SlideShare une entreprise Scribd logo
Le kyste naso-labial : à propos de 22 cas
Hasnaoui M, Masmoudi M, Dgani I, Belaid T , Ben Hamida N, Mighri K, Driss N
Service ORL et CCF ; EPS Taher Sfar Mahdia
Résultat
15 femmes et 7 hommes
Age moyen: 38,2 ans avec des extrêmes de 15 à 61
ans.
Motif de consultation: présence d’une tuméfaction
du plancher narinaire avec gêne esthétique.
Le délai moyen de consultation:11 mois
Les signes fonctionnels rapportés étaient :
l’obstruction nasale chez 16 patients, une rhinorrhée
chez 3 patients et 3 cas étaient asymptomatiques.
L’examen physique a révélé une néoformation
rénitente du plancher narinaire. Celle-ci était droite
dans 9 cas et gauche dans 13 cas. Par ailleurs, 5
patients avaient un effacement du sillon nasogénien
et un patient avait des signes inflammatoires locaux.
Une radiographie en incidence Blondeau a été
réalisée pour 17 patients montrant une opacité juxta-
alaire unilatérale de tonalité tissulaire chez 7 patients.
Une tomodensitométrie du massif facial a été
réalisée chez 2 patients, elle a montré une masse
kystique sous cutanée de densité para-liquidienne
avec une empreinte sur l’os alvéolaire sans lyse
osseuse.
Tous nos patients ont été opérés par voie vestibulaire.
Cet acte a été réalisé sous anesthésie générale pour
20 patients et sous anesthésie locale pour 2 patients.
L’examen anatomopathologique a confirmé le
diagnostic dans tous les cas.
Aucune récidive n’a été notée avec un recul moyen
de 1 an.
Discussion
*Les KNL représentent de 0,01 % à` 0,7 % des kystes
maxillaires.
*Le KNL survient entre la quatrième et la cinquième
décennie, avec une prépondérance féminine.
*Cette lésion serait liée à une prolifération des vestiges
épithéliaux de la partie inférieure du canal lacrymo-nasal.
*signes cliniques: une obstruction nasale , une
tuméfaction de la base d’implantation de l’aile narinaire.
La douleur est un signe inhabituel stigmatisant la
surinfection .
*La radiographie standard ne détecte pas les kystes
simples sauf en cas d’érosion osseuse.
*La TDM permet d’évoquer le diagnostic et de préciser
les rapports avec les structures osseuses environnantes.
*L’examen histologique confirme le diagnostic et permet
d’identifier les exceptionnels signes de dégénérescence
maligne .
*Le traitement est chirurgical.
*La cautérisation, la sclérothérapie et l’incision-drainage
exposent à`un risque plus élevé de récidive .
*La voie vestibulaire est l’abord privilégié qui permet
l’exérèse totale du kyste avec peu de récidive.
*La marsupialisation par voie endoscopique endonasale
est alternative simple et efficace. Elle raccourcit la durée
d’hospitalisation et diminue le taux de complications
postopératoires.
*Le taux de récidive après traitement par voie
endonasale est comparable à celui des voies
vestibulaires.
Matériels et méthodes
Etude rétrospective à propos de 22 patients opérés d’un
kyste naso-labial au service ORL de Mahdia sur une période
de 23 ans de 1991 à 2017.
Introduction
Le kyste nasolabial (KNL) ou kyste du seuil narinaire est une
lésion d’origine épithéliale non odontogénique des
maxillaires.C’est une entité rare dont l’étiopathogenie est
controversée.
But
Identifier les particularités épidémio-cliniques et
thérapeutiques du kyste naso-labial.
conclusion
Les kystes du seuil narinaire sont des tumeurs bénignes rares de l’adulte avec une légère prédominance féminine .Les
circonstances de découverte sont variables, allant de la simple gêne esthétique à l’obstruction nasale voire même aux
complications comme la surinfection. La radiologie n’est pas spécifique et le scanner peut être utile. Le traitement de choix
est chirurgical, reposant sur la dissection et l’ablation du kyste par voie vestibulaire. La voie endonasale semble être une
nouvelle alternative thérapeutique intéressante.

Contenu connexe

Tendances

Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,
Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,
Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,
imma-dr
 
Inflammation cours de residanat
Inflammation cours de residanatInflammation cours de residanat
Inflammation cours de residanat
Dr. Abdellah Benrahou
 
Embryologie de-l organe-dentaire2
Embryologie de-l organe-dentaire2Embryologie de-l organe-dentaire2
Embryologie de-l organe-dentaire2Zakaria Haroun
 
Anatomie et imagerie du massif facial normal
Anatomie et imagerie du massif facial normalAnatomie et imagerie du massif facial normal
Anatomie et imagerie du massif facial normal
imma-dr
 
Livre rx crane
Livre rx craneLivre rx crane
Livre rx crane
Sarah Mez
 
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)Med Achraf Hadj Ali
 
Apport de l’échodoppler en pathologie hépatique et portale
Apport de l’échodoppler en pathologie hépatique et portaleApport de l’échodoppler en pathologie hépatique et portale
Apport de l’échodoppler en pathologie hépatique et portale
imma-dr
 
Pseudarthrose du col fémoral 2.pptx
Pseudarthrose du col fémoral 2.pptxPseudarthrose du col fémoral 2.pptx
Pseudarthrose du col fémoral 2.pptx
abdohouamer1
 
Cellulite
CelluliteCellulite
Cellulite
Mede Space
 
Imagerie scannographique du thorax
Imagerie scannographique du thoraxImagerie scannographique du thorax
Imagerie scannographique du thorax
Myriam Mbakop
 
Démarche diagnostic devant une image radioclaire mandibulaire
Démarche diagnostic devant une image radioclaire mandibulaireDémarche diagnostic devant une image radioclaire mandibulaire
Démarche diagnostic devant une image radioclaire mandibulaire
musten88
 
Ethmoidectomie par voie endonasale
Ethmoidectomie par voie endonasaleEthmoidectomie par voie endonasale
Ethmoidectomie par voie endonasale
Abdelhak Messalti
 
Anapath
AnapathAnapath
Anapath
imma-dr
 
Cours de anatomie pathologie (dcem1) fibrose janvier 2012
Cours de anatomie pathologie (dcem1) fibrose janvier 2012Cours de anatomie pathologie (dcem1) fibrose janvier 2012
Cours de anatomie pathologie (dcem1) fibrose janvier 2012
imma-dr
 
Approche diagnostique des tumeurs osseuses chez l'enfant
Approche diagnostique des tumeurs osseuses chez l'enfantApproche diagnostique des tumeurs osseuses chez l'enfant
Approche diagnostique des tumeurs osseuses chez l'enfant
imma-dr
 
Traitement curatif du cancer du rectum
Traitement curatif du cancer du rectumTraitement curatif du cancer du rectum
Traitement curatif du cancer du rectum
Vincent Di Martino
 
Croissance et développement partie 3 patron de croissance du complexe dentofa...
Croissance et développement partie 3 patron de croissance du complexe dentofa...Croissance et développement partie 3 patron de croissance du complexe dentofa...
Croissance et développement partie 3 patron de croissance du complexe dentofa...
Dr Sylvain Chamberland
 
Tumeurs du rein et des voies excrétrices chez l’enfant
Tumeurs du rein et des voies excrétrices chez l’enfantTumeurs du rein et des voies excrétrices chez l’enfant
Tumeurs du rein et des voies excrétrices chez l’enfant
imma-dr
 
La teleradiographie-de-profile-odf-deghboudj mohamed khalil
La teleradiographie-de-profile-odf-deghboudj mohamed khalilLa teleradiographie-de-profile-odf-deghboudj mohamed khalil
La teleradiographie-de-profile-odf-deghboudj mohamed khalil
DegKhalil
 

Tendances (20)

Otospongiose
OtospongioseOtospongiose
Otospongiose
 
Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,
Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,
Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,
 
Inflammation cours de residanat
Inflammation cours de residanatInflammation cours de residanat
Inflammation cours de residanat
 
Embryologie de-l organe-dentaire2
Embryologie de-l organe-dentaire2Embryologie de-l organe-dentaire2
Embryologie de-l organe-dentaire2
 
Anatomie et imagerie du massif facial normal
Anatomie et imagerie du massif facial normalAnatomie et imagerie du massif facial normal
Anatomie et imagerie du massif facial normal
 
Livre rx crane
Livre rx craneLivre rx crane
Livre rx crane
 
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
 
Apport de l’échodoppler en pathologie hépatique et portale
Apport de l’échodoppler en pathologie hépatique et portaleApport de l’échodoppler en pathologie hépatique et portale
Apport de l’échodoppler en pathologie hépatique et portale
 
Pseudarthrose du col fémoral 2.pptx
Pseudarthrose du col fémoral 2.pptxPseudarthrose du col fémoral 2.pptx
Pseudarthrose du col fémoral 2.pptx
 
Cellulite
CelluliteCellulite
Cellulite
 
Imagerie scannographique du thorax
Imagerie scannographique du thoraxImagerie scannographique du thorax
Imagerie scannographique du thorax
 
Démarche diagnostic devant une image radioclaire mandibulaire
Démarche diagnostic devant une image radioclaire mandibulaireDémarche diagnostic devant une image radioclaire mandibulaire
Démarche diagnostic devant une image radioclaire mandibulaire
 
Ethmoidectomie par voie endonasale
Ethmoidectomie par voie endonasaleEthmoidectomie par voie endonasale
Ethmoidectomie par voie endonasale
 
Anapath
AnapathAnapath
Anapath
 
Cours de anatomie pathologie (dcem1) fibrose janvier 2012
Cours de anatomie pathologie (dcem1) fibrose janvier 2012Cours de anatomie pathologie (dcem1) fibrose janvier 2012
Cours de anatomie pathologie (dcem1) fibrose janvier 2012
 
Approche diagnostique des tumeurs osseuses chez l'enfant
Approche diagnostique des tumeurs osseuses chez l'enfantApproche diagnostique des tumeurs osseuses chez l'enfant
Approche diagnostique des tumeurs osseuses chez l'enfant
 
Traitement curatif du cancer du rectum
Traitement curatif du cancer du rectumTraitement curatif du cancer du rectum
Traitement curatif du cancer du rectum
 
Croissance et développement partie 3 patron de croissance du complexe dentofa...
Croissance et développement partie 3 patron de croissance du complexe dentofa...Croissance et développement partie 3 patron de croissance du complexe dentofa...
Croissance et développement partie 3 patron de croissance du complexe dentofa...
 
Tumeurs du rein et des voies excrétrices chez l’enfant
Tumeurs du rein et des voies excrétrices chez l’enfantTumeurs du rein et des voies excrétrices chez l’enfant
Tumeurs du rein et des voies excrétrices chez l’enfant
 
La teleradiographie-de-profile-odf-deghboudj mohamed khalil
La teleradiographie-de-profile-odf-deghboudj mohamed khalilLa teleradiographie-de-profile-odf-deghboudj mohamed khalil
La teleradiographie-de-profile-odf-deghboudj mohamed khalil
 

Similaire à P79

Tumeurs et pseudotumeurs de l’œsophage
Tumeurs et pseudotumeurs de l’œsophageTumeurs et pseudotumeurs de l’œsophage
Tumeurs et pseudotumeurs de l’œsophage
imma-dr
 
Conduite à tenir devant une masse focale hépatique
Conduite à tenir devant une masse focale hépatiqueConduite à tenir devant une masse focale hépatique
Conduite à tenir devant une masse focale hépatique
imma-dr
 
Tumeurs hémisphériques intracrâniennes
Tumeurs hémisphériques intracrâniennesTumeurs hémisphériques intracrâniennes
Tumeurs hémisphériques intracrâniennes
imma-dr
 
Tumeurs hémisphériques intracrâniennes
Tumeurs hémisphériques intracrâniennesTumeurs hémisphériques intracrâniennes
Tumeurs hémisphériques intracrâniennes
imma-dr
 

Similaire à P79 (20)

P114
P114P114
P114
 
P80
P80P80
P80
 
P2
P2P2
P2
 
P60
P60P60
P60
 
P75
P75P75
P75
 
P68
P68P68
P68
 
P108
P108P108
P108
 
P83
P83P83
P83
 
P59
P59P59
P59
 
P109
P109P109
P109
 
P15
P15P15
P15
 
P89
P89P89
P89
 
P57
P57P57
P57
 
P86
P86P86
P86
 
P82
P82P82
P82
 
P38
P38P38
P38
 
Tumeurs et pseudotumeurs de l’œsophage
Tumeurs et pseudotumeurs de l’œsophageTumeurs et pseudotumeurs de l’œsophage
Tumeurs et pseudotumeurs de l’œsophage
 
Conduite à tenir devant une masse focale hépatique
Conduite à tenir devant une masse focale hépatiqueConduite à tenir devant une masse focale hépatique
Conduite à tenir devant une masse focale hépatique
 
Tumeurs hémisphériques intracrâniennes
Tumeurs hémisphériques intracrâniennesTumeurs hémisphériques intracrâniennes
Tumeurs hémisphériques intracrâniennes
 
Tumeurs hémisphériques intracrâniennes
Tumeurs hémisphériques intracrâniennesTumeurs hémisphériques intracrâniennes
Tumeurs hémisphériques intracrâniennes
 

Plus de Société Tunisienne d'ORL (20)

P113
P113P113
P113
 
P111
P111P111
P111
 
P110
P110P110
P110
 
P107
P107P107
P107
 
P106
P106P106
P106
 
P105
P105P105
P105
 
P103
P103P103
P103
 
P101
P101P101
P101
 
P102
P102P102
P102
 
P84
P84P84
P84
 
P73
P73P73
P73
 
P63
P63P63
P63
 
P61
P61P61
P61
 
P54
P54P54
P54
 
P77
P77P77
P77
 
P100
P100P100
P100
 
P99
P99P99
P99
 
P98
P98P98
P98
 
P97
P97P97
P97
 
P96
P96P96
P96
 

P79

  • 1. Le kyste naso-labial : à propos de 22 cas Hasnaoui M, Masmoudi M, Dgani I, Belaid T , Ben Hamida N, Mighri K, Driss N Service ORL et CCF ; EPS Taher Sfar Mahdia Résultat 15 femmes et 7 hommes Age moyen: 38,2 ans avec des extrêmes de 15 à 61 ans. Motif de consultation: présence d’une tuméfaction du plancher narinaire avec gêne esthétique. Le délai moyen de consultation:11 mois Les signes fonctionnels rapportés étaient : l’obstruction nasale chez 16 patients, une rhinorrhée chez 3 patients et 3 cas étaient asymptomatiques. L’examen physique a révélé une néoformation rénitente du plancher narinaire. Celle-ci était droite dans 9 cas et gauche dans 13 cas. Par ailleurs, 5 patients avaient un effacement du sillon nasogénien et un patient avait des signes inflammatoires locaux. Une radiographie en incidence Blondeau a été réalisée pour 17 patients montrant une opacité juxta- alaire unilatérale de tonalité tissulaire chez 7 patients. Une tomodensitométrie du massif facial a été réalisée chez 2 patients, elle a montré une masse kystique sous cutanée de densité para-liquidienne avec une empreinte sur l’os alvéolaire sans lyse osseuse. Tous nos patients ont été opérés par voie vestibulaire. Cet acte a été réalisé sous anesthésie générale pour 20 patients et sous anesthésie locale pour 2 patients. L’examen anatomopathologique a confirmé le diagnostic dans tous les cas. Aucune récidive n’a été notée avec un recul moyen de 1 an. Discussion *Les KNL représentent de 0,01 % à` 0,7 % des kystes maxillaires. *Le KNL survient entre la quatrième et la cinquième décennie, avec une prépondérance féminine. *Cette lésion serait liée à une prolifération des vestiges épithéliaux de la partie inférieure du canal lacrymo-nasal. *signes cliniques: une obstruction nasale , une tuméfaction de la base d’implantation de l’aile narinaire. La douleur est un signe inhabituel stigmatisant la surinfection . *La radiographie standard ne détecte pas les kystes simples sauf en cas d’érosion osseuse. *La TDM permet d’évoquer le diagnostic et de préciser les rapports avec les structures osseuses environnantes. *L’examen histologique confirme le diagnostic et permet d’identifier les exceptionnels signes de dégénérescence maligne . *Le traitement est chirurgical. *La cautérisation, la sclérothérapie et l’incision-drainage exposent à`un risque plus élevé de récidive . *La voie vestibulaire est l’abord privilégié qui permet l’exérèse totale du kyste avec peu de récidive. *La marsupialisation par voie endoscopique endonasale est alternative simple et efficace. Elle raccourcit la durée d’hospitalisation et diminue le taux de complications postopératoires. *Le taux de récidive après traitement par voie endonasale est comparable à celui des voies vestibulaires. Matériels et méthodes Etude rétrospective à propos de 22 patients opérés d’un kyste naso-labial au service ORL de Mahdia sur une période de 23 ans de 1991 à 2017. Introduction Le kyste nasolabial (KNL) ou kyste du seuil narinaire est une lésion d’origine épithéliale non odontogénique des maxillaires.C’est une entité rare dont l’étiopathogenie est controversée. But Identifier les particularités épidémio-cliniques et thérapeutiques du kyste naso-labial. conclusion Les kystes du seuil narinaire sont des tumeurs bénignes rares de l’adulte avec une légère prédominance féminine .Les circonstances de découverte sont variables, allant de la simple gêne esthétique à l’obstruction nasale voire même aux complications comme la surinfection. La radiologie n’est pas spécifique et le scanner peut être utile. Le traitement de choix est chirurgical, reposant sur la dissection et l’ablation du kyste par voie vestibulaire. La voie endonasale semble être une nouvelle alternative thérapeutique intéressante.