LES MALASSEZIOSES
DEFINITION Affections dues à des levures du genre Malassezia anciennement appelée Pityrosporum Très fréquentes mais sans...
AGENTS PATHOGENESGenre MalasseziaM.furfur: représentative du genreRécemment: 11 espèces    M.furfur; M.globosa; M.sympod...
Levures lipophilesCommensales de la peau(zones riches en glandessébacées)Type de bourgeonnement:unipolaire à base large
CLINIQUEPityriasis versicolorDermite séborrhéiquePityriasis capitisAutres formes cliniques:            Blépharite         ...
Pityriasis versicolor:Facteurs favorisants:- Age: adolescents et adultes jeunes- Les conditions climatiques- L’hypersudati...
Formes cliniques multiples:- Lésion élémentaire: macules brun chamois,recouvertes de squames, confluentes- Forme hypochrom...
Pityriasis versicolor étendu:   forme hyperchromique
Pityriasis versicolor:Pityriasis versicolor:   forme érythémateuse forme achromique
Dermite séborrhéique
Pityriasis capitis
Blépharite à Malassezia
DIAGNOSTIC BIOLOGIQUELumière de wood: fluorescence jauneverdâtrePrélèvementMicroscopieCulture
Prélèvement: Scotch test
Microscopie: association de levuresrondes en amas( en grappes de raisin)+ des filaments courts
Culture:Non indispensable pour le diagnosticIntérêt: identification des espècesMilieux: milieu Dixon          milieu de Sa...
TRAITEMENTTraitement de PV localisé: Pevaryl® en spray Kétoderme® gel moussant monodose      avec 2ème application une s...
TRAITEMENTTraitement de Pityriasis capitis:Shampoings contenant des antifongiques
La cryptococcose
DEFINITION– Mycose opportuniste– Due à une levure encapsulée :   Cryptococcus neoformans– 1980 : recrudescence liée à la p...
Agent pathogèneCryptococcus neoformans : 2 variétés    Variété neoformans :              Sérotypes A et D              For...
Mode de contamination   Inhalation   Quelques cas de contamination après                          Inhalation      Quelqu...
.        Facteurs favorisantsImmunodépression  Infection par le VIH : +++      Stade de SIDA : taux de CD4< 200 éléments/...
A- Méningo-encéphalite cryptococcique :•Céphalées•Vertiges, nausées, somnolence, fièvre•Troubles de caractères•Signes d’hy...
 Prélèvement: LCR Liquide hypertendu,   clair lymphocytaire avec   hyperalbuminorachie et   hypoglycorachie Levures en...
B- Atteinte pulmonaire:Bien que l’arbre pulmonaire soit la porte d’entré Souvent asymptomatique Rarement au premier plan
C- Lésions cutanées :   Fréquence : 10 %   Papules ou papulo-pustules ombiliquées,     ulcérations   Biopsie systématiq...
Cryptococcose cutanée:    Cryptococcose cutanéelésions ombiliquées       chez un                          sidéen:ulcératio...
Diagnostic biologiqueA- Diagnostic mycologique:  Examen direct (LCR, urines, LBA, pus…)  Examen à l’encre de chine   Cultu...
Examen à l’encre de chine :Levures entourées d’halos clairs
Culture de C. neoformans:colonies beiges très muqueuses
Identification: Levures uréases positives Assimilation des sucres Absence de fermentation des  hydrocarbones
Diagnostic biologiqueB- Diagnostic sérologique: Recherche d’antigène capsulaire LCR, sérum, urines, LBA Technique : agg...
Technique : agglutination departicules de latex sensibilisées auxanticorps spécifiques
C- Anatomopathologie :Les biopsies (peau, organes) serontcolorées par PAS pour révéler des levures  encapsulées dans les t...
TraitementC’est une urgence thérapeutique  Traitement d’attaque : Amphotéricine B (0,5 mg/kg/j) + flurocytosine     Durée...
Traitement d’entretien à vie :pour éviter les rechutesFluconazole : 200 mg/j (SIDA)
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Malasssezioses cryptococcose

2 205 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 205
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
26
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Malasssezioses cryptococcose

  1. 1. LES MALASSEZIOSES
  2. 2. DEFINITION Affections dues à des levures du genre Malassezia anciennement appelée Pityrosporum Très fréquentes mais sans caractère de gravité Récidives fréquentes
  3. 3. AGENTS PATHOGENESGenre MalasseziaM.furfur: représentative du genreRécemment: 11 espèces M.furfur; M.globosa; M.sympodialis; M.slooffiae; M.restricta; M.obtusa; M.pachydermatis; M.dermatis…..
  4. 4. Levures lipophilesCommensales de la peau(zones riches en glandessébacées)Type de bourgeonnement:unipolaire à base large
  5. 5. CLINIQUEPityriasis versicolorDermite séborrhéiquePityriasis capitisAutres formes cliniques: Blépharite Septicémie à Malassezia
  6. 6. Pityriasis versicolor:Facteurs favorisants:- Age: adolescents et adultes jeunes- Les conditions climatiques- L’hypersudation- Utilisation des huiles corporelles- Prédisposition génétique
  7. 7. Formes cliniques multiples:- Lésion élémentaire: macules brun chamois,recouvertes de squames, confluentes- Forme hypochromique- Forme achromique- Forme érythémateuseSièges: Tronc, cou, membres supérieurs
  8. 8. Pityriasis versicolor étendu: forme hyperchromique
  9. 9. Pityriasis versicolor:Pityriasis versicolor: forme érythémateuse forme achromique
  10. 10. Dermite séborrhéique
  11. 11. Pityriasis capitis
  12. 12. Blépharite à Malassezia
  13. 13. DIAGNOSTIC BIOLOGIQUELumière de wood: fluorescence jauneverdâtrePrélèvementMicroscopieCulture
  14. 14. Prélèvement: Scotch test
  15. 15. Microscopie: association de levuresrondes en amas( en grappes de raisin)+ des filaments courts
  16. 16. Culture:Non indispensable pour le diagnosticIntérêt: identification des espècesMilieux: milieu Dixon milieu de Sabouraud + Huile
  17. 17. TRAITEMENTTraitement de PV localisé: Pevaryl® en spray Kétoderme® gel moussant monodose avec 2ème application une semaine aprèsTraitement de PV étendues:Kétoconazole per os (Nizoral® ): 200mg/j pendant 10 j
  18. 18. TRAITEMENTTraitement de Pityriasis capitis:Shampoings contenant des antifongiques
  19. 19. La cryptococcose
  20. 20. DEFINITION– Mycose opportuniste– Due à une levure encapsulée : Cryptococcus neoformans– 1980 : recrudescence liée à la pandémie du SIDA
  21. 21. Agent pathogèneCryptococcus neoformans : 2 variétés    Variété neoformans :            Sérotypes A et D            Formes sexuées : Filobasidiella neoformans            Habitat: sol, fruits, fientes de pigeon  Variété gattii :           Sérotypes B et C      Formes sexuées : Filobasidiella bacillospora                Limitée aux régions subtropicales
  22. 22. Mode de contamination   Inhalation   Quelques cas de contamination après       Inhalation Quelques cas de contamination après traumatisme cutané    traumatisme cutané
  23. 23. . Facteurs favorisantsImmunodépression  Infection par le VIH : +++      Stade de SIDA : taux de CD4< 200 éléments/mm3 Autres facteurs :      Corticothérapie, immunosuppresseurs     Greffe d’organe      Lymphome
  24. 24. A- Méningo-encéphalite cryptococcique :•Céphalées•Vertiges, nausées, somnolence, fièvre•Troubles de caractères•Signes d’hypertension intracrânienne Pronostic gravissime                Urgence diagnostique et thérapeutique  Risques de rechutes
  25. 25.  Prélèvement: LCR Liquide hypertendu,  clair lymphocytaire avec  hyperalbuminorachie et  hypoglycorachie Levures encapsulées
  26. 26. B- Atteinte pulmonaire:Bien que l’arbre pulmonaire soit la porte d’entré Souvent asymptomatique Rarement au premier plan
  27. 27. C- Lésions cutanées : Fréquence : 10 % Papules ou papulo-pustules ombiliquées,  ulcérations Biopsie systématique Rechercher une localisation méningée
  28. 28. Cryptococcose cutanée:  Cryptococcose cutanéelésions ombiliquées chez un sidéen:ulcération étendue
  29. 29. Diagnostic biologiqueA- Diagnostic mycologique: Examen direct (LCR, urines, LBA, pus…) Examen à l’encre de chine  Culture :   Milieu Sabouraud sans actidione    Température : 30° C et 37°C    Incubation 2 à 5 jours    Colonies très muqueuses
  30. 30. Examen à l’encre de chine :Levures entourées d’halos clairs
  31. 31. Culture de C. neoformans:colonies beiges très muqueuses
  32. 32. Identification: Levures uréases positives Assimilation des sucres Absence de fermentation des hydrocarbones
  33. 33. Diagnostic biologiqueB- Diagnostic sérologique: Recherche d’antigène capsulaire LCR, sérum, urines, LBA Technique : agglutination de particules de latex sensibilisées aux anticorps spécifiques
  34. 34. Technique : agglutination departicules de latex sensibilisées auxanticorps spécifiques
  35. 35. C- Anatomopathologie :Les biopsies (peau, organes) serontcolorées par PAS pour révéler des levures encapsulées dans les tissus.
  36. 36. TraitementC’est une urgence thérapeutique Traitement d’attaque : Amphotéricine B (0,5 mg/kg/j) + flurocytosine Durée 15 J Relais: Fluconazole : 400 mg/j 10 semaines
  37. 37. Traitement d’entretien à vie :pour éviter les rechutesFluconazole : 200 mg/j (SIDA)

×