SlideShare une entreprise Scribd logo
Le mémoire en
M2 MEEF-SES
M2 MEEF-SES
le point sur les textes officiels
Un mémoire pour quoi faire
Qu’est-ce qui est attendu ?
L’évaluation et la soutenance
Formation des stagiaires de SES (Ph.Watrelot) 2016-2017
Que disent les textes ?
Avril 2014
Avril 2014
http://www.education.gouv.fr/cid91682/formation-aux-metiers-de-l-enseignement-quel-parcours-si-vous-etes-deja-titulaire-d-un-master.htm
Les stagiaires qu'ils soient M2 ou FSTG doivent produire un
mémoire professionnel
- construit dans le cadre du stage
- avec un contenu disciplinaire et de recherche
- relation avec une finalité didactique ou pédagogique et des pratiques
professionnelles 
- qui prend appui sur les enseignements
-il s'agit d'un mémoire professionnel et pas d'un rapport de stage ni un
mémoire de recherche
-il comporte entre 6000 et 10 000 mots (soit ± 25 pages)
Le mémoire donne lieu à un suivi  par séminaire ou des séances
consacrées à la méthodologie et un encadrement individualisé (en
présentiel et à distance)
La validation passe par le dépôt du master et ensuite une
soutenance.
À Paris…
Comme toutes les autres parties de la formation en master, le Mémoire vise
à construire des compétences. Ce type de travail permet de développer
essentiellement des:
•Compétences réflexives, analytiques et synthétiques
permettant d'appréhender avec justesse les démarches et les enjeux
scientifiques sous-tendant la création de connaissances nouvelles et leurs
applications éventuelles en milieu professionnel (pour un master à visée
professionnelle) ;
•Connaissances de la recherche et des postures qu'elle implique;
•Compétences d'autoévaluation, de prise de responsabilité, de
créativité et d'adaptation (par l'écriture du mémoire, par la logique de
projet que sous-tend la recherche, par la soutenance du mémoire, moment
de mise à distance).
Quelles compétences ?
L'initiation à la recherche renvoie également au développement
d'une compétence professionnelle qui doit permettre à la personne
de se former tout au long de l'exercice de son métier.
On peut prendre pour exemple la quatorzième compétence
professionnelle, telle qu'elle est définie dans le référentiel de
l'Éducation Nationale (2013) publié au Journal Officiel du
25/07/2013.
Quelles compétences ?
Compétence 14 : S'engager dans une démarche
individuelle et collective de développement professionnel
-Compléter et actualiser ses connaissances scientifiques,
didactiques et pédagogiques.
-- Se tenir informé des acquis de la recherche afin de pouvoir
s'engager dans des projets et des démarches d'innovation
pédagogique visant à l'amélioration des pratiques.
- Réfléchir sur sa pratique - seul et entre pairs - et réinvestir les
résultats de sa réflexion dans l'action.
- Identifier ses besoins de formation et mettre en œuvre les
moyens de développer ses compétences en utilisant les ressources
disponibles.
Quelles compétences ?
Un mémoire :
pour quoi faire ?
Mémoire Master MEEFMémoire Master MEEF
≠≠
Mémoire de rechercheMémoire de recherche
compte rendu de pratiquescompte rendu de pratiques
≠≠
Un mémoire pour quoi
faire ?
• Le mémoire est un outil privilégié pour « fabriquer de l’unité »
entre :
• son cursus et sa formation antérieure,son cursus et sa formation antérieure,
• ses expériences de terrain,ses expériences de terrain,
• les apports formatifs de l’ESPÉ,les apports formatifs de l’ESPÉ,
• les recherches documentaires personnelles,les recherches documentaires personnelles,
• les propositions de différents types d’experts,les propositions de différents types d’experts,
• les échanges entre pairs.les échanges entre pairs.
15
Sur un « objet de travail »Sur un « objet de travail »
particulier…particulier…
• il s’agit donc de mener une démarche d’ « alternanceil s’agit donc de mener une démarche d’ « alternance
en raccourci », « compactant » les différentesen raccourci », « compactant » les différentes
composantes personnelles et institutionnelles de lacomposantes personnelles et institutionnelles de la
formation…formation…
• de porter un regard aiguisé (« effet loupe ») sur unde porter un regard aiguisé (« effet loupe ») sur un
point précis,point précis,
• d’acquérir une démarche d’expertise transférable…d’acquérir une démarche d’expertise transférable…
16
Pourquoi est-il si important d’acquérir unePourquoi est-il si important d’acquérir une
démarche d’expertise transférable ?démarche d’expertise transférable ?
• Parce que la formation initiale ne peut traiterParce que la formation initiale ne peut traiter
tous les problèmes que l’on aura à résoudre autous les problèmes que l’on aura à résoudre au
cours de sa vie professionnelle…cours de sa vie professionnelle…
• Parce que l’important est de se comporterParce que l’important est de se comporter
comme « un expert » au quotidien, dans « lecomme « un expert » au quotidien, dans « le
moindre geste », et que le fait d’avoirmoindre geste », et que le fait d’avoir
approfondi, au moins une fois, cette démarche,approfondi, au moins une fois, cette démarche,
peut permettre de la reproduire ensuite…peut permettre de la reproduire ensuite…
• C’est la même dialectique que celle queC’est la même dialectique que celle que
l’on retrouve dans tous les apprentissages :l’on retrouve dans tous les apprentissages :
étayage / désétayage.étayage / désétayage.
• Un mémoire doit être un objet de fierté… aucunUn mémoire doit être un objet de fierté… aucun
détail n’y est anecdotique : « l’expert est dans ledétail n’y est anecdotique : « l’expert est dans le
détail ».détail ».
• Un mémoire doit être un objet communicable : lesUn mémoire doit être un objet communicable : les
règles de l’intelligibilité doivent être respectées.règles de l’intelligibilité doivent être respectées.
• Un mémoire doit être un objet discutable : touteUn mémoire doit être un objet discutable : toute
affirmation doit être étayée, toute propositionaffirmation doit être étayée, toute proposition
présentée en envisageant les objections possibles…présentée en envisageant les objections possibles…
18
Dans le mémoire :Dans le mémoire :
• J’expose un problème professionnel,J’expose un problème professionnel,
• je réfléchis sur les ressources qui me permettent de leje réfléchis sur les ressources qui me permettent de le
comprendre et de l’analyser,comprendre et de l’analyser,
• je décris une « expérience » que j’ai menée pourje décris une « expérience » que j’ai menée pour
tenter d’avancer sur ce problème,tenter d’avancer sur ce problème,
• je me demande quelle est la validité de ce queje me demande quelle est la validité de ce que
j’obtiens,j’obtiens,
• je formule des conclusions… provisoires, mais que jeje formule des conclusions… provisoires, mais que je
peux et veux défendre.peux et veux défendre.
19
Quelques indices d’un mémoire réussi :Quelques indices d’un mémoire réussi :
• J’utilise systématiquement des mots-outils,J’utilise systématiquement des mots-outils,
• Je construis des paragraphes qui correspondent,Je construis des paragraphes qui correspondent,
chacun, à une idée,chacun, à une idée,
• Je combine trois types de discours de manièreJe combine trois types de discours de manière
équilibrée :équilibrée :
• Le discours démonstratif (propositionnel)Le discours démonstratif (propositionnel)
• Le discours descriptif (exemples, observations)Le discours descriptif (exemples, observations)
• Le discours référentiel (ouvrages et auteurs enLe discours référentiel (ouvrages et auteurs en
appui).appui).
• Si un de ces discours domine trop fortement,Si un de ces discours domine trop fortement,
le mémoire n’est pas convaincant.le mémoire n’est pas convaincant.
Diversité des mémoires
•Domaine de la didactique :
gestion des apprentissages dans le cadre de son enseignement, notions à enseigner,
représentations initiales, construction de compétences, définition d’objectifs, construction
d’activités de classe...
•Domaine de la pédagogie :
gestion du temps, de l’espace, autorité, gestion du groupe classe, outils pédagogiques (tableau,
manuels, fiches de travail...)...
•Domaine de l’institution :
orientation, relations avec les parents d’élèves, projet d’établissement...
•Domaine des approches innovantes :
conception et évaluation de dispositifs nouveaux (intégration des TIC dans son enseignement,
intégration de son enseignement dans le cadre de projets, transdisciplinarité...)
•Domaine socio-éducatif :
éducation à la citoyenneté, à l’environnement durable, éducation à la santé...
Diversité des mémoires
André Lavarde (“le mémoire professionnel en IUFM, aide
méthodologique” CRDP Amiens 2004) fait une typologie
des mémoires en trois grandes familles...
• le mémoire didactique
• le mémoire culturel
• le mémoire pédagogiquue
Diversité des mémoires
Le mémoire didactique : porte sur un domaine
particulier de la transmission de la connaissance.
C’est également dans cette rubrique que l’on va
ranger les mémoires portant sur les savoir-faire ou
l’usage des technologies. On peut enfin envisager
les rapports avec les autres disciplines.
Rappelons cependant que le mémoire ne vise pas à
décrire simplement sa pratique mais à la tester ou à
mieux comprendre comment les élèves
s’approprient les connaissances.
Diversité des mémoires
Le mémoire culturel : dans certains
domaines, ce ne sont pas les savoirs eux-
mêmes qui sont importants mais la culture qui
s’en dégage , c’est-à-dire les savoir-être qu’ils
déclenchent.
(réflexion sur l’esprit critique en SES par exemple).
Ce ne sont pas les mémoires les plus faciles…
Diversité des mémoires
Le mémoire pédagogique : on peut s’interroger
sur la relation à l’autre dans la classe et sur les
procédures que l’on peut mettre en place pour faire
apprendre.
Exemple de mémoires sur l’autorité, la motivation,
l’évaluation, le travail de groupe, etc.
Attention dans ce type de travail, la discipline doit être
présente : il ne peut y avoir de pédagogie sans
didactique. Mais on peut aussi se situer dans une
logique transversale.
A garder... en mémoire !
le mémoire doit commencer par une question
préalable qui engage une recherche
Le cheminement consiste à passer de la question
posée (questionnement de départ) au champ de
connaissances auquel se rapporte cette question
(problématique)
le mémoire passe forcément par une analyse de
pratiques et des observations.
A garder... en mémoire !
Attention le mémoire ≠ mémoires !
Il ne s’agit pas de raconter sa propre pratique (et encore moins sa
vie…) mais de mettre l’élève et la situation d’apprentissage
au centre de l’analyse
La rédaction
la page de garde doit comporter :
Nom et prénom du stagiaire
- Master MEEF de sciences économiques et sociales
- Titre du mémoire
- Niveau de classe (le cas échéant)
-
ESPÉ de Paris
Année solaire 2016-2017
Nom du directeur de mémoire
La rédaction
Entre vingt et vingt-cinq pages (hors annexes)
soit entre 6 000 et 10 000 mots
Corps de texte 12 intervalle 1,5
Tout document nécessaire à la compréhension
du texte doit être renvoyé en annexe.
Les annexes (1/2)
Les annexes sont des pages supplémentaires placées à
la fin du mémoire et après la bibliographie.
Elles rassemblent tous les éléments qui semblent
indispensables pour que le lecteur se fasse sa propre
idée sur la pertinence de la recherche.
Les annexes (2/2)
On y trouvera donc des documents “bruts” qu’on
choisit de ne pas insérer dans le corps du texte pour
ne pas l’alourdir.
exemples :
•le tableau récapitulatif des résultats
•l’intégralité d’un questionnaire ou d’un support donné
en classe
•des outils d’étude
Quelques exemples
• L’introduction de l’actualité dans l’enseignement de SES
• Le travail en groupes en classe de première
• L’intérêt d’utiliser des supports audiovisuels en seconde
• Comment éveiller l’esprit critique (classe de seconde)
• Comment améliorer la motivation des élèves et la mettre au service de l’efficacité pédagogique ?
• Les enjeux théoriques du partage de la VA en seconde
• L’utilisation de la presse en classe
• Nouvelles technologies, « auto-évaluation » et autonomie des élèves
• Enseigner la notion de productivité en seconde : choix didactiques et pédagogiques
• La recherche documentaire en SES et en ECJS
• Exploitation pédagogique des évaluations écrites
• Lire et rédiger en seconde : deux savoirs-faire indissociables
• Le manuel scolaire en SES, lien avec les pratiques enseignantes et utilisation par les élèves.
• L’usage des documents statistiques et des outils statistiques (en liaison avec prof de maths) en seconde
• Contribuer à l'apprentissage de l'argumentation écrite en utilisant l'audiovisuel en classe de seconde
• L’initiation à la question de synthèse en classe de seconde
• La schématisation, du texte au schéma et du schéma au texte
• Une expérience de travail de groupe en classe de sciences économiques et sociales
• Le support audiovisuel en SES
• L’implémentation des jeux en SES : un mode d’apprentissage pertinent ?
• Interdisciplinarité SES/mathématiques en classe de seconde
• L’argumentation en classe de seconde : de l’apprentissage méthodologique aux difficultés épistémologiques
• Réalisation d’une enquête sociologique par questionnaire en classe de Première.
Mémoires SES 2015
étier d’enseignant en ZEP et les surveillants de Prison
et des medias en Sciences Economiques et Sociales.
ues informationnelles et l’utilisation des médias par les professeurs de sciences économiques et sociales
sitif de classe inversée en sciences économiques et sociales
pour mettre en activité les L’utilisation du jeu pour mettre en activité les élèves en sciences économiques e
es économiques et sociales avec les technologies de l’information et de la communication pour l’éducation
duction sociale dans l’enseignement de SES au lycée
t méthodes pour un enseignement efficace ?
nciée permet-elle de réduire les écarts de niveaux entre les élèves ?
gnantes face à la violence en milieu scolaire
des élèves : à la recherche d’autonomie et d’efficacité
oduction passive des inégalités scolaires d’apprentissage en S.E.S.
du document dans l’enseignement des sciences économiques et sociales
en compte l’hétérogénéité des classes et les élèves en difficulté d’apprentissage grâce au travail en groupe?
auteurs dans la pratique des professeurs de sciences économiques et sociales ?
Sciences Economiques et Sociales et les professeurs d’Éducation Physique et Sportive, entre discours et pr
es d’apprentissage : Observations et remédiations dans quatre classes de seconde
Sujets de mémoires 2016
• La socialisation en 1ère ES : violence symbolique ou émancipation ?
• Pédagogie de l’engagement
• Gestion de classe et gestion individuelle des élèves : comment concilier l’individuel et le
collectif ?
• Démocratie et transmission des valeurs de la République
• La résistance au concept de « genre »
• Les devoirs à la maison : efficacité ou inégalités ?
• Comment évaluer et éviter les biais de l’évaluation ?
• Les dispositifs de coopération et de solidarité dans la mise en activité
• Les jeux pédagogiques en SES
• Place de l’actualité en SES
• L’erreur pour progresser et apprendre.
• Évaluer : avant et après…(bien corriger soi même et avec les élèves)
• Que retenir du cours ?
Modalités du mémoire
Chronologie
• 13 octobre 2016 : Présentation du mémoire +
Méthodologie
• 1er décembre 2016 : Choix définitif du sujet
• 25/26 janvier 2017 : séances de suivi (en présentiel)
• 30 mars 2017 : remise des mémoires
• 17 et 18 mai 2017 : Soutenances
L’encadrement du mémoire
• Groupes de 5 maximum
• En SES : 3 directeurs de mémoire
• Bénédicte Chevit
• Bénédicte Papon-Vogler
• Marie Marchal
Rôle du directeur de
mémoire
Le directeur de mémoire participe à l’évaluation, il
est en mesure de constater notamment :
la constance et la régularité du stagiaire dans le
travail
la capacité à identifier les difficultés rencontrées et
à les dépasser
la capacité à programmer et à respecter un
échéancier déterminé
la capacité à analyser l’apport de son travail actuel
dans sa pratique professionnelle.
Rôle du directeur de
mémoire
accompagnement individualisé des stagiaires
• passage du thème à la problématique : construction
progressive du sujet
• recherche documentaire et aide au recueil des données.
• travail sur l’analyse, l’organisation et l’interprétation des
résultats
• rédaction
• préparation de la soutenance
Le tuteur de l’ÉSPÉ est l’un des formateurs du stagiaire, désigné
par le responsable de la formation de l’ÉSPÉ. Il appartient à
l’équipe enseignante intervenant pour la formation, que celle-ci
soit assurée par l’ÉSPÉ ou par une autre composante.
Il accompagne le stagiaire durant l’année scolaire et participe à sa
formation. Il assure un suivi et un accompagnement pédagogique
du stagiaire tout au long de son cursus. Il rencontre de manière
régulière le stagiaire pour permettre un aller-retour entre ce qui
est travaillé durant le stage en situation dans l’école ou
l’établissement scolaire et les enseignements dispensés au sein de
l’ÉSPÉ. En lien avec le directeur du mémoire, il peut aider le
stagiaire dans son travail d’élaboration du mémoire."
extraits du “livret du tuteur”élaboré par l'inspection, la DAFOR et l'ESPE de Paris.
Rôle du tuteur
La soutenance et
l’évaluation
Deux phases
Un exposé (15 minutes)
Un entretien (15 minutes)
La soutenance
Le jury 
le directeur du mémoire,
un autre formateur (qui a lu le mémoire),
un autre qui n’a pas lu (« candide »).
La soutenance
Dans l’exposé, il ne s’agit pas de redire ce qui a été écrit.
Le stagiaire s’exprime sur son travail en prenant du recul par
rapport à ce qu’il a rédigé. L’exposé évoque le regard porté sur
l’ensemble du travail fourni.
On peut l’articuler de la façon suivante :
•un rappel très bref des grandes lignes de la problématique.
•un retour sur la façon dont les recherches ont été menées.
•l’évocation de la façon dont on pense que le mémoire a été un
moment de formation
•une conclusion.
Bon courage !

Contenu connexe

Tendances

Scenarisation d’un module d’enseignement en ligne
Scenarisation d’un module d’enseignement en ligneScenarisation d’un module d’enseignement en ligne
Scenarisation d’un module d’enseignement en ligne
Merlin Lamago
 
268464969 endodontie-cours-7s
268464969 endodontie-cours-7s268464969 endodontie-cours-7s
268464969 endodontie-cours-7s
mii va
 
Chapitre 2 partie-2
Chapitre 2 partie-2Chapitre 2 partie-2
Chapitre 2 partie-2Ahmed Fellak
 
Maroc, Safran, etude de marche, 2010
Maroc, Safran, etude de marche, 2010Maroc, Safran, etude de marche, 2010
Maroc, Safran, etude de marche, 2010
ExternalEvents
 
Développer La Démarche Portfolio - EPHEC
Développer La Démarche Portfolio - EPHECDévelopper La Démarche Portfolio - EPHEC
Développer La Démarche Portfolio - EPHEC
Philippe-Didier GAUTHIER
 
動的計画法を極める!
動的計画法を極める!動的計画法を極める!
Formation en Business Plan , de PROSPERER
Formation en Business Plan , de PROSPERERFormation en Business Plan , de PROSPERER
Formation en Business Plan , de PROSPERERandryhr
 
Td 4 l'approche processus
Td 4 l'approche processusTd 4 l'approche processus
Td 4 l'approche processusFethi Ferhane
 
Mini guide du formateur, compil de P. Clauzard
Mini guide du formateur, compil de P. ClauzardMini guide du formateur, compil de P. Clauzard
Mini guide du formateur, compil de P. Clauzard
philip61
 
Produit et stockage_2014 (1)
Produit et stockage_2014 (1)Produit et stockage_2014 (1)
Produit et stockage_2014 (1)
khalid margaa
 
les indices biologiques.pdf
les indices biologiques.pdfles indices biologiques.pdf
les indices biologiques.pdf
SeifEddine29
 
Grh et performance de l’entreprise
Grh et performance de l’entrepriseGrh et performance de l’entreprise
Grh et performance de l’entrepriseAlyouta Alyoucha
 
H.A.C.C.P. : Contrôle de l'hygiène alimentaire
H.A.C.C.P. : Contrôle de l'hygiène alimentaireH.A.C.C.P. : Contrôle de l'hygiène alimentaire
H.A.C.C.P. : Contrôle de l'hygiène alimentaire
TanguySmykla
 
Programme IDMAJ
Programme IDMAJProgramme IDMAJ
Programme IDMAJ
ANAPEC
 
4 e purchasing_inventory_fr
4 e purchasing_inventory_fr4 e purchasing_inventory_fr
4 e purchasing_inventory_fr
YOUSSEF MEKKAOUI
 
Mise en oeuvre d'une politique qhse dans une tpe pme
Mise en oeuvre d'une politique qhse dans une tpe pmeMise en oeuvre d'une politique qhse dans une tpe pme
Mise en oeuvre d'une politique qhse dans une tpe pme
Géraud TSEROKO-OSSETE
 
Séance 2 - théorie du consommateur 1
Séance 2 - théorie du consommateur 1Séance 2 - théorie du consommateur 1
Séance 2 - théorie du consommateur 1
Esteban Giner
 
Présentation.pdf
Présentation.pdfPrésentation.pdf
Présentation.pdf
kokoublaise
 

Tendances (20)

Scenarisation d’un module d’enseignement en ligne
Scenarisation d’un module d’enseignement en ligneScenarisation d’un module d’enseignement en ligne
Scenarisation d’un module d’enseignement en ligne
 
Ppma et parodonte .
Ppma et parodonte .Ppma et parodonte .
Ppma et parodonte .
 
268464969 endodontie-cours-7s
268464969 endodontie-cours-7s268464969 endodontie-cours-7s
268464969 endodontie-cours-7s
 
Chapitre 2 partie-2
Chapitre 2 partie-2Chapitre 2 partie-2
Chapitre 2 partie-2
 
Maroc, Safran, etude de marche, 2010
Maroc, Safran, etude de marche, 2010Maroc, Safran, etude de marche, 2010
Maroc, Safran, etude de marche, 2010
 
Développer La Démarche Portfolio - EPHEC
Développer La Démarche Portfolio - EPHECDévelopper La Démarche Portfolio - EPHEC
Développer La Démarche Portfolio - EPHEC
 
動的計画法を極める!
動的計画法を極める!動的計画法を極める!
動的計画法を極める!
 
Formation en Business Plan , de PROSPERER
Formation en Business Plan , de PROSPERERFormation en Business Plan , de PROSPERER
Formation en Business Plan , de PROSPERER
 
Td 4 l'approche processus
Td 4 l'approche processusTd 4 l'approche processus
Td 4 l'approche processus
 
Mini guide du formateur, compil de P. Clauzard
Mini guide du formateur, compil de P. ClauzardMini guide du formateur, compil de P. Clauzard
Mini guide du formateur, compil de P. Clauzard
 
Produit et stockage_2014 (1)
Produit et stockage_2014 (1)Produit et stockage_2014 (1)
Produit et stockage_2014 (1)
 
les indices biologiques.pdf
les indices biologiques.pdfles indices biologiques.pdf
les indices biologiques.pdf
 
Grh et performance de l’entreprise
Grh et performance de l’entrepriseGrh et performance de l’entreprise
Grh et performance de l’entreprise
 
H.A.C.C.P. : Contrôle de l'hygiène alimentaire
H.A.C.C.P. : Contrôle de l'hygiène alimentaireH.A.C.C.P. : Contrôle de l'hygiène alimentaire
H.A.C.C.P. : Contrôle de l'hygiène alimentaire
 
Programme IDMAJ
Programme IDMAJProgramme IDMAJ
Programme IDMAJ
 
4 e purchasing_inventory_fr
4 e purchasing_inventory_fr4 e purchasing_inventory_fr
4 e purchasing_inventory_fr
 
Mise en oeuvre d'une politique qhse dans une tpe pme
Mise en oeuvre d'une politique qhse dans une tpe pmeMise en oeuvre d'une politique qhse dans une tpe pme
Mise en oeuvre d'une politique qhse dans une tpe pme
 
Séance 2 - théorie du consommateur 1
Séance 2 - théorie du consommateur 1Séance 2 - théorie du consommateur 1
Séance 2 - théorie du consommateur 1
 
Présentation1
Présentation1Présentation1
Présentation1
 
Présentation.pdf
Présentation.pdfPrésentation.pdf
Présentation.pdf
 

En vedette

Diapo chap 1- tes3-2016 sources croissance éco
Diapo chap 1- tes3-2016 sources croissance écoDiapo chap 1- tes3-2016 sources croissance éco
Diapo chap 1- tes3-2016 sources croissance éco
Philippe Watrelot
 
Diapo chap11 union européenne
Diapo chap11 union européenneDiapo chap11 union européenne
Diapo chap11 union européenne
Philippe Watrelot
 
Ph w évaluation-fdf:espé-janvier 2017 -séance 1
Ph w  évaluation-fdf:espé-janvier 2017 -séance 1Ph w  évaluation-fdf:espé-janvier 2017 -séance 1
Ph w évaluation-fdf:espé-janvier 2017 -séance 1
Philippe Watrelot
 
Enseigner les ses 2015 -histoire et débats
Enseigner les ses   2015 -histoire et débatsEnseigner les ses   2015 -histoire et débats
Enseigner les ses 2015 -histoire et débats
Philippe Watrelot
 
Analyse syst educ_4-egalité-equité-inégalités
Analyse syst educ_4-egalité-equité-inégalitésAnalyse syst educ_4-egalité-equité-inégalités
Analyse syst educ_4-egalité-equité-inégalités
Philippe Watrelot
 
Analyse syst educ_5-programmes-curricula
Analyse syst educ_5-programmes-curriculaAnalyse syst educ_5-programmes-curricula
Analyse syst educ_5-programmes-curricula
Philippe Watrelot
 
Tes3 15 16-ch_8_justice sociale
Tes3 15 16-ch_8_justice sociale Tes3 15 16-ch_8_justice sociale
Tes3 15 16-ch_8_justice sociale
Philippe Watrelot
 
Diapo chap 09-travail-emploi-chômage (15-16)
Diapo chap 09-travail-emploi-chômage (15-16)Diapo chap 09-travail-emploi-chômage (15-16)
Diapo chap 09-travail-emploi-chômage (15-16)
Philippe Watrelot
 
Ph w diapo chap10-devt durable (15-16)
Ph w diapo chap10-devt durable (15-16)Ph w diapo chap10-devt durable (15-16)
Ph w diapo chap10-devt durable (15-16)
Philippe Watrelot
 
Ph w enseigner les ses - 2016 -histoire et débats
Ph w enseigner les ses - 2016 -histoire et débatsPh w enseigner les ses - 2016 -histoire et débats
Ph w enseigner les ses - 2016 -histoire et débats
Philippe Watrelot
 
M1 du pg au cours-2016
M1 du pg au cours-2016M1 du pg au cours-2016
M1 du pg au cours-2016
Philippe Watrelot
 
2016 diapo chap 7-conflictualité
2016 diapo chap 7-conflictualité2016 diapo chap 7-conflictualité
2016 diapo chap 7-conflictualité
Philippe Watrelot
 
Chap2 tes 2016_diapo_fluctuations
Chap2 tes 2016_diapo_fluctuationsChap2 tes 2016_diapo_fluctuations
Chap2 tes 2016_diapo_fluctuations
Philippe Watrelot
 
2016 diapo chap 3 mondialisation-tes3
2016 diapo chap 3 mondialisation-tes32016 diapo chap 3 mondialisation-tes3
2016 diapo chap 3 mondialisation-tes3
Philippe Watrelot
 
Diapo chap11 union européenne
Diapo chap11 union européenneDiapo chap11 union européenne
Diapo chap11 union européenne
Philippe Watrelot
 
M1 2016 - devenir enseigt - syst educ
M1 2016 - devenir enseigt - syst educM1 2016 - devenir enseigt - syst educ
M1 2016 - devenir enseigt - syst educ
Philippe Watrelot
 
Enseigner les ses 2016 -docs+inductif:déductif
Enseigner les ses   2016 -docs+inductif:déductifEnseigner les ses   2016 -docs+inductif:déductif
Enseigner les ses 2016 -docs+inductif:déductif
Philippe Watrelot
 
M2 jeux-nouveaux outils
M2 jeux-nouveaux outilsM2 jeux-nouveaux outils
M2 jeux-nouveaux outils
Philippe Watrelot
 
Diapo chap 6 intégration:individualisme_2016
Diapo chap 6 intégration:individualisme_2016Diapo chap 6 intégration:individualisme_2016
Diapo chap 6 intégration:individualisme_2016
Philippe Watrelot
 
Analyse syst educ_1-les acteurs
Analyse syst educ_1-les acteursAnalyse syst educ_1-les acteurs
Analyse syst educ_1-les acteurs
Philippe Watrelot
 

En vedette (20)

Diapo chap 1- tes3-2016 sources croissance éco
Diapo chap 1- tes3-2016 sources croissance écoDiapo chap 1- tes3-2016 sources croissance éco
Diapo chap 1- tes3-2016 sources croissance éco
 
Diapo chap11 union européenne
Diapo chap11 union européenneDiapo chap11 union européenne
Diapo chap11 union européenne
 
Ph w évaluation-fdf:espé-janvier 2017 -séance 1
Ph w  évaluation-fdf:espé-janvier 2017 -séance 1Ph w  évaluation-fdf:espé-janvier 2017 -séance 1
Ph w évaluation-fdf:espé-janvier 2017 -séance 1
 
Enseigner les ses 2015 -histoire et débats
Enseigner les ses   2015 -histoire et débatsEnseigner les ses   2015 -histoire et débats
Enseigner les ses 2015 -histoire et débats
 
Analyse syst educ_4-egalité-equité-inégalités
Analyse syst educ_4-egalité-equité-inégalitésAnalyse syst educ_4-egalité-equité-inégalités
Analyse syst educ_4-egalité-equité-inégalités
 
Analyse syst educ_5-programmes-curricula
Analyse syst educ_5-programmes-curriculaAnalyse syst educ_5-programmes-curricula
Analyse syst educ_5-programmes-curricula
 
Tes3 15 16-ch_8_justice sociale
Tes3 15 16-ch_8_justice sociale Tes3 15 16-ch_8_justice sociale
Tes3 15 16-ch_8_justice sociale
 
Diapo chap 09-travail-emploi-chômage (15-16)
Diapo chap 09-travail-emploi-chômage (15-16)Diapo chap 09-travail-emploi-chômage (15-16)
Diapo chap 09-travail-emploi-chômage (15-16)
 
Ph w diapo chap10-devt durable (15-16)
Ph w diapo chap10-devt durable (15-16)Ph w diapo chap10-devt durable (15-16)
Ph w diapo chap10-devt durable (15-16)
 
Ph w enseigner les ses - 2016 -histoire et débats
Ph w enseigner les ses - 2016 -histoire et débatsPh w enseigner les ses - 2016 -histoire et débats
Ph w enseigner les ses - 2016 -histoire et débats
 
M1 du pg au cours-2016
M1 du pg au cours-2016M1 du pg au cours-2016
M1 du pg au cours-2016
 
2016 diapo chap 7-conflictualité
2016 diapo chap 7-conflictualité2016 diapo chap 7-conflictualité
2016 diapo chap 7-conflictualité
 
Chap2 tes 2016_diapo_fluctuations
Chap2 tes 2016_diapo_fluctuationsChap2 tes 2016_diapo_fluctuations
Chap2 tes 2016_diapo_fluctuations
 
2016 diapo chap 3 mondialisation-tes3
2016 diapo chap 3 mondialisation-tes32016 diapo chap 3 mondialisation-tes3
2016 diapo chap 3 mondialisation-tes3
 
Diapo chap11 union européenne
Diapo chap11 union européenneDiapo chap11 union européenne
Diapo chap11 union européenne
 
M1 2016 - devenir enseigt - syst educ
M1 2016 - devenir enseigt - syst educM1 2016 - devenir enseigt - syst educ
M1 2016 - devenir enseigt - syst educ
 
Enseigner les ses 2016 -docs+inductif:déductif
Enseigner les ses   2016 -docs+inductif:déductifEnseigner les ses   2016 -docs+inductif:déductif
Enseigner les ses 2016 -docs+inductif:déductif
 
M2 jeux-nouveaux outils
M2 jeux-nouveaux outilsM2 jeux-nouveaux outils
M2 jeux-nouveaux outils
 
Diapo chap 6 intégration:individualisme_2016
Diapo chap 6 intégration:individualisme_2016Diapo chap 6 intégration:individualisme_2016
Diapo chap 6 intégration:individualisme_2016
 
Analyse syst educ_1-les acteurs
Analyse syst educ_1-les acteursAnalyse syst educ_1-les acteurs
Analyse syst educ_1-les acteurs
 

Similaire à Mémoire m2 meef-ses-2016

Un focus sur les ePortfolios : usages pédagogiques de Mahara
Un focus sur les ePortfolios : usages pédagogiques de MaharaUn focus sur les ePortfolios : usages pédagogiques de Mahara
Un focus sur les ePortfolios : usages pédagogiques de Mahara
Dominique-Alain JAN
 
Eportfolio usages pédagogiques de mahara
Eportfolio usages pédagogiques de maharaEportfolio usages pédagogiques de mahara
Eportfolio usages pédagogiques de mahara
Laetitia Bouisset
 
S1. PPP-LICENCE RH.pptx
S1. PPP-LICENCE RH.pptxS1. PPP-LICENCE RH.pptx
S1. PPP-LICENCE RH.pptx
FrdriqueGauthier1
 
Le multi agenda : Une formalisation commune de l’agir enseignant pour la fo...
Le multi agenda :  Une formalisation commune de l’agir enseignant pour la fo...Le multi agenda :  Une formalisation commune de l’agir enseignant pour la fo...
Le multi agenda : Une formalisation commune de l’agir enseignant pour la fo...
YacineSlama
 
Ph w présentation formation stagiaires 17
Ph w  présentation formation stagiaires 17Ph w  présentation formation stagiaires 17
Ph w présentation formation stagiaires 17
Philippe Watrelot
 
Comment enseigner à l'Université?
Comment enseigner à l'Université?Comment enseigner à l'Université?
Comment enseigner à l'Université?
Université de Dschang
 
Methodologie oral dnb 2021
Methodologie oral dnb 2021Methodologie oral dnb 2021
Methodologie oral dnb 2021
collegemignet
 
Notes sur le JDA - journal des apprentissages - par Philippe Clauzard
Notes sur le JDA - journal des apprentissages - par Philippe ClauzardNotes sur le JDA - journal des apprentissages - par Philippe Clauzard
Notes sur le JDA - journal des apprentissages - par Philippe Clauzard
philip61
 
EAP et formation continue
EAP et formation continueEAP et formation continue
EAP et formation continue
Cegep de la Pocatiere - CEC de Montmagny
 
Apprendre à apprendre - Xavier Papillon
Apprendre à apprendre - Xavier PapillonApprendre à apprendre - Xavier Papillon
Apprendre à apprendre - Xavier Papillon
DFIE Lyon
 
Autoformation en Espace public numerique
Autoformation en Espace public numeriqueAutoformation en Espace public numerique
Autoformation en Espace public numerique
Philippe Cazeneuve
 
522 - La boîte à outils des formateurs (1).pdf
522 - La boîte à outils des formateurs (1).pdf522 - La boîte à outils des formateurs (1).pdf
522 - La boîte à outils des formateurs (1).pdf
Youssef795209
 
Les technologies pour soutenir le travail collaboratif
Les technologies pour soutenir le travail collaboratifLes technologies pour soutenir le travail collaboratif
Les technologies pour soutenir le travail collaboratif
Isabelle Motte
 
La scénarisation définir son objectif
La scénarisation définir son objectifLa scénarisation définir son objectif
La scénarisation définir son objectif
Bruno Tison
 
Si t'es toujours pas développeur à 40 ans ... il n'est pas trop tard ! Agile ...
Si t'es toujours pas développeur à 40 ans ... il n'est pas trop tard ! Agile ...Si t'es toujours pas développeur à 40 ans ... il n'est pas trop tard ! Agile ...
Si t'es toujours pas développeur à 40 ans ... il n'est pas trop tard ! Agile ...
Eric SIBER
 
Formation à l'eportfolio rennes 21/11/11
Formation à l'eportfolio rennes 21/11/11Formation à l'eportfolio rennes 21/11/11
Formation à l'eportfolio rennes 21/11/11
Dominique-Alain JAN
 
M1 s1- devenir enseignant - moi, enseigt - 2019
M1  s1- devenir enseignant - moi, enseigt - 2019M1  s1- devenir enseignant - moi, enseigt - 2019
M1 s1- devenir enseignant - moi, enseigt - 2019
Philippe Watrelot
 
Cours Analyse des pratiques et démarches réflexives, P. Clauzard APP-4-2017
Cours Analyse des pratiques et démarches réflexives, P. Clauzard APP-4-2017Cours Analyse des pratiques et démarches réflexives, P. Clauzard APP-4-2017
Cours Analyse des pratiques et démarches réflexives, P. Clauzard APP-4-2017
philip61
 
Formation à mahara (Strasbourg) 26-06-12
Formation à mahara (Strasbourg) 26-06-12Formation à mahara (Strasbourg) 26-06-12
Formation à mahara (Strasbourg) 26-06-12
Dominique-Alain JAN
 

Similaire à Mémoire m2 meef-ses-2016 (20)

Un focus sur les ePortfolios : usages pédagogiques de Mahara
Un focus sur les ePortfolios : usages pédagogiques de MaharaUn focus sur les ePortfolios : usages pédagogiques de Mahara
Un focus sur les ePortfolios : usages pédagogiques de Mahara
 
Eportfolio usages pédagogiques de mahara
Eportfolio usages pédagogiques de maharaEportfolio usages pédagogiques de mahara
Eportfolio usages pédagogiques de mahara
 
S1. PPP-LICENCE RH.pptx
S1. PPP-LICENCE RH.pptxS1. PPP-LICENCE RH.pptx
S1. PPP-LICENCE RH.pptx
 
Le multi agenda : Une formalisation commune de l’agir enseignant pour la fo...
Le multi agenda :  Une formalisation commune de l’agir enseignant pour la fo...Le multi agenda :  Une formalisation commune de l’agir enseignant pour la fo...
Le multi agenda : Une formalisation commune de l’agir enseignant pour la fo...
 
Ph w présentation formation stagiaires 17
Ph w  présentation formation stagiaires 17Ph w  présentation formation stagiaires 17
Ph w présentation formation stagiaires 17
 
Comment enseigner à l'Université?
Comment enseigner à l'Université?Comment enseigner à l'Université?
Comment enseigner à l'Université?
 
Methodologie oral dnb 2021
Methodologie oral dnb 2021Methodologie oral dnb 2021
Methodologie oral dnb 2021
 
Notes sur le JDA - journal des apprentissages - par Philippe Clauzard
Notes sur le JDA - journal des apprentissages - par Philippe ClauzardNotes sur le JDA - journal des apprentissages - par Philippe Clauzard
Notes sur le JDA - journal des apprentissages - par Philippe Clauzard
 
EAP et formation continue
EAP et formation continueEAP et formation continue
EAP et formation continue
 
Texte intervention
Texte interventionTexte intervention
Texte intervention
 
Apprendre à apprendre - Xavier Papillon
Apprendre à apprendre - Xavier PapillonApprendre à apprendre - Xavier Papillon
Apprendre à apprendre - Xavier Papillon
 
Autoformation en Espace public numerique
Autoformation en Espace public numeriqueAutoformation en Espace public numerique
Autoformation en Espace public numerique
 
522 - La boîte à outils des formateurs (1).pdf
522 - La boîte à outils des formateurs (1).pdf522 - La boîte à outils des formateurs (1).pdf
522 - La boîte à outils des formateurs (1).pdf
 
Les technologies pour soutenir le travail collaboratif
Les technologies pour soutenir le travail collaboratifLes technologies pour soutenir le travail collaboratif
Les technologies pour soutenir le travail collaboratif
 
La scénarisation définir son objectif
La scénarisation définir son objectifLa scénarisation définir son objectif
La scénarisation définir son objectif
 
Si t'es toujours pas développeur à 40 ans ... il n'est pas trop tard ! Agile ...
Si t'es toujours pas développeur à 40 ans ... il n'est pas trop tard ! Agile ...Si t'es toujours pas développeur à 40 ans ... il n'est pas trop tard ! Agile ...
Si t'es toujours pas développeur à 40 ans ... il n'est pas trop tard ! Agile ...
 
Formation à l'eportfolio rennes 21/11/11
Formation à l'eportfolio rennes 21/11/11Formation à l'eportfolio rennes 21/11/11
Formation à l'eportfolio rennes 21/11/11
 
M1 s1- devenir enseignant - moi, enseigt - 2019
M1  s1- devenir enseignant - moi, enseigt - 2019M1  s1- devenir enseignant - moi, enseigt - 2019
M1 s1- devenir enseignant - moi, enseigt - 2019
 
Cours Analyse des pratiques et démarches réflexives, P. Clauzard APP-4-2017
Cours Analyse des pratiques et démarches réflexives, P. Clauzard APP-4-2017Cours Analyse des pratiques et démarches réflexives, P. Clauzard APP-4-2017
Cours Analyse des pratiques et démarches réflexives, P. Clauzard APP-4-2017
 
Formation à mahara (Strasbourg) 26-06-12
Formation à mahara (Strasbourg) 26-06-12Formation à mahara (Strasbourg) 26-06-12
Formation à mahara (Strasbourg) 26-06-12
 

Plus de Philippe Watrelot

Evaluation tronc commun mai 2021
Evaluation tronc commun mai 2021Evaluation tronc commun mai 2021
Evaluation tronc commun mai 2021
Philippe Watrelot
 
Ph w outils-pour_enseigner_a_distance
Ph w outils-pour_enseigner_a_distancePh w outils-pour_enseigner_a_distance
Ph w outils-pour_enseigner_a_distance
Philippe Watrelot
 
Diapo chap 1- tes5-2019 sources croissance eco
Diapo chap 1- tes5-2019 sources croissance ecoDiapo chap 1- tes5-2019 sources croissance eco
Diapo chap 1- tes5-2019 sources croissance eco
Philippe Watrelot
 
Chap2 tes 2018_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2018_diapo_fluctuations_(ph_w)Chap2 tes 2018_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2018_diapo_fluctuations_(ph_w)
Philippe Watrelot
 
Diapo chap03 devt durable (18-19)
Diapo chap03 devt durable (18-19)Diapo chap03 devt durable (18-19)
Diapo chap03 devt durable (18-19)
Philippe Watrelot
 
Ph w stage besancon (matinee) oct-18
Ph w  stage besancon (matinee) oct-18Ph w  stage besancon (matinee) oct-18
Ph w stage besancon (matinee) oct-18
Philippe Watrelot
 
Ph w stage besancon (apres-midi) oct-18
Ph w  stage besancon (apres-midi) oct-18Ph w  stage besancon (apres-midi) oct-18
Ph w stage besancon (apres-midi) oct-18
Philippe Watrelot
 
Diapo chap 1- tes4-2018 sources croissance eco
Diapo chap 1- tes4-2018 sources croissance ecoDiapo chap 1- tes4-2018 sources croissance eco
Diapo chap 1- tes4-2018 sources croissance eco
Philippe Watrelot
 
Diapo chap11 union europeenne
Diapo chap11 union europeenneDiapo chap11 union europeenne
Diapo chap11 union europeenne
Philippe Watrelot
 
Diapo chap 09-travail-emploi-chomage(17-18)
Diapo chap 09-travail-emploi-chomage(17-18)Diapo chap 09-travail-emploi-chomage(17-18)
Diapo chap 09-travail-emploi-chomage(17-18)
Philippe Watrelot
 
Tes4 17 18-ch_8_justice sociale
Tes4 17 18-ch_8_justice sociale Tes4 17 18-ch_8_justice sociale
Tes4 17 18-ch_8_justice sociale
Philippe Watrelot
 
2018 diapo chap-7-conflictualite
2018 diapo chap-7-conflictualite2018 diapo chap-7-conflictualite
2018 diapo chap-7-conflictualite
Philippe Watrelot
 
Diapo chap 6 integration_individualisme_2018
Diapo chap 6 integration_individualisme_2018Diapo chap 6 integration_individualisme_2018
Diapo chap 6 integration_individualisme_2018
Philippe Watrelot
 
2eme version - Ap lettre de motivation (PhW)
2eme version - Ap lettre de motivation (PhW)2eme version - Ap lettre de motivation (PhW)
2eme version - Ap lettre de motivation (PhW)
Philippe Watrelot
 
Ap lettre de motivation (ph w)
Ap lettre de motivation (ph w)Ap lettre de motivation (ph w)
Ap lettre de motivation (ph w)
Philippe Watrelot
 
Diapo chap 5 mobilite_sociale_2018
Diapo chap 5 mobilite_sociale_2018Diapo chap 5 mobilite_sociale_2018
Diapo chap 5 mobilite_sociale_2018
Philippe Watrelot
 
Diapo chap 4 structure sociale tes4_17-18
Diapo chap 4  structure sociale tes4_17-18Diapo chap 4  structure sociale tes4_17-18
Diapo chap 4 structure sociale tes4_17-18
Philippe Watrelot
 
2017 diapo chap 3 mondialisation-partie 2
2017 diapo chap 3 mondialisation-partie 22017 diapo chap 3 mondialisation-partie 2
2017 diapo chap 3 mondialisation-partie 2
Philippe Watrelot
 
2017 diapo chap 3 mondialisation-partie 1
2017 diapo chap 3 mondialisation-partie 12017 diapo chap 3 mondialisation-partie 1
2017 diapo chap 3 mondialisation-partie 1
Philippe Watrelot
 
Ph w évaluation-lyon-nov17-séance 4
Ph w évaluation-lyon-nov17-séance 4Ph w évaluation-lyon-nov17-séance 4
Ph w évaluation-lyon-nov17-séance 4
Philippe Watrelot
 

Plus de Philippe Watrelot (20)

Evaluation tronc commun mai 2021
Evaluation tronc commun mai 2021Evaluation tronc commun mai 2021
Evaluation tronc commun mai 2021
 
Ph w outils-pour_enseigner_a_distance
Ph w outils-pour_enseigner_a_distancePh w outils-pour_enseigner_a_distance
Ph w outils-pour_enseigner_a_distance
 
Diapo chap 1- tes5-2019 sources croissance eco
Diapo chap 1- tes5-2019 sources croissance ecoDiapo chap 1- tes5-2019 sources croissance eco
Diapo chap 1- tes5-2019 sources croissance eco
 
Chap2 tes 2018_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2018_diapo_fluctuations_(ph_w)Chap2 tes 2018_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2018_diapo_fluctuations_(ph_w)
 
Diapo chap03 devt durable (18-19)
Diapo chap03 devt durable (18-19)Diapo chap03 devt durable (18-19)
Diapo chap03 devt durable (18-19)
 
Ph w stage besancon (matinee) oct-18
Ph w  stage besancon (matinee) oct-18Ph w  stage besancon (matinee) oct-18
Ph w stage besancon (matinee) oct-18
 
Ph w stage besancon (apres-midi) oct-18
Ph w  stage besancon (apres-midi) oct-18Ph w  stage besancon (apres-midi) oct-18
Ph w stage besancon (apres-midi) oct-18
 
Diapo chap 1- tes4-2018 sources croissance eco
Diapo chap 1- tes4-2018 sources croissance ecoDiapo chap 1- tes4-2018 sources croissance eco
Diapo chap 1- tes4-2018 sources croissance eco
 
Diapo chap11 union europeenne
Diapo chap11 union europeenneDiapo chap11 union europeenne
Diapo chap11 union europeenne
 
Diapo chap 09-travail-emploi-chomage(17-18)
Diapo chap 09-travail-emploi-chomage(17-18)Diapo chap 09-travail-emploi-chomage(17-18)
Diapo chap 09-travail-emploi-chomage(17-18)
 
Tes4 17 18-ch_8_justice sociale
Tes4 17 18-ch_8_justice sociale Tes4 17 18-ch_8_justice sociale
Tes4 17 18-ch_8_justice sociale
 
2018 diapo chap-7-conflictualite
2018 diapo chap-7-conflictualite2018 diapo chap-7-conflictualite
2018 diapo chap-7-conflictualite
 
Diapo chap 6 integration_individualisme_2018
Diapo chap 6 integration_individualisme_2018Diapo chap 6 integration_individualisme_2018
Diapo chap 6 integration_individualisme_2018
 
2eme version - Ap lettre de motivation (PhW)
2eme version - Ap lettre de motivation (PhW)2eme version - Ap lettre de motivation (PhW)
2eme version - Ap lettre de motivation (PhW)
 
Ap lettre de motivation (ph w)
Ap lettre de motivation (ph w)Ap lettre de motivation (ph w)
Ap lettre de motivation (ph w)
 
Diapo chap 5 mobilite_sociale_2018
Diapo chap 5 mobilite_sociale_2018Diapo chap 5 mobilite_sociale_2018
Diapo chap 5 mobilite_sociale_2018
 
Diapo chap 4 structure sociale tes4_17-18
Diapo chap 4  structure sociale tes4_17-18Diapo chap 4  structure sociale tes4_17-18
Diapo chap 4 structure sociale tes4_17-18
 
2017 diapo chap 3 mondialisation-partie 2
2017 diapo chap 3 mondialisation-partie 22017 diapo chap 3 mondialisation-partie 2
2017 diapo chap 3 mondialisation-partie 2
 
2017 diapo chap 3 mondialisation-partie 1
2017 diapo chap 3 mondialisation-partie 12017 diapo chap 3 mondialisation-partie 1
2017 diapo chap 3 mondialisation-partie 1
 
Ph w évaluation-lyon-nov17-séance 4
Ph w évaluation-lyon-nov17-séance 4Ph w évaluation-lyon-nov17-séance 4
Ph w évaluation-lyon-nov17-séance 4
 

Dernier

Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
mrelmejri
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
Friends of African Village Libraries
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdfEdito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
WarlockeTamagafk
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La JeunesseConseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Oscar Smith
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
cristionobedi
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
BenotGeorges3
 
Procédure consignation Lock Out Tag Out.pptx
Procédure consignation  Lock Out Tag Out.pptxProcédure consignation  Lock Out Tag Out.pptx
Procédure consignation Lock Out Tag Out.pptx
caggoune66
 
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Billy DEYLORD
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
M2i Formation
 

Dernier (12)

Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdfEdito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La JeunesseConseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
 
Procédure consignation Lock Out Tag Out.pptx
Procédure consignation  Lock Out Tag Out.pptxProcédure consignation  Lock Out Tag Out.pptx
Procédure consignation Lock Out Tag Out.pptx
 
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
 

Mémoire m2 meef-ses-2016

  • 1. Le mémoire en M2 MEEF-SES M2 MEEF-SES le point sur les textes officiels Un mémoire pour quoi faire Qu’est-ce qui est attendu ? L’évaluation et la soutenance Formation des stagiaires de SES (Ph.Watrelot) 2016-2017
  • 2. Que disent les textes ?
  • 3.
  • 4.
  • 8. Les stagiaires qu'ils soient M2 ou FSTG doivent produire un mémoire professionnel - construit dans le cadre du stage - avec un contenu disciplinaire et de recherche - relation avec une finalité didactique ou pédagogique et des pratiques professionnelles  - qui prend appui sur les enseignements -il s'agit d'un mémoire professionnel et pas d'un rapport de stage ni un mémoire de recherche -il comporte entre 6000 et 10 000 mots (soit ± 25 pages) Le mémoire donne lieu à un suivi  par séminaire ou des séances consacrées à la méthodologie et un encadrement individualisé (en présentiel et à distance) La validation passe par le dépôt du master et ensuite une soutenance. À Paris…
  • 9. Comme toutes les autres parties de la formation en master, le Mémoire vise à construire des compétences. Ce type de travail permet de développer essentiellement des: •Compétences réflexives, analytiques et synthétiques permettant d'appréhender avec justesse les démarches et les enjeux scientifiques sous-tendant la création de connaissances nouvelles et leurs applications éventuelles en milieu professionnel (pour un master à visée professionnelle) ; •Connaissances de la recherche et des postures qu'elle implique; •Compétences d'autoévaluation, de prise de responsabilité, de créativité et d'adaptation (par l'écriture du mémoire, par la logique de projet que sous-tend la recherche, par la soutenance du mémoire, moment de mise à distance). Quelles compétences ?
  • 10. L'initiation à la recherche renvoie également au développement d'une compétence professionnelle qui doit permettre à la personne de se former tout au long de l'exercice de son métier. On peut prendre pour exemple la quatorzième compétence professionnelle, telle qu'elle est définie dans le référentiel de l'Éducation Nationale (2013) publié au Journal Officiel du 25/07/2013. Quelles compétences ?
  • 11. Compétence 14 : S'engager dans une démarche individuelle et collective de développement professionnel -Compléter et actualiser ses connaissances scientifiques, didactiques et pédagogiques. -- Se tenir informé des acquis de la recherche afin de pouvoir s'engager dans des projets et des démarches d'innovation pédagogique visant à l'amélioration des pratiques. - Réfléchir sur sa pratique - seul et entre pairs - et réinvestir les résultats de sa réflexion dans l'action. - Identifier ses besoins de formation et mettre en œuvre les moyens de développer ses compétences en utilisant les ressources disponibles. Quelles compétences ?
  • 12. Un mémoire : pour quoi faire ?
  • 13. Mémoire Master MEEFMémoire Master MEEF ≠≠ Mémoire de rechercheMémoire de recherche compte rendu de pratiquescompte rendu de pratiques ≠≠
  • 14. Un mémoire pour quoi faire ? • Le mémoire est un outil privilégié pour « fabriquer de l’unité » entre : • son cursus et sa formation antérieure,son cursus et sa formation antérieure, • ses expériences de terrain,ses expériences de terrain, • les apports formatifs de l’ESPÉ,les apports formatifs de l’ESPÉ, • les recherches documentaires personnelles,les recherches documentaires personnelles, • les propositions de différents types d’experts,les propositions de différents types d’experts, • les échanges entre pairs.les échanges entre pairs.
  • 15. 15 Sur un « objet de travail »Sur un « objet de travail » particulier…particulier… • il s’agit donc de mener une démarche d’ « alternanceil s’agit donc de mener une démarche d’ « alternance en raccourci », « compactant » les différentesen raccourci », « compactant » les différentes composantes personnelles et institutionnelles de lacomposantes personnelles et institutionnelles de la formation…formation… • de porter un regard aiguisé (« effet loupe ») sur unde porter un regard aiguisé (« effet loupe ») sur un point précis,point précis, • d’acquérir une démarche d’expertise transférable…d’acquérir une démarche d’expertise transférable…
  • 16. 16 Pourquoi est-il si important d’acquérir unePourquoi est-il si important d’acquérir une démarche d’expertise transférable ?démarche d’expertise transférable ? • Parce que la formation initiale ne peut traiterParce que la formation initiale ne peut traiter tous les problèmes que l’on aura à résoudre autous les problèmes que l’on aura à résoudre au cours de sa vie professionnelle…cours de sa vie professionnelle… • Parce que l’important est de se comporterParce que l’important est de se comporter comme « un expert » au quotidien, dans « lecomme « un expert » au quotidien, dans « le moindre geste », et que le fait d’avoirmoindre geste », et que le fait d’avoir approfondi, au moins une fois, cette démarche,approfondi, au moins une fois, cette démarche, peut permettre de la reproduire ensuite…peut permettre de la reproduire ensuite… • C’est la même dialectique que celle queC’est la même dialectique que celle que l’on retrouve dans tous les apprentissages :l’on retrouve dans tous les apprentissages : étayage / désétayage.étayage / désétayage.
  • 17. • Un mémoire doit être un objet de fierté… aucunUn mémoire doit être un objet de fierté… aucun détail n’y est anecdotique : « l’expert est dans ledétail n’y est anecdotique : « l’expert est dans le détail ».détail ». • Un mémoire doit être un objet communicable : lesUn mémoire doit être un objet communicable : les règles de l’intelligibilité doivent être respectées.règles de l’intelligibilité doivent être respectées. • Un mémoire doit être un objet discutable : touteUn mémoire doit être un objet discutable : toute affirmation doit être étayée, toute propositionaffirmation doit être étayée, toute proposition présentée en envisageant les objections possibles…présentée en envisageant les objections possibles…
  • 18. 18 Dans le mémoire :Dans le mémoire : • J’expose un problème professionnel,J’expose un problème professionnel, • je réfléchis sur les ressources qui me permettent de leje réfléchis sur les ressources qui me permettent de le comprendre et de l’analyser,comprendre et de l’analyser, • je décris une « expérience » que j’ai menée pourje décris une « expérience » que j’ai menée pour tenter d’avancer sur ce problème,tenter d’avancer sur ce problème, • je me demande quelle est la validité de ce queje me demande quelle est la validité de ce que j’obtiens,j’obtiens, • je formule des conclusions… provisoires, mais que jeje formule des conclusions… provisoires, mais que je peux et veux défendre.peux et veux défendre.
  • 19. 19 Quelques indices d’un mémoire réussi :Quelques indices d’un mémoire réussi : • J’utilise systématiquement des mots-outils,J’utilise systématiquement des mots-outils, • Je construis des paragraphes qui correspondent,Je construis des paragraphes qui correspondent, chacun, à une idée,chacun, à une idée, • Je combine trois types de discours de manièreJe combine trois types de discours de manière équilibrée :équilibrée : • Le discours démonstratif (propositionnel)Le discours démonstratif (propositionnel) • Le discours descriptif (exemples, observations)Le discours descriptif (exemples, observations) • Le discours référentiel (ouvrages et auteurs enLe discours référentiel (ouvrages et auteurs en appui).appui). • Si un de ces discours domine trop fortement,Si un de ces discours domine trop fortement, le mémoire n’est pas convaincant.le mémoire n’est pas convaincant.
  • 20. Diversité des mémoires •Domaine de la didactique : gestion des apprentissages dans le cadre de son enseignement, notions à enseigner, représentations initiales, construction de compétences, définition d’objectifs, construction d’activités de classe... •Domaine de la pédagogie : gestion du temps, de l’espace, autorité, gestion du groupe classe, outils pédagogiques (tableau, manuels, fiches de travail...)... •Domaine de l’institution : orientation, relations avec les parents d’élèves, projet d’établissement... •Domaine des approches innovantes : conception et évaluation de dispositifs nouveaux (intégration des TIC dans son enseignement, intégration de son enseignement dans le cadre de projets, transdisciplinarité...) •Domaine socio-éducatif : éducation à la citoyenneté, à l’environnement durable, éducation à la santé...
  • 21. Diversité des mémoires André Lavarde (“le mémoire professionnel en IUFM, aide méthodologique” CRDP Amiens 2004) fait une typologie des mémoires en trois grandes familles... • le mémoire didactique • le mémoire culturel • le mémoire pédagogiquue
  • 22. Diversité des mémoires Le mémoire didactique : porte sur un domaine particulier de la transmission de la connaissance. C’est également dans cette rubrique que l’on va ranger les mémoires portant sur les savoir-faire ou l’usage des technologies. On peut enfin envisager les rapports avec les autres disciplines. Rappelons cependant que le mémoire ne vise pas à décrire simplement sa pratique mais à la tester ou à mieux comprendre comment les élèves s’approprient les connaissances.
  • 23. Diversité des mémoires Le mémoire culturel : dans certains domaines, ce ne sont pas les savoirs eux- mêmes qui sont importants mais la culture qui s’en dégage , c’est-à-dire les savoir-être qu’ils déclenchent. (réflexion sur l’esprit critique en SES par exemple). Ce ne sont pas les mémoires les plus faciles…
  • 24. Diversité des mémoires Le mémoire pédagogique : on peut s’interroger sur la relation à l’autre dans la classe et sur les procédures que l’on peut mettre en place pour faire apprendre. Exemple de mémoires sur l’autorité, la motivation, l’évaluation, le travail de groupe, etc. Attention dans ce type de travail, la discipline doit être présente : il ne peut y avoir de pédagogie sans didactique. Mais on peut aussi se situer dans une logique transversale.
  • 25. A garder... en mémoire ! le mémoire doit commencer par une question préalable qui engage une recherche Le cheminement consiste à passer de la question posée (questionnement de départ) au champ de connaissances auquel se rapporte cette question (problématique) le mémoire passe forcément par une analyse de pratiques et des observations.
  • 26. A garder... en mémoire ! Attention le mémoire ≠ mémoires ! Il ne s’agit pas de raconter sa propre pratique (et encore moins sa vie…) mais de mettre l’élève et la situation d’apprentissage au centre de l’analyse
  • 27. La rédaction la page de garde doit comporter : Nom et prénom du stagiaire - Master MEEF de sciences économiques et sociales - Titre du mémoire - Niveau de classe (le cas échéant) - ESPÉ de Paris Année solaire 2016-2017 Nom du directeur de mémoire
  • 28.
  • 29. La rédaction Entre vingt et vingt-cinq pages (hors annexes) soit entre 6 000 et 10 000 mots Corps de texte 12 intervalle 1,5 Tout document nécessaire à la compréhension du texte doit être renvoyé en annexe.
  • 30. Les annexes (1/2) Les annexes sont des pages supplémentaires placées à la fin du mémoire et après la bibliographie. Elles rassemblent tous les éléments qui semblent indispensables pour que le lecteur se fasse sa propre idée sur la pertinence de la recherche.
  • 31. Les annexes (2/2) On y trouvera donc des documents “bruts” qu’on choisit de ne pas insérer dans le corps du texte pour ne pas l’alourdir. exemples : •le tableau récapitulatif des résultats •l’intégralité d’un questionnaire ou d’un support donné en classe •des outils d’étude
  • 32. Quelques exemples • L’introduction de l’actualité dans l’enseignement de SES • Le travail en groupes en classe de première • L’intérêt d’utiliser des supports audiovisuels en seconde • Comment éveiller l’esprit critique (classe de seconde) • Comment améliorer la motivation des élèves et la mettre au service de l’efficacité pédagogique ? • Les enjeux théoriques du partage de la VA en seconde • L’utilisation de la presse en classe • Nouvelles technologies, « auto-évaluation » et autonomie des élèves • Enseigner la notion de productivité en seconde : choix didactiques et pédagogiques • La recherche documentaire en SES et en ECJS • Exploitation pédagogique des évaluations écrites • Lire et rédiger en seconde : deux savoirs-faire indissociables • Le manuel scolaire en SES, lien avec les pratiques enseignantes et utilisation par les élèves. • L’usage des documents statistiques et des outils statistiques (en liaison avec prof de maths) en seconde • Contribuer à l'apprentissage de l'argumentation écrite en utilisant l'audiovisuel en classe de seconde • L’initiation à la question de synthèse en classe de seconde • La schématisation, du texte au schéma et du schéma au texte • Une expérience de travail de groupe en classe de sciences économiques et sociales • Le support audiovisuel en SES • L’implémentation des jeux en SES : un mode d’apprentissage pertinent ? • Interdisciplinarité SES/mathématiques en classe de seconde • L’argumentation en classe de seconde : de l’apprentissage méthodologique aux difficultés épistémologiques • Réalisation d’une enquête sociologique par questionnaire en classe de Première.
  • 33. Mémoires SES 2015 étier d’enseignant en ZEP et les surveillants de Prison et des medias en Sciences Economiques et Sociales. ues informationnelles et l’utilisation des médias par les professeurs de sciences économiques et sociales sitif de classe inversée en sciences économiques et sociales pour mettre en activité les L’utilisation du jeu pour mettre en activité les élèves en sciences économiques e es économiques et sociales avec les technologies de l’information et de la communication pour l’éducation duction sociale dans l’enseignement de SES au lycée t méthodes pour un enseignement efficace ? nciée permet-elle de réduire les écarts de niveaux entre les élèves ? gnantes face à la violence en milieu scolaire des élèves : à la recherche d’autonomie et d’efficacité oduction passive des inégalités scolaires d’apprentissage en S.E.S. du document dans l’enseignement des sciences économiques et sociales en compte l’hétérogénéité des classes et les élèves en difficulté d’apprentissage grâce au travail en groupe? auteurs dans la pratique des professeurs de sciences économiques et sociales ? Sciences Economiques et Sociales et les professeurs d’Éducation Physique et Sportive, entre discours et pr es d’apprentissage : Observations et remédiations dans quatre classes de seconde
  • 34. Sujets de mémoires 2016 • La socialisation en 1ère ES : violence symbolique ou émancipation ? • Pédagogie de l’engagement • Gestion de classe et gestion individuelle des élèves : comment concilier l’individuel et le collectif ? • Démocratie et transmission des valeurs de la République • La résistance au concept de « genre » • Les devoirs à la maison : efficacité ou inégalités ? • Comment évaluer et éviter les biais de l’évaluation ? • Les dispositifs de coopération et de solidarité dans la mise en activité • Les jeux pédagogiques en SES • Place de l’actualité en SES • L’erreur pour progresser et apprendre. • Évaluer : avant et après…(bien corriger soi même et avec les élèves) • Que retenir du cours ?
  • 36. Chronologie • 13 octobre 2016 : Présentation du mémoire + Méthodologie • 1er décembre 2016 : Choix définitif du sujet • 25/26 janvier 2017 : séances de suivi (en présentiel) • 30 mars 2017 : remise des mémoires • 17 et 18 mai 2017 : Soutenances
  • 37. L’encadrement du mémoire • Groupes de 5 maximum • En SES : 3 directeurs de mémoire • Bénédicte Chevit • Bénédicte Papon-Vogler • Marie Marchal
  • 38. Rôle du directeur de mémoire Le directeur de mémoire participe à l’évaluation, il est en mesure de constater notamment : la constance et la régularité du stagiaire dans le travail la capacité à identifier les difficultés rencontrées et à les dépasser la capacité à programmer et à respecter un échéancier déterminé la capacité à analyser l’apport de son travail actuel dans sa pratique professionnelle.
  • 39. Rôle du directeur de mémoire accompagnement individualisé des stagiaires • passage du thème à la problématique : construction progressive du sujet • recherche documentaire et aide au recueil des données. • travail sur l’analyse, l’organisation et l’interprétation des résultats • rédaction • préparation de la soutenance
  • 40. Le tuteur de l’ÉSPÉ est l’un des formateurs du stagiaire, désigné par le responsable de la formation de l’ÉSPÉ. Il appartient à l’équipe enseignante intervenant pour la formation, que celle-ci soit assurée par l’ÉSPÉ ou par une autre composante. Il accompagne le stagiaire durant l’année scolaire et participe à sa formation. Il assure un suivi et un accompagnement pédagogique du stagiaire tout au long de son cursus. Il rencontre de manière régulière le stagiaire pour permettre un aller-retour entre ce qui est travaillé durant le stage en situation dans l’école ou l’établissement scolaire et les enseignements dispensés au sein de l’ÉSPÉ. En lien avec le directeur du mémoire, il peut aider le stagiaire dans son travail d’élaboration du mémoire." extraits du “livret du tuteur”élaboré par l'inspection, la DAFOR et l'ESPE de Paris. Rôle du tuteur
  • 42. Deux phases Un exposé (15 minutes) Un entretien (15 minutes) La soutenance Le jury  le directeur du mémoire, un autre formateur (qui a lu le mémoire), un autre qui n’a pas lu (« candide »).
  • 43. La soutenance Dans l’exposé, il ne s’agit pas de redire ce qui a été écrit. Le stagiaire s’exprime sur son travail en prenant du recul par rapport à ce qu’il a rédigé. L’exposé évoque le regard porté sur l’ensemble du travail fourni. On peut l’articuler de la façon suivante : •un rappel très bref des grandes lignes de la problématique. •un retour sur la façon dont les recherches ont été menées. •l’évocation de la façon dont on pense que le mémoire a été un moment de formation •une conclusion.
  • 44.