Intel Inside

2 476 vues

Publié le

Comme Teflon, Gore-Tex, Nutra Sweet, Intel a rencontré au cours de sa croissance la question stratégique vitale de la « mise sur orbite » de la marque, de sa valorisation comme « autre chose qu’un ingrédient masqué ».
Par une stratégie de marque brillamment déployée, en particulier par le recours à une multiplicité de « coop-advertising », Intel va réellement devenir un « ingrédient qui compte ». Le client final va enfin se poser la question qui légitime la marque, la valorise, la rend donc indispensable : est-ce qu’il y a « Intel inside » dedans ?

L’intérêt de ce cas tient moins à la créativité proprement dite des campagnes, encore que la fameuse petite musique Intel est d’une habileté remarquable et fait désormais partie du capital intangible de cette marque.

Ce qu’il faut surtout retenir, c’est la capacité à transformer un ingrédient, une « pièce technique anonyme » et donc sans personnalité, en véritable marque qui compte et qui pourra, ensuite, « booster » les développements d’Intel.

Publié dans : Formation
1 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 476
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 332
Actions
Partages
0
Téléchargements
36
Commentaires
1
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Intel Inside

  1. 1. CAS 57 : INTEL INSIDE
  2. 2. SYNTHESE Comme Teflon, Gore-Tex, Nutra Sweet, Intel a rencontré au cours de sa croissance la question stratégique vitale de la « mise sur orbite » de la marque, de sa valorisation comme « autre chose qu’un ingrédient masqué ». Par une stratégie de marque brillamment déployée, en particulier par le recours à une multiplicité de « coop-advertising », Intel va réellement devenir un « ingrédient qui compte ». Le client final va enfin se poser la question qui légitime la marque, la valorise, la rend donc indispensable : est-ce qu’il y a « Intel inside » dedans ?
  3. 3. L’intérêt de ce cas tient moins à la créativité proprement dite des campagnes, encore que la fameuse petite musique Intel est d’une habileté remarquable et fait désormais partie du capital intangible de cette marque. Ce qu’il faut surtout retenir, c’est la capacité à transformer un ingrédient, une « pièce technique anonyme » et donc sans personnalité, en véritable marque qui compte et qui pourra, ensuite, « booster » les développements d’Intel.
  4. 4. Gordon Moore, l’un des trois créateurs de l’entreprise Intel, est le fameux auteur de la Loi qui porte son nom. Elle considère, si les coûts restent constants, que le doublement des capacités des processeurs est acquis tous les 18 mois, loi confirmée depuis avec l’extrême rapidité des innovations technologiques.
  5. 5. 1. LE CONTEXTE ET LA DEMARCHE • Intel Corporation est une entreprise qui a été fondée au coeur de la future Silicon Valley, en 1968, à Santa Ana, Californie. L’entreprise va rapidement connaître une croissance forte en se développant dans les domaines des semi-conducteurs et des micro processeurs. • Au cours des années 70 et 80, l’entreprise va développer les premiers microprocesseurs commercialisés pour des microcomputers, profitant ainsi d’une position très forte au sein d’un domaine en plein boom et porteur de nombreux espoirs, celui de l’informatique et de la micro-informatique qui semble se profiler pour les futures années… • La juste vision stratégique d’Intel lui permet de sortir progressivement de segments de marchés encombrés et aux profits en nette baisse, pour se distinguer sur celui des microprocesseurs (cf. Wikipedia).
  6. 6. • A la fin des années 80, les orientations de l’entreprise s’avèrent payantes puisqu’elles se désengagent de segments de marché peu profitables et vit, au cours des années 80, une formidable croissance due à sa confiance dans le marché des micro ordinateurs personnels. • Intel est numéro un du marché, consolidant ses positions sur les marchés mondiaux et mène une politique constante d’innovations. L’entreprise va connaître une insolente croissance, même si sa marque “Intel” demeure avant tout un composant reconnu et réputé auprès des industriels dans le monde, mais totalement inconnu du grand public. • Au début des années 90, il devient une référence technologique absolue, mais connue des seuls professionnels… pour le grand public, c’est généralement un inconnu, parfois un nom qui évoque l’un des composants, parmi d’autres, des micro-ordinateurs.
  7. 7. Mais après le boom des années 80, force est de constater : “computer chips, in the eyes of consumers, were a generally unknown component of PCs - a commodity product. From a competitive standpoint, a computer chip is a typical commodity. Take one out, put another in, no performance difference. Chips are something most customers don't see, many don't understand, and large numbers don't care about”. Par une grande campagne internationale au profit de la marque et auprès du grand public - en 1991 avec Intel Inside - l’entreprise réussira en quelques années à donner à sa marque une légitimité incontestable auprès du grand public, une valeur de référence (en lançant à partir de 1993 le processeur Pentium)…
  8. 8. Intel was Moore & Noyce Electronics. However, that name did not sound too good in the sceptical world of electronics - so Gordon Moore and Robert Noyce used the name only to get the paperwork done, which lasted some eight weeks. A different name was suggested to them by Noyce's daughter, and both founders liked it. New name was of course - INTegrated ELectronics, or Intel for short. The fact that "intel" was the term for intelligence information was also quite suitable, but that name was already taken by some hotel chain in the mid-west. In the end, Moore & Noyce Electronics bought the name from the chain and renamed itself Intel Corporation. The rest, as they say - is history. A PROPOS DU NOM…
  9. 9. 2. LES CHOIX STRATEGIQUES ET CREATIFS • La question posée par le marketing d’Intel était en soi simple : comment devenir un produit à valeur ajoutée, une marque distinctive, et non plus un produit caché et totalement non émergent pour le client final : “Intel had to find a way to become distinctive in what seemed to consumers to be a confusing, commodity marketplace”. • Qautre élements principaux peuvent définir la démarche mise en oeuvre par le patron du marketing de l’entreprise, Dennis Carter : • 1. Affirmer clairement que le micro-ordinateur a une valeur ajoutée, en plus de la marque et de la technologie, le fait de bénéficier d’un micro-processeur de la marque Intel. Toute la notion du “Intel Inside” est née de cette évidence qu’il convenait cependant d’affirmer avant d’étayer (ce qui explique le choix suivant).
  10. 10. • 2. S’appuyer sur ses clients pour convaincre les acheteurs finaux et non sur une communication menée par soi, parlant de soi, que de soi… • Car même si Intel, au cours des années 90, a pu avoir des campagnes autonomes, la grande majorité des dépenses publicitaires aura pour objectif de financer les campagnes de ses clients entreprises, les fabricants de micro-ordinateurs. • L’entreprise soutenait le business de ces derniers, bénéficiant d’un goodwill et d’une emprise plus forte, valorisant le microprocesseur comme un bénéfice supplémentaire, comme atout, du produit acheté. • Intel n’affirmait pas sa valeur mais “s’immiscait” dans la campagne qu’il financait en partie, pour que la marque, elle, valorise ce contenant.
  11. 11. • 3. Tout aussi brillante fut la démarche du co-financement. Intel ne se limita pas aux leaders mais fut présent dans les spots publicitaires, les annonces presse, les opérations de marketing direct, les actions évènementielles de multiples marques. Le nom enregistra une exceptionnelle progression de sa notoriété, rentrant année après année un peu plus dans l’esprit des gens, comme un composant qui apportait une réelle valeur ajoutée au micro-ordinateur. • 4. Enfin, on ne peut minorer l’amplification de la campagne apportée par une signature sonore qui prouve une fois de plus l’importance que peut apporter une mémorisation sonore (cf. Dim…). La musique Intel fut introduite en 1994 après le lancement de la campagne co-op, et demeure un atout majeur : « The famous D♭ D♭ G♭ D♭ A♭ xylophone/xylomarimba jingle, sonic logo, tag, audio mnemonic was produced by Musikvergnuegen and written by Walter Werzowa, once a member of the Austrian 1980s sampling band Edelweiss” (Wikipedia).
  12. 12. L’intelligence de la communication Intel Inside repose sur une brillante idée (même si elle peut apparaître comme évidente) : communiquer sur l’importance du processeur contenu dans le micro-ordinateur, par l’intermédiaire des clients primaires (les entreprises), en finançant une partie de leurs dépenses plutôt que de mettre en oeuvre une campagne institutionnelle internationale, onéreuse ; celle d’une entreprise qui se valorise et qui vante ses produits.
  13. 13. “During Intel’s marketing of “Intel Inside” they taught consumers to look for the Intel Inside logo as an assurance of quality. Consumers eventually came to see “Intel Inside” as a standard and began asking the question: “Why doesn’t your product use Intel processors?” This standard became so important that today it is one of the world’s largest co-operative marketing programs, where hundreds of computer companies license the use of the Intel Inside® logos”.
  14. 14. LA QUESTION DE « L’INGREDIENT BRAND » • Au cours des années 80, l’expansion d’Intel allait de pair avec un haut niveau d’innovation. Or, si l’entreprise était reconnue par les spécialistes et généralement par les professionnels de l’informatique, elle était totalement inconnue du grand public. • “Intel already had an established reputation as a quality producer of microprocessors amongst the OEMs. However, Intel needed to differentiate itself from its competitors and build a consumer brand. Intel believed it could position its chips as a premium product, which it could in turn sell at a premium price to computer manufacturers. To give computer manufacturers and their retail customers more reason to identify Intel in their marketing, Intel chose to market its product as a branded component.”
  15. 15. • Intel va réussir à convaincre les fabricants d’ordinateurs qu’ils valoriseraient bien mieux leurs produits s’il donnait de la visibilité et donc de la notoriété aux microprocesseurs Intel utlisés dans leurs PC. • En misant sur le “ingredient branding”, Intel allait accomplir un grand pas en avant tout en donnant aux fabricants un moyen de se différencier, de valoriser l’offre… : “That meant creating brand awareness for Intel chips in PCs amongst the manufacturers' direct customer (the dealer) and the end-user (consumers and business purchasers). The first step was to commit Intel to a fully integrated brand strategy. They chose to invest in "ingredient" branding - the creation of equity as an input brand”. • Intel fit ce que Nutrasweet, marque de sucre artificiel née de la recherche Monsanto, réussit après six ans d’existence. Devenir une marque qui allait frôler le milliard de dollars de revenus.
  16. 16. Intel comme Nutrasweet, comme Teflon, Gore-Tex… Ou comment faire d’un ingrédient important un peu plus qu’un ingrédient, une véritable marque avec une raison d’être, une légitimité, un capital, une forte et durable valeur ajoutée?
  17. 17. Quelques « ingredient brands » reconnues
  18. 18. "Intel Inside" was the first, and arguably the best, "ingredient" branding to come out of Madison Avenue. And thanks to that campaign everyone knows that Intel chips are inside computers. Sources : http://www.businessinsider.com/inside-the-inside-intel-campaign-2009-9#ixzz35HlSc56c D’autres transformations d’un « ingrédient brand » en marque totale.
  19. 19. LA LOGIQUE DU COOP-ADVERTISING DE INTEL : Intel went to publishers and media organisations and negotiated volume discounts for everyone who participated in the program. Publishers were excited because the program appeared to bring them many new advertisers and helped prove the value of advertising. The computer manufacturers got better rates through the program than they would have buying rate card price. Intel also substantially reduced the total cost for its own advertising while maintaining high exposure for "Intel inside". Computer manufacturers began co-branding their computers with Intel, the logo gained wider recognition, and consumers perceived it as a benefit in performance.
  20. 20. « INTEL INSIDE : FROM A CHIP COMPANY TO THAT OF A PRODUCER OF A COVETED, BRAND NAME PRODUCT THAT STOOD FOR PERFORMANCE ». http://www.fastcompany.com/3004135/marketing-backstory-how-intel-became-household-name
  21. 21. 3. LES RESULTATS. • En quelques années, Intel a réussi à transformer le nom d’un ingrédient en une marque forte, connue et reconnue sur le plan international : “The name "Intel Inside" became the first trademark in the electrical component industry. This campaign focused the entire organization around the brand and created a highly effective advertising campaign. The Intel Inside campaign aimed to "educate both the retail sales associates and the consumers about the value of Intel microprocessors, and to explain to them the differences between the microprocessors" - without the technical jargon”. • En 2011 la part de marché d’Intel dans le domaine des microprocesseurs avoisine toujours les 80 %, permettant à l’entreprise de dominer, sur le plan international, ce marché qui demeure une quête permanente d’innovations. • Aujourd’hui, le programme Intel inside demeure l’un des plus actifs dans le monde et touche la quasi totalité des acteurs du marché de la micro informatique et des produits exploitant ses microprocesseurs, l’entreprise maintenant une forte proportion d’actions sous forme de “co-op operations”.
  22. 22. • Les indices de la réussite sont multiples comme le souligne les propos suivants issus d’un « case story » autour de Intel Inside : • « In 1991, before the start of the "Intel inside" branding program, Intel's market capitalization was about US$10 billion. In 2003, it is about US$155 billion. This growth of shareholder value indicates the value of Intel's ingredient branding strategy. • Some other key statistics demonstrating its value include: In 1992, the first year of "Intel Inside" campaign, worldwide sales rose 63%. • Awareness of the Intel logo amongst European PC purchasers grew from 24% at the start of "Intel Inside" campaign in 1991, to 94% by 1995. • In 2001, Intel was listed as the sixth most valuable brand in the world, with a published brand value estimated of US$35 billion. • Though AMD and other manufacturers could, and did, produce comparable and even superior processor chips, that fact is lost on buyers mesmerized by Intel who controlled 90% of world's share of PC microprocessors by 1998.
  23. 23. The advertising results were stunning. For example, late in 1991, Intel research indicated that only 24 percent of European PC buyers were familiar with the Intel Inside® logos. One year later that figure had grown to nearly 80 percent, and by 1995 it had soared to 94 percent and continues at these high levels today. Ten years into the campaign, products that don't boast the presence of Intel inside are bound to arouse suspicion among consumers. "People will wonder, "Why don't they use Intel chips? Are they using something cheaper, or not as good?"
  24. 24. Aménagement des bureaux, opérations de trade marketing, « co-op advertising », promotions avec des fabricants, actions avec des distributeurs, le « Intel Inside » est le leitmotiv de la marque dans sa dynamique commerciale.
  25. 25. Quelques exemples de coop advertising
  26. 26. Une stratégie centrale de Co-op advertising qui, dans la réalité, s’exerce sous des formes multiples : - Actions promotionnelles, - Certification de partenariats, - Publicités institutionnelles, - Communications produits, - Opérations évènementielles, - Partenariats salons.
  27. 27. La construction de la musique Intel, son rôle… Une vidéo très démonstrative de onze minutes sur le sujet : https://www.youtube.com/watch?v=p5ZsmHHmDGA
  28. 28. 4. LES LENDEMAINS • Intel a su ajouter à la domination commerciale du marché (une position quasi monopolistique) un leadership fondé sur son image, sa réputation, sur l’idée qu’un PC de qualité possède « Intel Inside ». • La campagne continue sous forme d’une multiplicité de partenariats et de « co-op actions » avec les fabricants (PC, mobiles, jeux…). Elle s’est diversifiée en supportant divers microprocesseurs, mais la stratégie demeure inchangée sur le terrain et auprès des fabricants. Pourtant, fin des années 2000, l’entreprise ressent le besoin de renouer avec une dynamique qui semble assoupie. Intel a été et demeure plus que jamais une entreprise tournée vers le futur, vers l’innovation, vers les transformations des mondes dans lesquels les techniques évoluent. C’est la naissance de la nouvelle campagne « sponsors of tomorrow » (c’est la marque qui s’exprime…de manière sans doute plus traditionnelle et donc moins remarquable).
  29. 29. À partir des années 90, avec la notoriété de la marque, sa valorisation et la perception de son apport qualitatif – sa présence dans un PC Intel va sophistiquer son offre en multipliant les noms de processeurs et en déployant un marketing fondé sur la diversification des offres.
  30. 30. A VOIR • La campagne de 2013 sur l’humanité et sur l’importance de ce qui est « inside » : https://www.youtube.com/watch?v=bqEq4oaTV58 • Un exemple clair de co-op advertising entre les PC Acer et Intel : https://www.youtube.com/watch?v=lAHqPPNmeKQ • Une campagne japonaise qui met très clairement en majesté Intel et son importance pour les PC HP : https://www.youtube.com/watch?v=s0cB0k49OUY • Un film pour le smartphone Orange San Diego avec Intel Inside : https://www.youtube.com/watch?v=VexPqsc-Y2Q
  31. 31. 5. LES ENSEIGNEMENTS • La réussite de la démarche marketing d’Intel repose sur cinq facteurs clés, qui sont autant d’obligations dans des situations de construction d’une marque à partir du schéma d”ingredient brand”. • 1. L’entreprise doit avoir construit une sérieuse réputation dans son secteur, une forte légitimité qui lui est reconnue. Certes, elle n’incarne pas une marque mais une technologie forte en innovation, en qualité de relations clients, en services…C’était parfaitement le cas d’Intel. • 2. La relation client forte pré-existe, source de la confiance qui prévaut dans la stratégie de “co-op advertising” sur laquelle la démarche d’Intel repose. Un inconnu ne peut avoir de telle prétentions… Mais cela signifie que la démarche partenariale est sincère, qu’elle est une volonté claire de l’entreprise et que celle-ci en assume les raisons.
  32. 32. • 3. Une bonne image préalable de la part des entreprises qui participent. Or Intel disposait d’une excellente image et d’une bonne réputation dans ses relations avec ces partenaires industriels. Une telle stratégie ne peut s’improviser et l’entreprise avait la capacité à miser sur le passé et projeter les avantages de sa stratégie sur l’avenir. • 4. Une telle stratégie d’envergure internationale, nécessite des budgets conséquents et surtout planifiés sur la durée, car la transfrormation de la relation, qui fait qu’un ingrédient devient une marque (caution, garantie, valeur ajoutée…) n’est pas réalisable en un an. • 5. Enfin, au-delà des relations étroites avec les fabricants, une stratégie de conquête aussi ambitieuse n’a de chances de réussir que si une alliance forte unit l’entreprise au leader du marché ou à l’une des “locomotives”. Ce fut le cas entre Intel et IBM (les outsiders entraînent moins les leaders que l’inverse).
  33. 33. 6. SOURCES ET BIBLIOGRAPHIE • http://www.millwardbrown.com/Libraries/Optimor_BrandZ_Files/2011_Bran dZ_Top100_Chart.sflb.ashx • Richard S. Tedlow (2007). Andy Grove: The Life and Times of an American Business Icon. p. 256. • http://www.intel.com/content/www/us/en/trademarks/intel-inside.html • http://www.nytimes.com/1994/08/24/business/media-business-advertising-intel- plans-huge-fall-campaign-for-pentium-its-latest.html • http://www.intangiblebusiness.com/news/marketing/2005/11/ingredient-branding- case-study-intel • http://www.fastcompany.com/3004135/marketing-backstory-how-intel-became- household-name • http://www.businessinsider.com/inside-the-inside-intel-campaign-2009-9 • Lamarque - Benoît Heilbrunn - Année : 2010 - Collection : Que sais-je ? • http://www.workinghomeguide.com/9830/intel-awards-young-entrepreneurs- 100k-for-the-best-tech-ideas
  34. 34. • AAKER, David A. Building strong brands. Simon and Schuster, 2012. • Norris, D. G. (1993). “Intel Inside” BRANDING A COMPONENT IN A BUSINESS MARKET. Journal of Business & Industrial Marketing, 8(1), 14-24. • MOON, Youngme et DARWALL, Christina. Inside intel inside. HBS California Research Center, Harvard Business School Publishing, Harvard University. Document, 2005, p. 9-502. • VENKATESH, Rajiv et MAHAJAN, Vijay. Products with branded components: An approach for premium pricing and partner selection. Marketing Science, 1997, vol. 16, no 2, p. 146-165. • JACKSON, Tim. Inside Intel: Andy Grove and the rise of the world's most powerful chip company. Dutton/Plume, 1998. • DOVER, J. „Adding value through the „intel inside” brand.“. Customer value: Moving forward—back to basics, 1997, p. 29. • JACKSON, Tim. Inside Intel: How Andy Grove Built the World's Most Successful Chip Company. HarperCollins, 1997. • KOTLER, Philip et PFOERTSCH, Waldemar. La marque dans le produit: comment créer de la valeur avec une marque-composant?: d'Intel Inside à Shimano, en passant par Teflon. De Boeck, 2013.
  35. 35. Ces slides ont été réalisés dans le cadre du projet IONIS Brand Culture. Pour découvrir l'intégralité des cas étudiés, rendez-vous sur : www.ionisbrandculture.com.

×