SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  63
Télécharger pour lire hors ligne
Paradigmes mouvants
Axel Ellrodt
Hôpital Américain de Paris
Permanence médico-chirurgicale
Absence de conflit d'intérêt
2
C'est médicolégal ! 	

Faut clamper la sonde U	

Test à la trinitrine 	

Une écho à toutes les pyélo ! 	

piquer les hémocs en 2 fois 	

Score de Ranson
Céphalée en coup de tonnerre
Les tables de la loi:
•  Scanner sans injection puis PL si négatif
•  Angioscanner cérébral : VERBOTEN
•  Ca bouge rébellion, puis réaction !
3
4
Suspicion d'HSA: 	

-  si le scanner est négatif: 	

-  PL "fortement recommandée"	

-  Reco de classe 1 niveau de preuve B
5
Recommandation de niveau B: 	

	

-  en cas de céphalée sévère à début brutal, 	

-  avec scanner normal 	

-  une PL est indiquée pour éliminer une HSA
6
Attention : 	

	

-  Il n'y a pas que l'HSA: 	

-  autres causes méningées vasculaires, tumorales ….	

ACEP, 2008 clinical policy (suite)
7
8
Sensibilité du scanner pour l' HSA
•  < 6 h: [97-]100% et 86% > 6h (Perry)
•  < 6 h 100% (Backes)
•  24-48h : 90% puis "
•  > 5 jours: 50%
•  Perry. Sensitivity of computed tomography performed within six hours of
onset of headache for diagnosis of subarachnoid haemorrhage: prospective
cohort study. BMJ. 2011 PMID: 21768192
•  Backes. Time-dependent test characteristics of head computed tomography
in patients suspected of nontraumatic subarachnoid hemorrhage. Stroke.
2012. PMID: 22821609.
Sensibilité du scanner < 6h
pour HSA : doutes et critiques
–  Perdus de vue : 20% (Perry)
–  Certains CR de scanner modifiés
–  Nb de patients à CT+ et PL + inconnu
(une PL+ faite après un CT – peut faire voir une HSA
retrospectivement.
–  Radiologue expert et CR "Final" pour Backes
–  Donc doutes sur la validité de ces papiers.
9
La résistance s'organise:
le scanner est très sensible dans les 6
premières heures
•  Sayer. An Observational Study of 2,248 patients presenting with
headache, suggestive of subarachnoid hemorrhage, who received
lumbar punctures following normal computed tomography of the
head Acad Emerg Med. 2015. PMID: 26480290
•  Dubosh…Edlow JA. Sensitivity of Early Brain Computed Tomography
to Exclude Aneurysmal Subarachnoid Hemorrhage: A Systematic
Review and Meta-Analysis. Stroke. 2016 PubMed PMID: 26797666.
10
Number needed to tap
11
Sayer Acad Emerg Med 2015 PMID 26480290	

•  2248 HAS à scanner négatif (céphalées aiguës)	

­  dont 1 < 6h 	

•  Rétrospectif ∆ic sur angioscanner	

	

­  16% PL ratées (350)  2 anévrysmes	

­  4% PL positives (92)  8 anévrysmes 1 fistule	

­  67% PL normales  0 anomalie	

­  13% non concluantes  0 anomalie	

•  SOIT NNT 250 : 250 PL pour 1 HSA
Number needed to tap
•  Dubosh/Edlow méta-analyse N = 8900
– si scanner Nal < 6h:
– CCT isolée
– radiologue qualifié
– pas d'atypie (syncope, cervicalgie)
– NNT : 500 à 1000
Dubosh . Sensitivity of Early Brain Computed Tomography to
Exclude Aneurysmal Subarachnoid Hemorrhage: A Systematic
Review and Meta-Analysis. Stroke. 2016 PMID: 26797666.
12
Apport de la PL pour HSA
•  la pression
–  pression du LCR élevée dans les HSA
•  critères traumatique vs HSA:
–  3 tubes: foutaise sauf nettoyage total et Ø xanthochromie.
–  vîîîîîte ! repiquer au dessus ! Si assis….
–  meilleur(e) piqueur/euse pour les suspicion d'HSA .
–  la xanthochromie 2-12 h à 2 semaines
•  Quand ? 12 h est-ce raisonnable ?
•  Œil vs spectrophotométrie. Comme on peut. Vérifier soi
même.
13
Spécificité de la PL pour HSA
•  pas si terrible !
–  Spécificité 29 to 75%, 65% (Meurer)
–  Sensibilité : ?? Timing !
•  Jusqu'à 10-20% de PL traumatiques ?
•  16% ratées 13% non concluantes
(Sayer. Stroke 2015)
14
Changer les recommandations ?
15
(ici paradigme mouvant ! ) 	

Scan ± PL	

	

Scan < H6 seul
16
Niet !
Mais :
•  Pas de preuve suffisante pour scanner seul en
dépistage de l'HSA, même dans les 6 h du début	

•  Angioscanner raisonnable (reco niveau B) 	

­  exclure HSA anévrysmale pour certains
patients 	

­  en cas de fort risque d'HSA	

­  refus de PL ou résultats équivoques.
Céphalée en coup de tonnerre
Le scanner dans les 6 heures , sans
PL ?
Ca rend modeste
17
Pire encore !
•  Les radiologues se trompent ou se disputent !
–  Rétrospective. 2 neuroradiologues en aveugle
–  452 HSA anévrysmales dont 18 à scanner Nal ,
•  ∆ic par PL / CTA ensuite (9/18 ont une xanthochromie…)
•  Dont 7 = 39% scanner < 6 h
•  et 2 lus par neuroradiologue mais faux négatifs.
–  Accord des 2 neuroRx: 9/18 HSA et 5 sur les 7
scanners < 6h
18
Mark. False negative interpretations of cranial computed tomography in
aneurysmal subarachnoid hemorrhage. 	

	

 	

Acad Emerg Med. 2016 PMID: 26918885
Passer Rxlogue à la question
19
Avant / Après	

	

•  dire ce qu'on cherche: HSA => coupes fines 2,5 – 3 mm	

•  chercher signes subtils: 	

–  isodensité masquant les citernes basilaires/scissures/
sillons, hydrocéphalie, 	

–  hyperdensité plus évidente
Règle d'Ottawa de l'HSA
•  L'HSA, rien que l'HSA
•  Attention, ne s'applique que
– QS
20
Céphalée en coup de tonnerre
Le scanner + angioscanner ? + TSA ?
2,5% d'anévrymes en circulation (0,6-6% 2000)
6/ 1000 rompent / an, mais lesquels (Edlow 2010)
Donc angioscanner risque de nuire (Edlow 2010
unintended)
21
Edlow. N Engl J Med. 2000 PMID: 10620647.	

Edlow. Acad Emerg Med. 2010 PMID: 20836782.
Céphalée en coup de tonnerre
Angioscanner : VRAIMENT tant d'anévrysmes innocents ?
2,5% ?? Sondez vos neuros et neuroradios: ils voient ça ?
Population de suspicion d'HSA Sayer 2015
•  scanner normal puis PL
•  2 anévrysmes /650 cephalées aigues à PL ratée ou non
concluante au lieu de 32 attendus.
•  soit 0,3%
22
Performances ARM et
angioscanner
•  Sensibilité Sensibilité > 97% pour les
HSA (Meurer, Uptodate® 2016) ?
•  Donc il y aura des ratés et des faux +
•  Dépend de la probabilité clinique/
prévaence
–  Calcul de la proba post test (MedCalcx par ex)
23
Mais le reste alors ?
•  HSA = 6-7% des céphalées en coup de
tonnerre (Ottawa).
•  Les autres causes: encore plus rares
•  Ducros, Bousser (BMJ 2015):
–  Questions à résoudre: incidence des causes de CCT hors
HSA ?
–  Rentabilité ∆ique del'angio scanner ou de l'ARM ?
Ducros A, Bousser MG. Thunderclap headache. BMJ. 2013.
PMID: 23303883
24
Causes de 1999 CCT Perry BMJ 2010
25
Causes de 2131CCT Perry JAMA 2013
26
Autres CCT
•  dissection cervicale
•  thrombose veineuse cérébrale
•  hypotension intracrânienne
•  anévrysme non rompu
•  apoplexie pituitaire
•  tumeur bloquant écoulement du LCR
•  sinusite, barotraumatisme
27
Autres CCT
•  Vasospasme cérébral réversible
•  Syndrome d'encéphalopathie réversible
postérieure
•  Phéochromocytome
•  IDM douleur ectopique 2ème intérêt de
ECG
•  Crise hypertensive
•  Eclampsie (post partum)
28
29
Céphalée en coup de tonnerre	

Basé sur les 2 cohortes "règle d'Ottawa" 	

•  6,5 % d'HSA (Scan ± PL) 	

•  + 2,5% de causes préoccupantes	

-  pas de dissection ni thrombose
veineuse	

-  1% ∆ic sur PL	

-  reste imagerie
30
Céphalée en coup de tonnerre alors quoi ? 	

Pour l'HSA à scanner normal < 6h	

- risque de rater HSA 1/250 – 1/1000-	

0,5 -1% causes ennuyeuses dont ∆ic sur PL	

	

•  décider avec le patient	

Recommandations en cours : PL et même plus
31
Mythe ou paradigme: 	

la PL quand on y pense il faut la faire ! 	

	

Nony réfléchir et ne pas craindre de la faire . 	

	

Par exemple: la règle d'Ottawa de l'HSA
OTTAWA strikes again!
MedCalx is your friend!
Entre autres !
Perry, Stiell,….Wells.
Clinical decision rules to rule out
subarachnoid hemorrhage for acute
headache. JAMA. 2013 PMID: 24065011.
32
33
•  35 essais , revues top, testant une pratique établie	

•  46% des pratiques sont contredites
34
> 140
renversements
35
36
Why Most Published Research
Finding Are False	

	

John ΙΩΑΝΝΙΔΗΣ.	

http://journals.plos.org/plosmedicine/article?id=10.1371/
journal.pmed.0020124	

ou:	

http://minilien.fr/a09ghd	

https://en.wikipedia.org/wiki/John_Ioannidis	

	

Ou grand public:	

Lies, Damned Lies, and Medical Science	

http://minilien.fr/a0o03a
37
	

John ΙΩΑΝΝΙΔΗΣ.	

Ioannidis JP	

. 	

	

Contradicted and initially stronger effects in highly cited clinical
research.	

JAMA. 2005	

  PMID:16014596	

	

Ebrahim S. Reanalyses of randomized clinical trial data. 	

JAMA. 2014 PMID: 25203082.
http://compare-trials.org/
38
Bandelettes traitresses- 1
•  4-13% des adultes ont une hématurie à la bandelette,
•  1 cause retrouvée chez 2% des sujets positifs: peanuts
•  => ECBU
Grünfeld JP, Richard F, Lesavre P.
Bases de la néphrologie et de l'urologie cliniques. Approche clinique.
Traité de médecine, 4 éd. ; Godeau P, Herson S, Piette J-C ed.
Flammarion Paris 2004 : 1114-112.
•  Ces gens là ont par hasard des douleurs un jour ou l'autre …
Bandelettes traitresses-2
Colique néphrétique
•  Absence de sang élimine la colique
néphrétique (CN)
•  Présence de sang oriente vers la CN
Bandelettes et colique rénale -3 ?
•  Pas de sang
–  sensibilité 67 à 80 % 85% selon conférence consensus ,
•  Présence de sang
–  spécificité 30-58%,
–  douleurs du flanc avec hématurie : 50% ne sont pas des CN.
•  Cela dépend de la probabilité clinique pré-test.
•   ancrage mental ("anchoring")
•  Le pH urinaire peut être utile pour le suivi.
–  Re-examining the value of hematuria testing in patients with acute flank
pain. J Urol 162: 685, 1999.
–  Forget the blood, not the stone! Microhaematuria in acute urolithiasis and
the role of early CT scanning. Emerg Med J. 2008 Oct;25(10):640-4.
Bandelettes traitresses - 4
•  Trauma lombaire, vite une bandelette ? Surtout pas !
•  Uroscanner avec contraste indiqué
–  patients stables : traumatisme fermé + hématurie macroscopique
–  Patient avec hématurie microscopique et PA < 90 mmHg (Grade B)
•  Une lésion rénale est possible dans jusqu'à 34% des polytraumatisés
–  Hémodynamiquement stables ou sans hématurie.
•  Recommandations Européennes 2004
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1464-4096.2004.04820.x/abstract
•  Recommandation USA 2014
https://www.auanet.org/education/guidelines/urotrauma.cfm
Bandelettes et cystite - 6
Pas de leucocytes / nitrites : pas de cystite : pas vraiment !
Brûlure mictionnelle ou hématurie macroscopique ou pollakiurie,
=> probabilité clinique (PC) de cystite = 50%
Combinaison symptômes de cystites sans perte / irritation vaginale
=> PC > 90% => traiter.
Brûlure mictionnelle + pollakiurie sans irritation /perte vaginale
=> PC 96% => traiter.
– 
Bandelettes et cystite - 7
Irritation vaginale ou pertes, PC  20% (1,2).
ATCD cystite + signes évocateurs PC = 84 à 90%
Probabilité clinique "pré-test" modifiée par la bandelette.
BDU Leuco+ ou Nitrite +  de 25% la probabilité pré-test,
BDU négative  de 25% (1).
Bandelettes et cystite – 8
la bandelette ….
•  n'exclut pas le diagnostic en présence d'une
probabilité clinique élevée
–  Bent S, Does this woman have an acute uncomplicated urinary
tract infection? JAMA. 2002 PMID: 120 20 306.
–  Fihn SD. Clinical practice. Acute uncomplicated urinary tract
infection in women. N Engl J Med. 2003 PMID: 128 67 610
Méchage des abcès incisés
•  Faut pas que ça se referme sur les méchants staph.
Incision and drainage of subcutaneous abscesses without the use of
packing. Leinwand J Pediatr Surg. 2013
85 enfants. 5-6 cm
Randomisé. ATB! Pas de différence. Jugé à T = ?
Routine packing of simple cutaneous abscesses is painful and
probably unnecessary. O'Malley Acad Emerg Med. 2009
Randomisé. Effectif 48 , < 5cm tronc fesses membres. A 48 h. Pas de
différence en complications. Plus d'analgésique. Plus de douleur (+2) TMP-
SMX !
46
Méchage des abcès incisés
Randomized trial comparing wound packing to no wound packing
following incision and drainage of superficial skin abscesses in the
pediatric emergency department. Kessler Pediatr Emerg Care. 2012
57 cas. La plupart < 5 cm. Simple aveugle . 70% d'échecs. ATB ou pas.
Nécessité de mécher = 1 des critères d'échec ! Pas de différence.
Douleur idem .
Bref on ne sait pas.
Uptodate Mars 2016 :
Thus, packing of wounds <5 cm wide does not appear to prevent the
need for further drainage procedures and may be more painful in
some patients
A suivre ou à faire (l'étude ) .
47
Antibiotiques après méchage nasal
Ricci. Antibiotics in septoplasty: evidence or habit? Am J Rhinol Allergy. 2012
Biswas. Are systemic prophylactic antibiotics indicated with anterior nasal
packing for spontaneous epistaxis? Acta Otolaryngol. 2009
Pepper. Prospective study of the risk of not using prophylactic antibiotics in
nasal packing for epistaxis. J Laryngol Otol. 2012
Biggs . Should prophylactic antibiotics be used routinely in epistaxis patients
with nasal packs? Ann R Coll Surg Engl. 2013
Etudes de très faible qualité ne permettant pas de conclure. Pas d'incidence
sur TSS, Sinusite, otite.
http://minilien.fr/a09ghk ou: Cohn B. Are prophylactic antibiotics
necessary for anterior nasal packing in epistaxis? Ann Emerg Med. 2015
PMID: 25220955.
48
Antibiotiques après méchage nasal
Soit on considère que l'empirisme fait foi
•  l'empirisme des uns n'est pas celui des autres.
Soit on considère que la charge de la preuve revient aux antibiophiles.
•  Jacobson. Toxic shock syndrome after nasal surgery. Case reports
and analysis of risk factors. Arch Otolaryngol Head Neck Surg. 1986.
PMID: 3942641.
•  TSS après chirurgie nasale 1980-1983: 1/6000. Mamgré ATB.
Epistaxis= 0
•  Risque théorique TSS = risque anaphylaxie grave
•  + Autres complications des ATB…..
49
Lidocaïne adrénalinée et bloc digital.
•  VERBOTEN !  $
Sagesse immémoriale
%Inconscient collectif
Conférence de consensus.
•  Mais si un jour, accidentellement …..
50
Lidocaïne adrénalinée et bloc digital.
•  Aucun risque !
•  Literature review current through: Feb 2016.
•  Comprehensive reviews of the medical literature and large observational
studies, including studies of both low (1:100,00) and high (1:1,000)
concentrations of epinephrine in lidocaine, have failed to find any
reports of gangrene or major ischemic complications solely
attributable to lidocaine with epinephrine or with the use of
commercial lidocaine/epinephrine preparations. Gangrene had
occurred in 1948, prior to the introduction of such commercial
preparations . In addition, a Doppler study of 24 patients treated with
digital blocks containing epinephrine found that the drug's
vasoconstrictive effects resolve within 90 minutes . These studies
support the safety of appropriately used epinephrine with
lidocaine, which leads to faster onset and longer duration of
anesthesia without negative vascular sequela when used in digital
blocks. 51
Lidocaïne adrénalinée et bloc digital.
Aucun risque !
•  Waterbrook. Is epinephrine harmful when used with anesthetics for digital
nerve blocks? Ann Emerg Med. 200. PMID: 17886362.
•  According to current evidence, we conclude that the use of epinephrine with
lidocaine in standard commercial concentrations for digital blocks is not
harmful and is likely advantageous.
•  Ilicki. Safety of Epinephrine in Digital Nerve Blocks: A Literature Review. J
Emerg Med. 2015 PMID: 26254284.
•  Epinephrine (5-10 µg/mL) is safe to use in digital nerve blocks in healthy
patients. Physiological studies show epinephrine-induced vasoconstriction to be transient. There
are no reported cases of epinephrine-induced harm to patients with risk for poor peripheral
circulation despite a theoretical risk of harmful epinephrine-induced vasoconstriction. A lack of
reported complications suggests that the risk of epinephrine-induced
vasoconstriction to digits may be overstated.
52
53
Subcutaneous single injection digital block with epinephrine.
Anesthesiol Res Pract. 2012 PMID: 21822431
54
Subcutaneous single injection digital block with epinephrine.
Anesthesiol Res Pract. 2012 PMID: 21822431
55
Subcutaneous single injection digital block with epinephrine.
Anesthesiol Res Pract. 2012 PMID: 21822431
56
Subcutaneous single injection digital block with epinephrine.
Anesthesiol Res Pract. 2012 PMID: 21822431
Lidocaïne adrénalinée et bloc digital.
•  Aucun risque mais …
On est bien d'accord:
C'est juste pour vous rassurer en cas d'erreur de flacon.
Jamais on ne fait ça volontairement …
57
À propos d'adrénaline
l'arrêt dans l'arrêt ?
•  Increased return of spontaneous circulation at the expense of
neurologic outcomes: Is prehospital epinephrine for out-of-hospital
cardiac arrest really worth it? J Crit Care. 2015 PMID: 26428074.
•  14 études 660 000 patients
•  ROSC : augmenté (OR 2.9)
•  Etat neurologique plus grave à la sortie (0R 0,51)
•  Survie idem.
CONCLUSION:
•  Autres études et attendre changement dans les recomandations.
58
À propos d'adrénaline
•  Atiksawedparit. Effects of prehospital adrenaline administration
on out-of-hospital cardiac arrest outcomes: a systematic review
and meta-analysis. Crit Care. 2014. PMC4145580.
•  15 études 2381 to 421459 patients selon les critères étudiés.
•  Prehospital adrenaline administration may increase prehospital
return of spontaneous circulation, but it does not improve overall
rates of return of spontaneous circulation, hospital admission
and survival to discharge..
CONCLUSION:
•  Autres études et attendre changement (?) des recommandations.
59
Tamsulosine et lithiase rénale
•  Les urologues en rafolent
•  C'est dans la mise à jour du consensus.
•  Mais …
60
Tamsulosine et lithiase rénale
•  pas d'avantage
•  Pickard
•  Furyk
•  Peut être les grosses distales
•  Qui voit les effets secondaires ?
61
Furyk. Ann Emerg Med. 2016. PubMed PMID: 26194935	

Pickard. Lancet. 2015 PMID: 25998582.
Tamsulosine ? Dépassé !
62
Sexual intercourse for distal ureteral stones.
A Prospective, randomized, controlled study.
Urology. 2015. PMID: 26142575.	

3-4 rapports / semaine 84%	

Témoins 35%	

Tamsulosine 48%	

N 85 patients calculs 5mm	

calculs expulsés à J14
Spectrum bias
Biais de distribution
•  pas de signe méningé / glasgow 15
•  clinique bruyante
•  Pas la même probabilité d'avoir un scanner normal.
•  Les études qui incluent les cas bruyants comme les
cas légers surestiment la sensibilité du scanner.
•  Ce n'est pas le cas des études d'Ottawa (BMJ 2010,
2011, JAMA 2015,
63

Contenu connexe

Tendances

Aitfev 2007
Aitfev 2007Aitfev 2007
Aitfev 2007mai13
 
Diable dans le détail 2
Diable dans le détail 2Diable dans le détail 2
Diable dans le détail 2kbtrauma
 
"AVC" par Mathieu ZUBER, Neurologue
"AVC" par Mathieu ZUBER, Neurologue"AVC" par Mathieu ZUBER, Neurologue
"AVC" par Mathieu ZUBER, Neurologueuniversciencelsf
 
Stéphane Boulé - objets connectés en cardiologie
Stéphane Boulé - objets connectés en cardiologieStéphane Boulé - objets connectés en cardiologie
Stéphane Boulé - objets connectés en cardiologieStéphane Boulé
 
agressions cerebrales secondaires d'origine systemique ACSOS
agressions cerebrales secondaires d'origine systemique  ACSOSagressions cerebrales secondaires d'origine systemique  ACSOS
agressions cerebrales secondaires d'origine systemique ACSOSPatou Conrath
 
derivation ventriculaire externe dve 2016
derivation ventriculaire externe dve 2016derivation ventriculaire externe dve 2016
derivation ventriculaire externe dve 2016Patou Conrath
 
Heart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
Heart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM FoundationHeart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
Heart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM FoundationThe CRUDEM Foundation
 
Gestion des anticoagulants oraux chez le sujet âgé smmi kech2018
Gestion des anticoagulants oraux chez le sujet âgé smmi kech2018Gestion des anticoagulants oraux chez le sujet âgé smmi kech2018
Gestion des anticoagulants oraux chez le sujet âgé smmi kech2018SMMI2015
 
Insuffisance cardiaque aïgue aux urgences- Je dois aller plus loin avec l'éc...
Insuffisance cardiaque aïgue aux urgences- Je dois aller plus loin avec l'éc...Insuffisance cardiaque aïgue aux urgences- Je dois aller plus loin avec l'éc...
Insuffisance cardiaque aïgue aux urgences- Je dois aller plus loin avec l'éc...Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Anticoagulants oraux directs et fibrillation atriale
Anticoagulants oraux directs et fibrillation atrialeAnticoagulants oraux directs et fibrillation atriale
Anticoagulants oraux directs et fibrillation atrialeStéphane Boulé
 
Syndromes coronariens aiguës actualisation 2017
Syndromes coronariens aiguës actualisation 2017Syndromes coronariens aiguës actualisation 2017
Syndromes coronariens aiguës actualisation 2017Islem Soualhi
 
Prise en charge des infections urinaires aux urgences
Prise en charge des infections urinaires aux urgencesPrise en charge des infections urinaires aux urgences
Prise en charge des infections urinaires aux urgencesArnaud Depil-Duval
 
Avc prise en_charge_precoce_-_argumentaire
Avc prise en_charge_precoce_-_argumentaireAvc prise en_charge_precoce_-_argumentaire
Avc prise en_charge_precoce_-_argumentaireRose De Sable
 

Tendances (20)

Aitfev 2007
Aitfev 2007Aitfev 2007
Aitfev 2007
 
accident vasculaire cérébral (avec mp3)
accident vasculaire cérébral (avec mp3)accident vasculaire cérébral (avec mp3)
accident vasculaire cérébral (avec mp3)
 
Diable dans le détail 2
Diable dans le détail 2Diable dans le détail 2
Diable dans le détail 2
 
"AVC" par Mathieu ZUBER, Neurologue
"AVC" par Mathieu ZUBER, Neurologue"AVC" par Mathieu ZUBER, Neurologue
"AVC" par Mathieu ZUBER, Neurologue
 
Du urgences avc
Du urgences avcDu urgences avc
Du urgences avc
 
AIT CH La Rochelle
AIT CH La RochelleAIT CH La Rochelle
AIT CH La Rochelle
 
Stéphane Boulé - objets connectés en cardiologie
Stéphane Boulé - objets connectés en cardiologieStéphane Boulé - objets connectés en cardiologie
Stéphane Boulé - objets connectés en cardiologie
 
agressions cerebrales secondaires d'origine systemique ACSOS
agressions cerebrales secondaires d'origine systemique  ACSOSagressions cerebrales secondaires d'origine systemique  ACSOS
agressions cerebrales secondaires d'origine systemique ACSOS
 
derivation ventriculaire externe dve 2016
derivation ventriculaire externe dve 2016derivation ventriculaire externe dve 2016
derivation ventriculaire externe dve 2016
 
Heart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
Heart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM FoundationHeart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
Heart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
 
Avc aux urgences
 Avc aux urgences Avc aux urgences
Avc aux urgences
 
AVC
AVCAVC
AVC
 
Gestion des anticoagulants oraux chez le sujet âgé smmi kech2018
Gestion des anticoagulants oraux chez le sujet âgé smmi kech2018Gestion des anticoagulants oraux chez le sujet âgé smmi kech2018
Gestion des anticoagulants oraux chez le sujet âgé smmi kech2018
 
Insuffisance cardiaque aïgue aux urgences- Je dois aller plus loin avec l'éc...
Insuffisance cardiaque aïgue aux urgences- Je dois aller plus loin avec l'éc...Insuffisance cardiaque aïgue aux urgences- Je dois aller plus loin avec l'éc...
Insuffisance cardiaque aïgue aux urgences- Je dois aller plus loin avec l'éc...
 
Anticoagulants oraux directs et fibrillation atriale
Anticoagulants oraux directs et fibrillation atrialeAnticoagulants oraux directs et fibrillation atriale
Anticoagulants oraux directs et fibrillation atriale
 
Pre0611 urg2013 themedcopeschanski nicolas
Pre0611 urg2013 themedcopeschanski nicolasPre0611 urg2013 themedcopeschanski nicolas
Pre0611 urg2013 themedcopeschanski nicolas
 
Syndromes coronariens aiguës actualisation 2017
Syndromes coronariens aiguës actualisation 2017Syndromes coronariens aiguës actualisation 2017
Syndromes coronariens aiguës actualisation 2017
 
Prise en charge des infections urinaires aux urgences
Prise en charge des infections urinaires aux urgencesPrise en charge des infections urinaires aux urgences
Prise en charge des infections urinaires aux urgences
 
Avc prise en_charge_precoce_-_argumentaire
Avc prise en_charge_precoce_-_argumentaireAvc prise en_charge_precoce_-_argumentaire
Avc prise en_charge_precoce_-_argumentaire
 
COMA
COMA COMA
COMA
 

En vedette

Histoire de la médecine d'urgence extra-hospitalière - Part 2
Histoire de la médecine d'urgence extra-hospitalière - Part 2Histoire de la médecine d'urgence extra-hospitalière - Part 2
Histoire de la médecine d'urgence extra-hospitalière - Part 2Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Atelier 2 : Accouchement inopiné extra-hospitalier
Atelier 2 : Accouchement inopiné extra-hospitalierAtelier 2 : Accouchement inopiné extra-hospitalier
Atelier 2 : Accouchement inopiné extra-hospitalierNicolas Peschanski, MD, PhD
 
Le patient à faible risque de SCA Roche EMC2 2016
Le patient à faible risque de SCA Roche EMC2 2016Le patient à faible risque de SCA Roche EMC2 2016
Le patient à faible risque de SCA Roche EMC2 2016Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
b-card Symposium - Cardiac Arrest in the Field in the USA 2017
b-card Symposium - Cardiac Arrest in the Field in the USA 2017b-card Symposium - Cardiac Arrest in the Field in the USA 2017
b-card Symposium - Cardiac Arrest in the Field in the USA 2017Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
b-card Symposium - ILCOR Protocols & Continuous O2 Insufflation in Cardiac Ar...
b-card Symposium - ILCOR Protocols & Continuous O2 Insufflation in Cardiac Ar...b-card Symposium - ILCOR Protocols & Continuous O2 Insufflation in Cardiac Ar...
b-card Symposium - ILCOR Protocols & Continuous O2 Insufflation in Cardiac Ar...Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
RCP Alveoli Ventilation with Continuous Chest Compression - b-card concept & ...
RCP Alveoli Ventilation with Continuous Chest Compression - b-card concept & ...RCP Alveoli Ventilation with Continuous Chest Compression - b-card concept & ...
RCP Alveoli Ventilation with Continuous Chest Compression - b-card concept & ...Nicolas Peschanski, MD, PhD
 

En vedette (9)

Histoire de la médecine d'urgence extra-hospitalière - Part 2
Histoire de la médecine d'urgence extra-hospitalière - Part 2Histoire de la médecine d'urgence extra-hospitalière - Part 2
Histoire de la médecine d'urgence extra-hospitalière - Part 2
 
Atelier 2 : Accouchement inopiné extra-hospitalier
Atelier 2 : Accouchement inopiné extra-hospitalierAtelier 2 : Accouchement inopiné extra-hospitalier
Atelier 2 : Accouchement inopiné extra-hospitalier
 
Le patient à faible risque de SCA Roche EMC2 2016
Le patient à faible risque de SCA Roche EMC2 2016Le patient à faible risque de SCA Roche EMC2 2016
Le patient à faible risque de SCA Roche EMC2 2016
 
Raisonnement médical en urgence EMC2 2016
Raisonnement médical en urgence EMC2 2016Raisonnement médical en urgence EMC2 2016
Raisonnement médical en urgence EMC2 2016
 
b-card Symposium - Cardiac Arrest in the Field in the USA 2017
b-card Symposium - Cardiac Arrest in the Field in the USA 2017b-card Symposium - Cardiac Arrest in the Field in the USA 2017
b-card Symposium - Cardiac Arrest in the Field in the USA 2017
 
Méthode d'Oxygénation chez la Personne Agée
Méthode d'Oxygénation chez la Personne AgéeMéthode d'Oxygénation chez la Personne Agée
Méthode d'Oxygénation chez la Personne Agée
 
B-Card Symposium Vygon CFRC Forum de l'Urgence
B-Card Symposium Vygon CFRC Forum de l'UrgenceB-Card Symposium Vygon CFRC Forum de l'Urgence
B-Card Symposium Vygon CFRC Forum de l'Urgence
 
b-card Symposium - ILCOR Protocols & Continuous O2 Insufflation in Cardiac Ar...
b-card Symposium - ILCOR Protocols & Continuous O2 Insufflation in Cardiac Ar...b-card Symposium - ILCOR Protocols & Continuous O2 Insufflation in Cardiac Ar...
b-card Symposium - ILCOR Protocols & Continuous O2 Insufflation in Cardiac Ar...
 
RCP Alveoli Ventilation with Continuous Chest Compression - b-card concept & ...
RCP Alveoli Ventilation with Continuous Chest Compression - b-card concept & ...RCP Alveoli Ventilation with Continuous Chest Compression - b-card concept & ...
RCP Alveoli Ventilation with Continuous Chest Compression - b-card concept & ...
 

Similaire à Paradigmes et habitudes en mouvement

Semiologie semio neuroradio
Semiologie semio neuroradioSemiologie semio neuroradio
Semiologie semio neuroradioElsa von Licy
 
AVC accident vasculaire cérébrale .pptx
AVC  accident vasculaire cérébrale .pptxAVC  accident vasculaire cérébrale .pptx
AVC accident vasculaire cérébrale .pptxIMANE EL MAHDAOUI
 
Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13raymondteyrouz
 
Ausset topo mapar neige
Ausset topo mapar neigeAusset topo mapar neige
Ausset topo mapar neigekbtrauma
 
Ablation de fibrillation auriculaire
Ablation de fibrillation auriculaireAblation de fibrillation auriculaire
Ablation de fibrillation auriculaireHervé Faltot
 
La crise rénale sclérodermique
La crise rénale sclérodermiqueLa crise rénale sclérodermique
La crise rénale sclérodermiquekyste
 
Echo doppler vasculaire
Echo doppler vasculaireEcho doppler vasculaire
Echo doppler vasculaireoussama El-h
 
[DES1 Urgences] Occlusions Vasculaires / Pr M. Paques (17 mars 2012)
[DES1 Urgences] Occlusions Vasculaires / Pr M. Paques (17 mars 2012)[DES1 Urgences] Occlusions Vasculaires / Pr M. Paques (17 mars 2012)
[DES1 Urgences] Occlusions Vasculaires / Pr M. Paques (17 mars 2012)Fédération Rétine de Paris
 
Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014
Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014
Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Pathologies intracrâniennes 2
Pathologies  intracrâniennes 2 Pathologies  intracrâniennes 2
Pathologies intracrâniennes 2 Michel Triffaux
 
Maladies vasculaires du foie
Maladies vasculaires du foieMaladies vasculaires du foie
Maladies vasculaires du foieClaude EUGENE
 
2013session5 1
2013session5 12013session5 1
2013session5 1acvq
 
35 Cas cliniques en Neuro-imagerie d'urgence.pptx
35 Cas cliniques en Neuro-imagerie d'urgence.pptx35 Cas cliniques en Neuro-imagerie d'urgence.pptx
35 Cas cliniques en Neuro-imagerie d'urgence.pptxMarieChhim1
 
as cliniques rachis cervical - 50 dossiers à ne pas manquer.pdf
as cliniques rachis cervical - 50 dossiers à ne pas manquer.pdfas cliniques rachis cervical - 50 dossiers à ne pas manquer.pdf
as cliniques rachis cervical - 50 dossiers à ne pas manquer.pdfMarieChhim1
 

Similaire à Paradigmes et habitudes en mouvement (20)

Semiologie semio neuroradio
Semiologie semio neuroradioSemiologie semio neuroradio
Semiologie semio neuroradio
 
AVC accident vasculaire cérébrale .pptx
AVC  accident vasculaire cérébrale .pptxAVC  accident vasculaire cérébrale .pptx
AVC accident vasculaire cérébrale .pptx
 
Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13
 
cours 4mai2009 OVR OAR NOIA
cours 4mai2009 OVR OAR NOIAcours 4mai2009 OVR OAR NOIA
cours 4mai2009 OVR OAR NOIA
 
Treatment of Renovascular hypertension
Treatment of Renovascular hypertensionTreatment of Renovascular hypertension
Treatment of Renovascular hypertension
 
Ait
AitAit
Ait
 
Ausset topo mapar neige
Ausset topo mapar neigeAusset topo mapar neige
Ausset topo mapar neige
 
Ablation de fibrillation auriculaire
Ablation de fibrillation auriculaireAblation de fibrillation auriculaire
Ablation de fibrillation auriculaire
 
La crise rénale sclérodermique
La crise rénale sclérodermiqueLa crise rénale sclérodermique
La crise rénale sclérodermique
 
Rao
RaoRao
Rao
 
Echo doppler vasculaire
Echo doppler vasculaireEcho doppler vasculaire
Echo doppler vasculaire
 
Coma
ComaComa
Coma
 
[DES1 Urgences] Occlusions Vasculaires / Pr M. Paques (17 mars 2012)
[DES1 Urgences] Occlusions Vasculaires / Pr M. Paques (17 mars 2012)[DES1 Urgences] Occlusions Vasculaires / Pr M. Paques (17 mars 2012)
[DES1 Urgences] Occlusions Vasculaires / Pr M. Paques (17 mars 2012)
 
Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014
Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014
Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014
 
Iterm 197 24-11-2015
Iterm 197   24-11-2015Iterm 197   24-11-2015
Iterm 197 24-11-2015
 
Pathologies intracrâniennes 2
Pathologies  intracrâniennes 2 Pathologies  intracrâniennes 2
Pathologies intracrâniennes 2
 
Maladies vasculaires du foie
Maladies vasculaires du foieMaladies vasculaires du foie
Maladies vasculaires du foie
 
2013session5 1
2013session5 12013session5 1
2013session5 1
 
35 Cas cliniques en Neuro-imagerie d'urgence.pptx
35 Cas cliniques en Neuro-imagerie d'urgence.pptx35 Cas cliniques en Neuro-imagerie d'urgence.pptx
35 Cas cliniques en Neuro-imagerie d'urgence.pptx
 
as cliniques rachis cervical - 50 dossiers à ne pas manquer.pdf
as cliniques rachis cervical - 50 dossiers à ne pas manquer.pdfas cliniques rachis cervical - 50 dossiers à ne pas manquer.pdf
as cliniques rachis cervical - 50 dossiers à ne pas manquer.pdf
 

Plus de Nicolas Peschanski, MD, PhD

Webinaire Détresse respiratoire - spécificité COVID-19 Urgences Le Mensuel 2021
Webinaire Détresse respiratoire - spécificité COVID-19 Urgences Le Mensuel 2021Webinaire Détresse respiratoire - spécificité COVID-19 Urgences Le Mensuel 2021
Webinaire Détresse respiratoire - spécificité COVID-19 Urgences Le Mensuel 2021Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Georges Boussignac legacy - Forum Risk Management, Italy Dec 2020
Georges Boussignac legacy - Forum Risk Management, Italy Dec 2020Georges Boussignac legacy - Forum Risk Management, Italy Dec 2020
Georges Boussignac legacy - Forum Risk Management, Italy Dec 2020Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Georges boussignac, un destin hors du commun ESANUM 2020
Georges boussignac, un destin hors du commun ESANUM 2020Georges boussignac, un destin hors du commun ESANUM 2020
Georges boussignac, un destin hors du commun ESANUM 2020Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Dos and donts in the emergency pre hospital setting covid-19 eccc 2020
Dos and donts in the emergency pre hospital setting covid-19 eccc 2020Dos and donts in the emergency pre hospital setting covid-19 eccc 2020
Dos and donts in the emergency pre hospital setting covid-19 eccc 2020Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
DU SAMU Filière et traitements du Syndrome Coronarien Aigu en 2019
DU SAMU Filière et traitements du Syndrome Coronarien Aigu en 2019DU SAMU Filière et traitements du Syndrome Coronarien Aigu en 2019
DU SAMU Filière et traitements du Syndrome Coronarien Aigu en 2019Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
DU SAMU Diagnostic du Syndrome Coronarien Aigu 2019
DU SAMU Diagnostic du Syndrome Coronarien Aigu 2019DU SAMU Diagnostic du Syndrome Coronarien Aigu 2019
DU SAMU Diagnostic du Syndrome Coronarien Aigu 2019Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019
Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019
Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Troubles conscience du sujet jeune - Un nouveau regard COMUN 2019
Troubles conscience du sujet jeune - Un nouveau regard COMUN 2019Troubles conscience du sujet jeune - Un nouveau regard COMUN 2019
Troubles conscience du sujet jeune - Un nouveau regard COMUN 2019Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Escale Coeur & Diabète 2019 Atelier 3 - ECGs en situations critiques v3
Escale Coeur & Diabète 2019 Atelier 3 - ECGs en situations critiques v3Escale Coeur & Diabète 2019 Atelier 3 - ECGs en situations critiques v3
Escale Coeur & Diabète 2019 Atelier 3 - ECGs en situations critiques v3Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
ST+ Mimics - Session Etat de l'Art - Le Syndrome de Takotsubo Congrès Urgence...
ST+ Mimics - Session Etat de l'Art - Le Syndrome de Takotsubo Congrès Urgence...ST+ Mimics - Session Etat de l'Art - Le Syndrome de Takotsubo Congrès Urgence...
ST+ Mimics - Session Etat de l'Art - Le Syndrome de Takotsubo Congrès Urgence...Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
SCA non-ST+ de la personne âgée - D.U. MUPA 2018
SCA non-ST+ de la personne âgée - D.U. MUPA 2018SCA non-ST+ de la personne âgée - D.U. MUPA 2018
SCA non-ST+ de la personne âgée - D.U. MUPA 2018Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Syncope de la personne âgée : apport de l'ECG - Forum de l'urgence 2018
Syncope de la personne âgée : apport de l'ECG - Forum de l'urgence 2018Syncope de la personne âgée : apport de l'ECG - Forum de l'urgence 2018
Syncope de la personne âgée : apport de l'ECG - Forum de l'urgence 2018Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Oxygénation Nasale Humidifiée à Haut Débit - Optiflow aux urgences COMUN 2018
Oxygénation Nasale Humidifiée à Haut Débit - Optiflow aux urgences COMUN 2018Oxygénation Nasale Humidifiée à Haut Débit - Optiflow aux urgences COMUN 2018
Oxygénation Nasale Humidifiée à Haut Débit - Optiflow aux urgences COMUN 2018Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Décision diagnostique : apprendre de ses erreurs Journée Médecine d'Urgence N...
Décision diagnostique : apprendre de ses erreurs Journée Médecine d'Urgence N...Décision diagnostique : apprendre de ses erreurs Journée Médecine d'Urgence N...
Décision diagnostique : apprendre de ses erreurs Journée Médecine d'Urgence N...Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Nouveaux zombies - Nouvelles Drogues - Urgences 2018
Nouveaux zombies - Nouvelles Drogues - Urgences 2018Nouveaux zombies - Nouvelles Drogues - Urgences 2018
Nouveaux zombies - Nouvelles Drogues - Urgences 2018Nicolas Peschanski, MD, PhD
 

Plus de Nicolas Peschanski, MD, PhD (20)

Webinaire Détresse respiratoire - spécificité COVID-19 Urgences Le Mensuel 2021
Webinaire Détresse respiratoire - spécificité COVID-19 Urgences Le Mensuel 2021Webinaire Détresse respiratoire - spécificité COVID-19 Urgences Le Mensuel 2021
Webinaire Détresse respiratoire - spécificité COVID-19 Urgences Le Mensuel 2021
 
Georges boussignac legacy with commentaries
Georges boussignac legacy with commentariesGeorges boussignac legacy with commentaries
Georges boussignac legacy with commentaries
 
Georges Boussignac legacy - Forum Risk Management, Italy Dec 2020
Georges Boussignac legacy - Forum Risk Management, Italy Dec 2020Georges Boussignac legacy - Forum Risk Management, Italy Dec 2020
Georges Boussignac legacy - Forum Risk Management, Italy Dec 2020
 
Georges boussignac, un destin hors du commun ESANUM 2020
Georges boussignac, un destin hors du commun ESANUM 2020Georges boussignac, un destin hors du commun ESANUM 2020
Georges boussignac, un destin hors du commun ESANUM 2020
 
Dos and donts in the emergency pre hospital setting covid-19 eccc 2020
Dos and donts in the emergency pre hospital setting covid-19 eccc 2020Dos and donts in the emergency pre hospital setting covid-19 eccc 2020
Dos and donts in the emergency pre hospital setting covid-19 eccc 2020
 
DU SAMU Filière et traitements du Syndrome Coronarien Aigu en 2019
DU SAMU Filière et traitements du Syndrome Coronarien Aigu en 2019DU SAMU Filière et traitements du Syndrome Coronarien Aigu en 2019
DU SAMU Filière et traitements du Syndrome Coronarien Aigu en 2019
 
DU SAMU Diagnostic du Syndrome Coronarien Aigu 2019
DU SAMU Diagnostic du Syndrome Coronarien Aigu 2019DU SAMU Diagnostic du Syndrome Coronarien Aigu 2019
DU SAMU Diagnostic du Syndrome Coronarien Aigu 2019
 
Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019
Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019
Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019
 
Troubles conscience du sujet jeune - Un nouveau regard COMUN 2019
Troubles conscience du sujet jeune - Un nouveau regard COMUN 2019Troubles conscience du sujet jeune - Un nouveau regard COMUN 2019
Troubles conscience du sujet jeune - Un nouveau regard COMUN 2019
 
Neuro news COMUN 2019
Neuro news COMUN 2019Neuro news COMUN 2019
Neuro news COMUN 2019
 
Escale Coeur & Diabète 2019 Atelier 3 - ECGs en situations critiques v3
Escale Coeur & Diabète 2019 Atelier 3 - ECGs en situations critiques v3Escale Coeur & Diabète 2019 Atelier 3 - ECGs en situations critiques v3
Escale Coeur & Diabète 2019 Atelier 3 - ECGs en situations critiques v3
 
Quiz ECG Syncope EMC2 2019
Quiz ECG Syncope EMC2 2019Quiz ECG Syncope EMC2 2019
Quiz ECG Syncope EMC2 2019
 
ST+ Mimics - Session Etat de l'Art - Le Syndrome de Takotsubo Congrès Urgence...
ST+ Mimics - Session Etat de l'Art - Le Syndrome de Takotsubo Congrès Urgence...ST+ Mimics - Session Etat de l'Art - Le Syndrome de Takotsubo Congrès Urgence...
ST+ Mimics - Session Etat de l'Art - Le Syndrome de Takotsubo Congrès Urgence...
 
ECG Quiz Atelier Pré-Congrès Urgences 2019
ECG Quiz Atelier Pré-Congrès Urgences 2019ECG Quiz Atelier Pré-Congrès Urgences 2019
ECG Quiz Atelier Pré-Congrès Urgences 2019
 
Diaporama DPC Urgences SFMU SCA ST+ 2019
Diaporama DPC Urgences SFMU SCA ST+ 2019Diaporama DPC Urgences SFMU SCA ST+ 2019
Diaporama DPC Urgences SFMU SCA ST+ 2019
 
SCA non-ST+ de la personne âgée - D.U. MUPA 2018
SCA non-ST+ de la personne âgée - D.U. MUPA 2018SCA non-ST+ de la personne âgée - D.U. MUPA 2018
SCA non-ST+ de la personne âgée - D.U. MUPA 2018
 
Syncope de la personne âgée : apport de l'ECG - Forum de l'urgence 2018
Syncope de la personne âgée : apport de l'ECG - Forum de l'urgence 2018Syncope de la personne âgée : apport de l'ECG - Forum de l'urgence 2018
Syncope de la personne âgée : apport de l'ECG - Forum de l'urgence 2018
 
Oxygénation Nasale Humidifiée à Haut Débit - Optiflow aux urgences COMUN 2018
Oxygénation Nasale Humidifiée à Haut Débit - Optiflow aux urgences COMUN 2018Oxygénation Nasale Humidifiée à Haut Débit - Optiflow aux urgences COMUN 2018
Oxygénation Nasale Humidifiée à Haut Débit - Optiflow aux urgences COMUN 2018
 
Décision diagnostique : apprendre de ses erreurs Journée Médecine d'Urgence N...
Décision diagnostique : apprendre de ses erreurs Journée Médecine d'Urgence N...Décision diagnostique : apprendre de ses erreurs Journée Médecine d'Urgence N...
Décision diagnostique : apprendre de ses erreurs Journée Médecine d'Urgence N...
 
Nouveaux zombies - Nouvelles Drogues - Urgences 2018
Nouveaux zombies - Nouvelles Drogues - Urgences 2018Nouveaux zombies - Nouvelles Drogues - Urgences 2018
Nouveaux zombies - Nouvelles Drogues - Urgences 2018
 

Paradigmes et habitudes en mouvement

  • 1. Paradigmes mouvants Axel Ellrodt Hôpital Américain de Paris Permanence médico-chirurgicale Absence de conflit d'intérêt
  • 2. 2 C'est médicolégal ! Faut clamper la sonde U Test à la trinitrine Une écho à toutes les pyélo ! piquer les hémocs en 2 fois Score de Ranson
  • 3. Céphalée en coup de tonnerre Les tables de la loi: •  Scanner sans injection puis PL si négatif •  Angioscanner cérébral : VERBOTEN •  Ca bouge rébellion, puis réaction ! 3
  • 4. 4 Suspicion d'HSA: -  si le scanner est négatif: -  PL "fortement recommandée" -  Reco de classe 1 niveau de preuve B
  • 5. 5 Recommandation de niveau B: -  en cas de céphalée sévère à début brutal, -  avec scanner normal -  une PL est indiquée pour éliminer une HSA
  • 6. 6 Attention : -  Il n'y a pas que l'HSA: -  autres causes méningées vasculaires, tumorales …. ACEP, 2008 clinical policy (suite)
  • 7. 7
  • 8. 8 Sensibilité du scanner pour l' HSA •  < 6 h: [97-]100% et 86% > 6h (Perry) •  < 6 h 100% (Backes) •  24-48h : 90% puis " •  > 5 jours: 50% •  Perry. Sensitivity of computed tomography performed within six hours of onset of headache for diagnosis of subarachnoid haemorrhage: prospective cohort study. BMJ. 2011 PMID: 21768192 •  Backes. Time-dependent test characteristics of head computed tomography in patients suspected of nontraumatic subarachnoid hemorrhage. Stroke. 2012. PMID: 22821609.
  • 9. Sensibilité du scanner < 6h pour HSA : doutes et critiques –  Perdus de vue : 20% (Perry) –  Certains CR de scanner modifiés –  Nb de patients à CT+ et PL + inconnu (une PL+ faite après un CT – peut faire voir une HSA retrospectivement. –  Radiologue expert et CR "Final" pour Backes –  Donc doutes sur la validité de ces papiers. 9
  • 10. La résistance s'organise: le scanner est très sensible dans les 6 premières heures •  Sayer. An Observational Study of 2,248 patients presenting with headache, suggestive of subarachnoid hemorrhage, who received lumbar punctures following normal computed tomography of the head Acad Emerg Med. 2015. PMID: 26480290 •  Dubosh…Edlow JA. Sensitivity of Early Brain Computed Tomography to Exclude Aneurysmal Subarachnoid Hemorrhage: A Systematic Review and Meta-Analysis. Stroke. 2016 PubMed PMID: 26797666. 10
  • 11. Number needed to tap 11 Sayer Acad Emerg Med 2015 PMID 26480290 •  2248 HAS à scanner négatif (céphalées aiguës) ­  dont 1 < 6h •  Rétrospectif ∆ic sur angioscanner ­  16% PL ratées (350)  2 anévrysmes ­  4% PL positives (92)  8 anévrysmes 1 fistule ­  67% PL normales  0 anomalie ­  13% non concluantes  0 anomalie •  SOIT NNT 250 : 250 PL pour 1 HSA
  • 12. Number needed to tap •  Dubosh/Edlow méta-analyse N = 8900 – si scanner Nal < 6h: – CCT isolée – radiologue qualifié – pas d'atypie (syncope, cervicalgie) – NNT : 500 à 1000 Dubosh . Sensitivity of Early Brain Computed Tomography to Exclude Aneurysmal Subarachnoid Hemorrhage: A Systematic Review and Meta-Analysis. Stroke. 2016 PMID: 26797666. 12
  • 13. Apport de la PL pour HSA •  la pression –  pression du LCR élevée dans les HSA •  critères traumatique vs HSA: –  3 tubes: foutaise sauf nettoyage total et Ø xanthochromie. –  vîîîîîte ! repiquer au dessus ! Si assis…. –  meilleur(e) piqueur/euse pour les suspicion d'HSA . –  la xanthochromie 2-12 h à 2 semaines •  Quand ? 12 h est-ce raisonnable ? •  Œil vs spectrophotométrie. Comme on peut. Vérifier soi même. 13
  • 14. Spécificité de la PL pour HSA •  pas si terrible ! –  Spécificité 29 to 75%, 65% (Meurer) –  Sensibilité : ?? Timing ! •  Jusqu'à 10-20% de PL traumatiques ? •  16% ratées 13% non concluantes (Sayer. Stroke 2015) 14
  • 15. Changer les recommandations ? 15 (ici paradigme mouvant ! ) Scan ± PL Scan < H6 seul
  • 16. 16 Niet ! Mais : •  Pas de preuve suffisante pour scanner seul en dépistage de l'HSA, même dans les 6 h du début •  Angioscanner raisonnable (reco niveau B) ­  exclure HSA anévrysmale pour certains patients ­  en cas de fort risque d'HSA ­  refus de PL ou résultats équivoques.
  • 17. Céphalée en coup de tonnerre Le scanner dans les 6 heures , sans PL ? Ca rend modeste 17
  • 18. Pire encore ! •  Les radiologues se trompent ou se disputent ! –  Rétrospective. 2 neuroradiologues en aveugle –  452 HSA anévrysmales dont 18 à scanner Nal , •  ∆ic par PL / CTA ensuite (9/18 ont une xanthochromie…) •  Dont 7 = 39% scanner < 6 h •  et 2 lus par neuroradiologue mais faux négatifs. –  Accord des 2 neuroRx: 9/18 HSA et 5 sur les 7 scanners < 6h 18 Mark. False negative interpretations of cranial computed tomography in aneurysmal subarachnoid hemorrhage. Acad Emerg Med. 2016 PMID: 26918885
  • 19. Passer Rxlogue à la question 19 Avant / Après •  dire ce qu'on cherche: HSA => coupes fines 2,5 – 3 mm •  chercher signes subtils: –  isodensité masquant les citernes basilaires/scissures/ sillons, hydrocéphalie, –  hyperdensité plus évidente
  • 20. Règle d'Ottawa de l'HSA •  L'HSA, rien que l'HSA •  Attention, ne s'applique que – QS 20
  • 21. Céphalée en coup de tonnerre Le scanner + angioscanner ? + TSA ? 2,5% d'anévrymes en circulation (0,6-6% 2000) 6/ 1000 rompent / an, mais lesquels (Edlow 2010) Donc angioscanner risque de nuire (Edlow 2010 unintended) 21 Edlow. N Engl J Med. 2000 PMID: 10620647. Edlow. Acad Emerg Med. 2010 PMID: 20836782.
  • 22. Céphalée en coup de tonnerre Angioscanner : VRAIMENT tant d'anévrysmes innocents ? 2,5% ?? Sondez vos neuros et neuroradios: ils voient ça ? Population de suspicion d'HSA Sayer 2015 •  scanner normal puis PL •  2 anévrysmes /650 cephalées aigues à PL ratée ou non concluante au lieu de 32 attendus. •  soit 0,3% 22
  • 23. Performances ARM et angioscanner •  Sensibilité Sensibilité > 97% pour les HSA (Meurer, Uptodate® 2016) ? •  Donc il y aura des ratés et des faux + •  Dépend de la probabilité clinique/ prévaence –  Calcul de la proba post test (MedCalcx par ex) 23
  • 24. Mais le reste alors ? •  HSA = 6-7% des céphalées en coup de tonnerre (Ottawa). •  Les autres causes: encore plus rares •  Ducros, Bousser (BMJ 2015): –  Questions à résoudre: incidence des causes de CCT hors HSA ? –  Rentabilité ∆ique del'angio scanner ou de l'ARM ? Ducros A, Bousser MG. Thunderclap headache. BMJ. 2013. PMID: 23303883 24
  • 25. Causes de 1999 CCT Perry BMJ 2010 25
  • 26. Causes de 2131CCT Perry JAMA 2013 26
  • 27. Autres CCT •  dissection cervicale •  thrombose veineuse cérébrale •  hypotension intracrânienne •  anévrysme non rompu •  apoplexie pituitaire •  tumeur bloquant écoulement du LCR •  sinusite, barotraumatisme 27
  • 28. Autres CCT •  Vasospasme cérébral réversible •  Syndrome d'encéphalopathie réversible postérieure •  Phéochromocytome •  IDM douleur ectopique 2ème intérêt de ECG •  Crise hypertensive •  Eclampsie (post partum) 28
  • 29. 29 Céphalée en coup de tonnerre Basé sur les 2 cohortes "règle d'Ottawa" •  6,5 % d'HSA (Scan ± PL) •  + 2,5% de causes préoccupantes -  pas de dissection ni thrombose veineuse -  1% ∆ic sur PL -  reste imagerie
  • 30. 30 Céphalée en coup de tonnerre alors quoi ? Pour l'HSA à scanner normal < 6h - risque de rater HSA 1/250 – 1/1000- 0,5 -1% causes ennuyeuses dont ∆ic sur PL •  décider avec le patient Recommandations en cours : PL et même plus
  • 31. 31 Mythe ou paradigme: la PL quand on y pense il faut la faire ! Nony réfléchir et ne pas craindre de la faire . Par exemple: la règle d'Ottawa de l'HSA
  • 32. OTTAWA strikes again! MedCalx is your friend! Entre autres ! Perry, Stiell,….Wells. Clinical decision rules to rule out subarachnoid hemorrhage for acute headache. JAMA. 2013 PMID: 24065011. 32
  • 33. 33 •  35 essais , revues top, testant une pratique établie •  46% des pratiques sont contredites
  • 35. 35
  • 36. 36 Why Most Published Research Finding Are False John ΙΩΑΝΝΙΔΗΣ. http://journals.plos.org/plosmedicine/article?id=10.1371/ journal.pmed.0020124 ou: http://minilien.fr/a09ghd https://en.wikipedia.org/wiki/John_Ioannidis Ou grand public: Lies, Damned Lies, and Medical Science http://minilien.fr/a0o03a
  • 37. 37 John ΙΩΑΝΝΙΔΗΣ. Ioannidis JP . Contradicted and initially stronger effects in highly cited clinical research. JAMA. 2005   PMID:16014596 Ebrahim S. Reanalyses of randomized clinical trial data. JAMA. 2014 PMID: 25203082.
  • 39. Bandelettes traitresses- 1 •  4-13% des adultes ont une hématurie à la bandelette, •  1 cause retrouvée chez 2% des sujets positifs: peanuts •  => ECBU Grünfeld JP, Richard F, Lesavre P. Bases de la néphrologie et de l'urologie cliniques. Approche clinique. Traité de médecine, 4 éd. ; Godeau P, Herson S, Piette J-C ed. Flammarion Paris 2004 : 1114-112. •  Ces gens là ont par hasard des douleurs un jour ou l'autre …
  • 40. Bandelettes traitresses-2 Colique néphrétique •  Absence de sang élimine la colique néphrétique (CN) •  Présence de sang oriente vers la CN
  • 41. Bandelettes et colique rénale -3 ? •  Pas de sang –  sensibilité 67 à 80 % 85% selon conférence consensus , •  Présence de sang –  spécificité 30-58%, –  douleurs du flanc avec hématurie : 50% ne sont pas des CN. •  Cela dépend de la probabilité clinique pré-test. •   ancrage mental ("anchoring") •  Le pH urinaire peut être utile pour le suivi. –  Re-examining the value of hematuria testing in patients with acute flank pain. J Urol 162: 685, 1999. –  Forget the blood, not the stone! Microhaematuria in acute urolithiasis and the role of early CT scanning. Emerg Med J. 2008 Oct;25(10):640-4.
  • 42. Bandelettes traitresses - 4 •  Trauma lombaire, vite une bandelette ? Surtout pas ! •  Uroscanner avec contraste indiqué –  patients stables : traumatisme fermé + hématurie macroscopique –  Patient avec hématurie microscopique et PA < 90 mmHg (Grade B) •  Une lésion rénale est possible dans jusqu'à 34% des polytraumatisés –  Hémodynamiquement stables ou sans hématurie. •  Recommandations Européennes 2004 http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1464-4096.2004.04820.x/abstract •  Recommandation USA 2014 https://www.auanet.org/education/guidelines/urotrauma.cfm
  • 43. Bandelettes et cystite - 6 Pas de leucocytes / nitrites : pas de cystite : pas vraiment ! Brûlure mictionnelle ou hématurie macroscopique ou pollakiurie, => probabilité clinique (PC) de cystite = 50% Combinaison symptômes de cystites sans perte / irritation vaginale => PC > 90% => traiter. Brûlure mictionnelle + pollakiurie sans irritation /perte vaginale => PC 96% => traiter. – 
  • 44. Bandelettes et cystite - 7 Irritation vaginale ou pertes, PC  20% (1,2). ATCD cystite + signes évocateurs PC = 84 à 90% Probabilité clinique "pré-test" modifiée par la bandelette. BDU Leuco+ ou Nitrite +  de 25% la probabilité pré-test, BDU négative  de 25% (1).
  • 45. Bandelettes et cystite – 8 la bandelette …. •  n'exclut pas le diagnostic en présence d'une probabilité clinique élevée –  Bent S, Does this woman have an acute uncomplicated urinary tract infection? JAMA. 2002 PMID: 120 20 306. –  Fihn SD. Clinical practice. Acute uncomplicated urinary tract infection in women. N Engl J Med. 2003 PMID: 128 67 610
  • 46. Méchage des abcès incisés •  Faut pas que ça se referme sur les méchants staph. Incision and drainage of subcutaneous abscesses without the use of packing. Leinwand J Pediatr Surg. 2013 85 enfants. 5-6 cm Randomisé. ATB! Pas de différence. Jugé à T = ? Routine packing of simple cutaneous abscesses is painful and probably unnecessary. O'Malley Acad Emerg Med. 2009 Randomisé. Effectif 48 , < 5cm tronc fesses membres. A 48 h. Pas de différence en complications. Plus d'analgésique. Plus de douleur (+2) TMP- SMX ! 46
  • 47. Méchage des abcès incisés Randomized trial comparing wound packing to no wound packing following incision and drainage of superficial skin abscesses in the pediatric emergency department. Kessler Pediatr Emerg Care. 2012 57 cas. La plupart < 5 cm. Simple aveugle . 70% d'échecs. ATB ou pas. Nécessité de mécher = 1 des critères d'échec ! Pas de différence. Douleur idem . Bref on ne sait pas. Uptodate Mars 2016 : Thus, packing of wounds <5 cm wide does not appear to prevent the need for further drainage procedures and may be more painful in some patients A suivre ou à faire (l'étude ) . 47
  • 48. Antibiotiques après méchage nasal Ricci. Antibiotics in septoplasty: evidence or habit? Am J Rhinol Allergy. 2012 Biswas. Are systemic prophylactic antibiotics indicated with anterior nasal packing for spontaneous epistaxis? Acta Otolaryngol. 2009 Pepper. Prospective study of the risk of not using prophylactic antibiotics in nasal packing for epistaxis. J Laryngol Otol. 2012 Biggs . Should prophylactic antibiotics be used routinely in epistaxis patients with nasal packs? Ann R Coll Surg Engl. 2013 Etudes de très faible qualité ne permettant pas de conclure. Pas d'incidence sur TSS, Sinusite, otite. http://minilien.fr/a09ghk ou: Cohn B. Are prophylactic antibiotics necessary for anterior nasal packing in epistaxis? Ann Emerg Med. 2015 PMID: 25220955. 48
  • 49. Antibiotiques après méchage nasal Soit on considère que l'empirisme fait foi •  l'empirisme des uns n'est pas celui des autres. Soit on considère que la charge de la preuve revient aux antibiophiles. •  Jacobson. Toxic shock syndrome after nasal surgery. Case reports and analysis of risk factors. Arch Otolaryngol Head Neck Surg. 1986. PMID: 3942641. •  TSS après chirurgie nasale 1980-1983: 1/6000. Mamgré ATB. Epistaxis= 0 •  Risque théorique TSS = risque anaphylaxie grave •  + Autres complications des ATB….. 49
  • 50. Lidocaïne adrénalinée et bloc digital. •  VERBOTEN !  $ Sagesse immémoriale %Inconscient collectif Conférence de consensus. •  Mais si un jour, accidentellement ….. 50
  • 51. Lidocaïne adrénalinée et bloc digital. •  Aucun risque ! •  Literature review current through: Feb 2016. •  Comprehensive reviews of the medical literature and large observational studies, including studies of both low (1:100,00) and high (1:1,000) concentrations of epinephrine in lidocaine, have failed to find any reports of gangrene or major ischemic complications solely attributable to lidocaine with epinephrine or with the use of commercial lidocaine/epinephrine preparations. Gangrene had occurred in 1948, prior to the introduction of such commercial preparations . In addition, a Doppler study of 24 patients treated with digital blocks containing epinephrine found that the drug's vasoconstrictive effects resolve within 90 minutes . These studies support the safety of appropriately used epinephrine with lidocaine, which leads to faster onset and longer duration of anesthesia without negative vascular sequela when used in digital blocks. 51
  • 52. Lidocaïne adrénalinée et bloc digital. Aucun risque ! •  Waterbrook. Is epinephrine harmful when used with anesthetics for digital nerve blocks? Ann Emerg Med. 200. PMID: 17886362. •  According to current evidence, we conclude that the use of epinephrine with lidocaine in standard commercial concentrations for digital blocks is not harmful and is likely advantageous. •  Ilicki. Safety of Epinephrine in Digital Nerve Blocks: A Literature Review. J Emerg Med. 2015 PMID: 26254284. •  Epinephrine (5-10 µg/mL) is safe to use in digital nerve blocks in healthy patients. Physiological studies show epinephrine-induced vasoconstriction to be transient. There are no reported cases of epinephrine-induced harm to patients with risk for poor peripheral circulation despite a theoretical risk of harmful epinephrine-induced vasoconstriction. A lack of reported complications suggests that the risk of epinephrine-induced vasoconstriction to digits may be overstated. 52
  • 53. 53 Subcutaneous single injection digital block with epinephrine. Anesthesiol Res Pract. 2012 PMID: 21822431
  • 54. 54 Subcutaneous single injection digital block with epinephrine. Anesthesiol Res Pract. 2012 PMID: 21822431
  • 55. 55 Subcutaneous single injection digital block with epinephrine. Anesthesiol Res Pract. 2012 PMID: 21822431
  • 56. 56 Subcutaneous single injection digital block with epinephrine. Anesthesiol Res Pract. 2012 PMID: 21822431
  • 57. Lidocaïne adrénalinée et bloc digital. •  Aucun risque mais … On est bien d'accord: C'est juste pour vous rassurer en cas d'erreur de flacon. Jamais on ne fait ça volontairement … 57
  • 58. À propos d'adrénaline l'arrêt dans l'arrêt ? •  Increased return of spontaneous circulation at the expense of neurologic outcomes: Is prehospital epinephrine for out-of-hospital cardiac arrest really worth it? J Crit Care. 2015 PMID: 26428074. •  14 études 660 000 patients •  ROSC : augmenté (OR 2.9) •  Etat neurologique plus grave à la sortie (0R 0,51) •  Survie idem. CONCLUSION: •  Autres études et attendre changement dans les recomandations. 58
  • 59. À propos d'adrénaline •  Atiksawedparit. Effects of prehospital adrenaline administration on out-of-hospital cardiac arrest outcomes: a systematic review and meta-analysis. Crit Care. 2014. PMC4145580. •  15 études 2381 to 421459 patients selon les critères étudiés. •  Prehospital adrenaline administration may increase prehospital return of spontaneous circulation, but it does not improve overall rates of return of spontaneous circulation, hospital admission and survival to discharge.. CONCLUSION: •  Autres études et attendre changement (?) des recommandations. 59
  • 60. Tamsulosine et lithiase rénale •  Les urologues en rafolent •  C'est dans la mise à jour du consensus. •  Mais … 60
  • 61. Tamsulosine et lithiase rénale •  pas d'avantage •  Pickard •  Furyk •  Peut être les grosses distales •  Qui voit les effets secondaires ? 61 Furyk. Ann Emerg Med. 2016. PubMed PMID: 26194935 Pickard. Lancet. 2015 PMID: 25998582.
  • 62. Tamsulosine ? Dépassé ! 62 Sexual intercourse for distal ureteral stones. A Prospective, randomized, controlled study. Urology. 2015. PMID: 26142575. 3-4 rapports / semaine 84% Témoins 35% Tamsulosine 48% N 85 patients calculs 5mm calculs expulsés à J14
  • 63. Spectrum bias Biais de distribution •  pas de signe méningé / glasgow 15 •  clinique bruyante •  Pas la même probabilité d'avoir un scanner normal. •  Les études qui incluent les cas bruyants comme les cas légers surestiment la sensibilité du scanner. •  Ce n'est pas le cas des études d'Ottawa (BMJ 2010, 2011, JAMA 2015, 63