Leucorrhées
Pr Laghzaoui
Diffusée par Dr Makani
I) Introduction
• Définition
– Écoulement vulvaire non sanglant.
• C’est l’expression de l’infection génitale basse
• Les ...
Plan
I) Introduction
II) Physiopathologie
III) Leucorrhées physiologiques
IV) Leucorrhées pathologiques
V) Leucorrhées myc...
A) Flore vaginale normale
• Bacille de Döderlein
• Staphylocoque épidermidis
• Corynebacterium diphtérie
II) Physiopatholo...
B) Germes pathogènes
 * Gonocoque
• * Gardnerella Vaginalis
• * Chlamydiae
• * Treponema Pallidum
• * Bacille de Ducrey
•...
C) Moyens de défense naturelle
• Acidité vaginale
• Immunoglobulines A
• Glaire cervicale
• Phagocytes
• Lysozymes
III) Leucorrhées physiologiques
• Pas après un rapport
• Pas d’odeur
• Pas de signes associées
• Disparaissent spontanémen...
IV) Leucorrhées pathologiques
• Apparaissent souvent après un rapport sexuel
• Associées à un cortège de signes cliniques
...
V) Leucorrhées candidosiques
A) Facteurs épidémiologiques
• Pathologie fréquente
• Existe chez la jeune fille
• Ce n’est pas une IST
• Facteurs de risq...
B) Expression clinique
• Prurit vulvo-vaginal
• Leucorrhées blanchâtres
• Inflammation
• Rougeur extensive
C) Moyens du diagnostic
• Clinique +++
• Biologique :
• Examen direct levures bourgeonnants et des
filaments mycéliens
• C...
D) Traitement
• Hygiène de vie +++
• Toilette vaginale pas acide (PH alcalin)
• Antifongiques locaux
• Antifongiques par v...
VI) Leucorrhées parasitaires
A) Épidémiologie
• Protozoaire IST
• L’homme porteur asymptomatique
• La maladie se déclare chez la femme.
B) Clinique
• Leucorrhées verdâtres
• Leucorrhées moussantes
• Dyspareunie
• TV douloureux
• Colpite à gros grains
C) Diagnostic
• Examen direct :
• Parasite gros noyau
• Flagellé
• Membrane ondulante
D) Traitement
• Local : ovules
• Général
– Traitement minute
– Traitement classique
– Traitement du partenaire.
VII) Leucorrhées bactériennes
Gonococciques
A) Épidémiologie
• Cocci gram (-) sous forme de diplocoque
• Germe fragile
• Infection sexuellement transmissible
• Blenno...
B) Clinique
• Durée d’incubation moins d’une semaine
• Leucorrhées jaunâtres
• Méatite
C) Para-clinique
• Prélèvement vaginal
• Acheminement rapide au laboratoire
• Coccis en grain de café
• Culture et antibio...
D) Traitement
• Antiseptiques
• Ovules
• Germe sensible
– Pénicilline
– Aminosides
– Macrolides
– Cyclines
– Fluoroquinolo...
VIII) Autres Leucorrhées
• Leucorrhées à gardnerella
– Leucorrhées grisâtres test à la potasse
• Leucorrhées de la femme â...
IX) Conclusion
• Étiologies multiples
• Place de la clinique dans le diagnostic
• Traitement d’épreuve
• Risque d’infectio...
Leucorrhées
Leucorrhées
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Leucorrhées

1 427 vues

Publié le

Leucorrhées

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 427
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
43
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Leucorrhées

  1. 1. Leucorrhées Pr Laghzaoui Diffusée par Dr Makani
  2. 2. I) Introduction • Définition – Écoulement vulvaire non sanglant. • C’est l’expression de l’infection génitale basse • Les IST dominent les étiologies • Maltraitée peuvent évoluer vers une infection génitale haute.
  3. 3. Plan I) Introduction II) Physiopathologie III) Leucorrhées physiologiques IV) Leucorrhées pathologiques V) Leucorrhées mycosiques VI) Leucorrhées parasitaires VII) Leucorrhées bactériennes VIII) Autres leucorrhées IX) Conclusion
  4. 4. A) Flore vaginale normale • Bacille de Döderlein • Staphylocoque épidermidis • Corynebacterium diphtérie II) Physiopathologie
  5. 5. B) Germes pathogènes  * Gonocoque • * Gardnerella Vaginalis • * Chlamydiae • * Treponema Pallidum • * Bacille de Ducrey • * Levures • * Trichomonas Vaginalis
  6. 6. C) Moyens de défense naturelle • Acidité vaginale • Immunoglobulines A • Glaire cervicale • Phagocytes • Lysozymes
  7. 7. III) Leucorrhées physiologiques • Pas après un rapport • Pas d’odeur • Pas de signes associées • Disparaissent spontanément • Retrouvées avant l’ovulation ou avant les règles
  8. 8. IV) Leucorrhées pathologiques • Apparaissent souvent après un rapport sexuel • Associées à un cortège de signes cliniques • Disparaissent sous traitement • Signes cliniques chez le ou les partenaires
  9. 9. V) Leucorrhées candidosiques
  10. 10. A) Facteurs épidémiologiques • Pathologie fréquente • Existe chez la jeune fille • Ce n’est pas une IST • Facteurs de risque : – PH acide – Diabète – Immunodépression – Pilule.
  11. 11. B) Expression clinique • Prurit vulvo-vaginal • Leucorrhées blanchâtres • Inflammation • Rougeur extensive
  12. 12. C) Moyens du diagnostic • Clinique +++ • Biologique : • Examen direct levures bourgeonnants et des filaments mycéliens • Culture : milieu de Sabouraud • Plaque API • Anti-fongigramme
  13. 13. D) Traitement • Hygiène de vie +++ • Toilette vaginale pas acide (PH alcalin) • Antifongiques locaux • Antifongiques par voie générale.
  14. 14. VI) Leucorrhées parasitaires
  15. 15. A) Épidémiologie • Protozoaire IST • L’homme porteur asymptomatique • La maladie se déclare chez la femme.
  16. 16. B) Clinique • Leucorrhées verdâtres • Leucorrhées moussantes • Dyspareunie • TV douloureux • Colpite à gros grains
  17. 17. C) Diagnostic • Examen direct : • Parasite gros noyau • Flagellé • Membrane ondulante
  18. 18. D) Traitement • Local : ovules • Général – Traitement minute – Traitement classique – Traitement du partenaire.
  19. 19. VII) Leucorrhées bactériennes Gonococciques
  20. 20. A) Épidémiologie • Cocci gram (-) sous forme de diplocoque • Germe fragile • Infection sexuellement transmissible • Blennorragie
  21. 21. B) Clinique • Durée d’incubation moins d’une semaine • Leucorrhées jaunâtres • Méatite
  22. 22. C) Para-clinique • Prélèvement vaginal • Acheminement rapide au laboratoire • Coccis en grain de café • Culture et antibiogramme
  23. 23. D) Traitement • Antiseptiques • Ovules • Germe sensible – Pénicilline – Aminosides – Macrolides – Cyclines – Fluoroquinolones – Autres …
  24. 24. VIII) Autres Leucorrhées • Leucorrhées à gardnerella – Leucorrhées grisâtres test à la potasse • Leucorrhées de la femme âgée : – Éliminer un cancer +++ • Leucorrhées de la petite fille : – Corps étrangers – Oxyurose – Linge de la mère
  25. 25. IX) Conclusion • Étiologies multiples • Place de la clinique dans le diagnostic • Traitement d’épreuve • Risque d’infection génitale haute

×