SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  16
Patient adulte
Traumatismes
crâniens légers
Dr Arnaud Depil Duval
Urgences CHI Eure Seine
Référence
Score de Glasgow
Score de Glasgow > 5
ans
Ouverture des yeux :
4- Spontannée
3- Au stimuli verbaux
2- Aux stimulis douloureux
1- Pas d’ouverture
Score de Glasgow 2 à
5 ans
Score de Glasgow < 2
ans
Réponse verbale :
5- Est orienté et parle
4- Est désorienté et parle
3- Paroles inappropriés
2- Sons incompréhensibles
1- Aucune réponse
Réponse motrice :
6-Répond aux demandes
5- Localise la douleur
4- Se retire à la douleur
3- Flexion à la douleur
(décortication)
2- Extension à la douleur
(décérébration)
1- Aucune réponse
Ouverture des yeux :
4- Spontannée
3- Au stimuli verbaux
2- Aux stimulis douloureux
1- Pas d’ouverture
Réponse verbale :
5- Mots appropriés, sourit, fixe, suit du
regard
4- Mots appropriés, pleure, consolable
3- Hurle inconsolable
2- Gémit aux stimuli douloureux
1- Aucune réponse
Réponse motrice :
6-Répond aux demandes
5- Localise la douleur
4- Se retire à la douleur
3- Flexion à la douleur
(décortication)
2- Extension à la douleur
(décérébration)
1- Aucune réponse
Ouverture des yeux :
4- Spontannée
3- Au stimuli verbaux
2- Aux stimulis douloureux
1- Pas d’ouverture
Réponse verbale :
5- Agit normalement
4- Pleure
3- Hurlements inappropriés
2- Gémissements
1- Aucune réponse
Réponse motrice :
6-Mouvements spontanés
intentionnels
5- Se retire au toucher
4- Se retire à la douleur
3- Flexion à la douleur (décortication)
2- Extension à la douleur
(décérébration)
1- Aucune réponse
La régulation (1)
• Age > 65 ans
• Antécédents neuro-chirurgicaux
• Antécédents de troubles des fonctions supérieures
• Inquiétude sur la fiabilité de l’interrogatoire ou impossibilité de le
conduire
• Suspicion de maltraitance
• Céphalées persistantes depuis le traumatisme
NON
Conseils de surveillance à domicile
La régulation (2)
• Age > 65 ans
• Antécédents neuro-chirurgicaux
• Antécédents de troubles des fonctions supérieures
• Inquiétude sur la fiabilité de l’interrogatoire ou impossibilité de le conduire
• Suspicion de maltraitance
• Céphalées persistantes depuis le traumatisme
• Antécédents de troubles de la coagulation
• Traitement anticoagulant, antiagréguant en cours
• Intoxication associée (alcool, drogues, psychotropes)
• Perte de conscience
• Amnésie des faits antérograde ou rétrograde
• Signes neurologiques, déficit focal, score de glasgow adulte, comitialité, obnubilation, troubles du
comportement
• Signes évocateurs de fracture de la base du crâne
• Mécanismes à haute énergie cinétique
• Vomissements
OUI
NON
Médecin généraliste ou à défaut
service des urgences
OUI
Service des urgences AVEC un
scanner
Examen médical
• Score de Glasgow (noter les 3 items),
• Examen neurologique complet,
• Otoscopie si doute sur hémotympan,
• Palpation du rachis.
IMAGERIE
Imagerie cérébrale
• Déficit neurologique focalisé,
• Glasgow inférieur à 15 plus de 2 heures après le traumatisme,
• Suspicion de fracture ouverte du crâne ou d’embarrure,
• Plus d’un épisode de vomissement chez l’adulte,
• Convulsion post-traumatique,
• Trouble de la coagulation :
– AVK, anti-coagulants,
– Anti-agréguants,
• Amnésie des faits de plus de 30 minutes avant le traumatisme,
• Perte de connaissance ou amnésie des faits associé à :
– Cinétique : piéton renversé, patient éjecté, chute de plus d’un mètre ;
– Age > 65 ans ;
• Tout signe de fracture de la base du crâne,
Scanner dans l’heure Scanner entre 4 et 8 heures
Imagerie rachis (indications)
• Patients incapables d’effectuer une rotation active du cou à
45° en dehors de contre-indication à cette manœuvre :
– impliqué dans un accident de voiture avec simple choc arrière,
– n’est pas gêné en position assise,
– a marché depuis l’accident et n’a pas de contracture cervicale,
– cervicalgie est apparue secondairement,
• Douleur ou contracture cervicale chez un patient de plus de
65 ans
• Traumatisme à risque :
– chute de plus de 1 m ou cinq marches d’escalier,
– impact axial sur la tête (plongeon),
– collision à haute énergie
Imagerie rachis (délai)
• Si scanner cérébral dans l’heure : faire rachis
et crâne en simultané,
• Si scanner crâne avec délai : clichés standards,
face, profil et bouche ouverte (âge>10 ans)
HOSPITALISATION
Critères d’hospitalisation (UHCD)
• Patient présentant des anomalies tomodensitométriques récentes
significatives
• Patient n’ayant pas recouvré un GCS à 15 après la TDM, quel qu’en
soit le résultat
• Impossibilité de réaliser la TDM cérébrale malgré son indication :
indisponibilité du scanner, patient transitoirement non coopérant
• Persistance de vomissements et/ou de céphalées importantes
• Patient sous AVK, anti-agrégants et autres anticoagulants
• Intoxication éthylique, médicamenteuses, autres…
• Suspicion de maltraitance
• Autres motifs à la discrétion du médecin : isolement social,
surveillance non fiable etc.
Surveillance
• Toutes les 30 minutes pendant 2 heures,
• Puis toutes les heures pendant 4h,
• Puis toutes les 2 heures.
• En cas d’anomalie, avis sénior.
SORTIE
Sortie
• Glasgow = 15
• Recommandations de sortie écrites
• Rôle du médecin traitant : dépistage du
syndrome post-commotionnel
Syndrome post-commotionnel
Signes physiques
• Céphalées
• Fatigue
• Nausées
• Vertiges
• Troubles du sommeil
• Photophonophobie
• Acouphènes
• Troubles de la vision
• Troubles de l’odorat
Signes cognitifs
• Troubles de
concentration
• Troubles mnésiques
• Altération des
capacités de
jugement
• Troubles
relationnels
Signes
psychologiques
• Irritabilité
• Anxiété
• Labilité
émotionnelle
• Dépression
• Réduction de la
résistance au stress
ou à l’alcool

Contenu connexe

Tendances

Cat devant une hémorragie digestive
Cat devant une hémorragie digestiveCat devant une hémorragie digestive
Cat devant une hémorragie digestiveHamlaoui Saddek
 
Le polytraumatisé en préhospitalier
Le polytraumatisé en préhospitalierLe polytraumatisé en préhospitalier
Le polytraumatisé en préhospitalierHaifa Ben Abid
 
Traumatismes thorax Recommandations formalisées d'expert
Traumatismes thorax Recommandations formalisées d'expertTraumatismes thorax Recommandations formalisées d'expert
Traumatismes thorax Recommandations formalisées d'expertArnaud Depil-Duval
 
Urgences au cabinet médical - trousse d'urgence
Urgences au cabinet médical - trousse d'urgenceUrgences au cabinet médical - trousse d'urgence
Urgences au cabinet médical - trousse d'urgenceArnaud Depil-Duval
 
deshydratation aigue du nourisson
deshydratation aigue du nourissondeshydratation aigue du nourisson
deshydratation aigue du nourissonJawad Fassi fihri
 
Encephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatiqueEncephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatiqueClaude EUGENE
 
Traumatisés crâniens graves Recommandations 2016
Traumatisés crâniens graves Recommandations 2016Traumatisés crâniens graves Recommandations 2016
Traumatisés crâniens graves Recommandations 2016Arnaud Depil-Duval
 
Brûlés : prise en charge aux urgences
Brûlés : prise en charge aux urgencesBrûlés : prise en charge aux urgences
Brûlés : prise en charge aux urgencesArnaud Depil-Duval
 
Cour n=آ°03 fracture de la jambe cour officiel- ppt
Cour n=آ°03 fracture de la jambe  cour officiel- pptCour n=آ°03 fracture de la jambe  cour officiel- ppt
Cour n=آ°03 fracture de la jambe cour officiel- pptkillua zoldyck
 
Occlusion intestinale
Occlusion intestinaleOcclusion intestinale
Occlusion intestinaleRose De Sable
 
Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16raymondteyrouz
 
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHACAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHADr Riyadh Essefi
 

Tendances (20)

Cat devant une hémorragie digestive
Cat devant une hémorragie digestiveCat devant une hémorragie digestive
Cat devant une hémorragie digestive
 
Le polytraumatisé en préhospitalier
Le polytraumatisé en préhospitalierLe polytraumatisé en préhospitalier
Le polytraumatisé en préhospitalier
 
Traumatismes thorax Recommandations formalisées d'expert
Traumatismes thorax Recommandations formalisées d'expertTraumatismes thorax Recommandations formalisées d'expert
Traumatismes thorax Recommandations formalisées d'expert
 
Schizophrénie
SchizophrénieSchizophrénie
Schizophrénie
 
Urgences au cabinet médical - trousse d'urgence
Urgences au cabinet médical - trousse d'urgenceUrgences au cabinet médical - trousse d'urgence
Urgences au cabinet médical - trousse d'urgence
 
accident vasculaire cérébral (avec mp3)
accident vasculaire cérébral (avec mp3)accident vasculaire cérébral (avec mp3)
accident vasculaire cérébral (avec mp3)
 
Urgences hypertensives
Urgences hypertensivesUrgences hypertensives
Urgences hypertensives
 
deshydratation aigue du nourisson
deshydratation aigue du nourissondeshydratation aigue du nourisson
deshydratation aigue du nourisson
 
Encephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatiqueEncephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatique
 
Traumatisés crâniens graves Recommandations 2016
Traumatisés crâniens graves Recommandations 2016Traumatisés crâniens graves Recommandations 2016
Traumatisés crâniens graves Recommandations 2016
 
diagnostic de l'embolie pulmonaire
diagnostic de l'embolie pulmonairediagnostic de l'embolie pulmonaire
diagnostic de l'embolie pulmonaire
 
Brûlés : prise en charge aux urgences
Brûlés : prise en charge aux urgencesBrûlés : prise en charge aux urgences
Brûlés : prise en charge aux urgences
 
Cour n=آ°03 fracture de la jambe cour officiel- ppt
Cour n=آ°03 fracture de la jambe  cour officiel- pptCour n=آ°03 fracture de la jambe  cour officiel- ppt
Cour n=آ°03 fracture de la jambe cour officiel- ppt
 
Acidocétose diabétique
Acidocétose diabétiqueAcidocétose diabétique
Acidocétose diabétique
 
Rupture des membranes
Rupture des membranesRupture des membranes
Rupture des membranes
 
Occlusion intestinale
Occlusion intestinaleOcclusion intestinale
Occlusion intestinale
 
Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16
 
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHACAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
 
Crises convulsives
Crises convulsivesCrises convulsives
Crises convulsives
 
OAP
OAPOAP
OAP
 

En vedette

Strategie de prise en charge des traumatismes craniens leger
Strategie de prise en charge des traumatismes craniens legerStrategie de prise en charge des traumatismes craniens leger
Strategie de prise en charge des traumatismes craniens legerAbryda Aity
 
Traumatismes craniens prise en charge
Traumatismes craniens prise en chargeTraumatismes craniens prise en charge
Traumatismes craniens prise en chargeEgn Njeba
 
17- La Vie AprèS La Mort La Tombe
17- La Vie AprèS La Mort   La Tombe17- La Vie AprèS La Mort   La Tombe
17- La Vie AprèS La Mort La TombeAzis MACh
 
La protéine S100B vaut-elle le "coup" ?
La protéine S100B vaut-elle le "coup" ? La protéine S100B vaut-elle le "coup" ?
La protéine S100B vaut-elle le "coup" ? Guillaume Masquillier
 
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)Med Achraf Hadj Ali
 
Révélations de Dieu en chiffre - Le 2
Révélations de Dieu en chiffre - Le  2Révélations de Dieu en chiffre - Le  2
Révélations de Dieu en chiffre - Le 2Alphonse MVENGUE
 
Présentation twitter
Présentation twitterPrésentation twitter
Présentation twitterNovaish
 
8.1 les impacts sociaux du projet
8.1 les impacts sociaux du projet8.1 les impacts sociaux du projet
8.1 les impacts sociaux du projetAshoka France
 
Résumé de la conférence Médias sociaux en développement des affaires #MLCMS15
Résumé de la conférence Médias sociaux en développement des affaires #MLCMS15Résumé de la conférence Médias sociaux en développement des affaires #MLCMS15
Résumé de la conférence Médias sociaux en développement des affaires #MLCMS15Mélanie Lebrun
 
1.5 recherche de solutions
1.5 recherche de solutions1.5 recherche de solutions
1.5 recherche de solutionsAshoka France
 
6e Forum des Innovations en Education : présentation de Mercédès Baugnies
6e Forum des Innovations en Education : présentation de Mercédès Baugnies6e Forum des Innovations en Education : présentation de Mercédès Baugnies
6e Forum des Innovations en Education : présentation de Mercédès BaugniesSchola ULB
 
4.2 les mentors du projet
4.2 les mentors du projet4.2 les mentors du projet
4.2 les mentors du projetAshoka France
 
3.2 positionner le projet par rapport aux solutions existantes
3.2 positionner le projet par rapport aux solutions existantes3.2 positionner le projet par rapport aux solutions existantes
3.2 positionner le projet par rapport aux solutions existantesAshoka France
 

En vedette (20)

Strategie de prise en charge des traumatismes craniens leger
Strategie de prise en charge des traumatismes craniens legerStrategie de prise en charge des traumatismes craniens leger
Strategie de prise en charge des traumatismes craniens leger
 
Traumatismes craniens prise en charge
Traumatismes craniens prise en chargeTraumatismes craniens prise en charge
Traumatismes craniens prise en charge
 
Cat devant un coma
Cat devant un comaCat devant un coma
Cat devant un coma
 
COMA
COMA COMA
COMA
 
17- La Vie AprèS La Mort La Tombe
17- La Vie AprèS La Mort   La Tombe17- La Vie AprèS La Mort   La Tombe
17- La Vie AprèS La Mort La Tombe
 
La protéine S100B vaut-elle le "coup" ?
La protéine S100B vaut-elle le "coup" ? La protéine S100B vaut-elle le "coup" ?
La protéine S100B vaut-elle le "coup" ?
 
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)
 
Révélations de Dieu en chiffre - Le 2
Révélations de Dieu en chiffre - Le  2Révélations de Dieu en chiffre - Le  2
Révélations de Dieu en chiffre - Le 2
 
Présentation twitter
Présentation twitterPrésentation twitter
Présentation twitter
 
Gerondif
GerondifGerondif
Gerondif
 
Exposés en étoile
Exposés en étoileExposés en étoile
Exposés en étoile
 
8.1 les impacts sociaux du projet
8.1 les impacts sociaux du projet8.1 les impacts sociaux du projet
8.1 les impacts sociaux du projet
 
Résumé de la conférence Médias sociaux en développement des affaires #MLCMS15
Résumé de la conférence Médias sociaux en développement des affaires #MLCMS15Résumé de la conférence Médias sociaux en développement des affaires #MLCMS15
Résumé de la conférence Médias sociaux en développement des affaires #MLCMS15
 
1.5 recherche de solutions
1.5 recherche de solutions1.5 recherche de solutions
1.5 recherche de solutions
 
6e Forum des Innovations en Education : présentation de Mercédès Baugnies
6e Forum des Innovations en Education : présentation de Mercédès Baugnies6e Forum des Innovations en Education : présentation de Mercédès Baugnies
6e Forum des Innovations en Education : présentation de Mercédès Baugnies
 
4.2 les mentors du projet
4.2 les mentors du projet4.2 les mentors du projet
4.2 les mentors du projet
 
3.2 positionner le projet par rapport aux solutions existantes
3.2 positionner le projet par rapport aux solutions existantes3.2 positionner le projet par rapport aux solutions existantes
3.2 positionner le projet par rapport aux solutions existantes
 
Fievres importees Dr Delarbre
Fievres importees Dr DelarbreFievres importees Dr Delarbre
Fievres importees Dr Delarbre
 
Ecrits anciens
Ecrits anciensEcrits anciens
Ecrits anciens
 
Dites le avec des roses
Dites le avec des rosesDites le avec des roses
Dites le avec des roses
 

Similaire à Traumatismes crâniens légers adultes

Prise en charge d’une première crise d’épilepsie de l’adulte
Prise en charge d’une première crise d’épilepsie de l’adultePrise en charge d’une première crise d’épilepsie de l’adulte
Prise en charge d’une première crise d’épilepsie de l’adulteArnaud Depil-Duval
 
CéPhaléEs De L Enfant Pm 12 01 10
CéPhaléEs De L Enfant Pm 12 01 10CéPhaléEs De L Enfant Pm 12 01 10
CéPhaléEs De L Enfant Pm 12 01 10raymondteyrouz
 
Canal lombaire étroit et rétréci
Canal lombaire étroit et rétréciCanal lombaire étroit et rétréci
Canal lombaire étroit et rétréciBenjamin NICOT
 
Journée du CERROF 2017 - Melun
Journée du CERROF 2017 - MelunJournée du CERROF 2017 - Melun
Journée du CERROF 2017 - MelunNathalie Aisenberg
 
La maladie de parkinson ad 09 11 10
La maladie de parkinson ad 09 11 10La maladie de parkinson ad 09 11 10
La maladie de parkinson ad 09 11 10raymondteyrouz
 
Fiche essentielle - CCMO Mutuelle - L'oeil
Fiche essentielle - CCMO Mutuelle - L'oeilFiche essentielle - CCMO Mutuelle - L'oeil
Fiche essentielle - CCMO Mutuelle - L'oeilCCMO Mutuelle
 
Recommandations sur les syncopes
Recommandations sur les syncopesRecommandations sur les syncopes
Recommandations sur les syncopesSarah Hassam
 
Avc midi sante avril 2014
Avc midi sante avril 2014Avc midi sante avril 2014
Avc midi sante avril 2014Paul Daval
 
Cat devant convulsion du nrs
Cat devant  convulsion du nrsCat devant  convulsion du nrs
Cat devant convulsion du nrsNinou Haiko
 
Traumas du membre supérieur en pédiatrie
Traumas du membre supérieur en pédiatrie  Traumas du membre supérieur en pédiatrie
Traumas du membre supérieur en pédiatrie Urgencehsj
 
Slerose en plaque, sujets rares en medecine
Slerose en plaque, sujets rares en medecineSlerose en plaque, sujets rares en medecine
Slerose en plaque, sujets rares en medecineJeanYvesESTINFIL1
 
Le Neurofeedback contre les TOCs et Obsessions par Neurofeeedback Luxembourg.pdf
Le Neurofeedback contre les TOCs et Obsessions par Neurofeeedback Luxembourg.pdfLe Neurofeedback contre les TOCs et Obsessions par Neurofeeedback Luxembourg.pdf
Le Neurofeedback contre les TOCs et Obsessions par Neurofeeedback Luxembourg.pdfNeurofeedback Luxemburg
 
EVALUATION D’UN PATIENT VERTIGINEUX
EVALUATION D’UN PATIENT VERTIGINEUXEVALUATION D’UN PATIENT VERTIGINEUX
EVALUATION D’UN PATIENT VERTIGINEUXasafu00
 

Similaire à Traumatismes crâniens légers adultes (20)

Coma
ComaComa
Coma
 
Prise en charge d’une première crise d’épilepsie de l’adulte
Prise en charge d’une première crise d’épilepsie de l’adultePrise en charge d’une première crise d’épilepsie de l’adulte
Prise en charge d’une première crise d’épilepsie de l’adulte
 
Céphalées Aigues
Céphalées AiguesCéphalées Aigues
Céphalées Aigues
 
CéPhaléEs De L Enfant Pm 12 01 10
CéPhaléEs De L Enfant Pm 12 01 10CéPhaléEs De L Enfant Pm 12 01 10
CéPhaléEs De L Enfant Pm 12 01 10
 
Canal lombaire étroit et rétréci
Canal lombaire étroit et rétréciCanal lombaire étroit et rétréci
Canal lombaire étroit et rétréci
 
Journée du CERROF 2017 - Melun
Journée du CERROF 2017 - MelunJournée du CERROF 2017 - Melun
Journée du CERROF 2017 - Melun
 
Paradigmes et habitudes en mouvement
Paradigmes et habitudes en mouvementParadigmes et habitudes en mouvement
Paradigmes et habitudes en mouvement
 
Acromegalie 220
Acromegalie 220Acromegalie 220
Acromegalie 220
 
La maladie de parkinson ad 09 11 10
La maladie de parkinson ad 09 11 10La maladie de parkinson ad 09 11 10
La maladie de parkinson ad 09 11 10
 
Fiche essentielle - CCMO Mutuelle - L'oeil
Fiche essentielle - CCMO Mutuelle - L'oeilFiche essentielle - CCMO Mutuelle - L'oeil
Fiche essentielle - CCMO Mutuelle - L'oeil
 
Recommandations sur les syncopes
Recommandations sur les syncopesRecommandations sur les syncopes
Recommandations sur les syncopes
 
Avc midi sante avril 2014
Avc midi sante avril 2014Avc midi sante avril 2014
Avc midi sante avril 2014
 
Cat devant convulsion du nrs
Cat devant  convulsion du nrsCat devant  convulsion du nrs
Cat devant convulsion du nrs
 
Traumas du membre supérieur en pédiatrie
Traumas du membre supérieur en pédiatrie  Traumas du membre supérieur en pédiatrie
Traumas du membre supérieur en pédiatrie
 
cours 4mai2009 OVR OAR NOIA
cours 4mai2009 OVR OAR NOIAcours 4mai2009 OVR OAR NOIA
cours 4mai2009 OVR OAR NOIA
 
Slerose en plaque, sujets rares en medecine
Slerose en plaque, sujets rares en medecineSlerose en plaque, sujets rares en medecine
Slerose en plaque, sujets rares en medecine
 
Le Neurofeedback contre les TOCs et Obsessions par Neurofeeedback Luxembourg.pdf
Le Neurofeedback contre les TOCs et Obsessions par Neurofeeedback Luxembourg.pdfLe Neurofeedback contre les TOCs et Obsessions par Neurofeeedback Luxembourg.pdf
Le Neurofeedback contre les TOCs et Obsessions par Neurofeeedback Luxembourg.pdf
 
Coma.pptx
Coma.pptxComa.pptx
Coma.pptx
 
avc-ide-2013.pptx
avc-ide-2013.pptxavc-ide-2013.pptx
avc-ide-2013.pptx
 
EVALUATION D’UN PATIENT VERTIGINEUX
EVALUATION D’UN PATIENT VERTIGINEUXEVALUATION D’UN PATIENT VERTIGINEUX
EVALUATION D’UN PATIENT VERTIGINEUX
 

Plus de Arnaud Depil-Duval

Intelligence artificielle et soin.pptx
Intelligence artificielle et soin.pptxIntelligence artificielle et soin.pptx
Intelligence artificielle et soin.pptxArnaud Depil-Duval
 
Innovations et impact sur notre pratique de soins
Innovations et impact sur notre pratique de soinsInnovations et impact sur notre pratique de soins
Innovations et impact sur notre pratique de soinsArnaud Depil-Duval
 
Digital medical-hub-aphp-patient-numerique
Digital medical-hub-aphp-patient-numeriqueDigital medical-hub-aphp-patient-numerique
Digital medical-hub-aphp-patient-numeriqueArnaud Depil-Duval
 
Optimiser son temps de travail et pourquoi pas la sieste
Optimiser son temps de travail et pourquoi pas la siesteOptimiser son temps de travail et pourquoi pas la sieste
Optimiser son temps de travail et pourquoi pas la siesteArnaud Depil-Duval
 
Tele enseignement en medecine generale
Tele enseignement en medecine generaleTele enseignement en medecine generale
Tele enseignement en medecine generaleArnaud Depil-Duval
 
Le cabinet médical numérique
Le cabinet médical numériqueLe cabinet médical numérique
Le cabinet médical numériqueArnaud Depil-Duval
 
Souffrance des soignants sfetd
Souffrance des soignants sfetdSouffrance des soignants sfetd
Souffrance des soignants sfetdArnaud Depil-Duval
 
Les nouvelles technologies contre la douleur
Les nouvelles technologies contre la douleurLes nouvelles technologies contre la douleur
Les nouvelles technologies contre la douleurArnaud Depil-Duval
 
Alcool et chute des personnes âgées aux urgences
Alcool et chute des personnes âgées aux urgencesAlcool et chute des personnes âgées aux urgences
Alcool et chute des personnes âgées aux urgencesArnaud Depil-Duval
 
Nouvelles technologie et urgences SUdF
Nouvelles technologie et urgences SUdFNouvelles technologie et urgences SUdF
Nouvelles technologie et urgences SUdFArnaud Depil-Duval
 
Easy antalgie 2019 opioides en pediatrie
Easy antalgie 2019 opioides en pediatrieEasy antalgie 2019 opioides en pediatrie
Easy antalgie 2019 opioides en pediatrieArnaud Depil-Duval
 

Plus de Arnaud Depil-Duval (20)

Intelligence artificielle et soin.pptx
Intelligence artificielle et soin.pptxIntelligence artificielle et soin.pptx
Intelligence artificielle et soin.pptx
 
Justified antalgiques.pptx
Justified antalgiques.pptxJustified antalgiques.pptx
Justified antalgiques.pptx
 
Justified IPP.pptx
Justified IPP.pptxJustified IPP.pptx
Justified IPP.pptx
 
Urgences du futur ghpsj
Urgences du futur ghpsjUrgences du futur ghpsj
Urgences du futur ghpsj
 
Innovations et impact sur notre pratique de soins
Innovations et impact sur notre pratique de soinsInnovations et impact sur notre pratique de soins
Innovations et impact sur notre pratique de soins
 
Digital medical-hub-aphp-patient-numerique
Digital medical-hub-aphp-patient-numeriqueDigital medical-hub-aphp-patient-numerique
Digital medical-hub-aphp-patient-numerique
 
Optimiser son temps de travail et pourquoi pas la sieste
Optimiser son temps de travail et pourquoi pas la siesteOptimiser son temps de travail et pourquoi pas la sieste
Optimiser son temps de travail et pourquoi pas la sieste
 
Les urgences du futur
Les urgences du futurLes urgences du futur
Les urgences du futur
 
Tele enseignement en medecine generale
Tele enseignement en medecine generaleTele enseignement en medecine generale
Tele enseignement en medecine generale
 
Le cabinet médical numérique
Le cabinet médical numériqueLe cabinet médical numérique
Le cabinet médical numérique
 
La tele sante en pratique
La tele sante en pratiqueLa tele sante en pratique
La tele sante en pratique
 
Souffrance des soignants sfetd
Souffrance des soignants sfetdSouffrance des soignants sfetd
Souffrance des soignants sfetd
 
Led project certdc
Led project certdcLed project certdc
Led project certdc
 
ESCale news
ESCale newsESCale news
ESCale news
 
Les nouvelles technologies contre la douleur
Les nouvelles technologies contre la douleurLes nouvelles technologies contre la douleur
Les nouvelles technologies contre la douleur
 
Revascularisation sca sfmu
Revascularisation sca sfmuRevascularisation sca sfmu
Revascularisation sca sfmu
 
Alcool et chute des personnes âgées aux urgences
Alcool et chute des personnes âgées aux urgencesAlcool et chute des personnes âgées aux urgences
Alcool et chute des personnes âgées aux urgences
 
Nouvelles technologie et urgences SUdF
Nouvelles technologie et urgences SUdFNouvelles technologie et urgences SUdF
Nouvelles technologie et urgences SUdF
 
Guide du sommeil GPM
Guide du sommeil GPMGuide du sommeil GPM
Guide du sommeil GPM
 
Easy antalgie 2019 opioides en pediatrie
Easy antalgie 2019 opioides en pediatrieEasy antalgie 2019 opioides en pediatrie
Easy antalgie 2019 opioides en pediatrie
 

Dernier

La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapieLa radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapienimaelhajji
 
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfBiochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfOuattaraBamory3
 
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfKarimaLounnas
 
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...Sargata SIN
 
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdfGuide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdfmohammed197241
 
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfLES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfBallaMoussaDidhiou
 
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxArtificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxsilinianfel
 

Dernier (7)

La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapieLa radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
 
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfBiochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
 
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
 
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
 
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdfGuide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
 
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfLES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
 
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxArtificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
 

Traumatismes crâniens légers adultes

  • 1. Patient adulte Traumatismes crâniens légers Dr Arnaud Depil Duval Urgences CHI Eure Seine
  • 3. Score de Glasgow Score de Glasgow > 5 ans Ouverture des yeux : 4- Spontannée 3- Au stimuli verbaux 2- Aux stimulis douloureux 1- Pas d’ouverture Score de Glasgow 2 à 5 ans Score de Glasgow < 2 ans Réponse verbale : 5- Est orienté et parle 4- Est désorienté et parle 3- Paroles inappropriés 2- Sons incompréhensibles 1- Aucune réponse Réponse motrice : 6-Répond aux demandes 5- Localise la douleur 4- Se retire à la douleur 3- Flexion à la douleur (décortication) 2- Extension à la douleur (décérébration) 1- Aucune réponse Ouverture des yeux : 4- Spontannée 3- Au stimuli verbaux 2- Aux stimulis douloureux 1- Pas d’ouverture Réponse verbale : 5- Mots appropriés, sourit, fixe, suit du regard 4- Mots appropriés, pleure, consolable 3- Hurle inconsolable 2- Gémit aux stimuli douloureux 1- Aucune réponse Réponse motrice : 6-Répond aux demandes 5- Localise la douleur 4- Se retire à la douleur 3- Flexion à la douleur (décortication) 2- Extension à la douleur (décérébration) 1- Aucune réponse Ouverture des yeux : 4- Spontannée 3- Au stimuli verbaux 2- Aux stimulis douloureux 1- Pas d’ouverture Réponse verbale : 5- Agit normalement 4- Pleure 3- Hurlements inappropriés 2- Gémissements 1- Aucune réponse Réponse motrice : 6-Mouvements spontanés intentionnels 5- Se retire au toucher 4- Se retire à la douleur 3- Flexion à la douleur (décortication) 2- Extension à la douleur (décérébration) 1- Aucune réponse
  • 4. La régulation (1) • Age > 65 ans • Antécédents neuro-chirurgicaux • Antécédents de troubles des fonctions supérieures • Inquiétude sur la fiabilité de l’interrogatoire ou impossibilité de le conduire • Suspicion de maltraitance • Céphalées persistantes depuis le traumatisme NON Conseils de surveillance à domicile
  • 5. La régulation (2) • Age > 65 ans • Antécédents neuro-chirurgicaux • Antécédents de troubles des fonctions supérieures • Inquiétude sur la fiabilité de l’interrogatoire ou impossibilité de le conduire • Suspicion de maltraitance • Céphalées persistantes depuis le traumatisme • Antécédents de troubles de la coagulation • Traitement anticoagulant, antiagréguant en cours • Intoxication associée (alcool, drogues, psychotropes) • Perte de conscience • Amnésie des faits antérograde ou rétrograde • Signes neurologiques, déficit focal, score de glasgow adulte, comitialité, obnubilation, troubles du comportement • Signes évocateurs de fracture de la base du crâne • Mécanismes à haute énergie cinétique • Vomissements OUI NON Médecin généraliste ou à défaut service des urgences OUI Service des urgences AVEC un scanner
  • 6. Examen médical • Score de Glasgow (noter les 3 items), • Examen neurologique complet, • Otoscopie si doute sur hémotympan, • Palpation du rachis.
  • 8. Imagerie cérébrale • Déficit neurologique focalisé, • Glasgow inférieur à 15 plus de 2 heures après le traumatisme, • Suspicion de fracture ouverte du crâne ou d’embarrure, • Plus d’un épisode de vomissement chez l’adulte, • Convulsion post-traumatique, • Trouble de la coagulation : – AVK, anti-coagulants, – Anti-agréguants, • Amnésie des faits de plus de 30 minutes avant le traumatisme, • Perte de connaissance ou amnésie des faits associé à : – Cinétique : piéton renversé, patient éjecté, chute de plus d’un mètre ; – Age > 65 ans ; • Tout signe de fracture de la base du crâne, Scanner dans l’heure Scanner entre 4 et 8 heures
  • 9. Imagerie rachis (indications) • Patients incapables d’effectuer une rotation active du cou à 45° en dehors de contre-indication à cette manœuvre : – impliqué dans un accident de voiture avec simple choc arrière, – n’est pas gêné en position assise, – a marché depuis l’accident et n’a pas de contracture cervicale, – cervicalgie est apparue secondairement, • Douleur ou contracture cervicale chez un patient de plus de 65 ans • Traumatisme à risque : – chute de plus de 1 m ou cinq marches d’escalier, – impact axial sur la tête (plongeon), – collision à haute énergie
  • 10. Imagerie rachis (délai) • Si scanner cérébral dans l’heure : faire rachis et crâne en simultané, • Si scanner crâne avec délai : clichés standards, face, profil et bouche ouverte (âge>10 ans)
  • 12. Critères d’hospitalisation (UHCD) • Patient présentant des anomalies tomodensitométriques récentes significatives • Patient n’ayant pas recouvré un GCS à 15 après la TDM, quel qu’en soit le résultat • Impossibilité de réaliser la TDM cérébrale malgré son indication : indisponibilité du scanner, patient transitoirement non coopérant • Persistance de vomissements et/ou de céphalées importantes • Patient sous AVK, anti-agrégants et autres anticoagulants • Intoxication éthylique, médicamenteuses, autres… • Suspicion de maltraitance • Autres motifs à la discrétion du médecin : isolement social, surveillance non fiable etc.
  • 13. Surveillance • Toutes les 30 minutes pendant 2 heures, • Puis toutes les heures pendant 4h, • Puis toutes les 2 heures. • En cas d’anomalie, avis sénior.
  • 15. Sortie • Glasgow = 15 • Recommandations de sortie écrites • Rôle du médecin traitant : dépistage du syndrome post-commotionnel
  • 16. Syndrome post-commotionnel Signes physiques • Céphalées • Fatigue • Nausées • Vertiges • Troubles du sommeil • Photophonophobie • Acouphènes • Troubles de la vision • Troubles de l’odorat Signes cognitifs • Troubles de concentration • Troubles mnésiques • Altération des capacités de jugement • Troubles relationnels Signes psychologiques • Irritabilité • Anxiété • Labilité émotionnelle • Dépression • Réduction de la résistance au stress ou à l’alcool