Service d’Hépato-gastroentérologie      CHU Hassan II de Fès                   Présenté par : Dr N. AQODAD                ...
Les objectifs• Connaitre le rôle de la sécrétion pancréatique  exocrine• Pouvoir énumérer les différentes enzymes  pancréa...
PLANI-INTRODUCTIONII-RAPPEL ANATOMIQUE ET HISTOLOGIQUEIII-COMPOSITION DU SUC PANCREATIQUEIV-REGULATION DE LA SECRETION PAN...
I-INTRODUCTION•   Pancréas: Organe profond•   Fonction exocrine importante et endocrine.•   Rôle essentiel dans la digesti...
II-Rappel anatomique etHistologique                                         Cel.endocrines                                ...
Schéma d’un lobulePancréatique« structure en grappe                      Acinide raisin »                Canal            ...
L’acini:     unité fonctionnelle du pancréas                HCO 3-Cellules ductales                                    Cel...
II-RAPPEL ANATOMIQUE ET HISTOLOGIQUE                 Innervation du pancréas:• Parasympathique = nerf vague: stimulateur.•...
III-COMPOSITION DU SUC PANCREATIQUE•   Liquide incolore•   Débit=1,5 à 2,5 l/j.•   Alcalin PH=7,5 à 9.•   Isotonique au pl...
A-Sécrétion hydroélectrolytique:Variations des concentrations électrolytiques du suc pancréatiqueen fonction de débit. [Cl...
B-Protéines enzymatiques:• 90% des substances organiques de suc pancréatique sont des  protéines enzymatiques.• Certaines ...
Le pancréas sécrètent de nombreuses                    enzymesEnzymes protéolytiques            Enzymes lipolytiquesEndop...
1-enzymes lipolytiques:    Lipase et colipase:   • La lipase hydrolyse les triglycérides.Triglycérides                   ...
   PhospholipaseA2:•   Sécrétée sous forme de prophospholipaseA2,•   activée par la trypsine dans la lumière intestinale....
2-Enzymes glycolytiques= Alpha amylase:• La plus importante des amylases digestives.• Hydrolyse l’amidon en dextrine.     ...
3-Enzymes protéolytiques: Endopeptidases: Trypsinogène:• Activée en trypsine par une entérokinase intestinale.• Trypsine...
 Chymotrypsinogène: A et B• Activée en chymotrypsine par la trypsine.• Hydrolyse les liaisons peptidiques après les acide...
Exopeptidases:Carboxypeptidases A et B; Aminopeptidases.  Rôle complémentaire de celui des  endopeptidases.              ...
L’inhibiteur trypsique sécrétoire:  inhibiteur de KAZAL (gène SPINK1)• Un inhibiteur spécifique de la trypsine est  norma...
entérokinase         trypsinogéne                        trypsine       chymotrypsinogène                     chymotrypsin...
IV-REGULATION DE LA SECRETION PANCREATIQUE.A-peptides stimulant la sécrétion pancréatique: Sécrétine:• Origine: Cs S de d...
 Cholécystokinine- pancreozymine(CCK-PZ).• Origine= Cs duodénale.• Libérée par la présence d’acide gras, acides  aminés e...
B-Peptides inhibant la sécrétion pancréatique:1-Somatostatine:• Origine: Cs D des ilôts pancréatiques et des  muqueuses ga...
C-Contrôle nerveux de la sécrétion pancréatique:• La stimulation vagale sécrétion pancréatique à  contenu enzymatique élev...
V- Mise en jeu physiologiqueA-En dehors des repas:• 10 à 20% du taux sécrétoire maximal.B-Réponse pancréatique au repas:On...
Phase céphalique et gastrique de la sécrétion pancréatiqueAprès un repas.   Phase céphalique:   odorat, Vue, Goût,   masti...
Phase intestinale de la sécrétion pancréatique                                                 28
VI/ ROLE DU SUC PANCREATIQUE  1- ROLE DE NEUTRALISATION      HCO3- neutralise H+ gastrique  2- ROLE DIGESTIF: indispensabl...
VII/ EXPLORATION FONCTIONNELLE     1/ Tubage duodénal: méthode lourde et invasive, peu utilisée en pratique     2/ Dosage ...
VIII-APPLICATIONS CLINIQUEA-Pancréatite chronique: Le degré de l’insuffisance sécrétoire dépend de stade évolutif  de la ...
B-pancréatite aigue: PA.  Cytolyse pancréatique (autodigestion du pancréas). Amylasemie:• Augmente 2 à 12heures après déb...
C-Cancer du pancréas exocrine:   Diminution fréquente de volume de la sécrétion.D-Syndrome de Zollinger – Ellison (gastrin...
CONCLUSION Réserves fonctionnelles importante. Rôle important dans la digestion (protides, lipides,  glucides). Régulat...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La sécrétion pancréatique 2012

7 608 vues

Publié le

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 608
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3 198
Actions
Partages
0
Téléchargements
88
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La sécrétion pancréatique 2012

  1. 1. Service d’Hépato-gastroentérologie CHU Hassan II de Fès Présenté par : Dr N. AQODAD Cours de physiologie 2012 1
  2. 2. Les objectifs• Connaitre le rôle de la sécrétion pancréatique exocrine• Pouvoir énumérer les différentes enzymes pancréatiques et les substrats auxquels elles s’adressent• Comprendre la mise en jeu physiologique la sécrétion pancréatique• Faire le lien entre la physiologie de la sécrétion pancréatique exocrine et certaines maladies du pancréas. 2
  3. 3. PLANI-INTRODUCTIONII-RAPPEL ANATOMIQUE ET HISTOLOGIQUEIII-COMPOSITION DU SUC PANCREATIQUEIV-REGULATION DE LA SECRETION PANCREATIQUEVI-MISE EN JEU PHYSIOLOGIQUEVII- RÔLE DE LA SÉCRÉTION PANCRÉATIQUEVII-EXPLORATIONS FONCTIONNELLESVIII-APPLICATIONS CLINIQUESIX-CONCLUSION 3
  4. 4. I-INTRODUCTION• Pancréas: Organe profond• Fonction exocrine importante et endocrine.• Rôle essentiel dans la digestion des aliments.• L’insuffisance pancréatique exocrine n’apparaît qu’en cas de réduction de plus de 90% des cellules acineuses.• Des progrès importants ont été effectués récemment dans nos connaissances. 4
  5. 5. II-Rappel anatomique etHistologique Cel.endocrines ( sec.hormones) Cel.exocrines ( sec.enzymes) Cel.ductulaires ( sec.HCO3-) Gall bladder Vésicule biliaire Canal principal (wirsung) Sphincter of Oddi Voie biliaire principale (cholédoque) 5
  6. 6. Schéma d’un lobulePancréatique« structure en grappe Acinide raisin » Canal Canal Intralobulaire Intercalaire Canal Interlobulaire Canal Collecteur (Wirsung, Santorini) 6
  7. 7. L’acini: unité fonctionnelle du pancréas HCO 3-Cellules ductales Cellules acineuses: 96% de La masse cellulaire globale
  8. 8. II-RAPPEL ANATOMIQUE ET HISTOLOGIQUE Innervation du pancréas:• Parasympathique = nerf vague: stimulateur.• Sympathique = plexus solaire et mésentérique sup: inhibiteur. 9
  9. 9. III-COMPOSITION DU SUC PANCREATIQUE• Liquide incolore• Débit=1,5 à 2,5 l/j.• Alcalin PH=7,5 à 9.• Isotonique au plasma• Composante hydroéléctrolytique• Composante enzymatique. 10
  10. 10. A-Sécrétion hydroélectrolytique:Variations des concentrations électrolytiques du suc pancréatiqueen fonction de débit. [Cl-]+[HCO 3-]=[Na+]+[K+] 11
  11. 11. B-Protéines enzymatiques:• 90% des substances organiques de suc pancréatique sont des protéines enzymatiques.• Certaines enzymes sont sécrétées sous forme active: (lipase)• D’autres enzymes (protéolytiques) sont sécrétées sous forme inactive: zymogènes.• On classe les enzymes en fonction des substrats auxquels elles s’adressent. 12
  12. 12. Le pancréas sécrètent de nombreuses enzymesEnzymes protéolytiques Enzymes lipolytiquesEndopeptidases: Lipase Trypsinogène Pro-phospholipase A1-A2 Chymotrypsinogène: A et B Esterases nonspécifiques Proélastase: 1 et 2. Prékallikrine:Exopeptidases: Carboxypeptidases. AminopeptidasesEnzyme amylolytique Nucléase-amylase Deoxyribonucléase (DNase) Ribonucléase (RNase) 13
  13. 13. 1-enzymes lipolytiques:  Lipase et colipase: • La lipase hydrolyse les triglycérides.Triglycérides Acides grasalimentaires Glycérol Lipase + colipase (Sels biliaires, Ca++) 14
  14. 14.  PhospholipaseA2:• Sécrétée sous forme de prophospholipaseA2,• activée par la trypsine dans la lumière intestinale.• Hydrolyse les liaisons esters des phospholipides. Carboxyl-ester-hydrolase:• N’a pas une grande spécificité de substrat.• Participe à la digestion du cholestérol alimentaire et à celle des vitamines liposolubles. 15
  15. 15. 2-Enzymes glycolytiques= Alpha amylase:• La plus importante des amylases digestives.• Hydrolyse l’amidon en dextrine. Amylase Amidon Dextrines 16
  16. 16. 3-Enzymes protéolytiques: Endopeptidases: Trypsinogène:• Activée en trypsine par une entérokinase intestinale.• Trypsine=agent activateur des zymogènes pancréatiques.• La trypsine hydrolyse les liaisons peptidiques après les acides aminés basiques(arginine ou lysine) [PH:6-9]. Entérokinase Trypsinogène Trypsine Réaction auto-catalytique 17
  17. 17.  Chymotrypsinogène: A et B• Activée en chymotrypsine par la trypsine.• Hydrolyse les liaisons peptidiques après les acides aminés aromatiques (tryptophane, tyrosine, phénylalanine). Proélastase: 1 et 2.• Activée en élastase par la trypsine.• Hydrolyse les liaisons peptidiques après les acides aminés aliphatiques(alanine,valine,leucine) Prékallikrine:• Activée par la trypsine dans le duodénum.• Activité enzymatique voisine de celle de la trypsine. 18
  18. 18. Exopeptidases:Carboxypeptidases A et B; Aminopeptidases. Rôle complémentaire de celui des endopeptidases. 19
  19. 19. L’inhibiteur trypsique sécrétoire: inhibiteur de KAZAL (gène SPINK1)• Un inhibiteur spécifique de la trypsine est normalement sécrété par les Cs acineuses.• Protège le pancréas contre l’autolyse en cas d’activation intracellulaire de la trypsine. 20
  20. 20. entérokinase trypsinogéne trypsine chymotrypsinogène chymotrypsine proélastase élastase procarboxypeptidases carboxypeptidases prophospholipaseA2 phospholipaseA2 procolipase colipaseActivation en cascade des zymogènes pancréatiques par l’entérokinaseduodénale et la trypsine pancréatique. 21
  21. 21. IV-REGULATION DE LA SECRETION PANCREATIQUE.A-peptides stimulant la sécrétion pancréatique: Sécrétine:• Origine: Cs S de duodénum.• Libérée par l’acidité duodénale.• Augmente le débit sécrétoire hydro-bicarbonaté du pancréas. VIP= vasoactive intestinal peptide• Peptide apparenté à la sécrétine et au glucagon.• Stimule la sécrétion hydrobicarbonatée.• Pouvoir sécrétoire<Sécrétine. 22
  22. 22.  Cholécystokinine- pancreozymine(CCK-PZ).• Origine= Cs duodénale.• Libérée par la présence d’acide gras, acides aminés essentiels dans le duodénum.• Stimule la sécrétion enzymatique.• Potentialise les effets de la Sécrétine. Gastrine:• Analogie structurale avec la CCK.• Stimule la sécrétion enzymatique du pancréas. 23
  23. 23. B-Peptides inhibant la sécrétion pancréatique:1-Somatostatine:• Origine: Cs D des ilôts pancréatiques et des muqueuses gastrique et intestinale.• Inhibe la libération de sécrétine.• Inhibe la sécrétion enzymatique.2-Glucagon: 24
  24. 24. C-Contrôle nerveux de la sécrétion pancréatique:• La stimulation vagale sécrétion pancréatique à contenu enzymatique élevé.• La stimulation des nerfs splanchniques inhibe la sécrétion pancréatique. 25
  25. 25. V- Mise en jeu physiologiqueA-En dehors des repas:• 10 à 20% du taux sécrétoire maximal.B-Réponse pancréatique au repas:On distingue classiquement trois phases:• La phase céphalique.• La phase gastrique.• La phase intestinale. 26
  26. 26. Phase céphalique et gastrique de la sécrétion pancréatiqueAprès un repas. Phase céphalique: odorat, Vue, Goût, mastication déglutition Phase gastrique: Distension gastrique par l’arrivée des aliments 27
  27. 27. Phase intestinale de la sécrétion pancréatique 28
  28. 28. VI/ ROLE DU SUC PANCREATIQUE 1- ROLE DE NEUTRALISATION HCO3- neutralise H+ gastrique 2- ROLE DIGESTIF: indispensable à la digestion des aliments Déficit enzymatique  Maldigestion, Malabsorption Amaigrissement, stéatorrhée et créatorrhée 29
  29. 29. VII/ EXPLORATION FONCTIONNELLE 1/ Tubage duodénal: méthode lourde et invasive, peu utilisée en pratique 2/ Dosage des enzymes dans le sang Enzymes : lipase +++, amylasémie 3/ Dosage de l’amylase dans les urines Amylasurie 3/ Dosage de l’élastase dans les selles: meilleur dosage de la fonction pancréatique 5/ Coprologie fonctionnelle Stéatorrhée (excrétion anormale de graisse dans les selles) et créatorrhée (excrétion anormale de proteines dans les selles) 30
  30. 30. VIII-APPLICATIONS CLINIQUEA-Pancréatite chronique: Le degré de l’insuffisance sécrétoire dépend de stade évolutif de la maladie. Conséquences de l’insuffisance pancréatique: = maldigestion alimentaire:• Stéatorrhée et créatorrhée surviennent lorsque les débits de lipase et de trypsine<à 10% de la sécrétion normale.• Conséquence: malabsorption des graisses et des vitamines liposplubles (A,D,E,K). NB: pancréatite chronique héréditaire: mutation du gène SPINK1 31
  31. 31. B-pancréatite aigue: PA. Cytolyse pancréatique (autodigestion du pancréas). Amylasemie:• Augmente 2 à 12heures après début de la douleur.• Reste élevée pendant 3 à 5jours.• sensibilité< à 70%.• Non spécifique . Lipasemie:• Plus spécifique que l’amylasemie.• Le retour à une valeur normale nécessite environ 2 semaines.• Lipasemie + amylasemie augmente la sensebilité à 95%. 32
  32. 32. C-Cancer du pancréas exocrine: Diminution fréquente de volume de la sécrétion.D-Syndrome de Zollinger – Ellison (gastrinome): Hypersécrétion hydroélécrolytique .E-Vagotomie et gastrectomie:• La vagotomie tronculaire diminue de 50% la sécrétion pancréatique exocrine.• La gastrectomie diminue la sécrétion pancréatique exocrine.F-Les anti-sécrétoires acides: Inhibiteur de la pompe à proton , antiH2. Diminuent la sécrétion pancréatique exocrine par diminution de la sécrétion acide gastrique. 33
  33. 33. CONCLUSION Réserves fonctionnelles importante. Rôle important dans la digestion (protides, lipides, glucides). Régulation neuro-hrmonale Perspectives: meilleure connaissance des mécanismes de la sécrétion pancréatique grâce au développement de la biologie moléculaire et la mise en évidence des récepteurs membranaires. 34

×