SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  30
Télécharger pour lire hors ligne
Conférence Grand Angle Lait
Une production laitière française en mouvement
Mardi 4 avril 2017
Nouvelles relations entre producteurs
et transformateurs :
conséquences
sur les exploitations laitières
• Yves RIOU, ingénieur général des ponts, des eaux et forêts,
membre du CGAAER,
• Gérard YOU, responsable du service Economie des filières
• Pierre LAMBARE, élève ingénieur des ponts, des eaux et
des forêts (IPEF).
1
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
• La contractualisation :
 Rappel historique,
 Son évaluation par le CGAAER,
 Les évolutions réglementaires,
• Les conséquences sur les relations
éleveurs/transformateurs en termes :
 Modalités de gestion des volumes et des prix,
 Développement de relations tripartites.
Nouvelles relations entre
producteurs et transformateurs :
conséquences sur les exploitations laitières
2
Conférence Grand Angle Lait
Une production laitière française en mouvement
Mardi 4 avril 2017
Mise en œuvre de la contractualisation (filière lait)
Rapport CGAAER n°15053 - décembre 2015
Lettre de mission :
• 1ere phase: bilan de la contractualisation écrite « obligatoire »
et des OP et préconisations, adressées aux professionnels et
aux Pouvoirs publics, dans leurs domaines de responsabilités
• 2eme phase: compétitivité, stratégie de filière//stratégies
d'entreprises, politiques publiques, .. .
3
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
4
*Droit pour les éleveurs de se regrouper en OP
pour négocier,
*Possibilité pour les EM de rendre obligatoire la
contractualisation écrite,
*Reconnaissance des Interprofessions,
*Reconnaissance aux seules AOP/IGP
«fromagères» le droit de réguler l’offre.4
2003
2009
2010
2012
Fin annoncée
des quotas
Crise :
volatilité accrue
LMAP
Contractualisation
écrite
«Paquet-lait» Rt 261/2012
OCM unique
(Rt 1308/2013)
Dérogation aux règles de la
concurrence
«atterrissage en douceur»
(augmentation des quotas nationaux,
réduction des outils de régulation,..)
Abandon des modalités « françaises »
de fixation du prix du lait (CNIEL)
Obligation / acheteur : proposer contrat avec
clauses obligatoires- Décret d’application 30/ 12/ 2010
Rappel du contexte
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
5
Production EU / marché mondial (Chine,
Russie, baisse du pétrole, …)
5
Décret en application
du Rt 261/2012
LAAF
Suppression des quotas
Crise laitière
Conditions de reconnaissance OP
«contrats-cadre»-clauses
obligatoires / contrat individuel
Depuis 1984 : 31 ans d’application….
Rappel du contexte
Loi Sapin 2
Renforcer les OP,
Mieux répartir de la valeur,
Améliorer la transparence, relations producteurs /
transformateurs /distributeurs,
2016
2016
2015
2012
2014
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
Pourquoi une contractualisation écrite obligatoire
(privés)? lait : un produit périssable
• Risque -à compter du 1/04/2015- de non-collecte /certains
producteurs, abandon de collecte (zones en «déprise »)
• Présentée comme élément de réponse à des accès
d'extrême volatilité des prix (<2009).
• Producteurs : stabiliser le revenu, + de visibilité
• Industriels : approvisionnement ajusté à leurs
débouchés- différence //coopératives
• Mise en œuvre à « front renversé» cfchronologie
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
LMAP 2010 : des clauses obligatoires mais pas de clauses types;
le contenu relevant de la « libre » négociation entre les parties
( « effets similaires » / coopération )
Les clauses obligatoires Les clauses optionnelles
• Durée (FR mini 5 ans, ..);
• Volume à livrer (caractéristiques, …);
• Détermination du prix (formule de
prix, prise en compte de la qualité,
pénalités, …);
• Paiement, facturation;
• Révision du contrat;
• Résiliation du contrat;
• Renouvellement;
• Cas de force majeure;
• Clause de renégociation.
• Modalités d’attributions de
références supplémentaires;
• Politique d’installation des
JA;
• Clause d’exclusivité;
• Clause de confidentialité;
• Modalités de cession de
contrats entre producteurs;
• Certaines primes;
• …
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
Les OP : un nouveau type d’acteur
51 organisations de producteurs reconnues (2015) dont 48 OPNC,
39 « mono-acheteur » ( 82 % volumes), 13 SIQO (7% volumes),
3/4 < 100 Mnl - 5 Mdl contractualisés /OP.
Nombre OP & % volume /classe de taille des OP reconnues
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
État des lieux quantitatif
Taux de contractualisation des exploitations
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
État des lieux qualitatif
Bilan: du « quota historique » au « contrat laitier »; ni stabilisation du
revenu, ni accroissement de la visibilité, tendance à l’ajustement des
approvisionnements aux débouchés des entreprises.
Contractualisation insuffisamment évoluée et pas encore stabilisée (« rapport de
forces »/ acteurs- relations économiques et institutionnelles), organisation
économique de la filière à améliorer
• Émergence d'un nouveau type d’acteur « en devenir »: les OP
• Certaine hétérogénéité des collecteurs privés / Producteur « partenaire
économique » V/S « fournisseur de matière première »
• Différences entre producteurs selon les acheteurs - valorisation (prix) et sur un
même territoire, selon qu’ils livrent à 1 coopérative ou à 1 privé ( volumes) .
=> Améliorer les performances de la contractualisation
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
Contenu des contrats
Recommandations du rapport Quelles suites ?
Introduire une meilleure répartition du risque entre
co-contractants et une certaine prise en compte des
coûts de production
Mention dans la
Loi Sapin2
Intégrer le mix-produit de l'acheteur dans les
formules de calcul du prix
Mention dans la
Loi Sapin2
Expérimenter un «contrat long »- rôle des 3 maillons
objectifs: volatilité- garantie de prix , valeur ajoutée
*Glanbia coop IRL–intermédiaire; volume partiel ou
* accord tripartite
producteur/distributeur /transformateur….
…..
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
Renforcer le positionnement des OP
Recommandations Quelles suites ?
Expliciter et préciser les relations OP/acheteur .
Prévoir un contrat « cadre » obligatoire entre
OP et acheteur
Mention dans la Loi
Sapin2-«négocier un
accord-cadre »
Réduire la dissymétrie d’information OP/ acheteur
(communication mensuelle)
Mention dans la Loi
Sapin2
CNIEL : Prévoir une représentation des OP
Inciter à l’élaboration- diffusion d’informations /
contractualisation
Attribuer des avantages aux adhérents des OP (pistes
euro-compatibles)
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
Renforcer les capacités des OP
•
Recommandations Quelles suites ?
Renforcer les capacités des présidents d'OP (AOP) à
négocier;
Encourager la constitution d'AOP «verticales»
(négociation) &« horizontales » ( services, ..)
Autoriser une OP à adhérer à plusieurs AOP
reconnues Décret 2016/1420
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
Améliorer la cohésion et l'efficacité de la filière –
enceintes de dialogue et d'échanges
Recommandations Quelles suites ?
Inciter le CNIEL à se réinvestir dans les questions
économiques - cf OCM unique- réactiver des groupes
de travail associant la distribution
Réfléchir à un conseil spécialisé FAM plus tourné
vers l'action: stratégies et priorités
Revoir le rôle, …, le positionnement respectif des
conférences de bassin, des CRIELs rénovés,..
- [ régionalisation- doublons ].
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
Autres recommandations
Recommandations Quelles suites ?
Associer la coopération à la
contractualisation, rechercher des
« effets similaires»
Rappel (LMAP) et application
dans la Loi Sapin 2 (remise d’un
exemplaire des statuts, règlement
intérieur intégrant les clauses
contractuelles prévues).
Marchandisation des contrats Mention dans la Loi Sapin 2-
interdiction temporaire de
cession onéreuse
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
Loi Sapin2 « transparence,.. modernisation de la vie économique »
Objectifs des nouvelles dispositions
• Favoriser une meilleure répartition de la valeur (ajoutée)
au sein de la filière,
• Accroître la transparence des relations commerciales,
• Renforcer le poids des producteurs dans la négociation,
• Rénover la contractualisation entre
producteurs & entreprises agro-alimentaires, d’une part,
et entre entreprises & distributeurs, d’autre part.
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
Principales dispositions introduites -
CRPM & CC
Renforcer le poids des producteurs dans la négociation
Obligation/acheteur de négocier un accord-cadre écrit..
Conclusion des contrats (individuels) subordonnée à une négociation
préalable entre l'OP(NC) et l'acheteur. Outre les clauses « habituelles » :
* la quantité totale et sa répartition entre producteurs ;
* les modalités de cession des contrats et de répartition ;
* les modalités de la négociation périodique ;
* les modalités de gestion des écarts (clause facultative).
• Obligation pour l'acheteur de transmettre mensuellement à l'OP les
éléments des factures individuelles (mandat), ainsi que les indices utilisés
pour déterminer le prix au producteur.
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
Contenu des contrats Code rural
Prise en compte de la volatilité du prix des matières premières
agricoles et transparence sur la valorisation du « mix-
produit » de l’acheteur
Références possibles à 3 types d’indices publics :
°dans la formule de prix :
• indices des coûts de production (diversité des systèmes,...);
• indices des prix des produits agricoles ou alimentaires ;
°dans le contrat :
• indices du prix de vente des principaux produits fabriqués
par l’acheteur [« mix - produit » / mois].
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
Responsabiliser le distributeur // prix payé au producteur
* Introduction dans les Conditions Générales de Vente
[convention écrite fournisseur (acheteur)-distributeur]
du prix prévisionnel moyen proposé par l’acheteur de lait
au producteur.
Instaurer une stabilité dans les relations fournisseur-distributeur
* Contrats pluriannuels: clause de révision du prix convenu (1
ou plusieurs indices publics reflétant l'évolution du prix des
facteurs de production); pas clause de renégociation du contrat.
Contenu des contrats Code du commerce
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
• La contractualisation :
Rappel historique,
Son évaluation par le CGAAER,
Les évolutions réglementaires,
• Les conséquences sur les relations
éleveurs/transformateurs en termes :
 de modalités de gestion des volumes et des prix,
 de développement de relations tripartites.
Nouvelles relations
entre producteurs et transformateurs :
conséquences sur les exploitations laitières
20
Références
saisonnalisées
dépassements
pénalisés
dépassements à
prix dissuasif
Volumes/prix
différenciés
Classement des laiteries selon la gestion des volumes
contractuels
Tous les volumes
à prix unique
Références non
saisonnalisées
Volumes/prix
différenciés
Tous les volumes
à prix unique
*
*
(*)
*
(*)
*
*
*
2
1
4
3
5
* Mutualisation des dépassements entre les producteurs membres des OP
(*) Mutualisation des dépassements entre les producteurs membres de certaines OP
Dépassements
pénalisés
Dépassements à
prix dissuasif
Classement des laiteries selon la gestion des volumes
contractuels Références non
saisonnalisées
Références
saisonnalisées
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
• Le prix de base du lait :
 En principe : identique pour tous les livreurs d’une même laiterie,
 Mais différenciés selon les volumes contractuels depuis la fin des quotas.
• Son évolution mensuelle :
 Basée sur les indicateurs du Cniel dans 1ère génération de contrats,
 Introduction de formules de calcul entre certains OP et laiteries,
 Vers une prise en compte des coûts de production agricole et de la valorisation
des produits transformés depuis la loi Sapin 2,
« pour assurer une répartition plus juste de la valeur ajoutée ».
• Des écarts croissants entre laiteries selon :
 Les fabrications et mix-produit du collecteur, son portefeuille de marques et
ses débouchés,
 le statut du livreur (fournisseur, coopérateur) à la même coopérative.
Des modes de fixation des prix du lait
de plus en plus singuliers pour chaque laiterie
23
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
* Qualité sanitaire super A. Primes et ristournes comprises
Prix du lait et volatilité variés selon les laiteries
24
Prix moyen élevé
et peu volatile
Fort encadrement
des volumes
Faible encadrement
des volumes
*
* Mutualisation des dépassements entre les producteurs membres des OP
(*) Mutualisation des dépassements entre les producteurs membres de certaines OP
Prix moyen peu
élevé et volatile
Classement des laiteries selon le prix du lait et la
gestion des volumes contractuels
Prix moyen élevé
et peu volatile
Fort encadrement des
volumes
Faible encadrement
des volumes
**
(*)
(*)
*
*
* Mutualisation des dépassements entre les producteurs membres des OP
(*) Mutualisation des dépassements entre les producteurs membres de certaines OP
1
2
3
4
Prix moyen peu
élevé et volatile
Classement des laiteries selon le prix du lait et la
gestion des volumes contractuels
33% de la collecte
nationale
35% de la collecte
nationale
7% de la collecte
nationale
5% de la collecte
nationale
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
Association des
producteurs de
lait du bassin
Centre (APLBC)
Laiterie Saint-
Denis de l’Hôtel
(LSDH)
Auchan
Le distributeur :
• s’engage à acheter à la LSDH un volume annuel de laits liquides dans un tunnel
de prix (+ ou – 30 €/1 000 l) ou avec une petite plus-value,
• communique sur l’origine du lait auprès de ses clients.
La laiterie (spécialiste de laits conditionnés pour MDD) :
• choisit les livreurs et répartit entre eux les volumes dédiés aux contrats avec les
distributeurs,
• s’engage à verser une prime à tous ses livreurs adhérents à l’APLBC.
L’APLBC (OP réunit 90% des livreurs à la LSDH) :
• a obtenu la mutualisation de la plus-value entre tous les livreurs,
• Les éleveurs s’engagent à respecter le cahier des charges : charte des bonnes
pratiques d’élevage, temps au pâturage…
Lait
frais
vrac
10 ML Laits
conditionnés
Lidl20 ML Laits
conditionnés
Des contrats tripartites pour atténuer la volatilité des
prix : APLBC-LSDH-(Auchan & Lidl)
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
Coop Bresse
Val de Saône
Laiterie Saint-
Denis de l’Hôtel
(LSDH)
Carrefour
(5 800 points de
vente)
Création d’une marque par les consommateurs :
• Consultation sur Internet de consommateurs,
• Prix au détail fixé à 0,99 €/l le lait,
• Selon un cahier des charges,
• Animation de la marque par des membres de la CLCV,
Eleveurs de la Coop de Val de Saône :
• Respectent un cahier des charges :
• Pâturage de 3 à 6 mois,
• Alimentation sans OGM,
• Légumineuses locales,
• Perçoivent un prix de base à 390 €/1 000 l de lait livré.
LSDH : spécialiste de laits conditionnés MDD
Carrefour : commercialise dans ses 5 600 points de vente
au prix de 0,99 €/l.
Lait
frais
vrac
Laits
conditionnés
(7 ML en 5
mois)
Des contrats tripartites pour créer de la valeur à la
production : « C’est qui le patron? »
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
• Des attentes sociétales croissantes sur :
 La qualité alimentaire et nutritionnelle des produits,
 Les conditions d’élevage : logement, alimentation (herbe, sans OGM)…
 L’ancrage territorial de la production (montagne, régions d’élevage et d’herbage…).
• Des distributeurs + ou – proactifs :
 Répondre aux attentes de leurs clients,
 Créer du lien entre éleveurs et producteurs,
 Se démarquer de leurs concurrents,
 Segmenter et redonner de la valeur à leurs MDD concurrencés par les Marques Nationales.
• Des transformateurs au cœur de démarches tripartites :
 Valoriser les atouts, l’image, l’excellence de la production laitière française,
 A l’interface entre les attentes de leurs clients et de leurs fournisseurs.
• Des éleveurs en attente de sécurité et de valorisation :
 Atténuer les effets de la volatilité des marchés sur le prix du lait,
 Bénéficier de la valeur ajoutée créée via des cahiers des charges plus exigeants sur les
conditions d’élevage, sur l’origine géographique…
 Renforcer leur pouvoir de marché via des OP plus coordonnées…
Les contrats tripartites: voie d’avenir
pour mieux valoriser la production laitière ?
29
Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017
Place au débat !
30

Contenu connexe

Tendances

Zoom sur l’âge à la mise-bas (1 an ou 2 ans) en ovin lait
Zoom sur l’âge à la mise-bas (1 an ou 2 ans) en ovin laitZoom sur l’âge à la mise-bas (1 an ou 2 ans) en ovin lait
Zoom sur l’âge à la mise-bas (1 an ou 2 ans) en ovin laitInstitut de l'Elevage - Idele
 
De nouveaux indicateurs pour évaluer la compétition entre alimentation animal...
De nouveaux indicateurs pour évaluer la compétition entre alimentation animal...De nouveaux indicateurs pour évaluer la compétition entre alimentation animal...
De nouveaux indicateurs pour évaluer la compétition entre alimentation animal...Institut de l'Elevage - Idele
 
Poids économique de longévité et de la persistance dans une approche OSIRIS
Poids économique de longévité et de la persistance dans une approche OSIRISPoids économique de longévité et de la persistance dans une approche OSIRIS
Poids économique de longévité et de la persistance dans une approche OSIRISInstitut de l'Elevage - Idele
 
La polyculture-élevage : une alliance fertile entre production laitière et cu...
La polyculture-élevage : une alliance fertile entre production laitière et cu...La polyculture-élevage : une alliance fertile entre production laitière et cu...
La polyculture-élevage : une alliance fertile entre production laitière et cu...Institut de l'Elevage - Idele
 
Impact des intervalles de traite sur la production et le travail
Impact des intervalles de traite sur la production et le travail Impact des intervalles de traite sur la production et le travail
Impact des intervalles de traite sur la production et le travail Institut de l'Elevage - Idele
 
Approche technico-économique de la longévité et de la persistance à partir de...
Approche technico-économique de la longévité et de la persistance à partir de...Approche technico-économique de la longévité et de la persistance à partir de...
Approche technico-économique de la longévité et de la persistance à partir de...Institut de l'Elevage - Idele
 
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 6 resalim, un observatoire de...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 6 resalim, un observatoire de...[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 6 resalim, un observatoire de...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 6 resalim, un observatoire de...Institut de l'Elevage - Idele
 
Des brebis dans une exploitation de grandes cultures : un atout pour le revenu
Des brebis dans une exploitation de grandes cultures : un atout pour le revenuDes brebis dans une exploitation de grandes cultures : un atout pour le revenu
Des brebis dans une exploitation de grandes cultures : un atout pour le revenuInstitut de l'Elevage - Idele
 
Pâturages et compétitivité des exploitations laitières en france et dans le m...
Pâturages et compétitivité des exploitations laitières en france et dans le m...Pâturages et compétitivité des exploitations laitières en france et dans le m...
Pâturages et compétitivité des exploitations laitières en france et dans le m...Institut de l'Elevage - Idele
 
[Grand Angle Viande 2017] Les trajectoires des systèmes naisseurs et naisseur...
[Grand Angle Viande 2017] Les trajectoires des systèmes naisseurs et naisseur...[Grand Angle Viande 2017] Les trajectoires des systèmes naisseurs et naisseur...
[Grand Angle Viande 2017] Les trajectoires des systèmes naisseurs et naisseur...Institut de l'Elevage - Idele
 
Installations et main d’œuvre en élevage de ruminants quelles évolutions
Installations et main d’œuvre en élevage de ruminants quelles évolutions Installations et main d’œuvre en élevage de ruminants quelles évolutions
Installations et main d’œuvre en élevage de ruminants quelles évolutions Institut de l'Elevage - Idele
 
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 9 animer un réseau de fermes...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 9  animer un réseau de fermes...[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 9  animer un réseau de fermes...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 9 animer un réseau de fermes...Institut de l'Elevage - Idele
 
Life beef carbon connaitre et promouvoir les systèmes allaitants bas carbone
Life beef carbon connaitre et promouvoir les systèmes allaitants bas carboneLife beef carbon connaitre et promouvoir les systèmes allaitants bas carbone
Life beef carbon connaitre et promouvoir les systèmes allaitants bas carboneInstitut de l'Elevage - Idele
 
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 8 fonctionnement et travaux d...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 8 fonctionnement et travaux d...[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 8 fonctionnement et travaux d...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 8 fonctionnement et travaux d...Institut de l'Elevage - Idele
 
Vigueur des agneaux nouveau caractère candidat à la selection
Vigueur des agneaux nouveau caractère candidat à la selectionVigueur des agneaux nouveau caractère candidat à la selection
Vigueur des agneaux nouveau caractère candidat à la selectionInstitut de l'Elevage - Idele
 
Reproscope des outils de sensibilisation éleveurs autour de la reproduction b...
Reproscope des outils de sensibilisation éleveurs autour de la reproduction b...Reproscope des outils de sensibilisation éleveurs autour de la reproduction b...
Reproscope des outils de sensibilisation éleveurs autour de la reproduction b...Institut de l'Elevage - Idele
 
Tech-Ovin 2021 : Re va bio perspectives développement tech-ovin
Tech-Ovin 2021 : Re va bio perspectives développement tech-ovinTech-Ovin 2021 : Re va bio perspectives développement tech-ovin
Tech-Ovin 2021 : Re va bio perspectives développement tech-ovinInstitut de l'Elevage - Idele
 
07 atelier 1-prospective dans 4 regions et modelisation bioeconomique orfee
07 atelier 1-prospective dans 4 regions et modelisation bioeconomique orfee07 atelier 1-prospective dans 4 regions et modelisation bioeconomique orfee
07 atelier 1-prospective dans 4 regions et modelisation bioeconomique orfeeInstitut de l'Elevage - Idele
 

Tendances (20)

Les 3 clés pour bâtir son atelier ovin
Les 3 clés pour bâtir son atelier ovinLes 3 clés pour bâtir son atelier ovin
Les 3 clés pour bâtir son atelier ovin
 
Zoom sur l’âge à la mise-bas (1 an ou 2 ans) en ovin lait
Zoom sur l’âge à la mise-bas (1 an ou 2 ans) en ovin laitZoom sur l’âge à la mise-bas (1 an ou 2 ans) en ovin lait
Zoom sur l’âge à la mise-bas (1 an ou 2 ans) en ovin lait
 
De nouveaux indicateurs pour évaluer la compétition entre alimentation animal...
De nouveaux indicateurs pour évaluer la compétition entre alimentation animal...De nouveaux indicateurs pour évaluer la compétition entre alimentation animal...
De nouveaux indicateurs pour évaluer la compétition entre alimentation animal...
 
Poids économique de longévité et de la persistance dans une approche OSIRIS
Poids économique de longévité et de la persistance dans une approche OSIRISPoids économique de longévité et de la persistance dans une approche OSIRIS
Poids économique de longévité et de la persistance dans une approche OSIRIS
 
La polyculture-élevage : une alliance fertile entre production laitière et cu...
La polyculture-élevage : une alliance fertile entre production laitière et cu...La polyculture-élevage : une alliance fertile entre production laitière et cu...
La polyculture-élevage : une alliance fertile entre production laitière et cu...
 
Impact des intervalles de traite sur la production et le travail
Impact des intervalles de traite sur la production et le travail Impact des intervalles de traite sur la production et le travail
Impact des intervalles de traite sur la production et le travail
 
#DevenirEleveur
#DevenirEleveur#DevenirEleveur
#DevenirEleveur
 
Approche technico-économique de la longévité et de la persistance à partir de...
Approche technico-économique de la longévité et de la persistance à partir de...Approche technico-économique de la longévité et de la persistance à partir de...
Approche technico-économique de la longévité et de la persistance à partir de...
 
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 6 resalim, un observatoire de...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 6 resalim, un observatoire de...[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 6 resalim, un observatoire de...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 6 resalim, un observatoire de...
 
Des brebis dans une exploitation de grandes cultures : un atout pour le revenu
Des brebis dans une exploitation de grandes cultures : un atout pour le revenuDes brebis dans une exploitation de grandes cultures : un atout pour le revenu
Des brebis dans une exploitation de grandes cultures : un atout pour le revenu
 
Pâturages et compétitivité des exploitations laitières en france et dans le m...
Pâturages et compétitivité des exploitations laitières en france et dans le m...Pâturages et compétitivité des exploitations laitières en france et dans le m...
Pâturages et compétitivité des exploitations laitières en france et dans le m...
 
[Grand Angle Viande 2017] Les trajectoires des systèmes naisseurs et naisseur...
[Grand Angle Viande 2017] Les trajectoires des systèmes naisseurs et naisseur...[Grand Angle Viande 2017] Les trajectoires des systèmes naisseurs et naisseur...
[Grand Angle Viande 2017] Les trajectoires des systèmes naisseurs et naisseur...
 
Installations et main d’œuvre en élevage de ruminants quelles évolutions
Installations et main d’œuvre en élevage de ruminants quelles évolutions Installations et main d’œuvre en élevage de ruminants quelles évolutions
Installations et main d’œuvre en élevage de ruminants quelles évolutions
 
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 9 animer un réseau de fermes...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 9  animer un réseau de fermes...[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 9  animer un réseau de fermes...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 9 animer un réseau de fermes...
 
Life beef carbon connaitre et promouvoir les systèmes allaitants bas carbone
Life beef carbon connaitre et promouvoir les systèmes allaitants bas carboneLife beef carbon connaitre et promouvoir les systèmes allaitants bas carbone
Life beef carbon connaitre et promouvoir les systèmes allaitants bas carbone
 
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 8 fonctionnement et travaux d...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 8 fonctionnement et travaux d...[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 8 fonctionnement et travaux d...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 8 fonctionnement et travaux d...
 
Vigueur des agneaux nouveau caractère candidat à la selection
Vigueur des agneaux nouveau caractère candidat à la selectionVigueur des agneaux nouveau caractère candidat à la selection
Vigueur des agneaux nouveau caractère candidat à la selection
 
Reproscope des outils de sensibilisation éleveurs autour de la reproduction b...
Reproscope des outils de sensibilisation éleveurs autour de la reproduction b...Reproscope des outils de sensibilisation éleveurs autour de la reproduction b...
Reproscope des outils de sensibilisation éleveurs autour de la reproduction b...
 
Tech-Ovin 2021 : Re va bio perspectives développement tech-ovin
Tech-Ovin 2021 : Re va bio perspectives développement tech-ovinTech-Ovin 2021 : Re va bio perspectives développement tech-ovin
Tech-Ovin 2021 : Re va bio perspectives développement tech-ovin
 
07 atelier 1-prospective dans 4 regions et modelisation bioeconomique orfee
07 atelier 1-prospective dans 4 regions et modelisation bioeconomique orfee07 atelier 1-prospective dans 4 regions et modelisation bioeconomique orfee
07 atelier 1-prospective dans 4 regions et modelisation bioeconomique orfee
 

Similaire à Nouvelles relations entre producteurs et transformateurs : conséquences sur les exploitations laitières

PROFLUID Infos N°68
PROFLUID Infos N°68PROFLUID Infos N°68
PROFLUID Infos N°68PROFLUID
 
Approche plurilatérale en faveur du commerce équitable
Approche plurilatérale en faveur du commerce équitableApproche plurilatérale en faveur du commerce équitable
Approche plurilatérale en faveur du commerce équitableEuforic Services
 
Renouvellement des générations et attentes sociétales, les deux axes principa...
Renouvellement des générations et attentes sociétales, les deux axes principa...Renouvellement des générations et attentes sociétales, les deux axes principa...
Renouvellement des générations et attentes sociétales, les deux axes principa...Institut de l'Elevage - Idele
 
Marché Du Carbone PréSentation Fasken Finale
Marché Du Carbone   PréSentation Fasken FinaleMarché Du Carbone   PréSentation Fasken Finale
Marché Du Carbone PréSentation Fasken FinaleABoisclair
 
Restitution de stage // Les enjeux de développement économique dans les démar...
Restitution de stage // Les enjeux de développement économique dans les démar...Restitution de stage // Les enjeux de développement économique dans les démar...
Restitution de stage // Les enjeux de développement économique dans les démar...Pays et Quartiers de Nouvelle-Aquitaine
 
PROFLUID Infos Numéro 76 - Juillet 2016
PROFLUID Infos Numéro 76 - Juillet 2016PROFLUID Infos Numéro 76 - Juillet 2016
PROFLUID Infos Numéro 76 - Juillet 2016PROFLUID
 
Cours DD HEC 2009
Cours DD HEC 2009Cours DD HEC 2009
Cours DD HEC 2009zecite
 
Des quotas aux contrats : quelles conséquences pour la filière et les exploit...
Des quotas aux contrats : quelles conséquences pour la filière et les exploit...Des quotas aux contrats : quelles conséquences pour la filière et les exploit...
Des quotas aux contrats : quelles conséquences pour la filière et les exploit...Institut de l'Elevage - Idele
 
Des solutions pour optimiser les performances de reproduction des bovins lait...
Des solutions pour optimiser les performances de reproduction des bovins lait...Des solutions pour optimiser les performances de reproduction des bovins lait...
Des solutions pour optimiser les performances de reproduction des bovins lait...Institut de l'Elevage - Idele
 
[GAV2019] Les nouveaux outils à disposition des éleveurs et de leurs conseill...
[GAV2019] Les nouveaux outils à disposition des éleveurs et de leurs conseill...[GAV2019] Les nouveaux outils à disposition des éleveurs et de leurs conseill...
[GAV2019] Les nouveaux outils à disposition des éleveurs et de leurs conseill...Institut de l'Elevage - Idele
 
Contrat filiere-enr
Contrat filiere-enrContrat filiere-enr
Contrat filiere-enrPEXE
 
Ufer l'itie au niveau mondial et la mise en œuvre au niveau des pays état a...
Ufer l'itie au niveau mondial   et la mise en œuvre au niveau des pays état a...Ufer l'itie au niveau mondial   et la mise en œuvre au niveau des pays état a...
Ufer l'itie au niveau mondial et la mise en œuvre au niveau des pays état a...icgfmconference
 
Profluid Infos N°67 - Avril 2014
Profluid Infos N°67 - Avril 2014Profluid Infos N°67 - Avril 2014
Profluid Infos N°67 - Avril 2014PROFLUID
 
Des indicateurs socles pour une évaluation du bien-être animal dans les éleva...
Des indicateurs socles pour une évaluation du bien-être animal dans les éleva...Des indicateurs socles pour une évaluation du bien-être animal dans les éleva...
Des indicateurs socles pour une évaluation du bien-être animal dans les éleva...Institut de l'Elevage - Idele
 
Retrouver la confiance entre donneurs d'ordre et sous-traitants avec des rela...
Retrouver la confiance entre donneurs d'ordre et sous-traitants avec des rela...Retrouver la confiance entre donneurs d'ordre et sous-traitants avec des rela...
Retrouver la confiance entre donneurs d'ordre et sous-traitants avec des rela...Annie Sorel
 
Conference Bi Sam symposium paris : les nouvelles attentes des investisseurs...
Conference Bi Sam symposium paris :  les nouvelles attentes des investisseurs...Conference Bi Sam symposium paris :  les nouvelles attentes des investisseurs...
Conference Bi Sam symposium paris : les nouvelles attentes des investisseurs...Alban Jarry
 

Similaire à Nouvelles relations entre producteurs et transformateurs : conséquences sur les exploitations laitières (20)

Contractualisation dans la filière caprine
Contractualisation dans la filière caprineContractualisation dans la filière caprine
Contractualisation dans la filière caprine
 
Com Rse 2019 (6 & 7)
Com Rse 2019 (6 & 7)Com Rse 2019 (6 & 7)
Com Rse 2019 (6 & 7)
 
PROFLUID Infos N°68
PROFLUID Infos N°68PROFLUID Infos N°68
PROFLUID Infos N°68
 
Approche plurilatérale en faveur du commerce équitable
Approche plurilatérale en faveur du commerce équitableApproche plurilatérale en faveur du commerce équitable
Approche plurilatérale en faveur du commerce équitable
 
Renouvellement des générations et attentes sociétales, les deux axes principa...
Renouvellement des générations et attentes sociétales, les deux axes principa...Renouvellement des générations et attentes sociétales, les deux axes principa...
Renouvellement des générations et attentes sociétales, les deux axes principa...
 
Marché Du Carbone PréSentation Fasken Finale
Marché Du Carbone   PréSentation Fasken FinaleMarché Du Carbone   PréSentation Fasken Finale
Marché Du Carbone PréSentation Fasken Finale
 
Restitution de stage // Les enjeux de développement économique dans les démar...
Restitution de stage // Les enjeux de développement économique dans les démar...Restitution de stage // Les enjeux de développement économique dans les démar...
Restitution de stage // Les enjeux de développement économique dans les démar...
 
PROFLUID Infos Numéro 76 - Juillet 2016
PROFLUID Infos Numéro 76 - Juillet 2016PROFLUID Infos Numéro 76 - Juillet 2016
PROFLUID Infos Numéro 76 - Juillet 2016
 
Cours DD HEC 2009
Cours DD HEC 2009Cours DD HEC 2009
Cours DD HEC 2009
 
Structuration des filières alimentaires en Bretagne
Structuration des filières alimentaires en BretagneStructuration des filières alimentaires en Bretagne
Structuration des filières alimentaires en Bretagne
 
Des quotas aux contrats : quelles conséquences pour la filière et les exploit...
Des quotas aux contrats : quelles conséquences pour la filière et les exploit...Des quotas aux contrats : quelles conséquences pour la filière et les exploit...
Des quotas aux contrats : quelles conséquences pour la filière et les exploit...
 
Des solutions pour optimiser les performances de reproduction des bovins lait...
Des solutions pour optimiser les performances de reproduction des bovins lait...Des solutions pour optimiser les performances de reproduction des bovins lait...
Des solutions pour optimiser les performances de reproduction des bovins lait...
 
[GAV2019] Les nouveaux outils à disposition des éleveurs et de leurs conseill...
[GAV2019] Les nouveaux outils à disposition des éleveurs et de leurs conseill...[GAV2019] Les nouveaux outils à disposition des éleveurs et de leurs conseill...
[GAV2019] Les nouveaux outils à disposition des éleveurs et de leurs conseill...
 
Contrat filiere-enr
Contrat filiere-enrContrat filiere-enr
Contrat filiere-enr
 
Ufer l'itie au niveau mondial et la mise en œuvre au niveau des pays état a...
Ufer l'itie au niveau mondial   et la mise en œuvre au niveau des pays état a...Ufer l'itie au niveau mondial   et la mise en œuvre au niveau des pays état a...
Ufer l'itie au niveau mondial et la mise en œuvre au niveau des pays état a...
 
Profluid Infos N°67 - Avril 2014
Profluid Infos N°67 - Avril 2014Profluid Infos N°67 - Avril 2014
Profluid Infos N°67 - Avril 2014
 
Des indicateurs socles pour une évaluation du bien-être animal dans les éleva...
Des indicateurs socles pour une évaluation du bien-être animal dans les éleva...Des indicateurs socles pour une évaluation du bien-être animal dans les éleva...
Des indicateurs socles pour une évaluation du bien-être animal dans les éleva...
 
Retrouver la confiance entre donneurs d'ordre et sous-traitants avec des rela...
Retrouver la confiance entre donneurs d'ordre et sous-traitants avec des rela...Retrouver la confiance entre donneurs d'ordre et sous-traitants avec des rela...
Retrouver la confiance entre donneurs d'ordre et sous-traitants avec des rela...
 
Conference Bi Sam symposium paris : les nouvelles attentes des investisseurs...
Conference Bi Sam symposium paris :  les nouvelles attentes des investisseurs...Conference Bi Sam symposium paris :  les nouvelles attentes des investisseurs...
Conference Bi Sam symposium paris : les nouvelles attentes des investisseurs...
 
Atelier 1 introduction - Enjeux et questions clés
Atelier 1 introduction - Enjeux et questions clésAtelier 1 introduction - Enjeux et questions clés
Atelier 1 introduction - Enjeux et questions clés
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversitéGAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversitéInstitut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engageGAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engageInstitut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentesGAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentesInstitut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenusGAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenusInstitut de l'Elevage - Idele
 
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdfJTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...Institut de l'Elevage - Idele
 
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdfJTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdfJTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
 
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
 
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
 
JTC 2024 Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
JTC 2024  Bâtiment et Photovoltaïque.pdfJTC 2024  Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
JTC 2024 Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
 
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversitéGAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
 
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
 
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
 
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engageGAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
 
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentesGAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
 
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
 
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
 
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
 
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenusGAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
 
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdfJTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
 
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
 
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdfJTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
 
JTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdf
JTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdfJTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdf
JTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdf
 
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdfJTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
 
CAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptx
CAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptxCAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptx
CAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptx
 
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
 

Nouvelles relations entre producteurs et transformateurs : conséquences sur les exploitations laitières

  • 1. Conférence Grand Angle Lait Une production laitière française en mouvement Mardi 4 avril 2017 Nouvelles relations entre producteurs et transformateurs : conséquences sur les exploitations laitières • Yves RIOU, ingénieur général des ponts, des eaux et forêts, membre du CGAAER, • Gérard YOU, responsable du service Economie des filières • Pierre LAMBARE, élève ingénieur des ponts, des eaux et des forêts (IPEF). 1
  • 2. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 • La contractualisation :  Rappel historique,  Son évaluation par le CGAAER,  Les évolutions réglementaires, • Les conséquences sur les relations éleveurs/transformateurs en termes :  Modalités de gestion des volumes et des prix,  Développement de relations tripartites. Nouvelles relations entre producteurs et transformateurs : conséquences sur les exploitations laitières 2
  • 3. Conférence Grand Angle Lait Une production laitière française en mouvement Mardi 4 avril 2017 Mise en œuvre de la contractualisation (filière lait) Rapport CGAAER n°15053 - décembre 2015 Lettre de mission : • 1ere phase: bilan de la contractualisation écrite « obligatoire » et des OP et préconisations, adressées aux professionnels et aux Pouvoirs publics, dans leurs domaines de responsabilités • 2eme phase: compétitivité, stratégie de filière//stratégies d'entreprises, politiques publiques, .. . 3
  • 4. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 4 *Droit pour les éleveurs de se regrouper en OP pour négocier, *Possibilité pour les EM de rendre obligatoire la contractualisation écrite, *Reconnaissance des Interprofessions, *Reconnaissance aux seules AOP/IGP «fromagères» le droit de réguler l’offre.4 2003 2009 2010 2012 Fin annoncée des quotas Crise : volatilité accrue LMAP Contractualisation écrite «Paquet-lait» Rt 261/2012 OCM unique (Rt 1308/2013) Dérogation aux règles de la concurrence «atterrissage en douceur» (augmentation des quotas nationaux, réduction des outils de régulation,..) Abandon des modalités « françaises » de fixation du prix du lait (CNIEL) Obligation / acheteur : proposer contrat avec clauses obligatoires- Décret d’application 30/ 12/ 2010 Rappel du contexte
  • 5. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 5 Production EU / marché mondial (Chine, Russie, baisse du pétrole, …) 5 Décret en application du Rt 261/2012 LAAF Suppression des quotas Crise laitière Conditions de reconnaissance OP «contrats-cadre»-clauses obligatoires / contrat individuel Depuis 1984 : 31 ans d’application…. Rappel du contexte Loi Sapin 2 Renforcer les OP, Mieux répartir de la valeur, Améliorer la transparence, relations producteurs / transformateurs /distributeurs, 2016 2016 2015 2012 2014
  • 6. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 Pourquoi une contractualisation écrite obligatoire (privés)? lait : un produit périssable • Risque -à compter du 1/04/2015- de non-collecte /certains producteurs, abandon de collecte (zones en «déprise ») • Présentée comme élément de réponse à des accès d'extrême volatilité des prix (<2009). • Producteurs : stabiliser le revenu, + de visibilité • Industriels : approvisionnement ajusté à leurs débouchés- différence //coopératives • Mise en œuvre à « front renversé» cfchronologie
  • 7. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 LMAP 2010 : des clauses obligatoires mais pas de clauses types; le contenu relevant de la « libre » négociation entre les parties ( « effets similaires » / coopération ) Les clauses obligatoires Les clauses optionnelles • Durée (FR mini 5 ans, ..); • Volume à livrer (caractéristiques, …); • Détermination du prix (formule de prix, prise en compte de la qualité, pénalités, …); • Paiement, facturation; • Révision du contrat; • Résiliation du contrat; • Renouvellement; • Cas de force majeure; • Clause de renégociation. • Modalités d’attributions de références supplémentaires; • Politique d’installation des JA; • Clause d’exclusivité; • Clause de confidentialité; • Modalités de cession de contrats entre producteurs; • Certaines primes; • …
  • 8. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 Les OP : un nouveau type d’acteur 51 organisations de producteurs reconnues (2015) dont 48 OPNC, 39 « mono-acheteur » ( 82 % volumes), 13 SIQO (7% volumes), 3/4 < 100 Mnl - 5 Mdl contractualisés /OP. Nombre OP & % volume /classe de taille des OP reconnues
  • 9. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 État des lieux quantitatif Taux de contractualisation des exploitations
  • 10. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 État des lieux qualitatif Bilan: du « quota historique » au « contrat laitier »; ni stabilisation du revenu, ni accroissement de la visibilité, tendance à l’ajustement des approvisionnements aux débouchés des entreprises. Contractualisation insuffisamment évoluée et pas encore stabilisée (« rapport de forces »/ acteurs- relations économiques et institutionnelles), organisation économique de la filière à améliorer • Émergence d'un nouveau type d’acteur « en devenir »: les OP • Certaine hétérogénéité des collecteurs privés / Producteur « partenaire économique » V/S « fournisseur de matière première » • Différences entre producteurs selon les acheteurs - valorisation (prix) et sur un même territoire, selon qu’ils livrent à 1 coopérative ou à 1 privé ( volumes) . => Améliorer les performances de la contractualisation
  • 11. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 Contenu des contrats Recommandations du rapport Quelles suites ? Introduire une meilleure répartition du risque entre co-contractants et une certaine prise en compte des coûts de production Mention dans la Loi Sapin2 Intégrer le mix-produit de l'acheteur dans les formules de calcul du prix Mention dans la Loi Sapin2 Expérimenter un «contrat long »- rôle des 3 maillons objectifs: volatilité- garantie de prix , valeur ajoutée *Glanbia coop IRL–intermédiaire; volume partiel ou * accord tripartite producteur/distributeur /transformateur…. …..
  • 12. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 Renforcer le positionnement des OP Recommandations Quelles suites ? Expliciter et préciser les relations OP/acheteur . Prévoir un contrat « cadre » obligatoire entre OP et acheteur Mention dans la Loi Sapin2-«négocier un accord-cadre » Réduire la dissymétrie d’information OP/ acheteur (communication mensuelle) Mention dans la Loi Sapin2 CNIEL : Prévoir une représentation des OP Inciter à l’élaboration- diffusion d’informations / contractualisation Attribuer des avantages aux adhérents des OP (pistes euro-compatibles)
  • 13. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 Renforcer les capacités des OP • Recommandations Quelles suites ? Renforcer les capacités des présidents d'OP (AOP) à négocier; Encourager la constitution d'AOP «verticales» (négociation) &« horizontales » ( services, ..) Autoriser une OP à adhérer à plusieurs AOP reconnues Décret 2016/1420
  • 14. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 Améliorer la cohésion et l'efficacité de la filière – enceintes de dialogue et d'échanges Recommandations Quelles suites ? Inciter le CNIEL à se réinvestir dans les questions économiques - cf OCM unique- réactiver des groupes de travail associant la distribution Réfléchir à un conseil spécialisé FAM plus tourné vers l'action: stratégies et priorités Revoir le rôle, …, le positionnement respectif des conférences de bassin, des CRIELs rénovés,.. - [ régionalisation- doublons ].
  • 15. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 Autres recommandations Recommandations Quelles suites ? Associer la coopération à la contractualisation, rechercher des « effets similaires» Rappel (LMAP) et application dans la Loi Sapin 2 (remise d’un exemplaire des statuts, règlement intérieur intégrant les clauses contractuelles prévues). Marchandisation des contrats Mention dans la Loi Sapin 2- interdiction temporaire de cession onéreuse
  • 16. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 Loi Sapin2 « transparence,.. modernisation de la vie économique » Objectifs des nouvelles dispositions • Favoriser une meilleure répartition de la valeur (ajoutée) au sein de la filière, • Accroître la transparence des relations commerciales, • Renforcer le poids des producteurs dans la négociation, • Rénover la contractualisation entre producteurs & entreprises agro-alimentaires, d’une part, et entre entreprises & distributeurs, d’autre part.
  • 17. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 Principales dispositions introduites - CRPM & CC Renforcer le poids des producteurs dans la négociation Obligation/acheteur de négocier un accord-cadre écrit.. Conclusion des contrats (individuels) subordonnée à une négociation préalable entre l'OP(NC) et l'acheteur. Outre les clauses « habituelles » : * la quantité totale et sa répartition entre producteurs ; * les modalités de cession des contrats et de répartition ; * les modalités de la négociation périodique ; * les modalités de gestion des écarts (clause facultative). • Obligation pour l'acheteur de transmettre mensuellement à l'OP les éléments des factures individuelles (mandat), ainsi que les indices utilisés pour déterminer le prix au producteur.
  • 18. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 Contenu des contrats Code rural Prise en compte de la volatilité du prix des matières premières agricoles et transparence sur la valorisation du « mix- produit » de l’acheteur Références possibles à 3 types d’indices publics : °dans la formule de prix : • indices des coûts de production (diversité des systèmes,...); • indices des prix des produits agricoles ou alimentaires ; °dans le contrat : • indices du prix de vente des principaux produits fabriqués par l’acheteur [« mix - produit » / mois].
  • 19. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 Responsabiliser le distributeur // prix payé au producteur * Introduction dans les Conditions Générales de Vente [convention écrite fournisseur (acheteur)-distributeur] du prix prévisionnel moyen proposé par l’acheteur de lait au producteur. Instaurer une stabilité dans les relations fournisseur-distributeur * Contrats pluriannuels: clause de révision du prix convenu (1 ou plusieurs indices publics reflétant l'évolution du prix des facteurs de production); pas clause de renégociation du contrat. Contenu des contrats Code du commerce
  • 20. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 • La contractualisation : Rappel historique, Son évaluation par le CGAAER, Les évolutions réglementaires, • Les conséquences sur les relations éleveurs/transformateurs en termes :  de modalités de gestion des volumes et des prix,  de développement de relations tripartites. Nouvelles relations entre producteurs et transformateurs : conséquences sur les exploitations laitières 20
  • 21. Références saisonnalisées dépassements pénalisés dépassements à prix dissuasif Volumes/prix différenciés Classement des laiteries selon la gestion des volumes contractuels Tous les volumes à prix unique Références non saisonnalisées
  • 22. Volumes/prix différenciés Tous les volumes à prix unique * * (*) * (*) * * * 2 1 4 3 5 * Mutualisation des dépassements entre les producteurs membres des OP (*) Mutualisation des dépassements entre les producteurs membres de certaines OP Dépassements pénalisés Dépassements à prix dissuasif Classement des laiteries selon la gestion des volumes contractuels Références non saisonnalisées Références saisonnalisées
  • 23. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 • Le prix de base du lait :  En principe : identique pour tous les livreurs d’une même laiterie,  Mais différenciés selon les volumes contractuels depuis la fin des quotas. • Son évolution mensuelle :  Basée sur les indicateurs du Cniel dans 1ère génération de contrats,  Introduction de formules de calcul entre certains OP et laiteries,  Vers une prise en compte des coûts de production agricole et de la valorisation des produits transformés depuis la loi Sapin 2, « pour assurer une répartition plus juste de la valeur ajoutée ». • Des écarts croissants entre laiteries selon :  Les fabrications et mix-produit du collecteur, son portefeuille de marques et ses débouchés,  le statut du livreur (fournisseur, coopérateur) à la même coopérative. Des modes de fixation des prix du lait de plus en plus singuliers pour chaque laiterie 23
  • 24. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 * Qualité sanitaire super A. Primes et ristournes comprises Prix du lait et volatilité variés selon les laiteries 24
  • 25. Prix moyen élevé et peu volatile Fort encadrement des volumes Faible encadrement des volumes * * Mutualisation des dépassements entre les producteurs membres des OP (*) Mutualisation des dépassements entre les producteurs membres de certaines OP Prix moyen peu élevé et volatile Classement des laiteries selon le prix du lait et la gestion des volumes contractuels
  • 26. Prix moyen élevé et peu volatile Fort encadrement des volumes Faible encadrement des volumes ** (*) (*) * * * Mutualisation des dépassements entre les producteurs membres des OP (*) Mutualisation des dépassements entre les producteurs membres de certaines OP 1 2 3 4 Prix moyen peu élevé et volatile Classement des laiteries selon le prix du lait et la gestion des volumes contractuels 33% de la collecte nationale 35% de la collecte nationale 7% de la collecte nationale 5% de la collecte nationale
  • 27. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 Association des producteurs de lait du bassin Centre (APLBC) Laiterie Saint- Denis de l’Hôtel (LSDH) Auchan Le distributeur : • s’engage à acheter à la LSDH un volume annuel de laits liquides dans un tunnel de prix (+ ou – 30 €/1 000 l) ou avec une petite plus-value, • communique sur l’origine du lait auprès de ses clients. La laiterie (spécialiste de laits conditionnés pour MDD) : • choisit les livreurs et répartit entre eux les volumes dédiés aux contrats avec les distributeurs, • s’engage à verser une prime à tous ses livreurs adhérents à l’APLBC. L’APLBC (OP réunit 90% des livreurs à la LSDH) : • a obtenu la mutualisation de la plus-value entre tous les livreurs, • Les éleveurs s’engagent à respecter le cahier des charges : charte des bonnes pratiques d’élevage, temps au pâturage… Lait frais vrac 10 ML Laits conditionnés Lidl20 ML Laits conditionnés Des contrats tripartites pour atténuer la volatilité des prix : APLBC-LSDH-(Auchan & Lidl)
  • 28. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 Coop Bresse Val de Saône Laiterie Saint- Denis de l’Hôtel (LSDH) Carrefour (5 800 points de vente) Création d’une marque par les consommateurs : • Consultation sur Internet de consommateurs, • Prix au détail fixé à 0,99 €/l le lait, • Selon un cahier des charges, • Animation de la marque par des membres de la CLCV, Eleveurs de la Coop de Val de Saône : • Respectent un cahier des charges : • Pâturage de 3 à 6 mois, • Alimentation sans OGM, • Légumineuses locales, • Perçoivent un prix de base à 390 €/1 000 l de lait livré. LSDH : spécialiste de laits conditionnés MDD Carrefour : commercialise dans ses 5 600 points de vente au prix de 0,99 €/l. Lait frais vrac Laits conditionnés (7 ML en 5 mois) Des contrats tripartites pour créer de la valeur à la production : « C’est qui le patron? »
  • 29. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 • Des attentes sociétales croissantes sur :  La qualité alimentaire et nutritionnelle des produits,  Les conditions d’élevage : logement, alimentation (herbe, sans OGM)…  L’ancrage territorial de la production (montagne, régions d’élevage et d’herbage…). • Des distributeurs + ou – proactifs :  Répondre aux attentes de leurs clients,  Créer du lien entre éleveurs et producteurs,  Se démarquer de leurs concurrents,  Segmenter et redonner de la valeur à leurs MDD concurrencés par les Marques Nationales. • Des transformateurs au cœur de démarches tripartites :  Valoriser les atouts, l’image, l’excellence de la production laitière française,  A l’interface entre les attentes de leurs clients et de leurs fournisseurs. • Des éleveurs en attente de sécurité et de valorisation :  Atténuer les effets de la volatilité des marchés sur le prix du lait,  Bénéficier de la valeur ajoutée créée via des cahiers des charges plus exigeants sur les conditions d’élevage, sur l’origine géographique…  Renforcer leur pouvoir de marché via des OP plus coordonnées… Les contrats tripartites: voie d’avenir pour mieux valoriser la production laitière ? 29
  • 30. Conférence Grand Angle Lait - Mardi 4 avril 2017 Place au débat ! 30