SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  18
Télécharger pour lire hors ligne
Institut de l’Elevage, ITAB, INRA de Clermont-Theix, FRAB Nouvelle-Aquitaine, BioCentre,
CAB des Pays de la Loire, Bio 63, Haute-Loire Bio, Bio 46, CIVAM Bio 09, MRE de PACA,
EPLEFPA de Tours-Fondettes, EPLEFPA Montoire, CFPPA St Affrique, ABioDoc, FOREBio
Adéquation offre-demande
en agneaux bio : le point de
vue des opérateurs
1
Cassandre Matras (Institut de l’Elevage)
Catherine Experton (ITAB)
Analyse d’entretiens auprès de 22
organisations de producteurs et abatteurs
Quels opérateurs enquêtés ?
2
➢6 abatteurs
➢15 OPC + 1 OPNC
➢ Organisations de
producteurs :
4 spécialisées AB / 12 non
8 spécialisées Ovins / 8 non
➢ Abatteurs :
1 spécialisé AB / 5 non
4 spécialisés Ovins / 2 non
Sentiments/ressentis
des OP et abatteurs
enquêtés qui sont ici
retranscrits
Liste des opérateurs
enquêtés en annexe
Deux catégories identifiées parmi les OP :
• Catégorie 1 : celles qui donnent tout pour valoriser 100% des agneaux en Bio
Parmi lesquels les 4 spécialisés en AB et deux spécialisés Ovins, dont un qui
passe par Unébio pour revendre ses ovins (il achète 2 500 agneaux Bio/an).
Les spécialisés AB commercialisent de 5 000 à 20 000 agneaux Bio par an,
selon la structure.
• Catégorie 2 : celles pour qui l’agneau Bio a peu d’intérêt / difficile de trouver
des débouchés/ trop petits volumes / parfois aucune idée de la valorisation
finale, mais souhait pour certains de développer le Bio
Le reste des OP, soit 5 spé Ovins et 3 toutes espèces/tous types de labels. Ces
OP commercialisent de 300 à 4 000 agneaux Bio/an, selon la structure. Les
bio servent parfois de variable d’ajustement des volumes des autres SIQO.
3
Analyse de la dichotomie observée :
• Les OP qui ne sont pas spécialisées en Bio sont sur de très petits
volumes AB collectés/semaine comparé aux volumes
conventionnels/Label Rouge/ IGP -> Demande beaucoup
d’organisation pour une petite valorisation, in fine.
• Les structures qui ont investi sur le développement de la Bio
achètent à des OP en dehors de leurs éleveurs adhérents.
• OP multi-espèces : les agneaux pèsent peu en général, le bio
encore moins.
• Difficile de pérenniser des débouchés sur de si petits
volumes/semaine. Irrégularité de l’offre : certains débouchés sont
parfois perdus ou doivent être réactivés -> Plus facile de faire
passer en label, avec le reste.
4
D’autres éléments intéressants
5
• 5/11 des organisations de producteurs commerciales qui ne sont pas
spécialisées dans l’Agriculture Biologique confient tous leurs agneaux Bio
à UNEBIO, pour gérer l’Aval.
Bonne connaissance des débouchés BIO, plus simple pour ces OPC plutôt
que de perdre du temps à trouver eux-mêmes des débouchés en BIO, alors
que les agneaux Bio ne représentent qu’une infime part de leurs volumes.
• Pour 9/11 de ces OPC qui ne sont pas spécialisées dans l’Agriculture
Biologique, les agneaux AB commercialisés représentent de 0,5 à 3% du
total des agneaux commercialisés. Pour une autre OPC parmi les 11, ils
représentent 14% du total (multi-espèces).
Ce pourcentage ne dépend pas du fait que l’OPC soit spécialisée Ovins ou
multi-espèces.
Le souci du prix en AB, accentué ces deux
dernières années…
• Les grilles de prix en Bio n’ont, pour la plupart des OP, pas été révisées depuis des
années. Pour une OP : une seule grille sur l’année car « des prix supérieurs à la
moyenne ».
• Or, depuis 2 ans en France, forte baisse des importations de viande ovine qui tire la
cotation de l’agneau vers le haut + regain d’intérêt pour les labels, l’agneau français
voire l’agneau local. Forte hausse des prix de l’agneau en conventionnel,
particulièrement en SIQO (Label, IGP…).
• Une OP dit ne plus vouloir miser sur le Bio (mais sur le LR) vu les prix. Un de ses gros
adhérents (+ de 500 brebis) s’est même décertifié…..
6
Résultat : des prix en Bio proches de ceux du
conventionnel… avec pourtant des coûts de
production plus élevés.
Les agneaux
Label Rouge
sont parfois plus
chers que les
Bio !
Quels leviers identifiés au niveau de la production ?
➢La complémentarité de l’offre entre les bassins : permet aux abatteurs d’avoir une offre
plutôt lisse tout l’année. Besoin d’une grande zone de collecte. (3/15 OPC et 6/6 abatteurs).
Les agneaux de bergerie-Sud de la France- permettent des sorties l’hiver quand les régions
herbagères – plus au Nord- manquent de production.
❖Paradoxal car décrit comme peu sécurisé, et à éviter pour utiliser les outils à une échelle
plus locale.
➢Le désaisonnement : 3/6 abatteurs
-avec une incitation financière (11/15 OPC) : double grille de prix grâce à une caisse de
péréquation mais qui pose problème. Comment la remplir et maintenir un prix Bio supérieur ?
Aussi souci quand grille nationale : ne satisfait pas tous les sites en régions (périodes de
surplus/manques d’offre diffèrent).
- avec les choix de races (5/15 OPC)
- évoqué par 2/6 abatteurs mais attention à bien finir les agneaux.
- certains parlent d’étaler la production, soit dessaisonner en partie.
« A un jeune qui veut s'installer je lui ai dit ok, ça me plaît, mais il faut que tu arrives à me
sortir au moins 3 périodes d’agnelage »
7
➢Bonne connaissance des élevages, meilleur suivi technique, tri, prévisionnel de
sorties : 10/16 OP. Certaines OP ont des techniciens mais pas en Bio. Certaines OP
très organisées, beaucoup de prévisions et d’ajustements, d’autres rien de tout ça (ne
dépend pas de la catégorie).
➢Le report sur un an : résultats positifs avec races herbagères « laisse traîner tout l’été,
et moi je les récupère janvier/février de l’année d’après ». Résultats négatifs en race
rustique : «des agneaux qui n’ont pas trop de viande, qui ne se finissent pas à
l’intérieur »... 2/15 OPC.
➢Bonne connaissance des attentes des clients et des agneaux vendus : bouchers,
rustiques, orientation des carcasses selon la qualité sur tel ou tel débouché : « des
clients qui vont très bien absorber les rustiques, d’autres pas du tout, [COOP] ils le
savent » 1 OPC/15.
➢Meilleur suivi technique des éleveurs pour améliorer la régularité des agneaux Bio
abattus (conformation, poids, âge…) : proposé par tous les abatteurs et près de 6
OPC/15. « L’agneau bio n’a pas bonne presse auprès des professionnels. Il faut d’abord
travailler sur la qualité du produit et une régularité. » Impression des abatteurs
parfois biaisée par petits volumes (cf. diapo suivante) et stratégies de certaines OP qui
privilégient les « beaux » agneaux Bio pour d’autres circuits.
➢Proposer une double démarche : AB et un autre SIQO (LR, IGP ou AOP), pour que les
agneaux puissent être commercialisés sous l’un ou l’autre des SIQO en fonction de la
demande. 4 OPC/15
8
9
Le classement EUROPA des carcasses d’agneaux bio viande, en
nombre de têtes, à échantillon OEP constant période - 2013 à 2020
Classement des carcasses, en moyenne sur la période 2013-2020 : le E reste anecdotique
à moins de 1%, U significatif à 18%, le majoritaire en R à 56%, devant le O à 24%.
➢Les agneaux des non-adhérents (TNA), une variable d’ajustement pour
les OP : très paradoxal : le moins possible car préfèrent des adhérents
pour mieux sécuriser l’apport … mais en même temps, variable
d’ajustement quand la coop’ manque d’offre ! 4/15 OPC en ont parlé
mais davantage doivent avoir quelques agneaux TNA.
➢Les grossistes, variable d’ajustement pour les abatteurs : 2/6 en ont
parlé. Rôle tampon en prenant parfois un peu plus ou a contrario, en
complétant leurs achats auprès d’autres opérateurs.
➢Travail avec des petits revendeurs pour une coop’ : sécuriser les ventes
d’agneaux Bio/ mieux qu’abattoirs. 1 OPC a trouvé ce moyen pour se
détacher des abattoirs, trop demandeurs de volumes et qui ne valorisent
pas suffisamment le Bio.
➢S'interroger sur l'intérêt d'une offre lissée. Ex : agneau pré-salé du Mont
saint-Michel rare, cher et demande élevée – produit de micro-niche avec
≈2 500 agneaux/an. 1 OPC
10
➢Augmenter les approvisionnements pour une meilleure régularité en Bio et
permettre de structurer la filière (les débouchés seront assurés/sécurisés et le
système fonctionnera mieux).
❖ Mais 7 OPC + 1 OPNC considèrent a contrario que la production dans leur région
est excédentaire face à la demande !
- Avec de nouvelles installations (mais profils néo-ruraux peu productifs)
- Avec plus de prolificité des brebis
- Avec des prix plus attractifs, qui permettraient de mieux couvrir les coûts Bio et ainsi
offrir une meilleure rémunération aux éleveurs. Pour certains éleveurs, le surcoût de
production est plus important que la plus-value s’ils passent en bio (contexte actuel).
- Avec plus d’adhérents/sécuriser les approvisionnements des OP (vs la vente directe).
- Travail avec abatteurs pour débouchés : problème de déclassement de carcasses
d’agneaux Bio, reclassés en standard car manque des débouchés. 3-4 OPC : soit par
manque de débouché, soit pb qualité carcasse, soit pic de sorties AB, soit stratégie
économique : « Pour maîtriser le coût de revient, plus intéressant de faire partir les
Bio avec les volumes de conventionnels chez des clients actuels comme Système U,
Carrefour etc. »
11
Quels leviers identifiés au niveau de l’aval ?
➢Souplesse des abattoirs dans leur fonctionnement : correspond aux attentes des clients
➢Cibler au mieux les animaux en fonction des attentes des clients + gros portefeuille client (échelle
France)
➢Un abattoir/atelier de découpe qui récupère les pièces les plus difficiles à commercialiser
auprès des bouchers
➢La vente directe, permet de fidéliser certains adhérents : «C’est sûr que ceux qui arrivent à le
faire, ils valorisent bien mieux et ils s’en sortent bien mieux, […] mais tout le monde ne peut pas le
faire ». Au moins 7/15 OPC. Certaines OP prestation de découpe aux éleveurs en VD.
➢Payer les agneaux Bio au juste prix : Contractualisation? Egalim? « Pas encore d’actualité » pour
2 OPC et 3 OPC travaillent avec des instances qui vont « créer des références en calcul de CP »
dont une « déjà dans cette philosophie ». 1 OPC « Argument marketing » «La marge ne peut pas
être faîte sur le prix d’achat des agneaux, elle ne peut l’être que sur la vente ». 8 OPC pas de
réponse ou à côté (coût adhésion coop’).1 OPC est « consciente du problème ».
➢Promotions au moment des pics de production (opérations et animations dans les magasins).
➢Mise en avant de la viande Bio/locale/traçable… ex: campagne Agneau Bio d’Automne (avis
partagés parmi les enquêtés).
➢La congélation des carcasses : permet de gérer la saisonnalité et l’équilibre matières, sur un très
court terme. Certains clients comme la restauration collective acceptent sans soucis.
12
13
➢ Chez tous les abatteurs, la complémentarité entre bassins a été évoquée, la
moitié ont parlé du dessaisonnement, 4/6 de l’accompagnement technique des
éleveurs (régularité et qualité), 2/6 de la congélation et 2/6 des grossistes comme
leviers d’ajustement face à la demande.
➢ Principaux leviers évoqués par les OPC :
Synthèse
Les spécificités liées à l’Agriculture Biologique
• Un marché de l’agneau Bio qui peine à se démarquer des autres SIQO :
autres labels, spécificité territoriale, géographique, gustative... Avis très
divergents des opérateurs enquêtés – qui dépend de leur engagement et de
leur historique concernant les SIQO.
• De trop faibles volumes offerts qui empêchent une réelle structuration de la
filière agneaux Bio (mais aussi pas mal de carcasses déclassées). Irrégularité
le long de l’année. Certains parlent d’une offre mal adaptée. Vrai problème
pour développer les débouchés et in fine arriver à avoir un prix suffisant sur
l’ensemble des agneaux bio.
• L’irrégularité des agneaux : poids, âge, conformation. Soulignée par les
abatteurs. En réalité pas plus de carcasses en O et P qu’en conventionnel,
mais marque les abatteurs car de petits volumes.
• Une dépendance accrue aux facteurs météorologiques.
14
Merci de votre attention
15
Entretiens réalisés par
• Coordination Agriculture Biologique des Pays de la Loire
• Bio Nouvelle-Aquitaine
• Bio Centre
• FRAB Auvergne-Rhône-Alpes
• Bio 46
• CIVAM Bio 09
• Maison Régionale de l’Elevage de PACA
16
Organisations de Producteurs enquêtées
17
Nom Structure Espèces
abattues
Spécialisé Bio
Bretagne Viande Bio (BVB) OP Commerciale/Abatteur Multi-espèces Oui
La Catalane OP Commerciale Multi-espèces Non
E'Bio OP Commerciale Multi-espèces Oui
Groupement des Eleveurs Ovins
Caussenards (GEOC)
OP Commerciale Ovins Non
SCA Le Pré Vert OP Commerciale/Abatteur Multi-espèces Oui
ECOOVI - Union de coopératives OP Commerciale Ovins Non
Limovin OP Commerciale/Abatteur Ovins Non
ABS (Agneau Berry Sologne) OP Commerciale Ovins Non
Celmar (ex Ovins Berry Limousin) OP Commerciale Multi-espèces Non
OviCap (ex Vendée Sèvres Ovins -VSO) OP Commerciale Ovins Non
Coopérative Agneau Soleil OP Commerciale Ovins Non
Feder Copagno OP Commerciale Ovins Non
Unébio pôle Sud-Est OP Commerciale Multi-espèces Oui
Ciel d'Azur OP Non Commerciale Ovins Non
CAPEL OP Commerciale Multi-espèces Non
Terrena OP Commerciale Multi-espèces Non
Abatteurs enquêtés
18
Nom Structure Espèces
abattues
Spécialisé Bio
Greffeuille Aveyron Abatteur Ovins Non
Unébio Abatteur Multi-espèces Oui
Sovileg Abatteur
Abattage à 98%
ovin
Non
Destrel Abatteur Ovins Non
SICAREV/Tradival Abatteur & OP
Abattoir de
Migennes = ovins
uniquement
Non
SICABA Abatteur & OP Multi-espèces Non (35% Bio)

Contenu connexe

Tendances

Réva bio simulations de complémentarités régionales_bio_thémas
Réva bio simulations de complémentarités régionales_bio_thémasRéva bio simulations de complémentarités régionales_bio_thémas
Réva bio simulations de complémentarités régionales_bio_thémasInstitut de l'Elevage - Idele
 
2020 diaporama faciliter l' analyse du cout de production en elevage caprin
2020  diaporama faciliter l' analyse du cout de production en elevage caprin2020  diaporama faciliter l' analyse du cout de production en elevage caprin
2020 diaporama faciliter l' analyse du cout de production en elevage caprinInstitut de l'Elevage - Idele
 
Filière lait de brebis, évolutions récentes et perspectives
Filière lait de brebis, évolutions récentes et perspectivesFilière lait de brebis, évolutions récentes et perspectives
Filière lait de brebis, évolutions récentes et perspectivesInstitut de l'Elevage - Idele
 
[Tech-Ovin 2019] Les nouveaux systèmes de production
[Tech-Ovin 2019] Les nouveaux systèmes de production[Tech-Ovin 2019] Les nouveaux systèmes de production
[Tech-Ovin 2019] Les nouveaux systèmes de productionInstitut de l'Elevage - Idele
 
Le marché de la viande ovine boosté par de faibles disponibilités
Le marché de la viande ovine boosté par de faibles disponibilitésLe marché de la viande ovine boosté par de faibles disponibilités
Le marché de la viande ovine boosté par de faibles disponibilitésInstitut de l'Elevage - Idele
 
Maitriser les couts de production : un enjeu pour les exploitations laitières
Maitriser les couts de production : un enjeu pour les exploitations laitièresMaitriser les couts de production : un enjeu pour les exploitations laitières
Maitriser les couts de production : un enjeu pour les exploitations laitièresInstitut de l'Elevage - Idele
 
Conduite en velage d'automne optimiser une specificite des elevages allaitant...
Conduite en velage d'automne optimiser une specificite des elevages allaitant...Conduite en velage d'automne optimiser une specificite des elevages allaitant...
Conduite en velage d'automne optimiser une specificite des elevages allaitant...Institut de l'Elevage - Idele
 
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesDu nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesInstitut de l'Elevage - Idele
 
Quelles opportunités pour l’élevage bovin allaitant français face aux défis e...
Quelles opportunités pour l’élevage bovin allaitant français face aux défis e...Quelles opportunités pour l’élevage bovin allaitant français face aux défis e...
Quelles opportunités pour l’élevage bovin allaitant français face aux défis e...Institut de l'Elevage - Idele
 
Tech-Ovin 2021 : Re va bio perspectives développement tech-ovin
Tech-Ovin 2021 : Re va bio perspectives développement tech-ovinTech-Ovin 2021 : Re va bio perspectives développement tech-ovin
Tech-Ovin 2021 : Re va bio perspectives développement tech-ovinInstitut de l'Elevage - Idele
 
S'installer ou se diversifier en production ovine les clés de la réussite
S'installer ou se diversifier en production ovine les clés de la réussiteS'installer ou se diversifier en production ovine les clés de la réussite
S'installer ou se diversifier en production ovine les clés de la réussiteInstitut de l'Elevage - Idele
 

Tendances (20)

Réva bio simulations de complémentarités régionales_bio_thémas
Réva bio simulations de complémentarités régionales_bio_thémasRéva bio simulations de complémentarités régionales_bio_thémas
Réva bio simulations de complémentarités régionales_bio_thémas
 
Revenus des exploitations ovins 2020
Revenus des exploitations ovins 2020 Revenus des exploitations ovins 2020
Revenus des exploitations ovins 2020
 
2020 diaporama faciliter l' analyse du cout de production en elevage caprin
2020  diaporama faciliter l' analyse du cout de production en elevage caprin2020  diaporama faciliter l' analyse du cout de production en elevage caprin
2020 diaporama faciliter l' analyse du cout de production en elevage caprin
 
Filière lait de brebis, évolutions récentes et perspectives
Filière lait de brebis, évolutions récentes et perspectivesFilière lait de brebis, évolutions récentes et perspectives
Filière lait de brebis, évolutions récentes et perspectives
 
[Tech-Ovin 2019] Les nouveaux systèmes de production
[Tech-Ovin 2019] Les nouveaux systèmes de production[Tech-Ovin 2019] Les nouveaux systèmes de production
[Tech-Ovin 2019] Les nouveaux systèmes de production
 
Le marché de la viande ovine boosté par de faibles disponibilités
Le marché de la viande ovine boosté par de faibles disponibilitésLe marché de la viande ovine boosté par de faibles disponibilités
Le marché de la viande ovine boosté par de faibles disponibilités
 
Maitriser les couts de production : un enjeu pour les exploitations laitières
Maitriser les couts de production : un enjeu pour les exploitations laitièresMaitriser les couts de production : un enjeu pour les exploitations laitières
Maitriser les couts de production : un enjeu pour les exploitations laitières
 
Conduite en velage d'automne optimiser une specificite des elevages allaitant...
Conduite en velage d'automne optimiser une specificite des elevages allaitant...Conduite en velage d'automne optimiser une specificite des elevages allaitant...
Conduite en velage d'automne optimiser une specificite des elevages allaitant...
 
Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !
Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !
Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !
 
TechOvin 2019 - Production lait de brebis
TechOvin 2019 - Production lait de brebis TechOvin 2019 - Production lait de brebis
TechOvin 2019 - Production lait de brebis
 
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesDu nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
 
Marchés de la viande bovine - Sommet 2021
Marchés de la viande bovine - Sommet 2021Marchés de la viande bovine - Sommet 2021
Marchés de la viande bovine - Sommet 2021
 
S'installer en élevage ovin (2ème partie)
S'installer en élevage ovin (2ème partie)S'installer en élevage ovin (2ème partie)
S'installer en élevage ovin (2ème partie)
 
S'installer en élevage ovin
S'installer en élevage ovinS'installer en élevage ovin
S'installer en élevage ovin
 
Webinaire poscif
Webinaire poscifWebinaire poscif
Webinaire poscif
 
Quelles opportunités pour l’élevage bovin allaitant français face aux défis e...
Quelles opportunités pour l’élevage bovin allaitant français face aux défis e...Quelles opportunités pour l’élevage bovin allaitant français face aux défis e...
Quelles opportunités pour l’élevage bovin allaitant français face aux défis e...
 
La production d'ovins bio données amont
La production d'ovins bio données amont La production d'ovins bio données amont
La production d'ovins bio données amont
 
Tech-Ovin 2021 : Re va bio perspectives développement tech-ovin
Tech-Ovin 2021 : Re va bio perspectives développement tech-ovinTech-Ovin 2021 : Re va bio perspectives développement tech-ovin
Tech-Ovin 2021 : Re va bio perspectives développement tech-ovin
 
S'installer ou se diversifier en production ovine les clés de la réussite
S'installer ou se diversifier en production ovine les clés de la réussiteS'installer ou se diversifier en production ovine les clés de la réussite
S'installer ou se diversifier en production ovine les clés de la réussite
 
Finir ses agneaux en hiver sur dérobées
Finir ses agneaux en hiver sur dérobéesFinir ses agneaux en hiver sur dérobées
Finir ses agneaux en hiver sur dérobées
 

Similaire à Réva bio enquêtes opérateurs

4 Références en élevage ovin allaitant bio - repères techniques, économiques,...
4 Références en élevage ovin allaitant bio - repères techniques, économiques,...4 Références en élevage ovin allaitant bio - repères techniques, économiques,...
4 Références en élevage ovin allaitant bio - repères techniques, économiques,...Institut de l'Elevage - Idele
 
Sommet2016 _ Quels marchés pour les races allaitantes ?
Sommet2016 _ Quels marchés pour les races allaitantes ?Sommet2016 _ Quels marchés pour les races allaitantes ?
Sommet2016 _ Quels marchés pour les races allaitantes ?Institut de l'Elevage - Idele
 
[Grand Angle Viande 2017] Les travaux sur l'adéquation de l''offre française ...
[Grand Angle Viande 2017] Les travaux sur l'adéquation de l''offre française ...[Grand Angle Viande 2017] Les travaux sur l'adéquation de l''offre française ...
[Grand Angle Viande 2017] Les travaux sur l'adéquation de l''offre française ...Institut de l'Elevage - Idele
 
Impact économiques de la consommation de concentré
Impact économiques de la consommation de concentréImpact économiques de la consommation de concentré
Impact économiques de la consommation de concentréInstitut de l'Elevage - Idele
 
Sommet2018 ecolagno La viande d'agneau sur le grill des consommateurs - Quell...
Sommet2018 ecolagno La viande d'agneau sur le grill des consommateurs - Quell...Sommet2018 ecolagno La viande d'agneau sur le grill des consommateurs - Quell...
Sommet2018 ecolagno La viande d'agneau sur le grill des consommateurs - Quell...Institut de l'Elevage - Idele
 
Atelier 5 Des démarches régionales pour valoriser et développer la production...
Atelier 5 Des démarches régionales pour valoriser et développer la production...Atelier 5 Des démarches régionales pour valoriser et développer la production...
Atelier 5 Des démarches régionales pour valoriser et développer la production...Institut de l'Elevage - Idele
 
Des agneaux finis sur prairies en été et début d’automne une pratique agroéco...
Des agneaux finis sur prairies en été et début d’automne une pratique agroéco...Des agneaux finis sur prairies en été et début d’automne une pratique agroéco...
Des agneaux finis sur prairies en été et début d’automne une pratique agroéco...Institut de l'Elevage - Idele
 
Repro 2020 - Plus de veaux avec moins de vaches, ou comment améliorer son rev...
Repro 2020 - Plus de veaux avec moins de vaches, ou comment améliorer son rev...Repro 2020 - Plus de veaux avec moins de vaches, ou comment améliorer son rev...
Repro 2020 - Plus de veaux avec moins de vaches, ou comment améliorer son rev...Institut de l'Elevage - Idele
 
Etude de capitalisation des expériences positives autour de l’initiative « cr...
Etude de capitalisation des expériences positives autour de l’initiative « cr...Etude de capitalisation des expériences positives autour de l’initiative « cr...
Etude de capitalisation des expériences positives autour de l’initiative « cr...Fatimata Kone
 
Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...
Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...
Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...Institut de l'Elevage - Idele
 
Dossier Technique - Bacolod Project
Dossier Technique - Bacolod ProjectDossier Technique - Bacolod Project
Dossier Technique - Bacolod ProjectClément Lay
 
Cdc epeautre 2016
Cdc epeautre 2016Cdc epeautre 2016
Cdc epeautre 2016Geneparc
 

Similaire à Réva bio enquêtes opérateurs (20)

Séminaire final du projet RéVABio
Séminaire final du projet RéVABioSéminaire final du projet RéVABio
Séminaire final du projet RéVABio
 
4 Références en élevage ovin allaitant bio - repères techniques, économiques,...
4 Références en élevage ovin allaitant bio - repères techniques, économiques,...4 Références en élevage ovin allaitant bio - repères techniques, économiques,...
4 Références en élevage ovin allaitant bio - repères techniques, économiques,...
 
Sommet2016 _ Quels marchés pour les races allaitantes ?
Sommet2016 _ Quels marchés pour les races allaitantes ?Sommet2016 _ Quels marchés pour les races allaitantes ?
Sommet2016 _ Quels marchés pour les races allaitantes ?
 
[Grand Angle Viande 2017] Les travaux sur l'adéquation de l''offre française ...
[Grand Angle Viande 2017] Les travaux sur l'adéquation de l''offre française ...[Grand Angle Viande 2017] Les travaux sur l'adéquation de l''offre française ...
[Grand Angle Viande 2017] Les travaux sur l'adéquation de l''offre française ...
 
Space2018 reine mathilde
Space2018 reine mathildeSpace2018 reine mathilde
Space2018 reine mathilde
 
Space2018 reine mathilde
Space2018 reine mathildeSpace2018 reine mathilde
Space2018 reine mathilde
 
ReVaBio Support pédagogique.pdf
ReVaBio Support pédagogique.pdfReVaBio Support pédagogique.pdf
ReVaBio Support pédagogique.pdf
 
RéVABio : la synthèse des focus groups
RéVABio : la synthèse des focus groupsRéVABio : la synthèse des focus groups
RéVABio : la synthèse des focus groups
 
Mediafel n°24
Mediafel n°24Mediafel n°24
Mediafel n°24
 
Sommet2018 biothemas reine mathilde
Sommet2018 biothemas reine mathildeSommet2018 biothemas reine mathilde
Sommet2018 biothemas reine mathilde
 
Impact économiques de la consommation de concentré
Impact économiques de la consommation de concentréImpact économiques de la consommation de concentré
Impact économiques de la consommation de concentré
 
Sommet2018 ecolagno La viande d'agneau sur le grill des consommateurs - Quell...
Sommet2018 ecolagno La viande d'agneau sur le grill des consommateurs - Quell...Sommet2018 ecolagno La viande d'agneau sur le grill des consommateurs - Quell...
Sommet2018 ecolagno La viande d'agneau sur le grill des consommateurs - Quell...
 
Atelier 5 Des démarches régionales pour valoriser et développer la production...
Atelier 5 Des démarches régionales pour valoriser et développer la production...Atelier 5 Des démarches régionales pour valoriser et développer la production...
Atelier 5 Des démarches régionales pour valoriser et développer la production...
 
Des agneaux finis sur prairies en été et début d’automne une pratique agroéco...
Des agneaux finis sur prairies en été et début d’automne une pratique agroéco...Des agneaux finis sur prairies en été et début d’automne une pratique agroéco...
Des agneaux finis sur prairies en été et début d’automne une pratique agroéco...
 
7 org-cows_témoignage_serge_hareau-vauloup
7 org-cows_témoignage_serge_hareau-vauloup7 org-cows_témoignage_serge_hareau-vauloup
7 org-cows_témoignage_serge_hareau-vauloup
 
Repro 2020 - Plus de veaux avec moins de vaches, ou comment améliorer son rev...
Repro 2020 - Plus de veaux avec moins de vaches, ou comment améliorer son rev...Repro 2020 - Plus de veaux avec moins de vaches, ou comment améliorer son rev...
Repro 2020 - Plus de veaux avec moins de vaches, ou comment améliorer son rev...
 
Etude de capitalisation des expériences positives autour de l’initiative « cr...
Etude de capitalisation des expériences positives autour de l’initiative « cr...Etude de capitalisation des expériences positives autour de l’initiative « cr...
Etude de capitalisation des expériences positives autour de l’initiative « cr...
 
Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...
Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...
Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...
 
Dossier Technique - Bacolod Project
Dossier Technique - Bacolod ProjectDossier Technique - Bacolod Project
Dossier Technique - Bacolod Project
 
Cdc epeautre 2016
Cdc epeautre 2016Cdc epeautre 2016
Cdc epeautre 2016
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...Institut de l'Elevage - Idele
 
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfP 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesP 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneP 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesP 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseP 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseInstitut de l'Elevage - Idele
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
 
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptxWebinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
 
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
 
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
 
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
 
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
 
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
 
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
 
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
 
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
 
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
 
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
 
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
 
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdfP 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
 
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfP 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
 
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesP 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
 
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneP 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
 
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesP 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
 
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseP 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
 
P 8 RABALLAND Bâtiment porc de demain.pdf
P 8 RABALLAND Bâtiment porc de demain.pdfP 8 RABALLAND Bâtiment porc de demain.pdf
P 8 RABALLAND Bâtiment porc de demain.pdf
 

Réva bio enquêtes opérateurs

  • 1. Institut de l’Elevage, ITAB, INRA de Clermont-Theix, FRAB Nouvelle-Aquitaine, BioCentre, CAB des Pays de la Loire, Bio 63, Haute-Loire Bio, Bio 46, CIVAM Bio 09, MRE de PACA, EPLEFPA de Tours-Fondettes, EPLEFPA Montoire, CFPPA St Affrique, ABioDoc, FOREBio Adéquation offre-demande en agneaux bio : le point de vue des opérateurs 1 Cassandre Matras (Institut de l’Elevage) Catherine Experton (ITAB) Analyse d’entretiens auprès de 22 organisations de producteurs et abatteurs
  • 2. Quels opérateurs enquêtés ? 2 ➢6 abatteurs ➢15 OPC + 1 OPNC ➢ Organisations de producteurs : 4 spécialisées AB / 12 non 8 spécialisées Ovins / 8 non ➢ Abatteurs : 1 spécialisé AB / 5 non 4 spécialisés Ovins / 2 non Sentiments/ressentis des OP et abatteurs enquêtés qui sont ici retranscrits Liste des opérateurs enquêtés en annexe
  • 3. Deux catégories identifiées parmi les OP : • Catégorie 1 : celles qui donnent tout pour valoriser 100% des agneaux en Bio Parmi lesquels les 4 spécialisés en AB et deux spécialisés Ovins, dont un qui passe par Unébio pour revendre ses ovins (il achète 2 500 agneaux Bio/an). Les spécialisés AB commercialisent de 5 000 à 20 000 agneaux Bio par an, selon la structure. • Catégorie 2 : celles pour qui l’agneau Bio a peu d’intérêt / difficile de trouver des débouchés/ trop petits volumes / parfois aucune idée de la valorisation finale, mais souhait pour certains de développer le Bio Le reste des OP, soit 5 spé Ovins et 3 toutes espèces/tous types de labels. Ces OP commercialisent de 300 à 4 000 agneaux Bio/an, selon la structure. Les bio servent parfois de variable d’ajustement des volumes des autres SIQO. 3
  • 4. Analyse de la dichotomie observée : • Les OP qui ne sont pas spécialisées en Bio sont sur de très petits volumes AB collectés/semaine comparé aux volumes conventionnels/Label Rouge/ IGP -> Demande beaucoup d’organisation pour une petite valorisation, in fine. • Les structures qui ont investi sur le développement de la Bio achètent à des OP en dehors de leurs éleveurs adhérents. • OP multi-espèces : les agneaux pèsent peu en général, le bio encore moins. • Difficile de pérenniser des débouchés sur de si petits volumes/semaine. Irrégularité de l’offre : certains débouchés sont parfois perdus ou doivent être réactivés -> Plus facile de faire passer en label, avec le reste. 4
  • 5. D’autres éléments intéressants 5 • 5/11 des organisations de producteurs commerciales qui ne sont pas spécialisées dans l’Agriculture Biologique confient tous leurs agneaux Bio à UNEBIO, pour gérer l’Aval. Bonne connaissance des débouchés BIO, plus simple pour ces OPC plutôt que de perdre du temps à trouver eux-mêmes des débouchés en BIO, alors que les agneaux Bio ne représentent qu’une infime part de leurs volumes. • Pour 9/11 de ces OPC qui ne sont pas spécialisées dans l’Agriculture Biologique, les agneaux AB commercialisés représentent de 0,5 à 3% du total des agneaux commercialisés. Pour une autre OPC parmi les 11, ils représentent 14% du total (multi-espèces). Ce pourcentage ne dépend pas du fait que l’OPC soit spécialisée Ovins ou multi-espèces.
  • 6. Le souci du prix en AB, accentué ces deux dernières années… • Les grilles de prix en Bio n’ont, pour la plupart des OP, pas été révisées depuis des années. Pour une OP : une seule grille sur l’année car « des prix supérieurs à la moyenne ». • Or, depuis 2 ans en France, forte baisse des importations de viande ovine qui tire la cotation de l’agneau vers le haut + regain d’intérêt pour les labels, l’agneau français voire l’agneau local. Forte hausse des prix de l’agneau en conventionnel, particulièrement en SIQO (Label, IGP…). • Une OP dit ne plus vouloir miser sur le Bio (mais sur le LR) vu les prix. Un de ses gros adhérents (+ de 500 brebis) s’est même décertifié….. 6 Résultat : des prix en Bio proches de ceux du conventionnel… avec pourtant des coûts de production plus élevés. Les agneaux Label Rouge sont parfois plus chers que les Bio !
  • 7. Quels leviers identifiés au niveau de la production ? ➢La complémentarité de l’offre entre les bassins : permet aux abatteurs d’avoir une offre plutôt lisse tout l’année. Besoin d’une grande zone de collecte. (3/15 OPC et 6/6 abatteurs). Les agneaux de bergerie-Sud de la France- permettent des sorties l’hiver quand les régions herbagères – plus au Nord- manquent de production. ❖Paradoxal car décrit comme peu sécurisé, et à éviter pour utiliser les outils à une échelle plus locale. ➢Le désaisonnement : 3/6 abatteurs -avec une incitation financière (11/15 OPC) : double grille de prix grâce à une caisse de péréquation mais qui pose problème. Comment la remplir et maintenir un prix Bio supérieur ? Aussi souci quand grille nationale : ne satisfait pas tous les sites en régions (périodes de surplus/manques d’offre diffèrent). - avec les choix de races (5/15 OPC) - évoqué par 2/6 abatteurs mais attention à bien finir les agneaux. - certains parlent d’étaler la production, soit dessaisonner en partie. « A un jeune qui veut s'installer je lui ai dit ok, ça me plaît, mais il faut que tu arrives à me sortir au moins 3 périodes d’agnelage » 7
  • 8. ➢Bonne connaissance des élevages, meilleur suivi technique, tri, prévisionnel de sorties : 10/16 OP. Certaines OP ont des techniciens mais pas en Bio. Certaines OP très organisées, beaucoup de prévisions et d’ajustements, d’autres rien de tout ça (ne dépend pas de la catégorie). ➢Le report sur un an : résultats positifs avec races herbagères « laisse traîner tout l’été, et moi je les récupère janvier/février de l’année d’après ». Résultats négatifs en race rustique : «des agneaux qui n’ont pas trop de viande, qui ne se finissent pas à l’intérieur »... 2/15 OPC. ➢Bonne connaissance des attentes des clients et des agneaux vendus : bouchers, rustiques, orientation des carcasses selon la qualité sur tel ou tel débouché : « des clients qui vont très bien absorber les rustiques, d’autres pas du tout, [COOP] ils le savent » 1 OPC/15. ➢Meilleur suivi technique des éleveurs pour améliorer la régularité des agneaux Bio abattus (conformation, poids, âge…) : proposé par tous les abatteurs et près de 6 OPC/15. « L’agneau bio n’a pas bonne presse auprès des professionnels. Il faut d’abord travailler sur la qualité du produit et une régularité. » Impression des abatteurs parfois biaisée par petits volumes (cf. diapo suivante) et stratégies de certaines OP qui privilégient les « beaux » agneaux Bio pour d’autres circuits. ➢Proposer une double démarche : AB et un autre SIQO (LR, IGP ou AOP), pour que les agneaux puissent être commercialisés sous l’un ou l’autre des SIQO en fonction de la demande. 4 OPC/15 8
  • 9. 9 Le classement EUROPA des carcasses d’agneaux bio viande, en nombre de têtes, à échantillon OEP constant période - 2013 à 2020 Classement des carcasses, en moyenne sur la période 2013-2020 : le E reste anecdotique à moins de 1%, U significatif à 18%, le majoritaire en R à 56%, devant le O à 24%.
  • 10. ➢Les agneaux des non-adhérents (TNA), une variable d’ajustement pour les OP : très paradoxal : le moins possible car préfèrent des adhérents pour mieux sécuriser l’apport … mais en même temps, variable d’ajustement quand la coop’ manque d’offre ! 4/15 OPC en ont parlé mais davantage doivent avoir quelques agneaux TNA. ➢Les grossistes, variable d’ajustement pour les abatteurs : 2/6 en ont parlé. Rôle tampon en prenant parfois un peu plus ou a contrario, en complétant leurs achats auprès d’autres opérateurs. ➢Travail avec des petits revendeurs pour une coop’ : sécuriser les ventes d’agneaux Bio/ mieux qu’abattoirs. 1 OPC a trouvé ce moyen pour se détacher des abattoirs, trop demandeurs de volumes et qui ne valorisent pas suffisamment le Bio. ➢S'interroger sur l'intérêt d'une offre lissée. Ex : agneau pré-salé du Mont saint-Michel rare, cher et demande élevée – produit de micro-niche avec ≈2 500 agneaux/an. 1 OPC 10
  • 11. ➢Augmenter les approvisionnements pour une meilleure régularité en Bio et permettre de structurer la filière (les débouchés seront assurés/sécurisés et le système fonctionnera mieux). ❖ Mais 7 OPC + 1 OPNC considèrent a contrario que la production dans leur région est excédentaire face à la demande ! - Avec de nouvelles installations (mais profils néo-ruraux peu productifs) - Avec plus de prolificité des brebis - Avec des prix plus attractifs, qui permettraient de mieux couvrir les coûts Bio et ainsi offrir une meilleure rémunération aux éleveurs. Pour certains éleveurs, le surcoût de production est plus important que la plus-value s’ils passent en bio (contexte actuel). - Avec plus d’adhérents/sécuriser les approvisionnements des OP (vs la vente directe). - Travail avec abatteurs pour débouchés : problème de déclassement de carcasses d’agneaux Bio, reclassés en standard car manque des débouchés. 3-4 OPC : soit par manque de débouché, soit pb qualité carcasse, soit pic de sorties AB, soit stratégie économique : « Pour maîtriser le coût de revient, plus intéressant de faire partir les Bio avec les volumes de conventionnels chez des clients actuels comme Système U, Carrefour etc. » 11
  • 12. Quels leviers identifiés au niveau de l’aval ? ➢Souplesse des abattoirs dans leur fonctionnement : correspond aux attentes des clients ➢Cibler au mieux les animaux en fonction des attentes des clients + gros portefeuille client (échelle France) ➢Un abattoir/atelier de découpe qui récupère les pièces les plus difficiles à commercialiser auprès des bouchers ➢La vente directe, permet de fidéliser certains adhérents : «C’est sûr que ceux qui arrivent à le faire, ils valorisent bien mieux et ils s’en sortent bien mieux, […] mais tout le monde ne peut pas le faire ». Au moins 7/15 OPC. Certaines OP prestation de découpe aux éleveurs en VD. ➢Payer les agneaux Bio au juste prix : Contractualisation? Egalim? « Pas encore d’actualité » pour 2 OPC et 3 OPC travaillent avec des instances qui vont « créer des références en calcul de CP » dont une « déjà dans cette philosophie ». 1 OPC « Argument marketing » «La marge ne peut pas être faîte sur le prix d’achat des agneaux, elle ne peut l’être que sur la vente ». 8 OPC pas de réponse ou à côté (coût adhésion coop’).1 OPC est « consciente du problème ». ➢Promotions au moment des pics de production (opérations et animations dans les magasins). ➢Mise en avant de la viande Bio/locale/traçable… ex: campagne Agneau Bio d’Automne (avis partagés parmi les enquêtés). ➢La congélation des carcasses : permet de gérer la saisonnalité et l’équilibre matières, sur un très court terme. Certains clients comme la restauration collective acceptent sans soucis. 12
  • 13. 13 ➢ Chez tous les abatteurs, la complémentarité entre bassins a été évoquée, la moitié ont parlé du dessaisonnement, 4/6 de l’accompagnement technique des éleveurs (régularité et qualité), 2/6 de la congélation et 2/6 des grossistes comme leviers d’ajustement face à la demande. ➢ Principaux leviers évoqués par les OPC : Synthèse
  • 14. Les spécificités liées à l’Agriculture Biologique • Un marché de l’agneau Bio qui peine à se démarquer des autres SIQO : autres labels, spécificité territoriale, géographique, gustative... Avis très divergents des opérateurs enquêtés – qui dépend de leur engagement et de leur historique concernant les SIQO. • De trop faibles volumes offerts qui empêchent une réelle structuration de la filière agneaux Bio (mais aussi pas mal de carcasses déclassées). Irrégularité le long de l’année. Certains parlent d’une offre mal adaptée. Vrai problème pour développer les débouchés et in fine arriver à avoir un prix suffisant sur l’ensemble des agneaux bio. • L’irrégularité des agneaux : poids, âge, conformation. Soulignée par les abatteurs. En réalité pas plus de carcasses en O et P qu’en conventionnel, mais marque les abatteurs car de petits volumes. • Une dépendance accrue aux facteurs météorologiques. 14
  • 15. Merci de votre attention 15
  • 16. Entretiens réalisés par • Coordination Agriculture Biologique des Pays de la Loire • Bio Nouvelle-Aquitaine • Bio Centre • FRAB Auvergne-Rhône-Alpes • Bio 46 • CIVAM Bio 09 • Maison Régionale de l’Elevage de PACA 16
  • 17. Organisations de Producteurs enquêtées 17 Nom Structure Espèces abattues Spécialisé Bio Bretagne Viande Bio (BVB) OP Commerciale/Abatteur Multi-espèces Oui La Catalane OP Commerciale Multi-espèces Non E'Bio OP Commerciale Multi-espèces Oui Groupement des Eleveurs Ovins Caussenards (GEOC) OP Commerciale Ovins Non SCA Le Pré Vert OP Commerciale/Abatteur Multi-espèces Oui ECOOVI - Union de coopératives OP Commerciale Ovins Non Limovin OP Commerciale/Abatteur Ovins Non ABS (Agneau Berry Sologne) OP Commerciale Ovins Non Celmar (ex Ovins Berry Limousin) OP Commerciale Multi-espèces Non OviCap (ex Vendée Sèvres Ovins -VSO) OP Commerciale Ovins Non Coopérative Agneau Soleil OP Commerciale Ovins Non Feder Copagno OP Commerciale Ovins Non Unébio pôle Sud-Est OP Commerciale Multi-espèces Oui Ciel d'Azur OP Non Commerciale Ovins Non CAPEL OP Commerciale Multi-espèces Non Terrena OP Commerciale Multi-espèces Non
  • 18. Abatteurs enquêtés 18 Nom Structure Espèces abattues Spécialisé Bio Greffeuille Aveyron Abatteur Ovins Non Unébio Abatteur Multi-espèces Oui Sovileg Abatteur Abattage à 98% ovin Non Destrel Abatteur Ovins Non SICAREV/Tradival Abatteur & OP Abattoir de Migennes = ovins uniquement Non SICABA Abatteur & OP Multi-espèces Non (35% Bio)