LE GENOU DE L’ENFANT ET DE 
L’ADOLESCENT 
SPORTIF 
R.ELBAUM 
Clinique Edith Cavell 
CHU Erasme
Embryologie du genou (A.Hamel)
3
ANAMNESE 
 Type de douleur 
 Mécanique 
 Inflammatoire dérouillage matinal 
 Monter/Descendre escalier 
 Signe du cin...
EXAMEN CLINIQUE 
 Marche 
 Boiterie épaule 
 Genou raide 
 Mobilité de hanche 
 Abd rot. Int. 
 Amyotrophie 
 quadr...
EXAMEN CLINIQUE 
 Recherche point douloureux 
 Tubérosité 
 Rotule 
 Interligne 
 Insertion musculaire 
 Insertion l...
Flexion - Extension
Laxité dans le plan frontal (genou en 
extension) 
VALGUS VARUS
Laxité dans le plan sagittal 
LACHMAN TEST 
LCA LCP
Laxité dans le plan sagittal 
TIROIR ANTÉRIEUR 
RI R=0 RE
Enfant couché 
 Flexibilité !!! 
 Quadriceps : Ely test 
 Tester Ischiojambiers 
De plus en plus de 
jeunes sportifs de...
Douleur méniscale 
Ménisque externe Ménisque interne
Examen Radiologique 
 Rx standard Genou 
 Face 
 Profil 
 Echancrure 
 Axiale rotule 
 Bassin- hanches ? 
 RMN 
 A...
« Gonalgies » 
 Douleur « face antérieure » genou 
 Pathologie de surcharge 
 Osgood-Schlatter 
 Sinding-Larsen-Johans...
En cas de gonalgie, toujours 
examiner la hanche!!! 
 Legg Calve Perthes 
 Epiphysiolyse Femorale 
 Synovite transitoir...
lésions du genou et Sport* 
 Lésions osseuses 
• contusions, 
• Fractures (patella,éminences tibiales..) 
 Avulsions aig...
LA MALADIE D’OSGOOD 
SHLATTER
Ossification de la Tubérosité Tibiale 
antérieure 
 La TTA est en 
continuité avec le 
plateau tibial 
 Elle fusionne 
d...
OSGOOD SCHLATTER 
 Garçons > filles 
 Après 12 ans (AO) 
 Sportifs, croissance rapide 
 Diagnostique clinique : 
palpa...
Osgood Schlatter:Traitement 
 Douleur : glace, cruropédieux,repos 
 Adaptation activités 
 Programme de streching, isom...
Tuberoplastie TTA
La Maladie de Sinding Larsen 
Johansson 
23
 Idem autre pôle 
 Garçons 9-11 ans 
 D+ élective pole inf 
rotule 
 Rx d’exclusion 
 Conservateur 
 Glace 
 Anti-i...
L’ OSTEOCHONDRITE 
DISSEQUANTE 
25
 Garçons sportifs 
 Etiologie inconnue 
 Douleur lors activité 
 Epanchement possible 
 Blocage parfois 
 Examen cli...
L’IRM permet d’évaluer l’état du cartilage
Ostéochondrite Disséquante: 
traitement 
 Enfant jeune lésion stable (critères IRM) 
 Conservateur 
 Activité adaptée 
...
Coll Bonnard
Forage Extra Articulaire (FEA)+ Injection 
facteur de croissance plaquettaire 
(PRP)
PATHOLOGIE ROTULIENNE 
 Blocage 
 Insécurité 
 Course patellaire 
 Stabilité 
 Manoeuvre de 
Smilie 
Manoeuvre de Smi...
PATHOLOGIE ROTULIENNE 
 Hypermobilité 
rotulienne 
 Douleur des facettes 
articulaires 
 Rabot 
 Course rotulienne
Instabilités rotuliennes 
 Anamnèse 
 Anomalies congénitales 
 Trauma 
 Examen clinique 
 Axe 
 Instabilité 
 Signe...
 Plus de 100 interventions !!! 
 Réalignement tissus mous 
 Cartilages ouverts 
 Réaxation osseuse 
 Fin de croissanc...
résultats 
 Gestes proximaux: 
 Mauvaise stabilité 
 Peu de douleur 
 Gestes distaux: 
 Bonne stabilité 
 Douleurs f...
PATHOLOGIE MENISCALE 
36 
 Soit lésion congénitale (ménisque discoide) 
 Soit lésion traumatique isolée ou associée à 
u...
Vascularisation méniscaleppel 
Anatomique 
Segun Sick et Koritke Segun Kohler
Lesion méniscale traumatique 
Surtout éviter les méniscectomie chez le 
patient jeune 
Suture méniscale dès que possible!!...
FRACTURE MASSIF EPINES 
TIBIALES
FRACTURE AVULSION TTA 
40 
 Adolescents garçons++ 
 Mécanisme de traction brutale 
sur le tendon sous rotulien 
 Représ...
Entorses du genou (LCA exclu) 
 Bénin ? LLI le plus souvent (retour des sport 
d’hiver) 
 Ne pas hésiter à faire une IRM...
Radio en valgus forcé 
Fracture des épines tibiales 
Fracture décollement 
épiphysaire Salter 3 
Rupture ligament collatér...
Le LCA chez l’Enfant: Nouveau 
concept 
43 
 KOCHER MS, SAXON HS, HOVIS WD, 
HAWKINS RJ 
Managment and complications of a...
Le LCA chez l’Enfant: Nouveau 
concept 
44
Circonstance du 
traumatisme 
AVP 
18% 
AT 
2% 
Autres 
3% 
Sport 
77% pas de sport 
2% 
Pivot 
contact 
42% 
pivot sans 
...
Rupture du LCA 
Siège : en plein corps majoritairement 
au plafond 16% et au plancher 10% 
13 à 60 % de ruptures partielle...
Les lésions méniscales sont fréquentes 
Hypersignal intra méniscal (grade 2) 
Anomalie de morphologie ou signal linéaire o...
Importance de la préservation des ménisques 
Résultats des méniscectomies chez l’enfant 
90 % de radios anormales après 21...
TRAITEMENT des ruptures du LCA 
• La suture simple est inefficace (abandonnée) 
• La reconstruction du LCA en urgence est ...
Traitement conservateur = échec 
En attendant la maturité osseuse 
95 % d’instabilité dans les 4 ans 
Lésions méniscales i...
TT conservateur de la rupture du LCA 
 Limitation d’activité théorique… 
 Il n’y pas d’orthèses réellement efficaces 
 ...
Une opération sur un genou en croissance est-elle 
potentiellement dangereuse ??? 
Risque d’épiphysiodèse 
Fémur : 70 % (1...
Peut on opérer un enfant d’une rupture 
interstitielle du LCA ? Oui si: 
- les résultats cliniques sont aussi bons que che...
Epiphysiodèse 
 Risque plus important lorsque 
la croissance résiduelle est 
faible 
 Epiphysiodèse centrale : 
raccourc...
Les techniques chirurgicales chez 
l’enfant 
55
Techniques sans tunnel 
Plasties extraphysaires 
et plastie externe (TFL) 
 Simplicité technique 
 Non anatomique / Non ...
Technique avec tunnel 
F.Chotel(Lyon)
Au fémur : un tunnel dans l’épiphyse ne lèse pas la virole 
périchondrale 
Au tibia : un tunnel transfixiant le C de C est...
Recommandation 
- Faire des tunnels de petite taille (6 à 7 mm de diamètre maximum) 
- Moteur tournant à faible vitesse po...
Technique Clocheville 
(C.Bonnard)
Proposition d’organigramme 
I+ = rechercher équivalents 
M+ = lésion méniscale initiale nécessitant réparation ou lésion s...
Indications de reconstruction «précoce» 
 Épisodes d’instabilité ++ / enfant incontrôlable 
 Lésions méniscales aiguës r...
Le genou de l'enfant et de l'ado sportif
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le genou de l'enfant et de l'ado sportif

3 798 vues

Publié le

lésions du genou chez l'enfant sportif

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 798
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
26
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le genou de l'enfant et de l'ado sportif

  1. 1. LE GENOU DE L’ENFANT ET DE L’ADOLESCENT SPORTIF R.ELBAUM Clinique Edith Cavell CHU Erasme
  2. 2. Embryologie du genou (A.Hamel)
  3. 3. 3
  4. 4. ANAMNESE  Type de douleur  Mécanique  Inflammatoire dérouillage matinal  Monter/Descendre escalier  Signe du cinéma  Localisation  Blocage: type: vrai / faux  Accrochage  Insécurité
  5. 5. EXAMEN CLINIQUE  Marche  Boiterie épaule  Genou raide  Mobilité de hanche  Abd rot. Int.  Amyotrophie  quadriceps  Épanchement  Empâtement
  6. 6. EXAMEN CLINIQUE  Recherche point douloureux  Tubérosité  Rotule  Interligne  Insertion musculaire  Insertion ligamentaire  condylien  Recherche de masse
  7. 7. Flexion - Extension
  8. 8. Laxité dans le plan frontal (genou en extension) VALGUS VARUS
  9. 9. Laxité dans le plan sagittal LACHMAN TEST LCA LCP
  10. 10. Laxité dans le plan sagittal TIROIR ANTÉRIEUR RI R=0 RE
  11. 11. Enfant couché  Flexibilité !!!  Quadriceps : Ely test  Tester Ischiojambiers De plus en plus de jeunes sportifs de plus en plus raide  Génération Ordi/PSA/GSM
  12. 12. Douleur méniscale Ménisque externe Ménisque interne
  13. 13. Examen Radiologique  Rx standard Genou  Face  Profil  Echancrure  Axiale rotule  Bassin- hanches ?  RMN  Au compte goutte..  Ct-scan, arthroscan,
  14. 14. « Gonalgies »  Douleur « face antérieure » genou  Pathologie de surcharge  Osgood-Schlatter  Sinding-Larsen-Johanssen  Osteochondrite disséquante  Instabilités rotuliennes  Rhumato  Sepsis  Trauma  Kyste Poplité  Algodystrophie  Tumeurs !!!
  15. 15. En cas de gonalgie, toujours examiner la hanche!!!  Legg Calve Perthes  Epiphysiolyse Femorale  Synovite transitoire
  16. 16. lésions du genou et Sport*  Lésions osseuses • contusions, • Fractures (patella,éminences tibiales..)  Avulsions aigues • Éminences tibiales, LCP ,TTA • Sleeve (patella)  Overuse Syndrom • Osgood Shlatter, Sinding-Larsen ,jumper’sknee, stress fracture  Lésions articulaires • Fractures ostéochondrales • Lésion méniscales • Instabilite et syndrome fémoropatellaire • Ostéochondrites disséquante  Lésions musculo-ligamentaires (LCA) * A.H.Karantanas Sport injuries in children and Adolescent Springer 2011
  17. 17. LA MALADIE D’OSGOOD SHLATTER
  18. 18. Ossification de la Tubérosité Tibiale antérieure  La TTA est en continuité avec le plateau tibial  Elle fusionne d’arrière en avant entre 14 et 16A
  19. 19. OSGOOD SCHLATTER  Garçons > filles  Après 12 ans (AO)  Sportifs, croissance rapide  Diagnostique clinique : palpation TTA  « mini » fractures d’avulsion…  Rx d’exclusion…
  20. 20. Osgood Schlatter:Traitement  Douleur : glace, cruropédieux,repos  Adaptation activités  Programme de streching, isométrie quadricipitale, chaines musculaires post  Eviter de s’agenouiller…  Eviter la chronicité  Chirurgie rarrissime (Exérese d’un ossicule libre dans le tendon)
  21. 21. Tuberoplastie TTA
  22. 22. La Maladie de Sinding Larsen Johansson 23
  23. 23.  Idem autre pôle  Garçons 9-11 ans  D+ élective pole inf rotule  Rx d’exclusion  Conservateur  Glace  Anti-inflammatoires  Protection genou  Résolution spontanée: 6 à 12 mois
  24. 24. L’ OSTEOCHONDRITE DISSEQUANTE 25
  25. 25.  Garçons sportifs  Etiologie inconnue  Douleur lors activité  Epanchement possible  Blocage parfois  Examen clinique peu spécifique  Surtt condyle int
  26. 26. L’IRM permet d’évaluer l’état du cartilage
  27. 27. Ostéochondrite Disséquante: traitement  Enfant jeune lésion stable (critères IRM)  Conservateur  Activité adaptée  Si lésion instable ou échec Tr conservateur  Fixation fragment  Forage extraarticulaire sous contrôle arthroscopique (FEA)  Ablation fragment + Forage  Greffe cartilage ???
  28. 28. Coll Bonnard
  29. 29. Forage Extra Articulaire (FEA)+ Injection facteur de croissance plaquettaire (PRP)
  30. 30. PATHOLOGIE ROTULIENNE  Blocage  Insécurité  Course patellaire  Stabilité  Manoeuvre de Smilie Manoeuvre de Smillie
  31. 31. PATHOLOGIE ROTULIENNE  Hypermobilité rotulienne  Douleur des facettes articulaires  Rabot  Course rotulienne
  32. 32. Instabilités rotuliennes  Anamnèse  Anomalies congénitales  Trauma  Examen clinique  Axe  Instabilité  Signe de la baionette  Rx : vue axiale rotule  Place Ct-scan :TAGT
  33. 33.  Plus de 100 interventions !!!  Réalignement tissus mous  Cartilages ouverts  Réaxation osseuse  Fin de croissance  Programme de rééducation adapté  Cas particuliers:Down , Ehler-Danlos, ..
  34. 34. résultats  Gestes proximaux:  Mauvaise stabilité  Peu de douleur  Gestes distaux:  Bonne stabilité  Douleurs fréquentes  Dépendants ancienneté  Plus anciens = plus de douleur
  35. 35. PATHOLOGIE MENISCALE 36  Soit lésion congénitale (ménisque discoide)  Soit lésion traumatique isolée ou associée à un LCA  Pathologie de plus en plus fréquente et souvent sous-estimée  Apport de l’arthroscopie chez l’enfant
  36. 36. Vascularisation méniscaleppel Anatomique Segun Sick et Koritke Segun Kohler
  37. 37. Lesion méniscale traumatique Surtout éviter les méniscectomie chez le patient jeune Suture méniscale dès que possible!!!
  38. 38. FRACTURE MASSIF EPINES TIBIALES
  39. 39. FRACTURE AVULSION TTA 40  Adolescents garçons++  Mécanisme de traction brutale sur le tendon sous rotulien  Représente +/_ 3% de l’ensemble des fractures de l’extrémité sup du tibia chez l’enfant  Traitement chirurgical de choix: Réduction avec vissage
  40. 40. Entorses du genou (LCA exclu)  Bénin ? LLI le plus souvent (retour des sport d’hiver)  Ne pas hésiter à faire une IRM si persistance des plaintes  Augmentation lésions « adullike »  Examen clinique :  Hémarthrose  Instabilité  Limitation extension
  41. 41. Radio en valgus forcé Fracture des épines tibiales Fracture décollement épiphysaire Salter 3 Rupture ligament collatéral médial
  42. 42. Le LCA chez l’Enfant: Nouveau concept 43  KOCHER MS, SAXON HS, HOVIS WD, HAWKINS RJ Managment and complications of anterior cruciate ligament injuries in skelettaly immature patients : survey of the Herodicus Society and the ACL Study Group J Pediatr Orthop, 2002, Jul-Aug; 22(4); 452-457 BONNARD,F.CHOTEL,R.SEIL … Symposium "LCA chez l'enfant" SOFCOT, 82eme Réunion Annuelle, Novembre 2006 RCO, 2007
  43. 43. Le LCA chez l’Enfant: Nouveau concept 44
  44. 44. Circonstance du traumatisme AVP 18% AT 2% Autres 3% Sport 77% pas de sport 2% Pivot contact 42% pivot sans contact 21% ni pivot ni contact 35% Type de sport F.Chotel et coll 2007
  45. 45. Rupture du LCA Siège : en plein corps majoritairement au plafond 16% et au plancher 10% 13 à 60 % de ruptures partielles selon les séries (IRM moins fiable) Lésions méniscales associées 50 % (MI ++). Suture : 90% d’excellents résultats après suture avant 19 ans. *Woods GW, O'Connor DP.. Am J Sports Med. 2004 **Millett PJ, Arthroscopy. 2002
  46. 46. Les lésions méniscales sont fréquentes Hypersignal intra méniscal (grade 2) Anomalie de morphologie ou signal linéaire ouverte à l’articulation (grade 3) Il faut sauver les ménisques +++
  47. 47. Importance de la préservation des ménisques Résultats des méniscectomies chez l’enfant 90 % de radios anormales après 21 ans de recul Graf (Arthroscopy 1992) Préserver ou réparer le ménisque à tout prix
  48. 48. TRAITEMENT des ruptures du LCA • La suture simple est inefficace (abandonnée) • La reconstruction du LCA en urgence est à éviter •Délai idéal : 2-3 mois (cicatrisation des ménisques) • Le traitement conservateur initial est de règle en attendant le bon moment pour la reconstruction Phase 1 : immobilisation antalgique / 2 à 3 sem. Phase 2 : travail musculaire / 6 sem. Phase 3 : reprise contrôlée des activités
  49. 49. Traitement conservateur = échec En attendant la maturité osseuse 95 % d’instabilité dans les 4 ans Lésions méniscales inévitables 2 fois plus de lésions internes qu’externes 60% des patients => lésions méniscales secondaires à 10 mois de recul 75% des lésions méniscales surviennent dans la première année.
  50. 50. TT conservateur de la rupture du LCA  Limitation d’activité théorique…  Il n’y pas d’orthèses réellement efficaces  Les résultats sont mitigés voire mauvais
  51. 51. Une opération sur un genou en croissance est-elle potentiellement dangereuse ??? Risque d’épiphysiodèse Fémur : 70 % (1,2 cm / an) Tibia : 55 % ( 0,8 cm / an) Virole : 50 % résistance au cisaillement 65 % de la croissance du membre inf vient du genou
  52. 52. Peut on opérer un enfant d’une rupture interstitielle du LCA ? Oui si: - les résultats cliniques sont aussi bons que chez l’adulte - - l’enfant peut reprendre le sport au même niveau - pas de trouble de croissance (11% pour le ACL study group) Complications: 1. Recurvatum tibial 2. Valgus fémoral 3. ILMI > 1CM
  53. 53. Epiphysiodèse  Risque plus important lorsque la croissance résiduelle est faible  Epiphysiodèse centrale : raccourcissement  Epiphysiodèse périphérique : déviation angulaire  Risque épiphysiodèse et genu recurvatum (TTA)
  54. 54. Les techniques chirurgicales chez l’enfant 55
  55. 55. Techniques sans tunnel Plasties extraphysaires et plastie externe (TFL)  Simplicité technique  Non anatomique / Non isométrique  Peu de risques pour la croissance si respect de la virole périchondrale (éviter gorges ou passage sous périosté)  Résultats objectifs insuffisants
  56. 56. Technique avec tunnel F.Chotel(Lyon)
  57. 57. Au fémur : un tunnel dans l’épiphyse ne lèse pas la virole périchondrale Au tibia : un tunnel transfixiant le C de C est possible, à condition de ne pas y mettre d’os mais seulement du tissu fibreux
  58. 58. Recommandation - Faire des tunnels de petite taille (6 à 7 mm de diamètre maximum) - Moteur tournant à faible vitesse pour éviter tout échauffement périphérique. - Faire le tunnel tibial le plus vertical possible (environ 60° : orifice tibial bas), car une obliquité à 45° engendre une plus grande surface de dommage physaire. - Les tunnels doivent rester vides ou à contenu fibreux en regard de la physe (pas de vis d'interférence, ni d'ancrage osseux trans-physaire). - Ne pas faire de prélèvement osseux de la TTA - Ne pas léser la virole périchondrale.
  59. 59. Technique Clocheville (C.Bonnard)
  60. 60. Proposition d’organigramme I+ = rechercher équivalents M+ = lésion méniscale initiale nécessitant réparation ou lésion secondaire
  61. 61. Indications de reconstruction «précoce»  Épisodes d’instabilité ++ / enfant incontrôlable  Lésions méniscales aiguës réparables ou secondaires  Échec tt conservateur d’attente  Très jeune enfant  Sportif compétiteur haut niveau Approche de la maturité osseuse : traitement fonctionnel d’attente et reconstruction différée car le cartilage de croissance est très vulnérable à cette période

×