Evaluation des épanchements 
péricardiques post opératoires par le 
GERS 
Études POPEYE, POPE, POPE 2 
P Meurin,JY Tabet P...
Etat des lieux 
55 à 85 % des interventions de chirurgie 
cardiaque se compliquent d'un épanchement 
péricardique : 
l'évo...
Questions 
• La persistance d’un Epe post opératoire à 
l’entrée en CRC est elle dangereuse ? 
• Risques d’évolution vers ...
The POPEYE study 
Post Operative Pericardial Effusion : 
two Years of Evaluation 
objectif : connaître l’histoire naturell...
Méthodes 
• Monocentrique rétrospective 
• Dossiers: de Mai 1997 à Mai 1999 
– Tous patients hospitalisés aux Grands Prés ...
Quantification 
des Epe post opératoires 
classification Echocardiographique 
Grade à J 15 Localisé Circonférentiel 
0 0 0...
Philippe Meurin. Les Grands Prés
Philippe Meurin. Les Grands Prés
Philippe Meurin. Les Grands Prés
Résultats 
Philippe Meurin. Les Grands Prés
Patients (n = 1277) 
• 1277 patients consécutifs transférés au CRCB en 
post op de mai 97 à mai 99 à J15 ± 3 
• Age : 62 ±...
Nombre et volume des Epe à J 20 
176 Gr 1 
(62 %) 
80 Gr 2 
(28 %) 
20 Gr 3 
(7 %) 
7 Gr 4 
(3 %) 
283 Epe /1277 patients ...
Incidence des Epe en fonction du type de chirurgie 
25% 
17% 
30% 
25% 
20% 
15% 
10% 
5% 
0% 
** 
** p < 0.01 
PAC RV 
Pe...
Evolution Spontanée 
des Epe post opératoires 
Classification échocardiographique 
Grade at day 15 Loculated Circumferenti...
Evolution globale 
Nombre de Patients: 1277 
Absence de Epe: 994 
Présence d'un Epe: 283 
Grade 1: 176 Grade 2: 80 Grade 3...
Incidence des tamponnades tardives en fonction du 
Grade échographique initial 
0% 
7% 
15% 
43% 
50% 
40% 
30% 
20% 
10% ...
Risque de tamponnade tardive : 
influence des anticoagulants 
8% 
2% 
9% 
8% 
7% 
6% 
5% 
4% 
3% 
2% 
1% 
0% 
ATC + ATC - ...
CCOONNCCLLUUSSIIOONN 
1. 22% des patients opérés ont encore un Epe 
à l’entrée en CRC dont : 
• 62 % de grade 1 : risque d...
CCOONNCCLLUUSSIIOONN 
3. Le développement d’une tamponnade tardive 
peut être prédit par l'ETT réalisée à J 20 
3. Le déve...
CCOONNCCLLUUSSIIOONN 
6.Les Epe sont plus fréquents après PAC 
qu'après RV contrairement à l’ incidence des 
tamponnades t...
Pourquoi une deuxième étude ? 
Etude POPE : 
Efficacité des AINS dans le traitement des 
Epe post-opératoires 
Philippe Me...
Les AINS comme traitement des Epe post-opératoires: 
une vieille habitude médicale 
Prescrits chez 40-77% des patients1 av...
Etat des lieux 
• L’existence d’un Epe > 2 persistant à 
l’entrée en CRC est grave : 
• 11% drainages dans les 15 jours 
•...
Pas d'efficacité des AINS et de la colchicine 
chez les patients en grade 2,3 ou 4 ? 
AINS (n = 57) Colchicine (n = 37) 
p...
POPE: Methodes 
Philippe Meurin. Les Grands Prés
POPE Study 
• Objectif: évaluer l’efficacité d’un AINS, le diclofenac- 
Voltarène pour réduire le volume des Epe post-opér...
Les Grands Prés (CRCB): P Meurin, H Weber, JY 
Tabet, A Ben Driss, N Renaud, A Grosdemouge. 
Broussais Hospital: P Crist...
POPE: Methodes (1) 
• critère d’inclusion : 
Epe persistant > grade 2 lors de l’échocardiographie 
réalisée à l’admission...
Methodes (2): Critère principal d’évaluation et puissance 
statistique 
• Décroissance du grade échograohique moyen (GEM) ...
Resultats 
Philippe Meurin. Les Grands Prés
De Janvier 2006 à Décembre 2008 
Echo à l’admission (15.9 ± 6 days après chirurgie) 
Durée du traitement: 14 jours 
Philip...
Characteristiques de base 
Placebo 
(n = 98) 
Diclofenac 
(n = 98) 
Age (SD ) 62.5 (12) 64.1 (11) 
hommes (%) 78% 82% 
chi...
Critère principal: 
Décroissance du Grade Echographique Moyen (GEM) 
4 
Echo n°1 Echo n°2 
14 jours de traitement 
-1.08 (...
Critères Secondaires 
placebo 
Tamponnades 
diclofenac 
n = 11 (11.2%) 
n = 9 (9.2%) 
Placebo (n = 98) Diclofenac (n = 98)...
Baisse de GEM chez les 
Sous-Groupes pré-spécifiés 
patients: Placebo (n=98) Diclofenac (n=98) 95% CI p 
avec CRP > 30mg/l...
Remarques 
• Forte puissance de l’étude pour évaluer l’efficacité d’un AINS 
 population théorique: 172 
- patients inclu...
CCOONNCCLLUUSSIIOONN 
1. Le développement d’une tamponnade tardive 
peut être prédit par l'ETT réalisée à J 15 
1. Le déve...
Pourquoi une troisième étude ? 
Etude POPE 2 : 
Efficacité de la colchicine dans le 
traitement des Epe post-opératoires 
...
Questions persistantes 
• Efficacité de la colchicine ? 
– Nombreuses publications d’efficacité de la colchicine 
dans les...
Efficacité de la colchicine ? 
Philippe Meurin. Les Grands Prés
POPE-2: Methodes(1) 
• critère d’inclusion : 
Epe persistant > grade 2 lors de l’échocardiographie 
réalisée à l’admissio...
Methodes (2): Critère principal d’évaluation et puissance 
statistique 
• Décroissance du grade échograohique moyen (GEM) ...
Randomisation : chaque cen tre randomise après consentement éclairé 
8 J <Intervention< 30 J 
admission en CRC Jo ETT1 
In...
Le Syndrome post-péricardiotomie 
• Famille des syndromes péricardiques post 
traumatiques: 
– Agression initiale puis pér...
Fréquence du SPP
Existence d’un syndrome post-péricardiotomie : oui non 
- Fièvre persistante après le 7ème jour oui non 
post-opératoire s...
Influence de l’exercice 
RECONDITIONNEMENT A L’EFFORT 
Absent  
Présent  
Si présent : - Doux (uniquement gymnastique) ...
Analyse du liquide d’épanchement péricardique 
(à remplir par l’équipe chirurgicale) 
Drainage réalisé le …/…./…. 
1- Aspe...
Réunion d’investigateurs
CRITERES DE NON INCLUSION 
Oui Non 
- Refus du patient   
- Femme enceinte   
- Patient inclus dans un autre protocole...
DONNEES OPERATOIRES 
DATE DE L’INTERVENTION : -----------/------------/--------------- 
(JJ) (MM) (AAAA) 
PAC RVA RVM PVM ...
Date Grade Echo Localisation 
max. en 
regard des 
cavités 
droites 
(oui/non) 
Localisation 
max. en regard 
des cavités ...
Date Grade Echo Localisation 
max. en 
regard des 
cavités 
droites 
(oui/non) 
Localisation 
max. en regard 
des cavités ...
TRAITEMENTS ASSOCIES EN COURS (détailler) 
Nom (DCI) Nom de marque
DRAINAGE PERICARDIQUE : 
Oui  Non  
Si oui, préciser la date : ------/ -------/------------ 
JJ MM AAAA 
Préciser le mot...
Etude POPE 2 
TRAITEMENT DES EPANCHEMENTS PERICARDIQUES POST-OPERATOIRES PAR 
LA COLCHICINE : ETUDE RANDOMISEE MULTICENTRI...
Persistance et volume des Epe à J20 : 
absence de rôle des anticoagulants 
50% 
40% 
30% 
20% 
10% 
0% 
Grade 1 Grade 2 Gr...
Variation de la distribution des Epe entre J 20 et J 30 : 
rôle des anticoagulants 
120% 
80% 
40% 
0% 
-40% 
-80% 
Grade ...
les épanchements péricardiques post opératoires-meurin
les épanchements péricardiques post opératoires-meurin
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

les épanchements péricardiques post opératoires-meurin

1 387 vues

Publié le

comment traiter un épanchement péricardique post opératoire

Publié dans : Santé
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 387
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
13
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

les épanchements péricardiques post opératoires-meurin

  1. 1. Evaluation des épanchements péricardiques post opératoires par le GERS Études POPEYE, POPE, POPE 2 P Meurin,JY Tabet P Cristofini, B Pierre, M Fischbach, T Farrokhi. Philippe Meurin. Les Grands Prés
  2. 2. Etat des lieux 55 à 85 % des interventions de chirurgie cardiaque se compliquent d'un épanchement péricardique : l'évolution est bonne (tamponnades : 1-2%) -1/3 des tamponnades avant J7 -2/3 après J7 Philippe Meurin. Les Grands Prés
  3. 3. Questions • La persistance d’un Epe post opératoire à l’entrée en CRC est elle dangereuse ? • Risques d’évolution vers une tamponnade tardive? • Facteurs prédictifs de tamponnade tardive ? • Ces patients peuvent-ils être reconditionnés à l’effort ? • Les AINS sont-ils efficaces ? Philippe Meurin. Les Grands Prés
  4. 4. The POPEYE study Post Operative Pericardial Effusion : two Years of Evaluation objectif : connaître l’histoire naturelle des Epe post opératoires Meurin P, Weber H, Renaud N et al. Chest 2004;125:2182-87. Philippe Meurin. Les Grands Prés
  5. 5. Méthodes • Monocentrique rétrospective • Dossiers: de Mai 1997 à Mai 1999 – Tous patients hospitalisés aux Grands Prés en post-opératoire de • Pontage • Chirurgie valvulaire • Cotation des Epe en 5 grades (0 à 4) Philippe Meurin. Les Grands Prés
  6. 6. Quantification des Epe post opératoires classification Echocardiographique Grade à J 15 Localisé Circonférentiel 0 0 0 1 Petit < 10 mm 0 2 Moderé 10-14 mm < 10 mm 3 Moyen 15-19 mm 10 -14 mm 4 abondant ≥ 20 mm ≥ 15 mm Philippe Meurin. Les Grands Prés
  7. 7. Philippe Meurin. Les Grands Prés
  8. 8. Philippe Meurin. Les Grands Prés
  9. 9. Philippe Meurin. Les Grands Prés
  10. 10. Résultats Philippe Meurin. Les Grands Prés
  11. 11. Patients (n = 1277) • 1277 patients consécutifs transférés au CRCB en post op de mai 97 à mai 99 à J15 ± 3 • Age : 62 ± 12 ( 23 - 88 ) • Hommes 80 % • PAC : n = 856 • RV (isolé) : n = 421 Philippe Meurin. Les Grands Prés
  12. 12. Nombre et volume des Epe à J 20 176 Gr 1 (62 %) 80 Gr 2 (28 %) 20 Gr 3 (7 %) 7 Gr 4 (3 %) 283 Epe /1277 patients (22%) Philippe Meurin. Les Grands Prés
  13. 13. Incidence des Epe en fonction du type de chirurgie 25% 17% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% ** ** p < 0.01 PAC RV Pepi. Br Heart J 1994; 72 : 327-31 Philippe Meurin. Les Grands Prés
  14. 14. Evolution Spontanée des Epe post opératoires Classification échocardiographique Grade at day 15 Loculated Circumferential Estimated Late CT risk at day 301 0 0 0 0% 1 Small < 10 mm 0 0% 2 Moderate 10-14 mm < 10 mm 7% 3 Medium 15-19 mm 10 -14 mm 15% 4 large ≥ 20 mm ≥ 15 mm 43% Evolution Spontanée Grade échographique moyen (GEM) Grade à J 15 post-op (1) Meurin P, Chest 2004;125: 2182-87E. cho 4 3 2 1 0 2.54 ± 0.73 Grade à J30 post-op: 1.90 ± 0.60 ¯GEM=0.6 ± 0.6 grades Philippe Meurin. Les Grands Prés
  15. 15. Evolution globale Nombre de Patients: 1277 Absence de Epe: 994 Présence d'un Epe: 283 Grade 1: 176 Grade 2: 80 Grade 3: 20 Grade 4: 7 Tamponnade: 12 pas de Tamponnade 7% 15% 43% Philippe Meurin. Les Grands Prés
  16. 16. Incidence des tamponnades tardives en fonction du Grade échographique initial 0% 7% 15% 43% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Grade 1 Grade 2 Grade 3 Grade 4 p < 0.001 Philippe Meurin. Les Grands Prés
  17. 17. Risque de tamponnade tardive : influence des anticoagulants 8% 2% 9% 8% 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% 0% ATC + ATC - p < 0,05 Philippe Meurin. Les Grands Prés
  18. 18. CCOONNCCLLUUSSIIOONN 1. 22% des patients opérés ont encore un Epe à l’entrée en CRC dont : • 62 % de grade 1 : risque de tamponnade = 0 – malgré reconditionnement à l’effort) • 38% de grade 2.3.4 : risque de tamponnade = 11% à J 30 – Influence du reconditionnement non évaluable 2. Les facteurs prédictifs de tamponnade sont : • Grade échographique initial (J 20) • Traitement AVK Philippe Meurin. Les Grands Prés
  19. 19. CCOONNCCLLUUSSIIOONN 3. Le développement d’une tamponnade tardive peut être prédit par l'ETT réalisée à J 20 3. Le développement d’une tamponnade tardive peut être prédit par l'ETT réalisée à J 20 4.La Persistance d'un grade > 1 implique une surveillance écho « armée » 4.La Persistance d'un grade > 1 implique une surveillance écho « armée » 5. Le reconditionnement à l’effort n’est pas dangereux pour les grades 1 5. Le reconditionnement à l’effort n’est pas dangereux pour les grades 1 Philippe Meurin. Les Grands Prés
  20. 20. CCOONNCCLLUUSSIIOONN 6.Les Epe sont plus fréquents après PAC qu'après RV contrairement à l’ incidence des tamponnades tardives 6.Les Epe sont plus fréquents après PAC qu'après RV contrairement à l’ incidence des tamponnades tardives 7.Les anticoagulants ne modifient pas la fréquence des Epe à J 20, mais, en présence d'un Epe non négligeable, ils semblent favoriser les tamponnades tardives 7.Les anticoagulants ne modifient pas la fréquence des Epe à J 20, mais, en présence d'un Epe non négligeable, ils semblent favoriser les tamponnades tardives Philippe Meurin. Les Grands Prés
  21. 21. Pourquoi une deuxième étude ? Etude POPE : Efficacité des AINS dans le traitement des Epe post-opératoires Philippe Meurin. Les Grands Prés
  22. 22. Les AINS comme traitement des Epe post-opératoires: une vieille habitude médicale Prescrits chez 40-77% des patients1 avec un Epe Mais: • Est-ce efficace ?  aucune étude réalisée • Est-ce dangereux ?  Multiplie par 1.5 à 2 le risque d’Idm ou d’insuffisance cardiaque  par 3 le risque d’insuffisance rénale (x 6 si co-administration d’IEC)  par 4 le risque d’hémorragie digestive (x 8 si co-administration d’AVK ou d’aspirine). Philippe Meurin. Les Grands Prés (1) Tsang TS, Barnes ME, Hayes SN. et al. Mayo Clinic Experience 1979-1998. Chest 1999;116:322-331.
  23. 23. Etat des lieux • L’existence d’un Epe > 2 persistant à l’entrée en CRC est grave : • 11% drainages dans les 15 jours • Aucune étude n’a jamais évalué aucun traitement des Epe post opératoires • Les seules données disponibles sur ce sujet – Celles de l’étude POPEYE • Mais non fiables car Rétrospectives et Populations petites Philippe Meurin. Les Grands Prés
  24. 24. Pas d'efficacité des AINS et de la colchicine chez les patients en grade 2,3 ou 4 ? AINS (n = 57) Colchicine (n = 37) p=0.2 p=0.70 3 3 1,5 0 1,5 0 traitement Pas de traitement POPEYE study. Chest. 2004;125(6):2182-7 Philippe Meurin. Les Grands Prés
  25. 25. POPE: Methodes Philippe Meurin. Les Grands Prés
  26. 26. POPE Study • Objectif: évaluer l’efficacité d’un AINS, le diclofenac- Voltarène pour réduire le volume des Epe post-opératoires • Design: multicentrique, randomizée, double-aveugle, contre placebo • Centres: 5 centres de réadaptation cardiaque • Patients: 196 patients à haut risquede tamponade • Durée duTraitement: 14 jours Philippe Meurin. Les Grands Prés
  27. 27. Les Grands Prés (CRCB): P Meurin, H Weber, JY Tabet, A Ben Driss, N Renaud, A Grosdemouge. Broussais Hospital: P Cristofini, MC Iliou. Bligny Hospital: T Farrokhi, S Corone. Château Lemoine: M Fischbach. IRIS: B Pierre, JL Genoud **** ** ** ** Philippe Meurin. Les Grands Prés
  28. 28. POPE: Methodes (1) • critère d’inclusion : Epe persistant > grade 2 lors de l’échocardiographie réalisée à l’admission en CRC (8 à 30 jours après la chirurgie • Critères d’ exclusion : contre-indication aux AINS Transplantation cardiaque ou correction de cardiopathie congénitale Philippe Meurin. Les Grands Prés
  29. 29. Methodes (2): Critère principal d’évaluation et puissance statistique • Décroissance du grade échograohique moyen (GEM)  Entre l’écho d’inclusion et l’écho finale  attendu à 0.6 grade dans le groupe placebo • Taille de la population nécessaire: 86 patients par groupe  Puissance de 80% pour détecter une réduction supplémentaire de 50% du GEM sous diclofenac (versus placebo)  erreur alpha: 5 % Philippe Meurin. Les Grands Prés
  30. 30. Resultats Philippe Meurin. Les Grands Prés
  31. 31. De Janvier 2006 à Décembre 2008 Echo à l’admission (15.9 ± 6 days après chirurgie) Durée du traitement: 14 jours Philippe Meurin. Les Grands Prés
  32. 32. Characteristiques de base Placebo (n = 98) Diclofenac (n = 98) Age (SD ) 62.5 (12) 64.1 (11) hommes (%) 78% 82% chirurgie - PAC 57% 60% - RVAo 32% 35% - Chirurgie mitrale 20% 11% - Tube Aortique 8% 10% Délai chirurgie-inclusion 15.9 (5.1) 15.9 (4.3) Anticoagulants oraux 43% - INR à l’inclusion (SD) 2.77 (1.12) 44% 2.51 (0.91) Aspirine 75% 72% Grade moyen POPE : GEM 2.58 (0.73) 2.75 (0.81) grade 2, n 55 47 grade 3, n 29 28 grade 4, n 14 23 Philippe Meurin. Les Grands Prés
  33. 33. Critère principal: Décroissance du Grade Echographique Moyen (GEM) 4 Echo n°1 Echo n°2 14 jours de traitement -1.08 (1.20) -1.36 Echo (1.25) Placebo Diclofenac Grade Placebo Diclofenac Moyenne (95% CI) p Initial 2.58 (0.73) 2.75 (0.81) Final 1.49 (1.22) 1.39 (1.20) 3 2 1 5 0 Changement -1.08 (1.20) -1.36 (1.25) 0.28 (-0.63 to 0.06) 0.11 Philippe Meurin. Les Grands Prés
  34. 34. Critères Secondaires placebo Tamponnades diclofenac n = 11 (11.2%) n = 9 (9.2%) Placebo (n = 98) Diclofenac (n = 98) p Diminution d’au moins 1 grade (% pts) 73 (74.4%) 71 (72.4%) 0.7 Réduction de l’épaisseur de l’Epe (mm) -4. 8 (7.0) -6.7 (7.4) 0.07 Philippe Meurin. Les Grands Prés
  35. 35. Baisse de GEM chez les Sous-Groupes pré-spécifiés patients: Placebo (n=98) Diclofenac (n=98) 95% CI p avec CRP > 30mg/l (n=90 ) -1.35 (1.26) -1.64 (1.16) 0.29 (-0.8 to 0.23) 0.26 Sous AVK ( n=85) -1.17 (1.37) -1.56 (1.26) 0.38(-0.96 to 0.18) 0.18 Analyse Per Protocol (n=185) -1.11 (SD 1.21) -1.35 (SD 1.27) 0.25 (-0.60 to 0.11) 0.25 Philippe Meurin. Les Grands Prés
  36. 36. Remarques • Forte puissance de l’étude pour évaluer l’efficacité d’un AINS  population théorique: 172 - patients inclus: 196 • Acceptabilité des AINS non étudiable ici (échantillon trop petit) Philippe Meurin. Les Grands Prés
  37. 37. CCOONNCCLLUUSSIIOONN 1. Le développement d’une tamponnade tardive peut être prédit par l'ETT réalisée à J 15 1. Le développement d’une tamponnade tardive peut être prédit par l'ETT réalisée à J 15 4.La Persistance d'un grade > 1 implique une surveillance écho armée: drainage chez 10 % des patients dans les 2 semaines suivantes 4.La Persistance d'un grade > 1 implique une surveillance écho armée: drainage chez 10 % des patients dans les 2 semaines suivantes 5. Les AINS sont inefficaces dans cette situation 5. Les AINS sont inefficaces dans cette situation Philippe Meurin. Les Grands Prés
  38. 38. Pourquoi une troisième étude ? Etude POPE 2 : Efficacité de la colchicine dans le traitement des Epe post-opératoires Philippe Meurin. Les Grands Prés
  39. 39. Questions persistantes • Efficacité de la colchicine ? – Nombreuses publications d’efficacité de la colchicine dans les péricardites – Question fréquente, switch AINS/colchicine observé en pratique • Décrire la fréquence et l’histoire naturelle des syndromes post péricardiotomie (SPP) • Décrire la compsition des liquides drainés – Inflammatoires ou hémorragiques ? • Préciser l’influence de l’exercice Philippe Meurin. Les Grands Prés
  40. 40. Efficacité de la colchicine ? Philippe Meurin. Les Grands Prés
  41. 41. POPE-2: Methodes(1) • critère d’inclusion : Epe persistant > grade 2 lors de l’échocardiographie réalisée à l’admission en CRC (8 à 30 jours après la chirurgie • Critères d’ exclusion : contre-indication aux AINS Transplantation cardiaque ou correction de cardiopathie congénitale Philippe Meurin. Les Grands Prés
  42. 42. Methodes (2): Critère principal d’évaluation et puissance statistique • Décroissance du grade échograohique moyen (GEM)  Entre l’écho d’inclusion et l’écho finale  attendu à 0.6 grade dans le groupe placebo • Taille de la population nécessaire: 86 patients par groupe  Puissance de 80% pour détecter une réduction supplémentaire de 50% du GEM sous diclofenac (versus placebo)  erreur alpha: 5 % Philippe Meurin. Les Grands Prés
  43. 43. Randomisation : chaque cen tre randomise après consentement éclairé 8 J <Intervention< 30 J admission en CRC Jo ETT1 Inclusion randomis ation Colchicine 2 mg/j 1 fois puis 1 mg/j Placebo J 14 ETT2 Randomisation (par blocs) en 2 groupes : -colchicine 2 mg par jour pendant un jour puis 1 mg par jour pendant 13 jours si le poids ³ 70 kg -ou 1 mg par jour pendant un jour puis 0,5 mg par jour pendant 13 jours si le poids < 70 kg, ou si patient intolérant à la dose élevée. -Début de traitement le jour même pour une durée de 14 jours -Echographies cardiaques à J0 et J14 , Bilans biologiques hebdomadaires (CRP, INR, Créatininémie, numération formule sanguine) Philippe Meurin. Les Grands Prés
  44. 44. Le Syndrome post-péricardiotomie • Famille des syndromes péricardiques post traumatiques: – Agression initiale puis péricardite 1 à 6 semaines plus tard – Mécanisme auto-immun – Cousin du syndrome de Dressler post Idm
  45. 45. Fréquence du SPP
  46. 46. Existence d’un syndrome post-péricardiotomie : oui non - Fièvre persistante après le 7ème jour oui non post-opératoire sans infection évidente - Douleurs thoraciques non pariétales oui non - Frottement péricardique oui non - Epanchement pleural oui non - Epanchement péricardique oui non Le diagnostic de syndrome post-péricardiotomie sera basé sur la présence d’au moins deux des critères ci-dessus.
  47. 47. Influence de l’exercice RECONDITIONNEMENT A L’EFFORT Absent  Présent  Si présent : - Doux (uniquement gymnastique)  Débuté le : ------/ -------/------------ avec un grade écho = JJ MM AAAA - Normal (gymnastique + bicyclette ergométrique)  Débuté le : ------/ -------/------------ avec un grade écho = JJ MM AAAA
  48. 48. Analyse du liquide d’épanchement péricardique (à remplir par l’équipe chirurgicale) Drainage réalisé le …/…./…. 1- Aspect : 2- Volume (ml) : -Hémorragique - Séro-hémotique - Citrin - Autre : préciser 3- Biochimie du liquide d’épanchement : -Glucose - Protides - LDH 4- Cytologie de ligne d’épanchement - Leucocytes - Globules rouges - Plaquettes 5- Biologie sanguine le jour du drainage -INR - CRP - Créatinémie - Hémoglobinémie - LDH
  49. 49. Réunion d’investigateurs
  50. 50. CRITERES DE NON INCLUSION Oui Non - Refus du patient   - Femme enceinte   - Patient inclus dans un autre protocole   - Contre-indication à la colchicine :   - Intolérance au fructose ou au glucose   - Allergie   - Prise concomittante de macrolide ou de pristinamycine   - Insuffisance hépatique grave   - Insuffisance rénale grave (créatininémie ³ 200 nm/l)   NB : une seule case cochée « Oui », le sujet ne peut être inclus
  51. 51. DONNEES OPERATOIRES DATE DE L’INTERVENTION : -----------/------------/--------------- (JJ) (MM) (AAAA) PAC RVA RVM PVM Tube Ao PAC (nombre) Mammaire (nombre) Biologique Mécanique
  52. 52. Date Grade Echo Localisation max. en regard des cavités droites (oui/non) Localisation max. en regard des cavités gauches (oui/non) Circonférentiel (oui/non) mm max ETT 1 (J1) ETT 2 (J14) AVK (oui/non) INR CRP (mg/l) Créatinémie (micromloles/l) Hb (g/dl) AC/FA (oui/non) ETT1 (J1) ETT2 (J14) Héparine ou HBPM efficace (oui/non) LDH plasmatique ETT1 (J14) ETT2 (J14)
  53. 53. Date Grade Echo Localisation max. en regard des cavités droites (oui/non) Localisation max. en regard des cavités gauches (oui/non) Circonférentiel (oui/non) mm max ETT 1 (J1) 27/03/10 3 non oui non 17 mm ETT 2 (J14) 09/03/10 0 - - - - AVK (oui/non) INR CRP (mg/l) Créatinémie (micromloles/l) Hb (g/dl) AC/FA (oui/non) ETT1 (J1) oui 2.7 25.3 155 9.8 non ETT2 (J14) oui 3.3 7.9 152 10.1 non Héparine ou HBPM efficace (oui/non) LDH plasmatique ETT1 (J1) non 527 ETT2 (J14) non 332
  54. 54. TRAITEMENTS ASSOCIES EN COURS (détailler) Nom (DCI) Nom de marque
  55. 55. DRAINAGE PERICARDIQUE : Oui  Non  Si oui, préciser la date : ------/ -------/------------ JJ MM AAAA Préciser le motif : TAMPONNADE CLINIQUE  INDICATION ECHOGRAPHIQUE  Analyse du liquide d’épanchement : (feuille pour le chirurgien) DISPARITION DE L’EPANCHEMENT PERICARDIQUE Oui  Non  Si oui, préciser la date : ------/ -------/------------ JJ MM AAAA
  56. 56. Etude POPE 2 TRAITEMENT DES EPANCHEMENTS PERICARDIQUES POST-OPERATOIRES PAR LA COLCHICINE : ETUDE RANDOMISEE MULTICENTRIQUE. A destination du chirurgien (en cas de drainage) Cher collègue, Monsieur/Madame -------------(nom)-------------(prénom) Vous est adressé(e) pour surveillance d’un épanchement péricardique et/ou drainage péricardique. Ce(tte) patient(e) a été inclus dans l’étude POPE 2 (Post-operative pericardial effusions 2) qui est conduite sous l’égide de la Société Française de Cardiologie et qui a pour objectif de tester l’efficacité de la colchicine comme traitement de ces épanchements péricardiques. En cas de drainage, nous souhaitons connaître l’aspect, le volume et les caractéristiques biochimiques et cytologiques du liquide de drainage (+ certains paramètres sanguins de base). Nous vous remercions donc d’adresser la feuille ci-joint au Dr ….
  57. 57. Persistance et volume des Epe à J20 : absence de rôle des anticoagulants 50% 40% 30% 20% 10% 0% Grade 1 Grade 2 Grade 3 Grade 4 ATC- 43% 40% 13% 4% ATC+ 43% 41% 11% 5%
  58. 58. Variation de la distribution des Epe entre J 20 et J 30 : rôle des anticoagulants 120% 80% 40% 0% -40% -80% Grade 0-1 Grade 2 Grade 3 Grade 4 + ATC- 48% -43% -21% -25% ATC+ 50% -48% -57% 100% +

×