Produire autrement pour un élevage ovin durable et rentable

1 564 vues

Publié le

Tech-Ovin 2015 - Louis-Marie CAILLEAU (CRA LIMOUSIN/IDELE - Institut de l'Elevage)

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 564
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
893
Actions
Partages
0
Téléchargements
24
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Produire autrement pour un élevage ovin durable et rentable

  1. 1. Produire autrement pour un élevage ovin durable et rentable
  2. 2. 2Tech Ovin 2 septembre 2015 Produire autrement pour un élevage ovin durable et rentable • Présidente de séance: Cécile Lagrange, Eleveuse Haute-Vienne, membre du bureau de la CA 87 • Les témoignages des éleveurs:  Didier Dubosclard, Creuse  Tony Massé, Vienne  Pascal Sancier, Dordogne • Les techniciens  Danielle Sennepin, CA 23  Béatrice Griffault CA 86  Jean-Pierre Dugat, CA 33  Vincent Bellet, Idele  Louis-Marie Cailleau, CRAL/Idele
  3. 3. 3Tech Ovin 2 septembre 2015 Les nouveaux défis pour l’agriculture • Une prise en compte de l’environnement dans l’acte de production  Qualité de l’eau  Biodiversité  Adaptation au changement climatique  Protection des sols…. • Objectif: conserver de hauts niveaux de rendement avec des modes de production plus respectueux de l’environnement
  4. 4. 4Tech Ovin 2 septembre 2015 Les enjeux • Améliorer les résultats économiques de l’exploitation. • Préserver les ressources naturelles (sol, eau, air) en optimisant la gestion des intrants et de l’énergie : s'appuyer sur les interactions positives au sein de l'agroécosystème. • Diversifier les successions de cultures et les assolements. • Renforcer l’autonomie des systèmes de production animale (alimentation, effluents, santé, sélection…). • Favoriser une évolution du système d'exploitation sur la base d'une réflexion portant sur l'ensemble de l'exploitation. • S'appuyer sur l’action collective pour accompagner les démarches de changement.
  5. 5. 5Tech Ovin 2 septembre 2015 L’agro écologie c’est quoi? • Une démarche qui permet de concilier performances économique, environnementale et sociale au niveau de l’exploitation mais aussi au niveau collectif (filière, territoire...) • Une démarche qui mobilise l’expertise agronomique, technique, économique, sociale...de manière articulée • Une démarche qui permet de produire plus et mieux
  6. 6. 6Tech Ovin 2 septembre 2015 3 éleveurs témoignent • Le système d’exploitation avec ses résultats techniques et économiques • L’engagement de l’éleveur dans une démarche durable et rentable • Les impacts positifs et négatifs de cet engagement au niveau de l’exploitation
  7. 7. 7Tech Ovin 2 septembre 2015 3 éleveurs témoignent
  8. 8. Témoignage de Didier Dubosclard (Magnat l’Etrange, Creuse) • 112 ha de SAU  Tout en herbe avec des contraintes de milieu humide • 800 brebis • Installation en 1994 • Des évolutions de système réfléchis pour anticiper l’avenir
  9. 9. Le parcours
  10. 10. Les évolutions du système • Anticiper l’évolution de la main-d'œuvre,  Objectif : s’occuper seul du troupeau – Des bâtiments et des équipements fonctionnels – Changement de race : le troupeau a été renouvelé progressivement avec des agnelles limousines – Emploi d’un salarié pour les travaux sur des surfaces
  11. 11. Les évolutions du système • Recherche d’une meilleure autonomie  Objectif: diminuer l’achat des concentrés et de la paille – Meilleure valorisation de l’herbe avec les brebis limousines – Pâturage hivernale – Cultures de luzerne pour faire des stocks de qualité
  12. 12. Le système de reproduction • Système 1 agnelage par an sur 3 périodes
  13. 13. De bons résultats économiques • Coût de production 2014 : 9.40 €/kgc  Rémunération permise : 2.89 SMIC/UMO • EBE : 74.8 K€  Endettement limité : 13% de l’EBE
  14. 14. Environnement –durabilité –rentabilité -social • Exploitation située dans le parc régional Millevaches en Limousin
  15. 15. Environnement –durabilité –rentabilité -social
  16. 16. Perspectives • Environnement durabilité : Autonomie alimentaire:  Continuer à augmenter la part de pâturage  Renouvellement des prairies avec de la luzerne • Rentabilité durabilité: Conduite du troupeau :  Augmenter le nombre d’agnelages du lot de aout/septembre  Sélectionner sur les qualités maternelles et la prolificité avec un troupeau arrivé en vitesse de croisière tout en Limousin,  Développer la vente d’agnelles de reproduction
  17. 17. Témoignage de Tony Massé (Plaisance, Vienne) • 156 ha de SAU  143 de prairies  13 de céréales autoconsommées • 700 brebis • Installation en 2009 • Le système a fortement évolué Objectif d’améliorer l’autonomie
  18. 18. Les évolutions du système • Recherche d’un système le plus autonome possible, avec production d’agneaux d’herbe  Baisse du troupeau (5 brebis/ha SFP)  Arrêt de la contre-saison • Quitte à vendre des agneaux maigres, selon les années  40% en 2013 (tous finis en 2014) • Consommation de concentré fortement réduite  44 kg/brebis en 2013, dont 23 kg achetés  Soit 3 kg/kg de carcasse produit
  19. 19. De bons résultats économiques • Coût de production 2013 : 12,2 €/kgc  Rémunération permise : 2,7 SMIC/UMO • EBE : 41,8 K€  Endettement limité : 11% de l’EBE
  20. 20. Les projets • Implanter du trèfle violet ?  Pour réduire encore les achats de concentré pour la finition des agneaux • Introduction d’un type génétique plus rustique  Brebis Limousines • Souscription d’une MAE Système  En substitution de la PHAE
  21. 21. Elevage ovin de Pascal SANCIER à Saint Antoine sur l’Isle en Gironde
  22. 22. Installation • JA seul HCF en 1997 avec 200 brebis sur 40 ha de prairies naturelles • Production: Agneau de Pauillac , vente GEG • Races : Tarasconnaise et BMC x BCF • Prestations méchoui et tonte en activités complémentaires
  23. 23. Actuellement • 600 brebis croisées BCF , BMC, Tarasconnaise • Production agneaux de bergerie de 14 à 16 Kg carcasse commercialisés en vente directe • 209 ha de SAU: 195 ha de SFP + 14 ha de cultures • 2 unités de MO dont 1 unité salarié • Prestation méchoui
  24. 24. Gestion et conduite du troupeau • Agnelages : septembre - octobre, décembre - janvier , avril – mai • Alimentation: pâturage + foin PN + PT (dactyle - trèfle) + triticale +méteil • Brebis entretien conduite extensive clôture SPIDER • Brebis fin gestation sur 40 ha de prairies productives proches bergerie + début complémentation
  25. 25. Résultats techniques • 541 femelles destinées à la reproduction • 502 mises bas: 93 % taux de mises bas • 750 agneaux nés: 149 % taux de prolificité • 69 agneaux morts: 9 % taux de mortalité • 681 agneaux élevés: 126 % taux de PN 196 Kg MS / EMP 116 Kg de concentré / EMP
  26. 26. Résultats économiques • Produit Brut: 177 701 € • Charges opérationnelles : 51 817 € • Charges de structure : 83 348 € • EBE : 42 536 € • Disponible : 25 031 € • Résultat courant : 15 980 €
  27. 27. Commercialisation • Boucheries : 15 % • AMAP. : 25 % • Particuliers : 20 % • Associations + CE : 20 % • Méchouis : 20 % • Prix moyen agneau vendu : 15.6 Kg carcasse à 9.6 € / Kg = 149.80 €
  28. 28. Environnement –durabilité –rentabilité -social • Recherche lien social avec AMAP • Exploitation parcours depuis 2003 • Utilisation déchets verts: compostage avec fumier • Conduites prairies et cultures respectueuses environnement • Recherche autonomie alimentaire • Bâtiment bois en 2011 et 2015 • Bio en 2015
  29. 29. Perspectives • Autonomie protéine : essai luzerne • Bio : « capter » une autre clientèle • Races plus rustiques : augmentation pâturage et baisse consommation concentrés • Baisse temps de travail exploitant compenser par augmentation temps travail salarié
  30. 30. Merci de votre attention! Place au débat
  31. 31. La bergerie
  32. 32. Les agneaux
  33. 33. Le méteil
  34. 34. Le troupeau au pâturage

×