Le projet, une pédagogie interactive
Plan
Enseignement préscolaire et primaire – partie théorique ________________________...
Rappel rapide des buts de l’enseignement
Dans le respect de la personnalité de chacun :
 donner à l’élève le moyen d’acqu...
2) Définition de la notion de projet
a) Définition globale
La pédagogie du projet est un processus d’apprentissage qui met...
3) Relevé des différents types de projet
a) Type constructif : nécessité d’une production (« FAIRE »)
6 étapes :
 Constru...
Ce type de projet est généré par un mouvement d’intérêt manifesté autour d’un problème,
d’une situation spontanée d’étonne...
La pédagogie du projet
 possède donc une dimension civique forte, socialisatrice dans et hors
de la classe
 agit sur la ...
5) Etapes du projet
 Choisir un projet
Projeter :



former le groupe, se connaître
dégager les intérêts communs

Élabo...
Les projets sont souvent des actions.
Il est important de mesurer l’apport de la réalisation du projet
 ? cohésion du gro...
II. Partie pratique
Outils facilitateurs :
1. Le Conseil de Coopération (Canada)
Méthode
1. Tous en cercle
2. Rituel de dé...
2. Diagramme d’Ishi kawa (arrête de poisson)

Equipements

Main d’œuvre

Autre

Méthodes

Matériel

Autre

Diagramme utili...
III. Références
-

Le Grain, 1982, Le défi pédagogique, Construire une pédagogie populaire, Editions de
la Vie Ouvrière, B...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

6e Forum des Innovations en Education : présentation de Anne-Michèle Nisolle

269 vues

Publié le

Formatrice en communication et relations humaines,
« La pédagogie du projet adaptée à l’enseignement primaire »

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
269
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

6e Forum des Innovations en Education : présentation de Anne-Michèle Nisolle

  1. 1. Le projet, une pédagogie interactive Plan Enseignement préscolaire et primaire – partie théorique ________________________ 2 I. 1) Historique succinct des précurseurs __________________________________________________ 2 2) Définition de la notion de projet ____________________________________________________ 3 3) Relevé des différents types de projet _________________________________________________ 4 4) Composantes du projet ___________________________________________________________ 5 5) Etapes du projet _________________________________________________________________ 7 II. Partie pratique _______________________________________________________ 9 Outils facilitateurs : ____________________________________________________________ 9 1. 2. III. Le Conseil de Coopération (Canada) _________________________________________________ 9 Diagramme d’Ishi kawa (arrête de poisson) __________________________________________ 10 Références __________________________________________________________ 11 Anne Michèle Nisolle, Formatrice en communication et relations humaines Page 1/11
  2. 2. Rappel rapide des buts de l’enseignement Dans le respect de la personnalité de chacun :  donner à l’élève le moyen d’acquérir de meilleures connaissances pour ses activités futures  chercher à susciter chez l’élève le désir d’apprendre et de se former  aider l’élève à développer de manière équilibrée :  sa personnalité  sa créativité  ses aptitudes intellectuelles, manuelles, physiques, artistiques  préparer chacun à participer à la vie  sociale  culturelle  civique  politique  économique en affermissant :  le sens des responsabilités  la faculté de discernement  l’indépendance de jugement  rendre chacun conscient de son appartenance au monde en développant  le respect d’autrui  l’esprit de solidarité  l’esprit de coopération  faire des élèves des acteurs de changement positif pour eux, les autres, le monde. I. Enseignement préscolaire et primaire – partie théorique 1) Historique succinct des précurseurs Freinet et Castoriadis (autogestion pédagogique et ses forces à long terme) Decroly (ses réussites et ses failles à long terme) Anne Michèle Nisolle, Formatrice en communication et relations humaines Page 2/11
  3. 3. 2) Définition de la notion de projet a) Définition globale La pédagogie du projet est un processus d’apprentissage qui met un groupe de personnes en situation  d’exprimer des envies, des questions, des besoins, des manques, des ambitions ;  de rechercher les moyens d’y répondre ;  de planifier collectivement la mise en œuvre du projet et de le vivre (Réf. Réseau École et Nature, 1997) b) Une démarche de projet Une démarche de projet  est une entreprise collective gérée par le groupe classe […]  s’oriente vers une production concrète […]  induit un ensemble de taches dans lesquelles tous les élèves peuvent s’impliquer et jouer un rôle actif […]  suscite l’apprentissage de savoirs et de savoir-faire de gestion de projet  favorise en même temps des apprentissages indentifiables figurant au programme d’une ou plusieurs disciplines (Réf. Perrenaud 1999) c) Le projet est une tâche Le projet est une tâche  définie et réalisée en groupe  impliquant une adhésion et une mobilisation du groupe  parce qu’il résulte d’une volonté collective basée sur des désirs  aboutissant à un résultat concret matérialisable et communicable  présentant une utilité par rapport à l’extérieur d) Le projet est une tâche Le projet est une tâche découlant d’un véritable problème, constituant un défi  envisagée, voulue et décidée par le groupe (après confrontation des avis et des points de vue)  engageant des équipes dans un esprit de coopération et les plaçant (dans une situation authentique de vie et d’expériences  aboutissant à une réalisation utile, effective et totale dans un certain délai  pouvant être évaluée  acquisitions  attitudes individuelles et sociales (Réf. Jules Dupagne, Projet école fondamentale 1981) Anne Michèle Nisolle, Formatrice en communication et relations humaines Page 3/11
  4. 4. 3) Relevé des différents types de projet a) Type constructif : nécessité d’une production (« FAIRE ») 6 étapes :  Construire- Réaliser- Rédiger  Préparer – Fabriquer – Aménager / Évaluer b) Type apprentissage : nécessité d’acquérir une connaissance (« Savoir ») 3 étapes  Perfectionner le sujet, le rendre plus abordable  Apprendre  Etendre les connaissances, l’expertise Améliorer un apprentissage pour le rendre plus disponible -> pédagogie différenciée, pas en termes de niveaux mais souvent en terme de démarches. Vie  Situation problématique de départ  des réalisations négociées, des problèmes soulevés démarches fonctionnelles d’apprentissage  points de rencontre avec le programme des savoirs, savoir- faire et savoir-être Remarques : - L’importance du projet n’est pas dans sa dimension mais dans l’action et l’engagement qu’il suscite. - Le pouvoir de décision est partagé par le groupe ; même le réticent joue un rôle et oblige à aménager le projet collectif (notion de « Désaccordeur » en Programmmation Neuro-linguistique). - Le degré d’adhésion des membres du groupe au projet constitue le meilleur degré de son authenticité. c) Type problème : nécessité de solidarité et de coopération (« Être ») 6 étapes :  Constater un Fait, Mesurer l’Intérêt pour celui-ci  S’interroger sur le Problème, le Formuler  Rechercher, Émettre des Hypothèses  Vérifier, Discuter (Activation Mentale)  Synthétiser  Evaluer le Processus, le Procédé, le Résultat : Savoir Savoir-faire Savoir-être Anne Michèle Nisolle, Formatrice en communication et relations humaines Page 4/11
  5. 5. Ce type de projet est généré par un mouvement d’intérêt manifesté autour d’un problème, d’une situation spontanée d’étonnement des élèves (pas stimulé, généré, impulsé par l’enseignant). Besoin de résolution. On est dans le Comment ? Pourquoi ? Quand ? Où ? Véracité ? Récurrence ? 1. Constatation d’un fait 2. (Formulation du) problème : l’esprit s’interroge /est interpellé 3. Hypothèses : recherches d’explications spontanées - discussion collective - mise par écrit des hypothèses vraisemblables 4. Vérifications : observations fonctionnelles – expérimentations - mesures (activité mentale) 5. Synthèse : les élèves tirent des conclusions l’enseignant synthétise pour la classe 6. Évaluation ensemble du processus/ procédé et des résultats (Réf. André Joachim) 4) Composantes du projet  Finalisation :  L’objectif est la réalisation d’une tâche  Le résultat sera matérialisable pour être communiqué et évalué Elle se centre sur la méthode.  Problématisation : Le groupe  Se trouve confronté à un problème, riche, non épuré, complexe  Il expérimente, tâtonne  Il s’autorise l’erreur et les détours  Organisation Pour mener à bien le projet, le groupe  Privilégie la négociation la discussion la coopération  L’adulte apporte une aide régulatrice et est le garant de la « constitutionalité du processus »  Planifie un organigramme les actions à effectuer le calendrier l’appréhension du temps Anne Michèle Nisolle, Formatrice en communication et relations humaines Page 5/11
  6. 6. La pédagogie du projet  possède donc une dimension civique forte, socialisatrice dans et hors de la classe  agit sur la motivation de l’élève. La communication collective indispensable  tend à obliger l’élève à s’engager devant ses pairs et devant un public  tend à responsabiliser l’élève dans le « devoir-faire » et l’entraide à lui permettre d’acquérir une autonomie à lui donner un rôle d’interlocuteur du monde adulte  Contextualisation Contextualiser le savoir. La connaissance s’acquiert dans l’action en fonction des besoins. La pédagogie du projet  contribue à donner du sens aux apprentissages  lie théorie et pratique [Les savoirs sont souvent abordés afin de résoudre un obstacle à la réalisation du projet] Résumé : Prévision de la tâche Décision négociée qui engage Participation dans un haut degré de sociabilité Aboutissement gratifiant pour les participants Attention : Différencier pédagogie du centre d’intérêt et du projet :  Pédagogie du centre d’intérêt -> systématique Motifs biologiques (un objet par exemple et son fonctionnement)  Pédagogie du projet -> opportunité Exigences de la vie sociale (une question ou un problème) Anne Michèle Nisolle, Formatrice en communication et relations humaines Page 6/11
  7. 7. 5) Etapes du projet  Choisir un projet Projeter :   former le groupe, se connaître dégager les intérêts communs Élaborer !! Le projet doit être librement adopté.  Choisir des moyens Planifier :    processus qui ? pour quoi ? plan de travail -> réalisation moyens matériels timing répartition des tâches Gérer  Effectuer des travaux Réaliser :    mise en route vers le terme exécuter les décisions appliquer les moyens Mener à terme !! Bilan régulier -> journal de bord : visualiser / tracer organiser le temps  Apprécier les productions Évaluer :  constater les réalisations accomplies  l’enfant a été actif  rechercher avec lui la place et le rôle qu’il a assumés  Responsabiliser  donner la parole  laisser prendre des décisions  tenir compte des idées  considérer l’élève comme un être capable de résoudre des problèmes qui se posent à lui Anne Michèle Nisolle, Formatrice en communication et relations humaines Page 7/11
  8. 8. Les projets sont souvent des actions. Il est important de mesurer l’apport de la réalisation du projet  ? cohésion du groupe ? autre façon d’apprendre ?  capacité d’expression, de solidarité, de coopération, de confiance en soi ? expérimentation et vécu d’une décision collective  prise de conscience de certaines nécessités : - maîtriser les humeurs - maîtriser certains apprentissages pour être performant dans l’action - etc.  définir avec les élèves : - ce qui a été appris (savoirs) - ce qui a été appris à faire (savoir-faire) - comment la coopération s’est effectuée au projet commun (savoir-être) Anne Michèle Nisolle, Formatrice en communication et relations humaines Page 8/11
  9. 9. II. Partie pratique Outils facilitateurs : 1. Le Conseil de Coopération (Canada) Méthode 1. Tous en cercle 2. Rituel de démarrage : « le conseil commence » + balle au centre (La parole peut-être prise par n’importe qui) 3. Expression des sentiments et des émotions : support papier 4. Règles de vie, décidées ensemble. Les indispensables étant amenées par l’enseignant exemple : la suspension d’un conseil qui « tourne mal » (fous-rires, moqueries, etc.) 5. Retour sur le conseil précédent 6. Ordre du jour - Je félicite - J’ai un problème - J’ai une idée 7. Expression des participants – une idée ? 8. Note au carnet (ou album) 9. Clôture du Conseil : « Je déclare le Conseil terminé » Préalable I : Travail sur les valeurs (identifier – différencier besoins, sentiments, comportements et valeurs) L’enseignant / animateur est le garant de la sécurité : - cadre - heure - lieu Préalable II : Apprentissage de la notion de coopération (et la vivre) L’enseignant est maître des sanctions. Exemple : un comportement d’un enfant qui gêne le fonctionnement du conseil. Questions :  le conseil :  l’enseignant : - Apports, forces - aspect positif - Craintes, faiblesses - aspect négatif - Acquérir : comment écouter les enfants - S’exercer à animer le conseil - Apprendre un certain lâcher-prise Référence : « le conseil de coopération. Danièle jasmin Un outil pédagogique pour l’organisation de la vie ne classe et la gestion des conflits Ed. Chenelière, Montréal, 1994 Anne Michèle Nisolle, Formatrice en communication et relations humaines Page 9/11
  10. 10. 2. Diagramme d’Ishi kawa (arrête de poisson) Equipements Main d’œuvre Autre Méthodes Matériel Autre Diagramme utilisé pour relier : - causes et effets - problèmes et résolutions - objectifs et finalités Anne Michèle Nisolle, Formatrice en communication et relations humaines Page 10/11
  11. 11. III. Références - Le Grain, 1982, Le défi pédagogique, Construire une pédagogie populaire, Editions de la Vie Ouvrière, Bruxelles - Collectif, réseau Ecole et Nature, 1996, La pédagogie du projet : outil pour l’éducation à l’environnement, L’harmattan, Paris - Apprendre…oui, mais comment ?, Philippe Meirieu, Ed. ESF 1987 - La pédagogie du projet, une pédagogie globale centrée sur l’élève, 2002, A. Fichant, A. Hamel, G. Le Buzulier, A.-H. Guillou, Y. Le Corre, J.-L. Alasseur, P. Falusi, P. Le Cozic - Minutes du Colloque 2007 : questions de pédagogies dans l’enseignement supérieur, Philippe Perrenaud, développement de compétences, méthodes actives et constructivisme, Université de faculté de psychologie et des Sciences de l’Education - La pédagogie par projets, École belge n°1, 1983 n°4, 1983 - La pédagogie du projet a-t-elle encore un avenir ? Jacques Hennot 2001 - La pédagogie émancipatrice aujourd’hui, Le grain asbl – 26 septembre 2001 Anne Michèle Nisolle, Formatrice en communication et relations humaines Page 11/11

×