• Télécharger
Présentation webconference fffod_120320_vf
Prochain SlideShare
Loading in...5
×

Vous aimez ? Partagez donc ce contenu avec votre réseau

Partager

Présentation webconference fffod_120320_vf

  • 26,016 vues
Uploaded on

Jean-Luc Peuvrier et Jean-Yves Loiget du cabinet Stratice, membre du FFFOD, ont présenté leur étude comparative de 9 plateformes open-source (Chamilo, Claroline, Dokeos, Formagri, Ganesha, Moodle,......

Jean-Luc Peuvrier et Jean-Yves Loiget du cabinet Stratice, membre du FFFOD, ont présenté leur étude comparative de 9 plateformes open-source (Chamilo, Claroline, Dokeos, Formagri, Ganesha, Moodle, Ilias, Olat, Spiral) lors de la web-conférence du FFFOD
La séance était animée par Jacques Fayet, consultant CEGOS,

Plus dans : Éducation
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Êtes-vous sûr de vouloir
    Votre message apparaîtra ici
  • Bonjour,
    Je ne connais pas Formagri mais en jetant un coup d'oeil au forum, on ne voit que très peu de contributions.
    Une part importante de cette présentation est basée sur un 'listage' des propriétés sans comparaison, la gestion des exercices passe par celle des réponses et le travail en évaluation formative. Là, les choses sont très différentes entre le groupe Claroline, Dokeos, Chamilo et par exemple Moodle. Globalement dans le premier groupe on valide les réponses et au lieu de savoir si c'est bon ou non afin de recommencer, on obtient le vrai faux mais avec la totalité des réponses qui est affichée alors qu'avec Moodle on peut obtenir la liste de ce qui est bon ou pas, sans connaitre les réponses et l'on peut donc recommencer. C'est le minimum dans une perspective d'évaluation formative.
    Le premier groupe n'intègre pas d'outil de portfolio alors que Moodle a beaucoup avancé dans l'intégration du portfolio Mahara.
    La communauté francophone de Moodle est importante, très active et réellement internationale, celle de Chamilo est très développée en Amérique du sud, donc en espagnol et il y a assez peu de ressources francophones.
    Les développeurs de Chamilo ont fait un choix par opposition aux choix de Dokeos, en particulier du libre réel. Ils sont très très proches des utilisateurs et interviennent fréquemment dans les forums, pour Moodle ils sont beaucoup plus distants et font certains choix peu expliqués, voire peu partagés.
    Moodle permet de gérer une, voire plusieurs universités et parait donc à certains comme une usine à gaz, la vigueur de la communauté compense ce point.
    Chamilo est plus simple d'abord et d'installation, Moodle est présent très majoritairement dans l'enseignement supérieur et est beaucoup conçu de ce point de vue, Chamilo peut être, de mon point de vue, plus proche de ce que recherchent des utilisateurs par exemple en lycée.
    La gestion des fichiers est plus légère et intuitive dans Chamilo que dans Moodle, surtout depuis ses versions 2.x.
    Chamilo est plus proche de la notion de classes dans un lycée, dans Moodle c'est un peu plus sportif à mettre en oeuvre bien que depuis les versions 2.x on ait fait de gros progrès.
    Chamilo est un projet jeune qui souffre de certaines orientations de ses prédécesseurs Claroline et Dokeos, mais est plus attentif aux demandes des utilisateurs que Moodle, à mon point de vue.
    En ce qui concerne les exerciseurs, tous ces outils sont limités et insatisfaisants, par exemple pour la gestion des réponses telle que je l'ai évoquée, mais également car on a l'impression que le centre du monde est le QCM... Aucun ne permet de générer de nombres aléatoires pour les affecter à des variables pour produire autant d'exercices que l'on veut sur un thème donné. Exemple 2 + 3 = on génère d'autres valeurs et le logiciel calcule le résultat pour chaque paire de valeurs et peut tester la réponse. Moodle génère des nombres aléatoires mais ne peut les affecter à des variables, l'autre groupe n'en génère pas.
    On comprend que cela se produise particulièrement dans le groupe Claroline, Dokeos, Chamilo car les résultats d'un exercice sont donnés dès la validation des réponses sans perspective de reprendre l'évaluation.
    J'utilise à la fois Chamilo, en particulier pour la qualité des échanges et Moodle pour ses ressources, même si le parc installé ne peut permettre une comparaison avec Moodle. Chamilo est également de mon point de vue, plus rapide à adopter par les collègues parce que la gestion des fichiers est plus proche de ce qu'ils connaissent par ailleurs et ne demande pas d'adaptation, de même pour créer des classes, ce qui n'est pas le cas dans Moodle.
    Chamilo a un rôle à jouer d'alternative face à la domination de Moodle.
    À part cela, on peut regretter que la plupart de ces outils soient avant tout utilisés comme hangars à documents, plus de 80 % de l'utilisation de Moodle et pour des évaluations simplistes.
    Êtes-vous sûr de vouloir
    Votre message apparaîtra ici
  • Approche sérieuse, dans l'attente de lire l'étude complète, je recommande le sérieux méthodologique présenté.
    Êtes-vous sûr de vouloir
    Votre message apparaîtra ici
No Downloads

Vues

Total des vues
26,016
Sur Slideshare
4,431
From Embeds
21,585
Nombre d'ajouts
20

Actions

Partages
Téléchargements
0
Commentaires
2
J'aime
9

Ajouts 21,585

http://www.scoop.it 21,389
http://localhost 52
http://real.ehesp.fr 44
http://www.pearltrees.com 32
http://192.168.119.88 21
https://efor2.iufm.unice.fr 8
http://webcache.googleusercontent.com 7
http://translate.googleusercontent.com 5
http://www.digital-commando.com 4
http://fael.fr 4
http://learningmode2.tumblr.com 4
http://hootsuite.scoop.it 3
http://www.pinterest.com 2
http://www.alertize.com 2
https://www.google.fr 2
http://fdebailleul.tumblr.com 2
http://ltpjar.tumblr.com 1
https://hootsuite.scoop.it 1
http://htmlcomponentservice.appspot.com 1
https://twitter.com 1

Signaler un contenu

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Les web-conférences du FFFOD Un benchmark pour comparer 9 plates-formes de formation open source Choisir une plate-forme de formation open source Web-conférence du FFFOD 12 mars 2013
  • 2. La web-conférence en 4 pointsLes web-conférences du FFFOD  Stratice et le projet de benchmark  La méthodologie employée  Quelques éléments de synthèse  Les perspectives d’évolution du benchmark
  • 3. Le cabinet StraticeLes web-conférences du FFFOD ACCOMPAGNER VOS PROJETS DE FORMATION OUVERTE ET À DISTANCE www.stratice.fr
  • 4. Pourquoi ce benchmark ?Les web-conférences du FFFOD  Combler un vide Rendu nécessaire par les choix que nous avons dû faire pour les projets que nous avons menés.  Capitaliser sur notre expérience.  Proposer un service en cohérence avec notre stratégie.
  • 5. Benchmark et services associésLes web-conférences du FFFOD Les 18 et 19 avril 2013 à Paris
  • 6. Les livrablesLes web-conférences du FFFOD PDF En ligne avec à 2 entrées plusieurs entrées Par critère Par plates-formes Par critères et plates- Par plate-forme formes Par comparaison de deux plates-formes. Une synthèse 
  • 7. Les plates-formes auditéesLes web-conférences du FFFOD  Chamilo  Claroline  Dokeos  Formagri  Ganesha  Ilias  Moodle  Olat  Spiral
  • 8. L’esprit et la démarche de l’étudeLes web-conférences du FFFOD  Approche utilisateur (formateur/administrateur) et responsable de formation.  Centrée sur les fonctionnalités pédagogiques.  Tests réalisés en situation réelle, exemples concrets d’usages.  Critères précis permettant une meilleure discrimination.
  • 9. 51 critères répartis en 12 domainesLes web-conférences du FFFOD
  • 10. Ce sur quoi nous nous attarderons aujourd’huiLes web-conférences du FFFOD  Il ne s’agit pas de restituer complètement le benchmark, mais : • de dresser une rapide typologie des plates-formes retenues ; • De livrer quelques éléments de synthèse.
  • 11. Plates-formes cours, plates-formes parcoursLes web-conférences du FFFOD Parcours 1 Cours 1 Cours 2 Parcours 2 Cours 3 Cours 4 Parcours 3 Outils/ Objets • Campus virtuels • Logique d’affectation propice à • Virtualisation des événements d’un l’individualisation. cours présentiel • Logique « tourne-pages » • Enseignants et apprenants • Séparation des espaces de travaillent au sein d’espaces conception et de consultation communs
  • 12. Plates-formes cours : entrée outils, entrée structureLes web-conférences du FFFOD Entrée Outils Entrée Structure • La page d’accueil du cours est une • La structure du cours apparaît. boîte à outils. • Les outils /objets apparaissent classés • La structure du cours n’est pas sous les éléments de structure. représentée.
  • 13. Des fonctions basiques présentes dans toutes les plates-formesLes web-conférences du FFFOD  Mise à disposition de documents/ressources  Forums de discussion  Tests autocorrectifs  Chat  Service de messagerie  Liens  Possibilité de modifier les interfaces  Multilinguisme Petites différences
  • 14. Des fonctions importantes non couvertesLes web-conférences du FFFOD  Pas de gestion administrative de la FPC  Pas d’interfaçage avec des SIRH Des manques qui peuvent poser problème en formation continue
  • 15. Des fonctions émergentes WEB 2.0 véritablement discriminantesLes web-conférences du FFFOD  Interfaçage avec des services de cloud (Dropbox, Alfresco, Box.net…) et des services de partage (Youtube, Flick, Dailymotion…) Avantages en situation de mobilité.
  • 16. Des fonctions WEB 2.0 émergentes et véritablement discriminantesLes web-conférences du FFFOD  Extensions réseaux sociaux permettant la création de communautés au-delà de l’appartenance à un cours. - Création de groupes d’amis - Communication synchrone et asynchrone élargie à la communauté - Affichage de son profil pour la communauté - Création de blogs et de portfolios ouverts à la communauté - Agendas partagés
  • 17. Des fonctions WEB 2.0 qui n’égalent pas celles des grands réseaux sociauxLes web-conférences du FFFOD  Moins riches  Moins « funs » Elles risquent de ne pas être utilisées
  • 18. Des fonctions d’évaluation de plus en plus pointuesLes web-conférences du FFFOD  Des types d’exercices de plus en plus variés (glisser/déposer, identification de zones sur images…).  Eléments multimédia intégrables dans les exercices : questions, réponses, rétroactions.  Contrôle fin des évaluations sommatives (date, durée, contrôle de l’adresse IP).  Gestion efficace de la remise et évaluation de productions (écrites et orales)  Automatisation de la gestion des notes.
  • 19. Communication synchroneLes web-conférences du FFFOD  Les plates-formes étudiées sont toutes des plates-formes asynchrones.  Les outils synchrones avancés (vidéo conférence, tableau blanc, partage d’écran, prise en main distante) sont disponibles sous la forme de plugins ou de modules complémentaires.  Ils sont moins riches que ceux que l’on trouve dans les plates-formes synchrones (Adobe Connect, Classilo, Webx…)
  • 20. Une gestion des utilisateurs plus ou moins performanteLes web-conférences du FFFOD  Liaison avec des systèmes d’annuaire dans toutes les plates-formes étudiées. Avantage : les utilisateurs sont inscrits à un seul endroit  Populations importantes mieux gérées dans certaines plates-formes.  Création et modification des profils utilisateurs seulement dans certaines plates-formes.
  • 21. Adaptation aux terminaux mobilesLes web-conférences du FFFOD  Enjeu important.  Mais avancées peu significatives. Dans Moodle et Ilias, templates dédiés aux smartphones et tablettes. Apps Moodle pour renouveler et faciliter l’expérience utilisateur.
  • 22. Les web-conférences du FFFOD Perspectives d’évolution du benchmark
  • 23. Quelles perspectives d’évolution pour le benchmark ?Les web-conférences du FFFOD Actuellement • Version Pdf • Accès aux plates-formes testées • Version en ligne et interactive (disponible fin mars) A venir • Communauté en ligne • Mise à jour annuelle/correctifs • Outil d’aide à la décision • Edition Tunisie/Maghreb  Forum E-learning Tunisie
  • 24. Les web-conférences du FFFOD Pour prolonger cette web-conférence
  • 25. Tableau de synthèseLes web-conférences du FFFOD + Diaporama de la web-conférence
  • 26. Une page ouverte aux commentairesLes web-conférences du FFFOD http://www.stratice.fr/?q=node/83 Nous contacter directement Jean-Luc Peuvrier : jlpeuvrier@stratice.fr Jean-Yves Loiget : jyloiget@stratice.fr www.stratice.fr