SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  38
Télécharger pour lire hors ligne
Les carrières des chèvres en
lactations longues
R. de Cremoux, M. Legris, V. Clément
Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC – Toulouse, les 3 et 4 octobre 2019
2
Conduite des lactations : définitions
 Lactation écourtée : durée de production inférieure ou égale à
250 jours (environ 8 mois),
 Lactation normale : durée de production comprise entre 251 et
400 jours (8 à 13 mois),
 Lactation prolongée : durée de production comprise entre 401
et 485 jours (13 à 16 mois),
 Lactation longue : durée de production supérieure à 485 jours.
 Ne pas tarir entre deux mises bas n’est pas assimilé à de la
lactation longue
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
3
Pratique subie Pratique volontaire
Chèvres ciblées
(choisies pour ne pas
être mises à la reproduction)
Chèvres non ciblées
N°2
« Pour conserver
les meilleures »
N°1
« Pour gérer au mieux
le désaisonnement » N°5
« A la Hollandaise »
N°3
« La dernière trajectoire
avant la réforme »
« Par dépit »
N°4
« Donner du temps
aux primipares »
Source : INOSYS Réseaux d’élevage
Trajectoires 1 et 4 : a priori prolongations de lactation davantage que lactations longues
Non pas une mais des lactations longues
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
4
 Identifier les différents types de carrière en lactations
longues
 Identifier les déterminants du passage en lactation longue
 Caractériser les carrières des chèvres ayant eu une(des)
lactation(s) longue(s) comparativement aux autres
Objectifs
5
Base de données
 Base initiale :
 Critères retenus
 de 1998 à juin 2016
 2 598 719 chèvres soit 6 967 515 lactations
et 53 413 017 contrôles
 Races Alpine, Saanen et croisées
 Contrôle laitier officiel
 Carrière complète (non tronquée et terminée)
 Pas de changement d’élevage en cours de carrière
1 074 876 chèvres avec une carrière complète
soit 2 976 355 lactations
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
Données fournies par les chambres d’agriculture, l’INRA, les organismes de
contrôle de performances et d’insémination artificielle et les organismes de
sélection aux Systèmes Nationaux d’Information Génétique
6
Identifier les
différents types de
carrière en lactations
longues
7
Un nombre de lactations variable par carrière
 5 180 carrières différentes
 1 à 14 lactations par carrière Nombre de
lactations
Nombre
d'animaux
Proportion
d’animaux
1 310 531 28,9%
2 256 567 23,6%
3 203 159 18,9%
4 138 993 12,9%
5 83 042 7,7%
6 46 104 4,3%
7 22 915 2,1%
8 10 549 1,0%
9 4 156 0,4%
10 1 368 0,1%
11 396 < 0,1%
12 80 < 0,1%
13 14 < 0,1%
14 2 < 0,1%
total 1 074 876 100,0%
84,3%
14,1%
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
8
Quelle proportion de lactations longues ?
195 430 lactations longues
Type de
lactation
Nombre
de lactations
%
Ecourtée 828 144 27,8%
Normale 1 881 613 63,2%
Prolongée 71 168 2,3%
Longue 195 430 6,6%
Total 2 976 355 100,0%
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
Ecourtée Normale Prolongée Longue
27.8%
63.2%
2.3%
6.6%
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
9
Quelle proportion de lactations
longues dans la carrière des chèvres ?
 195 430 lactations longues soit 6,6% des lactations
 176 595 chèvres avec au moins une lactation longue dans
leur carrière soit 16,4% des chèvres
Nombre de
lactations longues
Nombre
d’animaux
Proportion
d’animaux
% parmi
les LL
0 898 281 83,6%
1 159 255 14,8% 90,2 %
2 15 935 1,5% 9,0 %
3 1 318 0,1% 0,7 %
4 84 < 0,1% 0,05 %
5 3 < 0,1% 0,002 %
Total 1 074 876 100%
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
10
Positionnement des lactations longues
dans la carrière de la chèvre
1 lactation longue unique
159 255 chèvres
correspond à 159 255 LL (81,5% des LL)
Carrière
Nombre
d’animaux
%
(par rapport
aux 176595 chèvres
ayant eu une LL)
L 41 849 23,7%
L – … 51 447 29,1%
… – L 37 075 20,9%
… – L – … 28 884 18,3%
Total 159 255 90,2%
Deux lactations longues
15 935 chèvres
correspond à 31 870 LL (16,3% des LL)
Carrière
Nombre
d’animaux
%
(par rapport
aux 176595 chèvres
ayant eu une LL)
L – L 4 415 2,5%
L – L – … 2 893 1,6%
L – … – L 1 227 0,8%
… – L – L 2 407 1,4%
L – … – L – … 1 227 0,8%
… – L – L – … 1 068 0,6%
… – L – … – L 1 055 0,6%
… – L – … – L – … 409 0,3%
Total 15 935 9,0%
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
11
Contextualiser le
passage en lactation
longue
12
Caractériser le passage
en lactation longue
 Objectif :
• Identifier les paramètres qui permettent ou favorisent un
passage en lactation longue
 Replacer les chèvres en lactations longues au sein de
systèmes de production / reproduction
• En l’absence de base de données sur les données de
reproduction, identification des périodes de mises bas :
• par campagne
• pour un même élevage, au cours de campagnes successives
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
13
Définition des périodes de mises bas
 Application de l’algorithme DBSCAN
• Sur l’ensemble de la base de données : détection de zones de forte
densité (ici : nombreuses mises bas sur un pas de temps restreint)
2 509 576 chèvres, 6 754 877 mises-bas
• Mise en évidence de points extrêmes : mises bas isolées, retardées
 Règles de décision appliquées à la campagne
• Adaptation selon les effectifs intra-élevage
• Prise en compte des retours en chaleurs
• Affectation des mises-bas isolées ou retardées à la « période dense »
la plus proche
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
14
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
Définition des périodes de mises bas
Sur 38 413 campagnes
de lactation
15
Campagnes de mises bas, en pratique …
Janvier/février
(7 682)
Septembre/octobre
(2 359)
Février  avril
(2 650)
Février/mars
(5 952)
Novembre  mars
(1 584)
Octobre  décembre
(1 818)
Oct. / Nov.
Jan. / Fév. / Mars
(1 787)
Oct. / Nov. / Déc.
Fév. / Mars
(4 370)
Sept. / Oct. / Nov.
Jan. / Fév.
(1 245)
Déc. / Janv. / Fév.
Mars / Avril
(1 822)
Jan. / Fév. / Mars
Mai
(816)
Sept./ Oct.
Fév. / Mars
(3 537)
(767)
(521)
(675)
(238)
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
16
A l’échelle d’une même exploitation
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
3 792 élevages présents en continu et 3 556 campagnes de lactation
Mais … les mises
bas se décalent, la
gestion de la
reproduction
évolue
Dans 81 % des cas
une campagne avec
1 période de mise
bas est suivie par une
autre avec 1période
de mise bas
C’est vrai à 63 % pour
les campagnes à
deux périodes de
mises bas
Proportions des
classes de campagnes
à 1 période de MB
Proportions des
classes de campagnes
à 2 périodes de MB
17
Les exploitations qui recourent peu ou
pas aux lactations longues
0,0% 2,1%
0,0% 1,6%
0,2% 2,4%
Médiane Moyenne
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
Indicateur : % de lactations longues sur l’ensemble des campagnes au cours desquelles
les élevages (N= 2322) sont en contrôle de performance
18
Les
exploitations
qui recourent
fréquemment
aux lactations
longues
3,7% 6,7%
2,7% 6,2%
4,0% 4,8%
Médiane Moyenne
7,0% 7,4%
8,2% 10,9%
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
19
Les exploitations qui recourent
modérément aux lactations longues
2,0% 4,2%
2,0% 5,6%
2,3% 3,0%
Médiane Moyenne
2,4% 5,4%
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
20
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
Nombre d'élevages %
Moins de 1 % 1064 45,8
De 1 à 5 % 564 24,3
De 5 à 10 % 367 15,8
De 10 à 20 % 224 9,6
> 20 % 103 4,4
Total 2322
Sur une base de 2322 élevages présents en continu et dont plus de 70% des
données sont complètes
Proportion moyenne de chèvres en lactation longue sur l’ensemble des années
où l’élevage est en contrôle de performance
Lactations longues : quelle stratégie ?
21
Lactations longues : quelle stratégie ?
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
2322 élevages suivis : proportions relatives des différentes carrières de chèvres ayant
une ou des lactation(s) longue(s)
22.8
19.5 19.3
23.6
26.2
23.9
27.3 27.7
32.0 31.9
24.4
23.8
21.1
15.4
8.5
28.1
25.3
24.5
18.1
15.3
0.8
4.2
7.4
10.8
18.1
0
5
10
15
20
25
30
35
Moins de 1 % De 1 à 5 % De 5 à 10 % De 10 à 20 % > 20 %
LL unique LL en début LL en milieu L.L en fin > 2L
22
Caractériser la carrière d’une chèvre
ayant eu une lactation longue
23
Durée d’une lactation longue
Minimum 486 jours
10% 511
20% 540
30% 580
40% 620
Médiane 647 jours
60% 667
70% 692
80% 815
90% 1 028
Maximum 3555 jours
Moyenne 717 jours
195 430 lactations longues 16 mois
21,5 mois
≈ 10 ans
≈ 2 ans
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
24
Durée d’une lactation longue
1 lactation
unique et LL
LL début de
carrière
LL milieu de
carrière
LL fin
de carrière
Minimum 486 486 486 486
10% 517 505 514 515
20% 555.6 523 544 560
Q1 575 533 562 583
30% 594 545 586 605
40% 627 578 629 637
Médiane 656 618 648 663
60% 708 645 662 701.4
70% 815 665 673 808
Q3 874 674 679 863
80% 969 688 687 974
90% 1195 864 774 1198
Maximum 3555 3466 2206 3338
Moyenne 781,9 649,1 659,0 782,2
159 255 chèvres ayant une seule lactation longue (90,2 % des LL) et dont la carrière est complète
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
25
Carrières : Nombre de jours de traite (DTR)
Comparaison des chèvres ayant une lactation longue au cours de leur carrière
aux chèvres ayant mis bas pour la première fois au cours de la même campagne qu’elles
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
Type de carrière
LL
unique
LL
en début
LL
en milieu
LL
en fin
≥ 2 LL ≥ 1 N Autres
Moyenne ajustée 841 1130 1520 1345 1 845 810 274
Nbre de
campagnes
Médiane 1 3 4 3 3 3 1
Intervalle 1 2 - 11 3 - 12 2 - 12 2 - 10 1 - 14 1-10
1068
1253
656
1537
1841
770
206
Nombredejoursdetraite
26
Nombre relatif de jours de traite
Comparaison des chèvres ayant une lactation longue au cours de leur carrière
aux chèvres ayant mis bas pour la première fois au cours de la même campagne qu’elles
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
Type de carrière
LL
unique
LL
en début
LL
en milieu
LL
en fin
≥ 2 LL ≥ 1 N Autres
Moyenne 1,082 1,201 1,556 1,454 1,786 0,947 0,396
Nbre de
campagnes
Médiane 1 3 4 3 3 3 1
Intervalle 1 2 - 11 3 - 12 2 - 12 2 - 10 1 - 14 1-10
DTR/DTRmoyen
27
Production cumulée sur la carrière
Comparaison des chèvres ayant une lactation longue au cours de leur carrière
aux chèvres ayant mis bas pour la première fois au cours de la même campagne qu’elles
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
Type de carrière
LL
unique
LL
en début
LL
en milieu
LL
en fin
≥ 2 LL ≥ 1 N Autres
Moyenne ajustée 2350 3252 4539 4048 5704 2242 642
Nbre de
campagnes
Médiane 1 3 4 3 3 3 1
Intervalle 1 2 - 11 3 - 12 2 - 12 2 - 10 1 - 14 1-10
3066
3809
1934
4555
5694
2094
473
28
Production moyenne par jour de traite
Comparaison des chèvres ayant une lactation longue au cours de leur carrière
aux chèvres ayant mis bas pour la première fois au cours de la même campagne qu’elles
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
Type de carrière
LL
unique
LL
en début
LL
en milieu
LL
en fin
≥ 2 LL ≥ 1 N Autres
Moyenne ajustée 2,73 2,81 2,91 2,90 3,01 2,68 2,36
Nbre de
campagnes
Médiane 1 3 4 3 3 3 1
Intervalle 1 2 - 11 3 - 12 2 - 12 2 - 10 1 - 14 1-10
2,84 2,96 3,032,83 3,12 2,80
2,37
29
Production cumulée relative
Comparaison des chèvres ayant une lactation longue au cours de leur carrière
aux chèvres ayant mis bas pour la première fois au cours de la même campagne qu’elles
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
Type de carrière
LL
unique
LL
en début
LL
en milieu
LL
en fin
≥ 2 LL ≥ 1 N Autres
Moyenne 1,11 1,19 1,68 1,57 1,89 0,99 0,36
Nbre de
campagnes
Médiane 1 3 4 3 3 3 1
Intervalle 1 2 - 11 3 - 12 2 - 12 2 - 10 1 - 14 1-10
30
Performances selon l’importance du recours en élevage
aux lactations longues : nombre de jours de traite
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
725 1301
581
1263 -
1832 - 1899 813
659
1789
1190
10911029 - 15941532 -
1462
Nombredejoursdetraite
31
Performances selon l’importance du recours en élevage
aux lactations longues : lait cumulé
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
2190 4026
1565
3860 -
5644 - 5947 2248
1711
5150
3483
31453075 -
2295
48644720 -
4176
32
Concentrations cellulaires
Comparaison des chèvres ayant une lactation longue au cours de leur carrière
aux chèvres ayant mis bas pour la première fois au cours de la même campagne qu’elles
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
Type de carrière
LL
unique
LL
en début
LL
en milieu
LL
en fin
≥ 2 LL ≥ 1 N
33
Concentrations cellulaires
Evolution des concentrations cellulaires au cours d’une lactation longue (carrière à 1 LL)
de plus de 800 jours
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
5.7
5.9
6.1
6.3
6.5
6.7
6.9
7.1
7.3
Log10concentrationscellulaires
Stade de lactation (jours)
LL unique
LL en début
LL en milieu
LL en fin
34
Chèvres ayant eu une lactation longue :
des chèvres comme les autres ?
35
Production des primipares à 250 jours
Comparaison des chèvres qui auront une lactation longue au cours de leur carrière aux autres
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
Type de carrière
LL
unique
LL
en début
LL
en milieu
LL
en fin
≥ 2 LL ≥ 1 N Autres
Moyenne ajustée 722 727 704 700 740 665 680
746 716 725757 765
682 700
A noter :
Toutes les
lactations
écourtées en
première lactation
ont été éliminées
36
Niveau cellulaire des primipares à 250 jours
Comparaison des chèvres qui auront une lactation longue au cours de leur carrière aux autres
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
Type de carrière
LL
unique
LL
en début
LL
en milieu
LL
en fin
≥ 2 LL ≥ 1 N Autres
Moyenne ajustée 2,68 2,66 2,62 2,63 2,62 2,69 2,73
2,67 2,59 2,622,73 2,62 2,68
2,79A noter :
Toutes les
lactations
écourtées en
première lactation
ont été éliminées
37
En synthèse
Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
 Confirmation d’un recours aux lactations longues variable selon la stratégie de
la mise à la reproduction (importance de la gestion du désaisonnement)
 Des différences de modalités de recours aux lactations longues selon que la
trajectoire globale est plutôt choisie ou subie : des lactations longues en
début de carrière (une à deux) dans les élevages recourant régulièrement aux
lactations longues
 Des chèvres plus productrices en tant que primipares et dont les niveaux de
production et le nombre total de jours en traite semblent rester supérieurs
aux autres au sein de leur exploitation
 Des performances différentes des chèvres en lactations longues selon que la
trajectoire globale est plutôt choisie ou subie
 Des questions qui restent posées sur le caractère subi ou choisi à l’échelle
individuelle, sur les impacts sanitaires en cours de lactation longue, sur la
gestion différenciée des chèvres en lactation longue
38
Merci pour votre
attention !
Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC – Toulouse, les 3 et 4 octobre 2019

Contenu connexe

Tendances

TechOvin 2019 - L'alimentation des brebis laitières en pratique
TechOvin 2019 - L'alimentation des brebis laitières en pratique TechOvin 2019 - L'alimentation des brebis laitières en pratique
TechOvin 2019 - L'alimentation des brebis laitières en pratique
Institut de l'Elevage - Idele
 

Tendances (20)

GAV2023 - Entre inflation et décapitalisation, une conjoncture mouvementée
GAV2023 - Entre inflation et décapitalisation, une conjoncture mouvementéeGAV2023 - Entre inflation et décapitalisation, une conjoncture mouvementée
GAV2023 - Entre inflation et décapitalisation, une conjoncture mouvementée
 
JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...
JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...
JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...
 
GAL2023 - Situation laitière 2022-2023 : la production laitière dans le tourb...
GAL2023 - Situation laitière 2022-2023 : la production laitière dans le tourb...GAL2023 - Situation laitière 2022-2023 : la production laitière dans le tourb...
GAL2023 - Situation laitière 2022-2023 : la production laitière dans le tourb...
 
TechOvin 2019 - L'alimentation des brebis laitières en pratique
TechOvin 2019 - L'alimentation des brebis laitières en pratique TechOvin 2019 - L'alimentation des brebis laitières en pratique
TechOvin 2019 - L'alimentation des brebis laitières en pratique
 
L'Espagne face à la flambée des coûts de production
L'Espagne face à la flambée des coûts de productionL'Espagne face à la flambée des coûts de production
L'Espagne face à la flambée des coûts de production
 
Vers une segmentation plus précise de l'offre en reproducteurs
Vers une segmentation plus précise de l'offre en reproducteursVers une segmentation plus précise de l'offre en reproducteurs
Vers une segmentation plus précise de l'offre en reproducteurs
 
GAV2023 - La filière bovins viande face aux imports - Point sur les accords d...
GAV2023 - La filière bovins viande face aux imports - Point sur les accords d...GAV2023 - La filière bovins viande face aux imports - Point sur les accords d...
GAV2023 - La filière bovins viande face aux imports - Point sur les accords d...
 
Travaux de valorisation des mâles laitiers à Mauron
Travaux de valorisation des mâles laitiers à MauronTravaux de valorisation des mâles laitiers à Mauron
Travaux de valorisation des mâles laitiers à Mauron
 
GAV2023 - Les systèmes bovins viande à l'épreuve des défis : les dynamiques d...
GAV2023 - Les systèmes bovins viande à l'épreuve des défis : les dynamiques d...GAV2023 - Les systèmes bovins viande à l'épreuve des défis : les dynamiques d...
GAV2023 - Les systèmes bovins viande à l'épreuve des défis : les dynamiques d...
 
GAL2022 - BoviWell, pour l'évaluation du bien-être des troupeaux laitiers
GAL2022 - BoviWell, pour l'évaluation du bien-être des troupeaux laitiersGAL2022 - BoviWell, pour l'évaluation du bien-être des troupeaux laitiers
GAL2022 - BoviWell, pour l'évaluation du bien-être des troupeaux laitiers
 
JPO Pradel 2022 - Atelier 2 - Chevreaux lourds : quelles conduites pour quell...
JPO Pradel 2022 - Atelier 2 - Chevreaux lourds : quelles conduites pour quell...JPO Pradel 2022 - Atelier 2 - Chevreaux lourds : quelles conduites pour quell...
JPO Pradel 2022 - Atelier 2 - Chevreaux lourds : quelles conduites pour quell...
 
Importance de l’alimentation des brebis sur la mise bas et la vigueur des agn...
Importance de l’alimentation des brebis sur la mise bas et la vigueur des agn...Importance de l’alimentation des brebis sur la mise bas et la vigueur des agn...
Importance de l’alimentation des brebis sur la mise bas et la vigueur des agn...
 
La pâturage cellulaire pour mieux valoriser l'herbe
La pâturage cellulaire pour mieux valoriser l'herbe La pâturage cellulaire pour mieux valoriser l'herbe
La pâturage cellulaire pour mieux valoriser l'herbe
 
Valorisation des veaux laitiers : comparaison dans 10 pays
Valorisation des veaux laitiers : comparaison dans 10 paysValorisation des veaux laitiers : comparaison dans 10 pays
Valorisation des veaux laitiers : comparaison dans 10 pays
 
GAV2023 - L’albédo (α) des prairies : un levier d'atténuation du changement c...
GAV2023 - L’albédo (α) des prairies : un levier d'atténuation du changement c...GAV2023 - L’albédo (α) des prairies : un levier d'atténuation du changement c...
GAV2023 - L’albédo (α) des prairies : un levier d'atténuation du changement c...
 
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
 
Elevages caprins et hausse du prix des matières premières 2022.pdf
Elevages caprins et hausse du prix des matières premières 2022.pdfElevages caprins et hausse du prix des matières premières 2022.pdf
Elevages caprins et hausse du prix des matières premières 2022.pdf
 
GAV2023 - Diversité et transformation de l'élevage bovin allaitant français. ...
GAV2023 - Diversité et transformation de l'élevage bovin allaitant français. ...GAV2023 - Diversité et transformation de l'élevage bovin allaitant français. ...
GAV2023 - Diversité et transformation de l'élevage bovin allaitant français. ...
 
Coûts de production en élevages ovins viande et lait, impact de la flambée du...
Coûts de production en élevages ovins viande et lait, impact de la flambée du...Coûts de production en élevages ovins viande et lait, impact de la flambée du...
Coûts de production en élevages ovins viande et lait, impact de la flambée du...
 
Amélioration génétique en Prim'Holstein
Amélioration génétique en Prim'HolsteinAmélioration génétique en Prim'Holstein
Amélioration génétique en Prim'Holstein
 

Similaire à Zoom sur les lactations longues en caprins

Similaire à Zoom sur les lactations longues en caprins (20)

Observatoire des causes de sortie : bilan de la phase terrain en ovin lait
Observatoire des causes de sortie : bilan de la phase terrain en ovin laitObservatoire des causes de sortie : bilan de la phase terrain en ovin lait
Observatoire des causes de sortie : bilan de la phase terrain en ovin lait
 
La longévité fonctionnelle : analyse génétique en ovin allaitant.
La longévité fonctionnelle : analyse génétique en ovin allaitant.La longévité fonctionnelle : analyse génétique en ovin allaitant.
La longévité fonctionnelle : analyse génétique en ovin allaitant.
 
Lactations longues : les (bonnes) questions à se poser !
Lactations longues : les (bonnes) questions à se poser !Lactations longues : les (bonnes) questions à se poser !
Lactations longues : les (bonnes) questions à se poser !
 
La longévité fonctionnelle : analyse génétique en ovin lait.
La longévité fonctionnelle : analyse génétique en ovin lait.La longévité fonctionnelle : analyse génétique en ovin lait.
La longévité fonctionnelle : analyse génétique en ovin lait.
 
La persistance de la lactation : analyse génétique d’indicateurs de type rati...
La persistance de la lactation : analyse génétique d’indicateurs de type rati...La persistance de la lactation : analyse génétique d’indicateurs de type rati...
La persistance de la lactation : analyse génétique d’indicateurs de type rati...
 
Poids économique de longévité et de la persistance dans une approche OSIRIS
Poids économique de longévité et de la persistance dans une approche OSIRISPoids économique de longévité et de la persistance dans une approche OSIRIS
Poids économique de longévité et de la persistance dans une approche OSIRIS
 
Arthrite Encéphalite Virale Caprine, une maladie à redécouvrir à l'occasion d...
Arthrite Encéphalite Virale Caprine, une maladie à redécouvrir à l'occasion d...Arthrite Encéphalite Virale Caprine, une maladie à redécouvrir à l'occasion d...
Arthrite Encéphalite Virale Caprine, une maladie à redécouvrir à l'occasion d...
 
Piloter la note d’état corporel pour optimiser la reproduction des vaches lai...
Piloter la note d’état corporel pour optimiser la reproduction des vaches lai...Piloter la note d’état corporel pour optimiser la reproduction des vaches lai...
Piloter la note d’état corporel pour optimiser la reproduction des vaches lai...
 
Focus sur le persillé
Focus sur le persilléFocus sur le persillé
Focus sur le persillé
 
Gestion du parasitisme gastro intestinal en élevage caprin : impact des strat...
Gestion du parasitisme gastro intestinalen élevage caprin : impact des strat...Gestion du parasitisme gastro intestinalen élevage caprin : impact des strat...
Gestion du parasitisme gastro intestinal en élevage caprin : impact des strat...
 
Tirer le meilleur parti de chacune de ses vaches de réforme Blondes d'Aquitai...
Tirer le meilleur parti de chacune de ses vaches de réforme Blondes d'Aquitai...Tirer le meilleur parti de chacune de ses vaches de réforme Blondes d'Aquitai...
Tirer le meilleur parti de chacune de ses vaches de réforme Blondes d'Aquitai...
 
Capr inov14 etat des lieux des installations de traite caprines et apports de...
Capr inov14 etat des lieux des installations de traite caprines et apports de...Capr inov14 etat des lieux des installations de traite caprines et apports de...
Capr inov14 etat des lieux des installations de traite caprines et apports de...
 
SMARTER_Sèvremont_MChassier.pdf
SMARTER_Sèvremont_MChassier.pdfSMARTER_Sèvremont_MChassier.pdf
SMARTER_Sèvremont_MChassier.pdf
 
Images actualisées des installations et des pratiques de traite chez la chèvre
Images actualisées des installations et des pratiques de traite chez la chèvreImages actualisées des installations et des pratiques de traite chez la chèvre
Images actualisées des installations et des pratiques de traite chez la chèvre
 
Quels leviers fourragers de sécurisation alimentaire face aux aléas climatiqu...
Quels leviers fourragers de sécurisation alimentaire face aux aléas climatiqu...Quels leviers fourragers de sécurisation alimentaire face aux aléas climatiqu...
Quels leviers fourragers de sécurisation alimentaire face aux aléas climatiqu...
 
[GAV2019] Caractérisation fine des carcasses : analyse des rendements selon l...
[GAV2019] Caractérisation fine des carcasses : analyse des rendements selon l...[GAV2019] Caractérisation fine des carcasses : analyse des rendements selon l...
[GAV2019] Caractérisation fine des carcasses : analyse des rendements selon l...
 
6 quelle_race_quel_système
6 quelle_race_quel_système6 quelle_race_quel_système
6 quelle_race_quel_système
 
Observatoire des causes de sortie : bilan de la phase terrain en ovin allaitant.
Observatoire des causes de sortie : bilan de la phase terrain en ovin allaitant.Observatoire des causes de sortie : bilan de la phase terrain en ovin allaitant.
Observatoire des causes de sortie : bilan de la phase terrain en ovin allaitant.
 
Observatoire des causes de sortie : quel lien entre les causes de sortie et l...
Observatoire des causes de sortie : quel lien entre les causes de sortie et l...Observatoire des causes de sortie : quel lien entre les causes de sortie et l...
Observatoire des causes de sortie : quel lien entre les causes de sortie et l...
 
[Biennales 23] Quelles méthodes pour suivre la qualité de conservation des en...
[Biennales 23] Quelles méthodes pour suivre la qualité de conservation des en...[Biennales 23] Quelles méthodes pour suivre la qualité de conservation des en...
[Biennales 23] Quelles méthodes pour suivre la qualité de conservation des en...
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
 
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
 
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
 
JTC 2024 Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
JTC 2024  Bâtiment et Photovoltaïque.pdfJTC 2024  Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
JTC 2024 Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
 
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversitéGAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
 
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
 
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
 
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engageGAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
 
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentesGAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
 
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
 
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
 
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
 
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenusGAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
 
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdfJTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
 
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
 
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdfJTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
 
JTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdf
JTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdfJTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdf
JTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdf
 
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdfJTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
 
CAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptx
CAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptxCAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptx
CAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptx
 
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
 

Zoom sur les lactations longues en caprins

  • 1. Les carrières des chèvres en lactations longues R. de Cremoux, M. Legris, V. Clément Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC – Toulouse, les 3 et 4 octobre 2019
  • 2. 2 Conduite des lactations : définitions  Lactation écourtée : durée de production inférieure ou égale à 250 jours (environ 8 mois),  Lactation normale : durée de production comprise entre 251 et 400 jours (8 à 13 mois),  Lactation prolongée : durée de production comprise entre 401 et 485 jours (13 à 16 mois),  Lactation longue : durée de production supérieure à 485 jours.  Ne pas tarir entre deux mises bas n’est pas assimilé à de la lactation longue Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
  • 3. 3 Pratique subie Pratique volontaire Chèvres ciblées (choisies pour ne pas être mises à la reproduction) Chèvres non ciblées N°2 « Pour conserver les meilleures » N°1 « Pour gérer au mieux le désaisonnement » N°5 « A la Hollandaise » N°3 « La dernière trajectoire avant la réforme » « Par dépit » N°4 « Donner du temps aux primipares » Source : INOSYS Réseaux d’élevage Trajectoires 1 et 4 : a priori prolongations de lactation davantage que lactations longues Non pas une mais des lactations longues Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
  • 4. 4  Identifier les différents types de carrière en lactations longues  Identifier les déterminants du passage en lactation longue  Caractériser les carrières des chèvres ayant eu une(des) lactation(s) longue(s) comparativement aux autres Objectifs
  • 5. 5 Base de données  Base initiale :  Critères retenus  de 1998 à juin 2016  2 598 719 chèvres soit 6 967 515 lactations et 53 413 017 contrôles  Races Alpine, Saanen et croisées  Contrôle laitier officiel  Carrière complète (non tronquée et terminée)  Pas de changement d’élevage en cours de carrière 1 074 876 chèvres avec une carrière complète soit 2 976 355 lactations Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC Données fournies par les chambres d’agriculture, l’INRA, les organismes de contrôle de performances et d’insémination artificielle et les organismes de sélection aux Systèmes Nationaux d’Information Génétique
  • 6. 6 Identifier les différents types de carrière en lactations longues
  • 7. 7 Un nombre de lactations variable par carrière  5 180 carrières différentes  1 à 14 lactations par carrière Nombre de lactations Nombre d'animaux Proportion d’animaux 1 310 531 28,9% 2 256 567 23,6% 3 203 159 18,9% 4 138 993 12,9% 5 83 042 7,7% 6 46 104 4,3% 7 22 915 2,1% 8 10 549 1,0% 9 4 156 0,4% 10 1 368 0,1% 11 396 < 0,1% 12 80 < 0,1% 13 14 < 0,1% 14 2 < 0,1% total 1 074 876 100,0% 84,3% 14,1% Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
  • 8. 8 Quelle proportion de lactations longues ? 195 430 lactations longues Type de lactation Nombre de lactations % Ecourtée 828 144 27,8% Normale 1 881 613 63,2% Prolongée 71 168 2,3% Longue 195 430 6,6% Total 2 976 355 100,0% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% Ecourtée Normale Prolongée Longue 27.8% 63.2% 2.3% 6.6% Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
  • 9. 9 Quelle proportion de lactations longues dans la carrière des chèvres ?  195 430 lactations longues soit 6,6% des lactations  176 595 chèvres avec au moins une lactation longue dans leur carrière soit 16,4% des chèvres Nombre de lactations longues Nombre d’animaux Proportion d’animaux % parmi les LL 0 898 281 83,6% 1 159 255 14,8% 90,2 % 2 15 935 1,5% 9,0 % 3 1 318 0,1% 0,7 % 4 84 < 0,1% 0,05 % 5 3 < 0,1% 0,002 % Total 1 074 876 100% Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
  • 10. 10 Positionnement des lactations longues dans la carrière de la chèvre 1 lactation longue unique 159 255 chèvres correspond à 159 255 LL (81,5% des LL) Carrière Nombre d’animaux % (par rapport aux 176595 chèvres ayant eu une LL) L 41 849 23,7% L – … 51 447 29,1% … – L 37 075 20,9% … – L – … 28 884 18,3% Total 159 255 90,2% Deux lactations longues 15 935 chèvres correspond à 31 870 LL (16,3% des LL) Carrière Nombre d’animaux % (par rapport aux 176595 chèvres ayant eu une LL) L – L 4 415 2,5% L – L – … 2 893 1,6% L – … – L 1 227 0,8% … – L – L 2 407 1,4% L – … – L – … 1 227 0,8% … – L – L – … 1 068 0,6% … – L – … – L 1 055 0,6% … – L – … – L – … 409 0,3% Total 15 935 9,0% Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
  • 12. 12 Caractériser le passage en lactation longue  Objectif : • Identifier les paramètres qui permettent ou favorisent un passage en lactation longue  Replacer les chèvres en lactations longues au sein de systèmes de production / reproduction • En l’absence de base de données sur les données de reproduction, identification des périodes de mises bas : • par campagne • pour un même élevage, au cours de campagnes successives Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
  • 13. 13 Définition des périodes de mises bas  Application de l’algorithme DBSCAN • Sur l’ensemble de la base de données : détection de zones de forte densité (ici : nombreuses mises bas sur un pas de temps restreint) 2 509 576 chèvres, 6 754 877 mises-bas • Mise en évidence de points extrêmes : mises bas isolées, retardées  Règles de décision appliquées à la campagne • Adaptation selon les effectifs intra-élevage • Prise en compte des retours en chaleurs • Affectation des mises-bas isolées ou retardées à la « période dense » la plus proche Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
  • 14. 14 Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC Définition des périodes de mises bas Sur 38 413 campagnes de lactation
  • 15. 15 Campagnes de mises bas, en pratique … Janvier/février (7 682) Septembre/octobre (2 359) Février  avril (2 650) Février/mars (5 952) Novembre  mars (1 584) Octobre  décembre (1 818) Oct. / Nov. Jan. / Fév. / Mars (1 787) Oct. / Nov. / Déc. Fév. / Mars (4 370) Sept. / Oct. / Nov. Jan. / Fév. (1 245) Déc. / Janv. / Fév. Mars / Avril (1 822) Jan. / Fév. / Mars Mai (816) Sept./ Oct. Fév. / Mars (3 537) (767) (521) (675) (238) Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
  • 16. 16 A l’échelle d’une même exploitation Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC 3 792 élevages présents en continu et 3 556 campagnes de lactation Mais … les mises bas se décalent, la gestion de la reproduction évolue Dans 81 % des cas une campagne avec 1 période de mise bas est suivie par une autre avec 1période de mise bas C’est vrai à 63 % pour les campagnes à deux périodes de mises bas Proportions des classes de campagnes à 1 période de MB Proportions des classes de campagnes à 2 périodes de MB
  • 17. 17 Les exploitations qui recourent peu ou pas aux lactations longues 0,0% 2,1% 0,0% 1,6% 0,2% 2,4% Médiane Moyenne Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC Indicateur : % de lactations longues sur l’ensemble des campagnes au cours desquelles les élevages (N= 2322) sont en contrôle de performance
  • 18. 18 Les exploitations qui recourent fréquemment aux lactations longues 3,7% 6,7% 2,7% 6,2% 4,0% 4,8% Médiane Moyenne 7,0% 7,4% 8,2% 10,9% Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
  • 19. 19 Les exploitations qui recourent modérément aux lactations longues 2,0% 4,2% 2,0% 5,6% 2,3% 3,0% Médiane Moyenne 2,4% 5,4% Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
  • 20. 20 Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC Nombre d'élevages % Moins de 1 % 1064 45,8 De 1 à 5 % 564 24,3 De 5 à 10 % 367 15,8 De 10 à 20 % 224 9,6 > 20 % 103 4,4 Total 2322 Sur une base de 2322 élevages présents en continu et dont plus de 70% des données sont complètes Proportion moyenne de chèvres en lactation longue sur l’ensemble des années où l’élevage est en contrôle de performance Lactations longues : quelle stratégie ?
  • 21. 21 Lactations longues : quelle stratégie ? Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC 2322 élevages suivis : proportions relatives des différentes carrières de chèvres ayant une ou des lactation(s) longue(s) 22.8 19.5 19.3 23.6 26.2 23.9 27.3 27.7 32.0 31.9 24.4 23.8 21.1 15.4 8.5 28.1 25.3 24.5 18.1 15.3 0.8 4.2 7.4 10.8 18.1 0 5 10 15 20 25 30 35 Moins de 1 % De 1 à 5 % De 5 à 10 % De 10 à 20 % > 20 % LL unique LL en début LL en milieu L.L en fin > 2L
  • 22. 22 Caractériser la carrière d’une chèvre ayant eu une lactation longue
  • 23. 23 Durée d’une lactation longue Minimum 486 jours 10% 511 20% 540 30% 580 40% 620 Médiane 647 jours 60% 667 70% 692 80% 815 90% 1 028 Maximum 3555 jours Moyenne 717 jours 195 430 lactations longues 16 mois 21,5 mois ≈ 10 ans ≈ 2 ans Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
  • 24. 24 Durée d’une lactation longue 1 lactation unique et LL LL début de carrière LL milieu de carrière LL fin de carrière Minimum 486 486 486 486 10% 517 505 514 515 20% 555.6 523 544 560 Q1 575 533 562 583 30% 594 545 586 605 40% 627 578 629 637 Médiane 656 618 648 663 60% 708 645 662 701.4 70% 815 665 673 808 Q3 874 674 679 863 80% 969 688 687 974 90% 1195 864 774 1198 Maximum 3555 3466 2206 3338 Moyenne 781,9 649,1 659,0 782,2 159 255 chèvres ayant une seule lactation longue (90,2 % des LL) et dont la carrière est complète Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC
  • 25. 25 Carrières : Nombre de jours de traite (DTR) Comparaison des chèvres ayant une lactation longue au cours de leur carrière aux chèvres ayant mis bas pour la première fois au cours de la même campagne qu’elles Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC Type de carrière LL unique LL en début LL en milieu LL en fin ≥ 2 LL ≥ 1 N Autres Moyenne ajustée 841 1130 1520 1345 1 845 810 274 Nbre de campagnes Médiane 1 3 4 3 3 3 1 Intervalle 1 2 - 11 3 - 12 2 - 12 2 - 10 1 - 14 1-10 1068 1253 656 1537 1841 770 206 Nombredejoursdetraite
  • 26. 26 Nombre relatif de jours de traite Comparaison des chèvres ayant une lactation longue au cours de leur carrière aux chèvres ayant mis bas pour la première fois au cours de la même campagne qu’elles Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC Type de carrière LL unique LL en début LL en milieu LL en fin ≥ 2 LL ≥ 1 N Autres Moyenne 1,082 1,201 1,556 1,454 1,786 0,947 0,396 Nbre de campagnes Médiane 1 3 4 3 3 3 1 Intervalle 1 2 - 11 3 - 12 2 - 12 2 - 10 1 - 14 1-10 DTR/DTRmoyen
  • 27. 27 Production cumulée sur la carrière Comparaison des chèvres ayant une lactation longue au cours de leur carrière aux chèvres ayant mis bas pour la première fois au cours de la même campagne qu’elles Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC Type de carrière LL unique LL en début LL en milieu LL en fin ≥ 2 LL ≥ 1 N Autres Moyenne ajustée 2350 3252 4539 4048 5704 2242 642 Nbre de campagnes Médiane 1 3 4 3 3 3 1 Intervalle 1 2 - 11 3 - 12 2 - 12 2 - 10 1 - 14 1-10 3066 3809 1934 4555 5694 2094 473
  • 28. 28 Production moyenne par jour de traite Comparaison des chèvres ayant une lactation longue au cours de leur carrière aux chèvres ayant mis bas pour la première fois au cours de la même campagne qu’elles Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC Type de carrière LL unique LL en début LL en milieu LL en fin ≥ 2 LL ≥ 1 N Autres Moyenne ajustée 2,73 2,81 2,91 2,90 3,01 2,68 2,36 Nbre de campagnes Médiane 1 3 4 3 3 3 1 Intervalle 1 2 - 11 3 - 12 2 - 12 2 - 10 1 - 14 1-10 2,84 2,96 3,032,83 3,12 2,80 2,37
  • 29. 29 Production cumulée relative Comparaison des chèvres ayant une lactation longue au cours de leur carrière aux chèvres ayant mis bas pour la première fois au cours de la même campagne qu’elles Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC Type de carrière LL unique LL en début LL en milieu LL en fin ≥ 2 LL ≥ 1 N Autres Moyenne 1,11 1,19 1,68 1,57 1,89 0,99 0,36 Nbre de campagnes Médiane 1 3 4 3 3 3 1 Intervalle 1 2 - 11 3 - 12 2 - 12 2 - 10 1 - 14 1-10
  • 30. 30 Performances selon l’importance du recours en élevage aux lactations longues : nombre de jours de traite Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC 725 1301 581 1263 - 1832 - 1899 813 659 1789 1190 10911029 - 15941532 - 1462 Nombredejoursdetraite
  • 31. 31 Performances selon l’importance du recours en élevage aux lactations longues : lait cumulé Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC 2190 4026 1565 3860 - 5644 - 5947 2248 1711 5150 3483 31453075 - 2295 48644720 - 4176
  • 32. 32 Concentrations cellulaires Comparaison des chèvres ayant une lactation longue au cours de leur carrière aux chèvres ayant mis bas pour la première fois au cours de la même campagne qu’elles Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC Type de carrière LL unique LL en début LL en milieu LL en fin ≥ 2 LL ≥ 1 N
  • 33. 33 Concentrations cellulaires Evolution des concentrations cellulaires au cours d’une lactation longue (carrière à 1 LL) de plus de 800 jours Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC 5.7 5.9 6.1 6.3 6.5 6.7 6.9 7.1 7.3 Log10concentrationscellulaires Stade de lactation (jours) LL unique LL en début LL en milieu LL en fin
  • 34. 34 Chèvres ayant eu une lactation longue : des chèvres comme les autres ?
  • 35. 35 Production des primipares à 250 jours Comparaison des chèvres qui auront une lactation longue au cours de leur carrière aux autres Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC Type de carrière LL unique LL en début LL en milieu LL en fin ≥ 2 LL ≥ 1 N Autres Moyenne ajustée 722 727 704 700 740 665 680 746 716 725757 765 682 700 A noter : Toutes les lactations écourtées en première lactation ont été éliminées
  • 36. 36 Niveau cellulaire des primipares à 250 jours Comparaison des chèvres qui auront une lactation longue au cours de leur carrière aux autres Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC Type de carrière LL unique LL en début LL en milieu LL en fin ≥ 2 LL ≥ 1 N Autres Moyenne ajustée 2,68 2,66 2,62 2,63 2,62 2,69 2,73 2,67 2,59 2,622,73 2,62 2,68 2,79A noter : Toutes les lactations écourtées en première lactation ont été éliminées
  • 37. 37 En synthèse Toulouse, les 3 et 4 Octobre Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC  Confirmation d’un recours aux lactations longues variable selon la stratégie de la mise à la reproduction (importance de la gestion du désaisonnement)  Des différences de modalités de recours aux lactations longues selon que la trajectoire globale est plutôt choisie ou subie : des lactations longues en début de carrière (une à deux) dans les élevages recourant régulièrement aux lactations longues  Des chèvres plus productrices en tant que primipares et dont les niveaux de production et le nombre total de jours en traite semblent rester supérieurs aux autres au sein de leur exploitation  Des performances différentes des chèvres en lactations longues selon que la trajectoire globale est plutôt choisie ou subie  Des questions qui restent posées sur le caractère subi ou choisi à l’échelle individuelle, sur les impacts sanitaires en cours de lactation longue, sur la gestion différenciée des chèvres en lactation longue
  • 38. 38 Merci pour votre attention ! Séminaire de restitution du programme CASDAR RUSTIC – Toulouse, les 3 et 4 octobre 2019