SlideShare une entreprise Scribd logo
PARTENAIRES ENTREPRISE ET TRANSFORMATION DIGITALE
LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT
PROGRAMME
Face à la mul plica on des canaux digitaux de communica on, à l’évolu on des comportements des
clients et à l’émergence de marques 100 % digitales, les organisa ons sont aujourd’hui confrontées à
de nombreuses ques ons pour rer profit de ce"e nouvelle donne.
Comment combiner les canaux physiques tradi onnels (points de vente, téléphone), les canaux
digitaux historiques (web, e-mails) et les canaux digitaux plus récents (chat, applica ons mobiles,
vidéo, réseaux sociaux, communautés) ?
Quelles sont les nouvelles a"entes rela onnelles des différents segments de clients ?
Intervenants :
DIRECT ASSURANCE, Bertrand Boin, Business Visionary
LA POSTE, Sylvie Joseph, Directrice des programmes de transforma on digitale interne
ORANGE BUSINESS SERVICES, Olivier Ondet, Directeur Marke ng
Animateur :
INOVEN ALTENOR, Frédéric Mitève, Senior Manager
A RETENIR
La Poste souhaite laisser une en ère liberté aux clients sur les canaux d’accès à u liser. La
digitalisa on permet d’ajouter de la valeur à la présence physique.
A l’inverse, avec des clients de plus en plus autonomes sur le Web, Direct Assurance désire
privilégier l’ou l Internet.
Les services de chat, qui connaissent un grand succès, perme"ent aux clients de contacter
l’entreprise sur des plages horaires plus larges que par téléphone.
1/6
LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT
PRESENTATION DES INTERVENANTS
Sylvie Joseph : La Poste c’est 270 000 collaborateurs, 21 milliards d’euros de chiffre
d’affaires (400 millions issus des ac vités numériques). Le groupe dispose d’un réseau
physique fixe (les bureaux de Poste, qui accueillent chaque jour environ deux millions de
personnes), d’un réseau physique mobile (les 85 000 facteurs en passe d’être connectés) et
d’un réseau numérique.
Bertrand Boin : Direct Assurance est une filiale d’Axa, leader sur le marché de l’assurance
directe. Il y a 20 ans, Axa avait choisi de créer un business model sans agences. Le pari est
réussi, avec des clients qui souhaitent, plus que jamais, éviter de se rendre en agence.
Depuis 3 ans, je suis chargé de la refonte de notre système d’informa on, pour aller encore
plus loin dans la digitalisa on, la simplifica on des processus.
Olivier Ondet : Le groupe Orange, c’est 45 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Près d’un
ers de l’ac vité est dédiée aux entreprises. Orange Business Services c’est la division qui
vend ou conçoit des solu ons pour les entreprises. Plus précisément, j’appar ens au service
qui vend des solu ons pour la rela on client (centre d’appels, processus de digitalisa on
des parcours client, etc.)
QUELLES PRIORITES POUR LA STRATEGIE DIGITALE ?
Réseaux sociaux, applica ons mobiles, table es en points de vente... les canaux se
mul plient. Parallèlement, les a entes des clients diffèrent énormément entre les «digital
na ves» et les personnes plus ré centes, voire hermé ques aux nouvelles technologies.
BERTRAND BOIN, DIRECT ASSURANCE
C’est le fait de ne pas disposer d’agences qui jus fie les prix bas proposés par Direct
Assurance. Ce"e par cularité nous pousse à op(miser les canaux proposés à nos clients. A
travers nos nombreuses études, il est clairement apparu qu’ils revendiquaient leur capacité
à se débrouiller seuls sur Internet. De fait, nous avons voulu répondre à cela en donnant
notre priorité à un service Web de grande qualité, qui"e à perdre les clients les plus
ré cents à l’usage d’Internet. C’est un choix effectué en connaissance de cause ; ce"e
décision direc ve nous force à être «au top» sur le parcours Web.
2/6
LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT
Contrairement aux idées reçues, le client apprécie être sollicité par SMS ou par e-mail : cela
lui évite d’être inquiet sur l’état de son dossier et de se dire «Il faut que j’appelle mon
assurance.» Il s’agit d’éviter les interac(ons contraintes en étant pro-ac(fs dans la rela(on
digitale.
SYLVIE JOSEPH, LA POSTE
Notre logique est, à l’inverse, de laisser une en ère liberté aux clients sur les canaux d’accès
à u liser. La sa sfac on client et la fidélisa on engagent nos stratégies digitales. Il convient
d’avoir recours au digital pour ajouter de la valeur à notre présence physique.
Concrètement, nos facteurs seront équipés d’un smartphone pour emporter avec eux les
informa ons rela ves à leur tournée. Cet ou l perme"ra également d’échanger des pièces
avec les clients, le cas échéant de scanner des documents, ou de recueillir des signatures
électroniques.
OLIVIER ONDET, ORANGE BUSINESS SERVICES
Le mariage entre le digital et le physique est une évidence. Les nouvelles offres de la
téléphonie mobile qui connaissent un grand succès (B&You, Sosh...) fonc onnent sur le
canal social, l’entraide. Il convient dans ce domaine de s’appuyer sur une communauté très
ac ve, afin de lui déléguer une par e de l’informa on.
Alors que les clients avaient tendance, ces dernières années, à moins u liser les services
vocaux, ce parcours connaît un regain de succès en 2013. Il y a une tendance à réclamer le
choix dans les canaux d’accès.
Même dans un monde digital, il faut pouvoir parler à quelqu’un au moment qui convient.
Le digital doit apporter de la valeur dans le parcours physique du client.
3/6
LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT
Comment connaître avec le plus de précision possible les a:entes des clients ?
SYLVIE JOSEPH, LA POSTE
La Poste a l’habitude de mener des enquêtes à très grande échelle, auprès de 70 000
personnes. Nous avons également la chance d’accueillir énormément de monde dans nos
bureaux de Poste. Enfin, nous sommes extrêmement a"en fs à ce qui se passe sur les
réseaux sociaux. Il s’agit de suivre, voire d’an ciper les besoins du client.
BERTRAND BOIN, DIRECT ASSURANCE
Nous menons des enquêtes structurées autour de nos produits et accordons également une
grande a"en on aux réseaux sociaux. De plus, nous disposons désormais d’un ou l
d’analyse des conversa ons du call-center afin de cerner les requêtes les plus courantes
formulées par les clients.
OLIVIER ONDET, ORANGE BUSINESS SERVICES
Nous analysons également les expressions qui reviennent le plus souvent lors des
conversa ons entre le client et le call-center, ou sur les services de chat. De plus, les
informa ons ainsi recueillies perme"ent d’améliorer la forma on de nos téléconseillers.
RETOURS D’EXPERIENCE
BERTRAND BOIN, DIRECT ASSURANCE
Il faut que le parcours du client soit le plus agréable possible, afin de réduire les taux de
chute et d’améliorer le taux de sa sfac on. Le recours à Internet fonc onne très bien pour
les souscrip ons. Il s’agit désormais de l’adapter de manière plus poussée à la par(e
Clientèle ou la par(e Sinistres (avec par exemple l’envoi de photographies directement par
Internet).
Comme les tâches les plus courantes sont désormais accomplies sur Internet, on constate
un changement de la nature des appels téléphoniques. C’est l’urgence et souvent le
mécontentement qui jus fie les appels des clients. Il convient donc de former au mieux les
téléconseillers à la ges on de conflits.
4/6
LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT
L’e-mail cons(tue, selon nous, une interac(on lourde et il faut tout me:re en oeuvre pour
éviter d’y avoir recours. Pour bien saisir le problème d’un client, une conversa on
téléphonique vaut mieux qu’un long texte. Dans ce but, nous tentons d’améliorer les pages
FAQ.
Notre objec f est que les e-mails qui entrent dans l’entreprise passent systéma quement
par une base de connaissances, afin de repérer les interlocuteurs les plus adaptés pour y
répondre. Nous disposons également un moteur de routage de mails pour proposer
immédiatement au conseiller la réponse la plus adaptée (par exemple, en indiquant
automa quement un lien vers les FAQ.)
OLIVIER ONDET, ORANGE BUSINESS SERVICES
Les services de chat perme:ent aux clients de nous contacter sur des plages horaires
beaucoup plus larges que par téléphone. Mais il convient de proposer le chat au moment
opportun dans le parcours du client. Ce système doit être proposé au moment adéquat, on
ne peut l’imposer à tout prix.
Le chat connaît une croissance encore plus importante que l’e-mail. Mais on ne peut
imposer à un conseiller d’être «mul -canal». Il convient donc de déployer des ou ls de
correc on orthographique et d’améliorer la forma on du service client.
SYLVIE JOSEPH, LA POSTE
Nous avons recours au chat pour La Banque Postale et La Poste Mobile. C’est un ou l
par culièrement efficace pour les requêtes qui concernent principalement le Service Après
Vente, ou bien pour une assistance technique urgente (par exemple, un problème de carte
bancaire ou de virement).
La Poste note une croissance significa ve du nombre d’e-mails envoyés par les clients. Nous
avons fait le choix d’une spécialisa on des équipes du service client. Car il est évident qu’on
ne formule pas une réponse de la même manière au téléphone et par e-mail.
5/6
LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT
LA RELATION CLIENT ET LA QUESTION DE LA GRATUITE
BERTRAND BOIN, DIRECT ASSURANCE
Nous sous sommes penchés avec grande a"en on sur l’exemple d’une société britannique,
appartenant à notre groupe, qui a décidé de facturer les actes issus du call-center. Direct
Assurance va sans doute suivre cet exemple afin d’orienter davantage les clients vers l’ou l
Internet, qui lui restera évidemment gratuit.
SYLVIE JOSEPH, LA POSTE
La Poste a fait des choix différents, pour des raisons historiques. La priorité reste
d’augmenter la qualité de la rela on client. Il ne doit y avoir aucune différence entre un
client qui nous contacte pour une informa(on, et une demande liée au SAV. Pour autant,
nous cherchons à valoriser notre site Internet en améliorant les pages FAQ, afin
d’encourager les u lisateurs à se tourner vers le Web.
Comment faire prendre conscience des enjeux de la digitalisa(on à une organisa(on
historique comme La Poste ?
L’année 2013 a vu la créa on d’une Direc on du numérique, afin d’iden fier les grands
chan ers de digitalisa on. Il s’agit en quelque sorte d’une «start-up interne» qui mêle des
acteurs aux expériences complémentaires, afin d’impulser et de conduire le changement.
La transforma on du guiche er en conseiller, survenue en 2009, pousse à travailler un autre
type de rela ons. L’agent se trouve désormais au contact direct de la clientèle, ce qui a eu
pour effet d’augmenter le trafic dans les bureaux de Poste. Ce"e transforma on s’est
accompagnée d’une digitalisa on (par exemple, l’achat de mbres via des automates). Au
final, le conseiller peut effectuer tout un travail de conseil et de développement business
qu’il n’avait auparavant pas le temps de faire.
BERTRAND BOIN, DIRECT ASSURANCE
Je ne crois pas que la créa on de structures spécifiques à la digitalisa on soit une bonne
solu on. Ces enjeux n’appar ennent pas exclusivement au marke ng, ne concernent pas
uniquement le parcours client... Toute l’entreprise doit être pleinement impliquée. Tous les
pôles qui voient surgir des idées ne doivent pas hésiter à les tester, afin d’analyser les
réac ons du client.
6/6

Contenu connexe

Tendances

Présentation de soutenance de PFE - La digitalisation des points de vente
Présentation de soutenance de PFE - La digitalisation des points de ventePrésentation de soutenance de PFE - La digitalisation des points de vente
Présentation de soutenance de PFE - La digitalisation des points de vente
Yousra Beddaou
 
Le mix marketing a l'heure du digital
Le mix marketing a l'heure du digitalLe mix marketing a l'heure du digital
Le mix marketing a l'heure du digital
Maria Mercanti-Guérin
 
Transformation digitale et banques de detail
Transformation digitale et banques de detail Transformation digitale et banques de detail
Transformation digitale et banques de detail
BRIVA
 
Marketing des produits financiers
Marketing des produits financiersMarketing des produits financiers
Marketing des produits financiersFethi Ferhane
 
La Transformation digitale : Histoire
La Transformation digitale : HistoireLa Transformation digitale : Histoire
La Transformation digitale : Histoire
Youssef Belhaj HMC
 
marketing des services
 marketing des services  marketing des services
marketing des services
BONAVENTURE GUILLAUM NGORAN
 
L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...
L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...
L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...
OmarMOUMINI
 
Mémoire Marketing Digital - E-Commerce et Personnalisation
Mémoire Marketing Digital - E-Commerce et PersonnalisationMémoire Marketing Digital - E-Commerce et Personnalisation
Mémoire Marketing Digital - E-Commerce et Personnalisation
Pamela Desvignes
 
Mémoire Master Marketing Digital - Sharitiz
Mémoire Master Marketing Digital - SharitizMémoire Master Marketing Digital - Sharitiz
Mémoire Master Marketing Digital - Sharitiz
Philippe JEAN-BAPTISTE, Executive MBA, MSc, MA
 
These omnicanal master_marketing_essec_20140718
These omnicanal master_marketing_essec_20140718These omnicanal master_marketing_essec_20140718
These omnicanal master_marketing_essec_20140718
Hélène Pécharman
 
Mémoire communication digitale (extrait)
Mémoire communication digitale (extrait)Mémoire communication digitale (extrait)
Mémoire communication digitale (extrait)
Adrien Tilhet-Prat
 
Marketing bancaire
Marketing bancaire Marketing bancaire
Marketing bancaire
Zouhair Aitelhaj
 
L'impact du numérique sur la banque et ses clients
L'impact du numérique sur la banque et ses clientsL'impact du numérique sur la banque et ses clients
L'impact du numérique sur la banque et ses clients
Jimmy Huang
 
Le e-commerce pour les PME-TPE // Mathieu Têtu
Le e-commerce pour les PME-TPE // Mathieu Têtu Le e-commerce pour les PME-TPE // Mathieu Têtu
Le e-commerce pour les PME-TPE // Mathieu Têtu
Mathieu Têtu
 
Plan de communication interne
Plan de communication internePlan de communication interne
Plan de communication interne
Michel Stawniak
 
Les stratégies marketing cross canal dans le secteur de la Distribution
Les stratégies marketing cross canal dans le secteur de la  DistributionLes stratégies marketing cross canal dans le secteur de la  Distribution
Les stratégies marketing cross canal dans le secteur de la Distribution
Chérifa AFIRI
 
Soutenance mémoire master digital marketing
Soutenance mémoire master digital marketingSoutenance mémoire master digital marketing
Soutenance mémoire master digital marketing
Philippe JEAN-BAPTISTE, Executive MBA, MSc, MA
 
Strategie digitale fondamentaux
Strategie digitale fondamentauxStrategie digitale fondamentaux
Strategie digitale fondamentaux
Céline Camoun
 
Plan de communication digitale
Plan de communication digitalePlan de communication digitale
Plan de communication digitaleTarik Zghinou
 
Marketing etude qualitative
Marketing etude qualitativeMarketing etude qualitative
Marketing etude qualitativeAlina_S
 

Tendances (20)

Présentation de soutenance de PFE - La digitalisation des points de vente
Présentation de soutenance de PFE - La digitalisation des points de ventePrésentation de soutenance de PFE - La digitalisation des points de vente
Présentation de soutenance de PFE - La digitalisation des points de vente
 
Le mix marketing a l'heure du digital
Le mix marketing a l'heure du digitalLe mix marketing a l'heure du digital
Le mix marketing a l'heure du digital
 
Transformation digitale et banques de detail
Transformation digitale et banques de detail Transformation digitale et banques de detail
Transformation digitale et banques de detail
 
Marketing des produits financiers
Marketing des produits financiersMarketing des produits financiers
Marketing des produits financiers
 
La Transformation digitale : Histoire
La Transformation digitale : HistoireLa Transformation digitale : Histoire
La Transformation digitale : Histoire
 
marketing des services
 marketing des services  marketing des services
marketing des services
 
L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...
L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...
L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...
 
Mémoire Marketing Digital - E-Commerce et Personnalisation
Mémoire Marketing Digital - E-Commerce et PersonnalisationMémoire Marketing Digital - E-Commerce et Personnalisation
Mémoire Marketing Digital - E-Commerce et Personnalisation
 
Mémoire Master Marketing Digital - Sharitiz
Mémoire Master Marketing Digital - SharitizMémoire Master Marketing Digital - Sharitiz
Mémoire Master Marketing Digital - Sharitiz
 
These omnicanal master_marketing_essec_20140718
These omnicanal master_marketing_essec_20140718These omnicanal master_marketing_essec_20140718
These omnicanal master_marketing_essec_20140718
 
Mémoire communication digitale (extrait)
Mémoire communication digitale (extrait)Mémoire communication digitale (extrait)
Mémoire communication digitale (extrait)
 
Marketing bancaire
Marketing bancaire Marketing bancaire
Marketing bancaire
 
L'impact du numérique sur la banque et ses clients
L'impact du numérique sur la banque et ses clientsL'impact du numérique sur la banque et ses clients
L'impact du numérique sur la banque et ses clients
 
Le e-commerce pour les PME-TPE // Mathieu Têtu
Le e-commerce pour les PME-TPE // Mathieu Têtu Le e-commerce pour les PME-TPE // Mathieu Têtu
Le e-commerce pour les PME-TPE // Mathieu Têtu
 
Plan de communication interne
Plan de communication internePlan de communication interne
Plan de communication interne
 
Les stratégies marketing cross canal dans le secteur de la Distribution
Les stratégies marketing cross canal dans le secteur de la  DistributionLes stratégies marketing cross canal dans le secteur de la  Distribution
Les stratégies marketing cross canal dans le secteur de la Distribution
 
Soutenance mémoire master digital marketing
Soutenance mémoire master digital marketingSoutenance mémoire master digital marketing
Soutenance mémoire master digital marketing
 
Strategie digitale fondamentaux
Strategie digitale fondamentauxStrategie digitale fondamentaux
Strategie digitale fondamentaux
 
Plan de communication digitale
Plan de communication digitalePlan de communication digitale
Plan de communication digitale
 
Marketing etude qualitative
Marketing etude qualitativeMarketing etude qualitative
Marketing etude qualitative
 

En vedette

Etude PwC sur l'assurance à l'ère du digital (mars 2015)
Etude PwC sur l'assurance à l'ère du digital (mars 2015)Etude PwC sur l'assurance à l'ère du digital (mars 2015)
Etude PwC sur l'assurance à l'ère du digital (mars 2015)
PwC France
 
Banques 2.0 : cas concrets sur l'impact du 2.0, les développements sur le web...
Banques 2.0 : cas concrets sur l'impact du 2.0, les développements sur le web...Banques 2.0 : cas concrets sur l'impact du 2.0, les développements sur le web...
Banques 2.0 : cas concrets sur l'impact du 2.0, les développements sur le web...
nous sommes vivants
 
Etude e-assurance : bilan chiffré, projets des assureurs, meilleures pratique...
Etude e-assurance : bilan chiffré, projets des assureurs, meilleures pratique...Etude e-assurance : bilan chiffré, projets des assureurs, meilleures pratique...
Etude e-assurance : bilan chiffré, projets des assureurs, meilleures pratique...
CCM Benchmark Institut
 
Transmédia et Cross Canal: la digitalisation croissante du parcours client
Transmédia et Cross Canal: la digitalisation croissante du parcours clientTransmédia et Cross Canal: la digitalisation croissante du parcours client
Transmédia et Cross Canal: la digitalisation croissante du parcours client
Geoffrey Laloux
 
Mémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation client
Mémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation clientMémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation client
Mémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation client
Floriane Akpa
 
Cyproj04 formation-gestion-d-une-mission-de-conseil
Cyproj04 formation-gestion-d-une-mission-de-conseilCyproj04 formation-gestion-d-une-mission-de-conseil
Cyproj04 formation-gestion-d-une-mission-de-conseilCERTyou Formation
 
Prsentationtech conseil
Prsentationtech conseilPrsentationtech conseil
Prsentationtech conseil
René Hardy
 
Eaux plates en bouteille, Des Eaux Vives
Eaux plates en bouteille, Des Eaux VivesEaux plates en bouteille, Des Eaux Vives
Eaux plates en bouteille, Des Eaux Vives
M1comdigitaleecsparis2011
 
Mastère Big Data et Assurance de l'Ecole d'Ingénieur Léonard de Vinci - ESILV
Mastère Big Data et Assurance de l'Ecole d'Ingénieur Léonard de Vinci - ESILVMastère Big Data et Assurance de l'Ecole d'Ingénieur Léonard de Vinci - ESILV
Mastère Big Data et Assurance de l'Ecole d'Ingénieur Léonard de Vinci - ESILV
Romain Jouin
 
Utiliser le multicanal pour améliorer votre relation client
Utiliser le multicanal pour améliorer votre relation clientUtiliser le multicanal pour améliorer votre relation client
Utiliser le multicanal pour améliorer votre relation client
Digitaleo
 
Présentation des solutions big data pour Aristote 9-6-2011
Présentation des solutions big data pour Aristote 9-6-2011Présentation des solutions big data pour Aristote 9-6-2011
Présentation des solutions big data pour Aristote 9-6-2011
Vincent Heuschling
 
Finance com group
Finance com groupFinance com group
Finance com group
ExciteM.tv
 
Groupama banque - Stratégie Digitale point presse 22 mai 2014
Groupama banque - Stratégie Digitale  point presse 22 mai 2014Groupama banque - Stratégie Digitale  point presse 22 mai 2014
Groupama banque - Stratégie Digitale point presse 22 mai 2014
Antoine Wintrebert
 
Observatoire e-performance : Banque 2016
Observatoire e-performance : Banque 2016Observatoire e-performance : Banque 2016
Observatoire e-performance : Banque 2016
Almavia CX
 
5 bonnes pratiques pour fidéliser via SMS, site mobile, QRcode, email et rése...
5 bonnes pratiques pour fidéliser via SMS, site mobile, QRcode, email et rése...5 bonnes pratiques pour fidéliser via SMS, site mobile, QRcode, email et rése...
5 bonnes pratiques pour fidéliser via SMS, site mobile, QRcode, email et rése...
Digitaleo
 
Le Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne : une banque d'innovations
Le Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne : une banque d'innovationsLe Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne : une banque d'innovations
Le Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne : une banque d'innovations
pyrenees.gascogne
 
Social Drink-Up! #6 - Best practices pour réussir sa transformation digitale
Social Drink-Up! #6 - Best practices pour réussir sa transformation digitaleSocial Drink-Up! #6 - Best practices pour réussir sa transformation digitale
Social Drink-Up! #6 - Best practices pour réussir sa transformation digitale
Fastory
 

En vedette (20)

Etude PwC sur l'assurance à l'ère du digital (mars 2015)
Etude PwC sur l'assurance à l'ère du digital (mars 2015)Etude PwC sur l'assurance à l'ère du digital (mars 2015)
Etude PwC sur l'assurance à l'ère du digital (mars 2015)
 
Assurance digitale
Assurance digitaleAssurance digitale
Assurance digitale
 
Banques 2.0 : cas concrets sur l'impact du 2.0, les développements sur le web...
Banques 2.0 : cas concrets sur l'impact du 2.0, les développements sur le web...Banques 2.0 : cas concrets sur l'impact du 2.0, les développements sur le web...
Banques 2.0 : cas concrets sur l'impact du 2.0, les développements sur le web...
 
Etude e-assurance : bilan chiffré, projets des assureurs, meilleures pratique...
Etude e-assurance : bilan chiffré, projets des assureurs, meilleures pratique...Etude e-assurance : bilan chiffré, projets des assureurs, meilleures pratique...
Etude e-assurance : bilan chiffré, projets des assureurs, meilleures pratique...
 
Transmédia et Cross Canal: la digitalisation croissante du parcours client
Transmédia et Cross Canal: la digitalisation croissante du parcours clientTransmédia et Cross Canal: la digitalisation croissante du parcours client
Transmédia et Cross Canal: la digitalisation croissante du parcours client
 
Mémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation client
Mémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation clientMémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation client
Mémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation client
 
Cyproj04 formation-gestion-d-une-mission-de-conseil
Cyproj04 formation-gestion-d-une-mission-de-conseilCyproj04 formation-gestion-d-une-mission-de-conseil
Cyproj04 formation-gestion-d-une-mission-de-conseil
 
Prsentationtech conseil
Prsentationtech conseilPrsentationtech conseil
Prsentationtech conseil
 
Eaux plates en bouteille, Des Eaux Vives
Eaux plates en bouteille, Des Eaux VivesEaux plates en bouteille, Des Eaux Vives
Eaux plates en bouteille, Des Eaux Vives
 
Mastère Big Data et Assurance de l'Ecole d'Ingénieur Léonard de Vinci - ESILV
Mastère Big Data et Assurance de l'Ecole d'Ingénieur Léonard de Vinci - ESILVMastère Big Data et Assurance de l'Ecole d'Ingénieur Léonard de Vinci - ESILV
Mastère Big Data et Assurance de l'Ecole d'Ingénieur Léonard de Vinci - ESILV
 
Utiliser le multicanal pour améliorer votre relation client
Utiliser le multicanal pour améliorer votre relation clientUtiliser le multicanal pour améliorer votre relation client
Utiliser le multicanal pour améliorer votre relation client
 
Présentation des solutions big data pour Aristote 9-6-2011
Présentation des solutions big data pour Aristote 9-6-2011Présentation des solutions big data pour Aristote 9-6-2011
Présentation des solutions big data pour Aristote 9-6-2011
 
Finance com group
Finance com groupFinance com group
Finance com group
 
Groupama banque - Stratégie Digitale point presse 22 mai 2014
Groupama banque - Stratégie Digitale  point presse 22 mai 2014Groupama banque - Stratégie Digitale  point presse 22 mai 2014
Groupama banque - Stratégie Digitale point presse 22 mai 2014
 
Observatoire e-performance : Banque 2016
Observatoire e-performance : Banque 2016Observatoire e-performance : Banque 2016
Observatoire e-performance : Banque 2016
 
5 bonnes pratiques pour fidéliser via SMS, site mobile, QRcode, email et rése...
5 bonnes pratiques pour fidéliser via SMS, site mobile, QRcode, email et rése...5 bonnes pratiques pour fidéliser via SMS, site mobile, QRcode, email et rése...
5 bonnes pratiques pour fidéliser via SMS, site mobile, QRcode, email et rése...
 
Financecom
FinancecomFinancecom
Financecom
 
Bank Paypal
Bank PaypalBank Paypal
Bank Paypal
 
Le Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne : une banque d'innovations
Le Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne : une banque d'innovationsLe Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne : une banque d'innovations
Le Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne : une banque d'innovations
 
Social Drink-Up! #6 - Best practices pour réussir sa transformation digitale
Social Drink-Up! #6 - Best practices pour réussir sa transformation digitaleSocial Drink-Up! #6 - Best practices pour réussir sa transformation digitale
Social Drink-Up! #6 - Best practices pour réussir sa transformation digitale
 

Similaire à La digitalisation de_la_relation_client

DSI : comment obtenir le triple A de la relation client digitale ?
DSI : comment obtenir le triple A de la relation client digitale ?DSI : comment obtenir le triple A de la relation client digitale ?
DSI : comment obtenir le triple A de la relation client digitale ?
Wavestone
 
"L'utilisation du numérique dans les relations clients" Guide de bonnes prati...
"L'utilisation du numérique dans les relations clients" Guide de bonnes prati..."L'utilisation du numérique dans les relations clients" Guide de bonnes prati...
"L'utilisation du numérique dans les relations clients" Guide de bonnes prati...
yann le gigan
 
Les 10 règles d'or d'Eptica
Les 10 règles d'or d'EpticaLes 10 règles d'or d'Eptica
Les 10 règles d'or d'Epticaguest29addb
 
Point de Vue Sopra Consulting sur le Big Data
Point de Vue Sopra Consulting sur le Big DataPoint de Vue Sopra Consulting sur le Big Data
Point de Vue Sopra Consulting sur le Big Data
Nicolas Peene
 
EBG - Livret de synthèse 2017
EBG - Livret de synthèse 2017EBG - Livret de synthèse 2017
EBG - Livret de synthèse 2017
55 | fifty-five
 
Rendez vous experts marketing cross canal spécial banque finance [mode de com...
Rendez vous experts marketing cross canal spécial banque finance [mode de com...Rendez vous experts marketing cross canal spécial banque finance [mode de com...
Rendez vous experts marketing cross canal spécial banque finance [mode de com...
Experian
 
Guide marketing et email 2013
Guide marketing et email 2013Guide marketing et email 2013
Guide marketing et email 2013
Nobel El Houssine Boubaker
 
Livre Blanc Eskape : L'information mobile en entreprise, une nouvelle ouvertu...
Livre Blanc Eskape : L'information mobile en entreprise, une nouvelle ouvertu...Livre Blanc Eskape : L'information mobile en entreprise, une nouvelle ouvertu...
Livre Blanc Eskape : L'information mobile en entreprise, une nouvelle ouvertu...
Eskape
 
Conquérir et fidéliser vos clients avec les mobiles
Conquérir et fidéliser vos clients avec les mobilesConquérir et fidéliser vos clients avec les mobiles
Conquérir et fidéliser vos clients avec les mobiles
WSIdee
 
La data au service de l'experience client - Livre blanc - Netbooster - Mars 2015
La data au service de l'experience client - Livre blanc - Netbooster - Mars 2015La data au service de l'experience client - Livre blanc - Netbooster - Mars 2015
La data au service de l'experience client - Livre blanc - Netbooster - Mars 2015
Romain Fonnier
 
[Livre Blanc] la Data au service de l’expérience client - Netbooster
[Livre Blanc] la Data au service de l’expérience client - Netbooster[Livre Blanc] la Data au service de l’expérience client - Netbooster
[Livre Blanc] la Data au service de l’expérience client - Netbooster
yann le gigan
 
[Fr] livre blanc : la face cachée de la transformation digitale [Extrait]
[Fr] livre blanc : la face cachée de la transformation digitale [Extrait][Fr] livre blanc : la face cachée de la transformation digitale [Extrait]
[Fr] livre blanc : la face cachée de la transformation digitale [Extrait]
Yann Gourvennec
 
Digitalisation des parcours client : client first !
Digitalisation des parcours client : client first !Digitalisation des parcours client : client first !
Digitalisation des parcours client : client first !
Wavestone
 
FONTAINE CONSULTANTS - LETTRE 24 : MAÎTRISER SA RELATION CLIENT
FONTAINE CONSULTANTS - LETTRE 24 : MAÎTRISER SA RELATION CLIENTFONTAINE CONSULTANTS - LETTRE 24 : MAÎTRISER SA RELATION CLIENT
FONTAINE CONSULTANTS - LETTRE 24 : MAÎTRISER SA RELATION CLIENT
Fontaine Consultants
 
Innovation, retour sur 2015 et tendances 2016
Innovation, retour sur 2015 et tendances 2016Innovation, retour sur 2015 et tendances 2016
Innovation, retour sur 2015 et tendances 2016
Antoine Wintrebert
 
Livre blanc ecommerce
Livre blanc ecommerceLivre blanc ecommerce
Livre blanc ecommerce
Yann KERVAREC
 

Similaire à La digitalisation de_la_relation_client (20)

DSI : comment obtenir le triple A de la relation client digitale ?
DSI : comment obtenir le triple A de la relation client digitale ?DSI : comment obtenir le triple A de la relation client digitale ?
DSI : comment obtenir le triple A de la relation client digitale ?
 
Banque plus juillet 09
Banque plus juillet 09Banque plus juillet 09
Banque plus juillet 09
 
151015 - L'Argus.PDF
151015 - L'Argus.PDF151015 - L'Argus.PDF
151015 - L'Argus.PDF
 
"L'utilisation du numérique dans les relations clients" Guide de bonnes prati...
"L'utilisation du numérique dans les relations clients" Guide de bonnes prati..."L'utilisation du numérique dans les relations clients" Guide de bonnes prati...
"L'utilisation du numérique dans les relations clients" Guide de bonnes prati...
 
SOPRA Parcours client V1
SOPRA Parcours client V1SOPRA Parcours client V1
SOPRA Parcours client V1
 
Les 10 règles d'or d'Eptica
Les 10 règles d'or d'EpticaLes 10 règles d'or d'Eptica
Les 10 règles d'or d'Eptica
 
Point de Vue Sopra Consulting sur le Big Data
Point de Vue Sopra Consulting sur le Big DataPoint de Vue Sopra Consulting sur le Big Data
Point de Vue Sopra Consulting sur le Big Data
 
EBG - Livret de synthèse 2017
EBG - Livret de synthèse 2017EBG - Livret de synthèse 2017
EBG - Livret de synthèse 2017
 
Rendez vous experts marketing cross canal spécial banque finance [mode de com...
Rendez vous experts marketing cross canal spécial banque finance [mode de com...Rendez vous experts marketing cross canal spécial banque finance [mode de com...
Rendez vous experts marketing cross canal spécial banque finance [mode de com...
 
Transformation numerique-livre-blanc
Transformation numerique-livre-blancTransformation numerique-livre-blanc
Transformation numerique-livre-blanc
 
Guide marketing et email 2013
Guide marketing et email 2013Guide marketing et email 2013
Guide marketing et email 2013
 
Livre Blanc Eskape : L'information mobile en entreprise, une nouvelle ouvertu...
Livre Blanc Eskape : L'information mobile en entreprise, une nouvelle ouvertu...Livre Blanc Eskape : L'information mobile en entreprise, une nouvelle ouvertu...
Livre Blanc Eskape : L'information mobile en entreprise, une nouvelle ouvertu...
 
Conquérir et fidéliser vos clients avec les mobiles
Conquérir et fidéliser vos clients avec les mobilesConquérir et fidéliser vos clients avec les mobiles
Conquérir et fidéliser vos clients avec les mobiles
 
La data au service de l'experience client - Livre blanc - Netbooster - Mars 2015
La data au service de l'experience client - Livre blanc - Netbooster - Mars 2015La data au service de l'experience client - Livre blanc - Netbooster - Mars 2015
La data au service de l'experience client - Livre blanc - Netbooster - Mars 2015
 
[Livre Blanc] la Data au service de l’expérience client - Netbooster
[Livre Blanc] la Data au service de l’expérience client - Netbooster[Livre Blanc] la Data au service de l’expérience client - Netbooster
[Livre Blanc] la Data au service de l’expérience client - Netbooster
 
[Fr] livre blanc : la face cachée de la transformation digitale [Extrait]
[Fr] livre blanc : la face cachée de la transformation digitale [Extrait][Fr] livre blanc : la face cachée de la transformation digitale [Extrait]
[Fr] livre blanc : la face cachée de la transformation digitale [Extrait]
 
Digitalisation des parcours client : client first !
Digitalisation des parcours client : client first !Digitalisation des parcours client : client first !
Digitalisation des parcours client : client first !
 
FONTAINE CONSULTANTS - LETTRE 24 : MAÎTRISER SA RELATION CLIENT
FONTAINE CONSULTANTS - LETTRE 24 : MAÎTRISER SA RELATION CLIENTFONTAINE CONSULTANTS - LETTRE 24 : MAÎTRISER SA RELATION CLIENT
FONTAINE CONSULTANTS - LETTRE 24 : MAÎTRISER SA RELATION CLIENT
 
Innovation, retour sur 2015 et tendances 2016
Innovation, retour sur 2015 et tendances 2016Innovation, retour sur 2015 et tendances 2016
Innovation, retour sur 2015 et tendances 2016
 
Livre blanc ecommerce
Livre blanc ecommerceLivre blanc ecommerce
Livre blanc ecommerce
 

La digitalisation de_la_relation_client

  • 1. PARTENAIRES ENTREPRISE ET TRANSFORMATION DIGITALE LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT PROGRAMME Face à la mul plica on des canaux digitaux de communica on, à l’évolu on des comportements des clients et à l’émergence de marques 100 % digitales, les organisa ons sont aujourd’hui confrontées à de nombreuses ques ons pour rer profit de ce"e nouvelle donne. Comment combiner les canaux physiques tradi onnels (points de vente, téléphone), les canaux digitaux historiques (web, e-mails) et les canaux digitaux plus récents (chat, applica ons mobiles, vidéo, réseaux sociaux, communautés) ? Quelles sont les nouvelles a"entes rela onnelles des différents segments de clients ? Intervenants : DIRECT ASSURANCE, Bertrand Boin, Business Visionary LA POSTE, Sylvie Joseph, Directrice des programmes de transforma on digitale interne ORANGE BUSINESS SERVICES, Olivier Ondet, Directeur Marke ng Animateur : INOVEN ALTENOR, Frédéric Mitève, Senior Manager A RETENIR La Poste souhaite laisser une en ère liberté aux clients sur les canaux d’accès à u liser. La digitalisa on permet d’ajouter de la valeur à la présence physique. A l’inverse, avec des clients de plus en plus autonomes sur le Web, Direct Assurance désire privilégier l’ou l Internet. Les services de chat, qui connaissent un grand succès, perme"ent aux clients de contacter l’entreprise sur des plages horaires plus larges que par téléphone. 1/6
  • 2. LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT PRESENTATION DES INTERVENANTS Sylvie Joseph : La Poste c’est 270 000 collaborateurs, 21 milliards d’euros de chiffre d’affaires (400 millions issus des ac vités numériques). Le groupe dispose d’un réseau physique fixe (les bureaux de Poste, qui accueillent chaque jour environ deux millions de personnes), d’un réseau physique mobile (les 85 000 facteurs en passe d’être connectés) et d’un réseau numérique. Bertrand Boin : Direct Assurance est une filiale d’Axa, leader sur le marché de l’assurance directe. Il y a 20 ans, Axa avait choisi de créer un business model sans agences. Le pari est réussi, avec des clients qui souhaitent, plus que jamais, éviter de se rendre en agence. Depuis 3 ans, je suis chargé de la refonte de notre système d’informa on, pour aller encore plus loin dans la digitalisa on, la simplifica on des processus. Olivier Ondet : Le groupe Orange, c’est 45 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Près d’un ers de l’ac vité est dédiée aux entreprises. Orange Business Services c’est la division qui vend ou conçoit des solu ons pour les entreprises. Plus précisément, j’appar ens au service qui vend des solu ons pour la rela on client (centre d’appels, processus de digitalisa on des parcours client, etc.) QUELLES PRIORITES POUR LA STRATEGIE DIGITALE ? Réseaux sociaux, applica ons mobiles, table es en points de vente... les canaux se mul plient. Parallèlement, les a entes des clients diffèrent énormément entre les «digital na ves» et les personnes plus ré centes, voire hermé ques aux nouvelles technologies. BERTRAND BOIN, DIRECT ASSURANCE C’est le fait de ne pas disposer d’agences qui jus fie les prix bas proposés par Direct Assurance. Ce"e par cularité nous pousse à op(miser les canaux proposés à nos clients. A travers nos nombreuses études, il est clairement apparu qu’ils revendiquaient leur capacité à se débrouiller seuls sur Internet. De fait, nous avons voulu répondre à cela en donnant notre priorité à un service Web de grande qualité, qui"e à perdre les clients les plus ré cents à l’usage d’Internet. C’est un choix effectué en connaissance de cause ; ce"e décision direc ve nous force à être «au top» sur le parcours Web. 2/6
  • 3. LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT Contrairement aux idées reçues, le client apprécie être sollicité par SMS ou par e-mail : cela lui évite d’être inquiet sur l’état de son dossier et de se dire «Il faut que j’appelle mon assurance.» Il s’agit d’éviter les interac(ons contraintes en étant pro-ac(fs dans la rela(on digitale. SYLVIE JOSEPH, LA POSTE Notre logique est, à l’inverse, de laisser une en ère liberté aux clients sur les canaux d’accès à u liser. La sa sfac on client et la fidélisa on engagent nos stratégies digitales. Il convient d’avoir recours au digital pour ajouter de la valeur à notre présence physique. Concrètement, nos facteurs seront équipés d’un smartphone pour emporter avec eux les informa ons rela ves à leur tournée. Cet ou l perme"ra également d’échanger des pièces avec les clients, le cas échéant de scanner des documents, ou de recueillir des signatures électroniques. OLIVIER ONDET, ORANGE BUSINESS SERVICES Le mariage entre le digital et le physique est une évidence. Les nouvelles offres de la téléphonie mobile qui connaissent un grand succès (B&You, Sosh...) fonc onnent sur le canal social, l’entraide. Il convient dans ce domaine de s’appuyer sur une communauté très ac ve, afin de lui déléguer une par e de l’informa on. Alors que les clients avaient tendance, ces dernières années, à moins u liser les services vocaux, ce parcours connaît un regain de succès en 2013. Il y a une tendance à réclamer le choix dans les canaux d’accès. Même dans un monde digital, il faut pouvoir parler à quelqu’un au moment qui convient. Le digital doit apporter de la valeur dans le parcours physique du client. 3/6
  • 4. LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT Comment connaître avec le plus de précision possible les a:entes des clients ? SYLVIE JOSEPH, LA POSTE La Poste a l’habitude de mener des enquêtes à très grande échelle, auprès de 70 000 personnes. Nous avons également la chance d’accueillir énormément de monde dans nos bureaux de Poste. Enfin, nous sommes extrêmement a"en fs à ce qui se passe sur les réseaux sociaux. Il s’agit de suivre, voire d’an ciper les besoins du client. BERTRAND BOIN, DIRECT ASSURANCE Nous menons des enquêtes structurées autour de nos produits et accordons également une grande a"en on aux réseaux sociaux. De plus, nous disposons désormais d’un ou l d’analyse des conversa ons du call-center afin de cerner les requêtes les plus courantes formulées par les clients. OLIVIER ONDET, ORANGE BUSINESS SERVICES Nous analysons également les expressions qui reviennent le plus souvent lors des conversa ons entre le client et le call-center, ou sur les services de chat. De plus, les informa ons ainsi recueillies perme"ent d’améliorer la forma on de nos téléconseillers. RETOURS D’EXPERIENCE BERTRAND BOIN, DIRECT ASSURANCE Il faut que le parcours du client soit le plus agréable possible, afin de réduire les taux de chute et d’améliorer le taux de sa sfac on. Le recours à Internet fonc onne très bien pour les souscrip ons. Il s’agit désormais de l’adapter de manière plus poussée à la par(e Clientèle ou la par(e Sinistres (avec par exemple l’envoi de photographies directement par Internet). Comme les tâches les plus courantes sont désormais accomplies sur Internet, on constate un changement de la nature des appels téléphoniques. C’est l’urgence et souvent le mécontentement qui jus fie les appels des clients. Il convient donc de former au mieux les téléconseillers à la ges on de conflits. 4/6
  • 5. LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT L’e-mail cons(tue, selon nous, une interac(on lourde et il faut tout me:re en oeuvre pour éviter d’y avoir recours. Pour bien saisir le problème d’un client, une conversa on téléphonique vaut mieux qu’un long texte. Dans ce but, nous tentons d’améliorer les pages FAQ. Notre objec f est que les e-mails qui entrent dans l’entreprise passent systéma quement par une base de connaissances, afin de repérer les interlocuteurs les plus adaptés pour y répondre. Nous disposons également un moteur de routage de mails pour proposer immédiatement au conseiller la réponse la plus adaptée (par exemple, en indiquant automa quement un lien vers les FAQ.) OLIVIER ONDET, ORANGE BUSINESS SERVICES Les services de chat perme:ent aux clients de nous contacter sur des plages horaires beaucoup plus larges que par téléphone. Mais il convient de proposer le chat au moment opportun dans le parcours du client. Ce système doit être proposé au moment adéquat, on ne peut l’imposer à tout prix. Le chat connaît une croissance encore plus importante que l’e-mail. Mais on ne peut imposer à un conseiller d’être «mul -canal». Il convient donc de déployer des ou ls de correc on orthographique et d’améliorer la forma on du service client. SYLVIE JOSEPH, LA POSTE Nous avons recours au chat pour La Banque Postale et La Poste Mobile. C’est un ou l par culièrement efficace pour les requêtes qui concernent principalement le Service Après Vente, ou bien pour une assistance technique urgente (par exemple, un problème de carte bancaire ou de virement). La Poste note une croissance significa ve du nombre d’e-mails envoyés par les clients. Nous avons fait le choix d’une spécialisa on des équipes du service client. Car il est évident qu’on ne formule pas une réponse de la même manière au téléphone et par e-mail. 5/6
  • 6. LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT LA RELATION CLIENT ET LA QUESTION DE LA GRATUITE BERTRAND BOIN, DIRECT ASSURANCE Nous sous sommes penchés avec grande a"en on sur l’exemple d’une société britannique, appartenant à notre groupe, qui a décidé de facturer les actes issus du call-center. Direct Assurance va sans doute suivre cet exemple afin d’orienter davantage les clients vers l’ou l Internet, qui lui restera évidemment gratuit. SYLVIE JOSEPH, LA POSTE La Poste a fait des choix différents, pour des raisons historiques. La priorité reste d’augmenter la qualité de la rela on client. Il ne doit y avoir aucune différence entre un client qui nous contacte pour une informa(on, et une demande liée au SAV. Pour autant, nous cherchons à valoriser notre site Internet en améliorant les pages FAQ, afin d’encourager les u lisateurs à se tourner vers le Web. Comment faire prendre conscience des enjeux de la digitalisa(on à une organisa(on historique comme La Poste ? L’année 2013 a vu la créa on d’une Direc on du numérique, afin d’iden fier les grands chan ers de digitalisa on. Il s’agit en quelque sorte d’une «start-up interne» qui mêle des acteurs aux expériences complémentaires, afin d’impulser et de conduire le changement. La transforma on du guiche er en conseiller, survenue en 2009, pousse à travailler un autre type de rela ons. L’agent se trouve désormais au contact direct de la clientèle, ce qui a eu pour effet d’augmenter le trafic dans les bureaux de Poste. Ce"e transforma on s’est accompagnée d’une digitalisa on (par exemple, l’achat de mbres via des automates). Au final, le conseiller peut effectuer tout un travail de conseil et de développement business qu’il n’avait auparavant pas le temps de faire. BERTRAND BOIN, DIRECT ASSURANCE Je ne crois pas que la créa on de structures spécifiques à la digitalisa on soit une bonne solu on. Ces enjeux n’appar ennent pas exclusivement au marke ng, ne concernent pas uniquement le parcours client... Toute l’entreprise doit être pleinement impliquée. Tous les pôles qui voient surgir des idées ne doivent pas hésiter à les tester, afin d’analyser les réac ons du client. 6/6