bactériennes medecine-cours.comInfections cutanées bactériennes medecine-cours.com
Infections cutanées bactériennes medecine-cours.com
 
Plal (leishmaniose)
Plal (leishmaniose)Plal (leishmaniose)
Plal (leishmaniose)
 
Pneumothorax spontane
Pneumothorax spontanePneumothorax spontane
Pneumothorax spontane
 
Les hepatites virales
Les hepatites viralesLes hepatites virales
Les hepatites virales
 
Impétigo chez l'enfant: Signes-Diagnostic-Traitement ppt
Impétigo  chez l'enfant: Signes-Diagnostic-Traitement pptImpétigo  chez l'enfant: Signes-Diagnostic-Traitement ppt
Impétigo chez l'enfant: Signes-Diagnostic-Traitement ppt
 

Similaire à Infections-cutanées.pptX.ppt

journées marcel simon 2014
journées marcel simon 2014journées marcel simon 2014
journées marcel simon 2014harlicot
 
Skin, Soft Tissue and Bone (French) - The CRUDEM Foundation
Skin, Soft Tissue and Bone (French) - The CRUDEM FoundationSkin, Soft Tissue and Bone (French) - The CRUDEM Foundation
Skin, Soft Tissue and Bone (French) - The CRUDEM FoundationThe CRUDEM Foundation
 
orthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.ppt
orthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.pptorthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.ppt
orthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.pptBadrAbouAlia
 
4. dermatoses bulleuses
4. dermatoses bulleuses4. dermatoses bulleuses
4. dermatoses bulleusesPatou Conrath
 
Panaris phlegmons
Panaris phlegmonsPanaris phlegmons
Panaris phlegmonssomia hind
 
Urgences en ophtalmologie
Urgences en ophtalmologieUrgences en ophtalmologie
Urgences en ophtalmologieUrgenceCHUSJ
 
INFECTIONS-DE-LA-MAIN (1).pptx
INFECTIONS-DE-LA-MAIN (1).pptxINFECTIONS-DE-LA-MAIN (1).pptx
INFECTIONS-DE-LA-MAIN (1).pptxSafaaRou
 
dermato6an_eczema_constitutionnel_et_de-contact.ppt
dermato6an_eczema_constitutionnel_et_de-contact.pptdermato6an_eczema_constitutionnel_et_de-contact.ppt
dermato6an_eczema_constitutionnel_et_de-contact.pptBadrAbouAlia
 
Infections néonatales
Infections néonatalesInfections néonatales
Infections néonatalesAmel Ammar
 
Conduite +á tenir devant une fievre aigue
Conduite +á tenir devant une fievre aigueConduite +á tenir devant une fievre aigue
Conduite +á tenir devant une fievre aigueIbrahima Thiam
 
CAT_angines_Pr Amourache_2021.pptx
CAT_angines_Pr Amourache_2021.pptxCAT_angines_Pr Amourache_2021.pptx
CAT_angines_Pr Amourache_2021.pptxyakoubhamdi1
 
Oeil Rouge et prise en charge en ophtalmologie.ppt
Oeil Rouge et prise en charge en ophtalmologie.pptOeil Rouge et prise en charge en ophtalmologie.ppt
Oeil Rouge et prise en charge en ophtalmologie.pptjoelamefiam
 
Sexually Transmitted Diseases (French) - The CRUDEM Foundation
Sexually Transmitted Diseases (French) - The CRUDEM FoundationSexually Transmitted Diseases (French) - The CRUDEM Foundation
Sexually Transmitted Diseases (French) - The CRUDEM FoundationThe CRUDEM Foundation
 

Similaire à Infections-cutanées.pptX.ppt (20)

Candidose
CandidoseCandidose
Candidose
 
journées marcel simon 2014
journées marcel simon 2014journées marcel simon 2014
journées marcel simon 2014
 
Skin, Soft Tissue and Bone (French) - The CRUDEM Foundation
Skin, Soft Tissue and Bone (French) - The CRUDEM FoundationSkin, Soft Tissue and Bone (French) - The CRUDEM Foundation
Skin, Soft Tissue and Bone (French) - The CRUDEM Foundation
 
orthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.ppt
orthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.pptorthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.ppt
orthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.ppt
 
4. dermatoses bulleuses
4. dermatoses bulleuses4. dermatoses bulleuses
4. dermatoses bulleuses
 
Panaris phlegmons
Panaris phlegmonsPanaris phlegmons
Panaris phlegmons
 
Urgences en ophtalmologie
Urgences en ophtalmologieUrgences en ophtalmologie
Urgences en ophtalmologie
 
INFECTIONS-DE-LA-MAIN (1).pptx
INFECTIONS-DE-LA-MAIN (1).pptxINFECTIONS-DE-LA-MAIN (1).pptx
INFECTIONS-DE-LA-MAIN (1).pptx
 
Gale pédiculose
Gale pédiculoseGale pédiculose
Gale pédiculose
 
dermato6an_eczema_constitutionnel_et_de-contact.ppt
dermato6an_eczema_constitutionnel_et_de-contact.pptdermato6an_eczema_constitutionnel_et_de-contact.ppt
dermato6an_eczema_constitutionnel_et_de-contact.ppt
 
Envenimations en normandie
Envenimations en normandieEnvenimations en normandie
Envenimations en normandie
 
Infections néonatales
Infections néonatalesInfections néonatales
Infections néonatales
 
Conduite +á tenir devant une fievre aigue
Conduite +á tenir devant une fievre aigueConduite +á tenir devant une fievre aigue
Conduite +á tenir devant une fievre aigue
 
Les infections de la main
Les infections de la mainLes infections de la main
Les infections de la main
 
Entomologie
EntomologieEntomologie
Entomologie
 
Histoplasmoses
Histoplasmoses Histoplasmoses
Histoplasmoses
 
CAT_angines_Pr Amourache_2021.pptx
CAT_angines_Pr Amourache_2021.pptxCAT_angines_Pr Amourache_2021.pptx
CAT_angines_Pr Amourache_2021.pptx
 
Oeil Rouge et prise en charge en ophtalmologie.ppt
Oeil Rouge et prise en charge en ophtalmologie.pptOeil Rouge et prise en charge en ophtalmologie.ppt
Oeil Rouge et prise en charge en ophtalmologie.ppt
 
Hydatidose
HydatidoseHydatidose
Hydatidose
 
Sexually Transmitted Diseases (French) - The CRUDEM Foundation
Sexually Transmitted Diseases (French) - The CRUDEM FoundationSexually Transmitted Diseases (French) - The CRUDEM Foundation
Sexually Transmitted Diseases (French) - The CRUDEM Foundation
 

Plus de BadrAbouAlia

etapes de sté.pptx
etapes de sté.pptxetapes de sté.pptx
etapes de sté.pptxBadrAbouAlia
 
soins_relationnels_df-ve_16_mai_1.pdf
soins_relationnels_df-ve_16_mai_1.pdfsoins_relationnels_df-ve_16_mai_1.pdf
soins_relationnels_df-ve_16_mai_1.pdfBadrAbouAlia
 
6-0365-transmissions-ciblées.pdf
6-0365-transmissions-ciblées.pdf6-0365-transmissions-ciblées.pdf
6-0365-transmissions-ciblées.pdfBadrAbouAlia
 
lae-planification_(1).ppt
lae-planification_(1).pptlae-planification_(1).ppt
lae-planification_(1).pptBadrAbouAlia
 
NOTION DE DROIT.pptx
NOTION DE DROIT.pptxNOTION DE DROIT.pptx
NOTION DE DROIT.pptxBadrAbouAlia
 
LES_DIFFERENTS_SECTEURS_D_ACTIVITES_DE_L_IDE___1.ppt
LES_DIFFERENTS_SECTEURS_D_ACTIVITES_DE_L_IDE___1.pptLES_DIFFERENTS_SECTEURS_D_ACTIVITES_DE_L_IDE___1.ppt
LES_DIFFERENTS_SECTEURS_D_ACTIVITES_DE_L_IDE___1.pptBadrAbouAlia
 
cours-AS-présentation-du-corps-humain-converti-converti.pdf
cours-AS-présentation-du-corps-humain-converti-converti.pdfcours-AS-présentation-du-corps-humain-converti-converti.pdf
cours-AS-présentation-du-corps-humain-converti-converti.pdfBadrAbouAlia
 
ANATOMIE 14 PDF.pdf
ANATOMIE 14 PDF.pdfANATOMIE 14 PDF.pdf
ANATOMIE 14 PDF.pdfBadrAbouAlia
 
gangrène gazeuse.ppt
gangrène gazeuse.pptgangrène gazeuse.ppt
gangrène gazeuse.pptBadrAbouAlia
 
1- Osteomyelite aigue.ppt
1- Osteomyelite aigue.ppt1- Osteomyelite aigue.ppt
1- Osteomyelite aigue.pptBadrAbouAlia
 
Généralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.pptGénéralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.pptBadrAbouAlia
 
Diagnostic d’une douleur du genou.ppt
Diagnostic d’une douleur du genou.pptDiagnostic d’une douleur du genou.ppt
Diagnostic d’une douleur du genou.pptBadrAbouAlia
 
cinesiologie_du_tronc.ppt
cinesiologie_du_tronc.pptcinesiologie_du_tronc.ppt
cinesiologie_du_tronc.pptBadrAbouAlia
 
Anatomie_physiologie_cardio_vasculaire_Schaub_.ppt
Anatomie_physiologie_cardio_vasculaire_Schaub_.pptAnatomie_physiologie_cardio_vasculaire_Schaub_.ppt
Anatomie_physiologie_cardio_vasculaire_Schaub_.pptBadrAbouAlia
 
Anatomie physiologie appareil locomoteur.ppt
Anatomie physiologie appareil locomoteur.pptAnatomie physiologie appareil locomoteur.ppt
Anatomie physiologie appareil locomoteur.pptBadrAbouAlia
 

Plus de BadrAbouAlia (19)

etapes de sté.pptx
etapes de sté.pptxetapes de sté.pptx
etapes de sté.pptx
 
soins_relationnels_df-ve_16_mai_1.pdf
soins_relationnels_df-ve_16_mai_1.pdfsoins_relationnels_df-ve_16_mai_1.pdf
soins_relationnels_df-ve_16_mai_1.pdf
 
6-0365-transmissions-ciblées.pdf
6-0365-transmissions-ciblées.pdf6-0365-transmissions-ciblées.pdf
6-0365-transmissions-ciblées.pdf
 
communication.pdf
communication.pdfcommunication.pdf
communication.pdf
 
lae-planification_(1).ppt
lae-planification_(1).pptlae-planification_(1).ppt
lae-planification_(1).ppt
 
NOTION DE DROIT.pptx
NOTION DE DROIT.pptxNOTION DE DROIT.pptx
NOTION DE DROIT.pptx
 
LES_DIFFERENTS_SECTEURS_D_ACTIVITES_DE_L_IDE___1.ppt
LES_DIFFERENTS_SECTEURS_D_ACTIVITES_DE_L_IDE___1.pptLES_DIFFERENTS_SECTEURS_D_ACTIVITES_DE_L_IDE___1.ppt
LES_DIFFERENTS_SECTEURS_D_ACTIVITES_DE_L_IDE___1.ppt
 
cours-AS-présentation-du-corps-humain-converti-converti.pdf
cours-AS-présentation-du-corps-humain-converti-converti.pdfcours-AS-présentation-du-corps-humain-converti-converti.pdf
cours-AS-présentation-du-corps-humain-converti-converti.pdf
 
CARDIO.pdf
CARDIO.pdfCARDIO.pdf
CARDIO.pdf
 
ANATOMIE 14 PDF.pdf
ANATOMIE 14 PDF.pdfANATOMIE 14 PDF.pdf
ANATOMIE 14 PDF.pdf
 
GUIDE-M-P.pdf
GUIDE-M-P.pdfGUIDE-M-P.pdf
GUIDE-M-P.pdf
 
gangrène gazeuse.ppt
gangrène gazeuse.pptgangrène gazeuse.ppt
gangrène gazeuse.ppt
 
1- Osteomyelite aigue.ppt
1- Osteomyelite aigue.ppt1- Osteomyelite aigue.ppt
1- Osteomyelite aigue.ppt
 
Généralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.pptGénéralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.ppt
 
Diagnostic d’une douleur du genou.ppt
Diagnostic d’une douleur du genou.pptDiagnostic d’une douleur du genou.ppt
Diagnostic d’une douleur du genou.ppt
 
Myologie main.ppt
Myologie main.pptMyologie main.ppt
Myologie main.ppt
 
cinesiologie_du_tronc.ppt
cinesiologie_du_tronc.pptcinesiologie_du_tronc.ppt
cinesiologie_du_tronc.ppt
 
Anatomie_physiologie_cardio_vasculaire_Schaub_.ppt
Anatomie_physiologie_cardio_vasculaire_Schaub_.pptAnatomie_physiologie_cardio_vasculaire_Schaub_.ppt
Anatomie_physiologie_cardio_vasculaire_Schaub_.ppt
 
Anatomie physiologie appareil locomoteur.ppt
Anatomie physiologie appareil locomoteur.pptAnatomie physiologie appareil locomoteur.ppt
Anatomie physiologie appareil locomoteur.ppt
 

Infections-cutanées.pptX.ppt

  • 1. INFECTIONS CUTANEES Cours GMS 2021 BADR GARGAR CHU de MARRAKECH
  • 2. Plan • Peau et lésions cutanées • Impétigo • Erysipèle • Dermo-hypodermite et fasciite nécrosantes • Intertrigo • Gale
  • 3. Peau et lésions cutanées
  • 4. Peau • barrière protectrice • colonisée par une flore bactérienne non pathogène Infections cutanées fréquentes et d’étiologies variées – bactériennes – fongiques – parasitaires – virales  cours non exhaustif
  • 5. Sémiologie dermatologique • Erythème : lésion rouge disparaissant à la vitropression • Purpura : lésion rouge ne disparaissant pas à la vitropression, +/- infiltrée • Inflammation : – Rougeur – Chaleur – Douleur – Œdème
  • 6. Macule: petite tache < 1 cm, sans aucun relief Plaque: tache en relief de 1 cm à plusieurs cm
  • 7. Vésicule: soulèvement limité épidermique contenant un liquide clair (1-2 mm de diamètre) Bulle: soulèvement épidermique contenant un liquide clair (1-2 cm de diamètre minimum) Pustule: petite tache en relief contenant du pus(liquide trouble)
  • 8. Croûte:élément correspondant à la coagulation d ’un exsudat (pus, sang, sérosité) Erosion: plaie superficielle, limitée à l ’épiderme
  • 9. Infections cutanées bactériennes • Effraction de la barrière cutanée • Pénétration, multiplication et diffusion du germe  infection locale  infection loco-régionale : ostéarthrite  infection disséminée : septicémie, endocardite, ostéite … • Action des toxines bactériennes • FdR: – malnutrition, OH, diabète, déficit immunitaire – hygiène • Diagnostic clinique
  • 11. Impétigo : généralités • Atteinte de l’épiderme • Fréquent, enfant +++ • Staphylocoque doré streptocoque pyogenes (= strepto A) • Contagieux, auto-infestations • Impétiginisation : évolution en impétigo d’une dermatose préexistante (souvent prurigineuse)
  • 13.
  • 14. Diagnostic clinique 1. Vésico-bulles sur peau inflammatoire 2. Érosion suintante 3. Lésion croûteuse à extension centrifuge, jaunâtre (= croûtes mélicériques) 4. Regroupement de plusieurs lésions en placard polycycliques à contours circinés • Localisation variables • Souvent péri-orificiel (bouche) chez l’enfant • Pas de signes généraux
  • 15. Traitement • Hygiène +++ – Ongles coupés court – Éviter la macération (couches…) • Traitement local ++ – Application pluri-quotidienne d’antiseptique – +/- ATB en topique : mupirocine, acide fusidique – Pas de corticoïdes locaux • Antibiothérapie générale : peu d’indication, sauf lésions très étendues (péni M, amoxicilline + acide clavulanique, C1G, C2G) • Éviction scolaire ou de la crèche
  • 17. Érysipèle : généralités = dermohypodermite bactérienne aiguë non nécrosante • Streptocoque pyogenes ß (= strepto A) • Terrain – Adulte > 40 ans – Surpoids – Diabète – Insuffisance veineuse, lympoedème chronique • Localisation : – membres inférieurs +++ – Visage, membre supérieur : rare
  • 19. Diagnostic clinique • Début brutal • Signes généraux – Fièvre 39-40°C – frissons • Signes locaux – Placard inflammatoire = érythémateux, oedémateux, douloureux, chaud  Délimiter les contours (évolution) – Absence d’écoulement purulent – Adénopathies satellites +/- lymphangite • Rechercher la porte d’entrée cutanée +++ : plaie traumatique, ulcère, intertrigo
  • 20.
  • 21.
  • 22. Signes biologiques • Hyperleucocyose à PNN Sd inflammatoire • Augmentation de la CRP biologique • Hémocultures rarement positives
  • 23. Traitement • Repos +++ • Jambes surélevées • ATB générale – ß lactamines : amoxicilline, péni G – pristinamycine • Antalgiques • Contre-indication : AINS, corticoïdes • Traitement de la porte d’entrée • Traitement des facteurs favorisants – Equilibre du diabète – Bas de contention si insuffisance veineuse
  • 24. Complications • Dermohypodermite bactérienne nécrosante • Fasciite nécrosante • Abcédation • Récidive
  • 26. DHD / fasciite nécrosante : généralités • Streptocoque pyogenes ( = strepto A) ++ Autres germes en fonction de la localisation • Infection rare mais grave +++ – Décès 30% – Séquelles fonctionnelles majeures • Terrain – > 50 ans – Diabète ++, immunodépression, hémopathie, cancer… – Toxicomanie – Alcoolisme – Prise d’AINS
  • 27. Fasciite nécrosante fasciia peau muscle Nécrose limité à l’hypoderme = DHD nécrosante Nécrose atteignant le fasciia = fasciite nécrosante
  • 28. Diagnostic clinique • Idem dermo-hypodermite bactérienne non nécrosante Mais douleurs très intenses • + sepsis sévère : – tachycardie, polypnée, hypotension – Agitation, confusion – Défaillance d’organes… • + nécrose ( = zones indolores) +/- bulles, phlyctènes
  • 29.
  • 30.
  • 31. • Biologie – Sd inflammatoire: HLPNN, augmentation de la CRP – Défaillance viscérale : insuffisance rénale, CIVD… – Augmentation des CPK si atteinte musculaire • Prélèvements bactériologiques – Hémocultures – Ponction des bulles – Prélèvements per-opératoires Signes biologiques et prélèvements bactériologiques
  • 32. Traitement • URGENCE ! • Urgence CHIRURGICALE  chirurgie délabrante • Urgence médicale – Antibiothérapie adaptée à la localisation – Traitement des défaillances d’organes • +/- hospitalisation en réanimation
  • 33.
  • 34. « Jambe rouge aigue fébrile » : érysipèle ou DHD / fasciite nécrosante ? • Si pas de nécrose évidente initialement : suivre l’évolution +++ • Attention si : – Extension de la lésion (délimiter les contours ++) – Douleur croissante – Œdème induré diffus – Caractère purpurique et/ou bulleux – Hypoesthésie – Aspect livedoïde
  • 37. Intertrigo : généralités • Infection cutanée fongique • Dermatophytes > Candida • Dermatose inflammatoire des plis = zones de macération – Grands plis : axillaires, sous-mammaires, inguinaux, interfessier – Petits plis : interdigitaux, interorteils • Facteurs favorisants – obésité – diabète – mauvaise hygiène – macération
  • 38. Diagnostic clinique • Plaque érythémateuse – Débute au fond du pli puis s’étend de façon centrifuge – Prurigineuse – allongée dans le sens du pli • Intertrigo des grands plis (dermatophytes, Candida) – Plaque érythémateuse suintante – Bordure nette, inflammatoire, érythémato-vésiculeuse
  • 39.
  • 40. Intertrigo inter-orteil (dermatophytes): • érosion linéaire • bordée de squames décollées • +/- onyxis • porte d’entrée d’une surinfection bactérienne (= érysipèle)
  • 41. Traitement • Antifongique local – Imidazolés en poudre ou pommade – Application 2/jour – Long = 1 à 3 semaines • Traitement d’un onyxis associé – Local +/- général (si atteinte matricielle) – > 6 mois • Hygiène = éviter la macération
  • 42. TEIGNES • Cuir chevelu • Enfant en collectivité, venant zone tropicale • Peut être d’origine animale • Teignes tondantes (alopécie) • Teignes suppurées • Tt systémique
  • 44. Gale
  • 45. Gale : généralités • Ectoparasitose : Sarcoptes scabiei hominis • Endémie mondiale • Homme = seul réservoir • Transmission inter-humaine – contact cutané direct – Linges, literie, vêtements  survie dans l’environnement 2-4 jours • Facteurs favorisants – promiscuité : milieu familiale, crèche, maison de retraite – manque d’hygiène
  • 46. Salive du sarcopte femelle  réaction urticarienne  prurit
  • 47. Diagnostic clinique • Durée d’incubation = 3 semaines • Prurit +++ – Début progressif, intensité variable – Recrudescence nocturne • Lésions cutanées – Sillons = fins trajets sinueux 5-15mm – Vésicules perlées (faces internes des doigts) – Nodules scabieux = papules, nodules – Lésions de grattage associées • Risque de surinfection bactérienne
  • 48. – Espaces interdigitaux – Faces antérieures des poignets + avant-bras – Plis des coudes, aisselles – Ceinture – Organes génitaux, face interne des cuisses – Respect du visage et du dos
  • 49.
  • 50. Diagnostic • Clinique ++ • Dermatoscopie • Confirmation par recherche du parasite – Grattage d’un sillon – Effondrement d’une vésicule perlée  Microscope : adultes, œufs, larves
  • 51. Traitement topique Benzoate de benzyle Ascabiol® • +/- répéter à 2 ou 7 jours • Protection du visage • Laisser en contact pendant 24h puis savonnage + douche Espadepallethrine Sprégal® • Protection – Yeux – Voies respiratoires • CI : asthme • Laisser en contact pendant 12h puis savonnage + douche
  • 52. Traitement (suite) • Traitement orale : ivermectine en PU – Inactif sur les œufs  à renouveler à 7 jours – +/- traitement local • Traiter tous les membres de la famille ou de la collectivités en même temps • Traiter vêtements, linge, literie – Machine à laver à 60°c – Congélateur 24h – Dans un sac fermé pendant 1 semaine – Apar® + sac fermé 24h • Éviction scolaire • Déclaration et enquête épidémiologique dans les collectivités
  • 54. HERPES • Oral HSV1 • Génital HSV2 • Homme seul réservoir • Possibles réactivations (soleil, stress, grossesse, infection…) • Incubation lors primo-infection: 2-12jours
  • 55. HSV1 • Primo-infection: – Enfance – Asymptomatique (70%) ou gingivo-stomatite – Odynophagie +++ – Alimentation difficile voire impossible – Ulcérations buccales diffuses pouvant déborder sur lèvres ou menton – Surinfection bactérienne possible – Guérison spontanée 11j-3semaines • Récurrences – Classique bouton de fièvre • Kératite herpétique – Évaluation ophtalmo
  • 56.
  • 57. HSV2 • IST • Primo-infection – Incubation 2-7j – Bruyante, multiples vésicules sur fond érythémateux, évoluant vers ulcérations – Gland, pénis, vulve, périnée, fesses, col utérus, vagin – Parfois accompagné de signes généraux • Récurrences génitales – Moindre intensité – Prodromes (brûlure, prurit, paresthésie,…) – Vésicules en bouquet s’ulcérant – 6-7j
  • 58. traitement • Curatif des primo-infections: – Valaciclovir 500mgx2/j pdt 10j – Aciclovir 5 mg/kg/8h iv si po impossible +/- hydratation • Récurrences pas systématique – Valaciclovir 500mgx2/j 5 jours – Traitement prophylactique possible si récurrences fréquentes – Dans tous les cas penser prévention: préservatif…
  • 60. Sémiologie dermatologique • Erythème : lésion rouge disparaissant à la vitropression • Exanthème : lésions érythémateuses diffuses cutanées – Morbiliforme : macules/papules érythémateuses lenticulaires +/– confluentes en plaques irrégulières avec intervalles de peau saine, non prurigineuses – Scarlatiniforme : vastes placards rouges vifs confluents sans intervalle de peau saine, aspect granité, cuisants, desquamation – Rubéoliforme : discrètes macules roses pâles de petites taille commençant au visage – Roséoliforme : macules roses pâles non confluentes • Enanthème : lésions érythémateuses des muqueuses
  • 62. • Maladie à prévention vaccinale • Très contagieuse • Éruption 14jours après contage • Complications bactériennes et neurologiques parfois fatales
  • 64. • Épidémies scolaires • Éruption débutant u visage puis descendante • Arthrite • Complications chez le patient immunodéprimé et la femme enceinte
  • 66. • Angine à streptocoque avec exanthème et énanthème • Éruption évoluant vers la desquamation • TT antibiotique (péni A)
  • 68. • Infection virale à prévention vaccinale • Éruption morbilliforme • Arthrite , arthralgies, thrombopénie • Complications neurologiques • Rubéole congénitale
  • 69. VARICELLE • Infection virale secondaire à VZV • Incubation 2 sem • Éruption maculeuse puis vésiculeuse • Vésicules évoluant vers croûtes • Complication cutanée (surinfections), pneumonie, neurologiques • Varicelle congénitale • Très sévère chez l’immunodéprimé • Tt formes graves ou à risque de complication • Vaccin?
  • 70. Messages généraux de prévention • Attention hygiène des mains+++ • Penser aux isolements+++ • Prévention des IST: port du préservatif, dépistage • Vaccination : – avez-vous bien reçu 2 injections pour ROR??? Prévention des cas nosocomiaux et de l’adulte – Avez-vous fait la varicelle? Si non faire une sérologie et vaccination le cas échéant